Les problèmes de la chaîne d’approvisionnement vont persister parce que le système est saboté

par Brandon Smith

Dans une récente interview accordée à Bloomberg, le vice-président exécutif d’UPS a affirmé que la  » régionalisation «  de la chaîne d’approvisionnement est essentielle à la stabilité économique alors que les conflits géopolitiques s’étendent. Le mot « régionalisation » est essentiellement un mot de code pour décrire la décentralisation, un concept que le représentant d’UPS n’a manifestement pas voulu approfondir directement. Presque tous les experts commerciaux et les initiés de l’industrie admettent que les problèmes de chaîne d’approvisionnement vont persister dans un avenir prévisible, et certains commencent également à admettre (d’une manière détournée) que la production localisée et les modèles commerciaux sont la clé de la survie.

C’est quelque chose dont moi et de nombreux autres économistes alternatifs parlons depuis une décennie ou plus. La dynamique globaliste d’interdépendance est un désastre en attente, et c’est en train de se produire. Sans exploitation décentralisée des matières premières, sans fabrication locale, sans produits d’origine locale, sans production alimentaire locale et sans réseaux commerciaux intégrés localement, il ne peut y avoir de véritable stabilité. Il suffit d’un ou deux événements de crise pour que le système implose et que la capacité de l’économie à répondre à la demande publique stagne. Le système ne s’arrête pas complètement, mais il se ratatine et se dégrade lentement.

La guerre en Ukraine a été le bouc émissaire désigné ces derniers mois pour les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, mais ces problèmes ont commencé bien avant. Des années de stimulation des banques centrales et de création de monnaie fiduciaire ont déclenché l’inévitable glissement de terrain de l’inflation/stagflation contre lequel les économistes alternatifs avaient mis en garde.

L’inflation des prix contribue directement aux baisses de production et aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement, car les coûts augmentent continuellement pour les fabricants. En outre, les salaires des travailleurs ne peuvent pas suivre la hausse des prix, ce qui incite de nombreux employés à démissionner et à chercher du travail ailleurs, ou à tenter de vivre de l’aide sociale. Tout cela conduit à une diminution de l’offre, ou à un ralentissement de la production et donc à des prix encore plus élevés.

Nous avions raison, les médias grand public avaient tort (ou ils ont menti).

Paul Krugman, collaborateur du New York Times, a déclaré que « personne ne l’avait vu venir » lorsqu’il a récemment été contraint d’admettre qu’il avait tort en matière d’inflation. C’est la même chose que ce que les économistes du MSM ont dit après le crash du crédit de 2008. C’était un mensonge à l’époque et c’en est un aujourd’hui. Beaucoup de gens l’ont vu venir ; nous avons répété nos avertissements pendant des années, mais ils ne voulaient pas écouter ou ils ne voulaient pas que nous soyons entendus.

Krugman est peut-être l’économiste/propagandiste le plus mauvais et le plus arrogant des États-Unis, et bien qu’il ait reconnu tardivement la menace de l’inflation et de la chaîne d’approvisionnement après avoir soutenu pendant les deux dernières années qu’elle était « transitoire », il affirme maintenant que les indicateurs de récession traditionnellement acceptés « ne comptent plus » et qu’il n’y a pas de ralentissement. Combien de fois ce type peut-il prouver son ignorance et garder son emploi ?

C’est ce genre de désinformation qui maintient le public dans l’ignorance de ce qui est sur le point de se produire. Peut-être est-ce dû à la stupidité et à l’ego, ou peut-être est-ce une tentative délibérée de garder la population docile (je dis que c’est délibéré), mais dans tous les cas, le peuple américain est mis en grand danger lorsqu’il s’agit du faux récit sur l’inflation et la chaîne d’approvisionnement. Plus on leur fait croire que la catastrophe va simplement disparaître d’elle-même, moins ils ont de temps pour se préparer.

L’essentiel est là : Les choses ne vont faire qu’empirer à partir de maintenant. Peut-être lentement, ou peut-être rapidement, en fonction d’une poignée de facteurs.

La majeure partie du monde se concentre actuellement sur Taïwan et les menaces d’invasion persistantes de la Chine. Le projet largement médiatisé de Nancy Pelosi de visiter la nation insulaire (oui, le PCC, c’est une nation) est un acte bizarre de non-discrétion qui a clairement pour but d’attiser les tensions entre les États-Unis et la Chine. Pourquoi Pelosi ferait-elle cela maintenant ? Eh bien, elle ne le fait pas de son propre chef et ce n’est certainement pas l’idée de Joe Biden, atteint de démence. D’autres personnes et d’autres intérêts sont clairement impliqués.

Les États-Unis achètent environ 20 % de leurs produits de détail en Chine, ainsi qu’une grande partie de leurs fournitures médicales. Mais le plus inquiétant est le quasi-monopole de la Chine sur les terres rares qui font partie intégrante de nombreux composants électroniques. En outre, la menace la plus grave est que la Chine se débarrasse de milliers de milliards de dollars en bons du Trésor américain et en avoirs en dollars, mettant ainsi fin au statut de réserve globale du dollar.

Cela ne veut pas dire que la Chine est en excellente position financière – elle est également au bord de la crise de la dette, ce qui m’indique qu’elle va effectivement envahir Taïwan (et peut-être d’autres régions) pour étendre ses frontières et consolider ses ressources. Avec des milliards de personnes à nourrir et à contrôler, la tentation est grande pour le PCC de rechercher la conquête militaire. S’il le fait, ce sera bientôt – dans les deux prochains mois, lorsque la météo dans le détroit de Taïwan sera optimale pour les opérations navales.

La crise de la chaîne d’approvisionnement va s’accélérer en hiver alors que la stagflation persiste. L’inflation des prix restera élevée. Les États-Unis sont en effet officiellement en récession aujourd’hui. Deux trimestres de croissance négative du PIB consécutifs est une récession, c’est un fait que personne ne peut changer, y compris Joe Biden, Paul Krugman ou Wikipedia. La réalité ne répond pas à ces personnes. Le système est en train de se briser, et certaines personnes en profitent grandement.

Un conflit régional avec la Chine en plus de la guerre en Ukraine pourrait être l’écran de fumée parfait pour un effondrement financier et de la chaîne d’approvisionnement qui allait se produire de toute façon. Mais lorsque les médias grand public parlent des déclencheurs et des coupables, ils ne mentionneront jamais les banques centrales et la corruption politique, ils ne parleront que de la Russie et de la Chine.

Comme je l’ai noté dans le passé, le programme de « Grand Reset«  du WEF, du FMI, de la BRI et d’autres organisations globalistes nécessite une déstabilisation étendue de l’ordre existant. En d’autres termes, ils ont besoin d’une démolition contrôlée de certains piliers de l’économie. Pour effrayer le public et lui faire accepter de nouveaux modèles collectivistes et autoritaires tels que l’« économie partagée«  (où vous ne posséderez rien et où vous l’aimerez), ils auront besoin d’un désastre important et semi-chaotique. Il faudrait que les gens soient menacés par la perte de la certitude de l’approvisionnement et qu’ils soient incertains chaque jour de l’endroit où ils pourront se procurer les produits de première nécessité quand ils en auront besoin.

Ce niveau d’incertitude appelle des solutions, et les globalistes seront là pour proposer leurs objectifs préétablis et « sauver la situation ».

En général, l’inflation et les pénuries conduisent à un contrôle des prix, à un rationnement gouvernemental, à une « aide » gouvernementale assortie de conditions (revenu de base universel), et finalement à la nationalisation de toute la production ainsi qu’à une tentative de confiscation des fournitures des personnes qui se sont préparées à l’avance. La redistribution sera le mot d’ordre. Peut-être pas cette année, peut-être pas l’année prochaine, mais assez tôt.

Les appels limités des entreprises à la « régionalisation » sont trop peu nombreux et trop tardifs, tout comme les hausses de taux d’intérêt de la Réserve fédérale sont trop peu nombreuses et trop tardives. Ils le savent tous, et ils s’en moquent. Ces actions ne sont conçues que pour donner l’impression qu’elles ont essayé de sauver le système afin de pouvoir nier leur implication dans la crise.

La stagflation et les pénuries de la chaîne d’approvisionnement vont devenir les problèmes globaux de notre époque. Ce seront des termes dont on parlera quotidiennement à chaque table de dîner en Amérique et probablement dans la plupart des pays du monde. Ce sont des dangers qui ont été largement prédits par les médias libertariens bien avant l’heure. Ils ne sont PAS une surprise. Et, il y a beaucoup d’institutions, d’entreprises et de gouvernements, qui auraient pu faire quelque chose à ce sujet, mais ils ont choisi de ne pas le faire. Il est important que les gens acceptent le fait que cette crise n’est pas le produit de la stupidité ; c’est le produit de motivations et d’intentions malveillantes.

Brandon Smith, Alt-Market, le 5 août 2022

Traduit par Hervé pour versouvaton.wordpress.com

Rappels :

La Fed a déclenché un désastre stagflationniste qui va frapper fort cette année

Le piège stagflationniste conduira au revenu universel et au rationnement alimentaire

Etats-Unis : Les morts massives de bovins font-elles partie d’un plan de sabotage alimentaire ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Les problèmes de la chaîne d’approvisionnement vont persister parce que le système est saboté

  1. Stanislas dit :

    Vaste sujet qui n’est effectivement pas nouveau.
    Un article interessant de « l’observatoire des multinationales « inspecte la structure oligopolistique de secteurs d’activité. (alimentaire, énergie, eau, agroalimentaire etc…..)

    « Oligopoly : comment une poignée de grandes entreprises peuvent soumettre des secteurs entiers à leur loi
    27 avril 2018  »

    Mais ce que je ne comprends pas bien, c’est que si le niveau des affaires de tout type baisse de manière importante, il va y avoir des masses de baisés parmi les plus aisées des familles qui ont des titres boursiers, obligations, salaires importants etc…

    Je dirais même que les plus aisés vont plus dérouiller que les chercheurs de bouffe à partir du 10 de chaque mois

    mais je peux me tromper

  2. Ping : Les problèmes de la chaîne d’approvisionnement vont persister parce que le système est saboté | Qui m'aime me suive…

  3. sherlok dit :

    la réunion pour l’instant à Jackson Hole des banquiers voleurs dans le Wyoming est le prélude au grand effondrement qui se présentera dans les semaines à venir, chute spectaculaire des bourses et grand reset mondial. L’Ukraine n’est qu’un prétexte. on voit ça dans l’obstination des « dirigeants » politiques tous azimuts. Tous aux ordres.

    • sherlok dit :

      on nous prévient déjà que l’hiver sera froid dans les chaumières. et pour ce au moins la décade à venir , c’est devenu officiel sur les médias.
      je prévois une révolution des peuples.

      • mark knopfler dit :

        @sherlok, Révolution des peuples si le narratif se met à psalmodier que nous rentrons subitement dans un refroidissement climatique d’origine anthropique.
        Là, théoriquement, ca devrait effectivement ruer dans les chaumières.
        Mais…j’ai dans l’idée que la guerre ukrainienne (volontairement interminable) servira largement de justificatif, au point que le troupeau se gélera les co…les par solidarité, sans plus rechigner que lors des confinements imposés pour cause de méchant virus de-la-mort-qui-tue.

        Mais j’espère me tromper. ^^

    • zorba44 dit :

      Jackson Hole …ne trouvez-vous pas sherlok que cela ne s’invente pas des noms pareils ?

      Allons on sait où le système financier va voir siphonner les quadrillions de dettes illégitimes !

      Un spectacle grandiose comparé aux chutes du Niagara… une apothéose financière de fin de vacances : clap de FIN DE VACANCES !

      Jean LENOIR

  4. e dit :

    Tout cela arrive car la majorité des gens sont enfermés dans les smart cities et ont perdu la souveraineté alimentaire qu’avaient les premiers hommes sur terre qui étaient tous agriculteurs avant les sociétés pyramidales accaparatrices de terres uniquement pour l’oligarchie (monarchies, empires, républiques, gouvernements).

    s’ils allaient tous dans les campagnes s’installer par millions, la police ne pourra pas les déloger, et ils pourront s’installer de force, et cultiver de force pour empêcher la famine.

    La survie des peuples ne se fera qu’avec une désobéissance massive, en se mettant hors la loi par millions, pour aller dans la campagne par millions, et cultiver chacun une parcelle de terre de 200 mètres carré pour nourrir sa famille.

    • elsaprohom dit :

      Est-ce que vous êtes en train de faire ou avez déjà accompli ?
      Sinon, cela n’est qu’une belle idée à placardiser…

      • e dit :

        En Ukraine, ils n’ont plus cette chance.
        il y a des checkpoints militaires autour des villes pour empêcher les gens de sortir et de s’enfuir dans les campagnes.

        Cette idée est encore réalisable tant qu’il n’y a pas de checkpoints militaires.
        Après cela sera trop tard, et sortir des villes pour s’échapper dans la nature sera une chose impossible à réaliser même si on le voulait.

  5. mark knopfler dit :

    Globalisation des problématiques -> Fin des (Etats)-nations -> Supranational -> Régionalisation/continentalisation -> NOM -> Gouvernance mondiale.

    Peu importe que la zone de transition soit synonyme de chaos ou de grandes tribulations/turbulences, un Halevy, par exemple, le scientifico-hermético-kabbaliste évoque plutôt un point de bifurcation entre l’ancien paradigme post Renaissance et le nouveau paradigme naissant, selon des calculs liés à la cyclique de Dendera (qu’il cache derrière des considérations démographico-Gaïatiques), ils s’en foutent, ils cassent pour reconstruire, l’Ere du Verseau est synonyme de grands changements et ils assument.

    Les deux plus grandes menaces pour les mondialistes : Populismes (gouvernances locales) et hégémonie impérialiste (standardisation culturelle, mondialisation).
    Les mondialistes ont donc choisi la troisième voie : Ordo ab chaos.
    La seule voie qui permet de solder l’Ere précédente (celle des poissons, donc du Christianisme) et de basculer dans l’Ere du Verseau.

    Age d’Or, d’argent, de Bronze (Ah les JO !!!) puis l’âge décadent, celui du fer, après l’âge des héros.
    Le reload matriciel (retour aux concepts matriciens, fin de la domination du masculin sacré, fin du patriarcat etc…) est consubstantiel à une rerour à la religion universelle, celle de Gaïa, avec un nouvel Age d’Or fantasmé ou réel, selon les croyances.

    Le tableau est limpide, ils ne s’arrêteront pas, ils ne reviendront pas en arrière, ils ne peuvent plus.

    • Élysée dit :

      Il n’y a pas de religion « universelle ».

      (A part pour Vincent Peillon qui appelle de tous ses vœux, avec ses amis FM et mondialistes, une « religion » républicaine franc-maçonne, athée et laïciste).

      Quant au culte néo-païen de la déesse Gaia, la terre mère, c’est du pur paganisme truffé de syncrétisme et de nihilisme.
      L’anti-Pape Bergoglio nous en a fait une parfaite démonstration avec le culte sacrilège de la Pachamama.

      L’avènement de la pseudo « religion universelle » est souhaitée ardemment par les tenants du mondialisme car elle nivelle toutes les religions au même rang et, par la même, nie la divinité du Christ ainsi que le Saint sacrifice de la messe.
      La dimension trinitaire est royalement occultée, celle de la rédemption aussi.

      Inutile de dire que je crois fermement qu’ils n’y parviendront pas même si Vatican II – le 1789 de l’Eglise – a largement détruit une bonne partie de l’Eglise Catholique déjà bien infiltrée.

      « Je frapperai le Berger et les brebis seront dispersées » – Matthieu 26 :31-35 –

      • clavreul dit :

        Je le tiens le berger Élysée…

      • mark knopfler dit :

        « Il n’y a pas de religion « universelle ». »

        Un peu quand même.
        Ne serait-ce que par l’observation du système solaire qui tourne autour du centre de sa galaxie, qui elle même tourne dans le cosmos.

        En fait tout tourne, c’est que les anciens avaient rapidement compris, 2000 ans av JC (toute cette « science » démarre dans l’Ere du Bélier).

        Les mouvements de foule autour de la Kaaba (7 tours autour de la pierre noire avant éventuellement de pouvoir la toucher ou l’embrasser, Vénus met 8 années terrestres dans sa révolution synodique) possèdent une signification dans un système solaire ou seulement deux planètes ont des rotations rétrogrades (Uranus et surtout Vénus).
        Les derviches tourneurs, par exemple, singent le phénomène rotationnel (consciemment ou pas aujourd’hui, c’est un autre débat).

        Depuis la Terre, bien avant les Ptolémée, ils avaient compris la précession des équinoxes, dont ils ont déduit 4 paradigmes temporels par Ere de peu ou prou 540 ans chacun, soit environ une déclinaison totale de 30° sur l’axe des pôles (à raison d’1° tous les 72 ans, ce qui explique que l’étoile polaire observée ne fut pas toujours Polaris! ), ceci répété 12 fois pour revenir au point de départ (360°), ce qui correspond aux nombres d’année 540, 2160, 25920 en simplifiant, respectivement paradigme (courbe gaussienne naissance-apogée-déclin ex Renaissance), Ere (Civilisation ex Chrétienne dans les Poissons), reload (Apocalypse).
        En dehors de Denderah, Pensez aux 12 stations du Christ et sa symbolique (12 mois annuel, 12 lunaisons annuelles, 12 apôtres également etc..), à sa mort sur la croix avec les 3 Maries tout en bas, ce qui renvoie aux 3 royaumes du mythe universel de l’arbre-monde et à sa résurrection dans le culte du Sol Invictus largement inspiré du Mithraisme qui lui même s’appuie sur l’observation de la parité de la durée du jour/nuit lors des équinoxes et de la supériorité de l’une ou de l’autre lors des soltices, surtout les fameux 3 jours post 21 décembre ou le soleil semble hésiter avant de renaitre le 25.

        Je m’arrête là, car il faudrait également aborder les mythes de l’étoile du Berger (Vénus encore !), des 3 mages (en fait les 3 remarquables d’Orion), Sirius (Isis) etc…
        Les mythes ont surtout permis de « fixer » ce savoir par leurs incarnations divines, des mythes et des récits qui distillent un savoir et une philosophie, une « Pistis » Sophia serait même plus pertinent, plurimillénaire et qui sont consubstantiels à l’histoire humaine.
        Il n’est pas étonnant que les grands mythes soient étudiés en psychanalyse.

        Le problème et je vous rejoins ici pleinement, c’est que cette religion universelle se joue en quelque sorte des 3 religions du livre dont elles sont les incontestables dérivées, la plus univrselle pour les initiés/Elite, les plus récentes pour les peuples dont ils pensent avoir la charge de leur destinée (on s’approche de la séparaton entre Mosaïsme et Noachisme biblique).
        On rejoint ici des thématiques liées au déterminisme et au fatum.
        Plus prosaïquement, les thuriféraires du NWO exploitent pleinement le besoin de croire de l’humanité afin de la maintenir en esclavage.

        Horus, l’archétype de JC dans un autre ternaire que la trinitée catholique, ne fut-il pas, en définitive, le premier véritable pharaon ?
        Pharaon, étymologiquement, qui renvoie à l’institution politique suprême, n’est-ce pas l’équivalent de la future gouvernance mondiale ?
        Et pour y parvenir, il faut revenir aux fondamentaux, si je puis dire, d’un point de vue Elite s’entend.

        Réfléchissez-y, sans pour autant renier vos croyances, bien sûr.^^

      • Élysée dit :

        @ Mark,

        « Réfléchissez-y » m’écrivez-vous.
        Non merci.
        Votre raisonnement est bien trop alambiqué pour moi.

        Petite rectification, je ne risque pas de renier « mes croyances » (sic !).
        La terminologie employée est toujours significative dans le domaine religieux.

        Non, il s’agit ici de Foi et de respect des principes fondamentaux enseignés par l’Eglise Catholique – La Vraie ! – depuis des siècles et détournés, salis, instrumentalisés par la secte conciliaire actuelle.
        Bonne soirée !

      • clavreul dit :

        L’ Église de Vatican II perpétue ‘ le sacrement qui est le lien intime avec Dieu.’

      • mark knopfler dit :

        @Elysée, pas de soucis, je respecte toutes les croyances et la foi.
        Même remarque que pour clavreuil, je ne peux aller contre et ne cherche pas à le faire, d’ailleurs.
        Mon positionnement est d’abord politique et derrière la politique, se cache l’idéologie.
        Les mondialistes en ont une (par simplification, retour au culte de Gaïa) et appliquent les (géo)politiques/ingénieries sociales pour y parvenir.
        Un seul peuple, un seul monde, une seule religion/spiritualité pour une seule capitale politique (Jérusalem céleste ou autre).
        Built Back Better, un retour aux sources, si vous préférez.

        C’est le projet du NOM et son agenda s’est accéléré avec l’application de la psy-op Covid.

        Je pense que cette volonté fait consensus, tout du moins dans sa résistance.
        Mais lorsqu’on l’associe au Luciférisme/progressisme, alors il faut faire le travail des mythes comparés pour comprendre.

        Les anciens, au départ, pensait que l’étoile du matin différait de celle du soir (ex les deux fils d’Eos, l’Aurore indo-Européenne chez les grecs) avant de comprendre qu’elle ne faisait qu’une et qu’elle était une planète et non une étoile.
        Comme elle était l’objet le plus apparent du ciel en dehors du soleil et de la Lune, elle est devenue une « superstar » de l’humanité, si je puis dire.
        Métaphoriquement, elle accompagnait le soleil à l’aube, disparaissait à son zénith et réapparaissait au crépuscule, avant de laisser place à la Lune à son coucher.
        Elle est devenue le porteur de lumière, le guide solaire, dès l’émergence des cultes luno-solaires.
        Soleil-Vénus-Terre-Lune, un quaternaire très rapidement incarné en divinités et au cours du temps, associées aux différents mythes fondateurs et civilisationnels (dont l’évhémérisme) de plus en plus élaborés qui serviront d’armes politiques.
        Plus intéressant, se sont succédées des périodes de domination bien distinctes dans la hiérarchie divine de l’histoire humaine connue, divinités chtoniennes d’abord (féminin sacré dominant), lunaires ensuite (mixte) et enfin solaires (masculin sacré dominant), soit respectivement les royaumes terrestre, sous-terrain et céleste.
        Jamais Vénus officiellement.
        Or, on peut l’affirmer sans trop prendre de risques, Lucifer n’a jamais cessé de tirer les ficelles des trois autres, si je puis dire, puisqu’il est associé à la connaissance croissante de l’Homme (il l’éclaire).

        Le Christ sur la croix, dans sa lecture verticale descendante, évoque symboliquement à la fois :
        – les 3 royaumes (tête, mains, pieds).
        – les 4 points cardinaux Nord, Est/Ouest, Sud (Hyperborée, Atlantide/Mû, Lémurie).
        – les 5 éléments (tête, 2 bras, 2 jambes ).
        Le « fameux » 5ème élément, c’est la tête, comprendre l’esprit, le St Esprit.

        « Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. « (Jean 8:12)

        A méditer.

  6. lorraine dit :

    L’exemple-type en France c’est la moutarde.
    Aucune pénurie dans les autres pays européens; que chez nous alors qu’on est un des plus gros producteurs…. cherchez l’erreur ! :-(((

    • Stanislas dit :

      J’ai trouvé pourquoi

      ils évitent de vendre de la moutarde aux manants pour ne pas qu’elle leur monte au nez

    • Moloko dit :

      Surtout que les substituts (huile de tournesol, moutarde) sont produits en Ukraine, en Pologne, en Bulgarie et d’autres pays sponsors de la guerre. C’est une sorte d’impôt indirect pour soutenir l’Ukraine (mais ça fait quelque temps que le lecteur de carte bleue ne me propose plus d’arrondir à l’euro supérieur pour aider l’Ukraine…)

    • Matterhorn dit :

      Tout à fait exact. J’ai comparé les supermarchés de Saint Louis, Alsace, avec ceux de Bâle. Nos rayons sont bien fournis en moutardes en Suisse.

      • zorba44 dit :

        Pas le cas ici où les classiques absents des rayons depuis trois mois au profit de produits australiens et anglais pas top !

        Jean LENOIR

  7. clavreul dit :

    Vous avez dit sabotage du système ?
    le ministre allemand de l’économie veut stopper les centrales nucléaires en activité pour économiser du gaz.

  8. e dit :

    c’est ma nouvelle maxime à partager au maximum:

    obéir c’est crever
    désobéir c’est vivre

    quels sont les ordres du NWO?

    -rester dans les smart cities, se confiner, se mettre en quarantaine des écouvillons dangereux bidons

    quels sont la désobéissance?

    – aller dans les campagnes, rester à l’air libre en se faisant des potagers, protéger son cerveau en refusant les écouvillons

  9. Larsen dit :

    Pourquoi ne pense -t-on jamais à résonner en terme de dialectique historique, de lutte des classes, baisse du taux de profit, de crédit chimérique et de saturation des marchés ? Tout deviendrait bien plus clair .
    Hélas on reste toujours au cul de l’evénement sans chercher plus loin ! Les bons et les mêchants , c’est un peu léger comme analyse critique .

    • Les bons et les méchants… c’est un raccourci qui ne correspond pas à ce qui est publié sur ce blog.

      • mark knopfler dit :

        @OD, le manichéisme est effectivement une aporie orchestrée par nos maitres.
        Cela vient probablement du mazdéisme (introduction de la démonologie).
        Le bien n’existe pas sans le mal et vice versa.
        Ils sont consubstantiels : bien ET mal.
        Si tant est qu’ils existent ontologiquement.
        Car on pourrait très bien poser que c’est une construction sociale.
        Mais ceci est un tout autre débat.

  10. zorba44 dit :

    Le système de vaccination par injections s’enraye…

    Pas grave Billy les Portes de l’Enfer a prévu de développer des vaccins par aérosols…

    https://www.brighteon.com/b5a90793-d447-43f4-8e78-82033d9adcfa

    Recette : on rassemble les moutons dans les villes et on disperse les « vaccins » par opérations du style chemtrails !

    Les moutons ne savent rien et, bien entendu, plus de consentement requis…

    Elle est pas belle la Vie !

    Jean LENOIR

    • e dit :

      et quand ils seront malades à cause des chemtrails, ils diront que c’est une nouvelle pandémie, pour piqouzer les gens de force

      les gens ne se posent jamais les questions, pourquoi ceux qui vivent dans les millions d’hectares de terres des milliardaires ne tombent jamais malades même la vieille reine d’Angleterre centenaire pète la forme et fait des embrassades à tous les politiciens qui viennent lui rendre visite sans masque, et pourquoi ceux qui vivent en dessous des nuages de chemtrails dans les smart cities sont malades

      les vieux milliardaires sont toujours en bonne santé (le vieux père d’Elon Musk a encore engrossé son ex belle fille d’un autre larbin)
      les vieux pauvres crèvent de poison, famine, soif, mais ils disent que c’est leurs virus imaginaires

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s