Rodrigo Duterte : « Vaccinons-les pendant leur sommeil »

Le folklorique président des Philippines s’était déjà illustré l’an dernier en enjoignant à ses forces de police de TUER tous ceux qui refuseraient de se confiner… OD

Alors que la vaccination patine aux Philippines, Rodrigo Duterte, connu pour ses dérapages, s’est fait remarquer avec une nouvelle proposition: vacciner les réticents pendant leur sommeil pour accélérer le rythme de l’immunisation au Covid-19.

Le Président philippin a proposé un moyen original de vacciner contre le Covid-19 ceux qui hésitent encore à y consentir, lors d’une intervention télévisée diffusée ce mardi matin. Aux Philippines, la vaccination n’est pas obligatoire.

« Le problème, ce sont ceux qui ne veulent pas se faire vacciner. […] Allons-y pendant qu’ils dorment et vaccinons-les pendant leur sommeil. […] Je vais le faire. »

Et de rappeler aux téléspectateurs la nécessité de porter un masque et de respecter la distanciation sociale afin de continuer à ralentir la propagation du virus. Cependant, il a constaté une baisse des infections dans le pays qu’il a expliquée par les bienfaits de la vaccination.

La vaccination aux Philippines

Le pays a officiellement lancé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 le 1er mars dernier, devenant ainsi le dernier à mettre en œuvre une telle initiative en Asie du Sud-Est, rappelle CNN Philippines. Au 10 octobre, plus de 23,1 millions de Philippins avaient été entièrement vaccinés contre le coronavirus et quelque 26,4 millions avaient reçu au moins leur première dose, soit environ un quart de la population.

Afin d’accélérer le rythme de la vaccination, Rodrigo Duterte avait suggéré, en juin dernier, lorsque le variant Delta a commencé à se propager mais qu’une partie de la population résistait toujours à la vaccination, de jeter en prison ses compatriotes qui refuseraient de se faire vacciner.

Il y a eu 2,67 millions de contaminations et 39.660 décès liés au coronavirus recensés dans le pays depuis le début de l’épidémie.

Sputnik France, le 12 octobre 2021

(Merci à Laurent)

Rappel :

C’est une guerre à mort contre les peuples

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Rodrigo Duterte : « Vaccinons-les pendant leur sommeil »

  1. zorba44 dit :

    Il est atteint de démence sénile, tous les philippins en conviennent…

    Après un début de mandat flamboyant, triste fin de terme.

    Jean LENOIR

  2. Stanislas dit :

    On en a assez avec nos dézingués de la calebasse contre des liasses d’oseille en France, alors si on commence à faire l’inventaire de la terre..!!!

  3. Danse dit :

    US : réjouissante capitulation en rase campagne avec spectaculaire retournement de veste du président de la compagnie Southwest Airlines devant LA DÉTERMINATION sans faille des personnels navigants à refuser l’inoculation du poison, qui a provoqué des annulations de vols en séries : il n’y aura pas de licenciements pour refus de se laisser tuer la santé !

    Preuve que les parasites peuvent donc continuer à éructer leurs ordres de suicide collectif :
    si personne ne les écoute, encore moins leur obéit,
    si chaque Humain obéit à sa volonté propre et si tous les Humains s’allient pour agir,
    les parasites de l’Humanité n’ont plus qu’à aller crever la gueule ouverte.
    ——————————————————————————————————————-

    “We are Not Going to Fire Any Employees Over This”: Southwest CEO Comes Out in Opposition to Biden Vaccine Mandate
    https://beckernews.com/we-are-not-going-to-fire-any-employees-over-this-southwest-ceo-comes-out-in-opposition-to-biden-vaccine-mandate-42505/
    October 12, 2021
    by Kyle Becker

    Southwest CEO Gary Kelly had a major announcement on Tuesday about the vaccine mandate the airline recently issued: His company won’t be enforcing it.

    During an interview with ABC News on Tuesday, the CEO said that no employees would be fired over the company’s vaccine mandate. Earlier, the airline announced that all employees needed to get vaccinated against COVID-19 by November 24 or face termination.

    “We are not going to fire any employees over this,” Kelly said.

    The Southwest CEO told ABC’s George Stephanopoulos there was “no evidence” any type of demonstration had caused the major service disruptions over the weekend. Nearly 2,000 Southwest flights were cancelled, stranding tens of thousands of passengers who needed to rebook their flights.

    “There’s just no evidence of that,” Kelly said about the reported ‘sick out.’ “Our people are working very hard, they’re doing a great job, I’m very proud of them.”

    He did acknowledge that the vaccine mandate is “very controversial,” and not something he wanted for his company.

    “This is a government mandate, it’s a presidential order, and we’re doing our best to comply with that according to the deadlines that have been set,” Kelly said.

    “I’ve never been in favor of corporations imposing that kind of a mandate, I’m not in favor of that, never have been,” Kelly said on CNBC. “But the executive order from President Biden mandates that all federal employees and then all federal contractors, which covers all major airlines, have to have a vaccine mandate in place by December 8. So we’re working through that.”

    “I think people, again, that understand how airlines work, when you get behind, it just takes several days to catch up,” said Kelly. “The fact that we’re basically caught up yesterday and today supports the assertion that we’re making here. We were significantly behind on Friday, and it just takes several days to catch up.”

    The timing of the Southwest CEO’s announcement may have less to do with his convictions against company mandates than litigation recently filed against the airline in a Dallas, Texas court.

    “Southwest Airlines Co. pilots asked a court to temporarily block the company from carrying out federally mandated coronavirus vaccinations until an existing lawsuit over alleged U.S. labor law violations is resolved,” Bloomberg reported.

    “The Southwest Airlines Pilots Association’s filing Friday also asked for an immediate hearing on the request before a federal court in Dallas, claiming the carrier has continued to take unilateral actions that violate terms of the Railway Labor Act, which governs airline-union relations,” the report continued. “Those steps include the Covid-19 vaccination requirement.”

    The Southwest flights started to be cancelled on Saturday, and nearly 2,000 flight have been delayed. Southwest continues to deny a “sick out” is at the heart of the operational problems.

    “We can say with confidence that our pilots are not participating in any official or unofficial job actions,” Southwest sted in a press release. The airline blamed “poor planning” and “external operational challenges” for the delays.

    On Tuesday morning, however, the issues appeared to be resolved and Southwest Airlines ceased leading the industry in cancellations and delays. There won’t be an official announcement over a “sick out” this weekend, since it would be considered an illegal labor practice under the union’s contract, but the timing of the Texas lawsuit looms large over the CEO’s announcement.

    That’s because Texas’ governor recently issued an executive order that vaccine mandates will not be enforced in the State of Texas. Since the Biden administration has not yet formally issued the federal vaccine regulation, more than a month after its announcement, Texas is forcing the Biden administration’s hand to issue the unlawful mandate so it can be struck down in court. In this high stakes game of Texas Hold ‘Em, Southwest’s CEO blinked first.

  4. LEBLET dit :

    Il y a des problèmes de logement un peu partout sur la planète mais les camps Covid, eux, ont l’air de bien avancer… https://www.aubedigitale.com/laustralie-construit-des-camps-de-mise-en-quarantaine-pour-les-operations-en-cours/
    Mais non, ce n’est pas une dictature qu’ils disent tous, ils font ce qu’ils peuvent pour nous sauver de cette terrible maladie, ils sont juste incompétents…

  5. e dit :

    chez nous aussi, on a la loi du renseignement qui vise à pouvoir entrer dans les maisons des terroristes en pleine nuit quitte à casser la porte.

    Et devinez quoi, Klaus Schwab classe les anti vax dans la catégorie des terroristes.
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/04/10/klaus-schwab-les-personnes-non-vaccinees-sont-une-menace-pour-lhumanite/

    et il a dit qu’il n’y aura plus de propriété privée après son grand reset, cela veut dire qu’ils auront le droit d’entrer dans les logements sans demander notre avis
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/10/28/klaus-schwab-vous-ne-possederez-plus-rien-dans-10-ans/

    et en France, Castex a fait une loi en Janvier permettant la réquistion de tout bien, et réquisition de toute personne donc autoriser les rafles des gens pour la piqouze forcé à l’insu de tous dans les camps nazis sous prétexte qu’ils sont cas contacts des faux positifs des tests 100% bidons, donc s’accordant aussi le droit d’entrer dans les logements
    en Espagne ils ont fait pareil
    https://www.francesoir.fr/politique-france/etat-de-crise-sanitaire-de-lexception-la-regle-un-projet-de-loi-bien-inquietant
    https://avenoel.org/topic/952873-1-info-espagne-requisition-des-biens-et-des-hommes

    comme quoi l’histoire bidon de covid, c’est un prétexte pour mettre fin à la propriété privée et autoriser les rafles

    et en France, ils ont déjà la liste complète des non injectés OGM, peut être les ont ils mis sur la fiche S

    cela signifie qu’ils peuvent faire des rafles aussi la nuit

    après tout, le sénat a voté l’immunité judiciaire pour les maires et les fonctionnaires, flicaille compris.(les médecins l’ont déjà l’immunité judiciaire depuis le début de la campagne de la piqouze)

    pas étonnant que le conseil d’état a accordé l’immunité juridique aux sénateurs et députés , et qu’eux mêmes ont accordé l’immunité juridique aux maires des villes et à leurs fonctionnaires et médecins pour que tous ces meurtriers puissent tuer sans avoir peur des représailles judiciaires
    https://www.profession-gendarme.com/scandale-le-senat-vient-de-voter-lamnistie-des-elus-des-employeurs-et-des-fonctionnaires/
    https://www.profession-gendarme.com/covid-le-conseil-detat-propose-limpunite-des-politiques/

  6. joël dit :

    C’est Billie Portes de l’Enfer qui doit être content !!!

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s