Trump est l’anti-Obama tout comme Obama était l’anti-Bush (mais ce n’est qu’une escroquerie)

trump_anti_obama

Découvrez le nouveau patron, le même que l’ancien (excepté l’apparence totalement opposée)

Un article de Veterans Today (traduit par mes soins). OD

« Vous souvenez-vous de cette illusion nommée « Espoir et Changement » en 2008 ?

Des dizaines de millions de personnes en ont été victimes. Obama semblait si différent de Bush. On supposait donc que sa politique serait différente.

Supposition erronée. Et aujourd’hui, huit ans plus tard, beaucoup d’entre nous font de nouveau la même erreur.

Trump paraît si différent d’Obama, qui donne l’image d’un anti-raciste sensible, instruit, lettré, libéral, insipide, noir, mondialiste. Trump incarne l’exact opposé de toutes ces qualités : C’est un rustre ultra-affirmé, insensible, raciste, chauvin et nationaliste, qui, de toute sa vie, n’a jamais terminé la lecture d’un livre sérieux.

De telles différences sont purement superficielles, conçues pour nous hypnotiser dans la croyance que nous vivons dans une démocratie. En réalité, les présidents sont les hommes de paille de l’élite mondiale et des puissants intérêts qu’ils représentent. Leur travail est de changer le paysage afin que le « business as usual » puisse continuer sans être dérangé par le petit peuple qui voudrait une plus grosse part du gâteau. Pour créer un dépaysement vraiment fascinant, quelque chose qui hypnotise vraiment les masses et les distrait de leur situation extrêmement difficile, les psychopathes de naissance qui ont le pouvoir ont appris à nous proposer un homme de paille qui, en apparence, offre le contraste le plus fort possible avec le précédent homme de paille.

Hillary n’offrait pas un contraste suffisant avec Obama ; en réalité son rôle était de servir de tremplin à l’ascension de Trump. Comme Obama, elle est libérale, instruite, lettrée, un peu trop lisse, et fondamentalement une femme de compromis qui s’identifie à l’aile gauche de l’élite au pouvoir et partage ses idéaux mondialistes. Et de la même façon qu’Obama fut le premier président noir, Hillary aurait été la première femme présidente. Symboliquement autant que dans les faits, une présidence Hillary aurait été une autre présidence Obama. Ça aurait rendu dingues ceux qui détestent Obama. Il fallait leur jeter un os, exactement comme on a jeté un os à ceux qui détestaient Bush en couronnant Obama en 2008.

Certains critiquent Trump pour son manque d’expérience politique. Mais la vérité est que son parcours le prépare parfaitement à la présidence : Il est depuis toujours un homme de paille du crime organisé. Trump a trouvé son emploi dans la mafia de Meyer Lansky grâce à son mentor, Roy Cohn. Etre une façade pour le crime organisé ou une façade pour le gouvernement des Etats-Unis, de nos jours c’est à peu près la même chose. Trump a beaucoup de la seule expérience qui compte vraiment.

Mais expérience ou pas, Trump (comme Obama, et Bush avant lui) est programmé pour échouer. La vérité est que l’Amérique devient de plus en plus ingouvernable, et personne ne sera en mesure de changer cela – du moins pas avant très longtemps. L’identité nationale des Etats-Unis, et la capacité à gouverner ses citoyens, sont fondées sur une croissance économique rapide et infinie avec des retombées qui profitent à tous, ou du moins à la plupart. Mais l’époque de la croissance économique rapide aux Etats-Unis est révolue, et toute la nouvelle richesse créée est monopolisée par le 0,01% du sommet. Les gens ordinaires sont condamnés à vie à la stagnation permanente ou pire – et le sort de leurs enfants sera encore pire que le leur.

Ce sont des problèmes structurels qui ne peuvent pas être résolus par autre chose que la révolution – pas l’illusoire révolution qu’offrent comme un slogan, accompagnée de réformes cosmétiques, les semblables de Bernie Sanders, mais une vraie révolution (et/ou l’explosion des technologies de « l’énergie libre »).

Comme l’explique le documentaire de la BBC The Power of Nightmares, l’ère de la politique de l’espoir (fondée sur la croissance économique sans fin et la redistribution équitable des richesses) a été éclipsée, dans l’ère post-11 septembre, par la politique de la peur.

Bush-Cheney ont inauguré l’ère de la peur par une cérémonie publique satanique : le sacrifice humain de 3.000 personnes le 9 septembre 2001. Quand les gens ont commencé à comprendre, illico presto ils ont sorti Obama, l’anti-Bush, pour distraire, hypnotiser et stupéfier la foule des anti-Bush. Maintenant les gens ont saisi que la récession de 2008 n’est pas finie et ne finira jamais (du moins pas pour les gens ordinaires), donc l’illusion d’un changement massif est nécessaire. Amenez Trump, la dernière distraction, pour apaiser ceux qui ont la haine d’Obama !

La façade anti-mondialiste et anti-nouvel ordre mondial superficielle de Trump va être programmée pour endosser la responsabilité des trucs moches qui arrivent. Les mondialistes diront : Vous voyez, nous vous avions dit que Trump et son nationalisme chauvin seraient un désastre ! Alors ils nous amèneront sur des roulettes l’anti-Trump, que ce soit en 2020 ou en 2024, qui sera totalement pro-mondialiste, peut-être carrément pro-nouvel ordre mondial, et qui offrira le contraste le plus formidable, superficiel et insignifiant avec Trump lui-même, lequel sera même encore plus détesté que maintenant.

Durant tout ce temps, le « business as usual » continuera, peut-être interrompu par un ou plusieurs false flags [attentats sous fausse bannière] spectaculaires, afin de maintenir la peur au niveau orange.

Vous n’avez pas besoin d’être Nostradamus pour imaginer ces choses. Elles sont là bien en face de quiconque a des yeux pour voir ».

Kevin Barrett, Veterans Today, le 9 novembre 2016

Rappels :

Un Parrain de la mafia croisé avec une Pompadour

Trump président : la victoire du peuple sur l’establishment US, pas sur les vraies élites mondialistes

Brandon Smith : Les élites ne veulent pas la guerre nucléaire mais une nouvelle monnaie mondiale

 

roosevelt_invisible_government

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour Trump est l’anti-Obama tout comme Obama était l’anti-Bush (mais ce n’est qu’une escroquerie)

  1. Marc dit :

    OD: Etes vous un negativiste? Y-a-t-il quelque chose qui n’est pas gouverné et programmé par les élites riches ? Vu que vous critiquez tout le monde, mais vraiment tout le monde, pourquoi n’allez vous pas faire vous même de la politique afin de faire mieux ?

    Dites nous comment VOUS, vous pourriez changer la politique de la France ou des Etats Unis… par exemple pour commencer….

    Je suis curieux.

    • Calmez-vous, vous êtes inutilement agressif… et ridicule.
      Pour vous répondre brièvement :
      – Primo je suis sur mon blog et je le mène comme je l’entends.
      – Secundo je ne critique que ceux qui le méritent selon moi, même si ça fait en effet pas mal de monde dans les cercles dirigeants.
      – Tertio vous m’invitez à faire de la politique : j’en ai fait assez longtemps figurez-vous, je crois donc savoir de quoi je parle et pourquoi je n’en fais plus.
      – Enfin je m’arrête là car vous ne méritez pas plus. Si vous aviez lu un peu sérieusement le blog vous sauriez parfaitement ce qui doit être fait en priorité pour que le système ait une chance de tourner rond.

      • Henry dit :

        Je suis entièrement d’accord avec votre analyse .
        Ils ont changé l’emballage mais le contenant reste le même .seule la date de péremption à changé.
        à partir de maintenant tout va s’accélérer
        Trump représente l’inconnu pour beaucoup et le piège est là. Les gens n’ont pas compris que la politique n’est qu’une illusion et un moyen de diversion
        Pour un projet bien plus pervers qu’il n y paraît .
        L’agenda du NWO est établi de manière a ce qu’il se finaliste par tous les moyens. La fin justifiera les moyens .
        Le 11.9.2001 à été le premier choc .Le 9.11.2016 est le second
        Tout se déroule comme prévu pour EUX et rien ne les fera dévier de ce projet diabolique !
        Trump comme les autres ont fait allegence .si l’idée de contrecarrer ce projet lui traverssait l’esprit il le paiera de sa vie .comme Kennedy en son temps .
        ils nous conduisent là où nous ne voulons pas aller. mais en même temps nous les autorisons à le faire . Pourquoi changeraient ils de stratégie. Tout fonctionne à merveille

      • matbee dit :

        Le 11.9.2001 à été le premier choc .Le 9.11.2016 est le second

        Avant il y avait eu le 9.11.1989 : chute du Mur de Berlin. Rien n’arrive par hasard…

      • Matrice dit :

        Bjr à ts,
        Cet article m etonne un peu, dans le bon sens du terme. Je suis réellement surpris par cette franchise. Vous osez parler de l énergie libre, de la mascarade du 11 septembre, de la manipulation de la masse par la peur, en d’autre terme du non-respect de l’humanité. Oui, je suis étonné mais j’aime cela. Vous avez oublié le nom respect de notre mère la Terre, de son nom ancien Gaia. Bienvenu dans mon monde. Rare sont les personnes désireuses de déchirer le rideau qui nous voile la vérité sur ce monde où règne la souffrance au lieu du bon vivre. Pourtant bien des outils existent et notamment internet. Bien évidemment, il faut garder son esprit critique et recouper les faits. Il s’agit d’un travail de journaliste qui prend du temps. Pourtant, chacun a ses priorités que je respecte. Je ne vais pas m eterniser mais c’est un article qui révèle l’absurdite de notre monde. Bne continuation à ts!

    • Alcide dit :

      @ Marc
      …OD: Etes vous un negativiste? Y-a-t-il quelque chose qui n’est pas gouverné et programmé par les élites riches ?
      Je pense que la réponse à votre interrogation se trouve dans votre question.

      Si l’argent donc les ploutocrates possèdent ce pouvoir , c’est uniquement parce-que la classe politique est totalement corrompue et se laisse donc acheter et payer par le système bancaire comme on paye les prostituées.
      Il n’est qu’a voir les lois qui ne favorisent que ce système spoliateur bancaire au détriment des peuples . La démonstration par ce fait est assez simple.
      Les hommes de correction refusent ce système.
      Il ne tient qu’a vous de dire non et de ne pas coopter les individus indignes par votre vote ou votre soutien .

  2. Ping : Laleph : Actualite alternative

  3. Eric dit :

    Bravo por votre blog dont je trouve les articles de plus en plus intéressants.

  4. Ping : Trump est l’anti-Obama tout comme Obama était l’anti-Bush (mais ce n’est qu’une escroquerie) |

  5. zorba44 dit :

    L’élection de Trump porte en soi tous les germes de la révolution…

    https://fr.news.yahoo.com/photos/manifestations-anti-trump-%C3%A0-new-york-1478796671-slideshow/not-my-president-photo-1478795926003.html

    Les termes de l’élection portent les germes du populisme, mais, sauf à dénier toute légitimité au populisme, portent un résultat non contestable.

    Il y a fort à parier que, maintenant, des troubles ne déplairaient pas à l’élite pour montrer aux européens ce qui les attend s’ils ne votent « pas bien » – c-à-dire s’ils n’endossent pas toutes les merdes accumulées par les gouvernements, à titre d’exemple premier, bien sûr, l’immigration de masse sans contrôle, mais, aussi, l’acceptation année après année de situations conduisant la gestion publique à des déficits insoutenables qui ont en ligne de mire la spoliation de vos comptes d’assurances et de vos comptes bancaires.

    Jean LENOIR

  6. Bernard CONTE dit :

    Trump n’est pas le nom du prochain ouragan
    Depuis que les résultats des élections américaines sont connus, on assiste à un concert de « pleureuses » médiatiques qui nous promettent le pire.
    Pour ma part, je ne suis pas étonné par le résultat de ces élections et je ne crois pas à l’apocalypse promise.
    Les raisons sont simples : comme Marine le Pen, Donald Trump fait partie intégrante du système et a été adoubé par « l’État profond » pour se présenter aux élections.
    Ledit État profond souhaite peut-être, à travers Trump, modifier la politique menée aux États-Unis pour tenir compte de l’évolution du contexte tant national qu’international.
    Mais, en tout état de cause, la modification envisagée servira les intérêts des sponsors de Donald Trump qui ne doivent pas être très différents de ceux d’Hillary Clinton.
    Dans le cas où Trump déciderait d’agir autrement, c’est-à-dire à l’encontre des intérêts de l’État profond, il faudra se remettre en mémoire l’expérience Kennedy.
    « Plus ça change, plus c’est la même chose »

    • Oui, c’est exactement le sens de l’article. Ce n’est pas très favorable à l’idée que la plupart des gens se font de la démocratie, mais c’est malheureusement comme ça que ça se passe, notre régime politique réel est la ploutocratie.

    • ananas romanoff dit :

      Le réveil des obèses à l’intelligence squelettique. En direct-live sur la téléréalité. Bientôt en version française, hein Bruno!

  7. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce vendredi 11 novembre 2016

    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse/12644-revue-de-presse-du-jour-comprenant-l-actualite-nationale-et-internationale-de-ce-vendredi-11-novembre-2016

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  8. zorba44 dit :

    Vu il y a deux heures sur le Facebook de ma femme : les russes avertissent d’une menace d’assassinat de Trump.
    …Espérons qu’avec son patronyme ce sera un trompe la mort …sinon, sinon ce serait très grave.

    Jean LENOIR

  9. zorba44 dit :

    Un lien …pour le précédent commentaire

    Jean LENOIR

    • vigilenz dit :

      C’est quoi cette chaîne? ça fait 2 mois votre émission il a été assassiné Trump? non car quand on annonce à haute voix quelque chose grave ça n’arrive jamais c’est bien connu.

      • zorba44 dit :

        Tant mieux si c’est vrai… Ceci dit il y a assez de fêlés sur terre pour se croire investi de la mission d’assassiner « le mécréant » !…

        Tant mieux aussi pour la perspective de l’absence de la WW3.

        Jean LENOIR

      • xtrainz dit :

        Faire ce genre d’annonces dramatiques est très bon pour ancrer l’idée que Trump bouscule le Système.

        MEMRI : cf Wikipedia

        « L’Institut de recherche des medias du Moyen-Orient – en anglais Middle East Media Research Institute, acronyme MEMRI est une association à but non lucratif spécialisée dans les questions du Moyen-Orient. Elle fut créée en février 1998 par Yigal Carmon, ancien officier des services de renseignements israéliens, et par Meyrav Wurmser.

        À plusieurs reprises, des auteurs arabes ou quelquefois européens ont présenté le MEMRI comme une arme de propagande au service du gouvernement israélien, du Likoud et de leurs groupes de pression. »

  10. Jacques dit :

    Bonjour M. Demeulenaere. J’apprécie beaucoup tous vos articles. Je suis globalement en accord avec vos analyses, et par ailleurs, j’irai en un sens même beaucoup plus loin que vous, en ce sens que la marche du monde ne s’infléchit pas en une seule génération. Mais pour ma part, voir Trump juste comme l’anti-Obama lui même anti-Bush reste réducteur. Il est certain qu’il y a des forces en présence qui dépassent largement le cadre d’un individu, fusse-t’il président des États-Unis. Il n’en reste pas moins que la marche du monde, c’est juste la marche de 7 milliards d’individus, qui tous ont, quoi qu’on en pense, dise ou fasse, une responsabilité dans la marche globale. Si certaines forces agissent dans l’ombre, ou même dans la lumière ( la lumière parfois les cachent bien mieux que l’ombre…) il n’en reste pas moins que la marche du monde, c’est la somme de l’action de chacun. Je pense que votre analyse sera très prochainement invalidée, parce que la structure même des états est en cause, et qu’il est plus que probable, pour moi, que cela soit bientôt la foule qui fasse la loi. Je ne rentrerai pas dans la politique en disant que c’est bien ou mal, mais c’est ce que je pense qui va survenir, du moins pour certains pays occidentaux. Très cordialement

    • Aucune foule n’a jamais fait la loi bien longtemps. Bien vite le besoin d’ordre et de sécurité l’emporte et ceux qui ont l’argent et les richesses reprennent les commandes.

      Regardez l’histoire de toutes les révolutions dans le monde…

  11. Justy dit :

    Apparemment,il ne suffit plus de lire le complot de premier niveau;il faut désormais denicher le complot du complot !
    Quand m’explique pourquoi 194 médias sur 200 combattaient Trump si les grands manipulateurs avaient secrètement décidé de le faire elir .On peut avoir invité Clinton à son mariage et faire différemment d’elle …quinze après.

    • Justy dit :

      Lire ‘qu’on m’explique ‘.Pardon.

    • Bernie dit :

      Un mafioso milliardaire qui serait le nouveau Robin des bois ? A d’autres….

      Si vraiment la crème de la crème de l’élite mondiale (les 13 familles) n’avait pas voulu de Trump, vous croyez qu’il aurait été élu ? Perso je trouve l’article convaincant, Trump est un faux populiste et un vrai membre du club oligarchique, tout son passé le montre et on va le comprendre dans pas longtemps.

      On rajoutera bientôt une tête:

    • de Saumur, Maine-et-Loire dit :

      A Justy: et pourquoi Donald Trump est en train de prendre des gens du système pour former son gouvernement …à votre avis ?

      • zorba44 dit :

        Deux hypothèses : prendre à court terme une assurance vie …ensuite les discréditer et les éjecter – ou, alors, pour prouver qu’il est un féal Serviteur.

        A chacun sa perception, aux faits et décisions de sa politique et de la conduite de son mandat le juge de paix entre les deux.

        Jean LENOIR

  12. tomtom dit :

    YES tout ça n’est que commédie ! Bernie Sanders is a révolutionnaire « démocrate » en toc il vient de dire qu’il était prêt à collaborer avec le nouveau président républicain ….

  13. kedufric dit :

    Je pense que la thèse de Veterans today’s est LA BONNE, la preuve c’ est que les marchés financiers n’ont presque pas bougé après l’élection. RIEN N’A CHANGE.
    Si Trump était dangereux un anti-système, tout aurait explosé et il n’aurait pas rallié à lui tout ce paquet de leaders républicains néo-cons!

  14. Ping : Olivier Demeulenaere: Trump président : « La fête ne fait que commencer… » (Brandon Smith) | documentation.erlande

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s