Coupures de gaz : l’UE ciblera les ménages pour épargner les entreprises

par Eric Verhaeghe

Un Conseil Européen des ministres de l’Energie a permis hier de valider une proposition de règlement présentée par la Commission pour organiser les coupures de gaz dans l’Union. L’opération est enrobée sous l’appellation pudique de « réduction de consommation », en l’espèce de 15%. La presse subventionnée (et anesthésiée par les éléments de langage fournis par le Deep State américain) prend bien garde à ne pas réveiller le public ordinaire : elle évite d’expliquer clairement que la réduction de consommation se traduira par du rationnement plus ou moins brutal selon les pays. Et le règlement prévoit expressément de cibler, en priorité, les ménages.

Premier point : il faut savourer les formules pudiques que la presse reprend à tour de bras sans en expliquer clairement le sens au grand public. Le règlement que l’Union s’apprête à imposer aux peuples qui la composent s’appellent “mesures coordonnées de réduction de la demande de gaz”. Ce charabia technocratique ne veut rien dire d’autre que “coupures de gaz pour les ménages ordonnées par la Commission Européenne”. Mais il est vrai que ma formulation a l’inconvénient de dire précisément quel prix figure sur l’ardoise que les citoyens de l’Union doivent payer pour leur soutien à la suicidaire politique américaine de guerre contre la Russie. 

Il faut pourtant que ce soit bien clair : pour permettre à l’Ukraine d’accueillir des armes nucléaires américaines pointées sur la Russie (ce qui était, et nous le savions tous, une immense provocation destinée à provoquer un conflit et un chaos), nous devrons payer le prix fort, c’est-à-dire nous appauvrir et avoir froid l’hiver. 

Et, pour comble, les coupures de gaz en janvier 2023 seront ordonnées par Ursula von der Leyen et par sa Commission bureaucratique, sans tenir compte des desiderata populaires… ou des gouvernements nationaux. 

C’est ce que la Commission appelle avec ironie les “réductions volontaires de la demande”

L’invention de “l’alerte européenne”

On découvre, dans ce règlement dont l’objet principal est de transférer notre prétendue “souveraineté énergétique” à la Commission de von der Leyen, l’invention d’un nouveau concept : “l’alerte de l’Union”

«alerte de l’Union», un niveau de crise propre à l’Union qui déclenche une obligation de réduction de la demande et qui n’est lié à aucun des niveaux de crise visés à l’article 11, paragraphe 1, du règlement (UE) 2017/1938.

Incidemment, et comme nous le soulignions hier, les Européens ne découvrent pas la question de la dépendance énergétique de l’Union à la Russie. La question des tensions que cette dépendance pourrait nourrir est au coeur des règlements qui se succèdent depuis 2014, c’est-à-dire depuis le coup d’Etat organisé en Ukraine par la CIA au détriment du gouvernement ukrainien démocratiquement élu. 

Le nouveau règlement qui arrive prévoit une étape supplémentaire dans les dispositifs patiemment construits depuis 2014 : en l’espèce, une “alerte de l’Union” donne à Bruxelles le pouvoir de couper le gaz à des citoyens de l’Union sans qu’un Etat-membre ne puisse s’y opposer. 

Ma conviction est que cette innovation sera le point de rupture de l’Union Européenne elle-même. 

L’alerte de l’Union : mode d’emploi

Ce principe de “l’alerte de l’Union” est au coeur du règlement, qui en donne le mode d’emploi :

La Commission ne peut déclarer une alerte de l’Union que lorsqu’il existe un risque important de grave pénurie d’approvisionnement en gaz ou en cas de demande de gaz exceptionnellement élevée, dans l’éventualité où les mesures visées à l’article 3, sur lesquelles il est fait rapport conformément à l’article 8, s’avéreraient insuffisantes et où une détérioration significative de la situation de l’approvisionnement en gaz dans l’Union s’ensuivrait, le marché restant toutefois en mesure de gérer cette perturbation sans qu’il soit nécessaire de recourir à des mesures non fondées sur le marché.

L’affaire est cousue de fil blanc : en cas de “grave pénurie d’approvisionnement en gaz”, la Commission Européenne prendra les commandes et décidera des coupes sombres dans la distribution de gaz pour éviter la catastrophe. 

Les critères définis par le règlement pour déclencher cette “alerte”, qui n’est autre qu’une prise de pouvoir par la Commission, sont suffisamment flous pour que tout soit désormais possible. Dans la pratique, au moindre coup de froid, les Etats seront dépossédés de leur rôle de “régulation du marché”, et tout se décidera à Bruxelles. 

Dans la pratique, une alerte de l’Union déclenche une “réduction obligatoire” (ce qui n’est plus tout à fait une réduction volontaire, on en conviendra) de la consommation de gaz. 

Aux fins d’une réduction obligatoire de la demande, tant que l’alerte de l’Union est déclarée, la consommation globale de gaz naturel de chaque État membre au cours d’une période allant du 1er août de chaque année au 31 mars de l’année suivante («période de mise en œuvre») est réduite d’au moins 15 % par rapport à la consommation moyenne de cet État membre au cours de la période allant du 1er août au 31 mars («période de comparaison») pendant les cinq années consécutives précédant la date d’entrée en vigueur du présent règlement. 

Là aussi, on notera que le cartel de la presse subventionnée évite savamment de préciser que les coupures de gaz sont prévues pour durer tout un hiver… Ces coupures doivent permettre d’économiser officiellement 15% de la consommation de chaque Etat. Mais rien n’exclut que, par solidarité avec l’industrie allemande, chaque pays soit appelé à en faire temporairement plus…

Les ménages seront touchés en priorité pour protéger l’industrie

C’est surtout les critères de sélection des cibles qui méritent une attention particulière, critères dont évidemment personne ne parle par peur d’attiser la colère contre la soumission de l’Union à Washington. Mais le texte du règlement vaut son pesant de cacahuètes :

Lorsqu’ils prennent des mesures de réduction de la demande, les États membres privilégient les mesures touchant des clients non protégés sur la base de critères objectifs et transparents tenant compte de leur importance économique ainsi que, notamment, des éléments suivants:

a) l’incidence d’une interruption sur des chaînes d’approvisionnement essentielles pour la société;

b) les éventuelles incidences négatives dans d’autres États membres, en particulier sur les chaînes d’approvisionnement de secteurs en aval qui sont essentiels pour la société;

c) les dommages potentiels à long terme causés aux installations industrielles;

d) les possibilités de réduire la consommation et d’utiliser des produits de substitution dans l’Union.

Ce charabia pudique et éthéré explique simplement qui ne doit pas être touché par les coupures de gaz qui se préparent. En l’espèce, ces privilégiés, rebaptisés “clients protégés”, sont ceux qui jouent un rôle essentiel “pour la société”, et qui ne pourraient plus le jouer en cas de coupure de gaz, mais aussi ceux qui jouent un rôle essentiel “pour la société” des autres Etats membres. On ajoutera à ce groupe les industries qui risqueraient d’être endommagées en cas de rupture d’approvisionnement en gaz, ou ceux (groupe encore plus vague) qui ne peuvent vraiment pas faire autrement que d’utiliser du gaz. 

Ceux qui ne sont pas dans cette liste sont des “clients non protégés”. Concrètement, il s’agit des ménages et des entreprises de services. 

Bref, le jour J, on expliquera aux entreprises qu’elles ne peuvent plus chauffer leurs locaux, et qu’elles passent d’autorité au télétravail. Pour aider tout le monde, on utilisera, au besoin, la formule du confinement climatique, qui obligera les gens à rester chez eux le plus longtemps possible, avec un gros pull sur le dos pour compenser la limitation des températures intérieures autorisées. 

Le prix à payer pour l’Ukraine

Beaucoup de Français, au mois de février, se sont contenté du narratif officiel, dont nous avons souligné qu’il était désormais “fabriqué” par des organisations proches de la CIA, pour décrypter la situation en Ukraine. Le méchant Poutine a brutalement envahi les gentils Ukrainiens qui méritent tout notre soutien. 

Tant que la guerre était un spectacle télévisé, loin de nous, avec ses images pleines d’émotions binaires, s’appuaynt au moins sur des mises en scène grossières et macabres comme à Bucha, beaucoup pouvaient se satisfaire paresseusement de cette explication. Mais, peu à peu, la guerre en Ukraine et la stratégie américaine de mise au pas de l’Europe sous couvert d’une défense forcenée de l’Occident, traverse l’écran et va s’inviter dans la vie quotidienne des Français : inflation, privations de gaz, d’électricité, rationnement du carburant par le biais d’une augmentation des prix. 

Nous savons tous que ce rationnement de l’énergie fossile était décidé depuis longtemps (bien avant le COVID) pour justifier de fortes subventions à des marchands de solution “zéro carbone”. Greta Thunberg en fut le premier cheval de Troie. 

Je parie sur le fait que l’escalade du chaos que la caste organise pour défendre son ordre à elle, en instrumentalisant tout ce qu’elle peut, y compris la mort tragique de pauvres Ukrainiens qui n’y peuvent mais, va produire le même effet que les rodomontades sur le COVID : peu à peu, des pans entiers de l’opinion vont comprendre l’entourloupe, et, dans la douleur, vont retourner leurs armes contre leur gouvernement corrompu. À trop tirer sur la corde, elle finit par lâcher. 

Eric Verhaeghe, Le Courrier des Stratèges, le 27 juillet 2022

Rappels :

Vers un passe énergétique cet hiver ?

Un “confinement climatique” et des rationnements brutaux pour la rentrée ?

Roulez à l’électricité… mais économisez le courant !

La « sobriété énergétique », dernier habillage de la pénurie avant le rationnement

Un hiver à coupures d’électricité ? « Pourvu qu’il ne fasse pas trop froid et qu’il y ait du vent… »

Les mondialistes sont entrés dans la phase meurtrière du Grand Reset. Est-ce que vous vous souvenez des prévisions démographiques de Deagel ? Elles prennent désormais tout leur sens

Moins pour tous

La guerre en Ukraine est la continuation du Covid par d’autres moyens… La cible, c’est nous !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Coupures de gaz : l’UE ciblera les ménages pour épargner les entreprises

  1. e dit :

    du gaz, ils en fabriquent tous les jours avec la combustion des déchets.
    https://www.linfodurable.fr/environnement/zoom-sur-le-biogaz-transformer-nos-dechets-en-gaz-vert-21006

    pour gazer les gens ils sont OK

    pour leur donner du gaz pour leur utilisation domestique, là c’est une autre question

  2. Lolo dit :

    Il publie beaucoup de chose intéressantes en ce moment, ce site de E;Verhaeghe.

    Pendant que les gueux vont subir le confinement par le froid… de nouveaux scandales se préparent
    Le minus en chef va mettre les armes nucléaires françaises sous commande de l’allemagne.
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/07/26/allemagne-gouvernement-et-opposition-se-repartissent-les-roles-et-preparent-une-opa-sur-larme-atomique-francaise-par-edouard-husson/

  3. Alcide dit :

    Nous avons la meilleure administration du Monde, Vlad coupe le gaz de 81% ( Ce n’est qu’un début ), Mais la Grosse Commission a la solution en coupant le gaz de 15% pour que tout continue comme avant.
    C’est magique ?
    Nan, c’est l’Europe Unie, Démocratique , droidelhommesque, anti-machin, pro LGBGT, Toussa Toussa.
    Quelle chance !

  4. NUZMAS dit :

    Soyez comme moi, votre kon temporin: kon ciliant kon tribuable kon vaincu qu’il faut soutenir le kom-hic nazotravesti ukr-hainien kon tre le méchant tenvahisseur qui ose nous défier alors kon est les plus fort en blabla. Et s’il faut mourir d’inanition pendant kon se goberge à l’élisée dans un sercice à cinq cent mille euros (si, si, c’est le montant de la commande de faÏÏÏÏÏence que JMB vient de passer à Sèvres), et bien mourons de faim, pour les hyperriches et leur larbin cocïnomane.
    Et mort à tous ceux qui se suicideront au gaz !

  5. zorba44 dit :

    Congelés chez eux en cas d’épisode fortement négatif, on ne voit pas comment les travailleurs 1) pourront sortir de leur lit emmitouflés dans 4 épaisseurs de vêtements 2) …pourront se faire un café avec de la glace fondue dans une casserole sur une flamme de bougies 3) …pour le télétravail avec un rendement proche de zéro – pour ceux soumis au télétravail 4) …idem pour ceux des travailleurs qui survivront au transport vers leur lieu de travail

    …Bref tout sera congelé entreprises et secteurs vitaux inclus !

    Jean LENOIR

    PS les chanceux seront ceux qui ont une cheminée ou un poêle à bois avec les stères qui vont avec (ou les lattes de planchers. les livres ou les meubles) – ou comme nous une installation clef en main de production de gaz méthane à partir du compost et de la merde, budget de 1 500 à 3 000 euros en fonction de la puissance…

  6. on commence avec les eelv dit :

    Pour faire des économies on peut aussi inviter les EELV jadot, rousseau etc… et leurs amis de grenoble (fermer les crèches pour laisser bosser les dealers) lyon (les budgets « dégenrés ») ou poitiers (interdire les avions) strasbourg (vivre avec les rats et punaises de lit) ainsi que toutes celles et ceux qui ont voté pour à vivre enfin en harmonie avec leurs idées politiques en se passant à 100% de toutes ces vilaines hydrocarbures russes.
    Et donc se couper volontairement du gaz, voiture, train et l’avion. Puisque c’est LEURS idées et LEUR projet. En ce qui concerne l’électricité et le vilain nucléaire, ces derniers attendront que les moulins à vent dits éoliennes fournissent assez pour que tout le pays puisse rouler en voiture électrique.

  7. FêtardZH dit :

    La Street Parade de Zürich le 13 août (1.1 millions de personnes en 2018) va avoir certaines conséquences sur le monkeypox et les actions anti monkey pox. Sur BFM TV hier soir un infectiologue, Benjamin Rossi, a expliqué que l’explosion des cas en Europe de l’ouest (16000 cas, 1700 en France, 1 en Russie 🙂 ) provient d’un festival en Espagne. Les prédictions de Gates de Nov 2021 sur la prochaine épidémie de variole arrivent à grand pas
    Avec Zürich on peut craindre le pire.

    Un gros potentiel pour l’argent co?

  8. clavreul dit :

    Rationnement de l’ énergie et de la nourriture après vous avoir enfermé chez vous trois mois. Un ‘ mot ‘ signé pour pouvoir aller acheter votre pain et travailler. La même lignée qui a mis Jésus sur la Croix, Jeanne d’ Arc sur le bûcher et le Roi Louis XVI sur l’ échafaud. Qu’ attendre de tout ce monde là les amis ?
    préparez- vous au pire parce que je ne vois pas d’ autre issue, tout au moins à court et à moyen terme. Une mafia cynique qui va mettre notre beau pays à feu et à sang. Plus de gaz russe et dans le même temps, la moitié des centrales nucléaires à l’ arrêt. On nous prend vraiment pour des cons.
    J’ écoutais franceinfo ( les informés ), les journalistes n’ ont vraiment plus rien à dire de pertinent, il n’ y a plus qu’ à tirer le rideau c’ est terminé.
    Après tout Jeanne Goodall ne fait qu’ exprimer ce que d’ autres mettent en application, une équipe bien rodée.
    C’ est vraiment terrifiant :
    https://www.lecourrierdesstrateges.fr/2022/07/25/le-senateur-bas-reconnait-que-les-vaccines-meurent-massivement-du-virus-par-eric-verhaeghe/

    • clavreul dit :

      C’ est pour cela qu’ ils appellent Poutine le nouvel Hitler ?

    • Oui clavreul, ils nous prennent vraiment pour des cons. Et ils le disent.

      Il n’y a qu’à lire leurs déclarations et leur programme – ne serait-ce que dans sa partie « sortie des énergies fossiles » : plus de gaz, plus de pétrole, plus de charbon…

      Et adieu la propriété individuelle.

      En clair, la mort économique, sociale et même physique pour un grand nombre de « bouches inutiles ». Et pour le reste, la zombification et l’emprisonnement à ciel ouvert.

      Mais que voulez-vous, il paraît que la planète est trop peuplée….

      « Avons-nous besoin de tant d’humains ? » (Yuval Harari)

      • apjbdm dit :

        « Avons-nous besoin de tant d’humains ? »

        Cette affirmation relève de la plus pure arrogance. Il dit ça comme si l’Humanité lui appartenait, et qu’elle travaillait pour lui !!

        En vérité, si la population mondiale comptait 10 milliards d’êtres humains et que cette population était réunie aux USA et seulement là-bas, la densité serait alors la même qu’en région parisienne, tandis que le reste du monde serait vide d’habitants !
        La région parisienne compte d’ailleurs de vastes espaces verts, des forêts et des zones agricoles. Il y a encore de la place !
        La surpopulation est donc une notion très relative.

      • NUZMAS dit :

        Le problème immédiat n’est effectivement pas le nombre mais la voracité en énergie et autres ressources dont .. la terre, l’eau et l’air qui constituent le minimum vital, menacés par nos pollutions.
        Si tous les humains étaient aussi voraces que les américains, la terre nous aurait déjà éliminés à 2 milliards et quelques.
        Si tout le monde vivait en colibri ou, du moins, raisonnablement, on pourrait atteindre, temporairement, dix milliards.
        A long terme, il faudrait réduire la population sagement, humainement, sans imposer d’inutiles souffrances physiques ni psychologiques, sans détruire les peuples qui maintiennent la nécessaire diversité culturelle et génétique.

      • mark knopfler dit :

        @apjbdm, « Cette affirmation relève de la plus pure arrogance. Il dit ça comme si l’Humanité lui appartenait, et qu’elle travaillait pour lui !! »

        C’est le cas.
        Et pour l’incarner, il faut posséder une position haute, au dessus d’elle.
        Je ne vois que deux incarnations possibles :
        – Dieu(x)
        – Messagers de Dieu(x).

        Dans le deuxième cas, on pense naturellement à Hermès dans les entrismes ésotériques (Hermétisme).
        Hermès est le messager des dieux, le protecteur des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des troupeaux.
        Ce que l’on sait moins, c’est qu’il existe son alter égo féminin, une déesse Grecque aux origines étrangères au panthéon hellénique, Hécate, qui est vénérée par les mouvements Wicca et New Age (lire le billet sur Jane Goodall pour faire le lien).

        Les deux sont les gardiens des carrefours, des portes, Hécate fut même affublée du pouvoir d’intercéder à la fois dans les enfers, sur Terre et au ciel, d’ou l’Hécate tricéphale en représentation symbolique, les deux encadrent la figure de la magna mater (Cybèle, Gaïa etc…).

        Les deux divinités sont complémentaires et accompagnent les desseins de l’humanité dans divers processus de médiation consubstantiels à leur facilité quant « à parti­ciper aux projets qui ne sont pas les leurs, à assurer la réussite des rituels dont ils ne sont pas les destinataires principaux, à encadrer des scènes dont ils ne sont pas les protagonistes » Chemins d’Hecate, Athanassia Zografou.

        Ceux qui pèsent sur le destin du monde, vénèrent Hermès/Hécate, ce sont des occultistes.

        Une secte dirige le monde.

      • mark knopfler dit :

        @NUZMAS, « Si tous les humains étaient aussi voraces que les américains, la terre nous aurait déjà éliminés à 2 milliards et quelques.
        Si tout le monde vivait en colibri ou, du moins, raisonnablement, on pourrait atteindre, temporairement, dix milliards. »

        Si…Uchronie.
        Votre analyse place l’humain au centre de la problématique, ce qui est une erreur car en effet, vous avez raison, la Terre, Gaia, est le vaisseau amiral et se moque de ses passagers.
        Pour s’en persuader, relire l’écologiste britannique James Lovelock à propos des hypothèses Gaïa et les propiétés homéostasiques de la Terre.

        Clavreul devrait ne pas aimer ce qui suit, mais Gaïa, d’un point de vue mythologique (manuscrits de Nag Hammadi), aurait engendré seule, sans principe masculin fécondant, Christos (toute ressemblance avec les évangiles (St Anne, Marie) ou le mythe d’Isis, ne serait que purement fortuite !
        Cette volonté Gaïatique, ce Christos, essaine le monde afin de parvenir à l’unité avec le plan terrestre, ayant été éjecté du plan céleste (concept des Eons, Lucifer également).
        Cela renvoie à la grande Sophia (Hagía Sophía) chère à Guénon (orientaliste) ou à Henry Corbin (qui emprunte au soufisme), exemples non exhaustifs.

        Ceux qui dirigent le monde sont dans cette croyance.

      • NUZMAS dit :

        Que la Terre constitue, à l’instar des massifs coralliens ou de la forêt primaire, un écosystème intelligent, je n’en doute pas.
        Qu’un tel écosystème complexe soit suffisamment équilibré (autre façon de dire « intelligent ») pour savoir éliminer toute espèce ou qui le met en danger, je n’en doute pas non plus.
        En revanche je suis totalement hermétique à toute forme d’ésotérisme, religieux ou pas.
        Je ne m’inquiète pas outre mesure du sort de l’humanité mais trouve dommage qu’elle s’audétruise. L’autodestruction est d’ailleurs l’unique capacité qui nous met totalement à l’écart de nos frères animaux. Quand je dis « à l’écart », c’est plutôt en-dessous de ces animaux dont aucune espèce n’est dotée de cette tare.

      • mark knopfler dit :

        @NUZMAS, l’humain s’auto détruit, c’est effectivement sa marque de fabrique, si je puis dire.
        Cela étant dit, s’auto détruit-il par sa propre bêtise/ambition (locale) et/ou par le progrès (collectif) ?
        Cela demande une réponse philosophique voire métaphysique.
        Vous voyez, on peut aborder le débat sous cet angle, sans l’appui systématique du symbolisme des mythes.
        Cela étant dit, sur ce blog, l’hypothèse d’un sérieux coup de pouce d’un groupe quant à pousser l’humanité dans un reload, tient la corde.
        A titre personnel, je crois même que cette intervention/indluence/accompagnement est cyclique.

        Je ne crois pas au hasard.

  9. mark knopfler dit :

    « Ma conviction est que cette innovation sera le point de rupture de l’Union Européenne elle-même.  »

    L’union n’est qu’une phase préparatoire afin de convertir les esprits aux décisions supras.
    L’union va disparaitre dans sa forme actuelle pour se régénérer/réinventer dans une structure ONU-like.
    Le chaos qu’elle aura elle même appuyé aura raison d’elle, mais c’est voulu.
    Sinon le concept de confinement climatique est bien vu, lorsqu’on est capable d’obtenir le consentement de rester à la maison en rédigeant son propre Ausweis (Covid), on est capable de confiner des populations ciblées tout en imposant un quota énergétique (guerre).
    Sur ce dernier point, la frénésie quant à installer les compteurs dits intelligents trouve ici son explication technique.
    Avec ce type de compteurs, on peut couper à distance le jus/gaz à l’échelle d’un pays, d’une région, département, commune, quartier, individuel, sur ordre supranational.

    Officiellement, l’installation forcée de type de compteurs, c’est pour mieux gérer ses consos, officieusement, relire l’article de Verhaeghe.

  10. clavreul dit :

    ‘ Dans dix ans vous serez tous ruinés…’

  11. Stanislas dit :

    C’est une bonne nouvelle pour la production et la productivité, les salariés vont rester plus longtemps dans leurs entreprises et travailler plus vite, respectivement pour être au chaud ou se réchauffer en travaillant énergiquement..

    Mauvaise nouvelle on ne produit plus grand chose en France

    Bonne nouvelle personnelle, je ne suis pas chauffé au gaz ; j’aurais droit à ma gâterie personnelle avec l’électricité.
    Je me fais harceler anonymement par la bande d’ENEDIS/CRE.
    Faudrait que je vous raconte comment la CRE a écrit une délibération mensongère puisque l’auditeur Schwartz and CO qui a étudié les paramètres du déploiement Linky, écrit en préalable qu’ENEDIS étant infoutu de cerner les gains, ils ont été dans l’obligation de développer des scénarios fictifs..

    On rigole des bons coups quand on est passionné par les escroqueries avec poignées de sable

  12. Ping : Coupures de gaz : l’UE ciblera les ménages pour épargner les entreprises | Qui m'aime me suive…

  13. Damien Costy dit :

    en mm tps, avc la guerre ki approche, les coupure de gaz seront ptète le cadet d sousi des gens…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s