Macron l’enfant boudeur entraîne le pays vers une crise de régime accélérée

A moins qu’il ne suive une stratégie de pourrissement de la situation parfaitement assumée et consciente, un jeu dangereux dont l’issue recherchée serait le chaosOD

Crise de régime à J+4 : l’entrée en scène de Macron fait monter les paris

par Eric Verhaeghe

Après le très prévisible résultat des législatives donnant une simple majorité relative au Président, la crise de régime a commencé plus vite que prévu. Alors que Macron pouvait facilement anticiper ce résultat en demi-teinte, il semble sous le choc et improvise manifestement une riposte… qui risque de décomposer le régime beaucoup plus vite que nous le pensions. Personnellement, j’adore…

Dans un monde normal avec un Président de la République qui contrôle la situation et dirige raisonnablement le pays, la semaine ne se serait certainement pas déroulée comme elle s’est déroulée. 

Dès le lundi, peut-être à 20 heures, peut-être avant 20 heures, le Président aurait parlé au pays, après avoir accepté la démission de la Première Ministre. Il aurait dit aux Français ce qu’il pense du résultat, si attendu que nous l’avions annoncé dix jours avant, et il aurait pris une position claire. Soit il aurait demandé à Elisabeth Borne d’expédier les affaires courantes le temps de former un nouveau gouvernement, soit, comme en Belgique, il aurait nommé un “informateur” chargé d’explorer les possibilités d’une coalition pour gouverner. 

L’autoritarisme est consubstantiel à Macron

Mais ce scénario-là se déroulerait dans une démocratie normale. Emmanuel Macron n’appartient pas à ce monde-là. Il appartient à la caste mondialisée, comme Aymeric Caron de la France Insoumise d’ailleurs, ou comme Eric Zemmour, qui considère que le suffrage universel revient à faire voter des “cons”, des “abrutis” ou des “analphabètes”. 

Donc, le suffrage universel n’est audible que quand il vous donne raison. Il est disqualifié lorsqu’il vous donne tort. 

Ce blocage culturel, d’aucuns diront politique, explique largement pourquoi Emmanuel Macron va, sans s’en rendre compte, aggraver et accélérer la crise de régime au lieu de la retarder. 

Le refus de reconnaître l’autre et sa liberté

De ce refus d’entendre ce que l’autre pense s’il ne pense pas comme vous (procédé largement promu par la propagande sur le vaccin dénonçant les “complotistes”), Macron n’a cessé de donner des démonstrations cette semaine. Jusqu’à ce mercredi soir, il s’est étonnamment tu, refusant la légitime démission de la Première Ministre. Puis il a reçu sans intention claire les leaders de sa toute nouvelle opposition. On ne sait si c’était pour les écouter ou les intimider.

Enfin, il a pris la parole à la télévision pour expliquer qu’il avait été élu sur un mandat clair (en l’espèce, la retraite à 65 ans et le rejet du RN), et que l’opposition devait désormais dire si elle se ralliait à lui ou pas. 

Bref, voilà un Président qui est tétanisé par des événements pourtant d’autant plus prévisibles qu’il n’a pas fait campagne… et qui demande désormais une allégeance à des groupes forts de leur légitimité populaire pour lui dire non. C’est comme si il n’avait absolument rien compris à la démocratie. 

Comme s’il était un enfant qui pigne pour avoir son jouet. 

Un dangereux calendrier pour les institutions

La logique institutionnelle aurait voulu qu’il laisse Elisabeth Borne gérer la crise puisqu’elle est, constitutionnellement, la cheffe de la majorité. Bousculant l’Etat de droit comme à son habitude, Macron gère la situation en direct, avec son habituelle incapacité à décider, privant Elisabeth Borne de la possibilité d’affirmer son autorité, et subordonnant l’ensemble du débat public à ses caprices d’enfant. 

Petit problème : Macron se prive ainsi d’un coupe-circuit, puisque, une fois de plus, il se place au premier rang de la salle pour gérer un scénario qui lui échappe. 

Deuxième autre petit problème : Macron n’aura pas le temps de s’occuper de la politique intérieure, y compris de ce problème accessoire qui consiste à disposer d’un gouvernement. Il doit en effet empiler un sommet de l’Union, puis un G7, puis une réunion de l’OTAN. Bref, nous sommes trop petits pour lui, et le règlement des affaires attendra au mieux la semaine prochaine.

Pendant ce temps-là… le siège de Président est vacant. 

La porte est ouverte à toutes les révolutions, du fait de l’incurie présidentielle. On mesure ici le risque de Macron prend en ne déléguant pas la gestion des affaires qu’il n’est plus en mesure de suivre…

Une crise de régime accélérée

Bref, Macron le brillant, Macron le génie, est visiblement cornérisé lorsqu’il s’agit de gérer une crise où le peuple lui dit son désamour sans échappatoire et sans manipulation possible. Comme un enfant boudeur qui retient sa respiration jusqu’à ce que ses parents cèdent, il expose tout un pays à une crise de régime accélérée. 

La France, en 2017, a cru se sauver avec un Jupiter. Las ! c’était un imposteur, et le pays est désormais aux abois. 

Rien n’exclut que la mort de la Vème République ne survienne beaucoup plus vite qu’on ne le pense faute d’un Président à la hauteur des enjeux. 

Eric Verhaeghe, Le Courrier des Stratèges, le 23 juin 2022

Rappel :

Décidément, c’est le chaos à tous les niveaux

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Macron l’enfant boudeur entraîne le pays vers une crise de régime accélérée

  1. zorba44 dit :

    Oui que ça saute …bouh on ne va pas pleurer !
    La suite logique est qu’il tente un 49-3 à la première occasion et essuie le vote d’une motion de censure…\
    Dissolution et les cons, abrutis et moutons vont y prendre goût et de lui filer une autre claque !

    Jean LENOIR

  2. Albonette dit :

    Macron est un pervers narcissique qui n’a que faire du peuple.On lui a fait croire dans sa jeunesse qu’il était un génie un Mozart de la finance.mais c’est plus un inconséquent imbu de sa personne et rêvant d’un destin encore plus grand pour sa seule gloire égocentrique ! Il arpente le monde comme dans un théâtre qu’il croit à sa mesure voulant plier la réalité à sa mégalomanie !les soucis du peuple? Le peuple pour lui est une somme de gens qui ne sont rien et comme dirait le psychopathe Hariri que faire de ces inutiles,de ces sans valeur! Mais ce qu’il ne comprend pas c’est la force d.un peuple quand il est ainsi méprisé et il l’apprendra à ses dépends mais le peuple va avoir la gueule de bois avant de se ressaisir car derrière Macron ,les obscures forces mondialistes agissent et sont à l’œuvre mais je crois que le peuple se réveillera pour retrouver sa souveraineté mais cela ne se fera pas sans une phase chaotique !

  3. clavreul dit :

     » Il faut que chacun prenne ses responsabilités. » Elizabeth Borne
    En gros ça n’ est pas terrible mais cela peut être pire encore, et si c’ est pire, vous ne pourrez vous en prendre qu’ à vous même ! voilà en substance le contrat social de la macronie.
    C’ était il y a quatre ans déjà :

    Tout à fait docteur, nous pouvons dire à cet endroit que cela relève de manipulations perverses et induites par des personnes toxiques.

    • clavreul dit :

       » Quoi qu’ il se passe n’ ai je pas la sensation que c’ est toujours moi qui me fait avoir ?  »
      Ah bah si ! c’ est ça docteur…

    • clavreul dit :

       » Communiquer, c’est à dire raconter des histoires « .
      Oh là là, ma Élizabeth a eu 20/20 devant la Ruth ce soir sur LCI.

  4. Nicole Lereg dit :

    Qu’il foute le camp en vitesse, lui et son équipe. Il prétendait emmerder ceux qui ne sont pas rentrés dans sa combine d’ARN-messager. On n’en veut plus de ce sale type, et que son remplaçant se le tienne pour dit, les Français ne se laisseront plus manipuler, ils ne se laisseront plus con vaincre.

    • clavreul dit :

      Et Borne qui dit que la France c’ est l’ égalité des chances républicaines. Oui, la république c’ est l’ égalité des chances devant l » exploitation professionnelle de demain pour une jeunesse sacrifiée. L’ usurpatrice élite a détruit et corrompue la France de l’ intérieur. La Révolution permanente où l’ hébreu devenu citoyen, organise le triomphe de la civilisation nouvelle emmenant du même coup le monde chrétien dans le cercueil d’ Hiram. Pour cela, il faut abêtir la jeunesse, la désorienter, pour mieux en fortifier les faiblesses. La Patrie Française va devoir se réveiller car nous faisons marche vers le pire.

  5. Dayanand dit :

    Selon Harari le meilleur moyen d’attirer l’attention des gens est de les effrayer. (1’25)
    https://odysee.com/@laileastick:4/little-2022-049-selon-harari-le-meilleur:f

  6. Kodiak dit :

    Espérons qu’en voyant cette fresque certains « ignorants » feront leurs recherches. Et bravo l’artiste !
    https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-fresque-controversee-de-la-marionnette-macron-ne-sera-pas-effacee-a-avignon-1655990859

  7. e dit :

    « La France, en 2017, a cru se sauver avec un Jupiter. Las ! c’était un imposteur, et le pays est désormais aux abois.  »

    Hein? Qui a cru se sauver en 2017?

    Macron n’a jamais été l’espoir de la France

    la preuve les élections ont été truquées en 2017 comme en 2022
    https://www.profession-gendarme.com/l-arrivee-par-fraudes-graves-de-macron-a-lelysee-en-2017/

    l’auteur n’a pas du sortir de chez lui, et entendre crier dans les rues, Ni Lepen, Ni Macron en 2017
    vous pouvez entendre les cris dans les rues de 2017 ici si vous ne les avez pas écouté avant

  8. Laurent dit :

    Le coronacircus repart pour un tour. Bien que démissionnaire, Brigitte Bourguignon a eu le temps d’envoyer au Conseil d’Etat le premier projet de loi Covid post-législatives 2022. Il est inscrit en urgence à partir du 29 juin. Il est demandé de prolonger jusqu’au « 31 mars 2023 » ses pouvoirs réglementaires (pouvoir dérogatoire par simple «décret ») y compris la possibilité de rétablir le pass vaccinal. En résumé, Macron réclame de nouveau les pleins pouvoirs à l’Exécutif sous prétexte sanitaire (projet de loi dans l’article d’atlantico).
    https://atlantico.fr/article/decryptage/exclusif-le-gouvernement-projette-la-prolongation-du-pass-vaccinal-mais-avec-quelle-majorite-sante-covid-19-pandemie-brigitte-bourguignon-emmanuel-macron-vaccination-francais-projet-de-loi-roger-verniere

    Florian Philippot@f_philippot
    Dans la loi covid qui arrive, il y a possibilité pour le gouvernement de remettre un #PassVaccinal par décret jusqu’au 31 mars 2023 !
    Scandale inouï !
    ➡️ Les oppositions ont le devoir de voter contre !
    Rdv Samedi 02/07 14h Palais Royal cortège national !

  9. mark knopfler dit :

    Eric Verhaeghe se plante complètement.

    Il ne fallait pas être devin pour, d’une part, deviner que Macron allait être réélu, malgré le spectre de la menace fantôme de Mélenchon et surtout à cause/grâce à la double psy-up ukraino-covidienne et d’autre part, avec une majorité infime à l’AN qui justifiera d’autant mieux l’amorce d’un gouvernement d’union nationale, lorsque l’effondrement sera acté, avec les conséquences que l’on devine derrière, sur fond de pénuries et d’efforts de guerre.

    Le plan des mondialistes est d’accélérer l’agenda supra, comprendre signer l’épitaphe de ce qui permettait de contrôler les nations par le clivage droite/gauche, Macron a d’ailleurs été élu en 2017 en « tuant » l’UMPS via sa doctrine du « ni-ni » ou du « en même temps », afin d’amorcer le nouveau paradigme du NOM qui clivera post-nationalement, donc dans la logique de continentalisation, sur du sociétal, principalement autour de l’écologie, la santé et la sécurité, ce qui signera, en même temps, l’acte de naissance de la déplétion heureuse et l’épitaphe de la mondialisation malheureuse, celle de l’ambition d’un universalisme judéo-chrétien.

    Macron n’est absolument pas en difficulté au niveau de sa feuille de route, le plan se déroule comme prévu et la prochaine étape sera de justifier les spoliations et les restrictions des libertés (sacrifices) pour cause de crises à 360° (tribulations), les pays, pas seulement la France, seront effectivement aux abois.
    Plus la guerre Russo-ukrainienne dure, meilleur ce sera pour le grand reset qui est une grande théorie néo- malthusienne du choc sur un triptyque majeur visant à provoquer peur, sidération et consentement, afin de basculer dans un nouvel age d’or, celui d’un retour à la religion universelle.
    Prochaine étape : accentuation de l’amorce des pénuries énergétiques et alimentaires, retour du méchant virus, activation des lois d’exceptions pour causes de crises majeures, ce qui implique un contrôle accru des populations par le numérique.

    Si Macron saute politiquement, ce ne sera qu’une crise de régime pour les médias aux ordres et chargés de manipuler les foules, mais il n’est pas encore sur un siège éjectable, la preuve, il a refusé la démission de Borne, Matignon, parfait fusible de l’Elysée, un grand classique, si pas suffisant, alors sera instauré un Etat d’urgence permanent ou Etat juridique d’exception (loi martiale).

  10. sherlok dit :

    il faut avoir peur au lieu de se réjouir, jeanmi et mimi sont dangereux. et sont dans une cage dorée, solidement installée.
    je le dis souvent nous sommes dans une époque diabolique, que vous le croyez ou non comme disait l’autre. il le diable, installe qui il veut, c-à-d ceux qui le servent. « fait devant moi un acte d’adoration et je te donnerai le pouvoir » Luc4 vers 6.
    eyes wide shut, c’téait bien décrit par S. Kubrik. ils ont des yeux mais ne voient pas, autrre citation de l’envoyé de Dieu = le Christ, l’Oint,= le choisi pour mettre de l’ordre dans ce foutoir.
    c’est peut être trop fort pour la majorité qui vote.

    • sherlok dit :

      et puis il y a l’autre …. le gaz, le problème le vrai, ce sera plus crucial que les tergiversations politiques en cours.
      pour l’hiver, dans 4 mois, gla, gla. 19 ° maxi et encore si y a des coupures.
      c’est aussi ça, nos zélites, grands timoniers, visionnaires arrogants.

      )

      )

      • Kodiak dit :

        Même si le thermomètre descend à -20°, les manipulés, les endormis, ceux qui ne veulent pas voir, désigneront le méchant Poutine responsable des glaçons pendant à leurs nez.

    • mark knopfler dit :

      Pour compléter les propos d’Henrion-Caude qui, ne l’oublions pas, passe encore pour une folle complotiste auprès de la majorité des médias et de la population :

      Ca fait plus de 30 ans, plus vraisemblablement 40, que la maitrise démographique mondiale est dans les cartons du NOM, donc la psy-op Covid n’est pas une suprise dans cette volonté de stopper la croissance démographique mondiale, phase préparatoire à une réduction drastique de la population mondiale.
      On retrouve ici les thématiques présentent dans les Georgia Guidestones, mais pas seulement.
      Rappelons que la doctrine repose sur l’adéquation entre production de richesses et démographie.
      A production de richesses constantes ou déclinantes, la population doit stagner ou diminuer d’autant, la masse critique était de 8-9 milliards avant une décroissance envisagée dans la XXIème siècle.(cf Darrell Bricker et John Ibbitson, « Empty Planet »).
      La déplétion, le ralentissement économique provoqué en occident, l’effondrement volontaire de la production de richesses pour sauver la vie, donc Gaïa (GIEC, acteurs du RCA etc…), impliquent une forte réduction de la population.

      Aujourd’hui, il faut le formaliser une bonne fois pour toute, sous couvert d’éviter des extinctions de masse, beaucoup sont prêts à sacrifier la reproduction des humains, probablement de manière aléatoire, afin de s’éviter l’accusation d’avoir choisi, ce qui peut expliquer l’obligation vaccinale qui ne s’explique absolument pas au regard de la dangerosité réelle du covid.

      « La démographie, c’est le destin » Auguste Comte.

  11. Nanker dit :

    Mon humble analyse…

    Il s’est fait élire comme Mitterrand en 1988 (pas de campagne et une litanie de mensonges pendant le débat avant le second tour) donc Macron va avoir un second mandat comme celui du vieux de Latché entre 88 et 95 cad un vrai martyre, avec changement de 1ers ministres pour retrouver un peu de sang neuf (Mitteu en avait usé trois).

    L’ère Mitterrand II avait été également marquée par de nombreux scandales : connaissant la probité « infaillible » du Neuneu d’Amiens je ne doute pas que certains cadavres vont quand même sortir du placard et empoisonner le règne de Macron II.

    « A moins qu’il ne suive une stratégie de pourrissement de la situation parfaitement assumée et consciente, un jeu dangereux dont l’issue recherchée serait le chaos… »

    C’est fort probable mais Neuneu n’est pas équipé pour le gros temps : il est « vert » au niveau du vécu et psychologiquement il craque et devient castrat dès que ça chauffe.

  12. Ping : Macron l’enfant boudeur entraîne le pays vers une crise de régime accélérée — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie – INSURRECTION PACIFIQUE

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s