« Vous pensez avoir le Covid mais les tests sont négatifs ? Vous avez probablement le Covid »

Le Covid, c’est comme l’identité sexuelle : c’est vous qui décidez… Suivez votre instinct ! Et surtout, n’oubliez pas de vous confiner : vous ne voudriez quand même pas tuer votre grand-mère ? OD

J’ai suivi mon « instinct » et j’ai compris que c’était une arnaque dès le premier jour

Le test à faire chez soi dit que vous êtes négatif au COVID, mais votre corps dit que vous êtes positif – et même très positif.

Que (ou qui) croire ?

Non, votre corps ne se moque pas de vous. Si vous êtes certain d’être positif au COVID, vous l’êtes probablement, peu importe ce que dit le test, a déclaré mardi à Fortune le Dr Stuart Ray, vice-président de la médecine pour l’intégrité des données et l’analyse au département de médecine de Johns Hopkins.

« C’est une drôle de situation lorsque vous êtes confronté à une forte poussée des contaminations », a déclaré Ray, faisant référence au fait que dans de nombreuses régions des États-Unis, les niveaux de COVID sont à des niveaux record ou presque – comme en témoignent les niveaux du virus dans les eaux usées, par opposition aux tests formels.

« Chaque fois qu’il y a une forte poussée, vous verrez plus de faux négatifs simplement parce que vous voyez plus de contaminations », a-t-il déclaré.

Selon les données publiées mardi par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le sous-variant BA.5 d’Omicron, relativement nouveau et le plus transmissible et le plus envahissant sur le plan immunitaire à ce jour, a représenté plus de 80 % des cas américains la semaine dernière.

Bien que le BA.5 soit un dérivé du BA.2 « furtif Omicron » – ainsi nommé pour sa tendance à présenter des faux négatifs dans les tests PCR en laboratoire – « rien ne prouve » que les tests fonctionnent moins bien pour le BA.5 que pour les autres variants, a déclaré Ray.

Il existe quelques raisons pour lesquelles une personne séropositive pour le COVID peut obtenir un résultat négatif, en plus d’un test défectueux, selon Ray. Parmi elles : lors de l’écouvillonnage nasal, vous avez peut-être prélevé une parcelle de nez qui ne contenait pas le virus. Ou peut-être que la parcelle contenait le virus, mais pas suffisamment.

« Lorsque nous prélevons un échantillon de nez, nous saisissons une petite parcelle, une toute petite surface, alors que le virus pourrait certainement se répliquer ailleurs dans l’organisme », a-t-il déclaré. « Le nez est l’un des portails par lesquels le virus entre et vit, mais il est également présent dans la bouche et pourrait être hébergé profondément dans les poumons. »

Un test négatif alors qu’il est positif peut également être la preuve que votre vaccin (ou une infection antérieure) vous aide, a déclaré Ray : « Il existe des preuves que l’immunité diminue le niveau de virus que les gens produisent et la durée de la positivité. »

Mais le point essentiel est le suivant : « Si vous êtes sûr d’avoir le COVID, vous avez probablement le COVID », a-t-il déclaré. « Si votre conjoint vient d’être testé positif et que maintenant vous êtes malade, il y a de fortes chances que vous l’ayez vraiment ».

La question qui se pose alors, selon Ray, est la suivante : « Dans quel but utilisez-vous le test ? »

Si une personne cherche à prouver à son employeur qu’elle n’a pas le COVID alors qu’elle présente des symptômes, elle devrait probablement faire un test PCR en laboratoire, a-t-il dit. Idem si elle pense être malade et cherche un traitement comme l’antiviral oral Paxlovid.

Mais quel que soit le statut de votre résultat, « si vous vous sentez malade, vous devriez probablement vous isoler ».

Erin Prater, Fortune Well, le 27 juillet 2022

(via Vigilant Links)

Traduction Olivier Demeulenaere

Rappels :

Les “autorités sanitaires américaines” reconnaissent que la “pandémie de Covid” était le produit d’un test non valide

L’OMS confirme que le test Covid-19 PCR est invalide, les estimations de « cas positifs » sont sans fondement. Le confinement n’a aucune base scientifique

Pr Perronne : « On nous ment sur les masques, les tests, les confinements, les vaccins, les traitements ! »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour « Vous pensez avoir le Covid mais les tests sont négatifs ? Vous avez probablement le Covid »

  1. Veracruz dit :

    Un Maire se bouge et demande une enquête sur la surmortalité dans sa commune (Espagne)… Ce que devraient faire TOUS les MAIRES de FRANCE !
    https://www-europapress-es.translate.goog/castilla-y-leon/noticia-alcalde-exige-junta-auditoria-determinar-causas-exceso-mortalidad-leon-20220807110340.html?_x_tr_sl=es&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr

    • NUZMAS dit :

      La pandémie de covid n’a jamais existé (aucune surmortalité cf. Pierre LECOT).
      Tout n’a été que PLANdémie: mensonges sur mensonges pour forcer les injections.
      La vraie pandémie, provoquée par les effets PRIMAIRES (et non pas secondaires) des injections a commencé. Une seule chose ne peut être niée: la surmortalité. Elle est très visible, par tranches d’âges sur euromomo. C’est un bonne idée d’impliquer les maires, proches de la population et chargés de son bien-être.

      • Veracruz dit :

        En France, les élus locaux même d’opposition ne bougent absolument pas, ils sont à un tel point de nier l’évidence qui est sous leurs yeux que c’est juste inexplicable… à part un désir mortel invisible expliqué par un manque d’humanité évident chez les citoyens.

      • Kodiak dit :

        Et combien de maires crétins ont sorti le drapeau ukrainien ?

    • e dit :

      cela ne veut rien dire
      il pourra faussement accuser un virus imaginaire pour imposer plus de piqouze

      c’est le rapport mortalité et « vaccination » qu’il devrait enquêter et savoir pourquoi les médecins « oublient » de mettre que le type crevé a été « vacciné »

  2. Renato dit :

    C’est ça la science aujourd’hui : une question de ressenti, de la pure subjectivité émotionnelle…. écoutez la petite voix qui est en vous ! :-)))

    • Alcide dit :

      … écoutez la petite voix qui est en vous ! :-)))

      Vous avez probablement raison, il vaut mieux écouter de vrais « scientifiques » comme Véran ou Défraîchi payés par les labos…

      NB Rappel :
      La Médecine n’est pas une science plus établie que la cartomancie, c’est un art malheureusement actuellement exercé par une majorité de vendus-criminels-piquouzeurs.
      De véritables petits fumiers.

      • zorba44 dit :

        Pierre, COVID = CERVEAU VIDE…

        « Tout bien portant est un malade qui s’ignore » in Docteur Knock Jules Romains !

        Jean LENOIR

      • apjbdm dit :

        « La Médecine n’est pas une science plus établie que la cartomancie »

        Lol ! C’est clair que pour réussir une transplantation cardiaque, les médecins comptent sur la chance.

        C’est archi-connu…

        D’ailleurs la médecine, comme la cartomancie, n’a jamais sauvé personne !

    • Alcide dit :

      @ apjbdm
      …Lol ! C’est clair que pour réussir une transplantation cardiaque, les médecins comptent sur la chance…

      Le résultat favorable de l’opération ne prouve en rien que la médecine soit une science.
      De même qu’aucune étude ne démontre l’efficacité des vaccins pourtant largement utilisés.
      Vous êtes de mauvaise foi.

      • Gand dit :

        GROSSE ERREUR confondre médecine et chirurgie ! la chirurgie a fait des progrès énormes, pas de mensonges possibles, les résultats parlent … la médecine est dirigée … par qui on sait !

      • apjbdm dit :

        Vous savez quoi ?

        Allez donc en parler à des médecins. Allez leur dire que la médecine n’est pas une Science, et que Alexis Carrel n’était donc pas un scientifique ! Ou que le Dr Malone, créateur des vaccins ARN, n’est pas un scientifique non-plus.
        La Médecine, c’est juste du bricolage en fait !!
        D’ailleurs si un Chirurgien fait dix ans d’étude, c’est juste pour impressionner les nanas !

        Si moi je suis de mauvaise foi, alors vous, vous êtes juste complètement cons, et c’est peu de le dire !

      • Alcide dit :

        @ apjbdm

        Pauvre type qui ne sait que répondre par l’insulte faute d’argument.

        La redite à l’infini des dix ans d’études , c’est effectivement pour épater la ménagère et fidéliser la rente du boutiquier distributeur de pilules appointé par les labos.

        Les vrais scientifiques, matheux ou physiciens en font autant sinon plus.
        En terminale, tous ceux qui ne réussissent pas maths sup vont en médecine ou pharma surtout si papa paye les études et l’officine, c’est aussi bien connu.

        Mais je vois bien que vous ne savez pas la définition du mot science.

        Tu peux rester dans ta merde mentale, ça ne me dérange pas.

      • Echange terminé. Les noms d’oiseaux sont proscrits.

  3. Stanislas dit :

    sans déconner, je n’ai rien compris
    c’est une blague ?

    D’abord et pour commencer COVID ça veut dire maladie d’un corona sars cov (2 ou 2019)
    et depuis mars 2020, la cible de la chasse à courre aux serfs, ce sont les « iRA » infections respiratoires aiguës » (définition de santé publique après l’OMS) dont la liste des « signes évocateurs », de « suspicion » vont de la pneumonie, la pneumopathie à l’asthme en passant par la grippe, l’angine, la rhino, et les atchoums de certains pollens..
    mais pas encore la chaude pisse

    Avant cette connerie, j’ai jamais eu besoin d’une tige dans le pif pour me rendre compte que je n’allais pas bien….non mais…:!!!!

    • Catherine dit :

      Rassurez-vous Stanislas, je n’ai rien compris du tout du premier coup et je n’ai pas eu envie de relire pour essayer de comprendre ce « blabla » de débiles pour rester polie et là je m’y force, croyez-moi!!!! Il ne faut surtout pas se laisser polluer le cerveau par ce genre de discours de « bobo-gauchos mal dans leur peau ». Notre santé mentale en dépend☺️☺️

      • Stanislas dit :

        CAtherine

        Avec toutes ces innovantes lexicales sanitaires depuis deux ans, je n’ose même plus dire en public, que « je reste positif » malgré la situation…… c’est vous dire…

  4. perception piege a cons dit :

    « Le Covid, c’est comme l’identité sexuelle : c’est vous qui décidez… Suivez votre instinct ! »
    Excellent Olivier, merci d’avoir trouvé cet angle humoristique pour présenter cette info dramatique.

    C’est aussi comme les politiques dans le déni de l’ensauvagement de la société : même si les chiffres le confirment, on vous dit que c’est vous qui percevez mal.
    Forcément, eux et elles, dans leurs bobos quartiers, n’y sont jamais confrontés.

    Le réel n’existe plus, tout n’est que question de ressenti et de perceptions.
    Cela dit, cette phrase qui marche sur beaucoup de monde illustre parfaitement le degré d’abêtissement, et même d’infantilisation des masses obtenu par 50 ans d’idiocratie.

    Il reste une question : à quel moment les moutons et moutonnes vont enfin percevoir qu’on les prend pour des cons et des connes ?

    • Le dododom dit :

      On les prend pour ce qu’ils sont… qu’ils crèvent!

    • Hilde Gand dit :

      trop tardivement … ils vont à l’abattoir la fleur et l’arrogance aux lèvres et … ils vont se taire à jamais !! on commence à voir l’hécatombe !!!! bien triste

  5. sherlok dit :

    Karis Mullis, inventeur du test pcr et prix Nobel pour cela, a toujours dit que ce test de laboratoire est conçu pour amplifier les traces inexploitables en l’état d’un virus prélevé en labo, mais qui ne convient absolument pas pour faire un diagnostic quelconque. il est mort maintenant donc peut plus parler.
    comment voudiriez vous qu’en enfonçant un coton tige dans le nez où foisonnent multitudes de virus de bactéries, de cellules mortes, conclure quoique ce soit?
    test bidons, pour moutons tondus.
    maintenant il est avéré qu’on peut attrapper cette salop…. sans être positif à cette stupidité.

  6. leveil des moutons ? dit :

    Après la maladie viendront la famine et la guerre. Ce n’est pas successif, mais simultané.
    La maladie arrivée la première ne partira pas, elle est là pour rester avec le narratif monkeypox qui se met en marche pour la rentrée.
    La famine bien entendu est actuellement organisée comme on le voit avec les infos postées ici sur les incendies et jachères forcées pour raison soit disant climatiques, expropriations au pays bas couplée aux sanctions qui vont nous faire éteindre la wifi pendant que les milliardaires seront en jet privé…
    Et ce coup ci, on aura en plus de la guerre avec la russie, ce sera la guerre civile quand les moutons vont se réveiller.

    Cela commence déjà aux états unis. Ce père très en colère de ne pas avoir été informé des effets secondaires d’une injection risquée et peu inutile sur des enfants a vu son fils développer une myocardite, avec 20% de chances d’y rester.

  7. nicole lereg dit :

    Ce qui est incomprehensible, c’est la réaction de la masse des Français, qui malgré l’énorme ficelle ont cru les saligots qui les informaient. Une seule énormité aurait dû les rendre méfiants, c’est l’interdiction de soigner imposée aux médecins ! Si on rajoute à celà la mise en place du secret défense, ça aurait dû largement créer une réaction de rejet . Et dire que parmi ces individus se trouvent des critiques du comportement des Français sous Vichy, ces individus viennent de revivre en pire, le comportement sous l’occupation, et je sais que quoi je parle, contrairement aux trous du cul qui la ramènent bien planqué derrière leur bravoure de comptoir ou de rédaction (c’est pareil) !

    • tobor dit :

      La grande majorité des gens qui ne marchent pas dans le scénario officiel ne veulent voir que des problèmes ponctuels à dépasser, ne veulent voir dans la désinformation des médias qu’un dérapage occasionnel et dans l’ignominie des gouvernements que de mauvais choix électoraux.
      Les gens aspirent avant tout à ce que l’état leur foute la paix pour pouvoir vaquer à un projet de vie ou à tenter de s’en sortir, vite et avec un minimum d’infos stressantes.
      Or, il faut bien se rendre compte que l’info pointue qui analyse sérieusement ce qui se passe fait froid dans le dos, bien plus que SARScov2 n’a pu le faire aux crédules. Accepter l’idée que la presse ment la plupart du temps et qu’il ne s’agit pas de cas de crises singulières mais d’une énorme remise en question, beaucoup plus grave, de la façon de voir le monde est stressant et a son penchant glissant puisque ouvrant sur la « complosphère », diabolisée depuis deux ans et bien plus. Toute personne désireuse de ne pas se faire remarquer s’est bien gardée de ne pas « tomber dans le complotisme » (terplatisme, reptilianisme, pizzagatisme, etc.) et s’est comme juré de ne pas y tomber.
      Autant dire que les personnes non-alignées qui aujourd’hui n’assument pas fièrement une position de « complotiste » resteront le cul entre deux chaises jusqu’à ce qu’une masse critique dissidente les entraîne à s’impliquer sans vraiment comprendre. D’ici-là, ils/elles attendent quand-même l’aval des médias officiels pour accepter la théorie du complot qui l’annonçait depuis 6 mois et refusent l’idée de la théorie du complot suivante jusqu’à sa confirmation par les médias officiels, etc, etc…

  8. Catherine dit :

    Ah làlà, on en mange assez de la salade Covid à la sauce blabla toute l’année, cela fait déjà plus de deux ans qu’on en « bouffe ». Cet été, ils ont tout de même fait un effort, ils ont rajouté la sauce monkeypox-covidpox pour « pimenter » cette « malbouffe » sanitaire. Je « jurerais »que ce n’est pas demain qu’on en verra la fin. Et pourtant, cette comédie est éculée depuis longtemps. Comment se fait-il que l’on n’en sorte pas ??? Qu’il y ait encore tant de crédules!!! Pour ricocher sur ce que dit Veracruz ci-dessus : cela fait déjà quelques temps que j’entends très, très régulièrement la sirène des ambulances et j’habite un petit village mais qui fait partie d’une grande entité composée de 8 communes. au total : +/- 16.000 habitants, réparties sur +/- 9.000 hectares. C’est du « jamais entendu »….???!!!!

  9. Zoé dit :

    Enorme. Encore la Johns Hopkins university…. celle de l’Event 201 !

    • Alcide dit :

      Entreprises fictives et expériences illégales. Comment les États-Unis ont lancé la COVID-19 depuis l’Ukraine
      Extrait

      MOSCOU, 8 août – RIA Novosti, Dmitry Ilyin. Des entreprises américaines et européennes ont mené des essais cliniques de médicaments non certifiés sur des citoyens ukrainiens, a déclaré le ministère russe de la Défense. Dans le même temps, selon l’agence, les Américains ont étudié des virus dangereux, dont le monkeypox et le COVID-19, qui s’étaient propagés dans le monde entier dans des biolaboratoires contrôlés. Tout d’abord, les compagnies pharmaceutiques et leur lobby politique s’y sont intéressés.
      virus créés par l’homme
      En mars, le ministère de la Défense a annoncé que des laboratoires biologiques travaillant avec des agents pathogènes d’infections dangereuses opéraient sur le territoire ukrainien dans le cadre de programmes conjoints avec le Pentagone. Aux États-Unis, ils ont essayé de renier cela.

      Les États-Unis modifient les approches du travail des laboratoires biologiques étrangers, a déclaré le ministère de la Défense
      Un mois plus tard, le lieutenant-général Igor Kirillov, chef des troupes de radioprotection chimique et biologique (RCBZ) des forces armées russes, a précisé qu’il existait tout un réseau en Ukraine – plus de 30 laboratoires. Le client final était le Pentagone, et les principaux bénéficiaires, les sociétés pharmaceutiques américaines, dont Pfizer et Moderna, qui proposaient leurs développements comme médicaments dans le sillage de la pandémie, y ont activement participé.
      Le département américain de la Défense a admis en juin avoir aidé 46 structures ukrainiennes dans le domaine de la biologie en 20 ans. Dans le même temps, le Pentagone a souligné : il ne s’agit pas de créer des virus, mais de protéger la population du danger biologique.
      Dans le même temps, la position de la Russie a été étayée par les conclusions d’experts étrangers qui ont évoqué à plusieurs reprises l’origine anthropique du virus COVID-19. Les États-Unis, apparemment, voulaient éviter les risques sur leur territoire et ont fait le « sale boulot » à l’étranger.
      Ukrainiens expérimentaux
      Malgré les tentatives des Américains de se cacher derrière des mesures de sécurité accrues, le ministère russe de la Défense continue d’analyser les activités biologiques militaires des États-Unis et de ses alliés tant en Ukraine que dans d’autres régions du monde. De nouvelles informations reçues dans les territoires libérés confirment les soupçons.

      Ainsi, il y a quelques semaines, le village de Rubizhnoye a été libéré dans la RPL. Dans le laboratoire du centre médical local « Pharmbiotest », ils ont trouvé des documents prouvant que des recherches étaient menées en Ukraine depuis plusieurs années dans l’intérêt de la soi-disant « Big Pharma », a déclaré Kirillov le 4 août. Selon lui, des médicaments non enregistrés qui provoquent des effets secondaires graves ont été testés sur des résidents locaux.
      « Nous avons examiné les locaux dudit centre, qui est chargé des essais cliniques de produits médicaux sur des volontaires. Ils ont trouvé des preuves que des clients occidentaux visitaient régulièrement Pharmbiotest et étaient admis à toutes les étapes du processus de recherche. Pour la commodité de leur travail, les les inscriptions sur l’équipement, les noms des salles et les documents de travail ont été dupliqués en anglais », a déclaré le chef des troupes du RKhBZ.
      Pour éviter les problèmes juridiques et les coûts de réputation, les médicaments ont été testés sur des Ukrainiens pour une somme modique.
      « Cela s’inscrit dans le concept mis en œuvre par l’Occident de retirer les études les plus controversées du point de vue du droit international en dehors du territoire national. En Ukraine, le personnel militaire, les citoyens à faible revenu, ainsi que l’un des plus vulnérables des catégories de citoyens, des patients d’hôpitaux psychiatriques, ont été utilisées à ces fins », a déclaré Kirillov.

      Plus tard, au moins 16 000 échantillons biologiques, y compris des échantillons de sang et de sérum de sujets expérimentaux, ont été prélevés d’Ukraine vers les États-Unis et les pays européens. Ces données ne sont pas seulement du côté russe. En juillet, Jason Crow, membre de la House Intelligence Committee, a averti qu’il y avait un risque « que les résultats des tests soient vendus à des tiers et que les informations obtenues puissent être utilisées pour développer des armes biologiques destinées à des groupes spécifiques ».
      Jeffrey Sachs, professeur à l’Université de Columbia, a quant à lui noté que « le coronavirus a été créé artificiellement, avec une forte probabilité – en utilisant les réalisations américaines dans le domaine de la biotechnologie ».
      Selon des spécialistes du ministère russe de la Défense, cela est démontré par la variabilité des génovariants, qui est inhabituelle pour la plupart des coronavirus, et la répartition géographique inégale. Ainsi que le caractère imprévisible du processus épidémique dans son ensemble. Une pandémie dans le cas d’une origine artificielle de virus peut être alimentée par l’injection de souches dans différentes régions.
      « Covid prédit »
      Le département russe n’exclut pas que l’Agence américaine pour le développement international (USAID) soit impliquée dans l’émergence d’un nouveau coronavirus.
      Depuis 2009, cette structure finance le programme Predict (« Predict »). Le projet est remarquable par le fait que ce sont les coronavirus portés par les chauves-souris qui ont fait l’objet d’études. Les spécialistes ne savaient alors pas de quel type de contact une personne avait besoin avec un animal pour être infectée : contact, voie aérienne ou pénétration de l’infection directement dans le sang. L’un des contractants du programme était la jeune entreprise Metabiota, devenue plus tard célèbre pour son travail avec le Pentagone.

      Predict a été annulé en 2019. Mais sur la base de l’université américaine Johns Hopkins, ils ont mené les exercices Event 201. Ils ont élaboré des actions dans les conditions de l’épidémie du «coronavirus inconnu», qui, selon la légende, est passé aux humains par les chauves-souris, mais par les porcs .
      Un détail intéressant : dans la même université en janvier 2020, c’est-à-dire incroyablement rapidement après le début de l’épidémie en Chine, ils ont créé le Coronavirus Resource Center. Et les exercices ont été confiés à un autre entrepreneur – Labyrinth Global Health, qui a d’ailleurs été fondé en 2019 par plusieurs anciens employés de Metabiota.

      La suite
      https://ria.ru/20220808/koronavirus-1807530455.html

  10. vive les anglais dit :

    Une initiative de 75 000 britanniques qui ont décidé de faire grève de paiement des factures d’électricité. ils sanctionnent l’absurdité des « sanctions » qui consistent à se passer des indispensables gaz et pétrole russes.
    Un exemple à suivre pour tous ceux qui n’ont pas déjà opté pour le piège des prélévements automatiques.
    Jamais on ne se rationnera tant que les milliardaires continueront à polluer comme des porcs.

    source
    https://t.me/boriskarpovblog/2194
    repost sur
    https://echelledejacob.blogspot.com/2022/08/75000-britanniques-vont-arreter-de.html

  11. Laurent dit :

    Après la stérilisation forcée des français par injections géniques expérimentales et après l’euthanasie de nos vieillards au rivotril sous prétexte covid, les eugénistes au pouvoir avancent leur plan de remplacement des français par des populations étrangères; nous allons devenir étrangers dans notre propre pays sur la terre de nos ancêtres.

    Le jeune député Sacha Houlié, macroniste de la 1ère heure, président de la commission des lois, vient de déposer une proposition de loi constitutionnelle visant à accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales aux étrangers non ressortissants de l’Union européenne résidant en France.
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/textes/l16b0178_proposition-loi#

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s