Une pénurie de diesel couve, mais personne n’en parle vraiment : se dirige-t-on vers un véritable choc pétrolier ?

Les prix du baril de pétrole WTI et de Brent repartent à la hausse, se rapprochant de leurs records de 2008. Mais plutôt que de s’attarder sur les prix des barils, l’attention devrait plutôt se porter sur le diesel, selon certains spécialistes. Et par conséquent sur le mazout de chauffage et le kérosène.

Il y a deux jours, 3 des plus grands négociants en matières premières – Vitol, Gunvor, et Trafigura – ont indiqué au Financial Times que les sanctions à l’encontre de la Russie pourraient amputer l’offre de 3 millions de barils de pétrole par jour. Une baisse qui mènerait à une pénurie de diesel, expliquent-ils.

« L’Europe importe environ la moitié de son diesel de Russie et l’autre moitié du Moyen-Orient », a déclaré Russell Hardy, chef du négociant en pétrole Vitol, basé en Suisse. « La pénurie systémique de diesel est là. »

Amrita Sen, analyste pétrolier en chef chez Energy Aspects, a déclaré que « le diesel est de loin le produit pétrolier le plus touché », car l’Europe en importe près d’un million de barils par jour de Russie.

Pour l’heure, seuls les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l’Australie ont entamé un boycott du pétrole russe, mais l’Europe est indirectement touchée. De plus, certaines entreprises prennent le devant et se retirent du marché: TotalEnergies a annoncé mercredi mettre fin à ses contrats d’achat de diesel russe, « dès que possible et d’ici la fin de 2022 au plus tard ». Shell l’a fait dès le 11 mars. La menace d’un embargo sur le pétrole russe par l’Europe semble dans ces circonstances peu réaliste.

Vers des rationnements de mazout ?

Le diesel, très utilisé dans le transport mais aussi comme mazout de chauffage en Europe, nécessite un pétrole raffiné et de qualité. Or, une bonne part des produits pétroliers transformés passe par la Russie, tandis que les raffineries européennes sont piégées par la hausse des prix du gaz. L’hydrogène est en effet nécessaire pour enlever le soufre présent dans le diesel.

Un pétrole de qualité, on n’en trouve pas partout autour du globe. Le pétrole de schiste américain n’est pas assez riche pour faire du diesel ou du kérosène. Le pétrole du Moyen-Orient est lui fort chargé en soufre tout comme celui du Venezuela, ce qui coûte plus cher. Il faudrait comme alternative au diesel russe augmenter les extractions de pétrole du Nigéria ou d’Angola, explique le blog spécialisé 2000Watts, mais cela nécessiterait des investissements colossaux et dans tous les cas impossibles à court terme.

Peu de politiques ou de médias en parlent pour le moment, pour légitimement ne pas créer de panique. Mais de plus en plus d’experts tirent la sonnette d’alarme. Au Royaume-Uni, des rationnements sont sérieusement envisagés.

L’Agence internationale de l’énergie a, elle, prescrit une série de stratégies pour faire face aux pénuries de pétrole. Des mesures qui rappellent les crises pétrolières des années 70 et 80, avec des limitations de vitesse, des dimanches sans voiture et une baisse générale de la consommation.

En 2019, 42 % des véhicules en Europe ont utilisé du carburant diesel.

Baptiste Lambert, Business AM, le 25 mars 2022

Rappel :

« Au secours, la crise énergétique arrive » (Charles Gave)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Matières premières, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Une pénurie de diesel couve, mais personne n’en parle vraiment : se dirige-t-on vers un véritable choc pétrolier ?

  1. Alcide dit :

    Cet article date un peu…

    Extrait:
    « Chizhov: l’UE sera obligée de passer au rouble pour payer le gaz russe

    28 mars 2022, 20:59

    Texte : Vera Basilaya

    Les pays européens seront contraints de passer au rouble lorsqu’ils paieront du gaz russe, car le volume maximal de gaz naturel liquéfié que les Américains peuvent fournir pour le remplacement ne représente que 10% des approvisionnements russes, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l’UE, Vladimir Chizhov. Chaîne de télévision Russie-24 « .

    « Non pas parce que c’est une option souhaitable pour eux, mais parce que jusqu’à présent, quoi qu’il arrive [le président américain Joe] Biden, qui s’est rendu à Bruxelles et en Europe, promet , le maximum que les États-Unis peuvent offrir, comme annoncé lors de la visite du président américain en Europe est de 15 milliards de mètres cubes de gaz naturel liquéfié. Cela représente environ 10% de ce qui est fourni par la Russie aux pays de l’Union européenne », TASS cite la réponse du diplomate à la question de savoir si les Européens transféreront le paiement du gaz en roubles.

    Lundi, le ministre allemand de l’Energie, Peter Altmaier, a déclaré que les pays du G7 refusaient de payer l’énergie en roubles.

    Plus tôt, le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré que l’Allemagne avait l’intention d’ abandonner complètement l’approvisionnement en charbon et en pétrole de la Russie cette année, des travaux dans ce sens sont en cours.

    Pendant ce temps, la plus grande société pétrolière et gazière italienne Eni n’est pas en mesure de payer les approvisionnements en gaz russe en roubles.

    Les pays baltes ont déclaré qu’ils ne paieraient pas le gaz russe en roubles – de plus, ils sont prêts à l’abandonner complètement.

    Rappelons que le président russe Vladimir Poutine attend jusqu’au 31 mars un rapport du gouvernement, de la Banque de Russie et de Gazprom sur le changement de la monnaie de paiement en roubles pour les livraisons de gaz aux pays hostiles, découle de la liste des instructions du chef de l’État .

    https://vz.ru/news/2022/3/28/1150892.html

    Gageons que Poutine , bon prince, proposera aux eurocaniches un paiement en or s’ils ne peuvent pas se procurer des roubles, sinon ce sera la FIN de l’économie européenne au milieu d’une grave crise alimentaire.

    • Alcide dit :

      La suite :
      Le Kremlin ne dirige pas une association caritative !

      « La Russie a publié lundi une réponse ferme et inflexible aux ministres du G-7 qui avaient qualifié d' »inacceptable » son projet de n’accepter que les paiements en roubles pour le gaz russe destiné aux pays « inamicaux ».

      Plus tôt lundi, le ministre allemand de l’Economie, Robert Habeck, a déclaré depuis Berlin que la demande du Kremlin pour que les contrats de gaz naturel soient payés en roubles est une « violation unilatérale et claire des contrats » – affirmant que les contrats doivent être honorés dans des conditions préalables, selon Bloomberg . « Cela signifie qu’un paiement en roubles n’est pas acceptable et nous exhortons les entreprises concernées à ne pas se conformer à la demande de Poutine », a déclaré Habeck. « L’effort de Poutine pour creuser un fossé entre nous est évident mais vous pouvez voir que nous ne nous laisserons pas diviser et la réponse du G-7 est claire : les contrats seront honorés. »

      Le rejet rapide par le Kremlin des commentaires du ministre allemand de l’économie et de la position du G-7 sur le rouble est venu lundi via un législateur russe à RIA Novosti : « Le législateur russe Abramov dit que le refus du G7 de payer en roubles russes pour le gaz conduira certainement à l’arrêt des approvisionnements .  »

      Ailleurs, le Kremlin a déclaré qu’il ne dirigeait pas une « association caritative » – ​​selon TASS

      https://www.zerohedge.com/markets/here-are-all-latest-news-and-developments-ukraine-war-march-28

      • AllonZenfan dit :

        Il est écrit « Robert Habeck, a déclaré depuis Berlin que la demande du Kremlin pour que les contrats de gaz naturel soient payés en roubles est une « violation unilatérale et claire des contrats » »

        Mais il rêve le Robert « à bec », le blocage des avoirs Russes à l’étranger est lui aussi une violation unilatérale.

        Donc si plus rien n’est respecté, je ne vois pas pourquoi les Russes se gêneraient, en fait ils peuvent très bien écouler leur gaz ou leur pétrole ailleurs ou faire encore monter les prix.

        Seuls au monde, les US (qui sont indépendants énergétiquement) et l’Europe qui ne l’est pas veulent réellement sanctionner Moscou. Le seul qui va perdre est l’Europe toutou des USA

        Mais en fait les Allemands font du bruit mais ils savent qu’ils n’auront pas le choix

    • Il y aura bien un gros problème avec le diesel, Alcide.

      Pas seulement mais surtout…

    • À la vue des volumes, il me semble effectivement que l’option « USA à la place de la Russie » n’est même pas une utopie mais de la méga hallucination collective de col blancs le nez enfariné.

      https://everywherenobody.wordpress.com/2022/03/25/visualiser-la-dependance-des-sous-fifres-europeens-a-lenergie-russe/

    • gregory dit :

      Ils ont décidé de foutre en l’air les énergies fossiles et l’Europe par la même occasion et le meilleur moyen qu’ils ont trouvé c’est une guerre avec la Russie dont il se trouve que c’est grâce à elle que le diesel est raffiné… pas difficile de comprendre que le diesel en Europe va morfler !

  2. 3 millions de barils c’est moins de 3 % de la consommation mondiale, on tourne au delà de 100 millions /jour.

    C’est ridicule et totalement fomenté pour induire une augmentation du prix parce que le système financier est mort et les capitaux ne savent plus où se placer pour assurer leurs rendements.

    Le visage du monde va changer cette année, mais pas pour les raisons que l’on pense.

    • zorba44 dit :

      Totalement d’accord avec vous, le Kremlin n’étant pas une association caritative, veut des roubles (ou de l’or, mais vu qu’il n’y en a pas tellement en Europe, grâce aux ventes des idiots lorsque les cours étaient bas … inutile de vous faire un dessin), et on se dirige tout droit vers une Beresina économique,

      Les tourmenteurs ont de quoi se faire du souci avec leurs raisonnements et leur egos à la con : l’effet boomerang en pleine poire cela existe !

      Jean LENOIR

    • mark knopfler dit :

      Il n’y a rien de rationnel.
      C’est purement idéologique.
      Nous sommes en 2022, d’ici 2030, impossibilité croissante de rouler dans les hyper centres.
      Certains agriculteurs rapportent qu’ils se font déjà contrôler inopinément au niveau du « rouge », histoire de préparer les esprits à la déplétion/pénurie organisée, ce qui signifie que l’usager qui roule en Diesel sera d’abord surtaxé au point que ca deviendra un luxe de rouler en bagnole, puis purement et simplement interdit de rouler au Diesel par la généralisation d’un système de double pompe QR codées aux stations.

      En gros, dans 10 ans, il sera impossible de rouler au thermique pour un non pro.
      Ce sera l’électrique/force phusique ou rien du tout.

      Certaines carte postales moyenâgeuses vont réappararitre dans les campagnes occidentales d’ici moins de deux générations, pour le plus grand bonheur du bobo/paysan écolo qui milite pour la charrue et les boeufs, le cheval de trait et l’âne pour les carrioles, le loup et l’ours dans les montagnes et forêts et le 100 % bio.

      Wicca + Georgia Guidestones = Nouveau monde Gaïtique du féminin sacré, adossé à l’économie verte et la technologie.

  3. Alcide dit :

    Les fumiers au pouvoir soutiennent, financent, arment des criminels de guerre nazis.

     » La publication allemande Bild, de manière inattendue pour la presse européenne, a rendu compte des « crimes de guerre ukrainiens contre les Russes ». Le public a été choqué par les images de responsables de la sécurité de Kiev intimidant des soldats russes capturés. Les médias grecs ont également qualifié cette vidéo de preuve des crimes de guerre de Kiev. Pouvons-nous supposer que cette vidéo a commencé à changer l’attitude de l’Europe face aux événements en Ukraine ?

    « S’il est confirmé qu’il s’agit de véritables enregistrements – et il y a de nombreuses raisons à cela – alors il s’agit d’un crime de guerre de la part des troupes ukrainiennes », a commenté Julian Röpke, observateur militaire pour la publication allemande Das Bild. histoire, qui est apparue dimanche dans une sélection quotidienne d’actualités vidéo d’Ukraine.

    https://vz.ru/world/2022/3/28/1150854.html

    • mark knopfler dit :

      Himmler était un mystique chargé par Hitler de mener des recherches scientifiques sur le mythe de l’hyperborée et l’île de Thulé dont serait issue, selon eux, la race aryenne (d’origine indo Européenne) : https://www.lefigaro.fr/culture/2016/03/22/03004-20160322ARTFIG00124-les-livres-d-himmler-sur-la-sorcellerie-retrouves-pres-de-prague.php

      La société en charge de ces recherches se nommait l’Ahnenerbe.
      Les nazis entretenaient une proximité avec le paganisme nordique qui reprend certains concepts du paganisme universel, d’ou la swastika, les 3 clous sur les cols, j’en passe et des meilleurs.
      En somme, certains pratiquant ésotériques de cultes à mystères, (ex Mithra) peuvent s’accorder avec certaines thèses nazies.(je parle ici d’idéologie et non pas des méthodes nazies).

  4. mark knopfler dit :

    Très bonne capsule de Bonnal par rapport au conflit Russo-Ukrainien en tant que possible catalyseur du projet de Davos :

    Certains ici, dont ma pomme, se sont intéressés au cursus idéologique de Poutine, avec des hypothèses de compatibilités possibles avec le NWO autour de probables convictions religieuses bien cachées derrière son passé KGB.
    L’autre question qu’il faudrait se poser est de savoir si ce conflit est bien la guerre telle qu’elle est vendue par les médias autorisés.
    Nous avons des images de Marioupol, du Dombass, de belles cartographies militaires, surtout de nombreux communiqués belliqueux de Biden, de Zelensky, de Poutine, de Macron, de Van der Leyen, de Trudeau, certes, mais est-ce pour autant une guerre totale ?
    Perso, malgré des dommages collatéraux (humains, matériels), j’en doute.
    Lorsqu’on est capable de monter une psy-op comme celle du covid, il est plus facile de monter une fausse guerre totale entre Ukrainien et Russe.
    Bonnal affirme que peu avaient anticipé l’invasion, pro russes inclus, sauf l’oncle Sam.
    Je partage cette réflexion.
    Ai lu, il y a quelques semains, qu’un journaliste indépendant (?) relatait avait parcouru 1500 km à l’intérieur des terres sans rencontrer le moindre char Russe.
    La « guerre de Poutine », elle passe principalement par le réseau AFP/Reuters, tous les autres ont été dégagé.

    A méditer.

    • Entièrement d’accord. C’est une guerre très mesurée de part et d’autre. Et totalement contrôlée… contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire en nous vendant régulièrement le risque d’une guerre nucléaire ou d’une invasion de l’Europe par Poutine.

      « Je ne ressens aucune agressivité. Je ne me sens absolument pas menacé aujourd’hui (par les Russes) » dit le contre-amiral du Charles de Gaulle.

      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Agressivite-de-l-OTAN-le-contre-amiral-du-Charles-de-Gaulle-garde-son-sang-froid-67691.html

      Nicolas Bonnal a raison, la guerre moderne n’est plus matérielle mais immatérielle. C’est une guerre du contrôle des esprits et des données.

      Et comme je l’ai rappelé à de nombreuses reprises, en m’appuyant notamment sur les analyses de Brandon Smith, l’ordre international « multipolaire » n’est qu’un changement de « parrains » au sein de la mafia : le contrôle et la domestication des peuples par l’oligarchie mondialiste transhumaniste sont plus que jamais à l’ordre du jour, en Chine et en Russie comme en Occident.

      Cette guerre risque d’être un accélérateur du Grand Reset (i.e. du Nouvel ordre mondial), elle a même sans doute été conçue pour ça.

      • mark knopfler dit :

        @OD, nous sommes en phase et pour aller plus loin, je reprends un lien d’un de vos contributeurs qui se reconnaitra : https://numidia-liberum.blogspot.com/2019/04/trump-poutine-et-la-mafia-judeo-russe.html?m=1

        Si l’on pose que le néo-hassidisme est à la manoeuvre, alors il faut poser qu’il a fédéré sous sa bannière les mouvements Wiccans et New Age, en forte augmentation depuis 40 ans.

        Les Georgia Guidestones (dont on ne connait pas le donateur, certaines thèses affirment son appartenance aux rosicruciens) seraient donc la nouvelle table de lois, le néo-noachisme pour le monde, si je puis dire, dans la nouvelle religion universelle que cet entrisme veut imposer dans leur nouvel ordre mondial.

        Le changement de parrains que vous évoquez ne serait qu’un changement d’idéologie, les parrains restant les mêmes, l’association du peuple élu et des héritiers du St Graal (le sang Royal, celui des mariages consanguins des grandes monarchies Européennes), multiséculaire pour ne pas dire plurimillénaire, « ils » procédent juste à un réajustement compatible avec l’évolution des sociétés, du progrès et surtout de l’explosion démographique mondiale, mise à jour synonyme de liquidation des exotérismes.

        Pour sauver leur cul d’un point de vue matériel et donc de pouvoir.

  5. ikook dit :

    Cette guerre décidée par Davos et servant leur plan, ce n’est pas l’avis de tout le monde. Par exemple:
    Dmitry Orlov:
    https://lesakerfrancophone.fr/pas-le-nouvel-ordre-mondial-que-vous-avez-commande
    ou
    Tom Luongo:
    https://lesakerfrancophone.fr/grace-a-la-guerre-de-poutine-en-ukraine-la-course-est-lancee-pour-une-grande-reinitialisation

  6. Oui, je les ai lus. Le problème, c’est qu’ils restent assez flous sur ce nouvel ordre mondial qui ne serait pas celui qui était prévu…

    Sont-ils vraiment certains que la fin du pétrodollar n’était pas précisément l’objectif recherché par Davos ? Moi pas.

    Encore une fois, il ne faut pas confondre impérialisme US et mondialisme.

    • mark knopfler dit :

      @OD, très bonne remarque sur impérialisme et mondialisme.
      L’impérialisme, c’est une volonté de puissance entre élites, autrefois, les rois ou empereurs se faisaient la guerre pour la suprématie cultuelle et culturelle (les valeurs), territoriale ou maritime, donc commerciale, donc de richesses.
      Aujourd’hui, Forbes nous édite le top 20 des plus riches du monde, avec une nette domination Américaine (13/20), le stombi les montre tout sourire, mais derrière la bonhommie de façade, rien n’a changé ou presque dans la volonté d’être le plus puissant, seule la méthode change pour y parvenir (guerres via proxies de logiques géopolitques décidées par les Etats, en fait guerres commerciales).

      En revanche, si cet entrisme se livre un combat pour le titre, ils se serrent les coudes lorsqu’il faut mettre au pas le bas de la pyramide, comprendre le moteur du Ponzi dont ils sont les ultimes bénéficiaires, une mécanique qui ne peut se permettre des ratés, comprendre une révolte, une rébellion, une jacquerie, sous peine de mettre en danger la survie du modèle, à contrario des révolutions dont ils ont la maitrise.

      Et justement, le mondialisme (qui n’est pas égal à mondialisation) est une révolution mondiale organisée par les impérialistes du XXIème siècle, afin d’imposer un nouveau modèle pérenne à leur pyramide de Ponzi, l’ancien ayant montré à la face du monde qu’il touchait à sa fin lors de la crise de 2008 (paradigmes de 550 ans en moyenne dans des cycles de 21600 ans en moyenne, le tout sur un modèle dit Gaussien).

      C’est une guerre de classes (oligarchie) contre les peuples.

  7. Ayhm dit :

    « Quoiqu’il arrive au cours des prochaines semaines en Ukraine, l’Europe va connaître un énorme déficit de carburant diesel qui sera très difficile à résorber », prévient Ajay Parmar, analyste chez ICIS à Londres. « Le prix du diesel, déjà très élevé, va continuer à monter en flèche », ajoute Alexandre Andlauer, chez Kpler.

    https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/diesel-leurope-se-prepare-a-un-approvisionnement-extremement-tendu-1395731

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s