75 % de marge sur le “vaccin” Pfizer-BioNTech !

Par Guy de La Fortelle, rédacteur du site d’information économique et financière L’Investisseur sans costume, pour le collectif REINFOCOVID.

Chaque dose du vaccin Pfizer BioNTech coûte 15,50 € à la France. [1]

Sur ces 15 euros, 4 servent à la fabrication du vaccin, son transport, ainsi que tous les coûts fixes de marketing, affaires publiques, recherche et développement.

Et les 11 autres sont des marges pour Pfizer et BioNTech… Dose après dose après dose.

Cela fait 75 % de taux de marge sur un marché public, mondial, d’intérêt général : sur 26 milliards de ventes, presque 20 de profits.

Ces taux de marge ressortent de l’analyse des résultats trimestriels de Pfizer, publiés début mai. Mais bien sûr, Pfizer ne vous aide pas trop à vous en rendre compte. [2]

Pfizer maquille ses comptes façon camion

Au premier abord, Pfizer évalue ses bénéfices avant impôts à une grosse vingtaine de pourcent (High-20s as a Percentage of Revenues) [2] :

En lisant trop vite, on se dit que 20 et quelques pourcents de marge, après tout, pourquoi pas. Est-ce si scandaleux ?

Pour commencer, je ne serais pas étonné que les 20 gros pourcents se transforment en 30 petits par-derrière. La formulation n’est pas floue pour rien.

Mais c’est rater deux entourloupes grossières de Pfizer :
Il faut compter la marge de BioNTech : ils font part à deux, 50-50 sur les bénéfices, donc sur les 26 milliards de ventes, il faut compter 25-30 % de marge pour Pfizer qui commercialise et autant pour BioNTech qui développe, soit 50 à 60 % de marge (n’oublions pas que Pfizer n’est pour RIEN dans le développement du vaccin ARN, ils prennent simplement leur part pour ouvrir le marché américain et donc mondial à BioNTech) ;
• Mais ce n’est pas tout : Pfizer déduit également de ses marges les investissements en R&D pour d’autres vaccins ARN, par exemple, pour la grippe. C’est une pratique comptable au mieux fantaisiste et plutôt douteuse. (Si vous êtes un constructeur automobile, vous ne retirez pas des marges de vos citadines les investissements pour vos berlines, cela n’a aucun sens.)
Cela revient à reporter vos marges sur les futurs vaccins qui seront moins scrutés que ceux du COVID. C’est grossier, mais cela semble suffisamment efficace. Ils ne précisent pas combien, mais Pfizer dépense en moyenne 15 % de ses revenus en R&D.

Voilà comment l’on passe de 20 et quelques pourcents de marges à près de 75.

Ces milliards pourraient aller à l’hôpital, aux soins, aux soignants, etc. Mais non, ils vont dans les poches des labos qui ne les méritent pas.

Et c’est le plus important : les profits de Pfizer et BioNTech ne sont pas un problème en soi.

Pile, je gagne et face, tu perds : derrière l’argent le pouvoir et les décisions

Si ces profits sanctionnaient justement un investissement, une prise de risque, un savoir-faire, une expertise, cela serait normal ou, du moins, acceptable.

Et quand bien même, si c’était le prix à payer pour sortir de cette crise, cela serait encore modeste : qu’est-ce que sont ces quelques dizaines de milliards au regard des milliers de milliards que coûte la crise, des millions de vies perdues ou simplement gâchées ? RIEN.

Et c’est peut-être pour cela que personne ne s’étend sur les profits des labos. Mais l’argent n’est que le révélateur d’un problème bien plus profond : nous vivons dans un monde où ceux qui recueillent les profits font porter les risques sur d’autres.

Nous sommes dans une nouvelle variation du Too Big To Fail. Nous privatisons les gains et socialisons les pertes. Dans le cas de Pfizer, du jour où le virus est arrivé, les risques ont été portés par les États.

Fin 2020, j’ai travaillé sur le financement des vaccins (cf : ci-dessous pour le détail) : les risques financiers et de R&D ont été portés par les précommandes des États et les grands plans Warp Speed et Covax, sans oublier l’Allemagne qui a énormément contribué (BioNTech est Allemande). Les risques légaux sont presque entièrement transférés aux États, ainsi que nous l’avons appris des contrats finalement publiés. Et il n’y a pas de risque commercial, puisque les contrats étaient passés avant même que les usines commencent à tourner (ou soient seulement sorties de terre).

Pas de risque, mais 75 % de taux de profit : c’est gravement dysfonctionnel.

Normalement, les jeux de concurrence et de réglementation devraient empêcher ces situations de : Pile, je gagne et face, tu perds.

Les nouveaux monopoles

Mais quelle concurrence ? Pfizer est contrôlé par Vanguard, BlackRock et State Street les trois géants américains de la gestion d’actifs.

Si les propriétaires effectifs de Pfizer font n’importe quoi, embauchent un mauvais patron ou font de mauvais choix stratégiques, normalement, la concurrence s’engouffrera dans la brèche.

Par exemple, Johnson & Johnson… Ah non, les trois actionnaires qui contrôlent J & J sont aussi Vanguard, BlackRock et State Street. Merck peut-être ? Non plus. Les trois actionnaires sont… Je vous laisse deviner.

Bien évidemment, cela ne se limite pas au secteur pharmaceutique et les géants de la gestion d’actifs sont également en position de contrôle de tous les grands groupes cotés américains (ou presque) et d’une bonne partie des groupes occidentaux.

Lire la suite sur RéinfoCovid

Rappels :

Le casier judiciaire de Pfizer et son “vaccin” tueur

L’aveu de Pfizer : « troisième dose probablement nécessaire »

Pfizer compte augmenter de 900% le prix de ses injections quand elles deviendront annuelles

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour 75 % de marge sur le “vaccin” Pfizer-BioNTech !

  1. Stanislas dit :

    Ca y est je viens de comprendre les bonnes âmes qui parlent d’altruisme en tendant le biceps au dard..
    Je vais réfléchir, j’avoue n’avoir jamais pensé à la nourriture des actionnaires..égoïste que je suis…

  2. jerome dit :

    Le prix du sang de tous les sacrifiés pour Mammon…

    • zorba44 dit :

      Jéröme, moi je veux bien mais il y a encore plus « scandaleux » que la marge nette de 75% de Pfizer…

      Une crêpe, c’est la plus belle marge qu’il soit et cela tourne aux alentours de 90% !!!…

      A tout prendre je choisis la crêpe ! …d’autant que mon épouse en fait de délicieuses !

      Jean LENOIR

      • mark knopfler dit :

        La pizza n’est pas mal non plus dans le genre…Et plus elle est industrielle (pâte + garniture) plus elle est rentable.

        Enfin bon, il y a le pizzagate et pas encore du pancakegate, alors je vous rejoins pour votre préférence quant aux crêpes !

  3. clavreul dit :

    Identification numérique européenne, un « capitalisme de surveillance » ?

  4. clavreul dit :

    « Les menaces pesant sur les libertés individuelles sont trop importantes » Alexandre Lazarègue
    https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/alexandre-lazaregue

  5. blackled dit :

    Avec des fréquences de 5g de 42,6 GHz, les nanotubes de 1,2 nm injectés à des vaccins entrent dans la résonance et altérer le processus cérébral au sérieux
    Publié le 14 juin 2021 par éditeur

    Je vais commencer par clarifier qu’il n’y a aucune référence sur Internet d’une étude similaire. Je pense que c’est quelque chose de très important, qui reprend comme suit: 5g de fréquences de 42,6 GHz, les nanotubes de 1,2 nm injectés à des vaccins entrent dans la résonance et propagent un signal d’énergie élevé à la vitesse moyenne de la pensée humaine (1).

    Quelque chose a attiré mon attention pour voir un catalogue de la vente de nanotubes de graphène de la société Nanografi. J’ai été surpris par la longueur précise des nanotubes de 1,2 nanomètres, ou 1,2 x 10⁻⁹ m. Comme je connaissais déjà les fréquences du micro-ondes 5G, dans la fourchette de 10 à 300 GHz (1 GHz = 10⁹ / s), je frappais la coïncidence curieuse de la manière dont ces pouvoirs précis de 10 ont été annulés dans la formule mécanique bien connue de Waves: f = v / λ. Il attire l’attention sur toute personne avec des études d’ingénierie qui ne dort pas!

    Cependant, bien que les pouvoirs des données semblaient s’adapter, il était nécessaire de déterminer si la vitesse de la vague résultante avait un sens biologique / anatomique chez un être humain. Et, en effet, cela a du sens. Il convient parfaitement à la vitesse de la pensée humaine.

    Ce qui suit est très simple pour toute personne ayant une connaissance de base de la physique:

    1. Il y a des résultats d’études qui démontrent qu’un neurone moyen envoie des panneaux de signes à environ 180 km / h. … Certains facteurs combinés augmenteraient la vitesse jusqu’à 432 km / h. Il y a beaucoup de variation: certains humains pensent plus vite que d’autres et la rapidité de la propagation de la pensée change tout au long de la vie. Ceci est basique pour ce qui suit.

    Nous allons prendre la moyenne de la vitesse de pensée de 180 km / h. C’est-à-dire 180 000 m / 3600 S = 50 m / s

    2. D’autre part, les Fullerenes ou les nanotubes des vaccins existent et sont en vente sur le marché à des prix raisonnables. Par exemple, la société Nanografi susmentionnée vend Nanotubos comme celle qui suit:

    Fullerene-C60, Prix: 88 € / gr.
    Pureté: 99,5%
    Résistivité électrique Fullerene 1034 ohms / m
    Apparence Fullerene brillant noir

    En vente, 1,2 NM Long, 0,8 Nm radio. Précision totale

    Supposons que c’était précisément ce nanotube de 1,2 nM l’injecté dans des vaccins contre le Covid19.

    3. Nous verrons ce qui se passe si nous faisons que ces nanotubes résonnent avec un rayonnement micro-ondes externe au corps humain qui les contient:

    Si la vitesse d’une onde est V, la fréquence est la suivante: F = V / λ. Les fréquences de résonance sont des multiples espacés également d’une fréquence inférieure appelée fréquence fondamentale. Les multiples sont appelés harmoniques.

    Connu la vitesse de transmission causée par les micro-ondes dans le cerveau humain, voyons s’il s’agit du produit de la fréquence due à la longueur des particules. Si oui, nous sommes bien baisés! Si la particule est de 1,2 nm, telle que l’exemple en vente et la fréquence 41,6 GHz, fréquence dans la plage de 5g, puis:

    1.2 x10⁻⁹. 41,6 x 10⁹ = 50 m / s, qui est la vitesse de pensée à l’intérieur du cerveau. Il n’est pas nécessaire d’être exactement cette vitesse. Il est donc constaté que le résultat de l’application de rayonnement hyperfréquache aux nanotubes produit des vitesses de transmission dans le cerveau « naturel », c’est-à-dire semblable à la vitesse de la pensée humaine.

    Lorsque les nanotubes, adhéraient aux synapses des neurones (qui sont déjà manifestés pour le faire), entrent en résonance en raison d’un rayonnement à micro-ondes externe de la fréquence précise, des amplitudes ou des pouvoirs dissipés par ces nanotubes, qui transmettent la vibration à la vitesse De la pensée, ils le font avec un pouvoir pouvant être dangereux pour le cerveau lui-même, bien que la puissance rayonnée de l’onde extérieure ne soit pas trop élevée. C’est une résonance: chaque cycle augmente l’amplitude de la précédente sans aucune limite.

    Conclusion: Cette vitesse d’onde dans le cerveau humain est réalisable pour les nanotubes et les fréquences actuels rayonnés par les antennes 5G. Ce n’est pas une spéculation, mais une science et une technique combinées. Les matériaux existent et les micro-ondes des fréquences appropriées également. La vitesse de la pensée humaine convient à la fois dans une formule de physique précise absolument incontestable.

    Ce ne peut pas être une coïncidence. Je vous demande de commenter et d’étudier la question. Corregate-moi si je me trompe.

    https://acratasnet.wordpress.com/2021/06/14/con-frecuencias-5g-los-nanotubos-inyectados-en-las-vacunas-entran-en-resonancia-y-propagan-potencia-electrica-a-la-velocidad-del-pensamiento-humano/

    • Je n’ai rien compris mais si quelqu’un peut nous éclairer…

      • t dit :

        Je crois qu’il dit que les nanotubes dans les vaccins permettent le contrôle de la pensée totale et pas partielle
        en disant qu’il est impossible d’avoir une pensée indépendante même pour une fraction de seconde, car les nanotubes des vaccins connectés à la 5G envoient des ondes pour controler le cerveau tout le temps et à la même vitesse d’un cerveau qui pense
        donc le type ne peut même pas avoir une pensée indépendante même pour une fraction de seconde que les ondes de controle sont super rapides et arrivent avant que la pensée indépendante ait le temps d’arriver

    • Matterhorn dit :

      Je pense que Zorba va devoir augmenter la surface de ses habits anti 5G. Le bonnet et sous-vêtements ne suffiront plus, il faut la combinaison du cosmonaute. Ça va être peu supportable vers la fin de l’année en NZ.
      Démonstration limpide sur la résonnance.

  6. e dit :

    un crime contre l’humanité — Dr McCullough dit : « Les (faux) vaccins COVID ont déjà tué jusqu’à 50 000 Américains »
    « Les bons médecins font des choses impensables, comme injecter de l’ARN messager biologiquement actif qui produit cette protéine de pointe pathogène chez les femmes enceintes. Je pense que lorsque ces médecins se réveilleront de leur transe, ils seront choqués de penser à ce qu’ils ont fait aux gens », a-t-il déclaré, faisant écho à ce que lui et le Dr Harvey Risch, professeur à la Yale School of Public Health , a déclaré à l’animatrice de Fox News Laura Ingraham lors d’une interview le mois dernier.

    Fondamentalement, c’est la plus grande application d’un produit biologique avec la plus grande quantité de morbidité et de mortalité dans l’histoire de notre pays. »

    « Nous sommes à ce jour à plus de 5 000 décès, comme vous le savez, et je pense à environ 15 000 hospitalisations. Dans l’UE, c’est plus de 10 000 décès. Nous travaillons avec les données du Center for Medicaid (CMS), et nous avons une assez bonne avance que le nombre réel est dix fois. » McCullough a expliqué que parce que la base de données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) ne représente qu’environ 10 pour cent des mauvaises réactions aux vaccins, son équipe a dû se tourner vers d’autres sources d’informations. « Nous avons maintenant un lanceur d’alerte au sein du CMS, et nous avons deux lanceurs d’alerte dans le CDC », a révélé le médecin.

    « Nous pensons que nous avons 50 000 morts américains. Cinquante mille morts. Nous avons donc en fait plus de décès dus au vaccin par jour que certainement la maladie virale de loin. C’est essentiellement du bioterrorisme propagé par injection. »

    Le Dr McCullough a déclaré avoir vu des personnes dans son bureau avec des cas de thrombose de la veine porte, de myocardite et de graves problèmes de mémoire après la vaccination. « C’est tellement déconcertant », a-t-il déclaré. Il a déclaré qu’il avait récemment été violemment attaqué dans les médias par une femme de Singapour liée à la Fondation Gates.

    Le Dr McCullough a ensuite exprimé une théorie effrayante selon laquelle les vaccins auraient pu être conçus pour réduire la population mondiale. « Si vous dites que tout cela est un programme de la Fondation Gates pour réduire la population, cela correspond très bien à cette hypothèse, n’est-ce pas ?

    « Si vous remarquez les messages dans le pays, aux États-Unis, ils ne s’intéressent même plus aux personnes âgées maintenant. Ils veulent les enfants. Ils veulent les enfants, les enfants, les enfants, les enfants, les enfants ! Ils se concentrent tellement sur les enfants », a-t-il déclaré, notant qu’à Toronto, au Canada, le mois dernier, ils ont attiré les enfants avec des promesses de crème glacée pour obtenir la dose. Selon un rapport, le gouvernement de l’Ontario, qui n’exige pas le consentement des parents pour que les enfants se fassent vacciner, a encouragé les enfants à se faire vacciner Pfizer lors d’un événement de vaccination pop-up.

    « Ils ont retenu les parents et ils ont vacciné les enfants », a déclaré le médecin. Il a déclaré que la mère de sa femme canadienne avait été vaccinée de force contre son gré. McCullough a prédit que les États-Unis se préparent à forcer les gens à recevoir les injections. « Nous devons l’arrêter et nous devons voir ce qu’il y a derrière », a-t-il conclu.
    https://guyboulianne.com/2021/06/20/la-pandemie-planifiee-est-un-crime-contre-lhumanite-dr-mccullough-dit-les-vaccins-covid-ont-deja-tue-jusqua-50-000-americains/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s