Nadal, un héros ? Un injecté plutôt… bien dans l’air du temps !

« Le mec est un héros car il accepte de se faire piquer… » Les cyclistes ont bien raison de s’indigner. Qu’on se souvienne du cas Lance Armstrong. Qui n’avait pourtant remporté “que” 7 fois le Tour de France, après avoir soigné un cancer… 🙂 OD

Comme Thibaut Pinot, Guillaume Martin s’étonne des infiltrations reçues par Rafael Nadal, vainqueur dimanche de son 14ème Roland-Garros.

La déclaration n’est pas passée inaperçue. Dimanche, après le 14e sacre à Roland-Garros de Rafael Nadal, vainqueur d’une finale à sens unique contre Casper Ruud pour s’adjuger son 22e tournoi du Grand Chelem (6-3, 6-3, 6-0), l’Espagnol a évoqué ses (multiples) injections de xylocaïne au pied gauche durant la quinzaine parisienne, lui qui souffre du syndrome de Müller-Weiss, une pathologie rare affectant les os du pied. « Les héros d’aujourd’hui… », a réagi, ironiquement, Thibaut Pinot sur Twitter, en réponse à un message évoquant ces injections. Et il n’est pas le seul cycliste à s’étonner de cette pratique, légale au tennis mais rigoureusement interdite dans le vélo. Guillaume Martin s’est ainsi longuement confié à L’Equipe sur ce sujet ô combien polémique.

« Ce qu’a fait Nadal aurait été impossible dans le vélo, et je trouve ça normal. Si on est malade ou blessé, on ne court pas, on ne fait pas de compétition, ça me semble du bon sens. Pour plusieurs raisons. En premier lieu, pour la santé des athlètes. Sur le long terme je ne suis pas sûr que cela fasse du bien à la cheville de Nadal. Et en plus, les médicaments et encore plus les infiltrations n’ont pas qu’un effet de guérison, ça peut certainement avoir des effets sur la performance ou être détourné afin d’améliorer la performance, donc ça me semble très limite », estime ainsi le coureur de la Cofidis, qui a également évoqué « les différences de règlements mais aussi des différences de traitement, d’image entre les sports. Si un cycliste fait la même chose, déjà c’est interdit, mais quand bien même ça ne le serait pas, tout le monde lui tomberait dessus en le qualifiant de dopé parce qu’il y a un tel arrière-plan culturel, de tels clichés attachés au vélo. Alors que des gens encensent Nadal pour être capable d’aller aussi loin dans la douleur… »

Orange actualités, le 7 juin 2022

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Nadal, un héros ? Un injecté plutôt… bien dans l’air du temps !

  1. Marc dit :

    Si Nadal avait comme Djoko refusé le « pseudo vaccin » je pense qu’on lui aurait cherché des poux sur la tête et l’on aurait peut être interdit le traitement à la xylocaïne !…A long terme Nadal paiera peut être ce traitement qui est loin d’être anodin !…Aujourd’hui l’on admet beaucoup de choses dans le foot et le tennis que l’on interdit dans le vélo !…Va comprendre Charles !

    • mark knopfler dit :

      C’est pourtant assez facile à comprendre et vous le savez parfaitement.
      Nadal pèse peu ou prou 130 millions de $ de gains en carrière pour un total de peu ou prou 200 millions de $ de gains avec les contrats publicitaires, respectivement derrière Djokovic et Federer.
      Si l’on ajoute son empire, comprendre son académie, qui est une vitrine de l’ATP/ITF avec des implantations dans le monde entier, avec des projets humanitaires et qu’il est devenu le tennisman le plus suivi depuis la pré retraite de Federer, on comprend qu’il soit intouchable, car iconique et qu’il ramène des montagnes d’argent aux sponsors.
      Aucun cyliste, aussi fort soit-il, ne peut se targuer d’une puissance markéting et commerciale comparable.
      Quant aux footballeurs, c’est encore une autre planète, d’ailleurs Ibrahimovic (7 millions d’Euros de salaire sur 2021) a été soigné au genou par des procédés analogues à ceux utilisés par Nadal pour soigner les siens.

      Sans aucune critique ni même un début de polémique, c’est passé dans les moeurs, sauf en cyclisme, hyper surveillé pour cause de délit de sale gueule, un peu comme pour les tennismen sud américains du temps d’Agassi (contrôle anti doping permanent pour eux et un Agassi qui se shootait à la met’, couvert par l’ATP).

      Ainsi va le monde…

      • Rien dit :

        Oui et pour l anecdote, Federer en 2005 lors de leur première confrontation en finale de RG savait qu’il était chargé comme une mule et il avait émis la possibilité de boycotter la finale. La marque à la virgule lui a alors assuré qu’il toucherait bien plus que la dotation du vainqueur. La suite est juste une répartition du « gâteau ». Ils sont le revers de la même médaille (copains comme cochon) où tout est décidé en coulisse pour donner au peuple du pain et des jeux modernes. « Jeu, set et match » la magouille🥴

      • apjbdm dit :

        @ Rien

        Le jeux olympiques, les courses hippiques et les compétitions sportives en générales avaient été interdites sous les empereurs byzantins à cause des comportements que ça engendraient, et que la morale chrétienne considéraient comme avilissants.

        Le sport, c’est la triche, l’argent, les magouilles et les violences (le hooliganisme existait déjà sous l’antiquité), on le sait avec certitude depuis 1500 ans

      • mark knopfler dit :

        @Rien, « La suite est juste une répartition du « gâteau ».  »

        Oui, c’est une possibilité qui inclue Djokovic dans ce triangle.
        Le bon (Federer), la brute (Nadal) et le truand (Djokovic), une comédie rondement menée puisqu’ils touchent, peu ou prou, le même argent et qu’ils ont sensiblement le même palmarès dans des tropismes qui leur appartient, la différence étant assez marginale en relatif et dépend énormément de leur percéption (image) dans l’opinion publique.
        Basculons dans l’hyper complotisme, il est plausible que les trois savent que les deux autres trichent, mais que tous sont intouchables, d’ou ne jamais accuser publiquement l’autre de dopé.
        Ils ont un intérêt commun (fric, renommée) quant à se serrer les coudes et jouer le jeu du système qui récolte énormément de dividendes grâce à eux et leur antagonisme incarné par les fans se crépant le chignon pour savoir qui est le meilleur des trois.

        Une vidéo à lire en ayant à l’esprit qu’ils ont tous les trois conscience de faire partie de la même caste.

        nb : Federer chiale comme un bébé suite à sa défaite contre Nadal en finale d’Australie, il comprend alors qu’il va lui falloir accepter de partager le gâteau très lucratif.

      • Rien dit :

        Oui bien sûr, un triangle de Karpman ou triade infernale, où à tour de rôle selon les tournois et les situations aux services de la doxa, ils jouent les rôles du bourreau, du sauveur et de la victime.
        Merci de cette vidéo très révélatrice qui d ailleurs fut tournée à Londres, foyer de la mise en place du jeu de Monopoly planétaire. Tout se recoupe chez les buveurs de sang🤭
        Merci aussi apjbdm pour la précision de cette manipulation vieille comme ce monde!!!-)
        Rassurons et réjouissons nous, « game over » imminent🤗🤗🤗

  2. e dit :

    les preuves que Macron a un faux pass de vaccination à enregistrer dans ce lien
    http://viruswar.fr/le_faux_passe_sanitaire_macron.php#debut

    Nadal s’est sans doute procuré un faux certificat de piqouze, et il n’est pas le seul sportif à le faire, la preuve ici:

    Espagne : Un patron de l’industrie pharmaceutique, et 2 200 riches se sont achetés un certificat de vaccination Covid sans se faire vacciner pour de vrai.

    De nombreux sportifs font également l’objet d’une enquête : Par exemple contre un défenseur de la ligue supérieure de football, contre Fabio Díez Steinaker vice-champion d’Europe et cinquième aux Jeux olympiques de Sydney en beach-volley. Mais ce sont des « petits poissons ». Le joueur de tennis australien Alex de Minaur, 23 ans et actuellement dans le top 20 du classement mondial, figure également sur la liste.

    Outre le président de PharmaMar, l’un des hommes les plus riches d’Espagne, Trinitario Casanoya figure également sur la liste. Il y a également un médecin connu, ainsi que des chanteurs et des acteurs. D’autres noms pourraient être rendus publics.

    C’est la première fois en Europe que la fraude à la vaccination est découverte à grande échelle parmi les riches et les puissants.
    On a toujours entendu dire que « la vaccination est sûre et efficace ».
    Ceux qui ne se font pas vacciner ne sont pas « solidaires ».
    Selon ses propres déclarations, PharmaMar a pour principe propre « la rigueur de la science ». C’est probablement pour cette raison que le président a acheté le certificat de vaccination.

    Le cas montre une fois de plus la perspective sociale de la politique de Corona : celui qui ne voulait pas faire face à la pression de la vaccination et ne voulait pas accepter l’exclusion sociale, mais qui disposait de suffisamment d’argent et de réseaux, s’achetait tout simplement le certificat.
    Mais le personnel soignant de l’hôpital ou le caissier du Billa devait se faire vacciner ou perdre son emploi.

    https://www.profession-gendarme.com/espagne-un-patron-de-lindustrie-pharmaceutique-et-2-200-riches-se-sont-achetes-un-certificat-de-vaccination-covid/

    • Matterhorn dit :

      Oui sans aucun doute il a un faux certificat de vaccination. C’est même documenté 🙂
      Donc c’est vrai

      • e dit :

        ce n’est pas prouvé non plus qu’il a été piqouzé pour de vrai

        et le fait qu’il n’est pas responsable des effets secondaires des vaccins tout comme ses producteurs et en fait la pub fait tout dire

        faites ce que je dis, et si vous tombez malades en me faisant ce que je dis, ce n’est pas mon problème

        l’irresponsabilité dit tout

  3. Nicole Lereg dit :

    Certes j’ai eu le même réflexe que vous, néanmoins, son jeu est impressionnant de précision et de stratégie, et, ça ce n’est pas l’effort, c’est l’intelligence du jeu. On pourrait dans le cas des restrictions, empêcher les handicapés de se servir de fauteuils aussi, pourquoi pas ? Le problème du vélo, c’est que c’est un effort de bête, et que la stratégie est tout à fait relative.
    Nadal, restera dans l’histoire du tennis, que les esprits chagrins fassent avec ou non n’a aucune importance.

    • Gilles dit :

      Bullshit… N’importe quel sportif vous confirmera que la précision et la condition physique sont étroitement liées.
      Enlevez à Nadal son dopage et donc son endurance physique hors normes et avec ses 36 ans il mettra la plupart des balles dans le filet ou au delà des lignes…

      Son fameux « coup droit en bout de course » par exemple n’existera plus.

      Ce gars là est cassé de partout… sans ses produits chimiques il serait déjà retraité du tennis depuis très longtemps !

      • zorba44 dit :

        Gilles, Jacques Anquetil, cette légende du cyclisme, hyper dopée, mort à 53 ans d’un cancer…

        La chimie n’est pas anodine. Sans lui vouloir de mal rendez-vous dans 17 ans Nadal ! Un conseil claque donc tes millions avant de claquer…

        Jean LENOIR

    • lonely dit :

      C’est pas une question d’esprit chagrin Nicole mais d’honnêteté et d’équité.
      Nadal restera dans l’histoire mais celle de la triche sportive couverte par les instances fédérales, j’en mets ma main à couper car les langues finiront par se délier.
      Pour le fond c’est encore une affaire de fric, comme d’hab.

    • mark knopfler dit :

      @Nicole Lereg, c’est un crack, aucun doute là dessus, un génie même de la gagne qui était capable de poser des problèmes à Federer très rapidement sur dur et sur gazon, avec pourtant un bagage technique alors limité avant ses 21-22 printemps.
      C’est un fin tacticien, une sorte de caméléon, qui sait globalment comment poser des problèmes à tous les joueurs, sauf peut être Djokovic.

      Ce qui n’empêche pas de montrer du doigt l’aide médicale omniprésente qui accompagne ses exploits et donc ses blessures, depuis maintenant près de 20 ans

      • Désolé mark mais un « génie de la gagne » qui gagne (et encore, pas toujours) grâce au supplément physique que lui fournit son aide médicale (et médicamenteuse), je n’appelle pas ça un génie.

        Donnez la même chose à ses concurrents et vous les transformerez probablement eux aussi en « monstres » capables de rattraper des balles impossibles et de faire des passing shots improbables pour le commun des champions…

        D’ailleurs sur dur et sur gazon son palmarès n’a rien d’extraordinaire, Federer et Djokovic ont fait beaucoup mieux.

        Nadal n’a fait la différence que sur terre battue, où l’endurance physique revêt une importance particulière en raison notamment de la longueur des échanges et des trajectoires de balles slicées ou liftées.

      • mark knopfler dit :

        @OD, c’est l’éternel débat de l’âne et du cheval de course.
        A aide médicale constante, l’âne ne dépassera jamais la bête de course, d’un point de vue métaphorique.
        Si vous dopez la performance d’un Nadal et d’un top 300 de la même manière, la hiérarchie sera respectée, quoi qu’on en dise.
        Nadal a d’énormes dispositions, au départ, c’est incontestable.
        8 GC en dehors de Paris, c’est autant qu’un Connors, Lendl ou Agassi.
        Ce qui est contestable, en revanche, c’est cette longue dérive d’aide médicale constatée au plus haut niveau.
        Les AUT, la possibilité de prendre des anti inflammatoires en plein match, la possibilité de faire venir le médecin/kiné sur le court, les sorties à répétition du court pour des pauses prétendument hygiéniques etc…
        L’aspect médical et la pub médiatique qui va avec lorsque le joueur est « réparé » et performe de nouveau, n’ont jamais été autant mises en avant qu’aujourd’hui.

        Quoi de mieux qu’une idole du pain et des jeux comme vitrine du progrès médical donc scientifique ? (Murray rejoue correctement avec une prothèse de hanche, Djokovic utilise un caisson hyperbare pour se regénérer après les efforts, si tout cela est autorisé, il n’en demeure pas moins que cette course à l’armement médical pose de nombreuses questions).

      • @mark

        Un top 300 peut-être, un top 30 certainement pas.

        On n’est pas ici dans le « débat de l’âne et du cheval de course », mais dans celui du cheval de course qui gagne contre les autres chevaux de course alors qu’il a 36 ans, qu’il est cassé de partout depuis des années… et qu’il marche aujourd’hui sur un pied !

      • mark knopfler dit :

        @OD, « Un top 300 peut-être, un top 30 certainement pas. »

        Si l’on suit votre logique, un top 30 qui se dope comme les tous meilleurs, ca fait top 10 (en considérant que les autres top 30 ne se dopent pas).
        Ca veut dire qu’il triche par rapport à la classe de joueurs à laquelle il appartient.
        Un top 10 qui se dope comme les tous meilleurs, ca fait top 5, c’est à dire qu’il chaparde un, deux ou trois majeurs mais pas plus (ex Murray, Wawrinka, Cilic, Del Potro etc…).
        Attention au piège d’ignorer le débat de l’inné et de l’acquis, Federer, Nadal et Djokovic sont très forts à la base, beaucoup plus forts que Gasquet, Tsonga, Monfils, Gasquet, Ferrer, Berdych, Roddick, Nishikori, Dimitrov etc…
        Pour continuer dans la métaphore hippique, Ourasi avait un truc en plus que les autres canassons pour coiffer 4 GP d’Amérique au trot attelé.
        Même remarque pour Frankel, Sea the stars, Secretariat etc…chez les galopeurs.
        Or tout le monde s’en doute, le gain de performance est autant recherché chez les canassons de course que dans les sports de force ou d’endurance, question de fric.
        Au bout d’un moment, l’inné fait la différence (Puerta se fait quand même défoncer par Nadal en finale de Roland).

      • @ mark

        « Débat de l’inné et de l’acquis »… vous me faites rire. Les béquilles, à votre avis, ça entre dans quelle catégorie ?

        https://www.ouest-france.fr/sport/tennis/rafael-nadal/video-tennis-rafael-nadal-apercu-en-bequilles-deux-jours-apres-sa-victoire-a-roland-garros-976d707a-e6fe-11ec-a5fe-786c78cdd689

        Le cas « Rafa » est absolument unique. Plus je creuse, et plus je suis effaré. Tout a été organisé pour qu’il remporte son 14ème Roland-Garros et son 22ème Grand Chelem…

        https://www.ouest-france.fr/sport/tennis/roland-garros/on-m-aurait-sorti-avant-sur-une-civiere-ironise-nadal-au-sujet-de-son-pied-anesthesie-e13987b4-e63d-11ec-aa9b-5fa0cfacbf46

      • mark knopfler dit :

        @OD, les béquilles ?
        De l’image, du graphique, en soutient du narratif qui accompagne Nadal depuis son arrivée au plus haut niveau.
        https://www.eurosport.fr/tennis/toni-nadal-rafael-n-est-pas-un-joueur-de-tennis-c-est-un-blesse-qui-joue-au-tennis_sto7211889/story.shtml

        A partir de là, toutes ses victoires sur un pied font de lui un super héros.
        Et la foule active l’émotionnel et débranche le rationnel lorsqu’il communique (adroitement) sur les sacrifices qu’il a dû concéder pour créer l’exploit.
        Prochaine étape ? des images en chaise roulante après une victoire sur Wimbledon, avant d’annoncer sa participation à l’US Open ?

        Je force le trait ? Pas tant que cela, au delà de l’éxagératon volontaire, il faut se concentrer sur le story telling que le pouvoir intermédiaire (médias) relaye à dessein.

        Panem et circenses sont consubstantiels aux idoles et la foule a besoin de croire à l’exceptionnel pour alimenter le business, comprende le spectacle Debordien, celui qui se met en scène et réifie absolument tout, vivant compris :

        « Le spectacle est le moment où la marchandise est parvenue à l’occupation totale de la vie sociale. Non seulement le rapport à la marchandise est visible, mais on ne voit plus que lui : le monde que l’on voit est son propre monde ».

        Nadal, comme Federer et Djokovic, bref et de manière plus étendue, les têtes de gondole du sport-spectacle, sont des marchandises.

    • Rien dit :

      Oui il est le roi de la terre battue…. par le mensonge, la tricherie et l’usurpation.
      Un géant aux pieds d argile ou plutôt un grand nain porte quoi!!!
      Il est l’un des reflets parfaits de ce satané monde qui porte au sommet de la pyramide les plus corrompus. D’ailleurs il est probable qu’il fasse le doublé RG/tour de France et nul doute qu’il trouvera encore des fans ou avocats du diable pour justifier l’injustifiable.
      En réalité, il est juste l’un des nombreux symptômes d’une société si profondément malade que la liste devient impossible à l’exhaustivité. Une farce guignolesque , une escroquerie de plus au royaume de la médiocrité et de l’absurde.
      Vive le sport sur Stade 2 mais cela ne nous regarde pas🍿🍿🍿

  4. johnscottconsciousness.com dit :

    N(e)a(n)d(et)al…

  5. xavib dit :

    Lors du match contre Djokovic après avoir gagné le 1er set Nadal s’est fait aplatir au 2e.
    Il est sorti du terrain juste après et quand il est revenu il était bondissant comme une balle neuve et plus explosif que de la nanothermite…

    Du coup le reste du match a été une formalité et Djokovic est rentré piteusement au pays.

    • mark knopfler dit :

      Le tennis est un sport de tempo, celui qui gagne est celui qui impose le sien, les filières ne sont qu’une dérivée du tempo.
      Lorsque le joueur sort du court, il casse la dynamique du moment (négative ou positive pour lui), beaucoup avouent désormais que c’est pour faire un reset et faire le point pendant que l’autre reste seul sur le court, dans une autre temporalité.

      C’est pour cela que désormais, il est très rare que si un joueur sort, l’autre ne le suive pas dans la foulée.

      Au tennis, comme pour la boxe, on est seul, devant une poignée jusqu’à 15 000 spectateurs parfois hostiles, la différence, c’est qu’on ne prend pas de coups physiques sur la tronche et qu’il n’y a pas de coach pour distiller des conseils et passer l’éponge magique aux changements de coté.
      D’ou le recours croissant à des psys dans les staffs des meilleurs pour apprendre à gérer seul, ses émotions négatives ou positives.
      Perso, il faudrait interdire la possibilité de se soigner sur le court, c’est la fatalité, si l’on se blesse ou si l’on est malade, c’est faute à pas de chance et on arrête de jouer, tout simplement.
      Le tennis est un jeu, ce n’est pas la vie.
      Il faudrait également réglementer les sorties du court, les textiles sont plus performants qu’il y a 30 ou 40 ans, donc il n’y a pas de raisons de vouloir changer de tenue parfois jusqu’à 3 fois dans un match, Borg et McEnroe, s’ils en changeaient, c’était sur le court, aux changements de coté.
      Et que l’on ne vienne pas me dire que c’est une preuve du changement/déréglement climatique !!!

  6. Dayanand dit :

    Vidéo best of de 10 minutes de pleins d’aberrations notamment du port du masque, de la psy op COVIDE :

    Vu sur
    https://covidemence.com/2022/06/07/folie-regardez-dans-le-miroir/

  7. Veracruz dit :

    Victoire de la raison… Djoko comprenant à 1H du matin qu’il était clairement « persona non grata » étant déjà effacé des petits écrans sauf du streaming du net et malgré qu’il dominait son 4e Set (5-2), il n’a pas voulu entrer dans une fin de Match Titanique à 5 Sets finissant à plus de 2H du mat (du délire sportif). Nous sommes face à un arrangement clair et net en faveur de l’injecté pour tenir sa revanche face au seul et Numéro 1 mondial qui est capable de le sortir de terre battue mais qui est non piqouzé… (les trans ont droit aux piqouzes eux, conseillées même)
    Elle était là la finale, mais encore fallait-il la voir !
    RG et Eurovision même niveau Français maintenant…

  8. amélie dit :

    Nadal est un « piqué », ça c’est clair !!

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s