Lettre-réponse au médecin qui vous propose de vous piquer

Madame, Monsieur,

J’ai bien reçu l’invitation à recevoir un vaccin ARNm contre le SRAS-CoV-2 et vous en remercie.

Avant de prendre une quelconque décision y étant relative, j’aimerais que vous m’informiez1 en me répondant par écrit2 sur les points suivants qui me semblent fondamentaux :

1. Me donner la liste complète des ingrédients des vaccins mis en circulation actuellement dans notre pays ;

2. Me certifier que le vaccin que vous projetez de m’injecter ne contient pas de MRC5 (des cellules de fœtus avortés ou traces d’ADN humains), ce qui irait à l’encontre de mes convictions religieuses ;

3. Me certifier qu’il n’y a aucun risque de réactions iatrogènes ;

4. M’informer de toutes les contre-indications et de tous les effets secondaires potentiels, réparables ou irréparables, à court, moyen et long terme ;

5. Me certifier de façon sans équivoque et de bonne foi, dans le respect de l’article 13 de la Convention d’Oviedo3, que cette technologie n’a pas le potentiel de modifier l’ADN humain grâce à ce que l’on appelle la transcriptase inverse, qui permet explicitement le transfert d’informations de l’ARNm à l’ADN ;

6. Me certifier que ce vaccin ne contient pas d’inserts du virus VIH ;

7. Me certifier que le vaccin ne contient pas de puce d’Identification par Radiofréquence (Rfid) ou de nanotechnologie se présentant sous une forme quelconque ;

8. Me certifier que tous les paramètres médicaux concernant les essais et les études requis ont été satisfaits ;

9. Me préciser quels sont les autres traitements possibles pour lutter contre le SRAS-CoV-2, en détaillant les avantages et les inconvénients de chaque traitement, au sens de l’article 2 du Code de Nuremberg4.

De plus, je vous prie de bien vouloir me répondre simplement, par oui ou par non, aux questions suivantes :

1. Si je me fais vacciner, puis-je arrêter de porter un masque ?

2. Si je me fais vacciner, puis-je arrêter la distanciation sociale ?

3. Si je me fais vacciner, dois-je encore respecter le couvre-feu ?

4. Si mes parents, mes grands-parents et moi-même sommes tous vaccinés, pouvons-nous nous étreindre à nouveau ?

5. Si je me fais vacciner, serai-je résistant à la Covid et à ses nombreux variants et pour combien de temps ?

6. Si je me fais vacciner, est-ce que j’éviterai les formes graves avec hospitalisation, ainsi que la mort ?

7. Si je me fais vacciner, serai-je contagieux pour les autres ?

8. Si j’éprouve une réaction indésirable grave, des effets à long terme (encore inconnus) entraînant même la mort, serai-je (moi ou ma famille) indemnisé ? Et par qui ?

D’autre part, outre vos réponses, je compte m’informer de façon contradictoire par les indications données par les laboratoires et les experts officiels du gouvernement, mais également par des scientifiques indépendants et des témoignages de personnes ayant déjà été vaccinées : ce n’est que lorsque j’aurai recueilli toutes ces informations que je serai à même de vous remettre mon consentement libre et éclairé, après avoir évalué objectivement la balance bénéfices/risques.

Le cas échéant, je reviendrai vers vous, en ayant éventuellement sélectionné le vaccin qui me conviendrait le mieux. Je suis en parfaite santé et n’ai nullement l’intention de voyager, ce qui me permet de prendre un peu de recul afin de prendre une décision réfléchie et responsable, ayant toujours en mémoire le serment d’Hippocrate qui reste la pierre fondatrice de notre médecine : « primum non nocere ».

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Notes :

  1. « J’informerai correctement les personnes qui font appel à mes soins ». Serment d’Hippocrate, version adaptée par le Conseil national de l’Ordre des Médecins de Belgique (juillet 2011).
  2. Loi du 22 août 2002 relative aux Droits du Patient– article 7 §2 : « La communication avec le patient se déroule dans une langue claire. Le patient peut demander que les informations soient confirmées par écrit. »
  3. « Une intervention ayant pour objet de modifier le génome humain ne peut être entreprise que pour des raisons préventives, diagnostiques ou thérapeutiques et seulement si elle n’a pas pour but d’introduire une modification dans le génome de la descendance. »
  4. « L’expérience doit être telle qu’elle produise des résultats avantageux pour le bien de la société, impossibles à obtenir par d’autres méthodes ou moyens d’étude, et pas aléatoires ou superflus par nature. »

(Merci à Philippe L.)

P.J. Document au format pdf

Rappels :

Covid-19 : 10 bonnes raisons de ne pas se faire “vacciner”

Leur “vaccination” n’a rien à voir avec notre santé

Ils injectent un code génétique dans votre organisme ! (A. Henrion-Caude)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Lettre-réponse au médecin qui vous propose de vous piquer

  1. zoé dit :

    On ne dira pas que l’on avait pas été informé. Mon époux s’est rendu deux fois chez son médecin et pas une fois ce médecin ne lui a proposé la vaccination, et il a raison. Pourquoi faire prendre de tels risques ? pour se sentir coupable ? . Notre médecin a raison de n’influencer personne.

  2. Stanislas dit :

    Super !! je me le garde. c’est bientôt mon tour..

    Je souhaite attaquer un arrêté de préfet de port du masque à l’extérieur en zone rurale, vous n’auriez pas pas hasard un recours au tribunal administratif en réserve pour disproportion ou excès de pouvoir en réserve ? SVP

    Je vais en écrire un mais ça va me prendre quelques jours, j’aurais gagné du temps..

  3. Laurent dit :

    Il suffit de leur dire un « Non » franc, et si le médecin insiste, il faut changer d’épicier.
    Témoignage : il y a une dizaine de jours, je me suis rendu chez mon médecin pour un suivi et celle-ci était étrangement aimable ; elle m’a dit en fin de consultation :
    -Elle : « et si on parlait de vos vaccins? »
    -Moi :  » je ne vois pas pourquoi » ;
    -Elle : « il faudrait songer à vous faire vacciner avec la pandémie de covid »
    -Moi : « non surtout pas, ce sont des vaccins expérimentaux qui modifient l’ADN à part le vaccin chinois, je n’ai pas vocation à servir de cobaye » ;
    -Elle : « mais je peux vous proposer mieux que le chinois, c’est celui d’astrazeneca, c’est aussi un vaccin à virus inactivé » (ce qui est faux/discussion de marchands de tapis);
    -Moi : « vous voulez dire le vaccin OGM à base d’adénovirus de chimpanzé? non certainement pas, je tiens trop à la vie; je consulte les rapports hebdomadaires de l’ANSM, c’est une hécatombe » ;
    -Elle : « il faudrait aussi que je lise les rapports de l’ANSM, je vais me renseigner…. »
    (donc, elle propose la fiole et se renseigne après)
    Fin de la consultation : le soir même, on annonçait sur les chaînes TV la suspension du vaccin astrazeneca en raison de la multiplication des cas de thromboses. Ouf, j’ai eu chaud (rire).

    • zorba44 dit :

      Votre bib est une Jeanne Foutre !
      J’ai commencé ma grève des consultations il y a 6 mois et me guide sur internet ses plantes, ses huiles essentielles…

      …Et ça va beaucoup mieux

      Jean LENOIR

  4. zorba44 dit :

    Et pan dans les gencives …la décision de se vacciner est remise auix calendes grecques…

    Il serait bon d’ajouter à cette lettre une demande à votre médecin deux choses :

    + liste desconflits d’intérêts éventuels avec des labos pharmaceutiques
    + une copie de son attestation d’assurance professionnelle et les conditions générales et particulières des risques et des montants couverts

    Avec cela, vous serez bordés …et non vaccinés !

    Jean LENOIR

  5. Alcide dit :

    Le sophisme des Covidiots :

  6. Ping : COVID-19 ► DES STATISTIQUES AU SCANDALE (SUITE), 21 mars 2021 – PDF du même auteur anonyme et pour nous LIBÉRER de la DICTATURE SANITAIRE ! | jbl1960blog

  7. Dayanand dit :

    La lettre que Robert F. Kennedy a envoyé aux députés de la commission Européenne. Au vu du vote de jeudi dernier, peu l’ont lu ou en ont tenu compte…
    Le « Green Pass » nécessite un débat, pas une adoption d’urgence (COM 2021 130)
    Sommaire
    1. L’on ignore si la vaccination bloque la transmission de SARS-CoV-2.
    2. Les test PCR ne sont pas des instruments de santé publique fiables.
    3. Le certificat vert numérique est juridiquement disproportionné.
    4. Le Parlement européen est tenu d’appliquer le principe de précaution.
    5. Les fabricants ne garantissent ni l’efficacité, ni la sécurité des vaccins Covid-19.
    6. Menace sur la vie privée.
    7. Le risque de substitution des souches et de mutation virale.
    8. Le risque de passer de mesures temporaires à permanentes.
    9. Le Parlement Européen doit défendre la démocratie en Europe.
    https://mediazone.zonefr.com/news/robert-f-kennedy-s-oppose-au-passeport-sanitaire-291

  8. Le roi dit :

    Vous savez très bien comme moi qu’il faut 15 ans pour faire un vaccin susceptible de soigner ou bien éviter d’être malade le vaccin que vous nous proposez ou les vaccins n’existent. Pas, ce qui vous intéresse c’est l’argent c’est pour cela que vous avez installé le covid dans le monde pour pouvoir vous débarrasser de tout le monde qui vous gêne et le vaccin soi-disant effet pour accélérer la mortalité de la population

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s