Injectés, pucés et rechargés comme des piles… à coups de “booster”. Ils vous le disent !

« Les vaccins contre le Covid perdent de la puissance, comme les piles. Rechargez votre protection ».

Sources : Twitter, Hammersmith & Fulham Council

Rappels :

Leur “vaccination” n’a rien à voir avec notre santé

La pandémie de coronavirus COVID-19 : Le vrai danger est « l’Agenda ID2020 »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Injectés, pucés et rechargés comme des piles… à coups de “booster”. Ils vous le disent !

  1. Ouais… C’est la loose hein ?

    Depuis un moment déjà, on a l’impression d’être dans le film L »âge de cristal sorti en 1976.
    Et tout particulièrement dans la scène du Carrousel !

  2. matbee dit :

    « Deux doses et vous serez tranquilles. »

    Chaque fois que je croise un piquouzé, je prends mon plus beau sourire et je lui lance :
    « Alors elle est belle, la vie d’avant ? »

  3. rodez21 dit :

    Comme pour les batteries, une recharge chaque jour avec au choix un  »vaccin » au lithium ou au cadmium.
    Recharge ta protection
    J’aime bien le slogan, c’est le genre de message que la Camorra napolitaine fait passer chez les commerçants en retard de paiement.

  4. lez dit :

    Très belle image de l’humain vu par l’élite.
    L’article mentionné ci-après date de novembre 21 et relate les propos d’un journaliste Ernst Wolff interrogé par Reiner Fuellmich . Son hypothèse est que le but final de la situation actuel est l’introduction de la monnaie numérique et son contrôle.
    https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/12/10-de-citoyens-conscients-seulement.html
    Il manque la 3ème vidéo qui a résisté.
    Le Canard de ce jour jette un éclairage cru sur notre Young Global Leader et ses priorités
    https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/12/la-strategie-et-la-ligne-qu-emmanuel.html

  5. Danse dit :

    Union Sacrée :

    Florian Philippot
    @f_philippot
    ·6h
    #NonAuPassVaccinal #Liberté #UnionSacrée Gardez l’œil ouvert !

  6. mark knopfler dit :

    https://www.lindependant.fr/2021/12/29/covid-olivier-veran-aux-non-vaccines-il-y-a-peu-de-chances-que-vous-passiez-entre-les-gouttes-cette-fois-10018183.php

    Extraits :
    « Non vaccinés, il y a peu de chances que vous passiez entre les gouttes cette fois.[..]
    Les chiffres qui seront publiés ce soir par Santé Publique France donnent le vertige. Il y a 208 000 Français qui ont été diagnostiqués positif au Covid lors de ces 24 dernières heures » O.Véran.

    Les moutons qui continuent de se faire tester en masse; n’ont toujours pas compris qu’ils alimentaient le narratif officiel !!!
    208 000 cas positifs, c’est la preuve que les virus circulent en hiver, dont celui du covid dans son variant Omicron, ca ne veut pas dire qu’il y a 208 000 malades !!!

    « COVID-19 : La semaine dernière (2021s51), le taux d’incidence des IRA dues au SARS-CoV-2 (COVID-19) vues en consultation de médecine générale est en augmentation et a été estimé à 42 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [33 ; 51]), ce qui représente 27 626 [21 584 ; 33 668] nouveaux cas de COVID-19 ayant consulté un médecin généraliste.
    GRIPPE : augmentation de la circulation des virus grippaux durant les six dernières semaines, qui est comparable aux saisons passées.
    Autres virus respiratoires : circulation des vrs, métapneumovirus et rhinovirus observée en semaine 2021s51.  » https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/

    42 cas sur 100 000, c’est que dalle, peanuts !!!!
    L’enfumage continue !!!!

  7. Raymond dit :

    Au lieu de donner le bac après l’abrutissement des foules, la populace aurait dû potasser un peu plus les bouquins d’économie, histoire à connaître le monde dans lequel elle vit.

    Dans son ouvrage Public Opinion, paru en 1922, Walter Lippmann (1889-1974) étudie la manipulation par les médias et définit le concept de «fabrique du consentement». Il remarque que notre expérience du «monde réel» n’est que très limitée et que notre vision de la réalité se fonde avant tout sur ce que les médias nous en montrent. Toutefois, le prétendu pouvoir d’endoctrinement des médias n’est pas toujours perçu négativement. Harold Lasswell (1902-1978) défend ainsi que la propagande est utile aux démocraties, car elle permet aux citoyens d’adhérer à ce que les «spécialistes jugent bon pour eux »😉

    En ce qui concerne à présent la question « des spécialistes », comment ne pas être projeté à nouveau vers Walter Lippmann et à son colloque organisé à Paris du 26 au 30 août 1938 ? Un cercle d’influence auquel participent 26 économistes, entre autres, Hayek, Mises, Rueff, Rüstow, Röpke, et des intellectuels « libéraux ». S’il y fut discuté de la capacité du libéralisme à faire face aux problèmes de l’époque, c’est aussi une des premières fois où les participants s’interrogèrent pour savoir s’il convenait de conserver le mot « libéralisme » ou bien d’adopter celui de néo-libéralisme. Pour l’économiste français François Bilgert, le colloque Walter Lippmann « peut être considéré comme l’acte de naissance officiel du nouveau libéralisme »🙉🙊🙈

    Dans l’œuvre clé de Hayek, « La route de la servitude », on y trouve un rayonnant passage: « C’est la soumission de l’homme aux forces impersonnelles du marché qui, dans le passé, a rendu possible le développement d’une civilisation qui sans cela n’aurait pu se développer ; c’est par la soumission que nous participons quotidiennement à construire quelque chose de plus grand que ce que nous tous pouvons comprendre pleinement »😉$$$

    Quant à Harold Lasswell, n’a-t-il jamais défendu « que la propagande est utile aux démocraties car elle permet aux citoyens d’adhérer à ce que les spécialistes jugent bon pour eux » ?🤣🤣

    Les soi-disant spécialistes de la pensée dominante n’ont-ils jamais porté en eux l’incandescence qui affecte de plus en plus nos démocraties, au point d’en avoir corrompu le capitalisme et saccagé l’intérêt général ? 😜

    Donc, rien de nouveau sous le soleil (pour se dédouaner des économies criminelles réalisées sur les moyens de santé publique – durant des décennies – en transférant à présent les responsabilités par fracturation des sociétés) et la stratégie du choc (par analogie aux idéologues de Milton Friedman et de son École de Chicago) fonctionne à merveille. Sans compter que le nudging produit des résultats au-delà des espérences, le troupeau est donc bien gardé!🍾$$$$.

    Et comme nous le dénonça en son temps Noam Chomsky du Massachusetts Institute of Technology (MIT) : « nous pouvons être désolé des conditions dans lesquelles les questions surviennent, mais la chose à faire est d’essayer de les (les peuples) faire sortir de leur prison intellectuelle qui n’est pas simplement accidentelle », pour renchérir en reprenant l’expression figurant dans l’oeuvre clé d’Adam Smith (La Richesse des nations) que de gros efforts sont nécessaires pour arriver à rendre les gens « aussi stupide et ignorant qu’il est possible de l’être pour un humain » 👏

    Bien évidemment, dans cet amour pour sa propre servitude, inutile de revenir sur Emerson. Lequel dit une fois quelque chose sur la façon dont on les éduque pour les empêcher de nous sauter à la gorge. Si vous ne les éduquez pas, ce qu’on appelle l’« éducation », ils vont prendre le contrôle – « ils » étant ce qu’Alexander Hamilton (fondateur des États-Unis) appelait la « grande Bête », c’est-à-dire le peuple. La poussée anti-démocratique de l’opinion dans ce qui est appelé les sociétés démocratiques est tout bonnement féroce. Et à juste titre, puisque plus la société devient libre, plus dangereuse devient la « grande bête » et plus vous devez faire attention pour la mettre en cage d’une manière ou d’une autre. 🤣🤣CQFD.

    • mark knopfler dit :

      « La vie elle-même, n’est qu’un bricolage entre deux formes de mort, entre la mort par désordre extrême et la mort par ordre extrême.[..]
      L’organisation sociale humaine, ce n’est aussi rien d’autre qu’un bricolage entre deux formes de mort, le désordre extrême, l’anarchie absolue et l’ordre extrême, le totalitarisme uniformisateur.[..]
      Le marché, par nature, est mondial et sans frontières.[..]
      La démocratie, elle, par nature, est locale.[..]
      Il y a contradiction entre le marché et la démocratie.
      La mondialisation, c’est une « Somalisation » de la planète.
      La dynamique dans laquelle nous sommes, c’est une dynamique de chaos.
      Cette mondialisation hésite entre plus de mondialisation pour mettre en place cet état de droit et moins de mondialisation pour revenir sur les frontières fermées. »

      Le mage Attali, en 2014, prophétise les mouvements qui justifieront la mise en place de l’Etat de droit planétaire dont a besoin le marché pour devenir supra, définitivement, afin, selon lui, de sortir du chaos de sa contradiction d’avec la démocratie locale.
      Et bien entendu, la démographie mondiale, le réchauffement climatique (Attali évoque déjà le dérèglement par anticipation de la critique climato-réaliste) et la psy-op covid actuelle, servent de justifications quant à accélérer le processus vers le NOM et la future gouvernance mondiale, synonymes d’enterrement en grande pompe des Etats-nations donc du monde d’avant, au nom du dogme des libertés individuelles dans la dialectique du marché.

      2014, peu ou prou 7 ans avant aujourd’hui, ces types ont le pouvoir d’inventer le monde avec deux ou trois coups d’avance sur l’analyse de la situation présente, ce sont des machines, des joueurs d’échecs, ils recherchent le Mat, à la fois dans le sens échiquéen et dans le sens symbolique (cf Tarot de Marseille) et leurs disciples sont les décideurs qui l’appliqueront.
      C’est comme cela depuis des siècles et des siècles.
      Un petit groupe décide de la conduite du monde dans le temps cyclique.

      nb : Attali cligne des yeux, en moyenne, entre 15 et 20 fois par dizaine de secondes, c’est frénétique !

      • rodez21 dit :

        1) On retrouve chez ATTALI le même discours que celui tenu par Marc HALEVY
        2) Je le cite  »l’avenir n’est jamais une répétition du passé, mais que le passé nous dit beaucoup sur l’avenir » puis on part pour 52 mn et 21 secondes.

        Pour ma part, je vais tenté d’être bref :

        Le passé : En 1800 la Planète comptait peu ou prou 1 Mds d’habitants avec pour l’essentiel du bois, pour se chauffer.
        Le présent : 2 siècles plus avant (année 2000 exactement), la même Planète supporte 6 Mds d’habitants avec non plus du bois mais du pétrole que l’on s’emploie à faire cracher bon an mal an.

        Ceci posé, il n’est pas nécessaire de sortir de polytechnique ou de St Cyr pour prédire de quoi sera fait l’avenir qui sera à n’en pas douter, un paradis où règneront calme & bonheur & volupté.

        Alors bien sûr si on l’écoute, il y a un hic qui est chez l’homme cette quête absurde de liberté.
        Et que nous dit Jacquot le Mage, il nous propose de refonder la société, une société débarrassée de ses pulsions, ses agressions, une société bien policée où chacun de nous (si l’on est sage) aura sa place, avec tout en haut, tout en haut, inateignablent, tous les sachants, tous les savants, chargés de suivre, d’administrer et de guider collégialement, le grand troupeau.

        ATTALI c’est le brave gars qui jusqu’ici a su tirer profit du système ad nauséam sans même penser à en changer, et qui lui (et ses copains) voyant arriver la fin de la période des vaches grasses, vient vous dire qu’il a un beau projet à proposer.

  8. Xavier dit :

    Comparer un homme à une pile que l’on recharge,
    nous sommes en plein dans le délire transhumaniste.

  9. Danse dit :

    La résistance paie : juste dire NON, collectivement :

    Florian Philippot
    @f_philippot
    ·14h
    En Belgique : les salles de spectacle ont décidé de rester ouvertes malgré la décision gouvernementale !
    Résultat : la Justice leur donne raison !
    Flèche vers la droite Il faut toujours résister ! Ténacité et solidarité !
    bfmtv.com
    Covid-19: la justice belge suspend la fermeture des salles de spectacle
    Face à la propagation du variant Omicron, le gouvernement belge avait décidé de fermer les cinémas, théâtres et salles de concert dès le 26

  10. Ratatouille dit :

    Merci olivier, toustes,

    Avec ce qu’il y a dans les injections, l’humain boosté va devenir un réservoir d’énergie.

    Avez vous vu Matrix? Le premier volet?
    L’IA de quoi se nourrit-elle, ce qui lui permet de subsister?

    Bien a vous,

  11. zorba44 dit :

    Vive l’énergie libre …laquelle économise lithium, cadmium, plomb etc…

    Jean LENOIR

  12. Pco jean-Claude dit :

    C’est bien beau mais que faire ?????

    • rodez21 dit :

      @Pco jean-Claude
      Et bien ne rien faire, surtout ne pas tendre le bras, ils n’attendent que ça.
      Pour le reste, hormis pour les professionnels de santé et sauf erreur de ma part, le pass vaccinal n’a pas été rendu obligatoire en entreprise.

  13. rodez21 dit :

    4.4 Mds de doses précommandées jusque 2023, ce qui nous fait à 15 euros la dose une commande de 66 milliards d’euros.
    Il faut comprendre que la commission de Bruxelles subit la pression des labos Pfizer & Moderna, pression qui manifestement se répercute sur les gouvernements.
    Il faut donc SANS ATTENDRE placer les doses de vaccin, d’où une com décomplexée digne d’un marchand de lessive, doublée de mesures qui bien que grotesques, doivent avant tout provoquer un maximum d’emmerdements.
    Si l’on reprend les éléments de langage nous sommes passé en mode fébrilité, car si l’on en croit le ministre Véran, les non vaccinés ne pourront plus passer entre les gouttes (pour un ministre de la santé cela a un petit relent policier)

    • mark knopfler dit :

      @rodez21 « Il faut comprendre que la commission de Bruxelles subit la pression des labos Pfizer & Moderna, pression qui manifestement se répercute sur les gouvernements. »

      Il a été dit que Soros exercait un lobbying auprès des députés Européens, ca peut se traduire soit par de la corruption, soit par une pression (chantage ?) quelconque.
      Donc il est possible que le lobbying des labos procéde de la même ingénierie.

      En revanche, je ne crois pas que la commission subisse, au contraire, une Von Der Leyen est très consentante, tous comme les gouvernements pro Européens qui embrauent derrière elle au niveau de la covidémence :
      https://www.profession-gendarme.com/la-corruption-dursula-von-der-leyen-mene-a-la-vaccination-obligatoire-en-europe/

      • rodez21 dit :

        @mark knopfler

        Quand je dis qu’ils subissent la pression, il faut comprendre que d’ici fin 2023, cela fait 10 doses à injecter pour chaque européens (4,4 Mds/440 millions) soit environ une dose tous les 3 mois 4 mois.

        On imagine bien qu’il est hors de question de laisser moisir la marchandise dans des frigos, durant des mois et qu’il va leur falloir respecter le calendrier.

        A 66 Mds d’euros (financés par qui ?), on ne rigole pas !

  14. rodez21 dit :

    @ mark knopfler

    En revenant sur ce que nous dit ATTALI : « l’avenir n’est jamais une répétition du passé, mais que le passé nous dit beaucoup sur l’avenir »
    Autrement dit, pour qui veut se donner la peine d’inventorier le passé, il est possible d’imaginer quel pourrait-être notre avenir, et cela m’a fait penser à un épisode tragique de notre histoire.

    Tiré d’un article dans GEO magazine :

    Jusqu’à 80% de taux de mortalité à Florence

    En quelques années, la peste noire tue plus d’un tiers de la population des pays touchés, avec un taux de mortalité qui grimpe à plus de 50% dans les grandes villes surpeuplées, comme Paris, Londres ou Hambourg – et jusqu’à 80% à Florence. Les bubons frappent partout, du serf le plus humble aux têtes couronnées, comme le roi Alphonse XI de Castille qui y succombe en 1350.
    “Il est impossible à la langue humaine de raconter l’affreuse vérité, écrit le chroniqueur siennois Agnolo di Tura. On ne trouvait personne pour enterrer les morts, par argent ou par amitié. Les membres d’une famille apportaient leurs morts dans un fossé comme ils le pouvaient, sans prêtre, sans offices divins. […] De grandes fosses furent creusées et empilées avec la multitude des morts. Et ils mouraient par centaines, de jour comme de nuit, et tous étaient jetés dans ces fossés et recouverts de terre. Et dès que ces fosses étaient remplies, on en creusait d’autres. Moi, Agnolo di Tura, j’ai enterré mes cinq enfants de mes propres mains… Et il y eut tant de morts que tous crurent que c’était la fin du monde.”

    Hystérie collective et persécutions

    Face au fléau, tous les remèdes de la médecine médiévale (incisions des bubons, saignées, isolement des malades) sont inopérants. Faute de trouver une explication rationnelle à la pandémie, les populations touchées par la peste se tournent vers le spirituel, et interprètent la peste comme un châtiment divin. Le milieu du XIVème siècle est ainsi marqué par une flambée de phénomènes d’hystérie collective, comme les processions de flagellants, qui se mutilent en public pour faire pénitence.
    Les populations martyres se trouvent également des boucs émissaires. Les pogroms antisémites se multiplient en Europe occidentale et centrale, culminant le samedi 14 février 1349 à Strasbourg, où 900 à 2 000 Juifs sont brûlés vifs. Les musulmans sont également pris pour cible, de même que les mendiants, les pèlerins, et plus généralement les étrangers, accusés d’introduire volontairement la peste dans les communautés, en attirant le Malin ou en empoisonnant l’eau des puits.

    Quand la pandémie s’efface en 1352, elle laisse dans son sillage des ECONOMIES BOULEVERSEES ET DES SOCIETES DESORGANISEES. Le traumatisme est si considérable, pour les survivants, que la peste noire contribue, selon certains historiens, au passage du Moyen-Âge à la RENAISSANCE en Europe occidentale.

    Bonnes fêtes de fin d’année

  15. mark knopfler dit :

    @rodez21, Oui, Attali et Havely brossent peu ou prou le même portait de la future société souhaitée ou tout du moins en capacité, selon eux, de répondre aux futurs défits de l’humanité.
    Le hic, c’est qu’en posant, pour Attali, « l’avenir n’est jamais une répétition du passé, mais que le passé nous dit beaucoup sur l’avenir » et pour Halevy, « L’histoire ne se répète pas, mais il existe des répétitions dans l’histoire », ils trahissent leur nature, leur biais cognitif, qui est le suivant : Le temps est cyclique et donc, les paradigmes historiques se répètent.

    C’est pour cela qu’ils ont une vision messianiste des choses et qu’ils oeuvrent en ce sens. Toujours.

    Attali nous fait un cours de science politique lorsqu’Halevy nous faire un cours de physique des processus complexes appliqués aux paradigmes civilisationnels.
    Ils sont complémentaires et visent un même but idéologique, d’ou des solutions peu ou prou identiques à partir d’un constat démographique, écologique, sanitaire et terroriste, soit un constat apocalyptique ou de collapsus systémique qu’un Attali a théorisé depuis plus de 40 ans comme étant une opportunité quant à liquider les nations et imposer un NOM, une future gouvernance mondiale qui ressemble furieusement à la Jérusalem Céleste, d’ailleurs il ne s’en cache pas.
    A partir de là, on comprend bien que faire peur à la populace, c’est faire rentrer le programme dans les cerveaux et les préparer au basculement inéluctable qu’incarne le point de bifurcation covidien.
    D’ailleurs, il y a fort à parier que l’agenda post QR code sera celui de la dictature verte avec d’autres restrictions à venir, afin de toujours plus contrôler le cheptel, ce dernier va logiquement renâcler, va chercher des responsables, des boucs émissaires, peut être même dans la violence, ce fut également prophétisé par Attali dans le cadre d’une pandémie, mais la fin justifie les moyens, comprendre le sacrifice pour sauver la communauté.

    Ce que nous vivons sous psy-op covid, c’est ce que Foucault a décrit dans « surveiller et punir », peu ou prou, en terme de mécanismes coercitifs d’un Etat se faisant passer pour protecteur.
    Mais il y a fort à parier que le deuxième effet kiss cool, le volet écolo-sanitaire, sera encore plus contraignant.
    Or, qu’on le veuille ou non, la liquidation des fossiles fut justifiée là aussi, par une psy-op réchauffiste afin de stopper brutalement la recherche pétrolière, imposer le dogme du pic pétrolier et commencer à faire de l’écologie punitive pour prétendument sauver Gaïa.
    La courbe de Mann était fausse et toute la clique derrière Al Gore était corrompue, sans même évoquer le GIEC qui est au RCA ce qu’est Véran à la pandémie, une vaste fumisterie.

    https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2019/09/16/le-petrole-va-t-il-couler-a-pic/

    Le seul truc d’à peu près cohérent dans leur approche, c’est que les stocks ne sont pas infinis et qu’il faut donc l’anticiper raisonnablement, or ils ont inventé un story telling pour justifier une urgence basée sur des fake news, en réalité, c’est parce qu’ils estiment que l’ancien monde a fait son temps (peu ou prou 550 ans cf Halevy), et qu’il fallait donc le liquider au nom du passé qui est en fait leur futur.

    Dans ces conditions, les « cerveaux » des opérations MK ne seront pas étonnés si parmi les moutons, quelques béliers récalcitrants refusent d’aller à l’abattoir et se mettent à charger furieusement leurs bergers trop zélés quant à vouloir leur apposer la marque de la bête.
    Parce qu’in fine, nous aussi, on peut poser que certains cycles se répètent, non ?
    Quant à l’UE, c’est un nid de frelons au service du plan mondialiste, pas étonnant que Von Der Leyen ait déjà acheté les futures doses, la secte sait que la turbulence transitionnelle va durer jusqu’en 2030 (Halevy) donc il faut contrôler le troupeau par la piquouze jusqu’à ce que le nouveau monde s’impose comme une évidence naturelle à tous.
    Ils ont la connaissance, ils sont très intelligents, ils ont le pouvoir, ils ont le fric et ils ont une vision cyclique pour imposer leur religion (universelle).

    C’est aussi simple que cela.

    Le problème, c’est que l’immense majorité n’a pas conscience de ce fonctionnement du monde et que la plupart du temps, se trompe de bouc émissaire.
    D’ou son aliénation constante (répétitive).

    Bonne fin d’année à tous. Quand même !

  16. rodez21 dit :

    @ mark knopfler
    Nous sommes je crois d’accord sur tout mais quand vous écrivez :  »Le seul truc d’à peu près cohérent dans leur approche, c’est que les stocks ne sont pas infinis et qu’il faut donc l’anticiper raisonnablement »
    Je suis d’accord sur le motif qui les anime, j’ajouterais juste un bémol.
    Ces gens là n’agissent jamais sans raison, ce sont des pragmatiques et qui disposent à tout instant des bonnes informations.

    Si les stocks comme vous le dites, étaient suffisant pour pouvoir tirer dedans encore 100 ans, la pandémie et tout ce cirque seraient restés enfouis dans le cerveau d’un ATTALI.

    A mon avis, l’agitation est à la mesure de l’urgence qu’ils éprouvent à conserver leur position.

    PS : pour ce qui est du pic pétrolier, il ne s’agit que des réserves conventionnelles (on fore un trou en Arabie, une tête de puit puis un pipeline)

    Bonne soirée

    • mark knopfler dit :

      @rodez21, Si vous avez jetez un oeil sur les conclusions autour de l’étude du pic pétrolier, selon les scenarii les plus probables des fluctuations de la demande en fonction du stock connu, il y en avait encore pour 50 à 70 ans, de quoi faire du pédagogique et amorcer un atterissage en douceur, tout en continuant les recherches pétrolières grâce aux nouvelles technologies (on aurait pu alors allonger la durée de vie des fossiles).
      Ce n’est pas ce qui a été choisi, ils ont préféré accuser l’homme blanc occidental, le boomer, dès l’ère Reagan/Thatcher, inventer un scenario apocalyptique pour l’avenir de Gaïa et pratiquer une écologie punitive pour les récalcitrants.

      Ca ne vous rappelle pas une autre psy-op, sanitaire cette fois-ci ?

      ‘Il n’y a jamais de hasard en politique » Roosevelt. A mettre en parallèle avec Spinoza « La liberté consiste uniquement dans le fait que les hommes sont conscients de leurs appétits et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés. »

  17. Ping : Injectés, pucés et rechargés comme des piles… à coups de “booster”. Ils vous le disent ! – Profession Gendarme

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s