Economisez, économisez, économisez, il en restera bien quelque chose !

par H16

Le gouvernement est un petit malin et comme d’habitude, il a tout prévu : alors même que les températures extérieures ne sont pas encore problématiques, il sent bien que les prochaines semaines pourraient poser quelques soucis. C’est pour cela qu’il a dépêché la plus affûtée de ses membres pour lancer une belle campagne de propag d’information au sujet des économies d’énergies : à la suite du dernier conseil des ministres, la ministre de la Transition énergétique, une certaine Agnès Pannier-Runacher, a annoncé le lancement d’une campagne de communication le 10 octobre prochain.

Il faut bien ça ! La question est cruciale et comme l’annonce la ministresse, « chaque geste compte » au point que cette formule sera donc tympanisée utilisée comme slogan dans les prochaines semaines, ce qui nous permet au passage d’éviter les autres accroches publicitaires mièvres sur le mode « Petit citoyen, retiens bien : lorsque Gouvernemaman a froid, couvre-toi ! »

Pour arriver à cette idée au taux de fulgurance tout à fait en accord avec les stupéfiantes performances passées de la brave Agnès, le conseil des ministres a beaucoup planché et rétrospectivement, nous ne pouvons qu’applaudir cette solution proposée tant elle tranche avec les habituelles proposition de Grenelle ou de numéro vert « Alerte Maison Gelée » qui semblaient pourtant se profiler.

Au passage, on devrait s’interroger sur ce que peuvent vraiment faire les Français en matière d’économies d’énergie palpables et sensibles dans la conjoncture actuelle.

En effet, qui va se lancer, maintenant, dans l’isolation de sa maison ? Si on ne l’a pas déjà fait dans les trois ou quatre dernières années et ce alors que les prix étaient déjà sur la pente ascendante, et qu’en plus, le gouvernement multipliait les incitations notamment fiscale et les messages notamment niais favorisant le passage à l’acte, c’est probablement que tout ceci est hors de portée budgétaire ou ne serait pas amorti par les gains espérés. Les quelques cas d’exceptions ne raboteront pas significativement les consommations hivernales françaises…

Quant à arrêter les dépenses inutiles, qui diable s’emploie de nos jours à dépenser l’énergie sans compter ? Qui peut se le permettre, si ce ne sont ces administrations qui isolent fort mal leurs vieux bâtiments, ces services publics que l’équilibre budgétaire ennuient et, assez globalement, ces mêmes politiciens dont les factures sont payées par leurs électeurs ou les assujettis ?

En fait, l’antienne « Coupez votre wifi pour sauver Papy » ne tient pas : outre que ce genre d’équipements ne consomme que quelques watts (à comparer au lave-linge, plaque de cuisson ou aspirateur qui en brûlent des centaines dans le même temps), personne ne va passer son temps à éteindre et allumer ces appareils. C’est aussi grotesque que ridicule et parfaitement illustratif de ce que nos clowns à roulette gouvernementaux sont capables d’imaginer.

Bref, en fait d’économies à faire pour les Français, on ne doit pas être déjà trop loin de l’optimal.

Notons au passage que, comme pour les carburants, l’essentiel des factures d’énergie est constitué de taxes et qu’avec l’augmentation récente et fulgurante des prix, les recettes de l’État à ce niveau là n’ont jamais été aussi dodues. On devra s’interroger sur ce qu’il advient de toutes ces taxes qui sont ainsi récoltées et qui ne parviennent pourtant pas à faire fonctionner ni les hôpitaux, ni les écoles, ni une armée redoutable, une justice impeccable et une police aux petits oignons, ni même garantir un réseau routier propre comme un billard, la Tour Eiffel allumée 24/24 7/7, la fibre dans tous les foyers, ou même une capitale propre tant qu’on est dans le délire.

Plus concrètement, on comprend qu’on doit s’attendre à des coupures ciblées, limitées et probablement orchestrées pour qu’elles ne passent pas inaperçues avec un impact non nul, mais ni trop longues ni trop fortes pour éviter des mouvements de foule globalement pacifiques trop violents. Tout porte à croire que notre gouvernement, cornaqué par les petits cabinets malins (reconduits dernièrement pour quelques millions d’euros) experts du « nudge », va simplement préparer le terrain.

Car oui, avec cette campagne, nous ne faisons pour le moment que repousser l’étape suivante, inéluctable, à savoir celle des pénuries, qui seront finement provoquées et qui permettront deux choses.

La première sera la désignation de coupables qui seront à l’évidence des climato-sceptiques voire climato-négationnistes ou, en tout cas, des égoïstes individualistes voire des ultralibéraux qui mangent des chatons communistes au petit déjeuner. Cette désignation des coupables permettra de facilement polariser la foule et de diriger sa colère (provenant d’une multiplication inhabituelle de foyers, de repas et de douches froides) : au lieu de s’en prendre aux responsables réels que sont nos dirigeants imbéciles, voilà tout désigné ces individualistes qui se la jouent égoïstes et baignent dans l’opulence carbonée d’une température douillette d’un foyer correctement chauffé, les vilains.

La seconde sera l’indispensable préparation du terrain à la phase suivante de ces pénuries : tout le monde ayant goûté à l’infâmie des douches froides, des repas tièdes et des bières chaudes, il sera alors aisé de rappeler que, moyennant quelques règles simples, tout cela peut être évité en incitant intelligemment les uns et les autres à jouer le jeu des économies. Ici, « inciter » est lourdement tinté de coups de matraques républicains de persuasion, d’amendes poivrées explicatives et de délations préventives, bien sûr.

Dès lors, quoi de mieux qu’un habile Pass Carbone dans lequel les familles disposeront d’un quota d’énergie disponible qu’elles pourront ensuite utiliser à leur guise ! Voilà, affaire résolue ! Agnès n’y a pas encore pensé (elle n’est pas équipée pour) mais gageons qu’on va vite lui souffler ça à l’oreille (et ça va y faire de la musique).

Bonus additionnel : ces tickets de rationnement électroniques d’un nouveau genre seront fort pratiques puisque ce Pass Carbone pourra être cumulé avec le Pass Sanitaire qui reviendra en force alors que réapparaîtront de nombreuses vagues épidémiques aussi invisibles qu’indispensables pour écouler les millions de dosettes miracles que l’Union européenne a achetées aux fabricants.

Il n’est pas beau, ce grand reset macronien ? Oui, certes, tout ceci sent bon l’Agenda 2030 poussé en 2023…

Cependant, sept ans d’avance pour des étatistes forcené, c’est plus que remarquable, c’est louche. Et s’ils devaient réussir, cela poserait la question de la complicité du peuple.

Hashtable, le 16 septembre 2022

Rappels :

Démolition… « quoi qu’il en coûte » !

La magie des bougies !

Vers un passe énergétique cet hiver ?

Votez Macron pour « sortir la France du pétrole, du gaz et du charbon » !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Economisez, économisez, économisez, il en restera bien quelque chose !

  1. Dayanand dit :

    Il va falloir relier les pompes essences de toutes les stations services, et les distributeurs de gaz, d’elec, de fioul, et les billets SNCF/RATP au pass Carbone. Cela va faire du travail et ne pas être prêt pour cet hiver, il me semble, à moins que tout ce monde y travaille depuis 1 an.
    Et puis le pass Carbone, c’est par individu, par famille ? (avec les familles séparées, recomponsées, cela va être compliqué à gérer, il va donc falloir aussi se relier aux impots ou à la CAF, …) De futures usines à gaz en perspective comme l’état sait le faire à la perfection…
    Dans un deuxième temps, le faire pour tout ce que l’on consomme, et ainsi relier tous les sites marchands, et les boutiques. Et l’état saura tout ce que l’on consomme (il le sait déjà avec la CB).
    Et relier le pass Carbone aux CB, pour empêcher de consommer lorsque la limite est atteinte.
    Est ce qu’il vont penser à mettre zéro CO2 pour l’achat de télé et la consommation TV pour que les moutons continuent de s’abreuver de propagande et des jeux, sans être pénalisé ?

      • clavreul dit :

        Il faut bien que la nomenklatura ( politiques et médias ) distille la propagande des bienfaits de la démocratie Kodiak, c’ est une prérogative pour garder ses privilèges et ne pas descendre dans la fosse des exploités.
        Vous verrez Kodiak, il faudra que le revenu universel soit suffisamment dégradant pour les conditions de vie de l’ individu, pour qu’ il accepte de travailler dans les bagnes collectivistes de l’ administration socialiste. Les conditions de vie au travail vont continuer de se dégrader, mais surtout, vous devrez y consentir pour éviter d’ être rangé dans la catégorie ‘ des fénéants, réfractaires et oisifs.’ Vous devez être digne de consommer quel qu’en soit le prix à payer ! Vous aurez droit au stricte nécessaire pour survivre, par conséquent il faudra éviter les impairs et se montrer docile aux diverses injonctions de l’ administration toute dévouée.
        Le communisme est la libération du genre humain.
        Ces gens là déterminent ce dont vous avez besoin Kodiak, il faut obtempérer ! il en va du bien être et de l’ unité sociale. Pour avoir des droits, il faudra bien entendu concourir à l’ établissement de la doctrine révolutionnaire dans la loi et dans les moeurs, sous peine d’ être classé parmi les extrémistes, antisémites, homophobes, et collectionneurs de roues de brouettes. Un joli monde où la compétition pour la survie sera la règle. Vous comprendrez donc mon cher Kodiak, que dans de telles conditions, nous ne pouvons tolérer ni supporter d’avoir une sécurité sociale qui encourage à une paresse intolérable dans notre société républicaine où le gain prime sur le don.

      • clavreul dit :

        Le problème des laissés pour compte dont Klaus n’ a pas besoin
        est résolu.
        https://covidemence.com/2022/09/16/pays-bas-mysterieux-exces-de-mortalite-en-2022/

    • Dayanand dit :

      Et puis avec l’Euro numérique, cela sera encore plus facile. Tout cela sera géré directement à la source.
      Ils ont choisi Amazon comme testeur pour la partie e-Commerce.
      Bizarre Microsoft n’est pas dans la liste…, les 4 autres sont européens ouf.
      https://www.ecb.europa.eu/paym/intro/news/html/ecb.mipnews220916.en.html

    • rodez21 dit :

      Certains et certaines viennent d’arriver à leur meilleur niveau d’incompétence.
      Et j’ajouterais en voyant Klaus, qu’il suffit de 2 neurones pour assurer une liaison.

    • roc dit :

      « Il va falloir relier les pompes essences de toutes les stations services, et les distributeurs de gaz, d’elec, de fioul, et les billets SNCF/RATP au pass Carbone. Cela va faire du travail et ne pas être prêt pour cet hiver, il me semble, à moins que tout ce monde y travaille depuis 1 an. . . .  »
      pas la peine tout passe par internet !
      et comment tu crois qu’elle fonctionne ta carte bleue ?
      tout est déjà en place !

      • rodez21 dit :

        @roc
        Il ne faut pas balayer la remarque de Dayanand
        En ce sens qu’il est nécessaire ici de relier une typologie de dépenses (comme l’achat de carburant) a un cumul de points carbones géré dans une base de données sur serveur.

        C’est faisable, si ce n’est déjà fait, le problème réside dans le fait que les prix évoluent (le plus souvent à la hausse)
        La réalisation ainsi que la gestion d’un portefeuille clientèle dans le secteur bancaire, n’est déjà pas à la portée de toutes les SSI, inutile de vous faire un dessin de l’usine à gaz nécessaire à la mise en place d’un pass carbone.

        Le plus simple serait de plafonner les productions (PQ, carburant, ect…) en gérant la pénurie (magasins pour les privilégiés & magasins à rayons dégarnis voir vides), c’est ce qui était en vigueur dans l’ex URSS et qui a pu perdurer 70ans (avec un contrôle de masse adéquat).

        Et ce serait l’aboutissement (à moindre frais) du rêve de Klauss SCHWAB, par la mise en place de la dead up nation

  2. RIEN dit :

    Ah oui gouvernemaman, c’est bien trouvé avec Élisabeth Borne même si Élisabeth dead… elle doit se rêver tout de cuir vêtue fouet à la main et nous en couche culotte !
    Déjà qu’avec le masque on se croyait dans certains clubs échangistes à ciel ouvert !
    Je pense déjà à mes arrières arrières petits enfants ils vont pouvoir se bidonner toute leur vie pendant des siècles de la débilité de notre période.

  3. Kodiak dit :

    Pendant que la poupée Biden et sa clique de mécréants prétendent qu’il n’y a pas de problèmes aux frontières du sud, Ron de Santis, près avoir expédié par avion quelques dizaines de migrants vers Martha’s Vineyard, petit paradis où logent pas mal de friqués dont Obama, dit qu’il peut très bien en y expédier quelques milliers d’autres :
    https://www.newsmax.com/politics/ron-desantis-marthas-vineyard-immigration/2022/09/15/id/1087682/

    Allez GO, Ron !

  4. zorba44 dit :

    L’argent existe-t-il encore ? Quand les produits disparaissent des rayons à quoi servir d’avoir une liasse de billets dans le portefeuille ?

    Si votre voisin vous propose un échange, mettons un quart de mouton, il fera la tête car c’est du gasoil dont il a besoin pour son tracteur…

    Stagflation est une suceuse insatiable de valeur …et arrive le jour où la « valeur » de votre liasse n’est plus suffisante pour imprimer de nouveaux billets : demandez-vous donc pourquoi les grosses coupures de l’entre-guerre en Germanie étaient surimprimées par des valeurs cent ou mille fois plus grande en rouge et/ou sur des billets sans verso !

    Songez-y ! Et surtout ne sortez pas votre or qu’on tente de vous arracher en faisant baisser sa valeur, ne vous en débarrassez à aucun prix !

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s