Ukraine, Syrie, Venezuela : Cherchez le gaz

gaz offshore syrie israel

« Et c’est écrit en toutes lettres dans l’un des articles du JSS News :

Quel regard portera le monde sur le minuscule Etat israélien lorsque celui-ci fera son entrée dans « la cour des grands », en tant qu’Etat producteur/exportateur de gaz et de pétrole ?

Les récentes découvertes relatives aux gigantesques gisements de gaz (ainsi qu’aux nappes de pétrole se situant en dessous du gaz), au large des côtes israéliennes, risquent d’apporter bien plus à l’Etat d’Israël que la dite indépendance énergétique tant convoitée.

En effet, au-delà de cette indépendance non négligeable, tant espérée de surcroit, se trouve un autre filon à exploiter, et non des moindres, un filon politique et stratégique, véritable levier contre l’anti-israélisme.

(…)

Dans le même ordre d’idées, on a vu de quoi était capable la Russie de Poutine lorsque, suite à un différend entre les deux partenaires en 2005, Gazprom posa un ultimatum à l’Ukraine en menaçant de lui couper le gaz, ne laissant passer que celui à destination de l’Europe. Il y a eu un nouveau différend en 2009 entre Gazprom et l’Ukraine concernant un défaut de paiement d’une partie des livraisons de 2008, à la suite de quoi Gazprom a réduit, puis stoppé net, les livraisons du gaz naturel envers ce pays. Le résultat fut que les pays membres de l’Union européenne reçurent moins de gaz naturel en provenance de Gazprom, celui-ci transitant en grande partie par l’Ukraine. Or le réseau traversant l’Ukraine est particulièrement stratégique pour l’UE, dans la mesure où le géant russe est son principal partenaire. L’UE est donc éminemment tributaire de l’approvisionnement gazier d’un partenaire fort capricieux, dont il est bon de savoir ménager les susceptibilités.

On voit, de ce fait, à quel point les pays occidentaux sont devenus les otages politiques de ces régimes. Ils sont dépendants d’alliances stratégiques avec des Etats aux méthodes souvent peu reluisantes, mais qui possèdent toutes les cartes en main pour exercer sur eux des pressions à nulles autres pareilles.

Il est donc plus que probable qu’enfin, après des décennies de chantage ininterrompu de la part des Etats arabo-musulmans et de leurs alliés russes ou vénézuéliens, les choses prennent une tournure toute autre. Tout au moins si les réserves israéliennes d’hydrocarbures se révèlent à la hauteur de leurs espérances. (1)

Depuis, il s’avère que ces gisements sont encore plus prometteurs que prévus : Tamar et Leviathan .. (2) gisements qui pourraient faire d’Israël le 2ème plus gros exportateur de gaz et de pétrole au monde .

Mais pour pouvoir approvisionner l’Europe, il faut les tuyaux ukrainiens .. et il faudra relier ces tuyaux , aux nouveaux gisements . La Turquie s’en charge avec la construction d’un nouveau gazoduc (3)

L’Europe va juste changer de dépendance. Si ce n’est que dans un cas comme la France elle n’était pas totalement dépendante de la Russie pour ses approvisionnements en gaz , puisque l Algérie reste un très gros fournisseur ; la France a donc tout à perdre dans ce jeu de dupes.

Et en plus miracle, à la sortie, c’est Goldman Sachs (actionnaire de la Fed ) qui assurera la distribution puisqu’ils se placent partout en Europe sur les concessions de services publics gaziers privatisés !!!

France, Espagne , Pays bas…

Il faut également rappeler , ce que les médias actuels occultent soigneusement, qu’en 2010, l’Ukraine a bien été sauvée financièrement par la Russie avec quelques petites conditions :

Russie/Ukraine : concession sur le gaz en échange du maintien militaire en Crimée (4)

jusqu’en 2042 ou 2047 (5) concession assortie d’une rente et d’une baisse du prix du gaz :

Ce délai de 2017 avait été fixé en 1997 – soit une durée de vingt ans – moyennant le versement par l’armée russe, à la ville de Sébastopol, d’une rente annuelle de 100 millions de dollars (74 millions d’euros). Désormais, les navires ruses sont assurés de pouvoir rester jusqu’en… 2042, voire 2047.

7 milliards d’économies

En contrepartie, Kiev bénéficiera d’une ristourne sur le prix du gaz russe, qui pourra atteindre 100 dollars pour 1 000 mètres cubes. Parallèlement, le volume des achats ukrainiens augmentera de 10 milliards de mètres cubes par an. Au final, l’Ukraine devrait réaliser une économie d’environ 7 milliards de dollars en 2010 et 2011 (5,2 milliards d’euros).

Il suffit dès lors de regarder la carte pour comprendre pourquoi les Chinois s’en mêlent aussi avec les accès à la mer noire (6)..

Mais parler d’une agression russe en Crimée parait un peu exagéré, si l’on regarde la réalité des faits … On pourrait plutôt parler d’une agression et d’un coup d’Etat financé pour déstabiliser l’Ukraine et les intérêts russes qui y sont présents. Et surtout pourrait-on juste arrêter de nous prendre pour des imbéciles .

La géopolitique de l’énergie n’est certainement pas la seule raison à ce qui se passe en Ukraine, mais elle est sûrement un facteur essentiel des orientations voulues par les « gentils Américains » pour se défendre contre les « méchants Russes » …

Une Europe indépendante, non asservie et non inféodée serait certainement la meilleure solution pour tout le monde … Visiblement ce n’est pas le cas.

Cela dit nous laisserons la conclusion à Monsieur Bzrezinski et en particulier ce qu’il écrivait sur l’Ukraine, pour savoir que tout ceci était parfaitement programmé. On ne peut en effet être plus clair… et ceci éclaire très particulièrement les aides à des mouvements néo nazis pour cette déstabilisation ukrainienne. Comme pour l’Irak et ses 500 000 enfants morts qui étaient pour Madame Albright : « le prix à payer »… il semble que pour l’Ukraine, le prix à payer ne soit certainement pas une « avancée démocratique ».

« Sans l’Ukraine la Russie cesse d’être un empire en Eurasie… L’Ukraine constitue l’enjeu essentiel… Si l’Occident devait choisir entre une Ukraine démocratique et une Ukraine indépendante ce sont les intérêts stratégiques et non des considérations démocratiques qui devraient déterminer notre position » (7).

Tribune de Caro, le 4 mars 2014 (via Réseau International)

———————————————————————

(1) http://jssnews.com/2012/05/25/les-hydrocarbures-israeliens-seront-le-plus-puissant-des-leviers-diplomatiques/

(2) http://jssnews.com/2011/04/01/israel-bientot-2eme-plus-gros-producteur-de-petrole-au-monde/

(3) http://www.algerie1.com/flash-dactu/la-bulgarie-et-la-turquie-vont-construire-un-gazoduc

(4) http://www.leblogfinance.com/2010/04/russieukraine-concession-sur-le-gaz-en-echange-du-maintien-militaire-en-crimee.html

(5) http://www.lefigaro.fr/international/2010/04/21/01003-20100421ARTFIG00458-la-flotte-russe-reste-a-sebastopol-pour-trente-ans-.php

(6) http://presstv.com/detail/2014/03/03/353041/russia-china-in-agreement-on-ukraine/

(7) le Grand Echiquier 1997 – Bayard – page 74 et 160 et la conférence à la John Hopkins University du 23 avril 1998 .

About these ads

À propos de Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 49 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Ce contenu a été publié dans Actualités, Economie, Matières premières, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Ukraine, Syrie, Venezuela : Cherchez le gaz

  1. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    Quel regard portera le monde sur le minuscule Etat israélien, lorsque celui-ci fera son entrée dans « la cour des grands », en tant qu’état producteur/exportateur de gaz et de pétrole ? gaz et pétrole a gogo !

  2. Ping : Ukraine, Syrie, Venezuela : Cherchez le gaz - gastraudiome

  3. Ping : Ukraine, Syrie, Venezuela : Cherchez le gaz | A...

  4. caro dit :

    Merci de cette reprise
    Caro

  5. Crapaud Rouge dit :

    Ca sent l’intox, ce gaz à gogo dans les eaux « israéliennes ». Et d’abord, pourquoi pas palestiniennes aussi ? Ce gisement gigantesque s’arrête aux frontières ?

    • caro dit :

      @crapaud rouge
      Non il semble qu’il y ait un vrai problème de droit maritime sur le sujet . La législation actuelle n’étant pas adaptée à ce type de situation et aux distances respectives . D’où l’importance de la Syrie ..si l’on regarde les emplacements des gisements Tamar et Leviathan .
      En dehors du Jss News , vous trouverez de nombreux articles en langue anglaise comme en français sur ces gisements qui concernent également Chypre , la Turquie .. et dont certaines extensions vont jusqu’en Grèce …

    • xavib dit :

      Crapaud rouge : renseignez-vous, Tamar et Leviathan ce sont des gisements dont on parle depuis longtemps…

  6. Ping : Ukraine, Syrie, Venezuela : Cherchez le gaz | A...

  7. Ping : Ukraine, Syrie, Venezuela : Cherchez le gaz | J...

  8. Garfy dit :

    et si on pouvait se passer de pétrole ???

  9. zorba44 dit :

    Il est quand même extraordinaire que l’énergie pourrait être universelle et que s’évitent, ainsi, toutes les luttes d’influence pour la mainmise sur les ressources ou sur les approvisionnements – reparlant ainsi de Tesla pour la deuxième fois en quelques jours…

    Tesla autour duquel il règne un silence assourdissant !

    Jean LENOIR

  10. La Gaule dit :

    Pause strictement nationale, pour se reposer des bruits de bottes qui deviennent assourdissants ces derniers temps.

    Imaginez que les experts et les politiques se rejoignent et descendent parmi nous boire un verre dans notre salon tout en parlant de choses qui nous intéressent vraiment. Cela donnerait à peu près ça, donc ce n’est pas tout à fait un rêve.

    En tout cas je me suis régalé, même si la version est pour l’instant tronquée. Parfois cela tourne au bordel sympathique, mais qui nous change tellement des langues de bois et des attitudes convenues (il y a aussi des scoops étonnants, comme cette experte qui craque dans l’ascenseur et avoue à NDA pourquoi elle est quasi obligée de l’attaquer publiquement) :

    http://fortune.fdesouche.com/331275-fin-de-leuro-quelle-alternative#more-331275

    • Bien sûr qu’il y a des rivalités énergétiques mais ce n’est pas l’essentiel, qui serait plutôt de savoir sous quel régime veule vivre les Européens. Je ne suis pas un chaud partisan de la gouvernance technocratique à la Poutine, mais elle a au moins le mérite de constituer une alternative patriotique conçue comme un obstacle à la toute puissance hégémonique du lobby sioniste qui s’est emparé des gouvernements occidentaux et mène des guerres néocoloniales en se servant des moyens militaires nationaux pour servir des intérêts privés. Poutine remet les choses à l’endroit en rappelant que l’Etat est au service de la Nation, ceteris paribus parce que le modèle économique russe n’est en rien une référence en matière d’égalité dans la distribution de la richesse nationale, mais il y a quand même un progrès par rapport à la prédation pure et simple menée par une bande de gangsters ne reculant devant aucun forfait pour atteindre leurs objectifs.

  11. Geraldine dit :

    Bonjour Olivier,

    Voici un éclairage complémentaire sur les causes « énergétiques » du conflit ukrainien :

    « La véritable histoire derrière la crise ukrainienne: La guerre énergétique entre Exxon/Mobil, Chevron et GazProm »

    « Le chaos actuel ukrainien est en fait une phase supplémentaire d’une guerre énergétique que se livre les grandes compagnies de pétrole et de gaz. Il s’agit en fait du début d’une grande bataille entre d’un côté Exxon, Mobil, Chevron (intérêts Rockefeller/Rothschild), la Royal Dutch/Shell et GazProm, Lukoil et consors de l’autre. La Syrie était un prélude de ceci. »

    http://resistance71.wordpress.com/2014/03/05/analyse-sur-le-coup-en-ukraine-guerre-energetique-bien-sur/

  12. The Estonian Foreign Ministry has confirmed the recording of his conversation with EU foreign policy chief is authentic. Urmas Paet said that snipers who shot at protesters and police in Kiev were hired by Maidan leaders.

    Paet told RIA-Novosti news agency that he talked to Catherine Ashton last week right after retiring from Kiev, but refrained from further comments, saying that he has to “listen to the tape first.”

    “It’s very disappointing that such surveillance took place altogether. It’s not a coincidence that this conversation was uploaded [to the web] today,” he stressed.

  13. Ping : Ukraine, Syrie, Venezuela : Cherchez le gaz | e...

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s