Taux d’intérêt négatifs, d’où viennent-ils et comment les fuir, comment s’en protéger ? (Ch. Sannat)

Les taux d’intérêt négatifs, une invention en effet très logique dans un monde politico-financier devenu complètement délirant sous l’effet de l’argent-dette. Et ça ne fait que commencer, très progressivement pour ne pas nous échauder… en attendant le Grand Reset ! Chacun doit bien comprendre que contrairement à ce qu’affirme Madame Lagarde, cette spoliation programmée des épargnants ne vise pas à favoriser l’emploi, mais à éviter l’effondrement d’un système qui croule sous le poids de ses dettes, à la Ponzi… OD

(source : Insolentiae TV)

Rappels :

« Les taux négatifs arrivent pour amputer votre épargne »

Jacques Attali : « Madoff et les gouvernements occidentaux font la même chose »

Banque des Pays-Bas : « Si le système s’effondre, l’or sera nécessaire pour tout reconstruire »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Taux d’intérêt négatifs, d’où viennent-ils et comment les fuir, comment s’en protéger ? (Ch. Sannat)

  1. matbee dit :

    Bon résumé de la situation mais il ne dit pas grand chose sur les solutions….à part acheter son produit !
    Et de l’or, mais ça on savait déjà…

  2. xavib dit :

    La tonte des moutons c’est pour bientôt… « vous perdez une partie de votre laine mais vous gardez le droit de marcher avec le troupeau et de brouter un petit peu d’herbe »…

  3. lorenzaccio dit :

    Pourquoi il ne parle pas de l’oligarchie mondialiste qui veut imposer sa monnaie globale et sa dictature à travers la banqueroute universelle ??

    • Danse dit :

      Parce qu’il a des choses à vendre dans le système. Un peu comme les coaches et les gourous new-age qui prolifèrent et expliquent que si, tout est positif si on veut vivre positivement et même dans ce monde pourri on peut devenir riche ou s’en sortir bien : la preuve, eux, les gourous, se font du fric grâce à la misère des gens perdus et malades grâce à ce système satanique, en leur vendant des stages et des livres. Si la misère n’était pas organisée méthodiquement, les gourous ne se feraient pas de fric, ils n’existeraient même pas.

      Alors sa version est: « Les ‘autorités monétaires’ savent qu’elles sont en train de GELER le système, mais en attendant un ‘consensus général’ pour faire un RESET, on va jusqu’au bout de la logique des taux d’intérêts négatifs. »
      Tout est dit. Le ‘CONSENSUS GÉNÉRAL’ qu’il évoque pudiquement est juste à traduire par DICTATURE MONDIALE.

  4. zorba44 dit :

    La boucle…
    Après la révolution française, la révolution industrielle et les débuts de la machinerie agricole aspirent les misérables journaliers vers les villes ; après des décennies de misère prolétaire, le commerce souverain pour tous offre les mirages de la consommation effrênée.

    Avec la structuration de la société, quelques périodes du 20ème siècle et, en particulier, les trente glorieuses, voient la consommation et les services s’emballer – favorisés par le développement bancaire et de son outil fétiche, la carte.

    Les fortunes industrielles et commerciales ne cessent de s’accélérer avec transferts de plus en plus massifs des outils de production, hors de l’Europe,

    Dans un premier temps cela profite un peu aux prix et beaucoup au capital marchand et financier.

    Les dérives sont multiples : fusions, méga-fusions, absorption et les criminelles opérations de LBO qui enrichissent scandaleusement les banques dites d’affaires…

    …Et de corruption car le monde politique juif et franc-maçon ( si on ne le dit pas, on le pense très fort, « mafieux jusqu’à la gangrène ») est un bal maudit !

    Il est alors normal et entendu que le système perde tout équilibre…

    …Et, pour maintenir sa capacité à survivre, le dit système alimente ponzi et déficit.

    Ce n’est pas encore assez ! On démolit tout ce qui est de près ou de loin rattaché au ciment social.

    Ce n’est pas encore assez ! On sacrifie les campagnes.

    Ce n’est pas encore assez ! On multiplie les impôts frappant les classes moyennes et populaires dont on exonère les primates accrochés à leurs fortunes usurpées.

    Ce n’est toujours pas assez ! En ôtant progressivement au citoyen la possibilité de piloter son épargne, on dépouille ladite épargne par des barrières et des taxations nouvelles, et également on laisse aux organes bancaires toute latitude pour s’affranchir du respect de la libre disponibilité des fonds confiés par la clientèle.

    Et, enfin, on invente la négativité des comptes sous forme de ponctions qui n’iront qu’en augmentant – et on voit bien le mouvement déjà inscrit dans les faits des barêmes d’intêrets négatifs, à l’instar des tranches d’impôts.

    Mais comme cela ne règlera rien (bien au contraire) la consommation ressemblant à un soufflet sorti du four, l’étape suivante serait « helicopter money » pour « préserver l’emploi » bien sûr. Dire comment seraient utilisés les fonds déposés sur les comptes bancaires. De la consommation bien entendu…

    …mais toujours plus de dettes, ne cessant d’enfler dans le four.

    Le jour du grand reset, tentons le schéma, les gens vivant en ville tenteront de s’enfuir car la confusion et les désordres pourraient atteindre des niveaux inimaginables.

    Les populations s’enfuiront totalement démunies vers les déserts des campagnes…

    Ce sera le grand retour institué largement deux siècle plutôt …et la boucle sera bouclée du retour au dénuement !

    Jean LENOIR

    • Danse dit :

      Jean, dans votre rétrospective vous avez oublié un outil de taille: la guerre.
      Pour la période actuelle, l’arbre de la guerre visible peut cacher la forêt des outils de guerre supplémentaires: guerre climatique, la guerre bactériologique (déjà utilisée en 1918), la guerre génétique, la guerre des ondes…

  5. Alcide dit :

    … Le jour du grand reset, tentons le schéma, les gens vivant en ville tenteront de s’enfuir car la confusion et les désordres pourraient atteindre des niveaux inimaginables…

    Je pense, cher Jean, que rares seront les gens à fuir, trop attachés à leur immobilier, statut social enkysté dans le système, décoration et colifichets destiné à mettre en scène leur égo, à projeter une image choisie dans ce monde de compétition au plus bel étalage.
    Ils ne lâcheront leurs tristes possessions que trop tard, quand il sera impossible de fuir, c’est-à-dire jamais .
    Car actuellement qui se prépare logiquement et calmement avant la tempête annoncée ?
    Quasiment personne.
    Tous croient pouvoir passer entre les gouttes… du tsunami…

  6. Danse dit :

    Je ne pense pas que la « spoliation programmée des épargnants ne vise pas à favoriser l’emploi, mais à éviter l’effondrement d’un système qui croule sous le poids de ses dettes ».

    Je pense que la spoliation des épargnants est NÉCESSAIRE à l’instauration de la dictature finale.
    C’est pourquoi on a importé à grands frais des quantités massives de candidats-robots humanoïdes destinés à nous remplacer et on a organisé de longue date notre empoisonnement, notre surveillance étroite de manière à éliminer les récalcitrants le plus discrètement possible et en différé.
    Interview du biologiste Alexander Samuel :
    Du CYANURE dans les LACRYMOS ? Interview après enquête 29 sept. 2019

    Gilets jaunes: le biologiste qui enquête sur les gaz lacrymogènes arrêté
    https://fr.sputniknews.com/france/201910301042348995-gilets-jaunes-le-biologiste-qui-enquete-sur-les-gaz-lacrymogenes-arrete/
    Samedi 26 octobre, Alexander Samuel, un biologiste qui enquête sur les conséquences du gaz lacrymogène utilisé en masse durant les manifestations des Gilets jaunes, a été arrêté et son matériel perquisitionné, alors qu’il se rendait à un rendez-vous.

  7. Ping : La destruction de l’épargne passe aussi par la destruction du droit de propriété ! - PLANETES360

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s