Un secret bien gardé : Washington est derrière la brutale expérience indienne d’abolition de l’argent liquide

« Début novembre, sans préavis, le gouvernement indien a déclaré invalides les deux billets de banque de plus grande valeur, abolissant plus de 80 % de la valeur d’argent en circulation. Malgré toute l’agitation et l’indignation qui en ont résulté, personne ne semble avoir pris conscience du rôle décisif qu’a joué Washington dans cette décision. C’est surprenant, car ce rôle a été à peine dissimulé.

un-secret-de-polichinelle-bien-garde

Le président américain Barack Obama a déclaré que le partenariat stratégique avec l’Inde était une priorité de sa politique étrangère. La Chine doit être maîtrisée. Dans le cadre de ce partenariat, l’agence américaine de développement USAID a négocié des accords de coopération avec le ministère indien des Finances. L’un d’eux a pour objectif déclaré de repousser l’utilisation de l’argent liquide en faveur des paiements numériques, en Inde mais aussi dans le monde entier.

Le 8 novembre, le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé que les deux plus grandes coupures, en valeur, de billets de banque ne pouvaient plus être utilisées, avec un effet presque immédiat. Les propriétaires ne pouvaient récupérer leur valeur qu’en les déposant sur un compte bancaire avant la fin de la période de grâce qui expirait à la fin de l’année [2016], ce que beaucoup de gens et d’entreprises n’ont pas réussi à faire, en raison des longues files d’attente devant les banques. Le montant d’argent liquide que les banques ont été autorisées à payer aux clients individuels a été sévèrement restreint. Près de la moitié des Indiens n’ont pas de compte bancaire et beaucoup n’ont même pas de banque à proximité. L’économie est largement basée sur l’argent liquide. Du coup, une grave pénurie de liquidités s’en est suivie. Ceux qui ont souffert le plus sont les plus pauvres et les plus vulnérables. Ils ont éprouvé des difficultés supplémentaires à gagner leur maigre vie dans le secteur informel ou à payer des biens et des services essentiels comme la nourriture, la médecine ou les hôpitaux. Le chaos et la fraude ont régné en décembre.

Quatre semaines plus tôt

Moins de quatre semaines avant cette attaque contre les Indiens, l’USAID avait annoncé la création de « Catalyst : Inclusive Cashless Payment Partnership » [partenariat pour un paiement non liquide inclusif, NdT], dans le but d’effectuer un saut quantique en Inde. La déclaration de presse du 14 octobre indique que Catalyst « marque la prochaine phase du partenariat entre l’USAID et le ministère des Finances pour faciliter l’intégration financière universelle ». La déclaration ne figure pas (ou plus) dans la liste des déclarations de presse sur le site internet de l’USAID. Même une recherche avec le mot « Inde » n’a pas permis de la retrouver. Pour la trouver, vous devez déjà savoir qu’elle existe, ou tomber sur elle par hasard au cours d’une recherche internet. En effet, cette déclaration et d’autres qui semblaient plutôt ennuyeuses auparavant, sont devenues beaucoup plus intéressantes et révélatrices après le 8 novembre.

En lisant attentivement cette déclaration, il est évident que Catalyst et le partenariat de l’USAID et du ministère indien des Finances − d’où est né le projet Catalyst − ne sont que des façades qui ont servi à préparer l’assaut contre tous les Indiens utilisant de l’argent liquide sans soulever de soupçons indus. Même le nom Catalyst semble beaucoup plus sinistre une fois que vous savez ce qui s’est passé le 9 novembre.

Le directeur de projets de Catalyst est Alok Gupta, qui occupait le poste de chef d’exploitation du World Resources Institute à Washington, dont l’USAID est l’un des principaux commanditaires. Il était également un membre original de l’équipe qui a développé Aadhaar, le système d’identification biométrique à la Big Brother.

Selon un rapport de l’Indian Economic Times, l’USAID s’est engagée à financer Catalyst pendant trois ans. Les montants sont gardés secrets ».

Lire la suite de l’article sur le Saker francophone

Article original : Norbert Häring, le 1er janvier 2017

Rappels :

Inde : la démonétisation des billets provoque une ruée vers les guichets de banques

Cash et or : sous le feu nourri du système

Guerre contre le cash : l’arbre qui cache la forêt ?

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Un secret bien gardé : Washington est derrière la brutale expérience indienne d’abolition de l’argent liquide

  1. zorba44 dit :

    Cela se terminera en Inde par quelque chose qui n’aura rien de la méthode Gandhi…
    Quand à Narendra Modi et quelques hauts fonctionnaires on aimerait savoir de combien ils ont été graissés par Washington.

    Dans la révolution qui se profile en Inde – car le pays n’est pas à l’heure de l’internet moderne – on peut vous dire que le sort des précités équivaudra à celui de la viande hachée chez le boucher. Comme ça les sans dents pourront se repaître de leurs dépouilles…

    Jean LENOIR

  2. Ping : Un secret bien gardé : Washington est derrière la brutale expérience indienne d’abolition de l’argent liquide |

  3. Pierre dit :

    Olivier je vous invite a voir cette vidéo de Jacques Sapir https://youtu.be/NJcbMgwf708

  4. Nanker dit :

    je l’avais senti : l’Empire s’attaque à tous les pays agglomérés autour de Poutine sous l’acronyme BRICS. Le Brésil est repassé dans le camp du « Bien » (Roussef a été écartée du pouvoir) et l’Inde est en train de vaciller. L’Afrique du Sud n’ayant jamais réellement pesé dans l’équation il ne reste du bloc BRICS que la Chine et la Russie : les deux ennemis de l’Etat Profond US.

    Bravo les « artistes » de Washington!

    • zorba44 dit :

      Quand on rencontre le mal à l’état pur, tel que le pratique Washington il n’y a pas lieu d’être surpris. Rien n’est fini, bien au contraire, pour l’Inde : 80% de la population n’a pas accès à un internet lent…
      On veut les pousser à la révolte en confisquant leurs maigres coupures. Quand l’Inde se réveillera totalement de ce cauchemar on aura mis en route un rouleau compresseur d’un peuple où les bras ne manquent pas. Il serait d’ailleurs curieux de voir comment la police dont on a entendu dire que les retraites ne sont pas payées et l’armée réagiront !

      Prédiction : les jours de l’équipe au pouvoir sont comptés…

      Jean LENOIR

  5. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mercredi 18 janvier 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours toute l’actualité internationale
    https://www.crashdebug.fr/international

    Ainsi que l’actualité en temps réel 7j/7 et 24h/24
    https://www.crashdebug.fr/defcon-room

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  6. Oui, rien n’est plus dangereux qu’une bête qui se sent acculée… Hier, la Nation Mohawk nous a émis l’idée que : Red-X prévoit qu’Obama ou Trump sera le tout dernier président de cette entité coloniale ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/17/dernier-potus-de-lempire-sans-terre/
    Mais également que : Nous devons mettre un terme à la guerre contre la vérité. Car c’est bien le cas et comme pour ma part c’est sans arme, ni haine, ni violence. Je me suis appuyée, comme souvent, sur ‘Le Prince de l’évolution » comme l’a analysé le Dr. Lee Alan Dugatkin dans son ouvrage qu’avait partiellement traduit Résistance71 et que j’ai réunifié dans un PDF en lien ici ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/18/le-prince-de-levolution/ Et grâce à Kropotkine, j’ai chaussé mes bottes de 7 sept lieux… Il y a plus encore à lire, car le monstre est tentaculaire, même bléssé, aussi arrêtons de se faire tentaculer, non ? JBL

  7. Xavier_ dit :

    Merci pour cette analyse !!
    Enfin, on comprend un peu mieux ce qui se cache derrière cette marche vers une économie sans liquide sonnant et trébuchant.

  8. athan dit :

    On est mal barrés ! Qui va se dresser contre ces voleurs de riches qui nous piquent notre argent ??

    • zorba44 dit :

      fourches, arbalètes, mousquets, piques, poignards…. et c……. au besoin à moins que vous préfériez vous laisser tondre comme un mouton.

      Bien sûr désobéissance civile au paroxysme, sabotage administratif et fiscal …pour bloquer le système ! …aussi et surtout.

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s