Vive les armes contre le génocide et l’oppression (B. Bertez)

Vive les armes contre génocide et oppression« Les beaux esprits ne travaillent pas. Ils ne savent pas lire. Ils n’étudient pas l’histoire, sauf au travers de la mémoire collective déformée.

Un correspondant, ami et amoureux comme nous de la liberté, nous envoie un rappel historique intéressant.

« Entre Octobre et Novembre 1938, le gouvernement nazi a désarmé les Juifs allemands rapporte l’historien Stephem Halbrook. Les nazis ont imposé la peine de mort aux juifs et aux Polonais qui détenaient des armes, ou simplement s’il y avait des informations crédibles qu’ils étaient en possession de tels objets ».

Vous savez que c’est notre argument pour empêcher que les Etats ne désarment les citoyens. Nous sommes contre la violence, mais nous sommes pour que les Etats aient peur des citoyens et non l’inverse. Un gouvernement légitime n’est pas garanti dans l’histoire et, avons-nous dit, si les comptes bancaires, la détention d’armes, avaient été aussi contrôlés, avec les mêmes moyens que maintenant, la France aurait eu des difficultés à résister aux envahisseurs. A fortiori maintenant, avec la destruction de l’armée populaire.

Actuellement, tout est contrôlé, suivi, en particulier par les Etats-Unis et leurs laquais alignés. C’est vrai que 98% des Français étaient pétainistes, mais quand même !

« En 1941, aux USA, la question s’est posée de contrôler à nouveau la détention d’armes». Voici ce qui a été argumenté :

« Avant l’arrivée de Hitler et Staline, lesquels ont pris le pouvoir en Allemagne et en Russie, des mesures avaient été prises pour empêcher les citoyens de détenir et d’utiliser des armes, afin qu’ils ne puissent résister à l’état policier diabolique et vitriolique qui allait être mis en place avec la Gestapo et l’OGPU et la CHEKA ».

« Les citoyens ont le droit de détenir des armes, car si quelqu’un voulait s’ériger en dictateur ou en roi, les gens pourraient s’organiser et se protéger ». Rep. John W Patman.

Le mythe de la modernité socialo-klepto-fausse droite-pseudo démocrate manipulatrice est que l’histoire s’est arrêtée. Allez dire cela aux Egyptiens, aux Syriens, aux Chinois, aux Israéliens…

Le monde s’enfonce dans l’obscurantisme, voilà la réalité, une réalité qui lui fait oublier les leçons du passé, de la géographie et, bien sûr, les conclusions du travail, l’intelligence. De l’obscurantisme à la barbarie, il n’y a qu’un pas.

Les conflits se multiplient, les consensus s’effondrent, les démocraties ne tiennent que par la propagande et la manipulation, la lutte pour éviter la relégation et la ruine est aux portes de l’Europe.

Et pendant ce temps, c’est Depardieu, l’ennemi de l’intérieur, bientôt extérieur, qui fait la « une ». »

Bruno Bertez, Le blog à Lupus, le 11 janvier 2013

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Vive les armes contre le génocide et l’oppression (B. Bertez)

  1. Jean LENOIR dit :

    Le signataire, à la différence du consensus, pense que l’intelligence doit mener l’action de défense contre la dictature et non la bouche à feu.
    Pensez-donc à ce qu’il advient dans les universités, écoles ou cinémas américains et autres lieux, si souvent…

    Jean LENOIR

  2. Viktor dit :

    Jean Lenoir : L’intelligence dans certains cas ne suffit pas ; tout citoyen a le droit, et même le devoir, de se défendre lui et sa famille, en cas d’absence, de défaillance ou de trahison de la force publique. Que se passe-t-il si seuls les malfrats et les cinglés possèdent des armes à feu ? Ils ont le champ libre… car il n’y aura jamais un gendarme ou un policier derrière chaque maison.
    N’oubliez pas que ce ne sont pas les armes qui tuent, mais les hommes. Et que les armes ne tuent pas seulement, elles sauvent aussi souvent des vies.

  3. ipex dit :

    Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen:
    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

  4. Ping : PART 02 | JANV 2013 | LES BANKSTERS DE LA FINANCE | Pearltrees

  5. Jean LENOIR dit :

    @Victor

    J’ai canne ferrée, bâton, couteau, hache, émondeur, tronçonneuse… avec cela je puis me défendre. Je suis un bon tireur sportif mais mon arme est en France…
    Peu de chance que je sois pris d’un coup de folie collective avec cet attirail pour tuer. Par contre, avec un peu de ruse, on peut se tirer de situations potentiellement dangereuses (ce que j’ai expérimenté trois fois nettement dans ma vie).

    La détention d’armes à feu est un fait potentiellement dangereux, car on ne saura jamais si un détenteur ne sera jamais tenté d’abuser de l’usage.

    Jean LENOIR

  6. Jean,

    En France des millions d’armes à feu se trouvent déjà détenues par des particuliers : chasseurs et tireurs sportifs esentiellement (plus quelques collectionneurs).

    Est-ce que cela a provoqué des massacres collectifs ? A ma connaissance, non.

    Et même s’il y a de temps en temps des homicides par armes à feu, je ne crois pas que leur nombre soit supérieur à celui des crimes par armes blanches, ou tout autre moyen. Sauf peut-être au sein du Milieu, à Marseille ou ailleurs. Mais que font nos politiques pour désarmer ces dangereux individus ? C’est à eux qu’il faudrait s’en prendre, dans ce domaine comme dans d’autres… Et pas aux tireurs ou aux chasseurs, qui respectent la loi et les règles de sécurité. A mon sens ce n’est pas le nombre d’armes à feu qui pose problème, mais ceux qui les détiennent. C’est une question de responsabilité. A force de déresponsabiliser les gens en permanence, on finit par les infantiliser – comme c’est la tendance malheureusement dans notre société, où l’Etat prend peu à peu toute la place.

    Je suis assez d’accord avec Bruno Bertez et Viktor, en cas de crise grave, individuelle ou collective, un citoyen a le droit (pour ne pas dire le devoir) de se protéger contre les atteintes à sa liberté et à sa sécurité. En respectant bien sûr les critères et le périmètre de la légitime défense. Certes il y aura toujours des abus. Mais c’est la rançon de la liberté et de la responsabilité.

  7. Jean LENOIR dit :

    Olivier bonjour (ou plutôt bonne après-midi)

    Je comprends cette position. Ce que je crains, bientôt, c’est qu’un fort Chabrol collectif conduise chacun à tirer autrui comme un lapin …juste pour lui voler son pain.
    Nous courrons vers un désastre dont on a peine à imaginer les conséquences ; pour l’instant, l’augmentation de la fiscalité compense encore ses effets récessifs et les apparences de la société sont retenus ainsi qu’un minimum d’usines à gaz social.
    Quand tout cela tombera, lorsque l’économie déraillera, que l’on regarde alors ce qui s’est passé au Liberia, pour l’histoire récente, pour comprendre qu’un fusil, qu’un revolver un poignard ou une batte de baseball deviennent des moyens non de défense mais de prédation pour survivre.

    Alors l’abus pourrait devenir l’usage, la « règle »… (je n’aime pas notre différence d’appréciation, mais, là, je la crois flagrante car il y aura détournement généralisé de légitime défense : est-il possible de comprendre cette position aussi ?)

    Jean LENOIR

  8. Bonjour Jean,

    Je comprends moi aussi votre position. Mais imaginez justement que la France devienne un jour un pays comme le Libéria… hypothèse d’école, bien sûr. Les gens honnêtes ne seraient-ils pas contents d’avoir chez eux une arme susceptible de s’opposer à celles dont useraient (abuseraient) alors les prédateurs livrés à eux-mêmes ?

    Car les armes, encore une fois, existent par millions dans notre pays, il serait illusoire de faire comme si elles n’existaient pas. On ne les fera pas disparaître de certains milieux.

  9. Trend dit :

    Houlà ,

    Je vois que celà chauffe lorsque l’on discute de possession d’arme(s).

    Une question :

    Les Etats-Unis possèdent-ils le plus d’homicides par habitant?
    J’entends par homicide: personne tuée par une agression armée.NON. L’Europe est au-dessus des USA.
    Car les médias européens assimilent à homicide en plus des meurtres par armes, les suicides par arme à feu (tués par arme à feu + suicidés par armes à feu = homicides). Ce qui augmente très fort le nombre de tués vu qu’aux USA la vente libre d’armes poussent les personnes qui veulent se suicider à utiliser une arme à feu.

  10. zorba44 dit :

    @Trend,

    Je croyais que le terme technique pour le suicide est autolyse (et non homicide) – le tout étant de savoir si Pierre Bérégovoy a essayé son pistolet avant de le retourner sur lui ou si une main « charitable » s’est chargée de la besogne.
    Ceci dit, il serait, en effet, intéressant d’avoir des chiffres et des taux strictement comparables pour se forger une opinion.

    Jean LENOIR

  11. Laurens dit :

    « Résister et combattre » : La NRA interpelle Obama sur la protection de ses filles

    « Elitiste hypocrite »: le président des USA exige une protection armée pour ses enfants mais refuse des gardes armés pour les écoles…

  12. zorba44 dit :

    FAITES COMME JE DIS, NE FAITES PAS COMME JE FAIS…
    Décidemment Obama est au plus bas…

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s