« Je crois que nous sommes confrontés à un mal qui n’a pas d’égal dans l’histoire de l’humanité »

par Mike Whitney

« Je remonte d’âge en âge jusqu’à la plus lointaine antiquité ; mais je ne trouve aucun parallèle à ce qui se passe sous mes yeux : comme le passé a cessé de jeter sa lumière sur l’avenir, l’esprit de l’homme erre dans l’obscurité » ~ Alexis de Tocqueville

***

Interview de Riley Waggaman, auteur basé à Moscou.

Question 1 : J’avais l’impression que Poutine s’opposait à la vaccination forcée, mais vous dites que les Russes sont contraints de se faire vacciner. Comment cela fonctionne-t-il ? Les gouverneurs locaux agissent-ils unilatéralement et imposent-ils la vaccination dans le dos de Poutine ou y a-t-il autre chose qui se passe ?

Riley Waggaman : La position de Poutine sur la vaccination obligatoire a sans doute évolué au fil du temps. En mars, il a qualifié ces politiques de « contre-productives ». Puis, au début du mois de juin, il a déclaré que le vaccin serait disponible pour tous ceux qui le « souhaitent », tout en soulignant que les autorités doivent mieux « clarifier la nécessité » de se faire vacciner. Il s’est notamment moqué ouvertement de certaines des incitations (« bière et saucisses gratuites ») utilisées à l’époque par les gouvernements occidentaux pour inciter les gens à retrousser leurs manches. Deux mois plus tard, le président russe a soutenu que la vaccination devait rester volontaire, tout en précisant qu’il était désormais « nécessaire » de créer « différents types d’incitations » pour augmenter le taux d’adhésion.

Quelle que soit l’opinion personnelle de M. Poutine sur la vaccination obligatoire, la réalité est que la capitale russe a introduit à la mi-juin la première politique de vaccination obligatoire du pays, qui exigeait de divers secteurs d’activité qu’ils atteignent un quota de 60% de vaccination parmi leurs employés. Les travailleurs qui refusaient de se faire vacciner risquaient d’être suspendus indéfiniment sans salaire (ou, en termes simples, d’être « licenciés »). De nombreuses autres régions ont suivi le mouvement avec des mandats similaires (et même plus stricts).

Après les élections à la Douma d’État, fin septembre, les régions de Russie ont commencé à adopter en masse les vaccins obligatoires ainsi que les laissez-passer « santé » à QR code. Les 85 sujets fédéraux de la Fédération de Russie ont désormais tous des règles de vaccination obligatoire (certaines plus strictes que d’autres). Par exemple, dans l’oblast de Leningrad, toutes les organisations publiques, municipales et privées doivent s’assurer que 100% de leurs employés sont entièrement vaccinés, ou disposent d’une exemption médicale ou d’une preuve d’infection antérieure au cours des six derniers mois. Les personnes non vaccinées devront être testées toutes les 72 heures. Ne vous laissez pas berner par les échappatoires : la même région a ordonné à certains secteurs de vacciner 80% de leurs employés d’ici septembre. La même stratégie d’incrémentation est employée dans toute la Russie. Certaines régions du pays refusent même les soins médicaux de routine à ceux qui ne possèdent pas de QR code. Une région a récemment annoncé que, dans quatre districts, toutes les personnes non vaccinées devraient s’isoler – un confinement « à l’autrichienne » (qui s’inspire en fait d’un confinement à la tatarienne). À Saint-Pétersbourg et dans plusieurs autres régions du pays, la vaccination est désormais obligatoire pour toutes les personnes âgées de plus de 60 ans.

La Russie s’apprête à mettre en place un système national de QR code qui sera utilisé dans presque tous les aspects de la « vie normale ». En supposant que la législation soit adoptée par la Douma, ces restrictions qui transforment la société et privent les personnes non vaccinées de la liberté de mouvement et de commerce, faisant d’elles des citoyens de seconde zone, entreront en vigueur en février.

Les régions russes agissent-elles à l’encontre des souhaits du Kremlin en serrant la vis à la vaccination obligatoire ? En fait, tout porte à croire que c’est plutôt le contraire. Le 7 octobre, le porte-parole de la présidence, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que « toute mesure susceptible d’encourager davantage de personnes à se faire vacciner est bonne ». Une semaine plus tard, Peskov a accusé les Russes non vaccinés (la majorité du pays) de faire un choix « irresponsable » qui « tue ». Le Kremlin débite ce genre de rhétorique déroutante et incendiaire depuis des mois. Le 17 juin, un jour après que Moscou a annoncé son régime d’inoculation obligatoire, le porte-parole de Poutine a expliqué que le « principe » de la vaccination non obligatoire « demeure généralement », mais que les Russes ne sont pas assez proactifs pour se faire vacciner. Un jour plus tard, Anna Popova, directrice de l’Agence russe de Protection des Droits des Consommateurs et du Bien-être humain (Rospotrebnadzor), a décrit la vaccination obligatoire comme un « nouvel outil » qui peut être utilisé comme le gouvernement le souhaite.

Mme Popova a récemment déclaré que les restrictions du COVID ne prendraient fin que lorsque « tout le monde » serait vacciné. Alors que plus de 50% des adultes russes ne sont toujours pas vaccinés près d’un an après le début du programme d’inoculation de masse du pays, comment le gouvernement russe compte-t-il y parvenir ?

Question 2 : J’ai lu pas mal de choses sur les quatre principaux vaccins en Occident, mais je ne sais presque rien sur les vaccins russes. Pouvez-vous nous renseigner sur ces injections ? En particulier, nous aimerions savoir s’ils utilisent la même technologie expérimentale « basée sur les gènes » que celle employée par Pfizer, Moderna, J&J et AZ ?

Riley Waggaman : Il existe plusieurs vaccins russes COVID. Sputnik V, développé par le Centre Gamaleya du Ministère de la Santé, est de loin le plus utilisé, et c’est donc celui qui mérite le plus d’attention. Sputnik V est basé sur la plateforme de vecteurs adénoviraux humains de Gamaleya (Ad26 et Ad5), qui est conçue pour transporter du matériel génétique dans les cellules. Si vous examinez le brevet du vaccin contre la grippe de Gamaleya (qui est affiché sur le site officiel de Sputnik V), la technologie utilisée pour Sputnik V est ouvertement qualifiée de « vaccin génétique »… Il est intéressant de noter que le directeur de Gamaleya, Alexander Gintsburg, a déclaré qu’il n’y avait pas de différences « significatives » entre Sputnik V et le vaccin d’AstraZeneca.

Les responsables russes et les médias affirment souvent qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter de la sécurité à long terme de Sputnik V, car il est basé sur la plateforme d’adénovirus humain « éprouvée » de Gamaleya. Le problème avec cet argument est qu’avant Sputnik V, Gamaleya avait échoué à plusieurs reprises à mettre un « vaccin génétique » sur le marché. L’une de ses tentatives s’est soldée par un scandale de détournement de fonds, tandis que d’autres prototypes n’ont jamais été soumis à une approbation officielle, ce qui laisse penser qu’ils ne disposaient pas des données de sécurité et d’efficacité nécessaires pour obtenir le feu vert des autorités de réglementation.

En termes de sécurité, comment Sputnik V se situe-t-il par rapport au vaccin de Pfizer et aux autres vaccins à ARNm ? C’est difficile à dire. La Russie ne dispose pas d’une base de données de type VAERS pour signaler les effets indésirables présumés au sein du grand public. En fait, il n’existe pas de données publiques régulièrement mises à jour sur les complications post-vaccinales en Russie. Il semble que la position du gouvernement russe soit qu’elles n’existent pas. Mais les médecins et les législateurs racontent une histoire différente, étayée par une base de données informelle de décès suspectés d’être liés à la vaccination. Sans se laisser décourager, les autorités ont comparé ces citoyens inquiets à des « terroristes » et menacent désormais les médecins « anti-vax » d’amendes et même de peines de prison, faisant ainsi de tout professionnel de la santé qui remet en question le vaccin un criminel présumé aux yeux du gouvernement russe.

La comparaison entre le vaccin Sputnik et le vaccin ARN comporte un autre élément, tout aussi alarmant. De nombreuses preuves montrent désormais que les vaccins à ARNm peuvent provoquer de graves effets secondaires, voire la mort. Mais les propres développeurs de Sputnik V soutiennent ouvertement l’utilisation du vaccin de Pfizer en Russie. Dmitry Shcheblyakov, de Gamaleya, qui a participé à la création du vaccin phare de la Russie, a récemment affirmé qu’il y avait des « avantages » évidents à mélanger Sputnik V avec « différents vaccins fabriqués à l’aide de différentes technologies ». Kirill Dmitriev, ex-banquier de Goldman Sachs formé à Harvard et directeur du Fonds russe d’Investissement direct (RDIF), qui finance Sputnik V, a annoncé le mois dernier que des recherches conjointes avec Pfizer étaient déjà en cours et s’est dit convaincu qu’un cocktail Sputnik/Pfizer serait une « combinaison très réussie ». Des « recherches conjointes » similaires seraient menées avec Moderna.

On se demande également qui, ou quoi, est réellement derrière Sputnik V. En mai 2020, la plus grande banque russe, Sberbank, a créé une filiale – Immunotechnology LLC – pour aider au « transfert de technologie » lié au vaccin. Le PDG de la Sberbank, Herman Gref, fait partie du Conseil international de JP Morgan et est également membre du conseil d’administration du Forum économique mondial. Gref affirme avoir reçu le vaccin en avril 2020, ce qui ferait de lui l’une des premières personnes au monde à avoir reçu une injection de Sputnik V (en fait, des mois avant même qu’il soit connu sous le nom de « Sputnik V »).

Alors que les Russes s’inquiètent de plus en plus de la « QR-isation » de leur pays, il est intéressant de noter que la Sberbank développe un système de paiement basé sur le QR code, tandis que Gref caresse l’idée de créer une monnaie numérique « Sbercoin » en partenariat avec JP Morgan.

Question 3 : Votre réponse est d’une telle portée que je ne sais pas comment y donner suite. D’abord, vous confirmez que Sputnik V est un « vaccin génétique », ce qui suggère que les risques d’hémorragie, de caillots sanguins et d’auto-immunité sont les mêmes en Russie qu’aux États-Unis. Ensuite, vous dites qu’il y a un lien entre le créateur du vaccin russe et Pfizer ainsi qu’avec un « ex-banquier de Goldman Sachs formé à Harvard » dont l’organisation « finance Sputnik V ». Enfin, vous suggérez que le financement de l’opération vaccinale pourrait provenir du « PDG de la Sberbank, Herman Gref qui fait partie du Conseil international de JP Morgan et est également membre du conseil d’administration du Forum économique mondial ».

Votre réponse souligne le soupçon que ces vaccins sont la pierre angulaire d’un projet beaucoup plus vaste visant à restructurer l’économie mondiale et, peut-être, à réduire la population mondiale. Quelle est la place de Bill Gates dans ce tableau ?

Riley Waggaman : Bill Gates a définitivement sa place dans le tableau. L’ancienne ministre russe de la Santé, Veronika Skvortosva, est membre du conseil d’administration du Global Preparedness Monitoring Board (GPMB). Créé par l’Organisation mondiale de la Santé et la Banque mondiale, le GPMB a reçu un financement généreux de la part de Gates (qui est également l’un des principaux donateurs de l’OMS, bien entendu). Devinez qui d’autre fait partie du conseil d’administration du GPMB ?

Anthony Fauci, ainsi que Chris Elias, président du Programme de Développement mondial de la Fondation Bill et Melinda Gates. Comme RFK Jr. l’a détaillé dans son livre récemment publié, le GPMB sert de collectif d’autorité dans la vie réelle pour imposer des règles pendant la pandémie à venir. L’objectif de cet organe de contrôle et de responsabilité soi-disant « indépendant » était de valider l’imposition de contrôles d’État policier par les dirigeants politiques et les technocrates mondiaux et locaux, en soutenant leurs efforts pour prendre le type d’actions sévères que la simulation de Gates a modélisées : soumettre la résistance, censurer impitoyablement la dissidence, isoler les personnes en bonne santé, effondrer les économies et obliger à la vaccination pendant une crise sanitaire mondiale prévue […]

En juin 2019, une vingtaine de semaines avant le début du Covid-19, le Dr Michael Ryan, directeur exécutif du programme des urgences sanitaires de l’OMS, a résumé les conclusions du rapport sur les pandémies du GPMB, avertissant que « nous entrons dans une nouvelle phase d’épidémies à fort impact » qui constituerait « une nouvelle normalité » où les gouvernements du monde entier renforceraient le contrôle et restreindraient la mobilité des citoyens.

Tout cela vous semble-t-il familier ?

En janvier 2020, quelques mois seulement avant que le monde ne soit mis sens dessus dessous par les verrouillages et les restrictions du COVID, Mme Skvortsova a démissionné de son poste de ministre russe de la Santé dans le cadre d’un remaniement du cabinet de M. Poutine. Une semaine plus tard, elle a été nommée à la tête de l’Agence biomédicale fédérale de Russie (FMBA). En tant que directrice de la FMBA, elle a joué un rôle essentiel dans les premiers jours de la réponse de la Russie au COVID, et a ensuite produit des données montrant que Moscou avait été submergée par la « souche Delta ». Ses conclusions ont fourni des éléments « scientifiques » indispensables pour justifier le mandat de vaccination obligatoire très impopulaire de la capitale. En tant que ministre de la Santé, Mme Skvortsova a présidé pendant des années à un scandale de manipulation de données impliquant des taux de mortalité frauduleux. La fraude était si flagrante que le gouvernement russe a même admis que ses comptes étaient truqués (les gouverneurs régionaux du pays ont été accusés et jetés sous le bus par Dmitri Medvedev).

Quant à la restructuration économique « déclenchée par le COVID », le gouvernement russe a ouvertement adhéré à la Quatrième Révolution industrielle du Forum économique mondial. En octobre, le gouvernement russe et le WEF ont signé un mémorandum sur la création d’un centre pour la Quatrième Révolution industrielle en Russie. La Russie a déjà adopté une loi autorisant des « régimes juridiques expérimentaux » pour permettre aux entreprises et aux institutions de déployer l’IA et les robots dans l’économie, sans être encombrées par la paperasserie réglementaire. Pour en revenir à Gref et à son Sbercoin numérique : La banque centrale russe prévoit déjà de tester un rouble numérique qui, entre autres caractéristiques intéressantes, pourrait être utilisé pour restreindre les achats.

Beaucoup connaissent probablement l’Agenda 2030 des Nations unies. Eh bien, il existe un plan Moscou 2030, et il est assez extraordinaire. Le plan de la capitale russe prévoit des « passeports génétiques » pouvant être utilisés pour administrer des « thérapies géniques ». Un document qui envisage la vie à Moscou d’ici la fin de la décennie parle également de « dispositifs médicaux numériques implantés » qui peuvent être utilisés par les compagnies d’assurance pour calculer les paiements de l’assurance maladie. Il semble que ces ambitions ne se limiteront pas à Moscou. Au cours du dernier semestre de 2019, la Douma d’État russe a commandé un rapport pour étudier le « développement sans conflit » d’une « nouvelle génération de technologies » (comme « l’édition du génome ») afin de créer un « nouveau type de société ».

Question 4 : J’ai du mal à croire qu’un patriote russe, comme Vladimir Poutine, accepte ce qui revient à une prise de contrôle du pays par des élites étrangères, la mafia bancaire et le cartel mondial de la drogue. Est-il inconscient de ce qui se passe sous son nez ou d’autres facteurs entrent-ils en jeu ?

Riley Waggaman : Quelle que soit la position de Poutine sur ce sujet, il doit certainement se rendre compte que le gouvernement russe mène des politiques extrêmement impopulaires, d’abord avec la vaccination coercitive, et maintenant avec la proposition de QR-isation du pays. Le député de la Douma d’État Mikhail Delyagin a récemment prévenu que l’adoption d’un « Ausweis » de santé numérique à l’échelle nationale équivaudrait à un « coup d’État » qui confierait la gestion externe du pays à « Big Tech et Big Pharma par l’intermédiaire de l’OMS ». La raison pour laquelle je soulève ce point est que, du moins si j’ai compris ses commentaires, Delyagin ne croit pas que Poutine soit directement impliqué dans ce qui se passe et craint que le président russe ne finisse par prendre la responsabilité de tout chaos social et/ou économique qui pourrait se produire (Delyagin : « Lorsque ces oligarques sauvages prendront le pouvoir, lorsque cette mafia médicale sauvage prendra le pouvoir, la Russie n’existera plus ! Il n’y aura personne pour défendre la Russie ! Si Poutine signe cette loi, qui défendra Poutine ? Je vais en citer deux douzaines, mais qu’en est-il des autres ? Aidez-vous, protégez-vous et protégez la Russie d’un coup d’État ! »). Si tel est le cas, il est impératif de mettre un terme à ces politiques dangereuses et déstabilisantes avant qu’elles ne déclenchent de graves bouleversements en Russie.

En vérité, il est difficile de dire que M. Poutine est un allié incontestable dans la lutte contre le mandat des médicaments expérimentaux ou la vision tordue du Forum économique mondial pour l’avenir. En janvier, le président russe a prononcé un discours au WEF dans lequel il a appelé à « étendre l’échelle des tests [COVID] et des vaccinations » dans le monde entier. Il a poursuivi en déclarant qu’une « structure de haute qualité » devait être créée pour aider à surmonter les « déséquilibres sociaux » qui ont été exacerbés par la pandémie. « Les budgets des États et les banques centrales devraient jouer un « rôle clé » dans le rétablissement rapide des économies mondiales et nationales », a expliqué M. Poutine.

N’est-ce pas là une façon élégante de dire « Reconstruire en mieux » ? [« Build Back Better », OD]

Nous avons désespérément besoin d’un dialogue ouvert et franc sur ce qui se passe en Russie en ce moment – des discussions qui brillent par leur absence dans la grande majorité des « médias indépendants ». Je ne prétends pas avoir toutes les réponses, mais je suis choqué que si peu de gens semblent poser des questions.

Question 5 : En Russie, nous voyons les mêmes signaux d’alarme qui apparaissent en Occident : vaccinations forcées, suspension des droits civils et glissement constant vers l’autoritarisme. Dans quelle mesure voyez-vous ces développements comme une lutte primordiale entre le bien et le mal ?

Riley Waggaman : Je me souviens souvent de cette phrase troublante d’Alexis de Tocqueville : « Je remonte d’âge en âge jusqu’à la plus lointaine antiquité ; mais je ne trouve aucun parallèle à ce qui se passe sous mes yeux : comme le passé a cessé de jeter sa lumière sur l’avenir, l’esprit de l’homme erre dans l’obscurité ».

Chaque jour qui passe, il semble que nous soyons coupés de force de notre propre passé. Nous sommes « recyclés » pour accepter un nouveau modèle de civilisation. Cela se passe au niveau local, régional, national et mondial. Cela déchire les familles.

Je crois que nous sommes confrontés à un mal sans équivalent dans l’histoire de l’humanité. Nous sommes dans un territoire totalement inexploré et extrêmement dangereux. Pourtant, il y a des leçons et des avertissements que nous pouvons tirer de l’Histoire. L’introduction mondiale des cartes de santé numériques ressemble étrangement à l’adoption mondiale des passeports internationaux après la Première Guerre mondiale. Votre passeport est une relique de la Première Guerre mondiale. Il était censé être un document temporaire pour contrôler le flux des réfugiés et empêcher les espions ennemis d’entrer. Mais il n’était pas si temporaire, n’est-ce pas ?

Le romancier autrichien Stefan Zweig a longuement décrit ce que ce nouveau système de contrôle signifiait pour ceux qui avaient vécu dans l’Europe d’avant-guerre : « On a fait sentir aux êtres humains qu’ils étaient des objets et non des sujets, que rien ne leur revenait de droit et que tout était simplement une faveur accordée par la grâce officielle. Ils étaient codifiés, enregistrés, numérotés, estampillés… Les humiliations qui, autrefois, avaient été conçues en pensant aux seuls criminels, étaient maintenant imposées au voyageur, avant et pendant chaque voyage ».

Il ajoute : « Je devais toujours penser à ce qu’un Russe exilé m’avait dit il y a des années : “Autrefois, l’homme n’avait qu’un corps et une âme. Aujourd’hui, il lui faut aussi un passeport, car sans lui, il ne sera pas traité comme un être humain” ».

Désormais, nous sommes tous soupçonnés d’être des risques biologiques, en plus d’être des criminels potentiels. À ce stade, les « masses non piquées » sont-elles même considérées comme des êtres humains aux yeux de nos maîtres du monde ? Même ceux qui ont consciencieusement reçu leur injection de rappel doivent maintenant réaliser que leurs libertés ne leur seront pas rendues. Ce n’est pas comme ça que ça marche. Le député Delyagin de la Douma a abordé ce point dans son appel vidéo aux Russes :

« Ils nous parlent déjà de la même manière qu’ils parlent habituellement aux animaux. L’État s’adresse aujourd’hui au peuple de façon si grossière. C’est ainsi qu’ils parlent à la population des territoires occupés, qui pour une raison quelconque ne comprend pas qu’ils sont occupés ».

Une observation remarquable, qui s’applique à la quasi-totalité du monde.

J’ai un jeune fils. Il est citoyen russe. Je voudrais qu’il soit traité comme un être humain.

La situation est extrêmement sombre. Personnellement, je crois qu’il y a un élément spirituel profond en jeu. Comment pouvons-nous arrêter ce mal profond ?

_______

Riley Waggaman est un écrivain basé à Moscou. Il a travaillé pour Russia Insider, RT et Press TV. Il contribue à Russian-Faith.com et Anti-Empire.com. Il écrit régulièrement sur la Russie sur son compte Substack : Edwardslavsquat.substack.com

Source : https://www.unz.com

Traduit par Réseau International

Rappels :

Hystérie covidiste : la Russie reprend du service

Il se passe des choses étranges et diaboliques avec cette “vaccination” à laquelle ils tiennent tant…

De « l’Evénement 201 » à « Cyber Polygone » – Simulation d’une « cyberpandémie » à venir au Forum de Davos

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

49 commentaires pour « Je crois que nous sommes confrontés à un mal qui n’a pas d’égal dans l’histoire de l’humanité »

  1. zorba44 dit :

    Poutine, celui que nous avons connu, ne serait plus de ce monde…
    Une doublure moins athlétique l’aurait remplacé…

    Qui peut renseigner cette hypothèse trouvée deux ou trois fois ?

    Jean LENOIR

  2. Élysée dit :

    Simple constat.
    Nous sommes confrontés au mal ultime qui est Satan et ses sbires.

    Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un combat spirituel de grande ampleur, lié à la fin des temps.
    Comprenne qui pourra.

    • sherlock+holmes dit :

      Exact, il n’y a pas d’autres explication possible. Le fait est que c’est trop fort pour la « cafetière » de beaucoup d’accepter ça. C-à-d la complexité EXTREME et intelligente de la Création (pensons juste à notre système immunitaire) et de tout ce qui nous entoure (mécanique quantique comprise etc ..) ne peuvent s’expliquer que par un Créateur divin et suprêmement intelligent, mais qui a des ennemis (tout ça dans un monde invisible à nos yeux) et dont nous sommes l’enjeu. Comment expliquer le bon qu’il y a en nous quelque part, mais si on le veut seulement ? Alors que tout le monde sait que ces injections sont expérimentales, c »est connu et accessible pour tout un chacun, même à Poutine mais tout un chacun écoute les sirènes officielles embrigadés dans le mensonge, sans chercher à comprendre, comme s’ils sont sous sidération mondiale. 4 milliards seraient déjà piqués, ça ne peut se réaliser que par le concours de puissances très supérieures qui dominent l’humanité.
      Poutine a tergiversé, mais il fait partie de ceux qui finissent inconscienmment par se laisser convaincre, car il fait partie de la « nomenclatura » mondiale, tu marches ou on t’éjecte…Ce sont tous des pantins d’un système Diabolique. Regardez l’histoire derrière nous parle d’elle même, les injustices, les guerres (14-18 par ex la boucherie), l’inquisition Hiroshima etc … Claire Séverac a écrit son livre « la guerre contre les peuples » sans encore imaginer ce qui allait se passer, « on » l’a tuée, comme beaucoup, beaucoup d’autres.
      Tous les journaleux idem, tous les bonnes femmes et bonshommes complices qui se croient détenir un pouvoir sont dans la même combine, et la manipulation fonctionne et même chez la majorité de ceux qui se disent médecin (malgré lui ! ) ils ont fait des études pourtant … mais, la gloire le fric, le sexe, pour certains, pas tous heureusement.
      Ceci bouscule sûrement les certitudes de beaucoup, enmielés dans le Darwinisme, qui donne une connotation un semblant de vérité mais qui ne tient sur rien si ce n’est sur l’imagination et le refus de croire en Dieu ( voir le positivisme de Taine au 19ème siècle) mais qui ne soutient que le mal « struggle for life », mais c’est la loi de l’Amour, mes amis qui régit l’Univers.et qui aura le mot de la Fin.
      Vision réaliste mais hors normes, j’en conviens, mais c’est la réalité.

      qui

  3. mark knopfler dit :

    Nicolas Bonnal, sur son blog, évoquait une situation préoccupante en Russie et par rapport à la covidémence, selon certains témoignages in situ.
    A la lumière de l’interview, on ne peut qu’en tirer la conclusion que Poutine, malgré quelques divergences de fonds avec les prospectives du FEM, principalement pour communiquer en direction des peuples, à commencer par les orthodoxes, restant très attachés à des valeurs disons traditionnelles (Patriarcat, différenciation, mariage hétérosexuel etc…), est entièrement dépendant de l’oligarchie techno-bancaire et donc qu’il en fait partie.

    A l’instar de Xi Jinping, Poutine valide la guerre des Elites contre les peuples, histoire de rester tout en haut et de sauver des intérêts croisés dont il est dépendant.
    Relire quelques échanges avec Parabellum666 quant à Gazprom pour comprendre que même sur ce monopole énergétique, le vrai maître n’est pas Poutine.

    Les bruits de bottes à ses frontières de l’Est sont autant de signes du spectacle proposé aux nostalgiques de la guerre froide qu’un rappel à l’ordre comme quoi s’il veut rester le maitre du Kremlin, il devrait donc participer au sauvetage du complexe Techno-bancaire mondial.

    Sinon ce sera la guerre, au risque de tout perdre.

  4. Dayanand dit :

    « Alors que de nombreux groupes et gouvernements souhaitent censurer l’internet, Israël et ses partisans sont parmi les plus importants au monde à le faire.

    Israël s’efforce de promouvoir le mensonge tout en bloquant les faits et les preuves l’incriminant sur le lobby israélien et d’autres sujets qu’ils souhaitent dissimuler.

    Une grande partie de cette action est menée par des individus organisés autour de la cause sioniste, agissants volontairement et sans relâche…

    La communauté juive organisée est au cœur de la censure touchant la dissidence mondiale, et surtout depuis le déclenchement du Plan COVID. »
    video de 13’45
    https://odysee.com/@Nawac7:5/Internet_Censorship:7

    https://t.me/le_grand_reset/813

    • mark knopfler dit :

      Le Deep state US travaille aussi pour le sionisme, ce sont des amillénaristes, pour la plupart, ils veulent provoquer la venue de l’Antéchrist.
      Il n’y a pas à chercher midi à quatorze heures, la psy-op covid-19 est un programme MK ultra.

      Toute la structure techno-bancaire est sous domination US, des investisseurs institutionnels « anonymes » font tourner le réacteur, la troïka Vanguard-Blackrock-State Street se partage l’actionnariat de fonds d’investissements qui pèsent plus de 15.000 milliards d’actifs sous gestion, tout le « consommable » mondial leur appartient, in fine.

      Depuis 2008, ils travaillent quant à s’éviter une implosion systémique et ont accéléré l’agenda post premier choc pétriolier du NOM en ce sens, avec la Tour de Bâle, bien sûr, comprendre la Banque des Réglements Internationaux qui pilote toute l’architecture bancaire (banques centrales, banques d’affaires etc…).

      D’ou le triptyque Sanitaire-terroriste-écologiste imposé par la propagande Elitiste aux peuples, dans la logique du Great Reset, comprendre NOM et future gouvernance mondiale (d’ou le programme Zemmour en France qui n’est rien d’autre qu’une offensive politique et de lobby techno-bancaire sous la bannière judéo-chrétienne, comprendre rattachement/rétablissement d’Israël à l’Eglise, dans une vision eschatologique totalement assumée mais occultée).

  5. e dit :

    « La Russie s’apprête à mettre en place un système national de QR code qui sera utilisé dans presque tous les aspects de la « vie normale ». En supposant que la législation soit adoptée par la Douma, ces restrictions qui transforment la société et privent les personnes non vaccinées de la liberté de mouvement et de commerce, faisant d’elles des citoyens de seconde zone, entreront en vigueur en février. »

    donc la Russie veut copier sur l’Autriche, et faire la chasse aux non piqouzés OGM à partir de février:

    décidément février c’est la date butoir du Nouvel Ordre Mondial

    Russie copain avec Klaus Schwab pour suivre son agenda comme l’Autriche

    l’adénovirus du vaxxin russe sputnik transforme vos cellules en usines à protéines spike toxiques
    Sputnik V citation: « Sputnik V is based on the virus’s genetic instructions for building the spike protein. »

    « https://resistance71.wordpress.com/2021/05/11/therapies-geniques-la-spike-proteine-du-sras-cov-2-repliquee-par-larnm-des-pseudo-vaccins-est-mortifere/

    selon wikipédia, le sputnik contient aussi du polysorbate 80 (composant également dans l’Astrazeneca) connu pour provoquer les chocs anaphylactiques (qui peuvent être mortels si non traités dans les 15 minutes suivantes) entre autres:

    Cliquer pour accéder à Proc%C3%A9dures%20vaccination%20%20allergies.pdf

    citation
    « The other ingredients (excipients) are the same, both quantitatively and qualitatively, in the two doses.[46][47]

    Tris(hydroxymethyl)aminomethane (buffer)
    Sodium chloride (salt)
    Sucrose (sugar)
    Magnesium chloride hexahydrate
    Disodium EDTA dihydrate (a chelation ligand; sequestrant)
    Polysorbate 80
    Ethanol 95%
    Water »
    https://en.wikipedia.org/wiki/Sputnik_V_COVID-19_vaccine

    chez Pfizer et Moderna, c’est le polyéthylène glycole qui cause les chocs anaphylactiques

    le Canada reconnait que le polysorbate 80 est toxique et fait une réglementation pour l’interdire dans la nourriture
    https://www.canada.ca/en/health-canada/services/food-nutrition/food-safety/food-additives/lists-permitted/4-emulsifying-gelling-stabilizing-thickening-agents.html

    Le responsable de l’enquête norvégienne confirme que le vaccin d’AstraZeneca a provoqué des caillots sanguins rares (causant la mort) dus à une réaction immunitaire inattendue
    https://cv19.fr/2021/03/18/le-responsable-de-lenquete-norvegienne-confirme-que-le-vaccin-dastrazeneca-a-provoque-des-caillots-sanguins-rares-dus-a-une-reaction-immunitaire-inattendue/

    « Le vaccin « Sputnik V » provoque des complications et des décès, il ne veut pas être utilisé même dans les médias russes

    Le vaccin russe contre le coronavirus « Sputnik V » provoque la méfiance non seulement dans les pays occidentaux – il n’est pas prêt à utiliser même les russes eux-mêmes en raison des effets secondaires possibles et des décès. selon l’enquête « Levada-Center », 58% des russes ne sont pas prêts à se faire vacciner « Spoutnik V », même gratuitement. Fondamentalement, comme le dit le document, ils craignent les effets secondaires

    l’OSCE estime que le vaccin russe ne montre pas réellement d’efficacité, car après la vaccination, des cas répétés de maladies supplémentaires de patients atteints de COVID-19, y compris la forme sévère, ont été enregistrés », écrivent les auteurs.

    La publication a également appelé la liste des problèmes qui se sont produits chez les personnes qui ont été vaccinées « Spoutnik-V »:

    octobre 2020 – au cours de la phase 3 des essais cliniques post-vaccination, 10 personnes ont été infectées par le vaccin;

    novembre 2020 (territoire de l’Altaï) – 3 travailleurs médicaux de l’un des établissements de santé, après avoir reçu la vaccination ont été infectés par le coronavirus;

    novembre 2020 (région de Koursk) – le 17 novembre, 42 personnes du nombre des hauts dirigeants de la région de Koursk, de la police et du FSB de la Fédération de Russie ont été vaccinées. 10 d’entre eux sont immédiatement tombés malades-19, et 2 autres personnes de l’appareil du Gouverneur de la région de Koursk sont mortes.

    À Moscou, des complications graves, des convulsions, des vertiges, etc., se sont produits lors de la vaccination des agents de la police anti-émeute.

    En général, la Fédération de Russie parle de 5 décès parmi les travailleurs de la police anti-Émeute associés à la vaccination « Spoutnik-V ».

    Dans la Crimée occupée, le marin Maxim tchourilov (18 ans), après avoir été vacciné pendant une longue période, a été réanimé à l’hôpital clinique naval de Sébastopol.

    Le 4 janvier 2021, le chef du ministère des situations d’urgence, Sergei shakhov, après avoir été vacciné, est mort à l’hôpital pour les patients atteints de coronavirus.

    « Le fonds russe d’investissement direct » a déclaré que le vaccin expérimental » Sputnik V » est prévu de tester sur les ukrainiens. » (ils admettent que le vaccin russe est expérimental tout comme les vaccins occidentaux )

    https://news.obozrevatel.com/russia/vaktsina-sputnik-v-vyizyivaet-oslozhneniya-i-smerti-ee-ne-hotyat-ispolzovat-dazhe-v-rf-smi.htm

    Le journal Lancet qui dit que la chloroquine est dangereuse et inefficace, fait de la pub pour le vaccin sputnik V

    https://www.maire-info.com/coronavirus/annonces-du-chef-de-l’%C3%89tat-vaccins-nouveau-decret-le-point-sur-les-infos-covid-19-des-dernieres-24-heures-article-24971

    https://www.letelegramme.fr/coronavirus/la-chloroquine-inefficace-voire-dangereuse-ce-que-dit-l-etude-de-the-lancet-23-05-2020-12555969.php

    l’entreprise Sputnik avoue qu’un homme est décédé après son vaccin

    « «Notre Version» a connu un cas de décès survenu deux jours après la vaccination. «

    https://versia.ru/vakcina-sputnik-v-stala-samoj-informacionno-zakrytoj
    https://resistance71.wordpress.com/2021/03/27/quelques-infos-supplementaires-sur-les-vaccins-arnm/

    pour stabiliser le polysorbate 80 qui transporte l’adénovirus ils mettent du graphène

    puisqu’ils mettent du graphène pour stabiliser le polyéthylène glycole chargé de transporter l’ARNm
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34063773/
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27266364/

  6. Ping : « Je crois que nous sommes confrontés à un mal qui n’a pas d’égal dans l’histoire de l’humanité » – Qui m'aime me suive…

  7. e dit :

    2 scientifiques assassinés pour avoir révélé la dangerosité des injections
    https://stateofthenation.co/?p=99051

    un livre scolaire pour enfants qui promeut le transhumanisme
    https://stateofthenation.co/?p=98985

    possible grace aux nanoparticules connectés dans les injections
    https://stateofthenation.co/?p=99153

  8. e dit :

    « ils répandent du graphène dans l’atmosphère
    les criminels se fichent de nos écrits et pétitions
    ce qu’il faut c’est une désobéissance collective pacifique »
    source https://stateofthenation.co/?p=98592

  9. e dit :

    les vaccins ARNm augmentent les inflammations et décès
    https://stateofthenation.co/?p=99008

    la Suède veut que votre pass Qr code soit dans une puce dans votre main
    https://stateofthenation.co/?p=99162

    la puce sera alimenté grâce au graphène
    https://stateofthenation.co/?p=99153

    un article de Sinopeg montre que graphène + nanoparticule lipidique= stockage d’énergie électrique
    or le graphène est connecté AUX ONDES
    les ondes sont convertis en électricité et stocké dans le graphène+ PEG lequel charge la puce
    https://www.sinopeg.com/core-shell-structured-polyethylene-glycol-functionalized-graphene-for-energy-storage-polymer-dielectrics-combined-mechanical-and-dielectric-performances_n28

    comme par hasard l’ex employé de Pfizer annonce que c’est Sinopeg qui fournit les nanoparticules lipidiques à Pfizer
    donc Sinopeg doit fournir des nanoparticules lipidiques bourrés de graphène
    puisque le graphène est nécessaire pour stabiliser les nanoparticules lipidiques
    https://cv19.fr/2021/07/30/une-ancienne-employee-de-pfizer-confirme-la-presence-doxyde-de-graphene-dans-les-vaccins-covid/

    ils mettent du graphène pour stabiliser le polyéthylène glycole chargé de transporter l’ARNm
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34063773/
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27266364/

    un prêtre mexicain meurt en live après la piqouze
    https://stateofthenation.co/?p=98375
    ils vont sans doute dire que c’est le variant de l’apocalypse, ces hypocrites
    ce n’est jamais la faute de la piqouze de toute façon…
    Pfizer, BioNTech, Moderna réalisent 1 000 dollars de bénéfices par seconde
    https://stateofthenation.co/?p=98229
    26 nouveaux cas d’inflammation cardiaque liés à l’injection de Pfizer
    https://stateofthenation.co/?p=98402

    Robert F Kennedy Jr Discours complet | Milan, Italie 13 novembre 2021
    extrait du discours de Robert Kennedy novembre 2021:
    le Passeport Vert est leur coup d’état. Le Passeport Vert est la façon dont ils consolident leur pouvoir sur vos vies.
    Le Passeport Vert n’est pas une mesure de santé publique.
    C’est un outil de contrôle totalitaire de vos transports, de votre compte bancaire, de vos déplacements, de chaque aspect de votre vie.
    Et ce n’est pas une idée nouvelle.
    C’est la même idée qu’ils ont utilisée en Allemagne en 1937.
    Ils ont émis un laissez-passer pour les gens qu’ils voulaient contrôler.
    Et quand le gouvernement sud-africain de l’apartheid a voulu contrôler la population noire d’Afrique du Sud, quelle a été la chose la plus importante qu’il a faite ?
    Ils ont émis un laissez-passer vert.
    Je veux que vous demandiez à tous les gens, les journalistes et la presse qui sont ici aujourd’hui.
    Si le laissez-passer vert concerne la santé publique, pourquoi n’est-il pas délivré par le ministère de la santé ?
    Il est émis par le ministère des finances.
    Est-ce qu’ils pensent que nous sommes stupides ?
    Parce que c’est un moyen de contrôler votre argent.
    Une fois que vous avez ce laissez-passer vert et qu’ils ont la monnaie numérique, si quelqu’un vous dit de ne pas quitter Milan et que vous partez en voyage à Bologne, votre argent ne fonctionnera pas à Bologne.
    Si le gouvernement vous dit de ne pas acheter de pizza, il peut faire en sorte que votre argent ne permette pas d’acheter de la pizza dans une pizzeria.
    Ils peuvent contrôler tous les aspects de votre vie.
    Ils vous disent que nous avons besoin d’un laissez-passer vert pour nous assurer que tout le monde se fait vacciner.
    Mais ils l’admettent : le vaccin n’empêche pas la transmission, le vaccin ne vous empêche pas de contracter la maladie
    si vous prenez le vaccin, vous avez 48% plus de chances de mourir au cours des 6 mois suivants que si vous ne le prenez pas.
    Ce sont les chiffres de Pfizer, pas les miens.
    Voici comment les gens sont morts.
    Dans le groupe vacciné, 5 personnes sont mortes d’une crise cardiaque au cours des 6 mois.
    Cela signifie que si vous recevez le vaccin, vous avez un risque de 500% d’avoir une crise cardiaque fatale dans les 6 mois.
    Et maintenant c’est notre travail, c’est le travail de tout le monde dans cette foule, de sortir et de se battre, de résister, résister, résister, résister, et de récupérer notre gouvernement, récupérer nos vies, récupérer notre liberté, pour nos enfants, pour notre pays, et pour toutes les générations futures.
    Et je peux vous dire ceci. Je me tiendrai à vos côtés, et si je dois mourir pour cela, je mourrai debout avec mes bottes.
    https://stateofthenation.co/?p=98399

  10. sherlock+holmes dit :

    Intéressant à écouter., mais dramatiquement inquiètant.
    http://www.kla.tv/20771

  11. Stanislas dit :

    je ne sais pas si c’est un mal, mais pour l’instant comme la majorité de la population est en phase avec ça, soit nous sommes devenus masos, soit suicidaires alors qu’en face les fumiers gigantesques sont peu nombreux..

    je ne comprends pas, j’ai l’impression qu’on m’a transporté sur une planète des singes à l’insu de mon plein gré pendant mon sommeil…

    manman…!!!

  12. Dayanand dit :

    Incroyable cette petite vidéo de 2′ (ne pas se fier au guignol de la 1ère seconde)

    Vu sur
    https://pgibertie.com/2021/11/30/mes-lecteurs-sont-intelligents-quel-benefice-pour-les-plus-de-65-ans/

  13. Laurent dit :

    L’étau se resserre. Frau Von der Leyen met la pression et veut engager au sein de la commission une discussion sur la vaccination obligatoire des européens, reconnaissant toutefois que le vaccin adapté au variant omicron n’arrivera que dans 100 jours. Elle annonce aussi avoir négocié avec Pfizer pour obtenir les vaccins pour les petits enfants dès le 13 décembre 2021.
    https://francais.rt.com/international/93206-vaccin-pfizer-biontech-pour-enfants-sera-disponible-ue-13-decembre-covid-19
    https://francais.rt.com/international/93210-union-europeenne-appelle-reflechir-concernant-vaccination-obligatoire-covid-19

  14. Alcide dit :

    La Commissaire Politique non élue du IV Reich cause dans le poste :

    Source : Reuters

    S’exprimant lors d’une conférence de presse, le chef de la Commission européenne a suggéré que les États membres avaient besoin de mandats pour aider à prévenir la propagation des cas et un nouveau pic d’infections en raison de l’émergence de nouvelles variantes, telles que la souche omicron.
    « Je pense qu’il est compréhensible et approprié de mener cette discussion maintenant, comment nous pouvons encourager et potentiellement penser à la vaccination obligatoire au sein de l’Union européenne », a déclaré von der Leyen, ajoutant que la lutte contre la pandémie nécessite une « approche commune » à travers le bloc. »

    Vu sur:
    https://www.zerohedge.com/covid-19/eu-chief-insists-we-must-discuss-vaccine-mandate-omicron-confirmed-norway-south-korea

    Donc, les amendes pour réfractaires vont pleuvoir, comme en Grèce et en Autriche, puis en Allemagne en attendant la venue des kapos qui nous intiment l’ordre de monter dans le camion à destination du camp ?

    Nous sommes prévenus.

    • La nazie non élue mais corrompue par Big Pharma a néanmoins précisé (si ma mémoire est bonne) que la décision d’une éventuelle injection obligatoire relevait de la compétence des Etats.

      Si donc Macron et ses sbires franchissent le Rubicon, ils engageront leur propre responsabilité…

      Voilà qui doit les faire réfléchir.

      • Stanislas dit :

        Ca m’a fait du bien de lire ça, parce que j’allais écrire qu »on allait avoir à combattre pour ne pas crever comme des troupeaux de visons..

      • Ratatouille dit :

        Bonsoir Olivier,

        Non, ce ne seront pas les états qui seront responsables.

        Actuellement à du 29 Novembre au 01 Décembre 2021 l’OMS et les NATIONS sont entrain de négocier un NOUVEAU TRAITÉ INTERNATIONAL pour une Gouvernance Mondiale de la Santé. Ce ne serons plus les états qui prendront les décisions, mais cette gouvernance mondiale.

        Nous n’avons pas sorti le derrière des ronces!

        https://www.who.int/news-room/events/detail/2021/11/29/default-calendar/second-special-session-of-the-world-health-assembly

        Bien a vous,

      • Bonsoir Ratatouille,

        Le traité en question n’est pas encore ratifié. Et la ratification d’un traité international, cela prend beaucoup de temps.

        Si donc l’on se dirigeait, comme tout semble l’indiquer, vers une obligation vaccinale autour de février, c’est bien Macron et les autorités françaises qui seraient responsables de cette décision extrêmement lourde de conséquences.

  15. warden dit :

    Je suis content de vous avoir rencontré, mais nous sommes foutus😥

  16. Ratatouille dit :

    Les pays de l’UE devraient débattre de la vaccination obligatoire, selon von der Leyen.

    Le chef de l’exécutif de l’Union européenne a déclaré mercredi que les pays de l’UE devraient ouvrir un débat sur l’obligation de se faire vacciner contre le COVID-19, car trop de personnes refusent encore de se faire vacciner volontairement.

    Le taux de vaccination à l’échelle de l’UE s’élève à 66%, et une augmentation inattendue des cas dans une grande partie du bloc des 27 pays a conduit de nombreux pays membres à renouveler les exigences en matière de masques et de tests et à prendre d’autres mesures pour lutter contre les infections.

    Le chancelier allemand désigné Olaf Scholz a déclaré qu’il soutiendrait une proposition visant à rendre obligatoires les vaccins contre les coronavirus pour tous l’année prochaine.

    https://www.euronews.com/2021/12/01/eu-should-consider-mandatory-vaccination-says-von-der-leyen

    _______________________________________

    Les chiffres ne sont pas anodins. La matrice.

    • Stanislas dit :

      « car trop de personnes refusent encore de se faire vacciner volontairement »

      c’est exact mais justement, j’ai préparé des papiers à faire signer par tous ceux qui obligeraient mes petits enfants à l’injection
      – assureur
      – piqueur
      – député
      – sénateur
      – toubib

      il y a des témoignages de dégats gigantesques et parmi ceux qui sont tombés ou qui sont très mal, combien y en a t’il qui ont pensé à faire signer un papier de responsabilité ?

      volontariat à la piquouze = lavage des mains des responsables

      et après porter plainte contre qui ?

  17. Danse dit :

    Un article utile de Dedefensa repris par l’Echelle de Jacob prévient de la direction que l’Allemagne, sous contrôle de ses programmeurs qui n’ont jamais interrompu la deuxième guerre dite « mondiale », mais l’ont juste poursuivie sous d’autres formes, s’apprête logiquement à prendre avec l’équipe de nullités spectaculaires qui va prendre la relève de Merkel.

    L’Allemagne, qui au sein de « l’UE » servait à détruire entre autres les pays d’Europe, surtout ceux en bordure de la Méditerranée, va maintenant servir à instaurer ouvertement le nouveau rideau de fer autour de nos Peuples jusqu’à provoquer l’explosion finale de l’UE, pour pouvoir livrer ses pays enfin exangues aux hordes des Khmers Verts du NWO.
    On savait que le problème de « trop d’Europe’ ne pouvait jamais avoir d’autre solution que « plus d’Europe ».
    Pour les gestionnaires allemands du massacre qui se prépare, le problème de trop de dictature ne pourra logiquement pas avoir d’autre solution que plus de dictature. Toujours plus.

    Je rappelle que la règle de base de l’UE depuis déjà bien avant la tentative d’extorsion du « traité constitutionnel européen » a toujours été la guerre de tous contre tous et le trucage systématique des élections et référendums non conformes.
    Le document contenant l’accord rédigé par les membres de la nouvelle coalition supposée reprendre les rênes de l’Allemagne après Merkel indique leur mission en clair : FAIRE DE L’UE UN ÉTAT FÉDÉRAL.

    Si la manipulation fonctionne, nous devrons nous préparer à voir les Peuples d’Europe atteindre des niveaux de haine inconnus dans l’Histoire.

    Déconstructuration au pas de l’oie
    https://echelledejacob.blogspot.com/2021/12/deconstructuration-au-pas-de-loie.html

  18. Ratatouille dit :

    Pfizer/Vanguard/Ursula : corruption criminelle !

    Un article important basé sur une enquête minutieuse d’Adrian Onciu, journaliste indépendant qui explique la collusion entre les politiciens, les médias et le tout puissant groupe Vanguard dans cette fausse pandémie.

    Probablement le plus grand scandale du siècle car la vie de millions d’êtres humains a été sacrifiée pour servir le projet machiavélique des « maîtres du monde ».

    A diffuser massivement car tout va être mis en oeuvre pour étouffer cette affaire aux dimensions criminelles.

    https://mediazone.zonefr.com/news/pfizer-vanguard-ursula-corruption-criminelle-523

    PS. Je ne connais pas le site. J’espère ne pas faire de boulette en le citant.

  19. Marc dit :

    Observez bien le côté arrogant et ironique d’El Krief face à S Ravier. Celle là appartient sans nul doute à la « communauté organisée ». Ce qui caractérise les membres de cette « communauté organisée » c’est L’ARROGANCE !
    Dernière chose j’ai regardé en replay la famine terrible en Irlande de 1846 à 1855 environ. reportage intéressant. Famine et misère qui ont entraîné le départ de très nombreux Irlandais dans les 50 ans qui ont suivi: vers l’Amérique, Australie, Nouvelle Zélande et même l’Angleterre, la France etc…et c’est là qu’intervient en fin de reportage les quelques minutes de PROPAGANDE justifiant l’acceptation de l’immigration d’aujourd’hui des « nouveaux pauvres » qui ont succédé aux Irlandais. C’est à peine subliminal. Faîtes comme moi, soyez attentif quand vous regardez les chaînes de télés propagande et décryptez à chaque instant ce que l’on veut vous faire accepter !
    Dernière chose, nous avons de plus en plus des publicités à rallonge lesquelles sont des publicités-propagande pour le métissage et que voit-on toujours une blanche avec un noir et jamais l’inverse. L’un de mes fils qui connaît un type qui travaille dans le domaine de la pub lui en a fait la remarque sur cette constatation et tenez vous bien le type lui a répondu que c’était volontaire car la femme est plus facilement formatable que l’homme d’ailleurs a-t-il ajouté dans la rue vous croisez beaucoup plus souvent des couples mixtes avec une blanche et un noir que l’inverse. Les meneurs de ce métissage « forcé » sont vraiment très forts, ils ont vraiment tout calculé y compris la psychologie féminine !

    • mark knopfler dit :

      @Marc, dans votre prolongement, lu sur le blog de Nicolas Bonnal :

      « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut surtout pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes archaïques comme celles d’Hitler sont nettement dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées…

      Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique le niveau & la qualité de l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations matérielles, médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste..… que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie.

      Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements abrutissant, flattant toujours l’émotionnel, l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon avec un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de s’interroger, penser, réfléchir. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme anesthésiant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité, de la consommation deviennent le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur (qu’il faudra entretenir) sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions matérielles nécessaires au bonheur.

      L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un produit, un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité, son esprit critique est bon socialement, ce qui risquerait de l’éveiller doit être combattu, ridiculisé, étouffé… Toute doctrine remettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels » Günther Anders « l’obsolescence de l’homme » 1956″

      Toute ressemblance avec ce qu’il se passe actuellement serait purement fortuite…
      1956 ! Prophétique ! Vous imaginez les progrès en psychologie sociale en 65 ans de progrès médicale, technique et technologique ?

      Les ingénieries sont au top ! L’aliénation n’a jamais été aussi prégnante, religion universelle, peuple universel, spoilation des corps et des âmes, gouvernance mondiale.

      En un mot : Projet universel.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s