Mensonges… Lâchetés… Honte aux politiques, honte à la BCE ! (B. Bertez)

« Comment obtenir des citoyens qu’ils se comportent honnêtement dans un monde où l’exemple de la malhonnêteté et du mensonge vient de haut, de tout en haut ? Les gouvernements multiplient les appels à la conscience des citoyens, à leur moralité, à leur civisme. Pourquoi pas ? Surtout si tout le monde est à la même enseigne et que les valeurs que l’on prône, pour autant que ce soient des valeurs, soient respectées au plus haut niveau.

La BCE vient il y a peu de refuser le papier grec sans valeur comme collatéral. Enfin un peu de rigueur pourrait-on penser. Le papier grec ne vaut plus rien, tout le monde le sait. La troïka vient de repousser à fin octobre l’éventuel déblocage d’une nouvelle tranche car les conditions ne sont, ne seront pas et ne seront jamais réunies.

Au 20 août, la Grèce doit honorer une échéance de 3 milliards qu’elle doit à… la BCE.

Normalement au 20 août, le Grèce est en défaut. Enfin serait-on tenté de dire, enfin pour les Grecs, enfin pour l’Europe.

Hélas, alors que tout le monde sait que c’est fini, que l’issue est irrévocable, la BCE vient d’autoriser un subterfuge qui permet de faire l’échéance au 20 août. Elle permet, dans le cadre de l’ELA, à la Banque Nationale de Grèce de créer à partir de rien des euros, qu’elle donne à ses banques commerciales contre des collatéraux… que la BCE a décidé de refuser ! Avec ces euros, les banques commerciales grecques souscrivent à des bonds à court terme du gouvernement, lequel peut ainsi rembourser… la BCE.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

La Banque centrale européenne (BCE) a provisoirement évité une faillite de la Grèce en lui garantissant l’octroi de prêts d’urgence supplémentaires par la Banque centrale de Grèce, affirme le quotidien allemand Die Welt samedi. Le conseil des gouverneurs de la BCE a pris cette décision jeudi lors de sa réunion, ce qui devrait permettre à la Grèce d’assurer sa survie financière jusqu’en septembre, selon la même source. Le gouvernement grec devrait ainsi obtenir jusqu’à 4 milliards d’euros de fonds supplémentaires en attendant que la troïka des créanciers de la Grèce (Union européenne, BCE et Fonds monétaire international) décide du versement éventuel d’une nouvelle tranche d’aide en septembre, de plus de 31 milliards d’euros.La Banque de Grèce ne pouvait jusqu’ici accepter des bons du Trésor que dans une limite de 3 milliards d’euros, mais la BCE a décidé d’accéder à son souhait de porter cette limite à 7 milliards d’euros, détaille le journal.

Le système bancaire grec survit donc désormais grâce au programme d’urgence qui permet aux banques grecques de se financer directement auprès de leur banque centrale nationale qui elle-même bénéficie de lignes de crédit de la part de la BCE. Cette dernière permettant à la banque centrale grecque d’émettre de nouveaux crédits d’urgence afin que le pays puisse faire face au remboursement ce 20 août. Concrètement, la banque centrale grecque va accepter des collatéraux douteux de la part des banques commerciales grecques afin que ces dernières puisse faire rouler la dette de l’Etat. (AFP)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Honte à ceux qui trompent les peuples et créent de la fausse monnaie pour se maintenir en place .

Honte à ceux qui osent critiquer les particuliers et contribuables qui cherchent à se protéger, à protéger le fruit de leur travail contre pareilles exactions.

Honte à ceux qui donnent pareils exemples.

La BCE a rendu par sa récente décision illégale la création d’euros en contrepartie de collatéraux bidons, à peine bons pour les poubelles, et elle a bien fait. Mais elle autorise en cachette la création d’euros, de fausse monnaie contre les mêmes collatéraux par la Banque Nationale de Grèce. C’est comme si elle avait prélevé une taxe de 3, peut-être 4 milliards d’euros sur les avoirs des détenteurs d’euros. Le fameux effet Cantillon. Tous les traités sont violés, toutes les règles de bonne gestion, toutes les règles de morale sont tournées et contournées par ce “pas vu, pas pris”.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

« Conformément à l’article 123 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, il est interdit à la BCE et aux banques centrales nationales d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la BCE ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. »

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2008:115:0001:01:FR:HTML

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Coup bas au cœur de l’été, ce pourrait être le titre d’un Roman policier. Le premier, sur les crimes de la BCE, des Kleptos et des Gouvernements.

Le fond du problème est toujours le même : L’utilisation du monétaire à des fins fiscales, utilisation honteuse qui n’ose même plus s’afficher et qui se fait dans les coulisses. Dans les coulisses sous la bénédiction de Draghi qui en connait, par son histoire, un bout en matière de fraudes et de contorsions morales.

Les autres ne sont pas mieux, les Merkel, Hollande et autres qui ferment les yeux sur ce tour de passe passe afin de ne pas avoir à prendre la responsabilité de dire aux Grecs, vous avez dépassé les limites de nos moyens, il faut sortir de l’Union Monétaire, mais nous serons là, pour vous aider à remonter la pente, dans la dignité et la clarté ».

Bruno Bertez, Le Blog à Lupus, le 9 août 2012

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Mensonges… Lâchetés… Honte aux politiques, honte à la BCE ! (B. Bertez)

  1. Galuel dit :

    Oui mais le colatéral non-négociable c’est l’homme lui-même. Aucun autre « colatéral » n’est valable à moins de nier les Droits de l’Homme, ce que fait CE système monétaire arbitraire. Ainsi il n’y a pas « le papier Grec » car il n’y a pas « les Grecs » car « les Grecs » nés il y a 20 ans, ayant 20 ans aujourd’hui ne sont en rien responsables du passé, alors que ceux qui avaient 65 ans il y a 20 ans sont morts aujourd’hui et de ce fait dédouanés de toute sorte de « responsabilités » quant à leurs propres actes.

    Quel genre de parents feraient porter à leurs enfants le poids de leurs propres fautes ? Quel genre de justice reconnaîtrait dans le fils la responsabilité de réparer quelque « faute » qui aurait été faite par ses parents ? Tout ceci est profondément indigne, basé sur une fausse compréhénsion de la réalité du FLUX TEMPOREL qui de facto démontre que seul l’homme est base d’émission légitime d’une monnaie respectant les Droits de TOUS les hommes, présents et futurs, nouvel entrant comme sortant par le flux de la mort.

    http://www.creationmonetaire.info/2012/07/dividende-universel-et-symetrie.html

    C’est donc in-fine la NON-APPLICATION de la souveraineté des peuples, donc de chaque individu(t) qui les composent, pendant leur durée de vie limitée, l’IGNORANCE relativement à la symétrie temporelle, intégrées sur 40 ans de façon régulière, qui mène inéluctablement à des crises générationnelles débouchant sur des guerres ou des révolutions par l’aspiration à la même liberté qu’exigent les nouveaux entrants relativement aux anciens.

    1929 + l’espérance de vie = 1929 + 80 ans = 2009, il n’y a effet aucun hasard, et la symétrie temporelle EST une réalité contre laquelle aucune illusion ne tient.

  2. Jean LENOIR dit :

    On peut demander au quidam toute la conscience que l’on veut. Désolé, Il n’a aucune envie de jouer ce jeu du grand strip-tease fiscal des contribuables dès lors qu’il ne cautionne aucunement le système de la dette.
    Les vrais fauteurs, les mafieux, comme vous les appelez Olivier, devront payer. La rue se chargera de les faire payer et ces sursauts financiers désespérés me font penser à ces condamnés du « encore un peu de temps monsieur le bourreau » comme si quelques secondes de plus allait changer leur destinée.
    Criminels politiques et financiers vous êtes et vous serez, in fine, traités comme tels.

    Jean LENOIR

  3. Paul dit :

    La honte est de cautionner l’air du temps qui dit sous le nom de » réformes »en réalité retirer des droits aux personnes moyennes: retraite plus tardive et moins importante,moins de droits sociaux,moins de remboursements médicaux,salaire n’augmentant plus,impôts toujours plus importants….De l’autre côté des primes pour les banquiers et Pdg qui feraient pâlir des vainqueurs du loto,des retraites pour les ministres et politiques après quelques années de « travail »,des dépassements d’honoraires médicaux qui interdisent de se soigner normalement et dignement,des coefficients entre les salaires de PDG et leur employés qui font qu’un calcule son émolument entre 1000 et au maximum 3000 et l’autre en chiffres qui sont proches du parsec,impôts allégés et comme cela ne suffit pas évasion fiscale…..Il est à souhaiter qu’il n’y ai pas de guerre prochainement car que pourrait on défendre hormis les droits d’une soi disant élite qui conduit le pays voire les pays au désespoir et à la catastrophe.N’oubliez pas messieurs les nantis si tout s’écroule vous ne serez pas bien et la Suisse ne sera pas assez grande pour vous accueillir tous!

    • bien vu paul.la gangrene s’est installee dans l’economie mondiale.Du poin de vue medical le membre gangrene doit etre ampute. la BCE elle applique des compresses la ou il faudrait une operation.la creation de monnaie d’une maniere illimitee ne correspond plus a rien.un 1er achat ne peut etre remplace par un second.n’est ce pas Ford?GM,?Renault? Peugeot.les apprentis sorciers Bernanke Draghi , risquent d’avoir un bien mauvais reveil.probus.

  4. bikini-sur-la-plage dit :

    Il y aura des pleurs et des grincements de dents… mais peu l’ont compris. Peuples insouciants…

  5. l’or , les crises de 1929 et 2012..peut-on comparer ces deux crises? certainement pas jusque en 1973 l’or servait de reference aux monnaies mondiales .la crise de 1929 ne pouvait etre surmontee que par l’injection de milliards de dollar dans l’economie afin de resorber les amoncellements de produiits manufactures.donc devaluation et suspension momentanee de l’indexation a l’or indexation totalement supprimee en 1973 par nixon. roosewelt l’a biencompris et d’ailleurs il n’avait pas le choix.c’etait bien vu et absolument necessaire.quand est-il aujourd’hui?depuis 30ans on est litteralement accablé de crédit et les consommateurs sont saturés.Si l’etat ne reduit pas ses depenses il se retrouvera au meme niveau que le cosommateur.dans l’etat des chosesla reduction des deficits publics et PIB trouvera son ressort que dans l’inflation. la hausse continue des matieres premieres le prouve(petrole,metaux,denreesalimentaires,cereales etc) ex.il y un an le rosbif :15Elekg aujourd’hui: 19E kg.il est vrai que certains instituts (insee) tarabustent les chiffres reels de l’economie.a qui et ou peut -on se fier? alors une prise de conscience serieuse doit etre prise dans les plus brefs delais.sinon c’est la « cata ».probus

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s