Il n’y a plus de « politique américaine ». Il n’y a plus que le chaos, la corruption, l’incompétence flagrante, l’illusion maniaque d’être encore le shérif de la planète.

Par The Saker

Hier, Poutine a donné une conférence de presse assez étonnante (et courte). Non seulement il a déclaré que la Russie reconnaissait les républiques de la LDNR dans leurs propres frontières légales (c’est-à-dire les régions de Donetsk et de Lougansk), mais il a également énuméré les quatre mesures que l’Ukraine devait prendre pour éviter une action directe et unilatérale de la Russie :

  • L’Ukraine doit reconnaître la Crimée et Sébastopol comme étant des territoires russes.
  • L’Ukraine doit renoncer officiellement à rejoindre l’OTAN
  • L’Ukraine doit négocier un accord avec les républiques de la LDNR.
  • L’Ukraine doit être démilitarisée et déclarée neutre.

Il s’agit clairement d’un ultimatum, mais cette fois-ci, adressé aux autorités de Kiev.

Maintenant, quelques commentaires :

Puisque la Russie a reconnu la LDNR dans ses frontières régionales administratives d’origine, cela signifie que toutes les forces ukrainiennes situées entre la ligne de Front actuelle (LdF) et les frontières d’origine entre la LDNR et le reste de l’Ukraine sont maintenant de facto et de jure une force d’occupation étrangère sur le territoire d’un allié russe que la Russie a promis de protéger.

Réfléchissez un instant aux implications de cette situation, laissez-la vous pénétrer : jusqu’à hier, les forces ukrainiennes se trouvaient sur leur propre territoire, du moins sur le plan juridique. Maintenant, elles sont, du point de vue russe, à l’étranger et ne sont pas les bienvenues.

Assez logiquement, plusieurs responsables de la DNR et de la LNR ont maintenant exigé que Kiev retire complètement ses forces du territoire de la LDNR.  En guise de petite carotte, les responsables de la LDNR ont déclaré que si les Ukies se retiraient volontairement, aucune action supplémentaire ne serait entreprise. Inversement, cela signifie que si les Ukies restent, la LDNR fera le nécessaire pour les faire partir.

C’est un ultimatum de la LDNR à Kiev.

En clair, cela signifie ceci :

  • Poutine a exigé que les forces ukrainiennes cessent immédiatement leurs attaques.
  • La LDNR a exigé que les forces ukronazies se retirent immédiatement de tous les territoires que la LDNR revendique, et que la Russie reconnaît, comme appartenant à la LDNR.

Certains responsables de la LDNR ont proposé ceci : arrêtez les bombardements, éloignez au moins votre force lourde de la LdF comme vous êtes censés le faire en vertu des accords de cessez-le-feu et nous ne déplacerons pas nos forces vers l’intérieur. En d’autres termes, si les Ukies se retirent, les forces de la LDNR resteront à l’écart, mais le territoire libéré par les Ukies deviendra légalement celui de la LDNR.

Puisqu’il y a exactement zéro chance que les nazis de Kiev acceptent cela, qu’est-ce que cela vous dit sur la prochaine action de la LDNR et, éventuellement, de la Russie ?

Quelqu’un croit-il encore sérieusement que Poutine bluffe ?

En Russie, Medvedev a fait un remarquable « retour patriotique » en prononçant quelques mots très positifs lors de la réunion du Conseil de sécurité russe. Il a également posté ce tweet assez moqueur après qu’Olaf a décidé de déclarer que le NordStream2 ne serait pas certifié « maintenant » (quoi que cela veuille dire). Olaf commence déjà à faire marche arrière et lance des déclarations ambiguës sur l’avenir à long terme du NS2.

Et la beauté de la dynamique actuelle, c’est que les Allemands s’en prennent à eux-mêmes (et au reste de l’UE) alors que la Russie n’a toujours pas utilisé l’« arme énergétique » contre qui que ce soit. La Russie ne peut donc pas être accusée d’utiliser l’énergie comme une arme ou de manquer à ses obligations !

La Russie offre du gaz bon marché à l’Allemagne et au reste de l’UE. Mais si ces derniers veulent tant plaire à l’oncle Shmuel qu’ils sont prêts à ruiner leur propre économie, la Russie a rempli ses obligations et ce n’est certainement pas sa faute si les Allemands renient maintenant (du moins le prétendent) leur part du marché.

Si les Européens veulent augmenter le seuil de douleur pour eux-mêmes, la Russie ne s’y opposera certainement pas.

Et ai-je mentionné que la récente augmentation des prix de l’énergie a généré un tel profit pour Gazprom, qu’elle a déjà remboursé l’investissement russe dans le NS2 ! Si les Allemands se retirent vraiment de l’accord, il y aura d’énormes poursuites judiciaires qui feront que les Allemands devront payer encore plus. Enfin, avec la nouvelle hausse des prix de l’énergie, Gazprom réalise des milliards de dollars de revenus supplémentaires.

Quant aux États-Unis, l’augmentation probable des coûts de l’énergie (pétrole et gaz) donnera un coup de pouce supplémentaire à une inflation déjà très élevée. Mais est-ce que « Biden » s’en soucie vraiment ?

Non. « Biden » est tellement ivre de ses délires idéologiques qu’il préfère accepter une inflation encore plus forte si cela peut nuire à la Russie (ce qui ne sera pas le cas, mais passons). Le fait que ses sanctions ne feront pas beaucoup de mal à la Russie n’est absolument pas pertinent, dans la zone A tout ce qui compte c’est la croyance et le verbiage. Les faits ne comptent pas du tout.

Je le dis depuis longtemps déjà : il n’y a plus de « politique américaine », tout ce qui reste, c’est le chaos, la corruption, l’incompétence flagrante, l’illusion maniaque d’être encore le shérif de la planète, combinée à la croyance plutôt comique que les États-Unis peuvent faire peur à la Russie pour la soumettre.

Joe, dans la longue histoire de la Russie, des dirigeants bien plus forts que vous ont déjà essayé cela. Voulez-vous finir comme eux ?

Apparemment oui !

En fait, les États-Unis ont annoncé qu’il n’y aurait pas de réunion Poutine-Biden et pas de réunion Lavrov-Blinken non plus. Je suis sûr que Poutine et Lavrov sanglotent de peur et de désespoir total…

Il y a de fortes chances que tout ceci se termine par une rupture totale des relations diplomatiques entre la Russie et les États-Unis (ainsi que quelques Tabakis de l’UE, à l’anglaise).

En outre, pour montrer la « détermination de l’Occident libre dirigé par les États-Unis », ces derniers envoient quelques centaines de soldats supplémentaires en Lettonie. Et quelques hélicoptères d’Italie en Pologne. Et au cas où cela ne soit pas assez terrifiant, le Canadien Trudeau envoie également quelques centaines de soldats canadiens supplémentaires dans les pays baltes.

À ce rythme, dans quelques semaines, l’OTAN pourrait disposer d’un « régiment d’alliés » bien à l’abri quelque part en Pologne ou dans les pays baltes, tout en sachant parfaitement que la Russie n’utilisera jamais la moindre force contre les 3B, tout simplement parce qu’elle n’a aucun intérêt ou désir pour eux ou leurs terres.

En fait, ces îlots sont autant en chute libre que le Banderastan, pourquoi la Russie en voudrait-elle ? Quant à la Pologne, plus il y a de terrain neutre entre elle et la Russie, mieux c’est pour la Russie. Dans l’histoire, la Russie et l’Allemagne ont toutes deux essayé de gérer la Pologne, il est maintenant temps pour les États-Unis de tenter leur chance. Je souhaite aux Polonais et aux Américains beaucoup de plaisir – amusez-vous bien ! (bien qu’il soit toujours préférable d’avoir à administrer la colonie polonaise que la colonie ukrainienne).

La vérité est que même si tous les voisins de l’Ukraine étaient simplement et magiquement autorisés à prendre tout le territoire ukrainien qu’ils veulent, une grande partie du territoire resterait non réclamée (la plus grande partie du centre et du nord).

C’est dire à quel point le pays 404 est devenue un pays de merde… Peut-être que quelqu’un va simplement les enfermer et les nourrir, comme dans un zoo ?

Quelqu’un croit-il sérieusement que la Russie sera impressionnée par ces absurdités ridicules ?

Jusqu’au moment où nous écrivons ces lignes, les Ukrainiens ont continué à bombarder et à tirer, mais il n’y a pas eu d’attaque terrestre à grande échelle (pas encore !). Les services spéciaux ukrainiens ont envoyé quelques groupes de diversion en LDNR et même dans une petite bande de terre russe. Ces groupes ont été détectés et interceptés par les gardes-frontières russes. Les Ukies ont essayé d’envoyer quelques véhicules de combat d’infanterie BMP pour sauver les leurs, mais ils ont été détruits par les armes antichars de l’armée russe.

Aujourd’hui, les Ukies ont continué à diriger leurs attaques d’artillerie et leurs groupes de diversion sur la LDNR. L’eau et l’électricité sont coupées dans certaines parties de la LDNR. Des gens continuent de mourir chaque jour et rien ne laisse présager une diminution des bombardements ukies. Des combats particulièrement violents ont lieu près de la ville de Nikolaevka.

Les Ukies ont également déclaré l’état d’urgence (qui doit être approuvé par la Rada) et font de plus en plus de bruit pour se réarmer avec des armes nucléaires. Une décision intelligente alors même que Poutine déclare que l’Ukraine doit être désarmée. 🙂

À propos, le Comité d’enquête russe a déclaré que la Russie connaît, par leur nom, tous les gens qui, du côté ukrainien, ont donné l’ordre de bombarder la LDNR. Il y a déjà plus de 400 affaires pénales ouvertes pour crimes de guerre, dont 85 hauts responsables ukronazis, à commencer par Turchinov et ses commandants militaires Galetei et Gritsenko, Arsen Avakov et leurs adjoints Shevchuk, Dublian et Gerashchenko. L’oligarque zio-nazi notoire, Igor Kolomoiskii, les commandants de l’armée de l’air et de la marine de l’Ukraine (ou ce qu’il en reste maintenant), le chef des forces aéroportées de l’Ukraine, le commandant des forces spéciales de l’Ukraine, le principal Urkonazi Dmitrii Iarosh et de nombreux autres Ukronazis figurent également sur cette liste.

Les criminels de guerre ukronazis

Franchement, je pense que les Ukies doivent être terrifiés.

Je sais que je le serais si j’étais à leur place.

Ils ne peuvent tout simplement pas battre en retraite, il n’y a aucun moyen pour Ze d’ordonner cela et de ne pas être renversé.

Ils ne peuvent pas attaquer parce qu’il est maintenant trop tard, toutes ces comparaisons de forces entre les forces banderastaniennes et les forces de la LDNR sont devenues, sinon sans objet, du moins beaucoup moins pertinentes maintenant que Poutine a fondamentalement préparé les conditions militaires et juridiques nécessaires à tout type d’opération militaire russe, depuis les frappes avec des armes à distance jusqu’à un assaut terrestre et/ou amphibie. Tout ce qu’il lui reste à faire est de dire « allons y ». À en juger par le ton qu’il a employé hier, je pense non seulement qu’il est prêt à donner cet ordre, mais aussi qu’il a accepté le fait qu’il s’agit de la « moins mauvaise » option pour la Russie et la LDNR.

Une fois encore, Poutine a déclaré qu’il avait pleinement l’intention de désarmer l’Ukraine, au moins de toutes ses armes lourdes. Comme les Ukrainiens ne voudront pas y renoncer par eux-mêmes, je ne vois qu’un seul moyen d’y parvenir : les désarmer par la force.

Donc, d’une manière ou d’une autre, je m’attends à une action de combat majeure dans l’Est de l’Ukraine dans les deux prochains jours.

N’oubliez pas que la réponse de l’Occident aux paroles et aux actions de Poutine ne fait que convaincre la Russie que 1) davantage de sanctions et de subversion sont inévitables 2) la violence est inévitable.

Rappelez-vous ces mots célèbres de Poutine : « Il y a cinquante ans, les rues de Leningrad m’ont appris une chose : si un combat est inévitable, il faut frapper le premier ».

Il me semble que le Kremlin a conclu qu’un combat violent est, en effet, inévitable. A vous de découvrir le reste. 🙂

Par ailleurs, Poutine et Aliev viennent de signer un important traité de coopération entre la Russie et l’Azerbaïdjan.

Oui, Aliev a décidé de se rendre à Moscou et de rencontrer Poutine le jour où la Russie a officiellement reconnu la LDNR. C’est une décision très intelligente de la part de ces deux hommes politiques. Tout d’abord, Aliev doit montrer à la Turquie que oui, nous sommes des amis et des alliés, mais que j’équilibrerai cela par mon amitié et mon alliance avec la Russie. Erdogan est peut-être un mégalomane fou, mais il n’est pas stupide et il a certainement compris le message.

Après tout, qui a dit qu’Erdogan devait être le leader du monde turc ?

Je suis presque sûr que la Russie (et la Chine !) préférerait de loin Aliev pour une longue liste de raisons, dont le fait qu’il est très intelligent, très réaliste, assez impitoyable quand il le faut et qu’il comprend très bien Poutine (les deux sont de bons amis). Et puisque Erdogan essaie de jouer à la fois la carte russe et la carte ukrainienne, voici un avertissement clair pour lui, sois gentil, ou sinon…

Alors, que faisons-nous à partir de maintenant ?

Je dirais que des opérations de combat majeures contre les forces ukies dans les républiques de la LDNR sont probablement inévitables et, sauf miracle de dernière minute, les Russes désarmeront bientôt une bonne partie des forces ukies. N’oubliez pas que Poutine a spécifiquement ajouté le désarmement de l’Ukraine à ses exigences.

Quelqu’un pense-t-il que quelqu’un peut empêcher le désarmement (nous parlons de systèmes d’armes majeurs, pas de mitraillettes) de l’Ukraine par la Russie à court/moyen terme ?

Je ne le pense pas.

Ensuite, je pense que Poutine réussira à imposer toutes ses exigences à l’Ukraine, ce qui signifie deux choses :

  • Le régime de Kiev s’effondrera, au moins de facto.
  • Le reste du Banderastan finira par éclater en différents régimes et États successeurs.

Je pense qu’il est fort probable que les États-Unis et l’OTAN déplacent des forces en Ukraine occidentale, pour « protéger leur population et leurs infrastructures » à Lvov et dans ses environs, et pour déclarer que « leur démonstration d’unité et de détermination a empêché la Russie d’envahir toute l’Ukraine ». Je ne pense pas que la Russie s’opposera trop à toute action de l’OTAN à l’intérieur et dans la région de Lvov/Ivano-Frankovsk. Il ne s’agit pas de terres historiquement russes et elles sont fondamentalement sans intérêt pour la Russie.

Si les États-Unis veulent que les Polonais oppriment les Ukrainiens dans leur propre Ukraine occidentale, personne en Russie ne s’en souciera.

Quant à l’Occident, s’attribuer le mérite d’une défaite est une longue tradition des États-Unis et de l’OTAN, de sorte qu’une telle opération peut être utilisée pour sauver la face de l’OTAN.

Mais cela ne suffira pas.

L’Occident a déjà été battu politiquement et, maintenant, une défaite militaire d’un certain type est probablement inévitable.

Je ne parle pas d’une invasion de toute l’Ukraine (Dieu nous en préserve !) mais il sera clair pour tous que l’ours russe a forcé l’OTAN à battre en retraite, politiquement et militairement. Les Anglos sont trop intelligents pour se porter volontaires pour une guerre avec la Russie. Les Polonais, comme toujours, ne font que se cacher derrière le dos de leurs derniers maîtres (les anglophones). Les Baltes ne sont pas pertinents.

La seule option est donc de combattre les Russes jusqu’au dernier Ukrainien et lorsque cela se produira, ce ne sera peut-être pas une « défaite de l’OTAN » d’un point de vue juridique, mais comme le 08.08.08, ce sera une défaite écrasante pour l’OTAN du point de vue du public. Peut-être pas aussi grave que Kaboul, mais bien pire que la Géorgie du 08.08.08.

À ce moment-là, beaucoup de gens se demanderont si l’OTAN vaut l’argent dépensé. Et une fois que ce processus aura commencé, il n’y aura pas moyen de l’arrêter.

Bien !

Si les États-Unis, l’OTAN et l’UE avaient un cerveau, ils accepteraient rapidement la perte totale et définitive de la LDNR, suivie d’une déclaration selon laquelle l’Ukraine est devenue un État neutre et démilitarisé. En échange de cela, la Russie fournirait de solides garanties de sécurité et de l’énergie bon marché. Mais ce serait du bon sens, à l’opposé du genre d’état d’esprit qui nous a conduits à la crise d’aujourd’hui.

Voyons donc ce que l’oncle Shmuel et ses laquais Européens vont faire ensuite.

Je m’attends à plus d’air chaud de leur part et à plus d’actions unilatérales de la Russie à l’Est.

Restez branchés.

Andrei, The Saker’s blog, le 23 février 2022

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

Lire aussi :

Crise en Ukraine : Moscou promet une riposte « forte et douloureuse » aux sanctions américaines

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Il n’y a plus de « politique américaine ». Il n’y a plus que le chaos, la corruption, l’incompétence flagrante, l’illusion maniaque d’être encore le shérif de la planète.

  1. Il n’y aura pas de réponse car la seule sanction allemande est l’interruption temporaire de la certification de NS2 alors qu’ils en ont besoin.

    Il n’y aura pas de sanction parce que la france par elle-même n’en a rien à foutre de l’ukraine.

    Il n’y aura pas de réponse parce que l’ukraine est hors europe, hors otan.

    Tout n’est qu’une imposition des mains nord américaine pour justifier un contrôle foireux des terres agricoles ainsi que le contrôle de l’approvisionnement énergétique de l’Europe. Ils n’ont rien à foutre là et ne peuvent pas peser contre quelconque entité qui entraine par un conflit de l’un la portée d’un allié ( chine ) qui met à mal 7 milliards de consommateurs et de l’autre 1 milliard d’individu dans leur approvisionnement gazier ( russie eux-mêmes )

    Les USA sont en flammes.

    L’Europe doit se dissocier des USA dans une optique de sacrifice long terme. C’est douloureux mais cela se fera de manière subie plutôt que de rompre à l’amiable. l’Europe ne sera pas terrain de centre d’un combat pour défendre la nouvelle jerusalem. Ce temps est révolu. sinon ils ne parleraient pas de faire leur propre armée.

    La problématique réelle c’est comment on fout en l’air le dollar en préservant la structure économique. Personne n’a de réponse et les institutions ne veulent pas de cryptos sans contrôle de banque centrale parce que ça flingue tout le système actuel.

    Il n’y a pas de bonne solution ça doit casser quelque part.

  2. Comme je le disais…. dans la gesticulation 30j avant de leur part et 8j avant de micron pour assurer la sécurité des capitaux en ukraine…. personne n’ira là-bas sauf les casques bleus pour les selfies éventuellement et la croix rouge avec BHL pour la photo dans liberation avec le col pelle à tarte :

    https://www.zerohedge.com/political/watch-live-president-biden-unleashes-toughest-sanctions-ever-russia

    Tout est programmé depuis un long moment.

  3. Kodiak dit :

    Tiens, l’expert-médecin-chef-de-plateau-télé donne son avis :
    https://t.me/campagnolTV/779

    • Stanislas dit :

      avant de regarder, j’avais parié qu’il préconisait de piquer les russes avec masques et réclusion

      je reconnais humblement que j’ai perdu

    • J’ai cru à une blague…

      Le gars au lieu d’aller se cacher il la ramène encore… C’est le Béchamel du Bistouri lui, ou bien ?

      Le mec qui est bouffé par les conflits de corruption…

  4. zorba44 dit :

    Le scénario, ses hypothèses, sont imparables. Les buts, tous les buts de la Russie devraient être atteints.
    Seule incertitude s’il y en avait une, mais de taille :normalement l’OTAN ne fera rien…

    Dans le cas contraire l’Europe et le monde peuvent se préparer à souffrir et pour les oligarques et les militaires de l’Ukraine, le temps de l’expiation de leurs crimes s’approche à grands pas !

    Jean LENOIR

  5. Danse dit :

    Discours de Poutine (en français) :

    L’annonce de l’opération militaire dans le Donbass par Vladimir Poutine (version complète)
    24 févr. 2022
    RT France
    Le président russe Vladimir Poutine a annoncé, tôt le 24 février, le lancement d’une opération militaire visant à porter secours aux Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et Lougansk.

  6. zorba44 dit :

    Un éclairage du passé proche et l’analyse des coups tordus des ricains…

    https://rusreinfo.ru/fr/2022/02/ukraine-cest-une-guerre-de-civilisation/

    Analyse documentée qui complète vos articles excellents sur le sujet, Olivier.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s