« Kill Shot » : ce que nous savons de l’injection tueuse

« 22 mois après le début du COVID, nous avons toutes les informations nécessaires, nous savons qu’Antony Fauci, patron de l’institut de santé fédéral (NIH) a fait tout cela déjà dans les années 80 avec le virus VIH, l’AZT et le SIDA ; qu’il a travaillé avec le NIH en collaboration avec la Chine communiste pour créer un virus très contagieux depuis la chauve-souris au laboratoire de Wuhan. 

Nous savons que le test PCR fut utilisé pour créer un flot de faux positifs et ainsi pousser à l’autorisation d’un “vaccin” d’urgence.

Nous savons que ces “vaccins anti-COVID” ne sont pas des vaccins mais une haute technologie ARNm et qu’ils ont lamentablement échoué aux tests sur les animaux. Il s’agit d’une thérapie génique pour laquelle bien des scientifiques nous ont averti qu’elle nous tuerait en disséminant la protéine Spike dans le corps.

Nous savons que peu importe la dangerosité de ces injections, les entreprises pharmaceutiques qui les commercialisent ne seront aucunement tenues pour responsables. Tout cela est pris en charge par l’argent du contribuable. 

Nous savons que les ingrédients qui les composent sont un grand secret et qu’ils ne veulent pas que vous sachiez ce qu’il y a dedans.

Nous savons que certaines personnes reçoivent des placebo de solution saline.

Nous apprenons seulement maintenant ce que ces injections expérimentales font en réalité. Un laboratoire de l’Ohio décrit comment ces injections créent de très sérieuses perturbations du système immunitaire, qu’elles étouffent la production de leucocytes (cellules de défense, globules blancs), ce qui handicape grandement le système immunitaire ; ce qui a pour résultat l’augmentation du nombre de maladies auto-immunes et de cancers. Après la réception de la seconde injection, le système immunitaire continue de dépérir. D’après un immunologue conseiller de ce programme, vous avez besoin maintenant du “booster shot” ou de la piqûre de rappel parce que les deux précédentes injections vous ont détruit votre système immunitaire, la recherche montre que ces injections génèrent de sévères mutations dans tout le corps, là où le récipient est le plus vulnérable. 

Nous savons que ces injections sont contaminées avec des objets divers qui apparaissent se transformant en d’autres objets ; dans quel but ? Nous ne le savons pas. Mais ce que nous savons, c’est que nos gouvernements avec la complicité des médias, bloquent l’information sur des traitements existants de la maladie qui sauveraient des vies, les conservant pour eux-mêmes, tout en poussant la piqûre tueuse sur le public, créant ainsi au passage une société de la ségrégation. 

Nous savons et ce sans l’ombre d’un doute que ces injections ARNm tuent les gens. Alors que certaines personnes peuvent avoir de la chance en recevant un placebo de solution saline, un bon nombre de personnes a son système immunitaire sens dessus-dessous. 

Nous savons tout cela parce qu’à ce jour, les preuves sont partout et fracassantes et nous savons aussi que ce sont les grandes banques qui dirigent cette vaste opération afin de mettre en place leur “Grande Réinitialisation” qu’ils affirment être une utopie transhumaniste, une cure au changement climatique, mais qui sait ? Ce que nous savons intrinsèquement, c’est que nous nous devons de les arrêter. 

Pour InfoWars.Com, je suis Greg Reese ».

Greg Reese, le 13 octobre 2021

url de la vidéo :

https://banned.video/watch?id=6166ea821648ca3e25181fa3

Traduit de l’anglais par Résistance 71

Rappels :

Le témoignage explosif d’un directeur des pompes funèbres au Royaume-Uni sur l’arnaque du Covid et les “vaccins” tueurs

Alerte du Dr Zelenko : les injections anti-Covid peuvent causer un génocide mondial !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour « Kill Shot » : ce que nous savons de l’injection tueuse

  1. zorba44 dit :

    Olivier, vous souvenez-vous de ce commentaire (il y a quelques mois) d’une autorité sanitaire australienne qui envoyait un pdf lequel stipulant qu’en cas de nécessité l’armée devrait injecter le poison ?

    Jean LENOIR

  2. e dit :

    CANADA – Deux policiers actifs brisent le silence
    https://www.profession-gendarme.com/canada-deux-policiers-actifs-brisent-le-silence/

    Taiwan brise le silence
    https://www.profession-gendarme.com/a-taiwan-le-nombre-de-personnes-decedees-apres-leur-vaccination-contre-le-covid-depasse-le-nombre-de-deces-dus-au-virus-lui-meme/

    Toulon : décès d’un Varois vacciné au Pfizer, la famille porte plainte
    Les premiers éléments de l’enquête concluent à une mort provoquée par une dissection aortique liée à une thrombose
    la victime n’avait pas de problème de santé ni aucun facteur de comorbidité, selon ses proches.
    https://www.profession-gendarme.com/toulon-deces-dun-varois-vaccine-au-pfizer-la-famille-porte-plainte/

    un médecin réanimateur américain confirme: le vax tue, l’ivermectine guérit!

    Laurent Montesino, un médecin réanimateur qui a exercé à l’hôpital Bichat, à l’hôpital de Longjumeau et à l’hôpital américain, livre un témoignage poignant : « J’ai déjà eu à traiter des patients vaccinés, j’ai vu mourir des patients vaccinés, mais je n’ai jamais eu à prendre en charge un patient ayant déjà été traité à l’hydroxychloroquine ou à l’ivermectine ! ».
    https://www.profession-gendarme.com/ce-medecin-reanimateur-a-decide-de-tout-balancer/

    un médecin envoie une lettre à un patient pour l’obliger à se piqouzer, mais refuse de signer son nom, preuve qu’il refuse de prendre responsabilité pour le poison de la piqouze
    à la place de son nom et prénom, il met médecin national cela équivaut à être anonyme et refuser la responsabilité pour la piqouze
    https://www.profession-gendarme.com/appel-a-la-vaccination-manipulation-detat-piece-a-conviction-pour-un-nuremberg-du-covidisme-2/

    pas étonnant qu’ils font la piqouze dans les centres de piqouze, les piqouzeurs sont anonymes

    et les certificats de piqouze n’ont jamais le nom du piqouzeur

    alors que dans une ordonnance de médocs, vous avez toujours le nom du médecin indiqué

  3. Eric dit :

    Bravo !! il faut le dire et le répéter, ces faux « vaccins » sont des ARMES BIOLOGIQUES POUR UN GENOCIDE PLANETAIRE !!!

  4. Danse dit :

    Nous savons que la mort par « covid » a démarré à partir du moment précis où les inoculations ont démarré dans chaque pays dont la population a été attaquée par la mafia criminelle aux manettes, vidéo :

    COVID Deaths Before and After Vaccination Programs
    Joel Smalley

  5. e dit :

    Le docteur Jean Stevens dénonce la violation du serment d’Hippocrate par toutes nos autorités politiques, scientifiques et sanitaires
    https://www.profession-gendarme.com/le-docteur-jean-stevens-denonce-la-violation-du-serment-dhippocrate-par-toutes-nos-autorites-politiques-scientifiques-et-sanitaires/

  6. Dayanand dit :

    Eric a trouvé le document de l’ANSM qui dit qu’il y a plus de 1000 morts présumés des injections OGM. Et qui montre que Véreux (encore une fois) se parjure devant l’assemblée :
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/10/20/veran-parjure-ces-plus-de-900-morts-du-vaccin-denombres-par-lansm/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s