[Debtocratie] Dette grecque, jusqu’au bout du cynisme (L. Held-Khawam)

grece-ruine-dette

« La Grèce vient de rembourser 3,4 milliards d’euros à la BCE.

Une somme faramineuse pour ce peuple exsangue. Une somme qui empêchera tout investissement de la part du gouvernement pour relancer l’économie. Une somme qui va meurtrir encore plus les plus démunis et les plus fragiles de la société.

Mais que représentent ces 3, 4 milliards au regard des 3’248 milliards affichés au compteur de la BCE ? Juste en 2015, le bilan a pris 500 milliards de croissance artificielle pour assurer la stabilité et la prospérité du Casino.

Alors ?

Alors, la réalité fausse et virtuelle du Casino mobilise l’ensemble des sécurités globales de la finance de l’Eurosystème et s’oppose frontalement à la réalité de la vie du sous-ensemble de l’humanité implanté en Grèce !!!

La réalité fausse et virtuelle du Casino fracasse celle de l’économie réelle locale.

Vous en doutez encore ?

Regardez jusqu’où le cynisme est capable de transpercer la vie des peuples. Voici l’évolution du coût de la dette grecque livrée pieds et poings liés au Casino.

Grâce à des gens volontairement mal pensants, les dettes publiques doivent être financées par l’argent des banques.

Ces crédits ont permis au système bancaire privé de créer autant de monnaie bancaire privée absolument illégale et hors de tout contrôle.

Le système bancaire privé est LE CREATEUR de la masse monétaire mondiale. Il faut juste retrancher la monnaie numéraire ou l’argent physique (billets et piécettes).

Le système bancaire par cette création monétaire artificielle – non répertoriée par la loi- basée sur le crédit s’enrichit de manière illimitée.

En interdisant aux banques centrales de prêter à leur gouvernement, on a livré les pays et les peuples au marché -en réalité casino- financier.

Pire que cela, aucun encadrement de ces crédits n’a été prévu.

Le marché est donc LIBRE d’imposer ses conditions volatiles, cyniques et mortelles aux gouvernants, et partant à l’ensemble de l’économie réelle !

La ruine a été ainsi garantie pour les uns et la richesse illimitée pour les autres…

Lire la suite sur le blog de Liliane Held-Khawam

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour [Debtocratie] Dette grecque, jusqu’au bout du cynisme (L. Held-Khawam)

  1. zorba44 dit :

    Le signataire a lu hier l’intégralité de cet article sur le site 24hgold.com. C’est absolument effrayant et c’est un cul-de-sac de la finance mondiale : toutes les nouvelles dettes seront payées avec de moins en moins d’activité économique et de rentrées fiscales.

    Les gaulois n’avaient qu’une seule peur, selon la tradition, c’est que le ciel leur tombe sur la tête et, s’ils vivaient maintenant, ce serait pour dire que leur seule peur c’est que l’hydre de la Dette ne leur tombe sur la tête.

    Jean LENOIR

    • Alcide dit :

      Il s’agit du fonctionnement normal du système de spoliation au profit de la ploutocratie légalisé par les ordures au pouvoir :

      -Rembourser avec la monnaie de la vraie richesse , celle du travail des classes moyennes et productives , la monnaie inventée d’une simple écriture comptable , par les banquiers.
      Et rajouter un intérêt sur cette arnaque dont la masse monétaire n’existe pas et qui mécaniquement oblige :
      -Soit la création d’un nouveau crédit de monnaie inventé
      -Soit la vente d’un actif, ce que nous voyons en Grèce et maintenant en France.

  2. Danse dit :

    « La ruine a été ainsi garantie pour les uns et la richesse illimitée pour les autres… »
    Voilà qui est excellemment dit, sans l’anesthésique habituel de la novlangue.

    Sans consulter la pomme, et au contraire en lui cachant la vérité, on a donné au ver le droit d’entrer dans la pomme sans restriction aucune, Le résultat était garanti d’avance : la destruction programmée de la pomme.
    C’est pourquoi la primauté du contrat sur le droit doit maintenant être d’urgence instaurée partout où il restait encore des lois qui garantissaient quelques droits aux pommes, comme le code du travail. Pour garantir que l’épidémie de vers pourra effectivement détruire « librement et sans entraves » les pommes sur notre planète.

    Nous sommes face à une démolition programmée, autrement dit un complot, contre les pommes.
    C’est pourquoi le monsieur de la vidéo qui récemment exhortait le « gouvernement » à protéger les pommes, tout en accusant « les autres » pommes de n’être pas assez réveillées, est un immature endormi et un parfait collabo du système des vers.

  3. Ping : [Debtocratie] Dette grecque, jusqu’au bout du cynisme (L. Held-Khawam) |

  4. Ping : keg – 155 Mars = 02/08/2016 – le képi blanc appelé à être remplacé par le chèche culturel. C’est le Camerone de la légion des damnés europèenne « la "Une" de keg

  5. k.e guillon dit :

    La friture de la graisse saute à chaque goutte d’eau de remboursement vis à vis d’une dette abyssale….
    Ça crépite chaque fois un peu plus. Et parfois, cela déborde et met le feu à la maisonnée. Mais ce n’est pas Pirée que l’incendie d’un Reichstag…..
    Le jour où l(on chassera les supplétifs qui nous gouvernent, les peuples retrouveront leur destinée et non un ersatz.

    http://wp.me/p4Im0Q-1dx

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s