Le programme d’Emmanuel Macron mis à jour : La Commission européenne vient de publier les « GOPÉ » pour 2017-2018

« Pendant toute la campagne présidentielle,  François Asselineau et l’UPR ont annoncé quel serait le VRAI programme des dix autres candidats, qui refusaient tous les dix de proposer aux Français de faire sortir la France de l’UE par la mise en œuvre la plus rapide possible de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE).

Du fait de l’engagement de la France dans l’euro et dans l’Union européenne, toutes les grandes décisions de notre politique économique et sociale sont dictées par les « recommandations » de la Commission européenne, également intitulées « grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) », que l’institution technocratique bruxelloise publie chaque année à la mi-mai.

Nous avions déjà publié un article pour expliquer quelles seraient les grandes mesures appliquées par le président de la République si François Asselineau n’était pas élu [1]. Il s’agissait tout simplement des GOPÉ pour 2016-2017, dont ce dossier décryptait la « langue de bois » européenne et qu’il est utile de relire aujourd’hui.

Or la Commission européenne vient de publier, ce 22 mai 2017 – soit quinze jours après le second tour de l’élection présidentielle, la mise à jour annuelle de ces fameuses « recommandations » [2].

L’examen de ce document révèle que les Commissaires européens – si grassement payés qu’ils gagnent plus que le président de la République française – ne se sont franchement pas fatigués puisqu’ils nous ont presque gratifiés d’un copier-coller du même document publié l’an dernier, le 18 mai 2016. On n’est pas loin de l’emploi fictif…

 

LE PRÉAMBULE DU RAPPORT DES « GOPÉ » 2017-2018

Notons tout d’abord trois éléments intéressants dans le préambule :

  • 1er élément du préambule

    Le document précise que, « en tant qu’État membre dont la monnaie est l’euro, et compte tenu des liens étroits entre les économies de l’Union économique et monétaire, la France devrait veiller à mettre en œuvre intégralement et en temps utile la recommandation concernant la zone euro, qui est prise en compte dans les recommandations figurant aux points 1 à 4 ci-dessous ».

Il faut noter ici que les points 1 à 4 sont l’intégralité des « recommandations ». Cette note du préambule tord en soi l’argumentaire des européistes (et des crédules) qui ont tendance à atténuer la portée des GOPÉ en expliquant qu’il ne s’agirait que de recommandations et non pas d’obligations.

Rappelons que cela est faux pour au moins deux raisons :

  • Depuis le pacte de stabilité et de croissance (PSC) de 1997 [3], et avec le «six-pack » [4], la Commission peut sanctionner financièrement les pays en cas de manquement ou de retard dans l’application des mesures préconisées. En cas d’« écarts importants », la Commission adresse à l’État membre un avertissement et sa situation est suivie tout au long de l’année. Si elle n’est pas redressée, la Commission peut proposer la constitution d’un dépôt correspondant à 0,1 % du PIB. Pour la France, il s’agirait donc d’un dépôt de 2,2 milliards d’euros. Les « recommandations » dans les textes se transforment donc, dans les faits, en obligations.
  • C’est aussi nier le fonctionnement des institutions européennes puisque la machine bruxelloise repose sur le concept de « soft law » et de « pression des pairs ». Le principe même de ces GOPÉ, c’est justement d’exercer constamment une pression sur les représentants d’un État.
    Certes, ils peuvent ne pas appliquer telle ou telle « recommandation », pendant un certain temps,  en échappant aux sanctions. Mais concrètement, il leur est impossible de refuser d’appliquer toutes les mesures tout le temps.
    Du reste, le principe même des GOPÉ serait sinon vide de sens. En fait, il s’agit d’un étau intellectuel, juridique et moral qui se resserre peu à peu, et auquel il est impossible de se soustraire durablement.

 

  • 2e élément du préambule

Le document précise par ailleurs que « le 28 avril 2017, la France a présenté son programme national de réforme pour 2017 et son programme de stabilité pour 2017. »

Cette date mérite que l’on s’y arrête un instant. Elle permet au lecteur de découvrir incidemment que la France a donc soumis son « programme national de réforme » (PNR) à la Commission européenne entre les deux tours de l’élection présidentielle !

En clair, les deux tours de l’élection présidentielle n’ont pas fait varier d’un iota la procédure, ni dans son agenda ni dans son contenu.

Cela confirme ce que François Asselineau a dénoncé tout au long de sa campagne présidentielle en soulignant que le rapport sur les GOPÉ de l’an dernier avait été publié le 18 mai 2016 mais restait valide pour les années 2016-2017. En fait, tout le processus suit son cours et la Commission européenne agit très exactement comme si les élections n’existaient pas.

Il s’agit du reste d’un secret de Polichinelle : n’est-ce pas le président de la Commission européenne, M. Juncker, qui a osé déclarer : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. » On ne saurait mieux dire que l’Union européenne est précisément ce que l’on appelle une dictature.

 

  • 3e élément du préambule

Le préambule du document indique enfin : « À la lumière des résultats du bilan approfondi de la Commission et de cette évaluation, le Conseil a examiné le programme national de réforme et le programme de stabilité. »

Nous avions montré dans un article précédent le lien direct entre les GOPÉ et le programme national de réforme ou  PNR [5].

La preuve est ainsi apportée une nouvelle fois que, contrairement aux médias et aux dirigeants des partis politiciens qui veulent faire croire aux électeurs que le gouvernement français serait libre de ses choix, les GOPÉ se retrouvent bien dans le PNR et sont donc bien la feuille de route économique et sociale du gouvernement français ».

Lire la suite sur le site de l’UPR

Rappels :

Quand la Commission européenne prétend ne pas dicter sa politique économique à la France…

Macron, la grande imposture (J.-L. Izambert)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le programme d’Emmanuel Macron mis à jour : La Commission européenne vient de publier les « GOPÉ » pour 2017-2018

  1. Bon le demi-dieu Macron propose de prolonger l’état d’urgence jusqu’au 1er novembre 2017… Et donc la France ne sortira JAMAIS de la répression… Sauf si on se sort les doigts du nez…
    Tenez, j’ai remis en lien votre photo de Macron au pied de la pyramide du Louvre 😉 dans ma publication du jour de l’excellent article de Wayne Madsen « Macron un cheval de Troie à l’Élysée » relayée et traduit initialement par LSF et via R71 qui rajoute sa patte, et je rajoute la mienne tout autour, histoire d’enfoncer le clou ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/24/macron-un-cheval-de-troie-americain-a-lelysee-par-wayne-madsen/
    J’ai remis le dessin de Sébatien Dieu, qui officie sur Quotidien.com, car c’est raccord avec l’article. Y’a un peu plus, comme d’hab…
    En section com, j’ai mis cette incroyable fiche technique de Pôle Emploi Compiègne à l’adresse des chômeurs, « La journée type d’un demandeur d’emploi efficace » et pour ceux qui doutent qu’on va tous se faire péter les gencives…

  2. Ping : Le programme d’Emmanuel Macron mis à jour : La Commission européenne vient de publier les « GOPÉ » pour 2017-2018 |

  3. ratuma dit :

    s://www.upr.fr/actualite/france/vrai-bouleversement-de-scene-politique-lupr-parti-politique-presente-plus-de-candidats-aux-elections-legislatives-de-2017

  4. zorba44 dit :

    Pour ceux qui gobaient n’importe quoi sur les prétendues marges de négociation avec l’Europe, entretenu par le fait qu’on défendrait leurs intérêts par des réformes appropriées, le GOPÉ va très vite remettre les pendules à l’heure des prescriptions de Bruxelles…

    Il n’est pas étonnant que les Commissaires Européens soient plus payés que le traître de Macreuse à la présidence de la France défunte, puisqu’ils en sont le Patron.

    Jean LENOIR

  5. cesar rachid dit :

    la marge de manœuvre entre les GOPE et la vindicte populaire est aussi faible que le fil du rasoir. Le peuple, en descendant dans la rue, sera maté par un système dictatorial dur et répressif qui sera légitimé par le gouvernement.(les militaires étant déjà sur place à Paris il sera facile de les mobiliser immédiatement). Celui-ci va s’opposer à la chienlit pour le bien de la Macronie (ex France) . Des lois scélérates anti-liberté seront mise en place par ordonnance. la Macronie sera coupé en deux , les collabos et les résistants (comme à une certaine époque). Entre la dictature du macron qui se profile, celle de l’islam qui est avérée et celle présumée, fantasmée et décriée du FN j’hésite …

    • zorba44 dit :

      La France peut représenter, ainsi que de nombreuses nations européennes, un profil similaire à ce film, une autre perle que le signataire a visionnée

      http://watch32.is/movie/kvXj7JGe-i-am-not-your-negro.html

      Le sens de ce film se retrouve dans la société débile où on veut entretenir des mougeons par le foot, la télé, les jeux et les « accidents » de tapis de Cannes…

      Mais dans la réalité cela ne marche pas, comme cette vision totalement historique de l’Amérique des yankees…

      Le signataire qui avait séjourné il y a cinquante ans trois mois aux Etats-Unis en avait été si dégoûté qu’il s’était promis de ne jamais y remettre les pieds …ce qu’il a fait jusqu’à présent.

      Le sort du monde est suspendu entre la prédation dantesque d’une ultra-minorité et le reste de la population avec lequel elle doit vivre, partager, considérer …pour simplement survivre. Jusqu’à présent les Rotent et Chient ne l’ont pas compris.

      Seule la Reine d’Angleterre a voulu sortir de cette logique avec le Brexit : en ce sens elle n’est pas complètement idiote !

      Jean LENOIR

  6. zorba44 dit :

    Au Venezuela les cours de la bourse ont été multipliés par 7 en un an et la population de ce pays riche en produits …crève de faim (et se fait tirer dessus par des snipers).

    Voilà un bel exemple pour Macrophage ! A quand des envolées financières fantastiques et les frigos vides en France…

    Rotent et Chient doivent se frotter les mains et en saliver d’avance !

    Jean LENOIR

  7. Merci d'avoir posté ça jo busta lally dit :

    Merci Jo Busta Lally d’avoir relayé ce truc infect sur les chomeurs « efficaces »
    Il a fait un sacré tollé.

    Quand on est dans un pays avec 5 millions de chomeurs et qui ne crée que 50 000 emplois marchands sur l’année, Il restera toujours 4 950 000 chomeurs, qu’ils soient efficace ou non.
    Ce document du chomeur plus ou moins efficace relève d’une vision haineuse et culpabilisante de ces pauvres gens qui sont sur le carreau sans parler de la profonde indigence intellectuelle de ceux qui l’ont pondu en croyant que ça servirait à quelque chose.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s