Amende record de BNP Paribas : une justice de cow-boys

Les Américains canardent tous azimuts : la Suisse, la France, l’Allemagne, etc. mais jamais leurs propres banques. On n’a jamais vu un bankster américain jeté en prison ou traîné au pénal suite à l’un de ces énormes scandales financiers dont les Etats-Unis nous gratifient depuis Lehman Brothers et qui ont souvent des conséquences planétaires. Le « too big to fail » et le « too big to jail », disent les cow-boys, c’est fini… mais seulement pour les autres !

Voir Nicolas Doze :

(BFM Business, 30 mai 2014)

« Il y a des enquêtes actuellement menées par Washington sur la Société Générale, le Crédit Agricole, la Deutsche Bank, la Commerzbank, ou encore sur RBS, la banque britannique. A chaque fois on parle de banques européennes. A chaque fois il s’agit d’emmener ces banques européennes sur le terrain pénal… tandis que depuis la chute de Lehman aucune banque américaine n’a eu à plaider coupable. C’est vrai que JP Morgan a pris une amende de 13 milliards de dollars en novembre 2013, mais au civil et pour des raisons liées à l’immobilier… »

Lire aussi : Le « plaider coupable » de Credit Suisse, le début d’une longue série ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Amende record de BNP Paribas : une justice de cow-boys

  1. A reblogué ceci sur silbershark110neverdieet a ajouté:

  2. keep Calm and fuck the bank$t€rs ! Buy Silver

  3. aviseurinternational dit :

    A reblogué ceci sur Aviseur international.

  4. longjohn dit :

    Le 2 poids 2 mesures se confirme: les yankees réclament le licenciement de 10 dirigeants de la BNP…. ils veulent des têtes pour faire un exemple

    http://www.boursier.com/actualites/reuters/les-autorites-americaines-veulent-voir-tomber-les-tetes-chez-bnp-157544.html

  5. Pietro dit :

    Une amende de 10 MILLIARDS DE DOLLARS pour un truc que ttes les banques ont fait plus ou moins directement… du pur délire !! Olivier Delamarche a dit sur Bfm ce matin que les Ricains agissent en « maitres du monde » et que nos dirigeants ne sont pas assez burnés………. c’est tt à fait ça malheureusement..

  6. OOPS dit :

    Les Etats-Unis depuis la présidence de J.W Bush sont devenus un enfer technocratique réglementaire qui impose sa volonté à ses partenaires par la force, les reléguant au statut de vassal à la discrétion des caprices de leurs maîtres. Autant les pays européens font preuve d’une veulerie à toute épreuve, autant les rivaux de l’ordre multipolaire sont plus difficile à gérer sauf à surenchérir dans la menace de l’apocalypse nucléaire et de la guerre spatiale. Le Chef d’Etat-major chinois a fait savoir publiquement que la notion de leadership des Etats-Unis en mer de Chine correspondait à une époque définitivement révolue que la puissance américaine est hors d’état de restaurer, même en déployant ses nouveaux fleurons en matière de lutte anti-missile concurrencée par les avancées de la technologie chinoise en matière de pénétration des missiles hypersonniques. Il est bien loin le temps du libéralisme à tout crin fondé sur le libre-échange et l’Etat de droit.Place à la surveillance généralisée, aux sanctions tous azimuts et à la menace du « big stick » à l’encontre des récalcitrants au nouvel ordre international fondé sur le droit du plus fort, qui est lui-même incapable de restaurer sa propre économie. D’après les tableaux de la FED en matière de vélocité de la monnaie, les Etats-Unis sont en récession depuis 2005, seuls la manipulation des taux d’intérêts et la politique de rachat d’actifs bancaires de la FED donnant l’impression d’une croissance en trompe-l’oeil, alors que jamais autant d’actifs américains sont sortis purement et simplement de la population active. L’oligarchie onusienne socialiste a pris le pouvoir grâce à la monnaie dette émise en masse et au bras armé des Etats-Unis qui impose sa gouvernance post-moderne pour engendre l’homme nouveau mis aux normes du cyborg obéissant au doigt et à l’oeil aux lignes de code composant les programmes de AI de l’ordinateur central qui a pris le contrôle de l’humanité.

  7. The Euro Bail System:
    TROIKA HOVERCRAFT

  8. zorba44 dit :

    Une amende de 710 milliards de dollars à l’encontre des EU, à répartir dans le monde entier, pour raison d’action de concert dans le casino monde… why not ?!

    Jean LENOIR

  9. Thomas T dit :

    Pauvre BNP qui a « bien malgré elle » fraudé sciemment pendant 10 ans.

    • matbee dit :

      Fraudé ? Non elle a déplu aux Américains en faisant des transactions avec des pays qu’ils interdisent à quiconque de fréquenter…. Ce n’est pas de la fraude, ni même du droit international… c’est un abus d’autorité unilatéral.

  10. Thomas T dit :

    C’est complètement faux, BNP a enfreint la loi et violé un embargo (c’est extrêmement grave au demeurant..), en connaissance de cause. BNP est indéfendable : en faits, en droit, et moralement. Et pour information l’évasion fiscale et la violation d’embargo relèvent du pénal. De nombreuses banques ont été sanctionnées pour les mêmes raisons.

    A vous écouter : comme BNP est français, la BNP est victime, ignorons la loi.. Si vous n’êtes pas capable d’essayer de comprendre ou de vous intéresser à la vérité (même si vous n’êtes pas aidé sur ce sujet), ayez au moins la décence de ne pas contaminer les autres avec votre ignorance. Et évitez de parler de droit.

    • Non. Désolé de vous contredire mais en l’occurrence il ne s’agit ni d’évasion fiscale, ni de droit international, mais d’une loi dictée par les Américains au reste du monde.

      BNP Paribas n’a pas violé le droit international mais un embargo décrété par les seuls Américains.

      Qu’ils font respecter hors de leur territoire grâce à l’arme que représente le dollar.

      Si les articles du blog ne sont pas assez explicites pour vous, lisez aussi celui-ci :

      BNP-Paribas: l’empire américain dicte sa loi et Fabius implore la clémence

      N.B. Je vous remets sous les yeux ce passage de J.M. Quatrepoint, on ne peut plus clair :

      « L’embargo contre Cuba est régulièrement condamné par les Nations unies. Mais, à Washington, on n’en a cure ! On applique la loi Torricelli, qui donne un caractère extraterritorial aux lois américaines. Ainsi, tout bateau qui accoste à Cuba, est interdit de séjour pour six mois dans les ports américains. Comme il est difficile de contrôler l’ensemble du commerce de pays continentaux comme l’Iran, la surveillance des transactions en dollars est bien plus efficace ».

  11. Thomas T dit :

    Je n’ai pas parlé d’évasion fiscale, ni de droit international puisque cela regarde le droit américain et la BNP était au courant et a délibérément tenté de passer entre les gouttes (sur une très longue période d’où le montant important – jugé excessif – de la sanction).

    L’argument de la toute puissance du dollar est parfois valable je vous l’accorde, mais pas ici. Les américains ont dit « pas de transactions en dollars (qui reste leur monnaie) » en Iran (chacun ses ennemis), Soudan et Cuba : c’est leur droit.

    Interrogez des juristes sérieux. Pour l’instant, les médias ne traitent pas ou peu les différences culturelles et les questions juridiques, mais le chauvinisme finira par s’estomper.

    http://www.lesechos.fr/journal20140602/lec2_finance_et_marches/0203533181082-pierre-de-ravel-la-violation-dun-embargo-constitue-quelque-chose-dextremement-grave-pour-les-americains-1008296.php#xtor=CS1-33

    http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/decodeurs-leco/bnp-paribas-france-etats-unis-vont-ils-sortir-armes-3-jours-ceremonies-debarquement-en-normandie-decodeurs-leco-03-06-1-5-201741/

    • matbee dit :

      La politique du gros bâton, « une différence culturelle »… Je vous laisse votre appréciation, c’est en effet ce qui différencie un Etat qui respecte le droit international d’un Etat voyou qui tape sur tout ce qui ne va pas dans le sens de ses intérêts (en lui donnant un vernis juridique).

    • Bohne dit :

      L’Amérique est un Etat voyou, vous avez eu le mot juste.

      Lisez le livre de William Blum: « L’Etat voyou »

      Quatrième de couverture

      « Si j’étais président, j’arrêterais en quelques jours les attaques terroristes contre les États-Unis. Définitivement.

      D’abord, je présenterais mes excuses à toutes les veuves, aux orphelins, aux personnes torturées, à celles tombées dans la misère, aux millions d’autres victimes de l’impérialisme américain.

      Ensuite, j’annoncerais aux quatre coins du monde que les interventions américaines dans le monde sont définitivement terminées, et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51e État des États-Unis mais dorénavant – chose curieuse à dire – un pays étranger.

      Et puis, je réduirais le budget militaire d’au moins 90 %, utilisant le surplus à payer des réparations aux victimes. Ce serait plus que suffisant. Le budget militaire d’une année, soit 330 milliards de dollars, équivaut à plus de 18 000 dollars de l’heure depuis la naissance de Jésus-Christ.

      Voilà ce que je ferais les trois premiers jours.

      Le quatrième jour, je serais assassiné. » – William Blum

      Biographie de l’auteur
      Ancien fonctionnaire du département d’État, Blum nous rappelle que, s’il n’y a pas de justification au 11 Septembre, il y a certainement des raisons. L’État voyou démontre comment, sous couvert de liberté, de démocratie et de droits de l’homme, les États-Unis commettent des actes criminels barbares, et agissent de la façon la plus belliqueuse qui soit.

      http://www.amazon.fr/LEtat-voyou-William-Blum/dp/2841900754

  12. Thomas T dit :

    @matbee : je vous laisse dans votre pensée. Si ça ne dérange plus personne d’enfreindre la loi et de falsifier des documents (mais je suppose que ça aussi c’est la faute des américains).

    @+

  13. Eric dit :

    @Thomas: Imaginez un peu…. le gouvernement FRANçAIS, sans demander l’avis de personne, édicte une loi d’embargo envers le Congo et la Centrafrique. Une banque AMERICAINE fait des transactions avec ces pays, à partir d’agences ou de filiales non françaises.

    Paris lui colle une amende de plusieurs milliards pour violation de la loi française… parce que la banque US a commercé en EUROS.
    La réaction des Américains à votre avis ?

  14. SERA dit :

    C’est un problème americano-américain ! …pourtant loin de moi l’idée de défendre » les intérêts US !
    Il est vrai qu’il s’agit de lois « dictées par les Américains…. » …mais pas « au reste du monde ». Ces lois ne sont dictées qu’à ceux ou celles qui décident de travailler avec ou aux USA !
    La BNP (et les autres), peuvent éviter de se trouver sous la menace des lois américaines.
    Ils ou elles peuvent ignorer les embargos décréter par les USA (et autres abus…).
    Ils ou elles peuvent même refuser de payer ces amendes.
    ….mais en acceptant de se retirer ou de ne pas se fourvoyer sur les marchés et/ou sur le sol US !
    Il y a un proverbe qui dit « Mon toit, ma loi » ….ce n’est rien de plus que ça !
    En réalité, ces banques se comportent EXACTEMENT de la même façon que leur juge : elles veulent le beurre et l’argent du beurre et en même temps, faire les lois ou ne pas les respecter !

    • zorba44 dit :

      Oui la loi de l’impérialisme américain ! sortons nos lois pour punir ceux qui entretiennent le déficit sur le dos du monde avec leur dollar putride…

      Jean LENOIR

      • thomas9 dit :

        Quid de l’auto-centrisme français ? Votre déni du principe de souveraineté étatique est terrifiant.

        Comme le dis pourtant si clairement Sera, la BNP est libre d’effectuer des transactions en dollars ou non. Elle a accessoirement quelques règles à respecter..

Répondre à zorba44 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s