Pour Jacques Attali, la prochaine crise devrait se déclencher en 2015

Sur la date on restera prudent, bien que les accords de bail-in auxquels Attali fait allusion soient en effet applicables à partir de 2015/2016… OD

US debt surges $328 billion in single day, surpassing $17 trillion for first time

« L’avenir pourrait nous rappeler très bientôt que, depuis plus de vingt-cinq ans, une grande crise économique et financière s’est déclenchée tous les sept ans (…)

Nous approchons de la fin d’une nouvelle période de sept ans. Des bulles se sont partout reformées. Et si la croissance n’est pas au rendez-vous, ou si une crise géopolitique vient l’interrompre (en Ukraine, en Chine, au Brésil, ou ailleurs) ces bulles exploseront ; les taux d’intérêt monteront ; le financement des emprunts deviendra très difficile ; la mondialisation fera le reste et les marchés, qui ne disent plus la valeur du risque, seront une nouvelle fois pris de panique (…)

En toute logique, cette crise devrait se déclencher en 2015. Si on ne s’y prépare pas, elle sera pire que les précédentes, en particulier en Europe. Pour deux raisons : d’une part, parce que presque tous les jokers ont été utilisés – nul ne pourra s’endetter davantage – et la BCE, même en utilisant tous les moyens à sa disposition, y compris les plus hétérodoxes, ne pourra pratiquement rien. D’autre part parce que, à la différence des crises précédentes, le monde est loin d’être en paix ; les guerres et les menaces de guerres, civiles ou entre nations, se multiplient rendant les investisseurs plus frileux encore.

Il n’y aura alors plus d’autres solutions que de payer la note ; en clair, de rembourser les dettes ou de les annuler. Et cela ne pourra être fait, en particulier en Europe, qu’en mettant à contribution les détenteurs finaux des créances, c’est-à-dire les épargnants, qui verront leur épargne spoliée, non par l’inflation, mais par une ponction sur leurs comptes, comme cela fut le cas à Chypre (ce que permettent explicitement les accords récents sur l’Union Bancaire, dits de « bail in », même si c’est encore peu connu) (…) »

Extraits de « La prochaine crise : en 2015 ? », Le blog de Jacques Attali, le 26 mai 2014

Rappels :

Jacques Attali : « Madoff et les gouvernements occidentaux font la même chose »

Banques, la spoliation des déposants est décidée, un accord historique ! (B. Bertez)

Antoine Peillon : « On essaiera de combler le trou abyssal de la spéculation bancaire avec les dépôts des épargnants »

Le danger, c’est le krach obligataire

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Pour Jacques Attali, la prochaine crise devrait se déclencher en 2015

  1. We are toast by the nuclear radiations anyway. This generation is the terminal one in the brief history of humanity….

    Everything On Earth ‘Will Die’ – Rense & Deagle –

    The initial topic is radiation, that nasty word that the media refuses to use in relation to Fukushima, the damage it is doing to the oceans and to the northern hemisphere which will assure the annihilation of planet Earth, the mass die-offs, the genocide by omission the “astral sacrifice to the demonic gods, are just the tip of the iceberg in this bombshell show.
    Fukushima is literally disintegrating according to Rense and Deagle and no one is doing anything to let the global community know exactly how bad it really is.

  2. Eric PERMEZEL dit :

    Jacques Attali avait prévu l’explosion de l’euro fin 2013 et il est toujours là.

  3. Geraldine dit :

    C’est le grand retour de l’Apocalypse selon Saint Jacques ! Tout détruire pour tout reconstruire : un New World Order avec Jérusalem pour capitale…

  4. Jacques Attali n’a pas son pareil pour dénoncer les méfaits, dont il est en partie responsable, dans la mesure où il fait partie des têtes pensantes du système actuel fondé sur la relance par l’endettement public financée par la dette privée, qui a créé une corne d’abondance pour les élites technocratiques et les actionnaires du capitalisme mondial. Il ne faut pas perdre de vue les « espérances planétariennes » de sa secte, dont il est aussi un des représentants éminents qui prend ombrage, dès lors que l’on commence à discuter des modalités d’un système démocratique qui avance masqué comme le bienfaiteur de l’humanité, tout en creusant son tombeau, comme l’ont prouvé la vingtaine de guerres majeures qui ont jalonné le XXème siècle.

    En bon dialecticien il compte sur l’opposition des contraires, pour faire avancer sa cause dans le sens de la mise en place incrémentale des structures d’un gouvernement mondial dont les intentions sont le moteur même des crises qu’il s’ingénie à provoquer, puisque le changement passe nécessairement par la création d’opportunités réglementaires.

    Si Attali était sincère avec lui-même il aurait réclamé le démantèlement du système bancaire actuel, au lieu de se retrancher derrière des plans de coordination renforcée entre les gouvernements nationaux pour combattre les excès de la finance. Au lieu de quoi, il se contente de pronostiquer une aggravation des crises qui agitent le monde moderne, sachant bien que les organisations démocratiques n’ont nullement pour objet de résoudre les problèmes de la crise, mais au contraire d’entretenir les situations de crise qui servent trop bien les politiques complices de la secte, qui ont été choisis et positionnés tout exprès par ses soins pour s’agiter sans jamais gouverner, c’est-à-dire prendre des décisions allant dans le sens du peuple contre l’oligarchie au pouvoir.

    Le gollum de la finance continue donc à nous entraîner vers l’abîme, sachant trop bien à quelles impasses conduisent les trop pleins de liquidités bancaires et autres excès de réglementation qui entretiennent le désespoir des peuples, dont se nourrissent les financiers pour désagréger les états nationaux et les mettre à la merci des normes internationales imposées par les organismes supranationaux. Ainsi Obama peut célébrer le génie de la nation américaine qui a réussi à imposer son empire réglementaire à la planète entière afin de verrouiller les marchés nationaux au profit des multinationales protégées par un appareil juridique apte à défaire toutes les résistances au changement.

    Cependant il n’est pas dit que cette spirale infernale conduise nécessairement au gouvernement mondial dont rêve Jacques Attali qui omet de remettre la mutation du capitalisme que nous traversons dans son contexte. En effet les menaces environnementales bien réelles comme la radioactivité croissante, la disparition rapide de la vie marine, la pollution électromagnétique, la destruction de l’ADN humain par la « malbouffe » et les OGM créent les conditions de la disparition rapide du monde actuel et de ses suppôts. Le NOM est donc d’ores et déjà condamné avant même la pose la pierre finale à Jérusalem, à cause de la mutation historique qui se fait jour dans un monde qui s’apprête à basculer d’un univers dans un autre, à l’occasion d’une révolution spirituelle et intellectuelle sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Affaire à suivre mais tout va très vite maintenant, ce qui explique pourquoi Jacques Atalli se montre trop pressé d’arriver au bout du chemin.

    • zorba44 dit :

      Appliquée à la Technocratie, un excès de matière grise concocte l’avenir en dehors des réalités du présent fort bien décrites. 2011, 2013, 2015… peu importe le sort financier inéluctable mais les enjeux de la vie sont bien plus puissants car lorsqu’on tue on ne peut redonner vie. Il n’y a sans doute pas assez d’argent, ni de volonté pour stopper Fukushima, emblême funeste de centaines de petits fukushimas…

      Qui peut croire qu’on peut échapper à la mort en raison des lois de la physiques et des dégâts de la chimie ?

      En ce sens quelques poches de vie vont subsister là où l’enfer de la science ne sera pas passé. Seulement ce ne sera pas gai, gai.

      Jean LENOIR

    • bosons dit :

      Tout a fait d’accord avec NICOLAS JAISSON Atalli est un triste personnage, c’est un agent infiltré du MOSSAD via la CIA qui d’ailleurs n’embauche que des clowns lobotomisés.

  5. viper dit :

    « se déclencher » ou « être déclenchée ? On peut s’interroger…..

  6. OOPS dit :

    SNOW SCHEISSE

    Angela Merkel, the Queen of Austerity

  7. OOPS dit :

    NEW WORLD ORDER DECLARED (2014 ALERT)- OBAMA’S NEW AMERICA

  8. master t dit :

    Annoncer une nouvelle crise pour 2015, pourquoi pas, apres tout la bourse est en lévitation, la récession mondiale prend peu à peu forme (renouvelée?) et la Chine va etre confrontée à l’effondrement de sa magistrale bulle immobilière. On rajoutera à cela pollution et intoxication à grande échelle, matière première agricole soumise conjointement aux aléas climatiques et force trading (planche à billets oblige), mais aussi la situation géopolitique temporairement déplacée du Moyen Orient vers l’Ukraine…. Bref, nous allons vivre la dernière tangente baissière de l’hiver de Kondratieff (2020) dans la douleur de l’enfantement…. mais pour quelle naissance? Celle d’un avorton?

    Comme le préconise Sannat, et tel que je l’avais sentis en 2009, il parait indispensable aux dissidents de tout poil d’envisager, philosophiquement et spirituellement, un changement radical d’existence à sa propre échelle, en amont de la chute finale (familiale, pour ce qui me regarde). Le retour à la Nature est la conséquence logique induite par le diagnostic de fin de systeme dans lequel nous sommes immergés, consistant, par lui meme, l’environnement « placentaire » ou s’élabore le logiciel de la matrice.
    La dépopulation rurale était la conséquence logique du transformisme urbain à l’aune d’un capitalisme métamorphosé par le charbon et le pétrole. Les avancées technologiques ne sont que l’arborescence effective de l’énergie abondante et compétitive de l’Humain (et accessoirement du cheval…). Cette marche forcée, dictée par l’Hybris des seigneurs et autres zélateurs du systeme,au travers duquel l’Ego se surdimensionne, n’est pas uniquement motivé par l’argent car sa véritable contrepartie appartient à ce qui touche à l’affect de l’Homme: le sentiment de puissance et meme de sur puissance, celle là meme qui conduit l’Humain sur les sentiers ténébreux de la perdition et qui, dans son sillage, écrit en lettres de sang la longue et inter-minable Histoire des etres qu’elle entraine, le plus souvent, malgré elle.

    Je pense que nous devons sacrifier notre confort, source d’un plaisir qui implique de toujours etre renouveler par l’effort dans la course et l’épreuve quotidienne , et qui, dans l’energie qu’il nous oblige à déployer par la volonté et les intentions motivées, nous détourne du bien comme du vrai.
    N’y a t’il pas une forme d’aveuglement volontaire à laisser choir notre raison pour de subtils illusions de plaisirs, confondus pour du bonheur? S’éloigner de la Nature pour de l’artificiel, n’est-ce pas le meilleur des holocaustes offerts comme le plus grand des biens à ceux là meme qui se prennent pour des dieux?

    Il y aura une prochaine inflexion de la crise, celle-ci ne mourra d’ailleurs qu’avec nos illusions.
    Quand se terminera cette crise, on pourra espérer un grand réveil spirituel, un Age d’Or naissant des cendres encore fumantes du chaos, mais combien d’épreuves aurons nous à endurer?
    Mon seul espoir est d’etre un exemple pour mes enfants, voir mes petits enfants… ne sont-ils pas notre propre horizon temporel en qui nous plaçons tant d’espoirs? Mais, ici et maintenant, il ne tient qu’à nous d’etre les etres éveillés ayant actés ce que coeur et raison ont instigué par lente maturation.

    MASTER T

  9. Sylvie dit :

    ATTALI est juste un parasite auto-suffisant. Faire peur est facile. Sur la Bail-In qui n’est certes pas une bonne nouvelle, lire l’article d’Éric Dor des Échos « …le bail-in ne concerne que les actionnaires et les dettes subordonnées. Les créanciers seniors et tous les dépôts, même supérieurs à 100 000 €, restent préservés. »
    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-88865-renflouement-interne-ou-bail-in-des-banques-principe-effectif-et-risque-daffolement-des-deposants-1003030.php?DmESzROyQ6OTWLrA.99

    • Frank dit :

      Ah oui? Vous êtes sérieuse là? Vous croyez encore ce que racontent les pseudo-journalistes des Echos, payés à rassurer tous ceux qui pourraient être tentés de retirer leur argent?
      Il faudrait diversifier un peu vos sources et raisonner sur un strict plan économique, à partir des faits et des chiffres…

  10. 777 dit :

    quand on voit ce qui se passe…les prédictions « autorisées » de Christine lagarde sur le chiffre 7 et le mois de juillet 2014….and today le crash du Boeing « 777 » de la malaysian Airlines en Ukraine… à mon avis on n’ira pas jusqu’en 2015 !!!

  11. Ping : Super revue de presse du maître Confucius | Le Blog de la Résistance

  12. Jeannot dit :

    Pour une fois je suis d’accord avec Attali. Toute la problématique des moments très difficiles que nous allons vivre y est….

    • zorba44 dit :

      Le soleil brûle jour après jour la terre aride et craquelée… Prévoir la pluie est raisonné, prévoir la date où elle tombera est irraisonné (même avec les chemtrails…). La seule chose dont on puisse être sûr (même au sahel) est que les jours qui passent augmentent la probabilité qu’il pleuve.
      Restons donc prudent sur le jour et l’heure : les plus « grands » cerveaux ou « écervelés » se cassent la tête et les dents à vouloir prévoir à tout prix le calendrier de la pluie.

      La crise qui couve depuis quarante ans, n’échappe pas à cette fatalité qu’elle fera exploser le monde économique au moment où nous le saurons le moins et où certains ne l’attendront plus. La surprise sera totale et pétrifiante.

      Jean LENOIR

      • Jean Paul OURDI dit :

        Il y aura toujours des financiers qui sauront aider les particuliers.

  13. Ping : Martin Armstrong prédit l’explosion de la bulle des dettes souveraines à partir du 1er octobre « FNACAB

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s