Un été avant la tempête ?

La période de crise va-t-elle déclencher une révolte contre les personnes au pouvoir ?

par Markku Siira

Dans le journal britannique Daily Telegraph, Sherelle Jacobs avertit ses lecteurs que nous vivons un été « avant la tempête ». Qu’est-ce que la journaliste entend par là ? S’agit-il d’un autre canular de l’élite, préparant les gens aux temps instables à venir ?

Jacobs souligne que « les prix de l’énergie atteignent des niveaux sans précédent » et que « nous nous approchons de l’un des plus grands séismes géopolitiques depuis des décennies ». Les bouleversements à venir sont « susceptibles d’être bien plus importants que les convulsions qui ont suivi la crise financière de 2008 ».

La crise qui se profile pourrait s’avérer « encore plus catastrophique que le choc pétrolier des années 1970 ». Les pays en développement ont déjà été touchés, avec des pannes d’électricité s’étendant de Cuba à l’Afrique du Sud. Le Sri Lanka n’est qu’un des nombreux pays à faible revenu dont les troubles en cours pourraient se répéter ailleurs.

« Mais l’Occident ne peut échapper à cette apocalypse », explique Sherelle Jacobs. En fait, l’Occident semble à bien des égards être au centre de ce chaos – et le Royaume-Uni peut-être au point zéro.

En Europe et en Amérique, selon Sherelle Jacobs, le « système des élites technocratiques complaisantes » s’effrite. Sa genèse, qui prédisait l’enchevêtrement glorieux des États-nations dans la gouvernance mondiale et les chaînes d’approvisionnement, est devenue une métaphore des dangers de la mondialisation.

Malgré les tentatives de dépeindre la guerre en Ukraine comme un cygne noir, la hausse des prix des matières premières dans un monde volatile était entièrement prévisible avant même l’opération spéciale de Poutine. Les gens se demandent pourquoi leurs dirigeants n’ont pas fait de plans d’urgence à temps. La crise économique était prévue avant même l’ère de l’urgence sanitaire.

Sherelle Jacobs estime qu’il n’y a pas d’autre explication à ce fiasco que « des décennies d’hypothèses erronées et de faux pas politiques de la classe dirigeante ». Personnellement, j’y vois aussi une planification consciente, mais les vrais coupables – les familles milliardaires avec leurs banques centrales et leurs sociétés d’investissement tout-puissantes – devront-ils rendre des comptes, ou leurs sous-fifres politiques seront-ils une fois de plus sacrifiés ?

Après la crise financière, les personnes au pouvoir ont à peine réussi à convaincre le public de se soumettre à la discipline de l’austérité et à convaincre les électeurs que « tout le monde » était en partie responsable de la crise et que chacun devait donc contribuer à redresser les torts. L’élite peut-elle échapper plus longtemps à sa responsabilité ?

Comme le dit le vieil adage, « l’empereur n’a pas de vêtements ». Les personnes au pouvoir n’ont tout simplement plus de message crédible, et réconfortant, à envoyer aux citoyens ordinaires face à l’adversité. La seule vision de l’avenir qu’ils ont pu proposer est un programme dystopique d’écologisation de la « neutralité carbone et du net zéro », qui pousse les politiques d’austérité et les biais de l’économie mondiale à un tout autre niveau.

Faire activement campagne pour des bulles vertes spéculatives semble fou dans ce contexte. Il s’agit toutefois d’un programme parfaitement logique pour une élite déconnectée de la réalité et qui, en cas d’urgence, cherche à retirer littéralement les marrons du feu. Malgré ce que les militants d’Elokapina peuvent penser, le monde ne sera pas sauvé par l’action climatique finlandaise.

Il y a plusieurs pays où nous pourrions voir les premiers signes de révolte populiste. Les Allemands devront avaler l’humiliation nationale et des factures énergétiques plus élevées au nom des intérêts américains. Seul un libéral qui croit aveuglément au caractère merveilleux de l’atlantisme sera reconnaissant de devoir prendre des douches froides et pratiquer une politique étrangère et de défense anti-russe.

Selon certains analystes, la France, qui n’est pas étrangère aux manifestations et à la subversion, pourrait être le premier pays d’Europe à connaître des coupures de courant malgré son importante industrie nucléaire. Pour Sherelle Jacobs, en revanche, les choses en Grande-Bretagne « pourraient vraiment exploser », le Royaume-Uni devenant une île poudrière à mesure que l’inflation augmente.

Les Britanniques ont reçu encore moins de soutien de leur gouvernement que les résidents des autres pays occidentaux. La réduction de cinq pence de la taxe sur les carburants est estimée être la deuxième plus faible en Europe. Entre-temps, l’Espagne a rendu de nombreux voyages en train gratuits jusqu’à la fin de l’année. La France a promis de nationaliser le géant de l’énergie EDF, qu’elle a déjà obligé à limiter les factures des consommateurs. Même ces mesures ne seront probablement pas suffisantes.

« Les futures hausses de prix seront si importantes que des millions de personnes pourraient tout simplement être incapables de payer leurs factures – y compris les retraités et les familles qui appartenaient jusqu’à présent à la classe moyenne », avertit Sherelle Jacobs.

La détresse à venir pourrait être un tournant, mais c’est ce que visent ceux qui ont l’intention de relancer l’économie mondiale. Nous avons à peine commencé à comprendre à quel point les prochaines années risquent d’être imprévisibles – et à quel point les gouvernements et les citoyens sont mal préparés à en affronter les conséquences.

« Gelez-vous les fesses pour l’Ukraine » l’hiver prochain et payez le prix de la démocratie et de la liberté, suggèrent les dilettantes nostalgiques de la politique de sécurité en Finlande, nostalgiques de la domination occidentale. En d’autres termes, rendez votre vie misérable au nom de la politique du grand pouvoir et des intérêts de l’élite financière, car il faut se débarrasser de la Russie. Les russophobes ne voient pas le tableau d’ensemble, dans lequel Poutine joue également son rôle dans la réinitialisation.

« Si le sevrage de la Russie est si douloureux, comment allons-nous mettre fin à notre dépendance à l’égard des produits chinois bon marché ? » demande Sherelle Jacobs, qui partage le message de l’Establishment. Il omet de mentionner que l’« indépendance énergétique » de l’Europe et de la Grande-Bretagne est également une blague, car la même énergie est toujours achetée par des intermédiaires, mais à un prix plus élevé.

Le pronostic semble sombre, mais Sherelle Jacobs estime que nous avons peut-être entamé « le dernier acte d’un système économique en faillite ». Une fois encore, il y a plus de questions que de réponses quant à notre avenir.

Est-ce que quelque chose va changer pour le mieux dans cette « réinitialisation du capitalisme » ? La monnaie numérique de la banque centrale fait son apparition. La période de crise conduira-t-elle à la redoutable éco-techno-dystopie ou à un nouveau départ, plus humain ?

Les cercles capitalistes parviendront-ils à maîtriser l’effondrement qu’ils ont eux-mêmes provoqué, ou le pouvoir de l’argent finira-t-il par trébucher sur sa propre ingénierie ? L’Union européenne va-t-elle s’effondrer alors que mon cauchemar d’un « ordre fondé sur des règles » touche à sa fin ? Aurons-nous besoin des troupes de l’OTAN pour garder les citoyens sous contrôle en pleine Grande Dépression ?

Que se passera-t-il si et quand les gens se réveilleront de la tromperie de la classe possédante ? Le nihilisme politique s’emparera-t-il de l’esprit des électeurs, même les plus loyaux ? Au moins, Sanna Marin a encore le temps de faire la fête au restaurant les soirs de fin du monde.

Geopolitika, le 10 août 2022

(via Réseau International)

Lire aussi :

« Don’t Pay UK » – 75 000 Britanniques jurent de ne plus payer leurs factures d’énergie

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Un été avant la tempête ?

  1. zorba44 dit :

    Juillet 1914 fut dit-on un été, un bel été fort chaud…
    Là s’arrête la comparaison, car il n’y avait pas un dieu Vulcain pour allumer le feu de Paris jusqu’aux Landes, en passant par la Bretagne.

    Il n’y avait pas l’inflation sinon la folie des hommes sous influence des banquiers et de la métallurgie, mère toute puissante, alors, des industries d’armement.

    Cette fois les hommes l’ont bien cherché eux qui ont été castrés par les jeux (électroniques), les images (électroniques) le panem et circenses (é…) etc.

    Le monde a abdiqué, et comme prévu, les oligarques divergent dans leurs desseins et sombrent dans l’antagonisme.

    Et ce sont eux qui deviendront les chancres mous de la crise lorsque les riens deviendront des loups en l’absence de subsistance.

    Dies Irae

    Jean LENOIR

    • rodez21 dit :

      @Kodiak

      Patience, les vraquiers chargés de blé ukrainien sont sur le point de décharger, à Beyrouth, à Marseille, à Busan, à Istanbul, à Portsmouth.

      Le président Julius Maada Bio était à Londres pour quémander (un peu de blé).

    • zorba44 dit :

      …et comme réponse, des coupures partielles ou totales d’internet. Les hypothèses formulées par Olivier pour la rentrée dans un de ses commentaires prennent tout leur sens.

      Il va falloir réapprendre d’urgence les techniques du téléphone arabe et de l’utilisation des pigeons voyageurs !

      Jean LENOIR

  2. Kodiak dit :

    L’OMS rebaptise les variants :

  3. Veracruz dit :

    Les Rosbeefs comme les mangeurs de grenouilles continuent de payer une blinde leurs mutuelles santé obligatoires (Merci Sarko) pour se faire injecter gratuitement par doses multiples la soupe immonde.
    Le PGP se paye!

    • rodez21 dit :

      @ Veracruz

      Une blinde, et même un bras quand l’Etat & la mutuelle viendront vous dire qu’aucune loi ne vous obligeait à vous faire injecter vos multiples doses de cette soupe immonde.

      Hein ! Vous êtes non injecté et depuis suspendu ! Et bien c’est simple, cherchez donc un emploi en traversant la rue !

  4. e dit :

    cela veut dire qu’ils vont confiner tout le monde dès le début de l’automne pour empêcher la révolte
    n’oublions pas que leur objectif c’est de tracer tout le monde avec leur appli Fr Alert sur smartphone 4G, et ensuite bracelet intelligent.

    les ondes 4G-5G rendent les gens malades (voir études du CRIIREM sur les rats), cancer de peau au poignet où est posé le bracelet à ondes cancérigènes , faux tests , et ensuite piqouze obligatoire

  5. Rose de Damas dit :

    ACTION DE RÉSISTANCE CITOYENNE LES 15, 16, 17 AOUT 2022 :

    • Élysée dit :

      Jean-Dominique Michel ?
      Ce n’est pas celui qui concluait une intervention vidéo – par ailleurs pertinente – en sanglotant ?

      Je n’ai rien contre les hommes sensibles mais, en temps de guerre (et nous y sommes !), inutile de montrer ses faiblesses à l’ennemi !

      • la Mésange dit :

        C’est aussi le gars qui avait invité un fou furieux blasphémateur bouffeur de catholiques, dont j’ai heureusement zappé le nom. La vidéo est sur youtube, parfaitement scandaleuse…

  6. sherlok dit :

    selon le site Natural News de Mike Adams voici ce qui se prépare aux US « :
    À l’heure actuelle, partout en Amérique, les agences gouvernementales achètent une longue liste d’ équipements de survie et de préparation , épuisant l’approvisionnement qui reste disponible pour les civils. Les achats gouvernementaux à grande échelle comprennent actuellement :
    Aliments stockables, EMR et approvisionnements alimentaires d’urgence.
    Munitions et armes à feu.
    Appareils de vision nocturne.
    Composants du système CVC à haut rendement.
    Pilules d’iodure de potassium (pour protéger la thyroïde des dommages causés par les radiations).
    Graines de jardin et engrais.
    Carburant diesel, huile pour moteur diesel et autres composants liés au transport.
    Et ce sont des informations basées sur ce qui est rendu public. Ce qui existe réellement et qui est classifié est beaucoup plus étendu. Aux États-Unis, le gouvernement américain a construit d’immenses villes souterraines et des bunkers avec des tunnels les reliant à travers des milliers de kilomètres de tunnels de transport souterrains, dont certains sont bien sûr utilisés pour la traite des êtres humains. »

    Vous savez peut être aussi que par ex en dessous de l’aérport de Denver (Colorado) aéroport dont la décoration intérieure est très bizarre, lugubre même et en dessous il a été construit une ville souterraine de dizaines de km (on trouvait les images sur le net il y a quelques années )
    Dans toutes les capitales en Europe il y a des abris souterrains luxueux confortables avec accès rapides qui ont été contruits à l’époque des conflits nuclèaires; des parkings constuits ont même été détournés de leur fonction, pour les élites bien sûr, accès interdits aux manants Donc tout ceci est très possible !

  7. Ping : Un été avant la tempête ? — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie « FNACAB

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s