Quand la Commission européenne prétend ne pas dicter sa politique économique à la France…

Il y a un an, l’Union européenne assumait : Oui, la loi El Khomri, c’est elle… Aujourd’hui, en pleine campagne présidentielle française, où les critiques fusent de toutes parts contre les diktats de Bruxelles, elle fait profil bas et prétend ne rien « dicter » ni « décider » du tout en application des traités… Gros mensonge, évidemment ! Mais Jean-Claude Juncker n’a-t-il pas déclaré, outre qu’« il n’y a pas de choix démocratique contre les traités européens »… que « quand ça devient important, vous devez mentir » ? OD

« Avant de lire plus avant mon commentaire, commencez par lire le texte de la Commission [ici].

Alors où est l’anguille sous roche dans cet article de la Commission Européenne ? Et bien, c’est simple : par son titre « Bruxelles dicte sa politique économique à la France. Vraiment ? » et les explications qui suivent, elle fait croire aux Français que ce sont les États qui décideraient des grandes orientations de politique économiques (GOPÉ), mais le hic, c’est le passage suivant :

« Il s’agit bien de recommandations et non pas d’obligations. Certes on fixe des objectifs, mais les États membres sont libres de choisir les moyens d’y parvenir. Bruxelles ne «dicte» donc pas sa politique économique aux États membres ! »

Un monument de désinformation ! Dans la même phrase, les manipulateurs pervers qui ont écrit ce texte nient que ce soient des obligations et, en même temps, affirment que :

« Certes on fixe des objectifs, mais les États membres sont libres de choisir les moyens d’y parvenir.« 

Dit autrement, ce sont des objectifs à atteindre (impérativement puisqu’ils sont fixés) mais les États sont libres de choisir les moyens de parvenir à ces objectifs obligés. Ce ne sont pas les objectifs qui sont libres, mais seulement les moyens d’y parvenir. Donc c’est obligatoire ! Quel foutage de gueule ! De l’enfumage…

Dit autrement, et sur un sujet différent, juste pour que ce soit clair pour tous et chacun : « L’objectif qui vous est fixé est de tuer votre voisin, mais vous êtes libres de choisir les moyens d’y parvenir ». Ça reste que vous devez impérativement tuer votre voisin. 🙂

François Asselineau a donc bien raison lorsqu’il affirme que les GOPÉ sont des objectifs fixés aux États que ceux-ci sont obligés de mettre en oeuvre. Les États n’ont donc, en réalité, pas le choix.

CQFD. »

Blueman, le 4 avril 2017

Rappel :

Viviane Reding : « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, il n’y a plus que des politiques européennes »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Quand la Commission européenne prétend ne pas dicter sa politique économique à la France…

  1. Bill dit :

    En complément,
    Puisque c’est la mode du fact-checking…

    Article 121 du Traité de Fonctionnement de l’UE :
    « 1. Les États membres considèrent leurs politiques économiques comme une question d’intérêt commun et les coordonnent au sein du Conseil, conformément à l’article 120. »
    « 2. Le Conseil, sur recommandation de la Commission, élabore un projet pour les grandes orientations des politiques économiques des États membres et de l’Union et en fait rapport au Conseil européen. »

    Source : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=celex%3A12012E%2FTXT

    Règlement (UE) n o 1176/2011 du « 6 pack » :
    (7) »En particulier, la surveillance des politiques économiques des États membres ne devrait plus se limiter à la surveillance budgétaire, mais devrait inclure un cadre plus détaillé et formel en vue de prévenir les déséquilibres macroéconomiques excessifs et d’aider les États membres affectés à établir des plans de mesures correctives avant que les divergences ne s’ancrent. Cet élargissement du périmètre de la surveillance des politiques économiques devrait aller de pair avec un renforcement de la surveillance budgétaire. »

    Source : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/fr/TXT/?uri=CELEX%3A32011R1176

    Et enfin :
    Règlement (UE) n o 1175/2011 du « 6 pack » :
    Les États membres tiennent dûment compte des orientations qui leur sont transmises pour l’élaboration de leurs politiques économiques, de l’emploi et budgétaires avant toute prise de décision majeure concernant leurs budgets nationaux pour les années à venir. La Commission suit l’évolution de la situation.
    Toute absence de réaction d’un État membre aux orientations reçues peut entraîner:
    a) de nouvelles recommandations visant à l’adoption de mesures spécifiques;
    b) un avertissement de la Commission au sens de l’article 121, paragraphe 4, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne;
    c) des mesures en vertu du présent règlement, du règlement (CE) no 1467/97 ou du règlement (UE) no 1176/2011.

    Source : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/ALL/?uri=CELEX%3A32011R1175

  2. zorba44 dit :

    Olivier bonjour,

    Bien sûr qu’on nous ment. Je viens de vivre un séisme personnel intellectuel en visionnant sur deux jours le document de 6 heures (commentaires tout récent) sur l’Allemagne (et finalement le monde) et Hitler.
    Il est sûr que se pastiller un tel document peut rebuter, mais, pour ma part, une fois commencé je n’ai pas pu m’arrêter. Ce film est présenté comme un miracle lié à internet. C’est fantastiquement vrai.
    Hitler un type bien dans un monde de salauds : c’est sûr ça va choquer mais je vous garantis que ce choc que j’ai pris en pleine poire fait progresser le sens de l’histoire, y compris les onze (aussi visionné : je ne fais plus que ça !).
    Des faits, des faits …rien que des faits : pour revisiter l’Histoire, elle largement « révisionnistée » dont on nous a « gâluré » (rebattu) les oreilles…

    Au moins je ne mourrai pas idiot à l’instar du Général Patton (c’est dans le film et ça aussi ça prend aux tripes !), Général Patton qui se trouvait aux premières loges !

    Jean LENOIR

    • Para Bellum dit :

      Une petite video de Faurrisson pour ce finir…Jean…?
      Un type bien le adolf…6 000 0000 de morts…
      Après on gueule qu’internet est qualifié de fashosphère…
      Je suis en train de la charger votre vidéo…et je vais me la faner…
      Elle commence bien…avec la petite musique qui va bien aussi…
      « L’histoire d’un garçon issu d’une famille ordinaire dont l’ambition était de devenir artiste mais qui est devenu vagabond… »
      J’ai déjà préparé les kleenex…
      Merci jean pour le partage.

      • zorba44 dit :

        Surtout allez jusqu’à la dernière seconde car après le mot Fin il y a encore quelques joyeusetés sur le Berlin d’avant-guerre – mais pas de moins de 14 ans dans les parages !

        Jean LENOIR

        PS ne fais que proposer, mais en suis, encore, sorti tout secoué …mais ça se tient et c’est totalement documenté !

      • zorba44 dit :

        Deux faits qui n’apparaissent pas dans ce fleuve : le massacre des SA par les SS, mais c’est cohérent avec l’opération mano pulita d’Hitler, et, le fait que le pape Pie XII n’a pas condamné (ou très peu) Hitler et le nazisme…

        Jean LENOIR

  3. zorba44 dit :

    Pour ceux qui ne voudraient pas avoir à revenir en arrière :

    https://archive.org/details/LaPlusGrandeHistoireJamaisRaconteeFull720p#

    6 heures et quelques pour vous refaire l’Histoire comme jamais, donc !

    Jean LENOIR

  4. Ping : Quand la Commission européenne prétend ne pas dicter sa politique économique à la France… |

  5. Robert dit :

    « Hitler un type bien dans un monde de salauds » dixit Zorba… C’est peu dire que je suis perplexe… J’ai du mal à vous suivre…

    • zorba44 dit :

      J’ai eu, pour ma part, aussi du mal à me suivre …tant le sujet traité violait la plupart de mes acquis historiques !

      Jean LENOIR

      • xavib dit :

        Vous pourriez nous faire un résumé en quelques lignes Jean ? 6 heures de visionnage c’est un peu « too much », j’ai une famille à nourrir moi !

  6. Ping : … Arbeit !… | La Loutre

  7. Danse dit :

    Bravo Jean pour ce recâblage vivifiant de vos neurones.
    C’était le Hitler du début qui était déterminé à sauver l’Allemagne des prédateurs après avoir vu impuissant crever ses camarades dans les tranchées de la première guerre. Ensuite il a été poussé à la guerre et il s’est fait avoir. Auparavant seuls les germanophones et les anglophones avaient accès aux vérités qui dérangent les réécriveurs de l’Histoire.
    Comme je l’avais écrit ici, connaissant la culture allemande et constatant ce qu’on avait fait de ce peuple à peine trente ans après la guerre, c’était à pleurer. C’est ce qu’on est en train de faire de nous actuellement.
    J’aurai d’autres documents à transmettre aussi.

    Il est grand temps de répandre la Connaissance pour empêcher les fauteurs de guerre de nous fabriquer une nouvelle guerre « mondiale » destinée à détruire notre pays et notre continent, et de les empêcher aussi d’éliminer le président qui veut redonner à notre peuple sa fierté et sa force.

    @ Xavib
    Pour déjà un panorama rapide (1h 20) vous pouvez écouter le discours de Benjamin Freedman
    Benjamin Freedman prévient les Etats Unis (1961) – YouTube

    cité dans mon précédent commentaire https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/04/04/que-penser-contre-le-systeme-emmanuel-leroy/#comment-39523.

  8. zorba44 dit :

    Il y a une trentaine de chapitres dans ce livre…
    A titre d’exemple, données importantes :

    Le gaz utilisé servait aussi à désinfecter les effets des déportés qui recevaient des uniformes et des chaussures – de grands questionnements se posant sur l’étendue effective des modes d’utilisation des chambres à gaz.
    Le typhus faisait rage à la fin de la guerre, d’où des images impressionnantes de déportés malades ou mourants.
    Des images d’Hitler sereines, toujours près des enfants…
    L’attaque de la Russie soviétique alors qu’en fait Staline voulait attaquer massivement vers l’Est 3 semaines plus tard.
    Des offres de paix à Churchill après la Pologne – douze, restées secrètes et refusées par Churchill.
    L »Ouest avait voulu la guerre car l’Allemagne en cinq ans était passée de la misère noire à la prospérité économique solide.
    Le refus d’Hitler d’asseoir la prospérité économique sur la dette au profit des banques.

    Il faudrait 100 pages pour vous donner le corps des 30 ou 40 chapitres abordés…

    J’ai aussi, avec ma femme, une famille à nourrir – ayant plus de capital que de revenus mais sans les angoisses de Filou qui n’y arrive pas avec 20 000 € par mois alors que nous y arrivons avec l’équivalent de 20 000 € par an…

    J’ai mis en fait 3 jours à le visionner et je suis prêt à recommencer dans quelques semaines…

    C’est exhaustif, c’est documenté, c’est vérifiable – toutes les sources internet étant indiquées (par contre je ne fais que citer, ici, des épisodes au hasard)

    A titre d’exemple : le fameux film primé « La liste Schindler » n’est qu’un roman d’imagination… Et pourtant comme vous j’y ai cru…

    Toutes les implications, les faux hasards, les fausses bannières sont exposés de façon documentée.

    Hitler, diabolisé, était catholique, allait à la messe et l’emblème nazi était d’inspiration catholique, témoin de vieilles pierres d’église.

    Je vous assure avoir eu le plus grand choc de mon existence, surtout que certains auteurs de révélations, encore une fois, documentées ont été assassinés pour leur travail de vérité.

    Jean LENOIR

    PS mais, et pour y être passé, Oradour-sur-Glane a salement existé comme de nombreux faits de guerre

  9. Para Bellum dit :

    Un commentaire de l’ami Tof…ailleurs…

    « Adolf s’est retrouvé embarqué dans une affaire qui l’a dépassé.

    Sa généalogie est douteuse, bcp d’évènements réécrits, le putsch de 1924 une blague, il était déjà un agent des services allemands depuis 1921, le jouet de Pacelli en Bavière.

    Qu’on vu dans son ciel les marchands de mort qui l’ont débusqué pour en faire ce qu’ils en ont fait ? Eckart avait la réponse.

    Adolf est un enfant de la première guerre, cette guerre qui a tué l’humanité. Nous sommes tous les enfants de cette boucherie, ce massacre en gros qui a condamné l’occident. L’occident est mort en 1914. Depuis, la Tenebrae gouverne.

    Adolf est le produit de ces forces ténébreuses, la synthèse de ce qui est sorti de cet enfer, le champion choisi pour le match retour, déjà perdu.

    C’est toute l’humanité qui a été perdue en 1914. Adolf est le fruit amer de cette perdition, le cadeau empoisonné des Dieux de l’Olympe aux hommes coupables.

    Il ne pouvait sortir aucun bien de ces horreurs, seulement un affreux miroir.

    Il était la COLERE. Et la COLERE est bien mauvaise conseillère quand on la considère Sainte mais qu’on choisit le chemin de perdition pour la faire triompher.

    « Il y a sept vices que nous devons transmuter : 1 l’orgueil solaire en foi, en humilité ; 2 l’avarice lunaire en altruisme ; 3 la luxure vénusienne en chasteté ; 4 la colère martienne en amour ; 5 la paresse mercurienne en diligence ; 6 la gloutonnerie saturnienne en tempérance ; 7 l’envie jupitérienne en réjouissance pour le bien d’autrui. »

    Hitler savait que l’Allemagne s’était fait avoir par l’anglois et les banquiers en 1918. Les français ne le savent toujours pas, que l’anglois est venu ferrailler en terre de France pour nous régler notre compte ainsi qu’à l’Empire terrestre teuton vs leur Thalassocratie avec son annexe américaine.

    Certains mal intentionnés ont usé de cette colère martienne pour servir leurs intérêts, d’abord en le mettant sous camisole occulte dont il n’est jamais sorti.

    C’est cosmique.

    L’esprit de Mars était l’égrégore de Saint Ignace.

    Nous sommes devenus des martiens.

    ça pue toujours la merde. Les affreux derrière lui ont gagné la guerre après avoir sacrifié l’Allemagne, la France, toute l’Europe, dont la moitié a été refilée aux cocos staliniens en pleine connaissance de cause.

    Le reste de son histoire a été toute entière mise dans les mains des cartels, des jeux géostratégiques, de l’occultisme sordide.

    Parfois certaines personnes se retrouvent dans le cœur nucléaire du combat, souvent à leur corps défendant. Cela va provoquer toutes sortes de déviances, d’horreurs, quand on devient le jouet de puissances occultes car le Royaume n’est pas de ce monde, et ça Adolf, il ne l’a pas pigé. Il s’est fait baisé, il s’est baisé, Mars l’a baisé.

    La Sainte colère n’est opérationnelle qu’à titre individuel dans les mondes spirituels, pas pour donner du boulot aux pauvres, la fierté aux nationaux cocus revanchards ou construire des canons.

    Il est plus que temps pour nous tous de dépasser tout cela. Adolf, victime sacrificielle et bourreau infâme est un point de fixation du grand combat cosmique, un avatar tragicomique du sort de ce qui attend ceux qui jouent avec des forces qui les dépassent.

    Il ne mérite notre attention que comme une leçon que chacun doit méditer.

    La seule façon de dépasser tout ça est de transformer la colère martienne en Amour, pas d’essayer de réveiller ces forces ténébreuses qui nous ont déjà tant pris.

    Un des 7 piliers de la Sagesse. »

    Tof

  10. Robert dit :

    Jean, sans mettre en doute votre esprit critique et votre intelligence, ne pensez-vous pas que le « révisionnisme » a – quand même – une réalité, et que la période de doute actuelle peut être favorable à une réécriture de l’ Histoire ? Je ne pense pas être naïf, mais pas crédule non plus face à des « informations » qui surgissent à des moments troubles où le monde se cherche…

    • zorba44 dit :

      Tout dépend du sens du révisionnisme, non du sens donné au mot, mais de savoir si c’est une revisite de l’Histoire ou l’Histoire revisitée.

      Lire, écouter, chercher …se forger une opinion. Tenter de comprendre pourquoi de façon systématique les pouvoirs en place travestissent la Vérité, laquelle finit toujours par sortir (exemple le plus fameux et vraiment peu contestable : les gentils douaniers qui arrêtent le nuage de Tchernobyl à nos frontières !)

      Les questionnements, la recherche d’informations n’est ni de l’esprit critique ni de l’intelligence : c’est, au sens du signataire, le refus du confort d’une société pré-mastiquée et prédigérée…

      Jean LENOIR

      • Un passant dit :

        Vous ne répondez pas à ma question (ds une démarche de « questionnements, recherche d’informations ») posée plus haut?

      • zorba44 dit :

        Tous les moments sont propices à la recherche de la Vérité …beaucoup des liens relatifs à Hitler et l’histoire du 20ème siècle sont fort anciens. Ils n’ont pas été mis en avant parce que des lois interdisent l’antisionisme, le complotisme, certaines réécritures de faits considérés comme vrais depuis des décennies et qui ne le sont pas.
        Alors dire qu’il y a des moments plus propices que d’autres …vous en êtes juge par votre question.
        Cordialement

        Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s