Les sans-dents, « l’engagement de toute ma vie » (F. Hollande)

hollande-francois-xvi« Quel baratineur ce Hollande ! Et quel maladroit !

Soupçonné de se foutre de la gueule des pauvres, François Hollande argue que son souci des pauvres est «l’engagement de toute ma vie». Qui peut le croire ? Qui peut ne pas rire (ou pleurer) d’une telle déclaration ?

Oui, pour soeur Thérésa, pour soeur Emmanuelle, les pauvres sont l’engagement de toute leur vie.

Mais pour François Hollande, l’homme qui ne s’engage jamais, même pas avec la mère de ses enfants ? Pour François Hollande, le bourgeois qui vit au milieu de la gauche caviar et fréquente des restaurants autrement plus chics que le Fouquet’s ? Pour François Hollande dont le seul souci semble être ses finasseries de petit arrangeur ?

Il y a des cas où il vaut mieux ne rien dire. La déclaration de François Hollande est tellement pathétique qu’il me ferait presque pitié ».

La lime, le 5 septembre 2014 (via DiscoTonio)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Les sans-dents, « l’engagement de toute ma vie » (F. Hollande)

  1. Geraldine dit :

    François Hollande avec Martin Hirsch, « Le cynisme c’est maintenant » (oui je sais c’est un document UMP 😦 personne n’est parfait….)

    Il était bon ce gueuleton François ?

  2. Ping : PART-01|SEPTEMBRE|2014 | Pearltrees

  3. Garfy dit :

    et les restos du coeur ils ne connaissent pas ?

  4. Garfy dit :

    quant à Martin Hirsch, il n’a rien appris chez Emmaus ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Hirsch

    • Geraldine dit :

      Martin Hirsch n’est qu’un opportuniste : il navigue de gauche à droite et de droite à gauche en fonction du côté où souffle le vent du pouvoir, qui apporte fonctions et privilèges…

  5. La représentation de F. Hollande en Louis XVI est abusive et hors sujet. Ce panégyrique pourrait-il s’appliquer au Président fantoche?

    A ce roi né pour l’exemple
    Et le bonheur des Français,
    Peuples, élevez un temple
    Et gravez-y ses bienfaits.
    Puisse en être la prêtresse
    Et lui porter tous nos vœux,
    Cette charmante princesse
    Qui le rend lui-même heureux2.

    Il est clément, il est juste,
    Il est sage autant que bon;
    Il a les vertus d’Auguste,
    Lorsqu’il en quitte le nom ;
    Mais ce titre à la romaine
    Dont il est si peu jaloux,
    Il faut bien qu’il le reprenne
    Quand nous le lui rendons tous.

    Tout s’ennoblit, tout s’épure,
    Tout s’agrandit sous ses lois ;
    Au vice il rend sa roture,
    A l’honneur il rend ses droits ;
    Il rétablit à Versailles
    Et la décence et les mœurs,
    Et déjà même Noailles
    Dit du bien des grands seigneurs.

    Viens, déité de la France,
    Gaîté de nos bons aïeux,
    Non celle dont la Régence
    Arma les caustiques jeux ;
    Mais toi, dont fut le modèle
    Le bien-aimé de Paris,
    Qui tutoyait Gabrielle
    Et jurait ventre-saint-gris.

    Déjà je vois reparaître
    Maurepas6, ton favori,
    Jadis l’ami de son maître
    Et le fléau de l’ennui ;
    On sait qu’il perdit sa place
    Un beau jour pour avoir ri
    Et que pendant sa disgrâce
    Tu fus toujours avec lui.

    Ministres, laissez-moi rire,
    La Reine nous l’a permis ;
    Ne craignez point la satire
    Et vivez tous bons amis ;
    La triste philosophie
    Nous ennuya trop longtemps,
    Pardonnez à la folie
    Quelques couplets innocents.

  6. Cette vidéo vous propose quelques éléments de réponse pour montrer a quel point le Roi Louis XVI était loin de l’imagerie révolutionnaire, malheureusement encore trop souvent d’actualité. Ce grand roi avait un réel souci du sort du peuple français, et les réformes qu’il fit durant son règne en sont la preuve la plus évidente !

    • Je reconnais que la comparaison avec Hollande n’est pas très flatteuse, et qu’elle est même injuste pour le brave Louis XVI, qui était un homme honnête et bon, dont on a en effet longtemps sous-estimé les qualités et les capacités.
      Mais outre une certaine ressemblance physique, qui donne tout son sel au portrait, je leur trouve au moins deux points communs :
      – leur indécision, qui est une grave faiblesse de caractère
      – leur côté « fin de règne »…ils ne sont pas à la hauteur des événements qu’ils ont à affronter.

      • Dajanjul (La Gaule, marre de traîner toujours le même pseudo) dit :

        En fait vous avez raison tous les deux.
        Louis XVI ne fut que le dépositaire d’un processus de décomposition de la monarchie qui avait commencé sous Louis XIV (le virage « dévot » de ce dernier est un point de repère crucial). Il est vrai que Louis XVI fut aussi un homme influencé par l’esprit de son temps, qui œuvra beaucoup en ce sens comme le résume la vidéo de Jaisson, et que cet aspect du personnage a été volontairement ignoré par l’histoire telle qu’elle fut écrite -et révisée- par la suite.
        Je suis aussi tout à fait d’accord sur le fait que la révolution entérina la montée en puissance de la bourgeoisie marchande tout au long du siècle, aidée par la noblesse de robe, très marquée par le jansénisme -il y aurait beaucoup à redire sur la « révolte » des parlements- sans oublier le concours de la finance protestante calviniste dont Necker fut le représentant le plus symbolique (la naissance d’une opinion publique voltairienne ne fut qu’un relai ultime de cette montée en puissance).
        Le projet implicite de cette collusion était bien évidemment d’en finir avec toutes les protections que garantissaient l’ancien régime aux couches les plus défavorisées du peuple -dont la masse était essentiellement rurale- et la fameuse loi Le Chapelier de 1791 fut bien son aboutissement. Prélude à la grande transformation obligée des paysans en prolétaires de l’industrie qui s’opérera au siècle suivant.
        Il n’en demeure pas moins patent qu’il manqua à ce souverain la force de caractère dont fit preuve son père à la fin de son règne (et qui peut-être aurait pu tout changer), précisément en brisant la fronde des parlements.
        Cette faiblesse le conduisit d’ailleurs souvent à participer activement au travail de sape que ses ennemis entreprenait contre lui et son régime. il entérina en particulier la loi calamiteuse de Turgot sur la libération des prix du grain, et qui fut à l’origine de la guerre des farines -mouvement profond et très brutalement réprimée.
        Le pire fut le moment dramatique (le vrai tournant de la révolution) de la fuite de Varennes qui lui aliéna tout ce petit peuple qui aurait pu lui conserver son affection symbolique, orphelin prêt désormais à se lancer dans toutes les aventures révolutionnaires.
        Pour le reste, non, Nicolas, la mise à mort de Louis XVI ne fut pas « le point de départ de l’aventure totalitaire », formule slogan qui n’a aucun sens historique. Les anglais avaient bien coupé la tête de leur monarque un siècle auparavant sans que l’on puisse non plus leur refiler le bébé de la genèse totalitaire -ils avaient même trouvé ça révolutionnaire et glorieux.
        L’extermination de l’autre pour des motifs idéologiques réputés supérieurs s’était épanouie bien auparavant pendant deux siècles en Europe, au moment des guerres de religion.
        Le monstre a survécu jusqu’à nos jours à travers diverses étapes dont la révolution française ne fut qu’une page sanglante parmi d’autres.

      • Garfy dit :

        plus la franc-maçonnerie

      • Dajanjul (La Gaule, marre de traîner toujours le même pseudo) dit :

        Les protections que GARANTISSAIT l’ancien régime…
        que ses ennemis ENTREPRENAIENT contre lui…
        (le problème est qu’une seule relecture d’un commentaire vous rend d’abord attentif aux fautes de sens, et vous rend aveugle aux fautes d’orthographe).

      • zorba44 dit :

        Olivier,
        Pour une fois je vais vous réfuter …François Hollande n’est pas à la hauteur des évènements (qu’il a) à affronter. François Hollande est une marionnette et en tant que marionnette il a été installé pour suivre et non pas affronter !
        Ceci dit 100% d’accord pour Louis XVI …bien au-dessus de Fromage Mou.

        Jean LENOIR

      • Garfy dit :

        je pense quand même qu’il n’était pas con comme mimolette

      • Indécision? Il y a matière à débat. Après voir lu et relu le Louis XVI de JC Petitfils, plus une thèse fournie sur Rivarol et son temps, je me suis dit que le bonhomme a été certainement un des Rois les mieux instruits de l’Histoire de France et en tous cas certainement un des plus curieux sur le plan intellectuel. Il a été confronté à des problèmes de mutations économiques et sociales colossales, que la France n’a abordées qu’avec retard par rapport à la Hollande et surtout l’Angleterre qui ont initié la révolution industrielle en Europe et l’application des idées libérales au commerce et à la finance. On peut mettre à son crédit d’avoir à peu près tout essayé, y compris la financiarisation de l’économie française avec les réformes de Necker qui voulaient transformer en titres les actifs français, dont son agriculture, plan trop avancé pour l’époque, qui aurait effectivement permis de lever des capitaux suffisants pour régler le problème du déficit, mais qui s’est arrêté faute des structures nécessaires pour le mettre en oeuvre (notamment les places financières pour évaluer les titres). Louis XVI a lui-seul ne pouvait pas réformer l’organisation économique et fiscale de la France. Il s’y est cassé les dents après avoir épuisé moult ministres. Le drame est que la transition vers une forme plus participative et démocratique du régime n’a pu s’opérer, faute du soutien des élites qui voulait la peau de la monarchie catholique française. On peut quand même mettre à son actif d’avoir tenu la dragée haute à l’Angleterre grâce à la remise sur pied de la Royale, seule flotte au monde à pouvoir rivaliser avec la puissance géopolitique globale de l’époque qu’était l’Angleterre. Louis XVI a perdu parce qu’il a été trahi par son entourage qui ne voulaient pas soutenir les réformes fiscales, conditions du redressement de l’Etat, bien que le monarque ait créé les conditions économiques et financières de la révolution industrielle en France avec les réformes libérales de Turgot qui ont fait long feu elles aussi. Il faudra attendre le règne de Charles X pour que le pays retrouve le PIB de 1789! Moyennant quoi Louis XVI a abandonné la partie après le décès de son ministre Maurepas, pour s’en remettre au peuple en convoquant les Etats-généraux. Ce fut le début de la fin, comme il l’annonce dans son Testament politique. Tout les monde n’est pas Pierre Le Grand, ou Poutine :-))

  7. Nanker dit :

    « pour soeur Thérésa »

    Oui ça se discute… La vieille Albanaise se servait des miséreux pour racler des fonds chez les Occidentaux pour aller ensuite financer des couvents et autres structures liées à sa « boite ».
    http://atheisme.org/hitchens.html

    Quant à Hollande, le fait de ne s’être jamais marié (pour éviter l’ISF) le fait qu’il ait EN 1985 écrit un livre où il clamait son amour de Thatcher le rendent TRES proches des pauvres, c’est indéniable…
    http://blogs.mediapart.fr/blog/max-angel/100413/la-gauche-bouge-de-francois-hollande-alias-jean-francois-trans

    Il se fout encore plus de nous que Sarkozy!

  8. Tikehau dit :

    « Les sans-dents » ne manqueront pas d’être très mordants aux prochaines échéances électorales.
    Scooter 1er a plus de chances de reconquérir Rottweiler…

  9. brunoarf dit :

    Evolution du commerce à l’intérieur de l’Union Européenne : c’est de pire en pire.

    Le commerce à l’intérieur de l’Union Européenne est redescendu à son niveau de 1986 !

    Dimanche 7 septembre 2014 :

    La Mise à mort de l’Union Européenne (en 1 Graphique).

    Combien de fois au cours de ces dernières années vous êtes-vous dit à vous-mêmes (ou n’importe lequel de ces dirigeants le moins au cœur de l’Europe) : « Union Européenne, quel est le but ? »

    Toute cette cession de souveraineté, toute cette centralisation du pouvoir, tout cet abandon de la prise de décision ; et pourquoi ? La réponse – bien sûr – libre-échanger, une union douanière permettant au commerce transfrontalier de s’épanouir et, dans les grands manuels d’économie du monde, pour chaque Etat membre de faire ce qu’ils font le mieux et avec le maximum de profit (VW allemand et yaourt grec ?).

    Tous ces sons merveilleux dans la pratique … sauf que ce graphique de recherche de la vérité met plutôt mal à l’aise en montrant que la dernière décennie a vu une accélération du déclin du commerce intra – Union Européenne, en particulier au cours des 4 dernières années – à des niveaux qui sont maintenant en dessous de ceux pré-UE .

    Donc, encore une fois, « quel est le but ? »

    Source : un graphique du think tank Bruegel, repris par Zerohedge.

    http://www.zerohedge.com/news/2014-09-03/death-knell-european-union-1-chart

    • Garfy dit :

      Well obviously the point was to make money by ripping people off with taxes and inflation. That appears to be doing great!

      c’est la bonne réponse ………

  10. Juju dit :

    Moi Juju j’ai des dents… pour manger les croissants du président

  11. Nanker dit :

    Hollande hait son père mais il a fini par lui ressembler : un petit bourgeois de province, conservateur et cassant, vivant dans l’opulence et TRES fier de sa réussite personnelle.
    On peut préférer Sarkozy à qui RIEN n’a été donné…

    Quoi qu’il en soit Flamby le mou est déjà dans les poubelles de l’Histoire. Dire qu’il y a seulement 9 mois il se voyait ré-élu en 2017 comme son maître en coups fourrés : François Mitterrand.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s