Dès 2017, le maître BlackRock notait l’élève Macron : « 8/10. Continuez comme ça »

9 août 2017 : un article incroyable, ahurissant : la directrice générale de l’institut de recherche de BlackRock donne une note à Macron, comme le ferait une institutrice à un élève :

« Emmanuel Macron : 8/10. Continuez comme ça. »

Dès le 9 août 2017, BlackRock était le maître, Macron était l’élève.

100 JOURS DE MACRON. Isabelle Mateos y Lago, directrice générale du BlackRock Institute, le centre de recherche de la plus grosse société de gestion de fonds mondiale, juge les premiers pas du président.

Economiste, directrice générale du BlackRock Investment Institute, le centre de recherche de la plus grosse société de gestion d’actifs mondiale, Isabelle Mateos y Lago est énarque, inspectrice des Finances. Elle a débuté sa carrière au ministère de l’Economie avant de rejoindre le Fonds monétaire international, puis BlackRock en janvier 2015. Elle est basée à Londres. Chez BlackRock, elle conseille le vice-président Philip Hildebrand et les équipes sur les grandes orientations macro-économiques et leurs implications en matière d’investissements. Interview.

LE NOUVEL OBS : Depuis Londres, où vous êtes économiste pour l’institut de recherche de BlackRock, l’une des plus grosses sociétés de gestion de fonds au monde, quelles sont vos premières impressions sur les 100 premiers jours d’Emmanuel Macron ?

ISABELLE MATEOS Y LAGO : Il faut souligner un élément de contexte important. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, l’économie française comme l’économie européenne ont continué à surprendre de manière positive. Le contexte est porteur. Cela permet une certaine indulgence vis-à-vis des détails et des hoquets du processus de décision du président.

Lire la suite sur l’Obs.fr

(Merci à Bruno)

Rappels :

Conflit d’intérêts : le député Olivier Marleix saisit la HATVP sur la réforme des retraites

BlackRock à l’Elysée : une cause de destitution ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Dès 2017, le maître BlackRock notait l’élève Macron : « 8/10. Continuez comme ça »

  1. Jean-Bernard Peltier dit :

    A GERBER. Cela dit aujourd’hui on s’en carre un peu des notes pourries de la nullasse de BlackRock…ce qui compte c’est le ZERO POINTé que lui collent les Français :

    Grève du 9 janvier : « Une reculade sur l’âge pivot, on s’en fout, c’est tout le projet qu’on veut que le gouvernement retire »

    https://www.20minutes.fr/societe/2691263-20200109-greve-9-janvier-reculade-age-pivot-fout-tout-projet-veut-gouvernement-retire

  2. rodez21 dit :

    Déjà noté dès son jeune âge, encore noté à 40 ans, décidément.
    Si la possibilité se présente, après tout sait-on jamais, pourquoi ne pas épouser Mme Matéos y Lago.

    • RoooOooor, me suis faite la même réflexion en lisant le pedigree de la Dame Mateos y Lago… Dans quelques années, peut-être…

      isabelle Mateos y Lago – BlackRock Investment Institute – Directrice Générale – Stratège en chef Gestion diversifiée vu son pedigree…

      Voilà comment se définit BlackRock, aujourd’hui : BlackRock est un gestionnaire de placements mondial au service de votre bien-être financier.

      Bon, Isabelle ne donne pas son âge…

      JBL

  3. zorba44 dit :

    Dans un mode plus sérieux, la présentation du noyautage de l’Etat par le privé, réalisée de façon magistrale, exhaustive et compréhensible…

    Black Rock, les français commencent à en comprendre les risques et la façon dont on les dépouillera, mais leur rancoeur décuplerait s’ils visionnaient le document ainsi présenté.

    La démolition de toute la société française et sa « corruption » par les puissances de l’argent, l’éclairage met le système à nu avec ses acteurs principaux et sa montée en puissance au fil des dernières années.

    Jean LENOIR

    • Robert dit :

      Merci, fort intéressant pour comprendre que désormais le privé c’est l’ Etat… et vice-versa. D’ où la volonté de changer les règles du jeu pour transformer la nation en start-up !

  4. Robert dit :

    Au moins sur ce blog, tout le monde a compris que les politiques ne décident plus de rien en matière économique et financière – le nerf de la guerre -, et cette interview ne surprendra que les naïfs ou les autistes. La haute finance, sûre de son pouvoir, ne prend même plus la peine d’avancer masquée…

  5. Alcide dit :

    Tir de LBD à bout portant… Suivi de matraquage à terre…

    Les mercenaires de Blackrock, encore appelés par habitude Police Nationale se déchainent et donnent libre cours à leurs pulsions de péd*les refoulées :

    Ces gens là auraient droit à un régime de retraite spécial pour travail exténuant.

    • Alcide dit :

      De mieux en mieux :
      …Le reporter a décrit cette séquence violente : il s’agit d’une femme qui est traînée sur quelques mètres avant qu’un homme ne s’accroche à elle pour tenter de la protéger. L’un des agents assène alors à celui-ci 15 à 16 coups dans les cotes afin de lui faire lâcher prise.
      Un mois après le début des grèves, la majorité des Français toujours contre l’âge pivot
      Lors de la même journée, dans la capitale, un autre manifestant a été touché par un tir de LBD à bout portant, tandis qu’une personne âgée a reçu des coups de matraque à la tête…
      Vu sur :
      https://fr.sputniknews.com/france/202001101042739011-il-est-tabasse-au-sol-dune-dizaine-de-coups-de-poing-par-un-policier-apres-avoir-tente-de-proteger/

      La racaille en bleu qui défend la racaille en col blanc semble se constituer avec zèle une superbe retraite en chanvre lorsque le collapsus monétaire entrainera le collapsus du gouvernement.
      Tout comme à la Libération.
      Je forme le vœu que ces brutes imbéciles le comprennent rapidement pour éviter le pire.

      • zorba44 dit :

        Le critère de sélection chez les forces de l’ordre n’est certainement pas l’intelligence, mais une simple, totale et aveugle servilité pour des queues de cerises de leurs donneurs d’ordre.

        Et c’est ainsi que va le monde de Hong-Kong à Paris …en passant par tout un tas de pays plus mafieux les uns que les autres, pro policia gratia !

        Au bout d’une corde de chanvre, ils ne comprendront même pas…

        Jean LENOIR

      • Danse dit :

        Leur impunité est nécessaire au maintien de la dictature. Ils sont maintenant officiellement une police privée.
        Leur violence risque d’augmenter à mesure de l’aggravation de la situation économique. Pour beaucoup la violence est devenue juste un jeu. Comme un jeu vidéo. Pas seulement chez les racailles en bleu : des enfants de plus en plus jeunes deviennent violents.
        Jadis, les parents avaient le monopole de la violence sur leurs enfants. C’était aussi « normal » que la pédophilie… On tuait en silence.
        Tellement normal que cette « normalité » semble désormais se répandre partout dans la société.

      • Alcide dit :

        @ Danse

        Du fond de ma tanière je vois bien ce monde devenir rapidement et avec plaisir bête et violent.

        Il semblerait que les esprits les plus faibles soient en voie de désinhibition complète. J’en veux pour preuve les agressions de policiers quasiment journalières, les agressions de femmes et en règle générale de personnes faibles qui auparavant étaient rares et moralement impossibles.

        Car les Forces de l’Ordre défendaient la société et non les ploutocrates et c’était la marque d’une grande lâcheté de tourmenter des personnes en état de faiblesse.

        Maintenant, racailles et Forces de Police unis dans la haine du peuple tabassent allègrement femmes, enfants, handicapés, citoyens qui veulent simplement vivre décemment et qui ne disposent pas de revenus ou de pensions garantis par ce gouvernement de cochons.

        Il faut fuir cette écume.

  6. Robert dit :

    Le maintien de l’ordre est un travail très particulier, et de nombreux policiers ou gendarmes ne veulent pas faire ce genre de fonction. Il est indéniable qu’il y a eu depuis la crise des GJ des « dérapages », venant en particulier de personnels de la Police Nationale non formés au maintien de l’ordre et employés dans ce contexte par manque d’effectifs : des agents venant des BAC surtout, certes compétents pour les interpellations en flagrant délit mais inaptes à faire face pendant des heures à des manifestants plus ou moins agressifs.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s