Publicité : On ne touche pas aux politiques !

Lorsqu’à l’inverse Charlie Hebdo s’en prend, et de façon violente, au Pape ou aux prêtres, toutes les caricatures sont autorisées, pas question de censurer : En France on ne touche pas à la sacro-sainte liberté d’expression ! OD

Accusée de «tourner en dérision les politiques», une campagne de pub de l’Eglise censurée

« Le diocèse de Gap et d’Embrun, dans les Hautes-Alpes, avait lancé une campagne d’appel aux dons. Celle-ci a été jugée trop impertinente en période électorale et a donc été censurée par l’autorité de régulation professionnelle de la publicité.

«Votez Jésus-Christ, le seul qui n’a jamais changé de programme.» C’est cette phrase humoristique, assortie d’un visuel représentant le célèbre personnage de Don Camillo, interprété au cinéma par Fernandel, qui n’a pas plu à l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP). Cette dernière a décidé de ne pas l’autoriser. Monseigneur Jean-Michel di Falco, évêque de Gap, a annoncé la décision sur Twitter le 10 mars dernier.

L’affiche, qui fait la promotion du denier de l’Eglise dans les Hautes-Alpes, a été jugée trop subversive. De nature à «tourner en dérision les politiques», elle n’a donc pas été autorisée d’affichage public par l’ARPP, un organisme interprofessionnel regroupant annonceurs, agences de communication, médias et syndicats.

L’ARPP se défend de toute velléité d’interdiction. «Interdire ? Ce n’est pas notre rôle et nous n’en avons pas les compétences juridiques !», a déclaré à l’AFP Stéphane Martin, son directeur général, expliquant avoir voulu agir avec précaution en cette période électorale. La décision aura néanmoins pour effet de restreindre l’affichage de cette publicité aux seules églises. «On verra si on a des problèmes et on fera face !» a pour sa part assuré Monseigneur di Falco à l’AFP ».

RT en français, le 12 mars 2016

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Publicité : On ne touche pas aux politiques !

  1. Charlie dit :

    Don Camillo et Peppone c’est gentil pourtant?

  2. ENZOLA dit :

    C’est vrai qu’ils sont chatouilleux en ce moment les politiques, très nerveux même….mais c’est rien à côté de la COLERE des Français, ils vont bientôt la sentir passer !!

  3. brunoarf dit :

    Mardi 14 mars 2017 :

    François Fillon est mis en examen pour détournements de fonds publics et abus de biens sociaux.

    Le candidat de la droite à la présidentielle a été mis en examen le 14 mars pour détournements de fonds publics et abus de biens sociaux.

    Le Parquet national financier (PNF) avait annoncé vendredi 24 février avoir ouvert une information judiciaire visant François Fillon, notamment pour les emplois fictifs dont aurait bénéficié sa famille.

    L’enquête préliminaire avait été ouverte le 25 janvier et visait notamment François Fillon et son épouse, Penelope. Cette dernière a été employée par son mari comme assistante parlementaire de 1988 à 1990, puis de 1998 à 2002, et de mai 2012 à novembre 2013. Elle a aussi été employée par son suppléant Marc Joulaud de mai 2002 au 31 août 2007.

    Penelope Fillon a par ailleurs été employée comme « conseiller littéraire » de la prestigieuse « Revue des deux mondes », propriété d’un « ami de la famille », l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière, entre mai 2012 et décembre 2013. Des postes dont les enquêteurs doutent de la matérialité.

    L’enquête a par la suite été élargie aux activités des deux enfants aînés du couple, Marie et Charles, qui ont effectué des « missions » rémunérées auprès de leur père au Sénat entre 2005 et 2007, alors qu’ils étaient encore étudiants.

    Puis, au terme de celle-ci, le parquet national financier a décidé d’ajouter plusieurs délits, dont celui de trafic d’influence, plongeant un peu plus dans la tourmente la campagne du candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle.

  4. zorba44 dit :

    Rappelez-vous …tous les apparatchicks européens Merkel en tête qui en 2008 s’exonérait par avance de culpabilité et de sanctions pour les décisions que Bruxelles prenaient en matière financière !
    Cette fange, cette lie, ces bouses de politiques qui ne veulent être tenus pour responsables de rien !…

    Jean LENOIR

  5. Ping : Islamo – Mondialisme : Nike ta Mère et le Bon Dieu sans conc(f)ession…. – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

  6. Essel dit :

    Il y aurait de quoi rire (pour ne pas pleurer). En dépit des apparences grossières, cette affiche est antichrétienne, et même blasphématoire :
    1°/ Elle offense le second Commandement (Tu n’emploieras pas en vain le nom de Dieu) au prétexte fallacieux de faire de l’humour. Justement, on ne fait pas d’humour avec le nom de Dieu (ou Jésus, qui est Dieu).
    2°/ Elle comporte deux symboles occultes anti-chrétiens : les trois pentagrammes (figurant la divinité de l’homme) en haut à gauche ; les trois pyramides déguisées en montagnes en bas à gauche.

    Kyrie Eleison

    Essel

    • Votre interprétation est pour le moins discutable : les 3 étoiles jaunes sur fond bleu sont un morceau du drapeau de l’Union européenne ; quant aux montagnes, c’est le logo du diocèse de Gap, qui comme vous le savez se situe dans les Hautes-Alpes…

      • Essel dit :

        Il ne s’agit pas d’interprétation mais de connaissance.
        1°/ Justement, que représentent d’après vous les pentagrammes « bénéfiques » (pointe en haut) communs aux drapeaux américains et européen et des armements russes (héritage assumé de l’URSS) ? Il y en avait un beau sur le capot des Jeep de la dernière guerre. Voyez par exemple le Pr. J-C Lozac’hmeur, Fils de la Veuve. Si on les tourne un peu, on tombe sur le pentagramme dit « maléfique » (qui n’est autre que le diable) et qui lui est équivalent, on le trouve par « hasard » à certains endroit des symboles de l’Europe.
        2°/ Tous les logos des marques commerciales, des départements, régions, etc. cèlent un symbolisme occulte, le plus répandu étant l’antique serpent de Gn 3, figuré par un tilde, un reptile ou autre ver. Lucifer (de lux ferro = je porte la lumière) est également très présent (ampoule qui brille, soleil avec rayons, etc). etc. Je passe sur les innombrables triangles …
        3°/ Que croyez-vous qu’il s’est passé dans l’Eglise entre 1962 et 1965 ? Conservez l’apparence et changez l’intérieur avait dit Lénine. Eh bien, is done. Vous n’imaginez tout de même pas que l’histrion qui occupe le siège de Pierre à Rome, est le Vicaire de Jésus-Christ sur terre ! Si c’était le cas, les médias ne l’aimeraient pas, or ils l’aiment beaucoup même s’ils se moquent parfois de lui en tant qu’il est sensé représenter l’Eglise, de même que ses prédécesseurs postérieurs à Pie XII. Ah, lui, Pie XII, il honni et calomnié autant qu’il est possible.
        Heureusement, certains ne s’y trompent pas : http://blog.messainlatino.it/2017/02/a-carnevale-ogni-papa-vale.html

        Amicalement,

        Essel

      • Je ne vais pas vous répondre sur le Pape ou sur Lucifer, ce n’est pas le lieu.

        En revanche, s’agissant des étoiles qui figurent sur l’affiche, ce ne sont pas des pentagrammes bénéfiques ou maléfiques mais des étoiles d’or du drapeau européen.
        Or ce drapeau de l’Union européenne est un drapeau marial, comme l’atteste celui qui l’a dessiné, un certain Arsène Heitz qui travaillait au Conseil de l’Europe. Les 12 étoiles sont celles de la médaille miraculeuse de la rue du Bac, posées sur un fond bleu, la couleur de la Sainte Vierge.

        Ce dessin fut retenu à l’unanimité le 8 décembre 1955, jour de la fête de l’Immaculée Conception.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Ars%C3%A8ne_Heitz

        http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-pourquoi/pourquoi-le-drapeau-europeen-est-il-bleu-avec-12-etoiles-dorees-en-cercle_1762029.html

  7. Essel dit :

    Alors, si c’est Wikipédia et francetvinfo qui le disent, il faut s’incliner …

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s