Une énième vague de coups d’Etat sanitaires déferle sur le camp atlantiste

Par Khider Mesloub

Comment entretenir la pandémie, pour justifier et légitimer le coup d’État sanitaire moderne accompli avec des moyens de conditionnement psychologique hautement technologique, sinon par la fabrication hystérique du péril viral mythologique agrémenté de maquillages statistiques délibérément amplifiés. Comment justifier et légitimer l’accélération de la destruction des infrastructures économiques considérées comme obsolètes du point de vue du grand Capital, sinon par une énième vague de propagandes sanitaires virales, appuyées sur un traitement de l’information anxiogène propre à susciter un état de sidération sur fond de psychose collective.

Comme le disait Hermann Göring, homme politique nazi : « Et si vous pouvez trouver quelque chose pour les effrayer, vous pouvez leur faire tout ce que vous voulez ».

Pour la énième fois, alors que le Covid-19 était, depuis le mois d’avril 2021, en voie de résorption, les États atlantistes viennent de réactiver la fabrique de la peur par la diffusion de l’invariant scénario catastrophe porté par le terrifiant variant delta, ce serial killer menaçant, selon les metteurs en scène gouvernementaux jamais à court d’imagination, l’humanité de disparition.

Or, selon les experts, certes le variant delta est plus contagieux, mais incontestablement moins létal que le précédent. À écouter les gouvernants atlantistes, le variant delta s’apprêterait à décimer des millions de personnes, particulièrement les non-vaccinées. À la vérité, selon les médecins, l’actuel variant delta ne provoquerait qu’un gros rhume. La preuve : en Grande Bretagne, premier foyer européen du variant delta, certes le nombre de contaminations a considérablement progressé, mais sans entraîner d’augmentation du nombre d’hospitalisations et de mortalité, notamment parmi les populations non-vaccinées.

En revanche, paradoxalement, selon une étude scientifique, les Anglais vaccinés contaminés par le variant delta s’exposeraient à un risque vital trois fois supérieur à celui des non-vaccinés.  D’aucuns expliquent la très faible mortalité actuelle par la généralisation de la vaccination. Or, depuis le mois de mars, la diminution du nombre de décès a été relevé également dans nombre de pays qui ont partiellement vacciné leur population (le Covid-19 serait, selon les spécialistes, très sensible à la saisonnalité, autrement dit il se propagerait plus facilement en hiver qu’au printemps et en été). Par ailleurs, selon une étude israélienne, la vaccination actuelle à forme ARN-m ne protège pas efficacement contre le nouveau variant delta, encore moins contre le delta Plus. D’après un communiqué du ministère israélien de la Santé, « l’efficacité du vaccin de Pfizer contre le coronavirus est tombée à seulement 64 % en Israël, face à la propagation du variant Delta dans le pays ». Et pour cause. Les vaccins ARN-m occidentaux ont la particularité de sélectionner des mutations résistantes du fait qu’ils ne décodent que la seule protéine Spike (donc un unique site de reconnaissance), contrairement à un vaccin de type inactivé entier (élaboré par le laboratoire chinois Sinovac) capable de coder une multitude. Autrement dit, les vaccins à ARN-m favorisent l’apparition de mutations résistantes, c’est-à-dire la multiplication de variants. De là s’explique le choix des pays occidentaux d’acquérir exclusivement les vaccins ARN-m, réputés pour leur spécificité de création de nouveaux mutants. Par ce stratégique choix vaccinal ARN-m à l’efficacité médiocre, les pays occidentaux entretiennent délibérément la pandémie par sa pérennisation opérée par la réapparition de nouveaux variants nécessitant ainsi des rappels vaccinaux semestriels pour une longue période, afin de justifier l’instauration de la dictature sanitaro-sécuritaire, bouclier du programme du Grand Reset actuellement grandement en œuvre. Pendant que la masse des esclaves occidentale, tétanisée et paupérisée, investit obséquieusement les laboratoires et les vaccinodromes pour se shooter, avoir sa dose de vaccin, les puissants du monde investissent leurs capitaux pour refonder l’économie à leur seul profit, leur énergie pour blinder leur pouvoir au moyen de la vigoureuse dictature sanitaire et vaccinale affichant une santé florissante et insolente.

En tout état de cause, selon les scientifiques, toutes les personnes vulnérables étant désormais majoritairement vaccinées, il n’y a aucun risque de contamination à charge virale létale, autrement dit de développement de forme grave mortifère.

Et, pourtant, en France, le président Macron, après la tenue de Son Conseil de défense (ce cabinet secret où siègent des généraux), vient d’imposer l’obligation vaccinale déguisée, par l’élargissement du passeport sanitaire désormais indispensable dans tous les espaces des établissements dits non-essentiels (restaurants, musées, cinémas, théâtres, salles de sport, filières du tourisme, transports long trajet, centres commerciaux, etc.). Mais absolument pas obligatoire dans les entreprises qui agglomèrent pourtant chaque jour, durant huit heures d’affiliée, des millions de salariés concentrés dans des unités de production industrielles et administratives closes, sources de propagation massive du virus. Mieux : le gouvernement Macron interdit à ces entreprises d’exiger de leurs salariés un pass sanitaire. Pour ce faire, un projet de loi prévoit une lourde amende de 45 000 euros et un an d’emprisonnement aux personnes qui feraient du zèle en exigeant un pass sanitaire pour accéder à d’autres lieux ou établissements que ceux listés dans le projet de loi, autrement dit les établissements recevant du public (centres commerciaux, bars, restaurants, cinémas, parcs d’attractions, musées, théâtres, etc.)En outre, le gouvernement Macron impose le pass sanitaire en terrasse où le risque de contamination en extérieur est minime, voire nul, mais exempte la restauration collective pourtant vectrice de propagation du virus.

L’imposture sanitaire gouvernementale est flagrante : le « citoyen » français a le droit de passer, sans obligation d’être en possession d’un pass sanitaire, une journée entière au travail, dans une proximité et promiscuité intimement compacte, parmi des collègues certainement positifs au Covid-19, mais le soir, pour se désaltérer, afin de rentrer manger dans un restaurant pour une petite heure, ou dans un bar pour siroter un verre durant dix minutes, il doit être muni d’un pass sanitaire prouvant qu’il est vacciné. De même pour s’offrir une place de cinéma, une pièce de théâtre, aller dans une salle de sport, un parc de distraction, un camping, etc. Chercher l’erreur !

Pour ceux qui fustigeraient exclusivement le gouvernement Macron, accusé à juste titre d’autoritarisme, voire de fascisme, ils seraient surpris d’apprendre que l’Assemblée nationale, autrement dit les députés, également en proie au prurit du despotisme, vient de voter de lourdes sanctions pour les clients qui ne s’enregistreraient pas dans les bars, les restaurants, les salles de sport.  Le fait de ne pas flasher le code-barre pourrait donc être bientôt puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende. Par ailleurs, selon les informations publiées par le cabinet de Cédric O, le secrétaire d’État chargé du numérique, actuellement à peine 90.000 QR codes sont scannés chaque jour en moyenne, ce qui signifie que seuls 0,13% des Français utiliseraient ce carnet de rappel. Une fois instauré et généralisé, le QR code permettrait ainsi au pouvoir de calculer le nombre d’utilisation, les lieux des flashs, les noms des utilisateurs.

Indéniablement, le pass sanitaire, cette arme de surveillance de masse, impacterait profondément les établissements recevant du public, qui seront massivement désertés par les habituels clients récalcitrants à se soumettre aux traçages électroniques, à l’exhibition permanente du QR code à l’entrée de chaque café, bar, restaurant, centre commercial, cinéma, musée, ces lieux de vie, espaces de sociabilité. Depuis l’entrée en vigueur du pass sanitaire le 21 juillet, pour évoquer seulement la situation des salles de sport, elles enregistrent d’ores et déjà une déferlante de demandes de résiliation des abonnements. « Avant la crise sanitaire, la salle comptait 700 adhérents, à la réouverture en juin ce chiffre était déjà tombé à 120 et depuis l’instauration du pass sanitaire, la salle a encore déploré 12 résiliations sur la première journée », indique un responsable d’une salle de fitness.

On voudrait entraîner la faillite (en vérité programmée depuis bientôt deux ans par le grand Capital financier occidental) de tous ces secteurs dits non-essentiels déjà fragilisés par la crise et les fermetures de plusieurs mois pour cause de confinement, on ne s’y prendrait pas autrement. À noter que le capital s’attaque aussi bien aux petits patrons de ces entreprises qu’à leurs salariés. Pour preuve : à compter du 30 août 2021, les salariés des secteurs dits non-essentiels devront présenter à leur employeur un pass sanitaire pour pouvoir travailler, sous peine d’être suspendus voire licenciés au bout de mois. Ces secteurs économiques dits non-essentiels, déjà largement exsangues, en proie à la pénurie de main d’œuvre, avec la baisse attendue des salariés licenciés pour cause de refus de présentation de pass sanitaire décidé par résistance, vont massivement déposer le bilan. En outre, après avoir subi des mois durant la fermeture de leurs établissements, ces entreprises, avec les mesures contraignantes qu’elles doivent gérer, vont être confrontées à la désaffection de la clientèle réfractaire au passeport sanitaire jugé légitimement liberticide. Force est de constater qu’après avoir taillé en pièces à loisir l’industrie, le grand Capital occidental s’apprête à supprimer l’industrie des loisirs, symbole de la société de consommation censée avoir définitivement remplacé la société de production. Ultime phase de la fin de la production de la société capitaliste, condamnée à disparaître faute de reproduction sociale.

Nul doute, la décision d’instauration du passeport sanitaire, avec ce qu’il implique de contraintes sociales, s’inscrit dans le prolongement du processus d’habituation à la soumission, au contrôle et au traçage électronique. Il renforce les mesures coercitives déjà imposées depuis maintenant presque deux ans, matérialisées par l’obligation du port du masque, la possession de l’attestation dérogatoire de déplacement, l’adoption des gestes barrières, l’acceptation du confinement et des couvre-feux. Il vient intensifier la surveillance de masse, la militarisation de la vie quotidienne, la caporalisation de la société, préludes à un conditionnement mental à l’acclimatation d’une existence spartiate fondée sur le rationnement généralisé, mais surtout à un enrégimentement des esprits pour l’apprivoisement à la future confrontation armée globalisée, mondialisée, dont la guerre propagandiste virologique actuelle représente la répétition générale psychologique.

Ainsi, depuis l’apparition de la pandémie, au lendemain de chaque déconfinement, après quelques semaines de « Liberté » recouvrée, certains scientifiques stipendiés interviennent dans les médias pour préparer psychologiquement la population à une énième vague de contaminations provoquée par le surgissement d’un nouveau variant (sic). Une chose est sûre : la pandémie n’est pas près de s’arrêter (ou plutôt les gouvernants ne sont pas disposés de circonscrire l’opportune pandémie fictionnelle, ce feuilleton viral interminable à rebondissements hystériques invariablement identiques, dont le scénario machiavélique est conçu dans les coulisses des pouvoirs dominants). Pour preuve : selon l’astrologue Jean-François Delfraissy, par ailleurs président du Conseil scientifique, l’issue de la « crise sanitaire » n’est pas franchement « pour maintenant ».  « Et qu’on est entré dans quelque chose en longueur »« Le retour à la normale, c’est peut-être 2022, 2023 », a-t-il prophétisé.  « Nous aurons probablement un autre variant qui arrivera dans le courant de l’hiver », a anticipé Jean-François Delfraissy. « Il sera différent des autres », a-t-il prédit en astrologue visionnaire œuvrant au service de l’Élysée, dirigé par le fidèle serviteur du grand Capital, Macron, désormais propulsé, avec son dictatorial passeport sanitaire généralisé, chef des nouveaux régimes totalitaires occidentaux.

Curieusement, le variant se reproduit uniquement dans les mêmes pays occidentaux – et quelques pays intégrés dans le bloc atlantiste aux gouvernements ligotés par le grand Capital -, jamais en Asie ou en Afrique. À cet égard, il est important de souligner que les pays asiatiques, sans mesures restrictives de liberté, ni confinement, ni fermeture des établissements dits non-essentiel, ni « calcul machiavélique politique », dans un esprit essentiellement médical, ont enrayé le virus en moins de trois mois moyennant le déploiement extraordinaire d’équipements sanitaires hautement technologiques. De sorte que depuis le mois d’avril 2020, avec un nombre de décès très faible, la vie sociale et économique a repris normalement.

Quant à l’Afrique, dépourvue pourtant d’infrastructures médicales et d’équipements sanitaires, sans mesures restrictives, sans vaccination, contrairement aux prévisions apocalyptiques prophétisées par les médias occidentaux au début de la pandémie en janvier-février 2020, annonçant la mort de millions de personnes, elle déplore, en un an et demi, seulement 140 000 morts, dont la moitié en Afrique du Sud. (À noter que, durant ce temps, dans l’indifférence générale, la malnutrition et les maladies bénignes ont décimé chaque jour 25 000 personnes, soit presque 15 millions en 18 mois).

Autrement dit, à l’exclusion de l’Afrique du Sud qui totalise 66 000 décès, dans les 53 autres pays africains, on dénombre moins de 70 000 morts officiellement enregistrés « décès Covid-19 » en 18 mois. Quand la seule France comptabilise 120 000 morts, les États-Unis 620 000, le Brésil plus de 500 000. Curieusement, ce virus à géographie variable semble s’abattre exclusivement sur les pays capitalistes les plus développés, les plus riches, appartenant à la galaxie de l’OCDE (organisation regroupant plus d’une trentaine de pays : toute l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord, plus l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée, certains pays d’Europe centrale (République tchèque, Hongrie, Pologne), et le Chili, la Slovénie, Israël, et l’Estonie).

Sur une population de plus de 1,3 milliard d’habitants, l’Afrique du Sud semble payer un lourd tribut, selon les statistiques officielles fournies par le gouvernement. De même, c’est l’unique pays qui impose les mesures les plus coercitives du Continent. Suivi de la Tunisie. Et ce n’est certainement pas un hasard. L’Afrique du Sud, pays appartenant à l’orbite atlantiste, par ailleurs en pleine implosion, tout comme la Tunisie confrontée à une récession économique historique et une crise de légitimité politique. Qui plus est, depuis plusieurs mois, tous deux en proie à de récurrentes révoltes sociales et, curieusement, à de fréquentes mesures de restrictions et des confinements draconiens, pour enrayer le virus… de la contestation. À cet égard, il est utile de relever que, « pour lutter contre le virus », en guise de stratégie médicale et d’équipements sanitaires, l’État tunisien vient de prolonger de six mois l’état d’urgence dans le pays, à partir du samedi 24 juillet et jusqu’au 19 janvier 2022. À rappeler que l’état d’urgence, quoique le terme urgence connote une acception médicale, n’implique pas la mobilisation exceptionnelle de l’État pour renforcer les capacités des hôpitaux par l’augmentation des moyens sanitaires, mais le renforcement de l’encadrement de la population par des mesures coercitives. Il ne vise pas à endiguer le virus mais à neutraliser la contestation sociale. L’état d’urgence confère au gouvernement tunisien des prérogatives exceptionnelles, s’agissant notamment de l’interdiction des réunions, l’imposition du couvre-feu, les perquisitions de jour comme de nuit, le contrôle des médias, des publications, des projections cinématographiques et des spectacles théâtrales.

L’Afrique du Sud est actuellement en proie à la crise la plus grave depuis la fin de l’apartheid. Depuis le début des émeutes déclenchées le 8 juillet 2021, on déplore officiellement 337 morts en quelques jours, plus de 2000 arrestations, des milliards d’euros de destructions et de pillages. Dans les « townships », magasins, pharmacies, entrepôts ont été pillés, des camions transportant de la nourriture attaqués, des routes coupées, des bâtiments officiels incendiés. Le gouvernement a dû dépêcher des milliers de soldats – 25 000 -, épaulés par des milices armées recrutées par les commerçants et les propriétaires blancs et indiens, pour rétablir l’ordre.

Comment expliquer la faiblesse du nombre de décès dans ces deux continents, l’Asie et l’Afrique ? Par l’innocuité du coronavirus ? Comment interpréter la surmortalité du Covid-19 officiellement enregistrée par les États occidentaux et leurs pays satellites ? Par la surestimation du nombre de décès attribués au Covid-19, surtout quand on apprend que plus de 99% des morts du virus étaient atteints d’une autre maladie grave ? Comment analyser cette disparité de la mortalité devant ce virus à géographie variable ?

À croire que ce virus mute en fonction des États, s’embrase au gré des orientations politiques et économiques des dirigeants, tue statistiquement selon la volonté des gouvernements !

Depuis presque deux ans, en guise d’unique politique sanitaire, les gouvernants des pays atlantistes et leurs vassaux des pays satellites du Tiers-Monde, sur fond de bruits de bottes, administrent alternativement couvre-feux et confinements, ces politiques d’immolation des libertés individuelles et d’assignation à résidence forcée que n’aurait jamais imaginé le pire des dictateurs. Et depuis le début de l’année 2021, sous la pression des industries pharmaceutiques, ces gouvernants imposent la vaccination au moyen de thérapies géniques encore en phase expérimentale, à l’efficacité douteuse et à l’innocuité hypothétique, selon de nombreux experts. Ironie du sort, aujourd’hui, certains pays imposent et la vaccination et le confinement. En Israël, on avait invité les citoyens à se faire vacciner pour éviter le confinement et les mesures restrictives. Aujourd’hui, avec une population adulte pourtant vaccinée à 90%, les Israéliens subissent et la vaccination obligatoire (une troisième dose est en cours d’administration en guise de rappel vaccinal appelé inéluctablement à se pérenniser) et le confinement doublé de mesures restrictives. La même imposture sanitaire s’observe dans d’autres pays atlantistes, notamment en Espagne, en Australie, au Portugal, etc. où les populations subissent la double peine : vaccination obligatoire et mesures restrictives (couvre-feux, confinements, port du masque obligatoire).

De toute évidence, le dessein des États atlantistes n’est pas de combattre médicalement et humainement le virus, mais, de manière machiavélique, d’abattre socialement leur population par les multiples mesures restrictives, notamment le confinement, cette arme de destruction massive psychologique censée anéantir le virus de la contestation populaire mondialement répandu ces récentes dernières années, afin de conjurer l’amorce de soulèvements sociaux prévisibles dans un contexte de crise économique marqué par la programmation de faillites massives d’entreprises, d’augmentation endémique du chômage, de croissance exponentielle de la paupérisation et d’éradication des classes moyennes et petites bourgeoises, autrement dit par l’exacerbation de la lutte des classes.

Globalement, le capitalisme repose sur le triptyque Production-Circulation-Valorisation, intégré dans une reproduction immanente sociale. Or, depuis plusieurs années, la dernière sphère, la Valorisation, est en crise, due à la baisse du taux de profit, obérant la reproduction normative des rapports sociaux. Le capitalisme, certes, maintient encore en fonctionnement la production et la circulation des marchandises. Mais sans pouvoir générer la moindre valorisation, autrement dit accumulation. Cette incapacité d’assurer la moindre valorisation du capital susceptible de garantir la croissance économique marque l’entrée du capitalisme dans une crise systémique multidimensionnelle finale, induisant l’impossibilité de la reproduction immanente des rapports sociaux, particulièrement manifeste dans le bloc occidental en plein déclassement, incapable de soutenir la concurrence face au dynamique modèle capitaliste chinois hautement technologique et compétitif. Une Chine désormais bientôt première puissance économique impérialiste mondiale, principal pôle de stimulation de la croissance économique mondiale.

Le subterfuge de la stagflation : Le vrai désastre caché par la pandémie – les 7 du quebec

Avec l’accentuation de la crise, le délitement du tissu social matérialisé par la paupérisation généralisée et l’explosion des incivilités et des violences multiformes, le divorce entre gouvernants et gouvernés illustré par l’abstentionnisme électoral et le discrédit de la classe politique et gouvernementale, la société capitaliste n’assure plus sa reproduction de manière immanente. La rupture sociale et politique entre les classes dominées (prolétariat, classes moyennes et petites bourgeoises en voie de paupérisation et de déclassement) et les classes dirigeantes est consommée.

De là s’explique l’intervention permanente de l’État, par le truchement de ses forces répressives et ses appareils de propagande médiatiques, pour assurer violemment la cohésion sociale, la reproduction factice des rapports sociaux menacés d’éclatement, d’implosion. Au vrai, le coronavirus sert de paravent pour occulter la crise finale du capitalisme, déjà latente depuis des années. L’imposture sanitaire étatique a pour dessein de dissimuler l’imminence de l’effondrement économique, commercial et bancaire. D’entraver despotiquement le déclenchement des contestations sociales. De neutraliser par la répression la lutte des classes. L’histoire nous enseigne que, dès lors que le capitalisme ne trouve plus dans les forces économiques la possibilité de se développer, de se valoriser, il tente toujours de résoudre cet obstacle par la force des armes, autrement dit par la guerre. C’est l’ultime prochaine phase du capitalisme en crise.

Selon les thuriféraires du capital contaminés par l’idéologie libérale, le Covid-19 aurait provoqué le ralentissement de l’ensemble de l’économie mondiale. Or, ce n’est pas le naturel invisible virus, mais les ostensibles mesures politiques liberticides de confinement et les décisions de paralysie délibérée de l’économie, décrétées par les États atlantistes, qui sont responsables du fléchissement programmé de l’économie, en particulier occidentale.

Aujourd’hui, à la faveur de la pandémie de Covid-19, l’objectif est de s’emparer  de cette opportunité pour opérer un Grand Reset afin de tenter d’atténuer l’effondrement structurel des économies des pays occidentaux en voie de déclassement, par une politique volontariste d’accompagnement de cette crise systémique économique aux fins d’assurer la transition vers une société despotique post-industrielle et  post-consumériste, rongée par ailleurs par la paupérisation généralisée et la prolétarisation des classes moyennes, qui plus est verrouillée par la militarisation étatique.

Aussi, les coups d’État sanitaires, matérialisés par les mesures restrictives liberticides, constituent-ils l’ultime tentative désespérée du système capitaliste en récession, accélérée par l’irruption du coronavirus rendu mensongèrement responsable de l’effondrement de l’économie, pour tenter de résoudre ses contradictions au moyen d’une opération de destruction d’infrastructures « archaïques » ( les secteurs dits non-essentiels composés par les classes moyennes, commerçantes et artisanales), devenues inopérantes pour la valorisation du capital, dans la perspective d’une tentative de refondation d’un nouvel ordre mondial fondé sur une économie dématérialisée, numérisée, avec un salariat tétanisé, atomisé, disposé à accepter des conditions de travail extrêmement désavantageuses afin d’assurer sa survie, notamment par le télétravail.

Pour ceux qui douteraient de la militarisation de la société en préparation par les gouvernants, qu’ils lisent le document, consultable en ligne, publié par le Sénat le mois dernier. Quoiqu’il s’agisse d’un rapport sénatorial de prospective, il en dit long sur les intentions despotiques de la bourgeoisie française, incarnées en l’espèce par des parlementaires pour imprimer un caractère légal et législatif aux projets gouvernementaux en matière de contrôle totalitaire de la société matérialisé par la systématisation des technologies de surveillance. Dans ce rapport rédigé par trois sénateurs du groupe de droite LR, les auteurs de l’étude de prospective élaborent des réponses numériques aux crises actuelles sanitaires et autres crises futures (traduction en termes marxistes : aux futurs affrontements de classe. Dans ce document, entre autres batteries de mesures numériques pour « lutter contre la crise sanitaire actuelle » (applicables à d’autres fins, la pandémie servant uniquement de prétexte et de terrain d’expérimentation), le Sénat « propose un système de désactivation du titre de transport en commun ou du compte bancaire en cas de non-respect de la quarantaine ». Seconde mesure de surveillance numérique proposée par le rapport sénatorial, « poser un bracelet électronique aux non-vaccinés ». Ou encore la « détection automatique de la plaque d’immatriculation par les radars », l’installation « de caméras thermiques dans les restaurants ». Les sénateurs envisagent également d’autres solutions numériques visant à contrôler et contraindre, notamment le « contrôle des transactions » afin de détecter un achat à caractère médical ; le « contrôle des fréquentations » pour « aller voir un membre vulnérable de sa famille lorsqu’on est contagieux » ; « le contrôle de l’état de santé via des objets connectés ». Les sénateurs s’enorgueillissent en affirmant que « ces outils [pour contraindre et contrôler] sont les plus efficaces ».

En vérité, dans cette crise du Covid-19, faut-il redouter l’invisible virus naturel (maîtrisable avec des moyens sanitaires abondants et efficients) ou l’ostensible microbe despotique de l’État visiblement destructeur (impossible à contrôler et à neutraliser, sinon par la Révolution prolétarienne ?) Une chose est sûre : l’internement des citoyens innocents en bonne santé, décrété au nom de la prétendue protection des personnes âgées et vulnérables (par ailleurs censément majoritairement vaccinées), à notre époque hautement technologique censée être équipée d’infrastructures médicales de pointe, interpelle à plus d’un titre.

D’aucuns s’interrogent, dans une vision complotiste, sur l’auteur étatique mystérieux de l’invention du virus concocté par quelque laboratoire malveillant chinois ou étasunien. La vraie question à poser serait plutôt : les virus ayant toujours existé, connaissant leur taux de létalité (la mortalité du Covid-19 est bien inférieure à 00,3 %, essentiellement parmi la population la plus âgée et vulnérable, autrement dit nous avons 99,97 de chance de survie ; l’âge médian des décès est de 84 ans, avec 75% des patients décédés de plus de 75 ans), pourquoi avoir suscité une telle peur panique parmi les populations sinon pour légitimer le confinement pénitentiaire et les multiples mesures coercitives, décrétées pour des desseins initialement inavoués et inavouables. Mais, aujourd’hui, dans cette période d’imposture sanitaire étatique indéfiniment prolongée, ces desseins s’éclairent au grand jour, à examiner l’incessante activité gouvernementale des différents États de la majorité des pays atlantistes, illustrée par le nombre incommensurable de lois liberticides promulguées ces deniers mois.

À l’évidence, chaque Etat, à la faveur de la pandémie du coronavirus, s’applique à blinder son pouvoir despotique par l’instauration de mesures sécuritaires attentatoires à la liberté, décrétées sous prétexte de gestion de la crise sanitaire. En réalité, sous couvert de guerre virologique, les classes dominantes mènent une guerre de classe aux classes populaires et aux prolétaires, mais surtout aux classes petites bourgeoises. Les dirigeants profitent de la pandémie pour aggraver les lois antisociales et durcir la dictature « ordinaire » étatique, renforcées par la militarisation de la société. Nous assistons, impuissants, à un véritable « coup d’état sanitaire » permanent perpétré dans de nombreux pays (en particulier dans l’orbite atlantiste, pays sous domination du grand capital financier – Italie, Espagne, Portugal, France, Israël, Brésil, Tunisie, etc.) pour imposer leur nouvel (dés) ordre mondial économique dématérialisé et financiarisé.

Curieusement, plus d’un an et demi après l’apparition de la pandémie, alors que les États sont censés être en guerre contre le coronavirus, en lieu et place d’équipements médicaux et de personnels soignants pour nous protéger, nous avons droit, en guise de médication, toujours à une artillerie de lois répressives et au confinement accompagné du déploiement de policiers et de militaires (pour nous soigner contre notre virus contestataire létal ?). Et, en lieu et place de lits d’hôpitaux et équipements médicaux, les gouvernants préfèrent investir dans les cellules carcérales abondamment élargies pour accueillir les opposants politiques et les dissidents sanitaires.

En effet, avec cynisme, nonobstant la gravité de la crise sanitaire, avec un système de santé aux besoins d’équipements médicaux pourtant vitaux, les États ont débloqué mille fois plus d’argent pour subventionner les trusts, les banques, les bourses que pour secourir financièrement et matériellement les hôpitaux et autres structures sanitaires, toujours aussi dramatiquement sous-équipés. Dans l’ensemble des pays, presque deux ans après le déclenchement du coronavirus, excepté les discours incantatoires belliqueux, le secteur sanitaire ne bénéficie d’aucune mesure concrète matérialisée par l’acquisition d’équipements médicaux toujours cruellement défaillants dans les établissements de soin, par la construction de nouveaux hôpitaux et le recrutement de personnels soignants. De même, interdiction est toujours maintenue pour les médecins de prescrire des traitements reconnus pourtant pour leur efficacité depuis plusieurs décennies, notamment l’ivermectine et la chloroquine, médicaments utilisés avec succès par de nombreux pays qui ont réussi à juguler la pandémie.

Paradoxalement mais sans nous surprendre, les premières retombées rentables surgies de cette crise sanitaire ne bénéficient qu’aux classes dominantes, au plans politique et économique, respectivement par le durcissement de leur pouvoir despotique étatique et le renforcement de leur hégémonie financière (depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19, les milliardaires sont toujours plus riches et toujours plus nombreux. Le nombre de millionnaires, lui, a bondi de plus de 5 millions l’année dernière. Le patrimoine cumulé des 500 plus grandes fortunes de France a augmenté de 30% en un an, frôlant les 1 000 milliards d’euros, selon les récentes informations. Au niveau mondial, la richesse accumulée par les milliardaires de par le monde a atteint un sommet inégalé en 2021, 13 000 milliards de dollars. C’est 1 300 milliards de plus que le précédent pic de 2017). En effet, profitant de notre frayeur et de notre tétanisation, suscitées par le traitement médiatique anxiogène de la pandémie, de notre emprisonnement domiciliaire, de l’état de siège, du couvre-feu, et de l’interdiction de rassemblement et de manifestation, les classes possédantes du monde entier ont fait voter par leur État, en l’espace de quelques mois, des centaines de lois de régression sociale et de répression politique qu’aucun tyran n’aurait songé imposer.

Concomitamment, ces classes possédantes ont instauré, pour sauver leurs richesses aux moyens de renflouements des banques, de subventions aux entreprises, d’exemptions fiscales, de nationalisations de certains secteurs, le « socialisme pour les riches », et ont perpétué en l’aggravant le « capitalisme pour les pauvres ». Comme on le relève, la gestion de la crise prétendument « sanitaire » confine davantage à une opération de sauvetage de la santé (momentanément) de l’économie des capitalistes mise sous profusion, alimentée par l’argent public sous forme d’impôts différés payés par les futurs travailleurs, plutôt qu’à une protection de la vie des malades toujours livrés délibérément à eux-mêmes sans soins efficaces, autrement dit sans thérapie médicale classique ou traitement médicamenteux prophylactique, sinon par le recours à une douteuse et controversée vaccination  imposée dans la précipitation aux malades, avec des vaccins à ARN-m en phase d’essai clinique, pour le plus grand profit des grandes industries pharmaceutiques exemptées par ailleurs de toute responsabilité pénale ou financière en cas d’effets secondaires des vaccins.

D’un point de vue scientifique, plusieurs experts expriment leurs doutes envers ces vaccins dits « à vecteur viral ». Nul doute, les vaccins géniques mis sur le marché par les pays atlantistes sont contestés par de nombreux scientifiques, notamment par le professeur Pyromaure qui a déclaré sur une chaîne de télévision française : « je suis vacciné et je comprends les gens qui sont dubitatifs face à la vaccination avec ces traitements que l’on ne connait pas. Nous n’avons pas assez de recul sur l’innocuité des vaccins (ni sur leur efficacité). Beaucoup de médicaments ont créé des maladies auto-immunes découvertes plusieurs années après leur diffusion ». Par ailleurs, il est actuellement scientifiquement établi que les vaccins géniques de fabrication occidentale favorisent les thromboses, et, par conséquent, les caillots sanguins capables de migrer et de provoquer des AVC, des embolies pulmonaires, des infarctus, etc. »

L’État français ment aux gens pour maintenir la terreur parmi la population – les 7 du quebec

Quoi qu’il en soit, en dépit des tentatives de neutralisation de la contestation sociale et politique par le confinement et le couvre-feu, la politique de terreur, les peuples opprimés ont déjà discerné la source de la crise sanitaire et économique actuelle. Au-delà du mystérieux virus invisible agité comme un épouvantail par les classes dirigeantes pour terroriser les populations, justifier et légitimer la militarisation de la société (matérialisée par les répressions, les arrestations et les incarcérations, dans certains pays affectés depuis longtemps par le virus de la dictature), le mystère de l’origine des crises sanitaires et économiques virales actuelles se dévoilent. Le « patient zéro » a été identifié par l’ensemble des peuples meurtris : il s’agit du capitalisme pathogène.

« Nous sommes en guerre! » Mobilisation internationale contre l’État totalitaire – les 7 du quebec

Aujourd’hui, le virus capitaliste a muté en sa version périlleuse dont on observe les premiers symptômes létaux, illustrés par la dégradation dramatique des conditions de vie de centaines de millions de personnes réduites à la paupérisation. Le grand Capital fait payer l’effondrement économique de son système aux classes populaires, aux classes moyennes et petites couches entrepreneuriales devenues économiquement inutiles, réduites au chômage et à la paupérisation absolue.

Actuellement, le monde entier assiste à la faillite d’un système économique en déclin, à la débâcle de l’ordre social dominant, à l’échec historique d’une classe bourgeoise agonisante, à l’incurie criminelle des Etats, à la militarisation de la société impulsée par les classes dominantes aux fins de sauver leur système en pleine décomposition.

Néanmoins, avec bonheur, cette crise inédite de grande ampleur commence à déclencher de profondes mutations dans les consciences, des interrogations sur la pérennité du modèle économique dominant, de réelles aspirations à la transformation de la société. Certes, l’onde de choc initiale covidale, intervenue au début de l’année 2020, suscitée par l’effondrement brutal de l’économie et par l’amoncellement des cadavres livrés à dessein à la crémation, avait tétanisé les populations. Mais, aujourd’hui, avec la prise de conscience de l’imposture sanitaire étatique, la colère souterrainement gronde, progressivement fermente, assurément monte, et la volonté de transformation sociale et politique se manifeste.

Enfin, si, historiquement, le capitalisme avait constitué originellement une réponse économique progressiste aux limites stérilisantes du féodalisme, aujourd’hui il représente un obstacle, pire, un péril à l’évolution humaine, au développement des forces productives, une barrière au développement de la richesse sociale.

Désormais, il n’assure sa survie que par l’usage de la terreur, devenue son unique mode de gouvernance.

« Nous sommes en guerre! » Planification stratégique de la guerre en préparation – les 7 du quebec

Khider Mesloub, Les 7 du Québec, le 26 juillet 2021

Rappels :

Le « Grand Reset », un plan marketing brillant !

Les hommes de Davos veulent liquider l’Occident

COVID-19 : Le Plan Rockefeller de contrôle militarisé de la population américaine

Attali en 2009 : une petite pandémie permettra d’instaurer un gouvernement mondial !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Une énième vague de coups d’Etat sanitaires déferle sur le camp atlantiste

  1. eze dit :

    aberration,
    une femme témoigne en commentaire dans un forum que son neveu chargé de contrôler les pass sanitaires devant les manifestations publiques n’est obligé ni de faire le test bidon ni le vaccin bidon*

    donc tous les contrôleurs du pass zanitaire ne sont pas eux mêmes obligés du test bidon et vaccin bidon

    remarque on le savait déjà que c’était cas pour les forces de l’ordre
    sources

    Tous les clients à partir de 12 ans des lieux et transports concernés devront avoir leur pass, ainsi que leurs salariés (serveurs des restaurants, contrôleurs de trains, etc.) mais pas les policiers ou gendarmes. »

    https://www.20minutes.fr/societe/3083871-20210714-coronavirus-amende-45000-euros-etablissements-controlant-pass-sanitaire

    « les policiers, gendarmes et enseignants ne sont pas concernés par l’obligation vaccinale. »

    https://www.courrier-picard.fr/id212916/article/2021-07-15/pourquoi-les-forces-de-lordre-et-les-enseignants-ne-sont-ils-pas-concernes-par

    sinon autre horreur nazie, la croix rouge en France a créé le premier camps nazi français dans les landes
    https://reseauinternational.net/des-jeunes-enfermes-images-du-premier-camp-covid-en-france/

    et les jeunes enfermés ont de 20 à 25 ans
    et ils ne peuvent pas en sortir tant qu’ils n’ont pas un test négatif
    et vu que la croix rouge veut les vacciner, elle va leur donner de faux positifs et prolonger leur quarantaine indéterminé jusqu’à ce qu’ils acceptent la piqouze de Bill Gates
    et cette quarantaine est basé sur le test PCR bidon qui sera retiré le 31 décembre 2021 car ne détecte que la grippe pas le covid et crée des faux positifs
    https://reseauinternational.net/le-cdc-americain-retire-le-test-pcr-parce-quil-pourrait-ne-pas-etre-en-mesure-de-distinguer-le-covid-de-la-grippe/

    être positif de la grippe ne veut pas dire non plus avoir la grippe à partir d’un cycle d’amplification de 24, le virus ne peut plus être cultivé, et ce sont des faux positifs https://mattbell.org/the-pcr-test-is-the-key-to-exposing-the-medical-fraud source Fuellmich et ses 110 scientifiques or les gouvernements font des cycles de 35, 40, 50 et plus Karry Mullis a donc dit que son test PCR ne servait pas à détecter des maladies https://www.youtube.com/watch?v=mLe_M9s_sk0
    https://monde.taibaweb.com/index.php/2021/07/27/le-cdc-americain-retire-le-test-pcr-parce-quil-pourrait-ne-pas-etre-en-mesure-de-distinguer-le-covid-de-la-grippe/?unapproved=24360&moderation-hash=df4ba9a2489bebb0a9231e54bdb636a9#comment-24360

    les actionnaires des vaccins et leurs trolls payés sont agressifs
    regardez sur ce lien, vous verrez il a des milliers d’actionnaires derrière chaque injection OGM
    https://raimanet.wordpress.com/2020/11/22/loligarchie-est-actionnaire-des-vaccins/

    même un vrai vacciné ne ferait pas de la pub à part ceux qui sont vaccinés au sérum physiologique comme ici
    https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/vaccins/covid-140-patients-vaccines-au-serum-physiologique_31135.html

    regardez un jeune ado de 18 ans qui s’est chopé une myocardite à vie après une dose de Pfizer alors qu’il était en excellente santé avant
    https://lemediaen442.fr/temoignage-de-celine-caron-mon-fils-de-18-ans-a-fait-une-myocardite-suite-au-vaccin/

    je ne comprends toujours pas que les éléments que chacun peut trouver sur la toile, ne donne pas lieux à des arrestations et des condamnations (pour crimes) et je pèse mes mots. Première vidéo nous trouvons : https://www.trendsmap.com/twitter/tweet/1419283645693632513Un mensonge d’Etat » : Jean-Michel Claverie jette un froid sur BFMTV. https://www.francesoir.fr/societe-sante/un-mensonge-detat-jean-michel-claverie-jette-un-froid-sur-bfmtv
    et une deuxième la plus importante. Le vaccin du codiv ne peux pas être breveté (ce n’est pas un vaccin mais une arme de guerre). A 56 minutes
    – « Il N’Y A PAS DE PREUVE CLINIQUE MONDIALE DE LA PANDÉMIE QUI SE DISTINGUE DES AUTRES VIRUS DEJA CONNUS »
    https://rumble.com
    Pourquoi pas de réactions et comment peut-on laisser cela ce crime se dérouler devant nos yeux?

    pour l’instant, le gouvernement a su comment mettre les forces de l’ordre de son côté en leur promettant qu’ils seront exemptés du pass sanitaire avec tests PCR bidons et vaccins bidons mortifères

    le problème c’est que le gouvernement a promis pour l’instant aux forces de l’ordre qu’ils sont exemptés à la fois du vaccin bidon mortifère et du test PCR bidon et du pass sanitaire

    les forces de l’ordre sont exemptés de tout

    sources
    Tous les clients à partir de 12 ans des lieux et transports concernés devront avoir leur pass, ainsi que leurs salariés (serveurs des restaurants, contrôleurs de trains, etc.) mais pas les policiers ou gendarmes. »
    https://www.20minutes.fr/societe/3083871-20210714-coronavirus-amende-45000-euros-etablissements-controlant-pass-sanitaire

    « les policiers, gendarmes et enseignants ne sont pas concernés par l’obligation vaccinale. »
    https://www.courrier-picard.fr/id212916/article/2021-07-15/pourquoi-les-forces-de-lordre-et-les-enseignants-ne-sont-ils-pas-concernes-par

    donc ils peuvent faire leurs courses en uniforme, accompagner leurs familles en uniforme en prétendant les avoir personnellement contrôlées, bref ils ont la belle vie… pour l’instant.

    Car rien ne dit que leur vie sera pareil, quand le gouvernement aura atteint ses objectifs d’holocauste vaxxasinal de la population.

    après tout, seuls les élites milliardaires veulent se donner le droit de procréer, pas les gueux.
    ce sont des eugénistes ne l’oublions pas. leur ancêtre Malthus, un membre d’une société créé par la couronne britannique à l’époque (britsh royal society) voulait empêcher les non nobles de procréer aussi.

    à défaut de Vaccin, Bill Gates a aussi créé une puce pour stériliser les gens
    https://www.riposte-catholique.fr/archives/104483

    j’imagine qu’elle va servir pour les exemptés de la piqouze

  2. zorba44 dit :

    Les états s’assoient sur les conventions et, comme il s’agit de guerre contre les populations on foule aux pieds les traités, pourtant ratifiés par le plus grand nombre, relatifs à l’interdiction des armes chimiques, biologiques, bactériologiques, radiologiques… signés, en leur temps, non pas pour bannir leur utilisation mais pour donner l’illusion à la populace que rien ne serait utilisé désormais dans les guerres futures qui devraient « être » propres…

    Constatez par vous-même comment se déroule la troisième guerre mondiale !

    Jean LENOIR

  3. Ratatouille dit :

    Saluti a tutti,

    Médecin Brave Coeur qui donne les chiffres en direct, des effets secondaires et de la mortalité.

    Le Dr Cazhournes au JT de la Réunion:

    « On va alerter le procureur sur la non assistance à personne en danger… Remettre l’ivermectine.

    Il y a des gens qui vont mourrir car ils n’ont pas accès au traitement… plainte contre X au niveau du procureur»

    Bene a voi tutti,

  4. Ratatouille dit :

    Graphène et compagnie,

    ______________________________

    Spectroscopy analysis reveals 99.5% graphene oxide in Moderna vaccination vial

    https://www.orwell.city/2021/07/absorption-signal.html

    https://www.laquintacolumna.net/

    ______________________________

    L’oxyde de graphène donne un coup de pouce au nouveau vaccin intranasal contre la grippe

    https://www.graphene-info.com/graphene-oxide-gives-boost-new-intranasal-flu-vaccine?fbclid=IwAR1HuId-HLW–b5JgoCY1FcP2LdEsVl64btbYNFvdO4NOi34zXnLnZged1c

    _____________________________

    Ceux qui nous affirment qu’il n’y a pas de graphène dans les vaccins, comment expliquent t ils la présence de celui-ci dans des centaines d’expériences sur les rats ?

    Cliquer pour accéder à s12951-020-00698-z.pdf

    _____________________________

    Ah oui, le graphène , réagit avec les micros WAVES, au cas où vous pourriez imaginer faire un lien entre la 5G, votre Freebox Delta et les matériaux qu’on vous injecte

    https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0008622320307995

    _____________________________

    Cliquer pour accéder à pp_antibacterial_activity_graphene-based_materials.pdf

    _____________________________

    https://www.army.mil/article-amp/239559/sensor_with_100000_times_higher_sensitivity_could_bolster_thermal_imaging

    Les chercheurs ont publié leur étude dans la revue à comité de lecture Nature . L’équipe comprend des scientifiques de l’Université Harvard , de l’Institut des sciences photoniques , du Massachusetts Institute of Technology , de l’ Université des sciences et technologies de Pohang et de Raytheon BBN Technologies . L’armée a financé en partie les travaux de fabrication de ce bolomètre en exploitant la réponse thermique géante du graphène au rayonnement micro-ondes.

    Le CCDC Army Research Laboratory est un élément du US Army Combat Capabilities Development Command . En tant que laboratoire de recherche d’entreprise de l’armée, l’ARL découvre, innove et fait évoluer la science et la technologie pour assurer une puissance terrestre stratégique dominante. Grâce à la collaboration entre les compétences techniques de base du commandement, le CCDC mène la découverte, le développement et la livraison des capacités technologiques nécessaires pour rendre les soldats plus meurtriers pour gagner les guerres du pays et rentrer chez eux en toute sécurité. Le CCDC est un commandement subalterne majeur de l’ US Army Futures Command .

  5. Eric83 dit :

    Merci pour cette excellente publication.

  6. mark knopfler dit :

    Très bon papier qui recense une grande partie de la perception de la réalité de la pandémie, par le plus grand nombre.
    Parmis ce dernier, certains se feront vacciner quand même, parce qu’ils pensent qu’ils n’ont pas le choix et que ce dernier n’implique pas seulement eux, d’autres résisteront, parce qu’ils auront les moyens de le faire en terme d’autosubsistance, sans trop impacter des proches.

    Là ou je suis moins en phase avec l’auteur, c’est d’isoler la Chine de la covidémence capitaliste et occidentale, à mon sens, c’est une erreur d’analyse.
    La Chine, très tôt, a été théorisée par la Banque comme usine mondiale pour cause de marché intérieur gigantesque et constituera le fer de lance, le modèle, pour des pays émergents à plus d’1 milliard d’habitants, l’occident continuera de faire des profits et de maintenir la fausse opposition spéculation vs valeur ajoutée au sein de l’entrisme Capitaliste (La Chine est le premier créancier des US et le restera, c’est du win-win).
    Que la Chine ait été l’épicentre de la psy-op n’est donc pas un hasard, qu’elle s’en soit extirpée aussi vite ne l’est pas non plus, faut bien faire tourner la production mondiale…

    Mais là ou je diverge plus, c’est que si le Capital est incontestablement à la manoeuvre, ce n’est pas pour masquer son effondrement, au contraire, c’est pour bifurquer vers quelque chose qui pourrait justement, je cite, « déclencher de profondes mutations dans les consciences, des interrogations sur la pérennité du modèle économique dominant, de réelles aspirations à la transformation de la société.  »
    Et oui, les covidéments ont créé de toute pièce les nouvelles aspirations du peuple, principalement par impérialisme culturel et technologique, sur fond de catastrophisme et de peurs du futur, afin de préparer l’acceptation à l’euthanasie de leur propre paradigme culturel, social, économique afin de proposer, pardon exiger, l’imposition d’une logique, d’une nouvelle émergence reposant sur une nouvelle épistémologie en capacité de conduire le troupeau à l’endroit exact ou ce dernier voulait aller paitre.

    Je vais reposter cette vidéo de Marc Halevy, parce que je n’ai jamais trouvé mieux comme prophétie auto-réalisatrice par rapport aux changements induits par le Covid-19, sauf qu’en 2018, il n’y avait pas encore de pandémie, par conséquent, les propos de Halevy raisonnent encore plus forts et démontrent, si besoin était, que tout était planifié derrière une volonté de changement, la fameuse bifurcation, ce kairos, cet instant à ne pas rater pour changer de civilisation : https://www.youtube.com/watch?v=_FyfTx4ZHm4

    Le Covid est donc une opération MK qui vise à faire valider un nouveau modèle culturel, social et économique par effondrement planifié de l’ancien, afin que le Capital puisse retrouver les conditions d’une nouvelle croissance pérenne avec un troupeau marqué et éprouvé à la fois psychologiquement et physiquement par les conséquences de la pandémie, donc devenu transhumain, compatible d’avec le projet exposé par Halevy ou Schwab, exemples non exhaustifs.
    Bien sûr, le covid sera le parfait bouc émissaire de tout ce « basculement anthropologique sans précédent », pour singer Jupiter, ou pour singer Attali, il sera la catalyseur du « changement de code », comprendre celui de l’humanité, celui de son fatum.

    On comprend alors que ceux qui sont aux manettes ont le pouvoir de peser sur le destin de chacun, donc de l’humanité, qu’il n’existe pas de hasard à proprement parler, que tout est déterminé par une volonté de mener le troupeau soit à l’abattoir, soit vers des paturages plus verts, afin d’améliorer son rendement.
    Et pour cela, il faut vendre du rêve, d’ou la promotion d’une nouvelle métaphysique, celle du devenir et non plus celle de l’Etre, d’ou l’implication d’acteurs de la psychanalyse, des sciences dures ou sociales, de la sociologie, d’acteurs sociaux-économiques, des médias, des politiques, des philanthropes, du juridique, des politiques et des milliardaires du monde entier, en accord ethique et spirituel d’avec ce changement de paradigme.
    La kabbale et des théosophie compatibles mènent le monde, nous en avons la preuve éclatante en ce moment même et nous ne l’avions pas compris, ignorants que nous sommes et bernés par la démocratie et son jeu de rôle oligarchique, afin de capter notre attention sur l’échiquier politique, alors que c’est le dogme qui mène la danse et l’a toujours menée au cours de l’Histoire, voilée ou non par l’idéologie.

    Ignorants et amnésiques, car nous n’avons aucune excuse en République, sa Genèse fut et en effet incarnée par des figures comme Junius Frey et servirent de modèle au monde entier, déjà, avec sa philosophie sociale transformée puis exportée en universalisme républicain, comme un avertissement prémonitoire, préfigurant le futur hydre tentaculaire actuellement à la manoeuvre.

    Mais ceci est déjà une digression qui mériterait un développement à elle seule, ce qui n’est pas l’objet du billet.

    • zorba44 dit :

      @ Mark, merci pour le lien relatif à l’exposé de Marc Halévy. J’en profite pour inviter les lecteurs de ce blog à prendre 40 minutes de leur temps pour visionner un exposê particulièrement limpide par un scientifique qui ne pratique pas le charlatanisme.

      Pour ma part je ne qualifierais pas ce document de prophéties auto-réalisatrices
      et j’y vois même un contresens par rapport à la qualité des analyses, des observations …et de la réalité !

      N’oublions jamais que cette conférence date de septembre 2018 !

      CELA FAIT DU BIEN DE DISPOSER D’UN TEL ÉCLAIRAGE POUR DONNER DE L’ESPACE À NOS CERVEAUX MANIPULÉS… UNE BOUFFÉE D’INTELLIGENCE !

      Jean LENOIR

      • mark knopfler dit :

        @zorba44, Merci, mais réécouter le passage sur les 5 piliers, c’est le coeur de son analyse.
        Halevy n’est pas seulement physicien dans le domaine de la thermodynamique ou spécialiste des processus complexes, il est également Kabbaliste et FM, probablement d’un haut grade.

        Son discours coche les cases du GIEC, d’un Jancovici aussi, mais également celles des progressistes en matière socio-économique.
        Il nous présente un projet touchant la matière, la vie et l’esprit, comprendre respectivement ce qui se réalise au travers de tous les existants, ce qui se vit au travers de tous les vivants, ce qui se pense au travers tde ous les pensants.
        Et en dehors de cette triade, rien ne peut exister selon sa théosophie, car ce triptyque ou plan, fait appel au Divin unique, immanent, omniprésent, omniscient.

        Il faut bien avoir en tête ce schéma de pensée avant de l’écouter dérouler son prospectivisme, sinon, effectivement, on peut être séduit par le projet et son érudition, comme vous semblez l’être.

        NB : le point de bifurcation ou zone de turbulence, vous l’aurez compris, sont incarnés aujourd’hui par le Covid.

      • zorba44 dit :

        @ Mark …à la limite je m’en fiche (presque) qu’il soit FM et/ou Kabbaliste. Son exposé a chatouillé les ressorts de ma connaissance de l’économie et je n’éprouve pas de modification de mon ressenti…

        Sinon pour le Covid j’avais compris….

        Il serait intéressant, à ce propos, de connaître la perception de Marc Halévy quant aux mécanismes de la plandémie.

        Jean LENOIR

      • mark knopfler dit :

        @zorba44 « Mark …à la limite je m’en fiche (presque) qu’il soit FM et/ou Kabbaliste.  »

        C’est là ou nous divergeons.
        Toute sa représentation économique, philosophique voire scientifique, est influencée par son monisme polythéiste et sa compréhension de la Bible suivant le prisme ésotérique.
        Qu’il soit convainquant (votre chatouille) ou pas n’est pas le sujet, en quelque sorte,

        Moi aussi il me chatouille lorsqu’il évoque les processus complexes et les notions d’émergence, mais j’ai intégré que son corpus idéologique n’était pas le même que le mien et donc, comme pour moi, influencait sa représentation du Réel.

        Depuis notre échange, notre brillant bonhomme s’est plutôt montré prolixe, je vous invite à suivre le 4ème et dernier opus dédié à la Kabbale et en particulier le passage suivant : https://youtu.be/7Yn575KWtjM?t=4310

        Ou vous comprenez que des entrismes kabbalistiques (comprendre loges) existent dans le monde entier dans du pluridisciplinaire et pensent le monde à votre place, car ils ont les moyens de peser sur lui.

        A priori, le plan est de s’infiltrer dans les lycées et dans les universités, c’est ici que le feu passe au rouge, en ce qui me concerne et ce, malgré toutes les précautions oratoires qu’il prend.

        Quant à son opinion sur les mécanismes de la pandémie, à mon avis, il voit surtout que le Covid est un Kairos, comprendre une opportunité pour changer le monde (bifurcation, changement de paradigme métaphysique etc…).
        En ce sens, il ne peut pas être fondamentalement contre le Great Reset.
        Mais ce n’est que mon humble avis.

        Bien à vous.

    • sherlock holmes dit :

      excellent

    • LEBLET dit :

      Parfaitement d’accord avec mark knopfler : l’article est excellent, aux précisions près faites par mark knopfler. Nos maitres ne se suffisent pas à détruire notre monde et à contrôler nos corps, ils veulent en plus que nous soyons heureux de devenir plus pauvres et plus soumis. Que nous croyons l’avoir choisi. Sans plus aucune opposition sur la planète (à part UN PEU en Chine et en Russie), nos maitres veulent nous retirer ce qui est superflu à notre fonction de producteurs de richesses : loisirs, vacances, retraite, sécurité de l’emploi, etc. Actuellement, ils mettent en place une gestion efficace du bétail : puçage pour nous suivre, nano santé pour doper les performances des « utiles » (quand la techno sera au point) mais aussi pour éliminer les inutiles (maladies cardiaques, cancers, etc). Ils implémentent aussi les idéologies à venir. Comme évoqué en fin d’article, la suite du programme est probablement en effet une guerre contre la Russie et la Chine, qui sera probablement gagnée (cf les travaux de Philippe Fabry https://www.historionomie.net/post/rdvdlhem-8-la-prochaine-guerre-mondiale qui ont le mérite d’exister). Voilà voilà (bravo pour ce blog, Olivier Demeulenaere !)

  7. e dit :

    des magasins vides à cause de la quarantaine forcé basé sur les tests PCR bidons ou contacts de tests PCR bidons en Grande Bretagne, la famine en grande Bretagne à cause de l’appli stop covid des anglais contact qui met en quarantaine les chauffeurs routiers et magasiniers par la force
    https://www.profession-gendarme.com/gb-les-quarantaines-forcees-bloquent-le-pays/

  8. mark knopfler dit :

    https://www.sudouest.fr//sante/coronavirus/vaccin/alain-fischer-ne-pas-se-vacciner-au-nom-de-la-liberte-est-un-contresens-la-liberte-c-est-aussi-proteger-les-autres-4306790.php

    Fisher, membre des fondations Rothschild : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondations_Edmond_de_Rothschild

    Donc pour cet entrisme pseudo philanthropique, la liberté, c’est aussi protéger les autres.
    C’est beau, c’est magnifique et ca sent la rose.
    Car Fisher fait un contre sens entre liberté et libre arbitre.
    Le libre arbitre, c’est de refuser ou pas le vaccin, en conscience.
    La liberté, c’est de croire ou pas que se faire vacciner permet de protéger les autres.

    Connaissance vs Ethique, ce n’est pas du tout la même chose.

    On constate donc que la propagande diabolique de la bascule de Parménide vs Héraclite se niche dans les détails, comme celui de Fisher, on passe de la métaphysique de l’Etre à celle de l’intrication des processus pour faire émerger l’Etre, comprendre que la problématique du vaccin n’est plus liée au seul arbitrage de l’identité, car intriqué dans des processus responsables de son émergence, dont les intéractions avec d’aurres identités.

    La déclaration de Fisher, c’est l’euthanasie du libre arbitre sur l’autel de l’Ethique.
    Cette psy-op dépasse largement les enjeux sanitaires et politiques.

    • Alcide dit :

      … La liberté, c’est de croire ou pas que se faire vacciner permet de protéger les autres…

      Croire que de se faire vacciner protège les autres, c’est… comment dirais-je, comme une maman prévenante qui prend la pilule afin de protéger de grossesse non voulue sa fille qui se fait sauter par toute une équipe de rugby.

      Cela n’a rien avoir avec la liberté, mais tout avec la débilité mentale.

      Les vaxxinodromes sont pleins d’imbéciles de cet ordre qui se croient altruistes et vertueux de mourir ou d’être handicapé pour les belles paroles des sodomites au pouvoir.

      La liberté est un choix personnel et ne s’exerce jamais par procuration.

      • mark knopfler dit :

        @Alcide, Comme quoi les thématiques autour de l’altruisme, la fraternité et l’Ethique sont de puissants vecteurs, au point de tenter le diable, comprendre s’injecter un produit sous AMM provisoire, une expérience génique sans recul, autre que la vaccination porcine contre la grippe éponyme.

        Soit valider que l’humanité = bétail et qu’elle doit se soumettre au marquage.

      • Matterhorn dit :

        Merci de me communiquer les coordonnées de la fille:) je suis preneur en tant qu’ancien Rugby de l’équipe universitaire du Fighting Irish of Notre Dame

  9. zorba44 dit :

    Je voudrais illustrer la citation de Herman Goering relatif à la peur…

    Nous avions rencontré il y a quatre ans dans le Sud-Ouest un couple franco-philippin très sympa…

    Il y a un mois la philippine S… demandait à ce qu’on prie pour elle car elle venait de subir une opération à l’intestin (le genre de sâleté quand on affiche une trentaine insolente !)…

    Elle vient de poster la video de sa deuxième injection où elle clame « maintenant je suis protégée » !

    Sans autre commentaire !

    Jean LENOIR

  10. Ratatouille dit :

    Bonjour,

    Danger! Faites gaffe, protéger vos petits! Merci.

    La consultation sur le pass sanitaire, – et adoption finale -, à vitesse grand V dans une Assemblée nationale et un Sénat aux ordres, a occulté l’adoption d’une autre loi inique, liberticide : celle qui met fin à l’instruction à domicile. Pourtant, le 23 juillet dernier, les scellées ont été posées sur le cercueil de l’école à la maison. Et les Français ont perdu une autre de leur liberté : celle concernant leur choix éducatif pour leurs enfants.

    https://www.divulgation.fr/manipulations-gouvernance-mondiale/lecole-a-la-maison-cest-fini/

    Blanquer passe à la vitesse supérieure et annonce un centre de vaccination par établissement.

    Bien a vous,

  11. e dit :

    l’armée française se prépare à attaquer le peuple français pour les rafles vaxassinales
    https://www.profession-gendarme.com/operation-orion-larmee-francaise-sentraine-a-grande-echelle-a-un-conflit-dampleur/comment-page-1/?unapproved=391137&moderation-hash=dff91798e24dc8146451594b023723eb#comment-391137

    les forces de l’ordre et les sportifs professionnels et arbitres et salariés dans le monde sportif exemptés du pass sanitaire
    https://larascasse.fr/forum/topic/3459-pass-sanitaire-obligatoire-dans-les-stades-de-plus-de-50-personnes-les-sportifs-exempt%C3%A9s-tout-ce-quil-faut-savoir/

    « Tous les clients à partir de 12 ans des lieux et transports concernés devront avoir leur pass, ainsi que leurs salariés (serveurs des restaurants, contrôleurs de trains, etc.) mais pas les policiers ou gendarmes. » https://www.20minutes.fr/societe/3083871-20210714-coronavirus-amende-45000-euros-etablissements-controlant-pass-sanitaire https://www.francesoir.fr/actualites-france/amende-de-45000-euros-prevue-pour-les-etablissements-ne-controlant-pas-le-pass

    « les policiers, gendarmes et enseignants ne sont pas concernés par l’obligation vaccinale. » https://www.courrier-picard.fr/id212916/article/2021-07-15/pourquoi-les-forces-de-lordre-et-les-enseignants-ne-sont-ils-pas-concernes-par https://www.profession-gendarme.com/gendarmes-et-policiers-exemptes-de-lobligation-vaccinale/comment-page-1/#comments

    ce seront eux qui seront chargés de surveiller les isolés positifs dans les lieux de quarantaine, les toquer à la porte tous les jours, toutes les heures, pour vérifier qu’ils respectent leur quarantaine
    https://rmc.bfmtv.com/emission/test-positif-du-covid-19-le-gouvernement-envisage-un-isolement-de-10-jours-controle-par-la-police-ou-la-gendarmerie-2046022.html

  12. Serge dit :

    Nous – l’humanité – sommes plongés en pleine guerre hybride – les fameuses « guerres de 4e génération ». Il ne s’agit pas tant de guerres sur les corps que sur les esprits.

    Cette fin d’année 2021 et les prochains mois de 2022 s’annoncent dantesques.

    « Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes. », Machiavel

    p.s: un petit aperçu de ce qui pourrait arriver très prochainement en Occident – et en particulier en France et aux USA:

    « Bizarrement », les merdias ne parlent pas trop de cette actu…

    • e dit :

      cela c’est uniquement si on laisse nos chauffeurs routiers avoir le pass sanitaire et se mettre en auto quarantaine basé sur les tests PCR bidons, laissant les magasins vides et les gens casser et se battre pour les restes des magasins

      donc faut éviter le pass zanitaire, l’appli stop covid, et le retrotracing de 10 jours, toute cette politique de quarantaine basé sur les tests PCR bidons, qui vont mettre nos magasins à sec, et faire que les gueux s’entretuent

      les forces de l’ordre eux, ne seront pas touchés, car leurs régiments seront apprivisionnés par des chauffeurs routiers exemptés de pass zanitaire ou de traçage stop machin

      voilà pourquoi le combat contre l’appli stop machin, le pass zanitaire est crucial pour l’avenir des français, et les empêcher de vivre dans un monde affamé et de guerres civils

      combat contre le pass zanitaire et le retrotracing et les tests PCR et antigéniques bidons à 100%, on ne lâche rien!

  13. e dit :

    les forces de l’ordre seront toujours nourris eux pour mater la population en famine à cause des chauffeurs routiers mise en quarantaine par le pass zanitaire contenant l’appli stop covid de traçage de cas contact de test PCR bidon faux positif

    et les forces de l’ordre sont exemptés du pass sanitaire

    donc j’imagine que les chauffeurs conduisant les fourgons pour nourrir les régiments policiers seront aussi exemptés du pass sanitaire et de la mise en quarantaine contrairement aux autres chauffeurs routiers traditionnels

    car sinon qui pour mater les révoltes de la populace affamée? N’oublions pas comment cela s’est passé durant la révolution française, le peuple a pris les armes contre la famille royale, car ils étaient affamés, la reine Marie Antoinette, avait même déclaré: « le peuple meurt de faim? Qu’il mange de la brioche! »

    c’est pareil pour les sportifs et les salariés du monde sportif, ils sont exemptés du pass sanitaire pour courir aux jeux olympiques, donc eux non plus ne vont pas souffrir de famines, leurs chauffeurs transportant leur nourriture seront exemptés de pass traçage de contact également.

  14. Dayanand dit :

    « (Reuters) – Pfizer Inc a relevé mercredi de 26 milliards à 33,5 milliards de dollars sa prévision pour 2021 de ventes pour son vaccin contre le COVID-19 (…)

    Cette nouvelle prévision repose sur la base des contrats signés pour 2,1 milliards de doses cette année. Le précédent objectif publié en mai reposait sur des contrats signés pour 1,6 milliard de doses.

    Depuis, Pfizer a déclaré s’attendre à produire jusqu’à trois milliards de doses cette année.

    Les partenaires Pfizer et BioNTech se partagent à 50-50 les dépenses et les bénéfices liés au vaccin. »

    Donc $10 milliards de bénéf chacun, grosso modo. J’aurais aimé connaitre combien il y a eu de dessous de table dans les frais par pays.

    Et les prévisions de doses pour 2022 s’annoncent importantes…

  15. e dit :

    Coup de gueule, d’un étudiant en 5ème année de médecine

    TOUS LES MÉDECINS SAVENT !
    Publié le 26.7.2021

    https://qactus.fr/2021/07/26/tous-les-medecins-savent-un-etudiant-en-5e-annee-de-medecine-nous-explique-ce-vaccin-est-un-tueur-dhumain-a-long-terme/

    https://qactus.fr/2021/07/26/tous-les-medecins-savent-un-etudiant-en-5e-annee-de-medecine-nous-explique-ce-vaccin-est-un-tueur-dhumain-a-long-terme/amp/?__twitter_impression=true

    Un copié-collé d’un message d’un étudiant en médecine en colère :

    Bonjour, je suis étudiant en 5e année de médecine.

    Ce vaccin est un tueur d’humain à “long terme » tout de suite vous y croyez, mais attendez quelques années. Je vais vous passer un extrait d’un cours sur les vaccins ARN (qui sont a l’étude depuis plus de 20 ans donc le vaccin était déjà dans les tubes à essais bien avant la COVID-19. Ce qui veut dire que dès le début on nous a menti ).

    Les conséquences d’une intégration ratée du gène issu de l’ARN messager dans votre ADN peuvent être dramatiques, et c’est là le principal danger de cette forme de vaccination. En effet, un gène invalidé par une intégration en son sein peut tout à fait gêner la synthèse de protéines essentielles au bon fonctionnement de l’organisme. Pire, il pourrait toucher un gène dont l’altération provoquerait un comportement cellulaire cancéreux. Vous développeriez alors une tumeur. On estime en effet aujourd’hui qu’un cancer sur six serait dû à un virus. Et la principale raison est justement que ces virus viendraient perturber le fonctionnement génétique de nos cellules.

    Un autre risque, et non des moindres est le suivant : Notre système immunitaire fonctionne aussi de cette façon. Lors de leur synthèse, les anticorps de notre organisme apprennent à reconnaître ce que l’on appelle le soi et le non-soi. Cela veut tout simplement dire qu’ils apprennent à reconnaître nos propres cellules… pour ne pas les attaquer.

    Pour les reconnaître, les anticorps analysent ce qu’on appelle des marqueurs du soi que toutes nos cellules possèdent.

    Or l’intégration d’un virus au sein de notre ADN peut aussi perturber ces marqueurs. Les cellules de notre corps qui auraient intégré l’ARN messager risqueraient alors de ne plus être reconnues par nos anticorps comme étant des cellules du soi, et donc pourraient se faire attaquer dans une logique simple de défense immunitaire. On appelle ce principe, une réaction auto-immune. Vous avez sûrement entendu parler de cela. Une maladie dite auto-immune est une pathologie dont les cellules de notre système immunitaire se mettent à attaquer nos propres cellules qu’elles prennent pour des cellules étrangères (racistes !).

    Dans le cas de la COVID-19 : c’est encore plus simple. En effet, l’ARN messager est supposé coder pour des protéines… de la COVID-19. Donc ça veut dire que vos propres cellules vont se mettre à coder des protéines étrangères. Dans de récentes études, les réactions auto-immunes suite à une vaccination par mARN sont encore trop fréquentes pour permettre une généralisation de son utilisation.

  16. LEBLET dit :

    Décidemment, les évènements s’accélèrent à une vitesse folle :

    Ce n’est pas comme si les lecteurs de ce site web ne savaient pas déjà que la cyber-attaque était proche…

  17. e dit :

    La France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas ont signé un accord avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca pour garantir la fourniture à l’Union Européenne de 300 millions de doses

    https://www.bfmtv.com/sante/virus-la-france-et-trois-pays-europeens-commandent-300-millions-de-doses-d-un-eventuel-vaccin_AN-202006130128.html

    les pays ont financé individuellement en amont en juin 2020 les labos pour qu’ils fassent le faux vax

    ensuite la commission européenne a repayé une seconde fois avec le fric de tous les européens en décembre 2020

    cela veut dire en gros que les gouvernements sont actionnaires des vaccins donc gagnent du fric à génocider leurs propres populations

    car sinon pourquoi foutre des milliards d’euros en l’air avant la production d’un produit?

    et pourquoi le manque de transparence totale dans le contrat?
    https://www.cielvoile.fr/2021/07/transparence-vaccins-covid-19.html

  18. e dit :

    le but du pass sanitaire contenant l’appli stop covidet de traçage, c’est justement pour tracer les gens et créer des cas contact partout, et des quarantaines basés sur les tests PCR bidons faux positifs partout

    rappel les chauffeurs routiers français seront obligés au pass sanitaire à partir du 15 aout
    donc s’ils sont des cas contact avec l’appli stopcovid traçage dans le pass sanitaire, ils seront forcés de se mettre en quarantaine comme les anglais, et nous auront les magasins vides au mois d’aout comme les anglais

    les anglais n’ont pas le pass sanitaire, mais l’appli stop covid obligatoire pour les chauffeurs routiers, d’où leur quarantaine forcé, d’où le génocide de la population entière par la famine

    nous, on a le pass sanitaire obligatoire contenant l’appli stop covid obligatoire pour tous pour le mois d’aout, y compris les chauffeurs routiers, d’où la quarantaine forcé de tous les travailleurs de la chaine d’approvisionnement, d’où le génocide de la population entière par la famine

    et les gueux en quarantaine ne pourront plus se faire livrer de la nourriture par les chauffeurs routiers en quarantaine aussi

    tout cela pour des tests PCR bidons qui seront retirés au mois de décembre 2021
    https://reseauinternational.net/le-cdc-americain-retire-le-test-pcr-parce-quil-pourrait-ne-pas-etre-en-mesure-de-distinguer-le-covid-de-la-grippe/

    cet article https://reseauinternational.net/le-gouvernement-britannique-engage-la-nation-a-se-suicider-par-la-famine-en-ordonnant-aux-travailleurs-du-secteur-alimentaire-de-sauto-mettre-en-quarantaine/ dénonce justement l’effet pervers du pass sanitaire et notre finalité à tous

    voilà pourquoi il faut le partager au maximum pour qu’on soit alerté au plus tôt des dangers pour la Nation qu’implique ce pass dépopulation

    • Ratatouille dit :

      Bonjour E, merci,

      Les relais routiers seront exemptés de pass sanitaire.

      Bien a vous,

      • Ratatouille dit :

        Pardon.

        Mes excuses E.

        Donc. Ce ne sont que les relais routiers, sans pass qui leur sont offert.

        Bien a vous,

      • e dit :

        OK
        mais les relais routiers sont des restaurants pas des chauffeurs routiers
         » le projet de loi ne prévoit pas de pass pour la restauration professionnelle routière et ferroviaire. C’est-à-dire dans les routiers. ‘

        dans les relais routiers, tout le monde n’est pas exempté du pass sanitaire
        « La restauratrice tient avec son mari le relais routier Ô64 à Pouzilhac, le long de la départementale entre Remoulins et Bagnols-sur-Cèze. Ses clients sont des routiers mais pas seulement. Le midi elle travaille surtout avec des familles et des particuliers. « On n’a pas de note officielle. Moi j’ai compris que c’était uniquement les routiers qui n’auraient pas besoin du pass pour venir manger », explique la gérante. Elle devra peut-être faire la différence entre ses clients pour savoir lesquels devront présenter leur QR code. « L’avantage du routier c’est qu’on le voit arriver en camion. On le repère facilement. Je vais quand même contrôler. Forcément ça va être compliqué à gérer mais pour travailler on va tout faire, on va se couper en quatre », assure Claudia Potier.  »
        https://www.francebleu.fr/infos/societe/les-relais-routiers-exemptes-de-pass-sanitaire-1627489587

        les chauffeurs routiers ont annoncé qu’ils ne livreraient pas là où on leur impose le pass sanitaire
        donc si vous êtes en quarantaine par test PCR bidon ou contact de test PCR bidon, et que Laposte réclame le pass sanitaire, vous ne pourrez plus recevoir vos colis, car la poste gère les colis à domicile après les avoir reçu des camions

        et si les magasins font pass sanitaire, vos magasins seront vides

        déjà les magasins sport, vêtements , bricolage, réclameront le pass sanitaire, donc eux seront vides, car les chauffeurs routiers ne leur livreront plus

        « Régulièrement, des mouvements sociaux ont lieu en France. Mécontents de la diffusion du pass sanitaire, les chauffeurs routiers ont choisi de se mobiliser ensemble pour protester contre cette décision.

        Les routiers ont choisi un week-end hautement stratégique, puisque c’est un grand chassé-croisé qui a habituellement lieu à cette date sur les routes de France.

        Pourquoi les routiers feront-ils grève le 15 août ?

        Les chauffeurs routiers s’opposent au pass sanitaire, qui est devenu obligatoire dans de nombreux lieux depuis le 21 juillet

        « À partir du 15 août nous n’aurons plus accès aux magasins sans avoir de vaccin [donc nous ne les livrerons plus] »

        Certains parlent déjà de pénurie, due à l’arrêt de l’approvisionnement des magasins en France. En effet, si le vaccin n’est pas obligatoire, un pass sanitaire est déjà obligatoire pour se rendre dans certains cinémas, théâtres ou salles de sport. Au début du mois d’août, ce sont les magasins non-alimentaires (vêtements, bricolage, sport…), les bars et les restaurants qui seront concernés par la réforme.

        En aucun cas les supermarchés ne devraient en revanche être concernés par le pass sanitaire. Il ne devrait pas être nécessaire d’être vacciné pour se rendre dans les magasins alimentaires.

        Alors que la quatrième vague de l’épidémie arrive en France, de plus en plus de personnes s’opposent aux réformes prises par le gouvernement pour inciter la population à aller se faire vacciner. Organisant des manifestations le week-end en France, ils tentent de se faire entendre auprès du gouvernement.

        Pourtant, il est peu probable que le gouvernement écoute leurs arguments »
        https://www.breakflip-awe.com/societe/actualites/greve-15-aout-2021-les-routiers-en-colere-2446

        donc il y a intérêt à continuer la lutte contre le pass sanitaire, sinon ils l’imposeront aussi aux supermarchés, et les magasins seront vides comme en Grande Bretagne, afrique du sud avec guerres civils

        et aussi les chauffeurs routiers ont raison de ne pas prendre de pass nazitaire, car s’ils sont cas contact d’un test PCR bidon, ils seront raflés dans les camps de la piqouze forcé comme c’est le cas déjà dans le camps covid des landes, où après 7 jours d’isolement forcé, ils forcent les gens en bonne santé en quarantaine à cause de tests bidons de prendre un rendez vous pour la piqouze mortelle de Bill Gates https://www.laminutedericardo.com/LMDR/urgent-la-vie-dans-ces-camps-de-la-honte/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s