Julian Assange : « Hollande est une escroquerie »

(I-télé, 30 mai 2016 – merci à Victor)

 – « (…) J’ai révélé comment les trois derniers présidents français faisaient l’objet d’écoutes de la part des Etats-Unis. On aurait pu penser que le président allait aider les lanceurs d’alerte. Mais ce qui s’est passé en réalité, c’est que l’Elysée ne voulait pas heurter les Etats-Unis. La conclusion, c’est que François Hollande a l’impression que la France est très faible, il ne veut pas la défendre ».

(…) »Il y a des violations de libertés fondamentales qui émanent des lois antiterroristes. La France a ainsi choisi la surveillance de masse et c’est une menace considérable qui pèse sur la démocratie ».

Quelques rappels :

Réintégration totale de la France dans l’OTAN : Après Sarkozy, Hollande brigue le statut de premier caniche des Etats-Unis

 Julian Assange : « La France est tellement contrôlée par les Etats-Unis qu’elle en perd sa culture »

Julian Assange : « Nous vivons sous un régime de surveillance de masse, parfaitement orwellien »

Edward Snowden : « Le danger n’est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse »

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Julian Assange : « Hollande est une escroquerie »

  1. Geraldine dit :

    Une escroquerie et une insulte à l’intelligence, à la dignité, à l’honneur…et même à nos morts de la Grande Guerre !

    Après le coup du chanteur de rap insultant la France (retiré in extremis) il a souillé la mémoire des soldats de Verdun en faisant faire un jogging à des jeunes sur les tombes !!!

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/05/29/25002-20160529ARTFIG00158-la-ceremonie-de-la-bataille-de-verdun-indigne-le-front-national.php

    • zorba44 dit :

      Hollande est un vendu aux intérêts des puissances étrangères …à espérer pour lui qu’il possède une capsule de cyanure pour éviter le lynchage physique qui viendra.

      Là Itele n’était pas censurée, toujours en NZ, peut-être parce que cette minable haka au bout du parcours, aux bidons syncopée, leur montre-t-elle que dans le genre ils sont très au-dessus.

      DEHORS par la force des citoyens ! DEHORS

      Jean LENOIR

  2. zorba44 dit :

    Mis à part la censure d’iTele en NZ (déjà signalée) comment voulez-vous qu’un pervers qui privilégie la puissance de l’argent au détriment de ses compatriotes se comporte.

    Le 49-3 n’est autre qu’une manifestation de l’argent face à l’humain. C’est pour cela que cette lope à la morale lobotomique se conduit comme il se conduit en larve de petit valet à 20 000 € par mois qu’il est – servi, en cela, par une bornée dont ce n’est pas la loi car elle n’a rien fait d’autre que recevoir une feuille d’instructions de Bruxelles et en bon petit sergent-chef qu’elle est assure qu’elle ne modifiera rien de l’instruction (elle ferait mieux de faire des confitures et de tenir son foyer, pour le bien-être de ses c..citoyens.

    Pour ceux qui en douterait on les renvoie à la déclaration de ce poivrot de Juncker qui annonce que la nouvelle loi sur le travail est le minimum du minimorum.

    Ces demeurés n’ont pas encore compris que la déflation sociale fait illusion comme les QE japonais ou américains …un temps, un temps seulement et qu’à l’épreuve de la véracité des données économiques c’est un puissant et irréversible échec.

    Jean LENOIR

  3. Ping : Julian Assange : “Hollande est une escroquerie” — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie | FNACAB

  4. Quand Assange dit que c’est un hypocrite comme beaucoup de politiques, en fait il devrait dire comme tous les politiques, non ?

  5. D’ailleurs, Paul Craig Roberts avait publié une tribune en janvier 2015 sur les dérives de l’état policier de son pays et pronostiquant que cela nous arriverait et ça n’a pas manqué par la grâce de FH ! J’ai retranscrit cette tribune dans ce billet (traduction R71) https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/13/etat-durgence-mode-demploi/
    Peut-être l’aviez-vous relayé à l’époque mais le fait est qu’à ce jour cela n’a pas pris une ride. D’autant qu’il faut le rappeler, l’état d’urgence a été rallongé de 2 mois de plus et les doigts dans le nez ! JBL1960

  6. xavib dit :

    Une escroquerie c’est le moins qu’on puisse dire…

  7. Ping : Sous la menace du 49.3 | jbl1960blog

  8. Ping : Julian Assange : “Hollande est une escroquerie” — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie « FNACAB

  9. LA Confidential dit :

    Une conférence d’Emmanuel Todd, tel qu’en lui-même avec ses vannes, ses contradictions (à mettre en face de ce que dit ici Julien Assange sur le contrôle des élites françaises par son pays), mais aussi ses doutes.
    Il faut comprendre par exemple que ses récentes déclarations sur le bonheur séculaire de la jeunesse européenne d’être obligé d’aller travailler en Allemagne -qu’il fit pourtant sérieux comme un pape– était du second degré.
    Il persiste et signe sur la Prusse, dans laquelle il voyait une terre traditionnelle d’assimilation, mais précise que cela ne concernait que les populations européennes. Les mariages mixtes entre les allemands et les turcs restent à un taux plancher anecdotique.
    Bref, à boire et à manger comme d’hab, d’ailleurs cela se passe dans un restaurant. Todd est une espèce d’icône pour un certain nombre de gens. Il apparaît ici à sa vraie dimension, d’où la petite synthèse que j’ai faite ensuite.

    http://gaideclin.blogspot.fr/2016/05/analyse-de-lactualite-par-emmanuel-todd.html#comment-form

    VANNES (sur l’euro) :

    « J’ai compris plus tard pourquoi j’avais des mauvaises notes en économie à Science Po. C’est quand j’ai vu que tous ceux qui avaient des bonnes notes étaient les mêmes qui ont fait l’euro ensuite. En gros ceux qui se contentaient de recopier les manuels scolaires dès qu’il était question de monnaie».

    « Il n’y a plus rien à dire sur l’euro. C’est une monnaie taillée sur mesure par la BCE pour alimenter une économie de bulles. Soit distribuer par hélicoptère de l’argent à ceux qui en ont déjà beaucoup en espérant que ceux qui n’en ont pas vont se mettre à consommer ».

    « L’euro de toute façon n’est pas fait pour faire marcher l’économie. C’est un dieu cruel à qui l’on doit des sacrifices ».

    « Philippe Seguin l’avait prédit. Le vrai projet de l’euro c’est la liquidation de la démocratie en général et de la république chez nous. L’euro est donc un succès total pour toutes nos élites post-pétainistes ».

    CONTRADICTIONS :

    Toujours les mêmes sur les rôles respectifs de l’Allemagne et des États-Unis dans les dérives de la construction européenne.
    En gros il y a une main mise totale de l’Allemagne sur l’Europe, au point qu’il n’y a même plus lieu de parler de fédéralisation puisque celle-ci existe de fait. L’Europe est désormais un ensemble fédéral sous la coupe d’une administration centrale qui est non pas la façade bruxelloise mais le tout puissant gouvernement allemand.
    Il ne manque plus à cet ensemble fédéral qu’un ennemi extérieur pour se sentir solidaire dans ses composantes, et la Russie semble être la mieux placée pour prendre le rôle. Normal, ils sont juste à côté.
    Cette évolution résulte donc d’une dynamique propre à la seule Allemagne. La culture allemande la porte en effet plus vers des objectifs de puissance collective -sous l’autorité d’airain d’un chef- que vers des améliorations du bien-être de ses populations.
    L’erreur des élites françaises a été de méconnaître cette vérité d’une part par manque de culture historique, et d’autre part quand leur « antiaméricanisme viscéral » les a précipité dans les bras de l’Allemagne.
    Todd déplore au final que l’hubris allemand se mette en place comme par défaut, sans véritable projet conscient, alors que ce pays est devenu franchement pacifique. Il met cela sur le fait que les allemands ne savent plus quoi faire vraiment de leur vie, reconnaissant toutefois que ce genre de propos relève du café du commerce (on a effectivement envie de rire).
    Dans ces conditions, il ne reste effectivement plus à Todd qu’à souhaiter courir se réfugier aux USA -cet empire de la démocratie des chasseurs de papillons et des oies blanches- si le chaos s’installe en Europe à cause des affreux allemands, leurs services secrets ténébreux et leurs ONG interlopes.
    Au passage, Todd semble avoir gobé au passage la fable que seuls les syriens alimentent la vague d’immigration qui déferle sur l’Europe depuis un an. La France n’a donc rien à craindre, elle n’intéresse pas les « syriens ».
    Il y a aussi une aparté étonnante sur le même sujet où il avoue s’être résigné au fait que les individus semblent placés sous la coupe de système supra-individuels qui les dépassent. Les mouvements de population n’y changent rien et tendent au contraire à renforcer ces systèmes supra-individuels.
    A mon avis, il n’a pas tiré toutes les conclusions de ce constat sur ses certitudes en matière d’immigration.

    DOUTES :

    L’aspect le plus intéressant de sa bafouille, et qui concerne la situation en France. Pourquoi l’idée européenne et l’attachement à la monnaie unique « tient-il » encore tellement dans notre pays ?
    Il rejoint ici l’analyse que d’autres ont fait (Michel Drac, Christophe Guilluy, pour ne citer qu’eux au hasard). Il ne croit pas en premier lieu au pouvoir absolu des oligarchies (en France la collusion entre Bercy et les systèmes bancaires et médiatiques) sur le conservatisme des sociétés.
    En France comme dans toute autre société occidentale, le vieillissement de la population et la présence d’une importante classe moyenne comme groupe central se conjuguent pour détourner l’état social et le mettre à son compte.
    Le système pivote quand les classes moyennes n’en peuvent plus, ce qui est le cas aux USA avec l’explosion du phénomène Trump. Mais en France, le vrai privilège des classes moyennes et de pouvoir se faire payer l’éducation de leurs enfants par l’état.
    Le paradoxe est que ce sont les mêmes enfants à qui la fraction la plus âgée de l’électorat pourrit l’avenir en contrôlant aussi la démocratie par sa masse. Todd y voit même un argument solide et inattendu contre le suffrage universel.
    Enfin Todd égratigne au passage l’instrument privilégié de contrôle que sont les médias, en remarquant que le monde totalement irréel qu’il crée à l’usage de nos jeunes -où les seuls « problèmes » de notre époque y relèvent du fait divers- répond au monde irréel crée par Daech sur ses vidéos à l’usage de ses propre jeunes.

    • Alcide dit :

      Todd c »est uniquement de la parlote de salon parisien
      Il ne comprend rien de fondamental mais l’exprime correctement.

      Ce commentaire est de la parlote sur de la parlote.

  10. brunoarf dit :

    Mardi 31 mai 2016 :

    Emmanuel Macron devra payer l’impôt de solidarité sur la fortune.

    Le ministre français de l’économie Emmanuel Macron estimait ne pas être redevable de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Mais les vérifications fiscales déclenchées après sa nomination au gouvernement ont conduit à une réévaluation du patrimoine de son couple.

    L’ancien banquier d’affaires de Rotschild, entré au gouvernement en août 2014, n’était jusque-là pas assujetti à l’ISF, payé par les ménages disposant d’un patrimoine supérieur à 1,3 million d’euros.

    Mais « les vérifications entreprises » suite à son arrivée à Bercy, dans le cadre des mesures de transparence mises en place après l’affaire Cahuzac, ont conduit le fisc à réévaluer son patrimoine, lui faisant « franchir le seuil de l’ISF », écrit Mediapart.

    Le ministre « a finalement admis qu’il devait payer l’ISF et déposé une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014 », poursuit le site d’informations Mediapart. Ce rattrapage devrait « rester inférieur à 10 000 euros, intérêts ou pénalités compris ».

    Contactée par l’AFP, l’administration fiscale n’a pas souhaité confirmer l’information, invoquant le « secret fiscal ».

    Selon sa déclaration de patrimoine disponible sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le ministre a gagné près de 2,4 millions d’euros lors de son passage à la banque Rotschild, entre 2011 et mai 2012.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s