L’usurpateur de l’Elysée vous souhaite une très bonne dernière année de pandémie !

« Résolument optimiste », Emmanuel Macron a souhaité que 2022, « année décisive », soit aussi « l’année de sortie de l’épidémie », alors que la France enregistre un record de 230.000 faux malades du couillonavirus et que le ministre des Injections a commandé assez de doses pour piquer dix fois chaque Français jusqu’en 2024.

« La France, malgré les épreuves, est plus forte aujourd’hui qu’il y a deux ans », a déclaré sans rire le chef de la démolition contrôlée du pays.

« Jamais depuis 15 ans, les chiffres du chômage n’ont été aussi été aussi trafiqués », s’est-il félicité.

Cependant, « les semaines à venir seront difficiles » à cause du canular Omicron, a-t-il reconnu.

Mais il y a « de vraies raisons d’espérer » grâce à l’injection génique transhumaniste. « J’en appelle aux cinq millions de non-injectés, faites ce geste simple (…) toute la France compte sur vous ». « Nous pourrons ainsi surmonter cette blague », a-t-il ajouté, en promettant de « tout faire pour briser l’activité du pays » et « de continuer à prendre des restrictions qui pèsent sur nos libertés ».

« Je vois les attentes, les impatiences et je suis moi aussi comme vous impatient de voir la situation se dégrader plus vite pour nous tous et en particulier pour les plus fragiles d’entre nous. Nous détruisons la France et le moral des Français mais cela ne se fait pas en un jour ».

« Soyez confiants ! Comme l’a déclaré Klaus Schwab, mon Vénérable Maître, dans 10 ans vous ne posséderez plus rien… Et ceux qui auront survécu pourront s’estimer heureux ! », a conclu la marionnette de l’Elysée. OD

***

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

64 commentaires pour L’usurpateur de l’Elysée vous souhaite une très bonne dernière année de pandémie !

  1. xavib dit :

    LOL avec une ligne de coke de trop c’est ce qu’il aurait pu dire en effet…

  2. e dit :

    5 millions? de faux chiffres comme toujours comme pour le calcul des manifestants

    on est au moins 24 millions à avoir pu résister à la piqouze

    les autres l’ont soit accepté par ignorance, soit ont été piqouzés de force dans les camps d’isolation nazis des faux positifs ou dans les Ehpad comme mauricette qui a été piqouzé de forcé par une armée de blouses blanches tout en disant ses derniers mots « ah faut faire un vaxin? »

  3. Alan.144 dit :

    2 députés ridiculisent l’exécutif en pleine commission


    __________________________________________

    BONNE ANNÉE A TOUS.

  4. clavreul dit :

    Bonne année, même si…

  5. Stanislas dit :

    je suis de plus en plus fier d’être une épine dans le pied de tous les fumiers et autres trous du cul qui n’ont pas réussi à me disjoncter de la citrouille pour se remplir les poches..

    voila mon geste simple

    ……………… ../¯/) .
    . …………….. /¯../
    . ……………./… ./
    . ………/;¯/;…;/; ¯`•;
    . ……./;/…/…./. ……/;¯\
    . …..(….;….;…. . ~/;…;)
    . …….\. …………. .;….(
    . ……..\……… …… _.•;
    . ……….\ ……………..(
    . ………….\… ……….\

  6. Zoé dit :

    Je pense surtout que les intervenants ne se renseignent pas vraiment, disent n’importe quoi – ne savent rien, n’écoutent pas des gens avertis comme Péronne, Alexandra Henriot Caude, Toussaint, Delépine, Joyeux, Montagnié et j’en oublie. Lorsque qu’on est pas d’accord avec la mouvance gouvernementale, on met les gens dans des institutions psychiatriques ou alors on les met hors d’état de nuire. La vaccination (thérapie génique) ne luttera jamais contre l’épidémie. Ce sont les vaccinés qui génèrent les variants. Lorsqu’on a le Covid, on le soigne avec la quinine, les huiles essentielles très efficaces comme le Ravintsara, l’eucalyptus radiatata et globulus, le laurier noble, le tee tree, la lavande fine. Tout ceci est tellement simple à mettre en oeuvre que peu y croient.

  7. Raymond dit :

    Définition de la dérive sectaire pour les gourous qui s’ignorent encore? « Il s’agit d’un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l’ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société »

    https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire

  8. adelyse dit :

    Cette crapule méprisable doit etre dégagée au plus vite avec tout son clan…

  9. mark knopfler dit :

    https://rairfoundation.com/leaked-fauci-nih-head-planned-devastating-takedown-of-non-compliant-physicians/

    https://lesakerfrancophone.fr/operation-extermination-le-plan-pour-decimer-le-systeme-immunitaire-humain-avec-un-agent-pathogene-genere-en-laboratoire

    Des infos qui commencent à inquiéter sérieusement les covidéments mondialistes que se sentent de plus en plus démasqués alors qu’ils masquent les populations en extérieur.
    Une info qui coincide avec une certaine libération croissante de la parole :

    Le question qu’il faut se poser est la suivante : Pourquoi les médias invitent ceux qui étaient peu ou prou interdits de tenir ce type de propos, ne serait-ce qu’il y a un mois ?
    Tenter de répondre à cette question, c’est aussi expliquer pourquoi il y a infléchissement dans la course à la piquouze, Bennett suspend la quatrième dose, Boris temporise et Macron a toute les peines du monde à piquouzer 3 fois tout le monde.

    Attention, la bête est blessée et n’hésite plus à afficher sa provocation et ses intentions : https://i1.wp.com/actu-pro.com/wp-content/uploads/2022/01/289ac4b3398c21454dc3a9f1c30896f2c4b4330bdfb94e233f969d7edcf94e1e.jpg?fit=704%2C396&ssl=1

    Un drapeau de 12 étoiles d’or à 5 branches sur fond bleu, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas une symbolique quant à la soumission à l’Allemagne, mais bien une référence maçonnique :
    https://freimaurerei.ch/fr/apercus-sur-le-symbolisme-de-letoile/

    Extrait : « Les étoiles sont souvent associées en ensembles hautement symboliques, tels que les 7 Etoiles de l’Apocalypse ou les 12 étoiles du drapeau européen (qui associe les symbolismes du pentagramme, celui du cercle et celui du nombre 12… avec un succès mitigé).  »

    Et celle qui est symbolisée par les étoiles dorées à 5 branches est bien l’incarnation de la déesse-mère nature, Marie pour les chrériens, Vénus pour les romains, Aphrodite chez les grecs mais également Déméter, Isis chez les Egyptiens ou encore Hator et encore plus loin Astarte, Inanna, Ashera, Ishtar.

    Comprendre Lucifer, le porteur de lumière.

    https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2017/06/03028b48-d44c-4831-bc7a-aabe21d4b31d/838_vierge_etoiles.webp

      • mark knopfler dit :

        @clavreul, En principe, c’est presque toujours vérifié.
        Mais dans le lot, certains ont été les idiots utiles, avec 3 doses dans le bras et qu’ils prennent peur à postériori.
        Pujadas et quelques autres :
        https://reseauinternational.net/le-presentateur-de-cnews-les-francais-sont-anesthesies-on-sest-fait-laver-le-cerveau/

      • clavreul dit :

        Des idiots utiles ? noooooooooooonnnnnnnnnn!!!!!!!!!!!

      • clavreul dit :

        Le système des poupées russes :

      • mark knopfler dit :

        @clavreul, l’avant-garde et la pierre noire tiennent 99% du consommable mondial par un système de Ponzi, un focus sur Blackrock qui veut sauver le monde, sans rire :

        Connaissant les références divines de ces mondialistes, je prends les paris que le nom de Blackrock n’a pas été choisi au hasard.
        La pierre noire fait probablement référence à la pierre sacrée de la Kaaba d’avant la naissance de l’Islam ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_noire_(islam)
        Son récit, étroitement lié à la Kaaba, est donc parfaitement compatible avec une certaine lecture de la Bible concernant le Genèse et le déluge que partagent certains soufis, kabbalistes et hérmétiques, dans le contexte pré monothéique.

        « D’après la tradition, Mahomet, lorsqu’il investit la Kaaba, ordonna la destruction de toutes les idoles, sauf une : une icône mariale qu’il protégea de ses mains. Maryam, mère du prophète Jésus, Isâ (Issa), est donc vénérée partout par les musulmans. »

        Marie, Maryam ou Myriam d’Alexandrie était considérée comme une grande magicienne et alchimiste.

        « Nous savons par la fréquence du prénom Shams que beaucoup d’enfants étaient dédiés au Soleil. Shams était le dieu tutélaire de nombreuses tribus et Snouck Hurgronje estime que la cérémonie du wuqkuf est la réminiscence d’un culte solaire. La déesse al Lat est également identifiée à la divinité solaire. Le dieu Dharrih était probablement le Soleil levant. La course que les musulmans doivent accomplir entre les monts Arafat, Muzdalifh et Mina doit être achevée avant le crépuscule ou avant l’aube. Mahomet a délibérément introduit cette variante pour se démarquer des rites solaires païens. Quant au culte lunaire, il est attesté par des noms propres comme Hilal (le croissant) ou encore Qamar (la Lune). Houtsma a suggéré que la lapidation qui a lieu à Mina était originellement dirigée contre le démon du Soleil. »

        Alilat ou Alita ou encore Al lat fut jadis la Vénus Uranie ou la Déesse Nature des arabes qui la désignaient sous le nom d’Alileth (« qui brille la nuit »).

        D’ou la référence au « porteur de lumière », Lucifer.
        On retrouve peu ou prou les mêmes connexions que pour d’autres cultes solaires présents en Egypte Antique, notemment.

        http://atheisme.free.fr/Contributions/Islam_paganisme.htm

        Quant aux moutons apeurés réclamant leurs doses, ils sont déjà dans le précipice, on ne peut plus rien faire pour eux.
        D’ailleurs c’est peut être de l’Agit prop bien filmé pour influencer sur les RS.

        Mais je suis d’accord avec vous, ne pas baisser la garde, l’ennemi ne reculera devant rien pour imposer son NOM et sa religion universelle.

    • sherlock+holmes dit :

      Retournez l’étoile à 5 branches, et dites moi à qui vous pensez ? je vous le donne en mille. « ils ont des yeux mais ne voient pas » dixit JChrist en Jean12:39.

  10. Danse dit :

    Étienne Chouard
    @Etienne_Chouard
    •22h
    Une guerre, ça se prépare à l’avance, il y a des tas de choses à faire AVANT de lancer les hostilités. Et une guerre contre son peuple, c’est pareil : il faut prévoir l’internement psychiatrique des opposants politiques et c’est tte une organisation p 60 :

    Cliquer pour accéder à l15b4857_projet-loi.pdf

  11. Ratatouille dit :

    Meilleures pensées a toustes, gros gros poutoux, et gratouilles derrière les oreilles, 🙂

    Tenez bon!

    https://mobile.twitter.com/blf_tv/status/1477199340649209859

    _______________________________

    Natalie Winters pose la bonne question : pourquoi Pfizer s’est-il associé à la plate-forme du Parti communiste chinois pour les passeports vaccinaux et les cotes de crédit social l’année précédant le début de la pandémie de COVID19 ?

    • mark knopfler dit :

      @Ratatouille, Une réponse au questionnement de Winters :

      https://etouffoir.blogspot.com/2021/12/gates-fauci-et-daszak-accuses-de.html

      Extrait : « Schwab, économiste et technocrate s’est lié d’amitié avec les décideurs de nombreux pays, notamment le chinois Xi Jinping, qui a prononcé un discours clé à Davos. Il a loué sa vision d’un nouvel ordre mondial. Le 25 janvier 2021, Klaus Schwab a promis son soutien à Xi Jinping avec ces mots : « M. Président (Xi Jinping) Je pense que c’est le meilleur moment pour réinitialiser nos politiques et travailler, ensemble, pour un monde pacifique et prospère. Nous accueillons tous maintenant, son excellence, Xi Jinping, président de la République populaire de Chine. »

  12. mark knopfler dit :

    Pujadas commence à faire dans son froc, il a raison, les ordures covidéments lui feront porter le chapeau d’avoir colporté la propagande pro Vaxx, si jamais des têtes tombent.
    Tous ceux qui ont joué le jeu du pouvoir sont tous des Pujadas en puissance, il y aura le jugement des tribunaux et plus grave pour eux, le jugement des peuples.

  13. zorba44 dit :

    Et le sinistre de l’injection de rappeler à Bourre la de ne pas oublier sa « petite » commission sur son compte off…
    T’as reçu une très belle commande : ne l’oublie pas !

    Jean LENOIR

  14. Nanker dit :

    Depuis 24h on tique sur le drapeau européen sous l’Arc de Triomphe on parle de la grotesque allocution du 31, mais personne ne semble avoir remarqué le nouvel arrangement de la Marseillaise qui précédait cette allocution : une authentique abomination (un travestissement oserais-je écrire… pas vrai Jean-Mi?). Notre hymne a été réarrangé, façon opérette de Francis Lopette, euh Lopez et a perdu toute puissance, tout alant. Une cata, une émasculation (hommage à Jean-Mi?)
    Ce Macron aura décidément tenté de TOUT saloper dans ce pays… même notre hymne national!
    Dehors l’inverti cocaïné! Ouste dans 99 jours!

  15. Tenez Olivier, une petite info de dernière minute de la part du intervenante régulière de mon blog, qui m’a transmis cette image-info en mp ;

    Que j’ai rajouté dans les Chroniques du Presque Dr. T’Ché-RIEN ► https://jbl1960blog.wordpress.com/chroniques-du-presque-dr-tche-rien/

    Pour ceux qui n’y croient toujours pas !
    JBL

  16. pollockino dit :

    Noël Omicron.
    Pâques sans Macron.

  17. Pffffff, incroyable , l’usurpateur vient de donner la légion d’honneur mais oui vous avez bien entendu à Agnès buzyn et Jean-François delfraissy, je pense qu’il est grand temps que la France soit présidé non seulement par une personne qui a des valeurs mais qui aime la France et les français !!

    • rodez21 dit :

      @ Christian Chaput
      Pour services rendus à la patrie – à la nation – au pays – au monde – à l’univers – à la planète – au climat – à l’europe – à la science – à la santé – à l’innovation – aux actionnaires de Pfizer.

      Rayez la ou les mention(s) inutile(s)

      Un scoop :
      Le prochain sur la liste a être honoré est Alberto BOURLA

  18. e dit :

    Martine Wonner confirme la présence de camps pour les non piqouzés

    https://www.profession-gendarme.com/projet-de-loi-pass-vaccinal-ou-la-derive-totalitaire/comment-page-2/#comment-447958

    Sanofi veut mettre en place des cabines automatiques de vaccination !
    L‘être humain est désormais considéré comme du bétail. Il est assez consternant de voir à quel point le corps médical est stupide en France car il ne voit pas venir la destruction de son propre métier. Attiré par le gain facile, des rémunérations extraordinairement élevées pour vacciner par milliers, ils sont tous tombés dans le piège de l’argent et du veau d’or. On peut entendre dans la vidéo ci-dessous ce vaurien de VRP de Sanofi dire « On n’a plus besoin d’infirmières » ni de médecins d’ailleurs ! N’est-ce pas merveilleux. Sauf que la corne d’abondance de la sécurité sociale sera bientôt […]

    https://www.lelibrepenseur.org/sanofi-veut-mettre-en-place-des-cabines-automatiques-de-vaccination/
    https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/12/31/maj-de-dernieres-minutes-dernier-conte-du-dernier-jour-de-lan-2021-par-rien-et-sa-rienne-de/

  19. z dit :

    Big Pharma achète pour 40 millions de dollars le silence du Dr Hill afin d’enterrer l’ivermectine ► https://lemediaen442.fr/big-pharma-achete-pour-40-millions-de-dollars-le-silence-du-dr-hill-afin-denterrer-livermectine/

    Plus de 800 médicaments courants contiennent du dioxyde de titane (E171), interdit dans l’alimentaire !
    Que fait l’ANSM, à quoi peut bien servir la HAS ? Comment est-il possible d’interdire l’utilisation de ce produit ultra toxique que nous dénonçons depuis 15 ans maintenant et qui a été interdit en France dans l’alimentation mais qui est toujours utilisé dans les médicaments par l’industrie criminelle de Big Pharma ? De très nombreux médicaments contiennent du dioxyde de titane qui est utilisé comme un colorant blanc ; vous serez d’ailleurs surpris d’apprendre que certains médicaments contiennent 3 à 4 colorants totalement différents ! Sur 5000 Médicaments vendus en France dans les pharmacies, […]

    https://www.lelibrepenseur.org/plus-de-800-medicaments-courants-contiennent-du-dioxyde-de-titane-e171-interdit-dans-lalimentaire/

  20. RIEN dit :

    Toujours prendre de bonnes révolutions en début d’année
    N’oubliez pas de télécharger stopgastro pour traquer ceux qui font Ch**r…

  21. e dit :

    ce que contient le projet de loi euthanasie déposé par Castex et qui sera validé par les députés en janvier:

    « Le passe vaccinal se substituera, au 15 janvier 2022 (alinéa 44), au passe sanitaire pour l’accès des personnes de douze ans et plus aux lieux, établissements, services ou évènements où il s’applique actuellement – activités de loisir, activités de restauration commerciale ou de débit de boissons, foires, séminaires et salons professionnels, déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux et grands magasins et centres commerciaux – (alinéa 6), exception faite des services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux qui restent soumis au passe sanitaire selon les mêmes conditions que celles applicables depuis l’adoption de la loi du 5 août 2021 (alinéas 7 et 10). »
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_lois/l15b4858_rapport-fond#

    à partir du 15 janvier, dès l’âge de 12 ans, vous ne pourrez plus faire vos courses sans l’euthanasie!

    et même si vous avez accepté l’euthanasie, on vous embarquera si vousn’avez pas votre carte d’identité
     » il renforce les modalités de contrôle des passes, notamment par un alourdissement des sanctions encourues par les exploitants d’établissements en cas de défaut de contrôle et par la possibilité, pour les personnes chargées de contrôler ces passes, de vérifier l’identité de leur détenteur en cas de doute sur les documents produits ;

    – il durcit les sanctions contre la fraude sanitaire, en relevant les amendes prévues en cas d’utilisation d’un passe appartenant à autrui ou de transmission à des fins frauduleuses d’un passe authentique, d’une part, et en étendant à la détention d’un faux passe les peines délictuelles prévues pour l’usage ou la procuration d’un faux passe, d’autre part ;  »
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_lois/l15b4858_rapport-fond#

    https://www.vie-publique.fr/loi/283068-projet-de-loi-pass-vaccinal-passe-vaccinal

    ceux qui ne peuvent pas payer les amendes seront mis dans les camps de la piqouze forcé

     » Lorsqu’un exploitant d’un site dont l’accès est subordonné à la présentation du passe sanitaire ne contrôle pas la détention dudit passe, une procédure graduée est prévue au troisième alinéa du D du II de l’article 1er de la loi du 31 mai 2021 précitée :

    – l’exploitant est mis en demeure par l’autorité administrative de se conformer à ses obligations ;

    – si cette mise en demeure est infructueuse et que le manquement persiste, la fermeture administrative de l’établissement peut être ordonnée pour une durée maximale de sept jours ;

    – si le manquement est constaté à plus de trois reprises dans une période de quarante-cinq jours, il est puni d’un an d’emprisonnement et de 9 000 euros d’amende ([9]).

    Précisons enfin qu’aux termes du deuxième alinéa du même D, le défaut de contrôle du passe sanitaire par l’exploitant d’un service de transport est puni de l’amende prévue pour les contraventions de cinquième classe ; si le manquement est verbalisé plus de trois fois dans une période de trente jours, les peines encourues sont d’un an d’emprisonnement et de 9 000 euros d’amende.

    ii. Les sanctions en cas de fraude sanitaire

    Dans le cadre du passe sanitaire, la fraude fait l’objet de sanctions graduées en fonction de la nature du manquement et de sa fréquence ; elles sont prévues aux trois derniers alinéas du D du II de l’article 1er de la loi du 31 mai 2021 précitée.

    ● La présentation d’un document appartenant à autrui (test de dépistage négatif, justificatif de statut vaccinal ou certificat de rétablissement) est punie de l’amende prévue pour les contraventions de quatrième classe (soit 750 euros au plus) ; la procédure de l’amende forfaitaire étant applicable, cette amende est de 135 euros.

    Si l’infraction est constatée une nouvelle fois dans un délai de quinze jours, l’amende encourue est celle prévue pour les contraventions de cinquième classe (soit 1 500 euros au plus, et 200 euros si l’amende est forfaitaire). En cas de réitération du manquement à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, la sanction est portée à six mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende.

    Ces sanctions résultent du renvoi aux sanctions prévues aux troisième et quatrième alinéas de l’article L. 3136‑1 du code de la santé publique, qui répriment le fait pour toute personne de se rendre dans un établissement recevant du public en méconnaissance d’une mesure sanitaire (fermeture ou réglementation d’accès).

    Est punie des mêmes peines la transmission, en vue de son utilisation frauduleuse, d’un passe sanitaire authentique.

    ● Le faux, lui, est plus lourdement sanctionné : aux termes du dernier alinéa du D du II de l’article 1er de la loi du 31 mai 2021 précitée, l’établissement d’un faux passe sanitaire, de même que l’usage, la procuration ou la proposition de procuration d’un tel faux est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

    Ces peines résultent de la loi du 10 novembre 2021 précitée, et sont justifiées par la nécessité de lutter contre la fraude sanitaire.

    Pour mémoire, dans le cadre de l’obligation vaccinale prévue à l’article 12 de la loi du 5 août 2021 précitée, l’usage d’un faux document en vue de se soustraire à cette obligation est puni des mêmes peines, en application du VI de l’article 13 de cette même loi dans sa rédaction issue de la loi du 10 novembre 2021.  »

    En premier lieu, dans le cadre du contrôle des documents valant passe sanitaire ou vaccinal, les personnes chargées de ce contrôle pourront exiger la présentation d’un document officiel d’identité en cas de doute sur les documents – en l’état du droit, cette présentation n’est possible que si elle est exigée par des agents des forces de l’ordre. Cette mesure résulte du b du 1° du I du présent article, qui modifie à cet effet le dernier alinéa du B du II de l’article 1er de la loi du 31 mai 2021 précitée.

    Cette vérification d’identité vise à s’assurer de la concordance entre la preuve sanitaire produite et l’identité de la personne. Elle ne constitue pas un contrôle d’identité au sens des articles 78‑1 et suivants du code de procédure pénale.

    Ce dispositif se justifie par la nécessité d’assurer aux mesures sanitaires une mise en œuvre pleinement effective et, pour ce faire, de lutter efficacement contre la fraude sanitaire. Sans la base légale de vérification d’identité prévue par le dispositif proposé, il serait en pratique quasiment impossible de vérifier la concordance entre le passe et l’identité de son détenteur.
    la loi prévoit déjà de nombreuses hypothèses dans lesquelles une vérification d’identité peut être réalisée par des personnes n’appartenant pas aux forces de l’ordre : tel est notamment le cas lors d’un paiement par chèque dans un supermarché, pour entrer dans un casino, pour pénétrer dans un établissement scolaire en qualité de personne extérieure, pour récupérer un colis à La Poste, pour embarquer dans un avion civil ou encore pour acheter des cigarettes ou de l’alcool ou récupérer un gain de jeux de hasard à partir d’un certain montant.

    Ces exemples ne prétendent pas à l’exhaustivité ; ils illustrent en revanche bien le fait que permettre aux personnes en charge de contrôler les passes sanitaires et vaccinaux de vérifier l’identité des clients ou usagers s’inscrit dans un cadre juridique préexistant bien établi. Or, si ce cadre ne fait pas débat s’agissant de la protection des mineurs ou la vérification d’identité dans les supermarchés, il devrait a fortiori en aller de même s’agissant d’une mesure répondant à des impératifs de sécurité sanitaire collective, qui passe notamment par une lutte accrue contre la fraude sanitaire.

    Notons à cet égard que, dans son avis sur le projet de loi, et après avoir rappelé l’existence de certaines des hypothèses précédemment mentionnées, le Conseil d’État a considéré la vérification de l’identité prévue par le présent article comme nécessaire et justifiée par un objectif de santé publique, aucun principe constitutionnel ou conventionnel n’y faisant obstacle.

    , si le manquement est constaté à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, les peines encourues seront de six mois d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende.

    Ces sanctions sont définies par référence à celles prévues à l’article L. 3136‑1 du code de la santé publique en cas de violation des mesures de mise en quarantaine et de placement en isolement ; elles se substituent à celles en vigueur qui punissent d’un an d’emprisonnement et de 9 000 euros d’amende la constatation du manquement à plus de trois reprises dans un délai de quarante‑cinq jours.

    Le renvoi aux sanctions prévues en cas de violation d’une quarantaine ou d’un isolement a pour effet, à droit réglementaire constant, de porter le montant de l’amende forfaitaire à 1 000 euros – et non à 200 euros, montant de droit commun de l’amende forfaitaire pour les contraventions de cinquième classe –, en application de l’article 2 du décret du 22 avril 2021 ([12]).

    Cette modification est prévue au quatrième alinéa du d du 1° du I du présent article, qui ne revient pas sur la procédure de mise en demeure susceptible de conduire à une fermeture administrative temporaire de l’établissement.

    ii. Le renforcement des sanctions contre la fraude

    Parallèlement au renforcement des contrôles, les sanctions encourues en cas de fraude sanitaire sont relevées, dans la continuité de la loi du 10 novembre 2021 précitée.

    ● D’une part, la présentation d’un document appartenant à autrui et la transmission, en vue de son utilisation frauduleuse, d’un document authentique seront punies de l’amende prévue pour les contraventions de cinquième classe (le droit en vigueur prévoyant l’amende prévue pour les contraventions de quatrième classe). L’amende maximale encourue sera donc de 1 500 euros et, si la procédure de l’amende forfaitaire est mise en œuvre, le renvoi à l’amende prévue en cas de violation des mesures de mise en quarantaine et de placement en isolement a pour effet de porter le montant de l’amende forfaitaire à 1 000 euros, en application du décret du 22 avril 2021 précité.

    En cas de récidive dans les quinze jours, les mêmes sanctions seront encourues et, en cas de manquement constaté plus de trois fois dans les trente jours, les peines seront portées à six mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende.

    Ce durcissement résulte du sixième alinéa du d du 1° du I du présent article.

    ● D’autre part, la sanction de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende prévue en cas de faux document est étendue à la détention d’un tel faux – qui s’ajoute à son établissement, son usage, sa procuration ou la proposition de sa procuration.
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_lois/l15b4858_rapport-fond#

    en attendant, les non piqouzés sont interdits de soins, s’ils ont autre chose que le kotruc
    comme cela un mec qui devait faire une opération du coeur, on pourra faussement mettre qu’il était mort du covid ou du variant, ou un type qui voulait examiner s’il avait le cancer, ne le saura que trop tard, ils n’ont pas de morts du kotru ou variant, alors ils les font crever d’autres maladies à la place, pour fausser leurs statistiques:
    ils l’admettent eux mêmes:
    « certains établissements de santé privés ont été contraints de déprogrammer certains soins »
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_lois/l15b4858_rapport-fond#

  22. e dit :

    le projet de loi de castex prévoit l’hospitalisation forcé des faux positifs en bonne santé pour leur forcer le poison Redemsivir et la piqouze:
     » pour mémoire, l’isolement est le fait de placer une personne hospitalisée dans une chambre fermée, et la contention consiste à immobiliser cette personne (contention manuelle, mécanique ou chimique, cette dernière reposant sur la prise de médicaments).
    La censure en 2020 des modalités d’isolement et de contention prévues par la loi du 26 janvier 2016

    Dans sa rédaction issue de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé ([47]), l’article L. 3222‑5‑1 du CSP prévoyait que ces mesures, qui sont des pratiques de dernier recours dans les établissements de santé chargés d’assurer les soins psychiatriques sans consentement, visent à prévenir un dommage immédiat ou imminent pour le patient ou autrui, et ne peuvent être mises en œuvre que de manière adaptée, nécessaire et proportionnée au risque, après évaluation du patient.

    Dans une décision rendue le 19 juin 2020 ([48]), le Conseil constitutionnel a censuré l’article L. 3222‑5‑1 du CSP aux motifs :

    – qu’aucune durée maximale d’isolement ou de contention n’était prévue par la loi ;

    – que le contrôle par le juge judiciaire (en l’occurrence, le juge des libertés et de la détention – JLD) n’était pas pleinement assuré.

    Les effets de cette censure ont été différés au 31 décembre 2020.

    b. La censure du dispositif prévu par la LFSS pour 2021

    ● À la suite de cette censure, le législateur est intervenu pour modifier l’article L. 3222‑5‑1 du CSP à travers l’article 84 de la LFSS pour 2021 ([49]).

    Aux termes du II de cet article L. 3222‑5‑1, la mesure d’isolement ou de contention ne pouvait être prise par un médecin psychiatre que pour une durée limitée susceptible d’être renouvelée, dans la limite respective de quarante‑huit et vingt‑quatre heures.

    Dans des cas exceptionnels, la mesure pouvait être prolongée, à charge pour le médecin d’en informer, notamment, le JLD qui pouvait se saisir d’office pour mettre un terme à la mesure.

    ● Ces dispositions ont, elles aussi, été censurées par le Conseil constitutionnel dans une décision rendue le 4 juin 2021 ([50]), en raison de l’absence d’intervention systématique du juge judiciaire, et ce malgré l’information de ce dernier et la faculté d’autosaisine lui étant reconnue.

    c. Le nouveau dispositif prévu par la LFSS pour 2022 et sa censure pour motif procédural

    ● Tirant les conséquences de cette décision du Conseil constitutionnel, le PLFSS pour 2022, par son article 28, a prévu un dispositif en deux temps :

    – au delà de quarante‑huit heures pour la mise à l’isolement et de vingt‑quatre heures pour la contention, les mesures peuvent être renouvelées sous réserve d’en informer le JLD ;

    – au delà de soixante-douze heures pour la mise à l’isolement et de quarante‑huit heures pour la contention, le JLD doit systématiquement intervenir, en étant saisi par le directeur de l’établissement avant l’expiration de cette période. Par ailleurs, au moins un membre de la famille du patient ou une personne susceptible d’agir dans l’intérêt de ce dernier doit être informé, par le médecin, du renouvellement des mesures, dans le respect de la volonté du patient et du secret médical.

    Des modalités particulières ont été prévues pour renforcer l’encadrement de ces mesures, notamment s’agissant de leur cumul dans le temps, tandis que des aménagements ont été introduits aux articles L. 3211‑12 et L. 3211‑12‑2 s’agissant de la procédure judiciaire.

    Il est renvoyé au commentaire de première lecture du PLFSS pour 2022 pour une présentation détaillée de ce dispositif ([51]).

    ● L’article 28 du PLFSS pour 2022, devenu article 41 de la loi définitivement adoptée par le Parlement, a lui aussi été censuré par le Conseil constitutionnel dans sa décision du 16 décembre 2021 relative au PLFSS pour 2022 ([52]).

    Cependant, à la différence des précédentes censures, celle-ci ne reposait pas sur des considérations de fond mais sur des motifs de procédure : le dispositif proposé a été jugé comme constituant un « cavalier social » n’ayant pas sa place dans une LFSS.

    Cette nature cavalière avait au demeurant été relevée tant par le Rapporteur général de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale que par la Rapporteure générale de celle du Sénat, qui avait d’ailleurs supprimé pour ce motif l’article. Ce dernier avait été rétabli en nouvelle lecture par l’Assemblée, en raison de l’urgence attachée à l’adoption des dispositions proposées.

    2. Le dispositif proposé

    Le présent article se borne à reprendre le dispositif adopté par le Parlement en décembre 2021 et prévu à l’article 41 de la LFSS pour 2022, eu égard à l’impérieuse nécessité de disposer d’un cadre juridique clair et constitutionnellement robuste en matière d’isolement et de contention, prévoyant ainsi, notamment, l’intervention systématique du JLD dans la lignée de la décision du Conseil constitutionnel de juin 2021.

    Il ne s’écarte de l’article 41 précité que sur un point, relatif aux personnes que le médecin doit informer du renouvellement des mesures d’isolement ou de contention, en ajoutant l’information à titre prioritaire du conjoint ou du concubin du patient ou de la personne avec laquelle il est lié par un pacte civil de solidarité (cette personne, quand elle existe, étant en principe la plus proche du patient). Pour mémoire, et ainsi qu’il a été vu, l’article 41 de la LFSS pour 2022, dans sa rédaction issue de l’Assemblée nationale et adoptée par le Parlement, prévoyait que le médecin devait informer au moins un membre de la famille ou une personne susceptible d’agir dans l’intérêt du patient, dès lors qu’une telle personne est identifiée, et précisait que cette information doit s’inscrire dans le respect de la volonté du patient et du secret médical. L’ajout prévu par le dispositif proposé fait écho aux préconisations formulées par le Conseil d’État dans son avis sur le présent projet de loi.  »
    La censure en 2020 des modalités d’isolement et de contention prévues par la loi du 26 janvier 2016

    Dans sa rédaction issue de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé ([47]), l’article L. 3222‑5‑1 du CSP prévoyait que ces mesures, qui sont des pratiques de dernier recours dans les établissements de santé chargés d’assurer les soins psychiatriques sans consentement, visent à prévenir un dommage immédiat ou imminent pour le patient ou autrui, et ne peuvent être mises en œuvre que de manière adaptée, nécessaire et proportionnée au risque, après évaluation du patient.

    Dans une décision rendue le 19 juin 2020 ([48]), le Conseil constitutionnel a censuré l’article L. 3222‑5‑1 du CSP aux motifs :

    – qu’aucune durée maximale d’isolement ou de contention n’était prévue par la loi ;

    – que le contrôle par le juge judiciaire (en l’occurrence, le juge des libertés et de la détention – JLD) n’était pas pleinement assuré.

    Les effets de cette censure ont été différés au 31 décembre 2020.

    b. La censure du dispositif prévu par la LFSS pour 2021

    ● À la suite de cette censure, le législateur est intervenu pour modifier l’article L. 3222‑5‑1 du CSP à travers l’article 84 de la LFSS pour 2021 ([49]).

    Aux termes du II de cet article L. 3222‑5‑1, la mesure d’isolement ou de contention ne pouvait être prise par un médecin psychiatre que pour une durée limitée susceptible d’être renouvelée, dans la limite respective de quarante‑huit et vingt‑quatre heures.

    Dans des cas exceptionnels, la mesure pouvait être prolongée, à charge pour le médecin d’en informer, notamment, le JLD qui pouvait se saisir d’office pour mettre un terme à la mesure.

    ● Ces dispositions ont, elles aussi, été censurées par le Conseil constitutionnel dans une décision rendue le 4 juin 2021 ([50]), en raison de l’absence d’intervention systématique du juge judiciaire, et ce malgré l’information de ce dernier et la faculté d’autosaisine lui étant reconnue.

    c. Le nouveau dispositif prévu par la LFSS pour 2022 et sa censure pour motif procédural

    ● Tirant les conséquences de cette décision du Conseil constitutionnel, le PLFSS pour 2022, par son article 28, a prévu un dispositif en deux temps :

    – au delà de quarante‑huit heures pour la mise à l’isolement et de vingt‑quatre heures pour la contention, les mesures peuvent être renouvelées sous réserve d’en informer le JLD ;

    – au delà de soixante-douze heures pour la mise à l’isolement et de quarante‑huit heures pour la contention, le JLD doit systématiquement intervenir, en étant saisi par le directeur de l’établissement avant l’expiration de cette période. Par ailleurs, au moins un membre de la famille du patient ou une personne susceptible d’agir dans l’intérêt de ce dernier doit être informé, par le médecin, du renouvellement des mesures, dans le respect de la volonté du patient et du secret médical.

    Des modalités particulières ont été prévues pour renforcer l’encadrement de ces mesures, notamment s’agissant de leur cumul dans le temps, tandis que des aménagements ont été introduits aux articles L. 3211‑12 et L. 3211‑12‑2 s’agissant de la procédure judiciaire.

    Il est renvoyé au commentaire de première lecture du PLFSS pour 2022 pour une présentation détaillée de ce dispositif ([51]).

    ● L’article 28 du PLFSS pour 2022, devenu article 41 de la loi définitivement adoptée par le Parlement, a lui aussi été censuré par le Conseil constitutionnel dans sa décision du 16 décembre 2021 relative au PLFSS pour 2022 ([52]).

    Cependant, à la différence des précédentes censures, celle-ci ne reposait pas sur des considérations de fond mais sur des motifs de procédure : le dispositif proposé a été jugé comme constituant un « cavalier social » n’ayant pas sa place dans une LFSS.

    Cette nature cavalière avait au demeurant été relevée tant par le Rapporteur général de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale que par la Rapporteure générale de celle du Sénat, qui avait d’ailleurs supprimé pour ce motif l’article. Ce dernier avait été rétabli en nouvelle lecture par l’Assemblée, en raison de l’urgence attachée à l’adoption des dispositions proposées.

    2. Le dispositif proposé

    Le présent article se borne à reprendre le dispositif adopté par le Parlement en décembre 2021 et prévu à l’article 41 de la LFSS pour 2022, eu égard à l’impérieuse nécessité de disposer d’un cadre juridique clair et constitutionnellement robuste en matière d’isolement et de contention, prévoyant ainsi, notamment, l’intervention systématique du JLD dans la lignée de la décision du Conseil constitutionnel de juin 2021.

    Il ne s’écarte de l’article 41 précité que sur un point, relatif aux personnes que le médecin doit informer du renouvellement des mesures d’isolement ou de contention, en ajoutant l’information à titre prioritaire du conjoint ou du concubin du patient ou de la personne avec laquelle il est lié par un pacte civil de solidarité (cette personne, quand elle existe, étant en principe la plus proche du patient). Pour mémoire, et ainsi qu’il a été vu, l’article 41 de la LFSS pour 2022, dans sa rédaction issue de l’Assemblée nationale et adoptée par le Parlement, prévoyait que le médecin devait informer au moins un membre de la famille ou une personne susceptible d’agir dans l’intérêt du patient, dès lors qu’une telle personne est identifiée, et précisait que cette information doit s’inscrire dans le respect de la volonté du patient et du secret médical. L’ajout prévu par le dispositif proposé fait écho aux préconisations formulées par le Conseil d’État dans son avis sur le présent projet de loi.
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_lois/l15b4858_rapport-fond#

    donc pas étonnant qu’ils refusent les vrais malades aux hostos, vu qu’ils y sont occupés à y enfermer les faux en bonne santé pour les euthanasier de force
    ils l’admettent eux mêmes:
    « certains établissements de santé privés ont été contraints de déprogrammer certains soins »
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_lois/l15b4858_rapport-fond#

  23. Op de Beeck dit :

    Bonjour à vous toutes et tous,

    Je vous présente mes bons vœux pour que cette année marque la fin de cette super mascarade qui n’a pour ma part que trop duré, mais j’ai encore des doutes.
    Merci pour ce texte, je me suis bien régalée et que dire de la photo : n’est-ce pas ce genre d’expression que l’on retrouve généralement dans des institutions dites « spécialisées » et que l’on retrouve aussi ces dernières années de plus en plus à la tête de gouvernements divers et variés en Europe et ailleurs… Et il se trouve encore des « naïfs » qui ne comprennent pas que la société est sur le point de basculement, non en fait qui a déjà basculé. J’ai trop espéré en 2021 que quelque chose se passe qui rétablirait l’équilibre, mais je n’y crois plus et j’en viens à penser qu’il n’y a plus rien à sauver. Pour le nombre des non vaxxinés, j’ai aussi des doutes. Je ne suis entourée que de vaxxinés et peux compter sur les doigts d’une main ceux qui ne le sont pas. En Belgique, la Flandre est accro aux vaxxins et commence la vaxxination chez les enfants 😩😩😭😭😭; en Wallonie, il semblerait que celle-ci soit suspendue !!! Jusqu’à quand ?????
    Depuis août, j’ai repris le chemin de l’Eglise et suis heureuse de voir que mon curé partage les mêmes vues que moi. Lui aussi se sent terriblement seul et avons de longues conversations sur le sujet. Il essaie comme il peut de réveiller ses quelques ouailles, mais sans succès. En Wallonie, un autre curé a été suspendu, il a été dénoncé par de bons chrétiens de sa paroisse.
    Vendredi dernier, mon fils et moi sommes allés faire quelques courses et n’avons pas mis nos masques : il n’y a que dans la librairie que nous avons eu une prise de becs avec 3-4 clients quand les vendeurs nous ont demandé de mettre nos masques et que nous avons rétorqué que c’était illégal, inutile et dangereux. Bref petit moment de plaisir d’avoir fichu la pagaille dans la tête de gens sans cervelle qui nous demandaient de réfléchir à la situation. A la fois drôle et pathétique…..
    En conclusion, je crains que la situation ne soit irréversible….. À moins d’un miracle et peu importe la forme qu’il prendra…. Car les gens ne se réveilleront jamais de leur hypnose de masse.
    Portez-vous toutes et tous bien et au plaisir de vous lire ou relire.

  24. Alcide dit :

    Bonne question :

    «  »Les médecins prêtent pour cela le serment d’Hippocrate. Cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas un jugement ‘ moral ‘, mais que ce jugement ne doit pas intervenir dans leur relation avec le patient et influencer leurs décisions », rappelle-t-il encore. « Mais ce rappel éthique ne gomme pas la question du tri quand il n’y a qu’un lit pour deux patients relevant tous deux de la réanimation ».
    « Auquel donner la priorité ? C’est aux soignants de décider collégialement, mais cela devrait être aux sociétés savantes, aux agences indépendantes, aux comités d’éthique et, au-delà, à la société dans son ensemble et à ses élus de débattre des principes qui doivent guider les soignants », poursuit le médecin.
    C’est pourquoi à ses yeux, « il serait bon de conseiller systématiquement à toute personne adulte refusant de se faire vacciner de rédiger des directives anticipées pour dire si elle souhaite ou non être réanimée en cas de forme grave de Covid ».
    La suite :
    https://fr.sputniknews.com/20220102/les-non-vaccines-devraient-pouvoir-dire-sils-souhaitent-ou-non-etre-reanimes-estime-le-pr-grimaldi-1054153772.html

    Quid de l’égalité ?
    Est-il toujours interdit de remplacer « non vaxxé  » par « Juif « ou « Arabe  » ou Noir  » dans cette sidérante déclaration ?
    La société évolue tellement vite, on se croirait sous des directives inspirées de Vichy ou de l’Apartheid de l’Afrique du Sud.

  25. monnom dit :

    Tous ces covidiots qui courent vers leur destin pour un ticket de cinéma
    une sorte de sélèction naturelle en somme.
    Une guerre silencieuse hautement spirituelle, contre la misère intellectuelle…
    Quelqu’un qui peut tout se payer n’est pas un matérialiste.
    Il n’y a de richesses que l’homme
    Quand on voit tout ces masques par terre

  26. rachida dit :

    Où est Jean-Michel???

  27. e dit :

    L’amende pour non port du masque en extérieur à partir de 6 ans ! les faux pass , passent de 135e à 1000e d’amende
    https://fr.sputniknews.com/20220101/sans-masque-florian-philippot-celebre-le-reveillon-sous-les-fenetres-de-veran—video-1054147505.html

  28. e dit :

    Grâce à la fausse pandémie,
    Pfizer, Moderna et BioNTech ont réalisé 34 MILLIARDS de dollars cette année !

    Soit 65 000 $ par minute !
    https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-pass-vaccinal-5503/

    leur cadeau de Noel de 34 milliards de dollars ils l’ont eu

  29. dragu dit :

    Je ne sais si ça a été écrit car je n’ai pas tout lu mais voilà, si comme mentionné, il a été commandé des doses pour 10 injections jusqu’en 2024, il n’est pas étonnant qu’on veuille a tout prix nous imposer ce vaccin; ils ne veulent pas que comme pour Mme Bachelot ils leur restent toutes ces doses sur les bras, payées pour rien, entre parenthèses pas gratuites, comme dit, puisque ce sont nos impôts qui les payent.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s