Un “confinement climatique” et des rationnements brutaux pour la rentrée ?

Ma critique du projet mondialiste est moins “américano-centrée” que celle d’Eric Verhaeghe et de la plupart des médias alternatifs. A cette réserve près, je souscris entièrement à l’analyse ci-dessous. OD

Au G7, Macron a officiellement accepté que la CIA organise la propagande occidentale en Europe

Par Eric Verhaeghe

Le dernier G7 (tenu en Bavière en début de semaine) est passé à peu près inaperçu en France. Il faut dire que ses conclusions en anglais sont largement inaccessibles au journaliste moyen, imbu de sa personne et de son imaginaire déontologie, mais parfaitement désarmé lorsqu’il s’agit de déchiffrer le monde contemporain. Donc, le public français n’a eu droit qu’aux quelques échanges théâtraux entre Macron et Biden sur le prix de l’énergie (avec un Président américain qui n’a pas décroché un mot et n’a peut-être pas reconnu son homologue français). L’essentiel était pourtant ailleurs, car le G7 est l’outil privilégié que le Deep state américain manie pour caporaliser l’Occident.

Donc, le public français n’aura majoritairement eu droit, sur le G7, qu’à quelques échanges théâtraux et insignifiants entre Emmanuel Macron et un Biden décati sur le prix du pétrole. L’essentiel est passé sous les radars. Pourtant, il vaut la peine d’être connu. 

Une planète durable… ce qu’on ne vous a pas encore avoué

Alors que le prix du pétrole à la pompe bat des records historiques (et file gentiment vers les 3 euros le litre), Macron a souscrit à une déclaration finale qui promet de vrais rationnements “écologiques” et très probablement la mise en place d’un confinement brutal pour sauver la planète. 

Vous lirez par exemple, page 2 de la déclaration :

We will effectively implement domestic mitigation measures to achieve our NDC targets
and commit to increase our ambition, including for example, by adopting or strengthening
sectoral targets, non-CO2 sub-targets, or stringent implementation measures.

(Nous mettrons efficacement en œuvre des mesures d’atténuation nationales pour atteindre nos objectifs NDC et s’engager à accroître notre ambition, y compris, par exemple, en adoptant ou en renforçant des objectifs sectoriels, des sous-objectifs non liés au CO2 ou des mesures de mise en œuvre strictes.)

Qu’en termes châtiés, ces choses-là sont dites. Le G7 aurait voulu préparer un confinement climatique, avec une réduction forcée de la consommation de pétrole ou de gaz qu’il ne s’y serait pas pris autrement, et qu’il n’aurait pas utilisé d’autres termes. 

Le scénario est écrit d’avance : à la rentrée de septembre, le thème du “gap” énergétique va venir à toute vitesse, et l’opinion publique va s’entendre dire que, pour éviter la catastrophe, il faut brutalement réduire les consommations quotidiennes. Et comme tout cela n’ira pas assez vite, des mesures expéditives seront prises. 

Si vous lisez bien le texte du G7, il est question “d’accroître notre ambition” en matière de CO2, c’est-à-dire d’aller plus vite dans les rationnements, alors même que l’embargo sur la Russie fait dangereusement augmenter les prix. On comprend l’opération qui se joue en sous-main : sous couvert d’écologie, il s’agit de créer les conditions d’un chaos, et d’un choc politique pour y faire face. Tous ceux qui ont lu mes premiers chapitres sur l’agenda du chaos verront que le G7 prépare la continuation du COVID, puis de la guerre en Ukraine, par un chaos écologique dont l’objectif final est de caporaliser l’Europe et l’ensemble de l’Occident sous le joug américain. 

Ce n’est pas une mince affaire que tout cela. Et l’on pourrait penser que les journalistes fassent leur métier en évoquant le sujet. Mais comme ils sont tous anesthésiés par l’argent que le CAC40 leur verse, ils préfèrent ranger précautionneusement tous ces thèmes sous l’étiquette de complotisme. 

Le libre-échange envers et contre tout

Des esprits taquins pourraient penser que l’une des principales causes de pollution et de gaspillage d’énergie provient du libre-échange et de sa manie d’affréter des avions pour acheminer des haricots kényans ou sud-africains en plein hiver en Europe ou en Amérique du Nord. Un meilleur respect des saisons et des circuits courts diminuerait la production de CO2. 

Que nenni !

Le G7, qui n’existe que pour coordonner le libre échange en Occident, ne démord pas de sa doctrine (p. 10) :

Trade flows play an important role for the green and just transition and for the diffusion of
environmental goods, services, technologies and innovations. Through a mix of binding and
non-binding measures, we commit to advancing sustainable supply chains that are netzero aligned and climate resilient, decouple agricultural production from forest loss and
land degradation, use resources sustainably, reduce environmental impact, foster
circularity, and promote decent work.

(Les flux commerciaux jouent un rôle important pour la transition verte et juste et pour la diffusion des biens, services, technologies et innovations environnementaux. Grâce à un mélange de contraintes et mesures non contraignantes, nous nous engageons à faire progresser des chaînes d’approvisionnement durables alignées sur zéro net et résilientes au climat, à dissocier la production agricole de la perte de forêts et dégradation des terres, utiliser les ressources de manière durable, réduire l’impact environnemental, favoriser circularité et promouvoir le travail décent).

Là encore, dans un monde normal, il se trouverait quelqu’un pour s’esclaffer de l’affirmation selon laquelle “les flux commerciaux jouent un rôle important pour une transitio verte et juste”. Dans la France de 2022, personne n’y trouve rien à redire. 

Là encore, la stratégie “écologique” est claire : il s’agit d’une arme pour domestiquer les peuples et pour surtout continuer le “business as usual”, c’est-à-dire un libre échange où la Commission Européenne décourage la production de tomates sur le sol européen et encourage leur importation depuis le Maroc

Simplement, le libre échange s’est longtemps justifié comme véhicule pour répandre la démocratie partout. Il est désormais synonyme de dictature. 

Le G7 salue Gates et son vaccin en 100 jours

 Comme il se doit, le G7 a redit tout le bien qu’il pense du vaccin, et a commis cette phrase qui en dit long sur l’influence de Bill Gates et de ses projets industriels sur les relations internationales, au moins en Occident (page 13) :

In this context, we welcome the progress made on the 100 Days Mission to support science to develop safe and effective vaccines, therapeutics, and diagnostics. We will step up, align, and track our efforts on pandemic preparedness in close cooperation with WHO.

(Dans ce contexte, nous saluons les progrès réalisés sur la Mission des 100 jours pour aider la science à développer des vaccins sûrs et efficaces, thérapeutique et diagnostique. Nous allons intensifier, aligner et suivre nos efforts sur la préparation de la pandémie en étroite collaboration avec l’OMS.)

Là encore, le G7 réaffirme sa stratégie du chaos en matière sanitaire, consistant à mettre en scène des pandémies dramatiques pour justifier des mesures d’exception. 

Au passage, le G7 redit tout le bien qu’il pense du futur traité sur l’OMS. 

L’ordre américain réaffirmé dans tout son wokisme

Les petits curieux liront avec attention la réaffirmation du credo occidental dans sa politique sottement manichéenne anti-russe et pro-LGBTQ et autres. Si vous vous demandiez d’où venait le wokisme, lisez la déclaration du G7 et vous comprendrez qu’elle est une arme utilisée par la diplomatie américaine pour neutraliser les identités traditionnelles de l’Occident et mettre celui-ci au service du Deep State américain et de ses intérêts financiers. 

De la façon la plus grossière et la plus grotesque qui soit. 

La propagande de la CIA généralisée à tout l’Occident

Mais ce qui nous paraît le plus explosif et le plus choquant dans ce dossier, c’est le rôle essentiel que la CIA s’est vu confier par le G7 pour maintenir l’ordre dans les consciences occidentales, notamment sur l’affaire ukrainienne (mais si l’on admet qu’il y a un “narratif” unique en Occident depuis le COVID, on mesure spontanément le rôle imparti à l’agence américaine). 

Voici ce que dit la déclaration du G7 (page 25):

À la lumière de la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine, nous restons engagés et renforçons notre coopération par le biais du mécanisme de réponse rapide (RRM) du G7 afin de protéger nos systèmes démocratiques et les sociétés ouvertes des menaces étrangères, telles que l’information, la manipulation et l’ingérence, y compris la désinformation. Nous saluons l’immédiate réponse du G7 RRM, y compris sa collaboration avec le Carnegie Endowment for International Peace, en établissant un réseau de crise multipartite composé du G7, des gouvernements, des plateformes de médias sociaux et la société civile pour soutenir l’intégrité de l’environnement informatique ukrainien face à la guerre de l’information sans précédent menée par la Russie. (…)

Le RRM (mécanisme de réponse rapide) fut créé au sommet de Charlevoix, au Canada, en 2018, et coordonné depuis par le Canada. Il s’agit d’une task force chargée de répandre un narratif unique dans les médias occidentaux. 

Nous nous intéresserons prochainement à ce mécanisme dont personne ne parle jamais, mais qui s’occupe de beaucoup de sujets, étonnamment, par exemple des programmes présentés aux élections européennes de 2019. On comprend ici que le G7 pilote de discrètes agences d’information chargées de diffuser la bonne parole dans nos medias. 

Tiens ! tiens !

Quant à la Fondation Carnegie, ses liens avec la CIA et le NED sont assez bien décrits un peu partout, notamment ici

Bref, Macron n’a visiblement pas eu de peine à valider l’intrusion quotidienne de la CIA dans les salles de presse subventionnées. Et cela ne pose de problème à personne, semble-t-il. 

Eric Verhaeghe, Le Courrier des Stratèges, le 30 juin 2022

Rappels :

La « sobriété énergétique », dernier habillage de la pénurie avant le rationnement

L’arnaque climatique n’est pas morte : elle pourrait ajouter ses propres confinements à ceux du Covid-19 !

Le rapport du GIEC et le « passage du Covid au climat » ou comment la brigade de la Nouvelle normalité nous prépare à un changement de direction

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Un “confinement climatique” et des rationnements brutaux pour la rentrée ?

  1. Kodiak dit :

    Pour info, le docteur Vladimir Zelenko serait décédé le 30 juin 2022.

  2. rodez21 dit :

    « Le libre-échange envers et contre tout »

    Pour parvenir à maintenir un libre échange afin de pouvoir continuer à manger des fraises ou des kiwis en plein hiver dans l’hémisphère nord, il faut pouvoir disposer d’une clientèle, si possible solvable.
    J’en conclu de manière peut-être hâtive, que si libre échange il y a, il sera réservé à une petite élite (la caste & ses subordonnés), la plèbe découvrira le plaisir de déguster vers, grillons et autres insectes, vendus si l’on s’est montré bien sage, et à jour de ses vaccinations.

  3. A reblogué ceci sur et a ajouté:
    Voilà pour comprendre encore ce qui se passe, un article édifiant sur la réalité, autre chose que tout les mensonges que les médias officielles, tv. etc, nous servent depuis des mois… Sarah

  4. sherlok dit :

    le public est entré et fabriqué pour cause, dans un endormissement, une sidération peu commune, à une époque où il pourrait être le mieux informé que tous ses ancêtres l’ont été, où il est devenu stupide, endormi, c’est remarquable !!! mais pas pour tout le monde, il y en a encore qui sont conscients de la manip.
    Le vrai journalisme il N EXISTE PLUS. c’est devenu des participants au plus grand complot planétaire et organisé de tous les temps. quand je les vois réunis, Trudeau, Macron, Biden, Johnson, vd Leyen etc…. tous des enfants bercés dans la matrice, et ça marche. je crois qu’ils sont eux-même dans un inconscient fabriqué et utilisé à la cause se croyant des élus, des bénis, mais de qui?
    le monde occidental l’Europe en particulier, est au bord de l’effondrement, à cause de ceux-là même. et toujours les piquouses pour août ou septembre

    • Catherine dit :

      Notre époque n’est pas une époque où on informe mais où on « désinforme ». Les gens redeviendraient peut-étre eux-mêmes si on leur retirait tous les médias quels qu’ils soient dans un premier temps. Histoire de remettre les pendules à l’heure!!!! Les gens s’étonneraient même de pouvoir « re-penser ». Bon, ok, je sais que c’est impossible, mais les médias sont devenus leurs dieux et ne jurent que par eux😩😩😩. Et pour ceux que vous citez, ils seront jetés comme de vulgaires jouets quand ils ne serviront plus la cause de qui l’on sait….

  5. Elysée dit :

    « L’américanocentrisme est la tendance à valoriser la culture américaine et à l’étendre à la compréhension d’autres cultures. Elle peut être soit consciente soit inconsciente ».

    ‘Cette thèse est évidemment fausse car, selon l’Histoire de l’Amérique, une étude a permis de constater que les Etats-Unis ont été en guerre 91% du temps de leur existence’.
    Il n’y a pas de véritable ‘culture’ américaine, juste des agrégats gérés par la City de Londres, Wall Street, etc….et qui occultent toute l’économie souterraine entre autres.
    https://www.dhnet.be/actu/monde/2015/02/24/depuis-la-creation-des-etats-unis-le-pays-a-ete-en-guerre-218-ans-4OJZRLCYRVGQ7BDFCYGDDBW7TA/

    Bien évidemment, le peuple américain n’y est pour rien ou presque.
    Aveuglé, manipulé, instrumentalisé.
    Leurs dirigeants sont le bras armé de l’oligarchie anglo-saxonne mondialiste dont les racines plongent dans le nazisme de la seconde guerre mondiale et l’apologie du sionisme bien sûr.

    « Les petits curieux liront avec attention la réaffirmation du credo occidental dans sa politique sottement manichéenne anti-russe et pro-LGBTQ et autres » dit l’article.
    Entièrement d’accord mais peine perdue, peu de personnes lisent et s’intéressent à la géopolitique.

    • Elysée,

      Je voulais simplement dire que pour moi, le projet mondialiste n’est pas porté ou incarné seulement par l’oligarchie américaine.

      Les autres factions oligarchiques, qui luttent aujourd’hui contre la domination impériale des Etats-Unis, lesquels étaient jusqu’à présent les leaders exclusifs du Nouvel ordre mondial en gestation, ne sont pas moins gangrenées par le mondialisme négateur des peuples et des souverainetés nationales.

      Elles veulent juste que leur revienne la part du gâteau qui leur est due. Celle que leur ont promise les grandes familles de la finance internationale.

      Dans l’esprit des grandes dynasties financières, il s’agit de mettre fin à l’hégémonie du dollar, qui souffre d’être à la fois la monnaie mondiale et une monnaie nationale.

      Les élites américaines font de la résistance face à ce basculement géopolitique programmé. Elles ont fait de l’Ukraine et de l’Europe (qui leur est largement inféodée) le champ de bataille principal de leur projet de « Nouveau siècle américain » (PNAC).

      • LEBLET dit :

        Bravo encore pour ce blog Monsieur Demeulenaere !
        Je partage votre point de vue. Il me semble en effet que c’est finalement cette résistance de l’oligarchie américaine au passage à un monde multipolaire qui peut nous sauver (malgré eux) et faire échouer le plan. C’est contre-intuitif mais en défendant leurs nations contre l’hégémonie américaine, ce sont en fait Poutine et Xi Jinping qui œuvrent en bons élèves à un gouvernement et une monnaie mondiale voulus par les élites financières parfaitement apatrides. En aucun cas, ils ne sont nos sauveurs (voyons ce qu’ils font à leurs peuples, voyons à quel point leur participation bénéficie à la partie 1 du plan, avec la Chine, le Covid, les QR Code et la vaccination, avec la Russie l’étape 2 avec les pénuries alimentaires et énergétiques et donc l’écologie, les insectes, la fin de la voiture, etc). Comme vous le dites, on leur a juste promis une part du gâteau en échange de faire leur part du narratif. Donc, la guerre sera notre tombe ET notre porte de sortie. La folie de la guerre USA/Europe contre la Russie/Chine/Iran que veut l’oligarchie pro-américaine risque de couter très cher en vies humaines (en particulier en France, les frappes nucléaires tactiques seront probablement d’actualité) mais ce sera sans doute le seul moyen que la bête s’écroule. Car si on doit attendre que les 95% d’endormis se réveillent autour de nous, je ne veux pas être pessimiste, mais on sera en 2030 et ce sera game over… Notre intérêt, c’est que les puissants se fassent la guerre: à des échelles différentes, USA contre Chine, Russie contre UE, Musk contre Gates mais pourquoi pas aussi great reseters des GAFAM contre les Wall Mart, Auchan, Leclerc, etc du monde entier qu’ils veulent ubériser… Si Leclerc se rendait compte (peut-être est ce le cas) que son pire ennemi est in fine Davos (on viendra peut-être aux confinements « à la Shangai » où le seul moyen de faire ses courses est de se faire livrer et demain les livraisons se passeront des magasins), peut-être qu’il pourrait y avoir un peu de sport… Le chaos d’en bas ne nous bénéficiera sans doute (quoi que ?) pas (car loi martiale, répression,…) mais si nous trouvons comment (des idées ???), il me semble que nous devrions encourager celui d’en haut coûte que coûte…

      • Elysée dit :

        « Les élites américaines font de la résistance face à ce basculement géopolitique programmé ».

        Une ‘résistance’ de façade alors car tout converge vers le NWO et l’effondrement du dollar en fait partie, ils le savent pertinemment et le souhaitent ardemment.
        N’oublions pas que tout se joue dans les Ur-Lodges dont Poutine fait partie également.

        Je vous rejoins sur le partage du gâteau.
        Une thèse chère à Pierre Hillard d’ailleurs.

        Bon WK !

  6. Catherine dit :

    Ah ben oui, ils les éliminent un par un…… Ce sera qui le prochain???? Bien à vous

  7. Monique B dit :

    C est effrayant de lire tout ça. Pas assez en….avec le pass vaccinal qu ils vont remettre à présent on ne pourra circuler où on veut mais c est délirant….

  8. Catherine dit :

    Tiens, on ne porte plus la cravate au G7??!!!! Ils m’ont l’air très sûrs de leurs prochains coups qu’ils vont nous asséner sur le coin de la figure…. Tellement sûrs d’eux qu’ils en oublient les bonnes manières, Cette bande de « …………. » (chacun y mettra le qualificatif de son choix) m’a l’air très à son aise. Ils affichent des têtes de gens contents d’eux-mêmes….on n’a pas fini d’en baver😭😭😭😭.

  9. e dit :

    en un mot, ils vont interdire les achats et les ventes de tout ce qu’ils veulent sous prétexte de CO2 bidon.

    ils pourront confisquer vos maisons, voitures, vu que tout produit a un taux de CO2 pour eux.

    c’est le revenu universel en échange de tous vos biens, et en échange du pass vaccinal, qu’ils préparent pour la rentrée.

    Vous ne pourrez pas acheter dans certaines zones, dans certains magasins, ou certains produits avec le revenu universel sous prétexte de CO2.

    vous n’aurez pas le droit de vous déplacer à plus de .km de chez vous, à cause du CO2, bon prétexte pour enfermer les gens en smart cities et les empêcher de s’installer en campagne où ils peuvent avoir l’autarcie alimentaire.

    alors filez en campagne avant septembre et vite!

    les villes intelligentes connectés vont s’actionner en mode Seigneur des ténèbres maintenant.

    ceux qui restent crèveront de la piqouze, de la famine, de la soif, de la faim, du froid.

    au moins à la campagne, vous pouvez vous chauffer au bois, et faire des serres électriques avec la thermoélectricité.

    achetez le matériel dont vous avez besoin pour la thermoélectricité dès maintenant.

    Tapez thermoélectricité sur youtube pour les tutos.

  10. e dit :

    dans le projet, ils parlent aussi de réquisitionner encore 30% des terres de la planète et 30% des océans, donc ils vont utiliser l’armée pour chasser les gens dans les campagnes dans le monde entier, et les enfermer dans les smart cities de la piquouze forcée

    n’oublions pas que Big Pharma a réclamé des zones d’océan et de terre, ces 30% appartiendront à Big Pharma et ses actionnaires, pour faire le chantage du rationnement en échange de la piquouze dans les smart cities
    https://cv19.fr/2021/02/27/pfizer-exige-des-reserves-bancaires-des-bases-militaires-et-des-batiments-dambassade-comme-garantie-pour-les-vaccins-covid-19/

    Big Pharma a réclamé aussi des quotas élevés de droits de pêche dans les zones maritimes qu’elle veut réquisitionner

     » En effet, le contrat avec ce laboratoire stipulait que l’Argentine devait permettre à l’entreprise Pfizer le contrôle des glaciers de Patagonie que des milliers de touristes visitent chaque année. De plus, on exigeait, pour la livraison des doses, l’accès à la mer du sud argentin corrélé à des quotas élevés de droit de pêche ! »
    https://www.legrandsoir.info/l-argentine-annulera-t-elle-son-contrat-avec-pfizer.html

  11. Kodiak dit :

    Un bon exemple d’action à entreprendre partout pour montrer aux endormis le résultat des vaXXins :
    https://odysee.com/@action200perpignan:f/20220630-Quai-Vauban:c

  12. Kodiak dit :

    Grève illimitée au CHU de Bordeaux.
    Ils se plaignent mais pas un mot sur les soignants pestiférés exclus. La honte :
    https://odysee.com/@RTFRANCE:a/CHU-Bordeaux:5

  13. zorba44 dit :

    Crépuscule de la civilisation… CO2 « biden » : la fin est proche.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s