Selon Poutine, les Etats-Unis tentent de pousser la Russie à la guerre alors que l’Ukraine est prête à entamer une négociation « sous toutes ses formes »

Après avoir fermement nié pendant des semaines l’existence d’un quelconque projet d’invasion de l’Ukraine par la Russie, Vladimir Poutine a déclaré mardi que les États-Unis tentaient activement d’entraîner la Russie dans un conflit armé avec l’Ukraine. Le président russe a suggéré que cela servirait de prétexte pour isoler sévèrement la Russie, tant sur le plan économique que diplomatique, sur la scène mondiale.

« Leur tâche la plus importante est de contenir le développement de la Russie », a-t-il déclaré à propos des objectifs de Washington. « L’Ukraine n’est qu’un instrument pour atteindre cet objectif. Cela peut se faire de différentes manières, par exemple en nous entraînant dans un conflit armé et en forçant ensuite leurs alliés en Europe à adopter ces sanctions sévères à notre encontre qui sont discutées aujourd’hui aux États-Unis. »

L’administration Biden a récemment vanté les mérites de sanctions de grande envergure contre le cercle intime de Poutine, les oligarques, les entreprises énergétiques et les banques – et a même menacé de sanctions le dirigeant russe en personne. Dans le même temps, le Sénat prépare un série de mesures de type « mère de toutes les sanctions ». Toutes ces options s’apparenteraient au type de mesures globales actuellement en place sous la houlette des États-Unis, qui ont ruiné l’économie iranienne.

M. Poutine a ajouté que les États-Unis ont jusqu’à présent refusé de remplir leurs conditions et de prendre au sérieux leurs préoccupations légitimes en matière de sécurité. Il a souligné mardi « que les principales préoccupations russes se sont avérées être ignorées. »

« J’espère que nous finirons par trouver cette solution bien que ce ne soit pas facile, nous le comprenons », a ajouté Poutine. « Mais parler aujourd’hui de ce que ce sera – je ne suis, bien sûr, pas prêt à le faire ».

Mercredi, l’administration Biden a ordonné pour la première fois le déploiement de jusqu’à 3 000 soldats dans les pays du « flanc est » de l’OTAN, dont la Roumanie et la Pologne, afin de dissuader ce que Washington considère comme une invasion russe potentielle « imminente » en Ukraine, bien que le gouvernement ukrainien lui-même ait récemment minimisé la menace.

Certaines des déclarations du Pentagone ont également été moins alarmistes et urgentes que celles de la Maison Blanche…

Pendant ce temps, Kiev a continué à faire pression pour une résolution diplomatique et pour que Moscou retire son renforcement des forces près de la frontière

« L’Ukraine est prête à négocier avec la Russie sous quelque forme que ce soit afin de rechercher une solution diplomatique à un conflit militaire entre nos pays qui dure depuis huit ans déjà », a déclaré le ministre des affaires étrangères lors d’une conférence de presse destinée aux médias étrangers et diffusée sur Facebook.

L’une des craintes exprimées par le gouvernement Zelensky est que les puissances occidentales négocient le sort de l’Ukraine directement avec la Russie, sans contribution significative des Ukrainiens. Les Ukrainiens s’inquiètent depuis longtemps d’être mis sur la touche lors de la résolution des questions plus larges entre l’OTAN et la Russie.

Aube digitale, le 3 février 2022

Lire aussi :

Billet ukrainien : et si l’Ukraine dans un élan de survie avait le courage de réellement ne pas vouloir la guerre ?

Détruire l’Europe pour détruire la Chine et la Russie ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Selon Poutine, les Etats-Unis tentent de pousser la Russie à la guerre alors que l’Ukraine est prête à entamer une négociation « sous toutes ses formes »

  1. Ping : Selon Poutine, les Etats-Unis tentent de pousser la Russie à la guerre alors que l’Ukraine est prête à entamer une négociation « sous toutes ses formes » — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie – La vérité est aill

  2. hergastul dit :

    Une personne incontournable pour mieux comprendre la situation, quasi au quotidien : Paul Craig Roberts.
    Il a son blog sur le Web, en anglais, mais ça vaut le coup d’œil.

  3. zorba44 dit :

    Imbroglios de la diplomatie …quel false flag nous attend-t-il pour chauffer les culasses et les ogives ?

    Jean LENOIR

    • rodez21 dit :

      @ zorba44
      Le plan est simple :
      Accuser la Russie de préparer une invasion du territoire ukrainien, tout en armant puis en incitant les ukrainiens à attaquer le Donbass,
      Donc en se basant sur le présupposé que les Russes ont bougé les 1er, le prétexte à l’introduction des sanctions de la mort (comme l’annulation du North Stream II) sera tout trouvé.
      Les buts :
      En plus de provoquer un conflit à 500 kms de Moscou, refourguer encore un peu plus d’armement aux ukrainiens et cerise sur le gâteau, pouvoir enfin vendre du GNL (très cher) aux européens.

  4. johnscottconsciousness.com dit :

    Personne de sensé n’est dupe des postulations creuses des Etats-Unis

    • hergastul dit :

      Oh si si, allez donc faire un tour sur le compte Twitter de Nathalie Loiseau, vous allez voir où nous en sommes…et attendez, l’experte s’est déplacée sur place, donc maintenant, elle sait tout sur le sujet. Jamais une incompétence pareille n’avait été doublée d’une telle arrogance, me semble t-il, dans notre monde politique. Tous des clones corrompus, ignares, avec un melon à la place du cerveau. Dramatique.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s