Putains de sanctions… Les raffineurs américains importent le pétrole russe comme des malades

« C’est un titre tellement drôle que j’ai littéralement ruiné mon clavier, hier, en crachant mon café dessus.

En me défoulant sur un article de Bloomberg, j’ai vu que Sputnik avait pris son pied en magnifiant l’ironie.

Le marché doit être alimenté. Et les raffineurs achèteront la meilleure cargaison au meilleur prix. Il n’y a que les politiciens pour ne pas comprendre qu’il est impossible de commander aux marchés.

À l’heure actuelle, les raffineurs des États-Unis sont sous pression du fait de la hausse des prix du pétrole, mais le pétrole russe n’est pas importé pour approvisionner le marché étroit de l’essence. La catégorie du pétrole de l’Oural russe est considérée comme lourd, ce qui est préférable pour le raffinage en diesel et autres produits.

Et il est envoyé directement aux raffineries qui traitent normalement le brut très lourd du Venezuela (PADD 3 – Côte du Golfe).

Bons baisers de Russie. Source Bloomberg

Ne pensez pas une seconde que c’est une sorte de contrepartie trumpienne ou autre. Qu’il a promis à Poutine quelques ducats pour détourner son regard du Venezuela. Je sais que des libéraux stupides de la variété Jeune turc penseront cela. Il en sera de même pour les attardés du QI dans la foule du MAGA.

Mais non. C’est tout simplement un comportement normal du marché qu’un groupe de crétins laborieux de Washington DC ne peut pas contrôler. Les raffineurs ont besoin de matières premières à raffiner ou ils cessent leurs activités.

La variété Oural russe se négocie régulièrement avec une décote par rapport au Brent parce qu’il n’y a pas de cotation valable pour lui. N’oubliez pas que le West Texas Intermediate et le Brent sont tous deux des pétroles légers.

Seuls Dubaï et Shanghai offrent des contrats pour des livraisons de pétrole lourds.

Ce n’est donc pas une surprise pour moi que ce pétrole russe soit un substitut direct du brut vénézuélien sous embargo des États-Unis. Si les Russes récupèrent la part de marché perdue par le Venezuela tout en fournissant l’infrastructure financière – compensation des paiements, assurances, etc. – pour que le Venezuela vende son pétrole à d’autres marchés, comme l’Inde, quel est l’effet net de toutes ces sanctions et menaces de guerre ?

Aucun, bien sûr. Mais vous ne pouvez pas le dire à des autoritaires insensés comme John Bolton. Ce sont des hommes qui ne peuvent penser qu’en termes de conséquences primaires et négligent totalement la capacité du marché à surmonter les obstacles. Et ainsi, ils sont frustrés par des effets secondaires, comme la simple substitution du pétrole russe au pétrole vénézuélien par des raffineurs nationaux.

Attendez encore quelques mois et vous verrez Ted Cruz [Député républicain à la solde d’Exxon/Mobil] introduire de nouvelles sanctions via CAATSA contre les compagnies de transport russes qui acheminent le pétrole vers la côte du Golfe aux US, pour des raisons de « sécurité nationale ».

Il sera rejoint par Lindsay Graham et le reste des chacals républicains, utilisant ce fait, pour forcer Trump à céder sur un autre problème du moment.

Vous ne pouvez pas raisonner avec des fous. Et plus ils sont longtemps au pouvoir, plus ils forcent les gens sains à agir stupidement pour faire simplement des affaires rationnelles. Nous verrons plus d’histoires comme celle-ci alors que la guerre de Trump contre les marchés se poursuivra jusqu’à ce qu’il les brise, ou qu’il soit brisé ».

Tom Luongo, le 22 mai 2019

Traduit par jj, relu par Cat pour le Saker Francophone

(Merci à 8parabellum8)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Putains de sanctions… Les raffineurs américains importent le pétrole russe comme des malades

  1. 8parabellum8 dit :

    Si demain les hostilités devaient reprendre au moyen orient…
    C’est du pétrole russe qui alimentera les moteurs de guerre de l’armée américaine…

    Qu’est ce qui empêche Poutine de refuser de vendre aux ricains…?

    Un vieux « montage »…
    Jdcjdr…

    • Jean-Loup Izambert dit :

      Pour ce qui est des moteurs de l’armée, c’est un autre marché. Mais pourquoi refuser de vendre aux ricains?
      Leurs sanctions sont les pratiques d’un monde qui se ferme avant d’imploser, celle des vieilles mentalités impérialistes qui s’imaginent encore pouvoir imposer sa marche au monde. L’Union soviétique… – pardon, la Fédération de Russie – ( faut pas froisser les occidentaux), vend bien d’autres choses aux USA: du blé ( dont elle est aujourd’hui le premier producteur mondial), du titane ( dont elle est la seule à maîtriser complètement la fabrication avec des procédés d’avant-garde), etc. Le plus grand centre de recherche de Boeing hors Etats-Unis est à Moscou et des milliards de dollars y sont investis. Bien sûr tout cela pourrait s’arrêter du jour au lendemain. Mais quel intérêt pour les peuples ? Et pourquoi ne pas commercer avec les USA si cela permet de transformer ses distributeurs de billets en distributeurs de cacahuètes… L’un des objectifs principaux est de dédollariser l’économie. Trop long à expliquer ici. Dans le cadre de ses sanctions contre la Fédération de Russie, la France avait suspendu le paiement de lanceurs spatiaux fournis par la Fédération de Russie.La réponse fut très simple et d’une logique imparable: pas de paiement, pas de travail, plus de lanceurs. La facture sera vite réglée. Dans le cadre des relations internationales – politiques et économiques – les russes raisonnent sur le très long terme quand les occidentaux ne voient que leurs petits intérêts égoïstes immédiats. Quand des sociétés russes vendent du pétrole à des pays d’Afrique, par exemple, les contrats prévoient la construction d’écoles et la formation de cadres pour l’armée, l’agriculture ou l’industrie avec de nombreux échanges. Dans les années 80, l’une des premières langues enseignées à l’école des diplomates de Moscou était le portugais. Aujourd’hui, la Fédération de Russie est un partenaire privilégié des pays où cette langue est parlée, en Afrique mais également en Amérique du sud. Et vendre du pétrole aux USA, cela permet d’une certaine manière d’accueillir chaque année dans les universités russes plus ou moins 15 000 étudiants de tous pays qui viennent y faire leurs études supérieures. Le coût d’une année universitaire, enseignement accéléré de la langue compris, est de 2 à 3000 euros. Des étudiants de tous pays, y compris des USA, viennent y apprendre la chimie, les mathématiques, la biologie, le nucléaire, etc. Et surtout tisser des liens et découvrir un monde bien différent de celui que présente les media occidentaux. Voilà qui vaut largement quelques tankers de pétrole non?

      • 8parabellum8 dit :

        Bonjour Jean-Loup,
        Comment de telles partenaires économiques qu’on nous présente comme ennemis…
        Ne travailleraient pas finalement main dans la main géostratégiquement…
        malgré les apparences…qui comme souvent sont trompeuses…
        Les américains sont la force d’attaque et les russes la force de résistance…
        Capable de résister à l’OTAN..
        Et au final…les voies géostratégiques que prennent ce monde grâce à la résistance russe…
        Servent les intérêts Rothschildiens…

        2001 a été le lancement d’une « nouvelle phase de travaux »…
        La crise de 2008 son prolongement…amenant la crise européenne…
        Dont le départ est en Grèce…

        Et tout ce petit monde aujourd’hui se retrouve comme par hasard en Grèce…
        Car tous les pipelines y arrivent…ainsi que les futurs israéliens…
        Et on nous noie le poisson en faisant croire que c’est la chine qui est train de la racheter…

        L’intérêt pour l’Europe était bien le projet nabucco…le fameux projet en provenance du quatar…mais au delà du problème que ça pouvait poser aux russes…
        Du moins au système oligarchique poutinien…
        C’était surtout un gros problème pour les israéliens…
        Les pipelines figent les cartes…et si ils deviennent énergiquement stratégiques pour les européens…ceux-ci ont alors un droit de regard sur la région…ce qui complique la donne…
        Une autre destinée est prévue pour l’’Europe au passé nazi par les grands argentiers…

        Poutine est le meilleur élément de la maison mère… actuellement…
        Américains et russes sont responsables à parts égales des vagues migratoires qui déferlent sur l’Europe…

        Je vois ça comme ça…
        Ce monde est un casino…
        Et ce casino à deux portiers…
        Et tous les autres ne sont que des petits joueurs..,

  2. Ping : Putains de sanctions… Les raffineurs américains importent le pétrole russe comme des malades - Ma Banque a Moi

  3. zorba44 dit :

    Ça Olivier, c’est le pompon …le pétrole de là où il est disponible !

    Jean LENOIR

  4. Danse dit :

    « Les raffineurs ont besoin de matières premières à raffiner ou ils cessent leurs activités. »
    > En France aussi, sinon les raffineurs, comme Total, licencient et notre ruine s’accélère encore.

    Voici la carte de la dépendance américaine au Venezuela et aux autres producteurs de pétrole (source http://www.2000watts.org/index.php/energytrend/petrole/peak-oil/1307-lavenir-petrolier-americain-depend-du-venezuela.html) :

    « Ce n’est donc pas une surprise pour moi que ce pétrole russe soit un substitut direct du brut vénézuélien sous embargo des États-Unis. »
    > Et ce n’est pas non plus une surprise si les US sanctionnent depuis des années l’Europe en lui interdisant de s’approvisionner en pétrole et gaz russes (en affichant l’inverse : qu’ils sanctionnent la Russie).
    Ce n’est pas une surprise si les US sont de plus en plus menaçants envers l’Allemagne qui tente de défendre ses intérêts et d’organiser son approvisionnement en énergie Russe.
    En France, à ce jeu de massacre nous serons totalement dépendants des uns ou des autres.
    Ce n’est pas une surprise que le PDG de Total ait été assassiné.

  5. Ping : Putains de sanctions… Les raffineurs américains importent le pétrole russe comme des malades | Raimanet

  6. Danse dit :

    US Threatens Europe With « Loss Of Access To US Financial System » Over SWIFT-Evading Iran SPV
    https://www.zerohedge.com/news/2019-05-29/us-threatens-europe-loss-access-us-financial-system-over-its-iran-funding-spv

    It’s going from bad to worse for Europe, whose currency had just hit session lows after Brussels confirmed that ITALY FACES A MASSIVE FINE OVER ITS DEBT, when the Euro was hit with a double whammy after Bloomberg reported that the Trump administration is escalating its battle with « European allies » over the fate of the IRAN nuclear accord, and is « threatening penalties against the financial body created by Germany, the U.K. and France to shield trade with the Islamic Republic from U.S. sanctions. »
    ,,,
    Germany, France and the U.K. finalized the Instex system in January, allowing companies to trade with Iran without the use of U.S. dollars or American banks, allowing them to get around wide-ranging U.S. sanctions that were imposed after the Trump administration abandoned the 2015 Iran nuclear deal last year.

    “This is a shot across the bow of a European political establishment committed to using Instex and its sanctions-connected Iranian counterpart to circumvent U.S. measures,” said Mark Dubowitz, the chief executive officer of the FOUNDATION FOR DEFENSE OF DEMOCRACIES in Washington.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s