Qu’allait donc faire le patron de la DGSE à la réunion du Bilderberg ?

Les grandes réunions mondialistes s’enchaînent. Après la Forum économique mondial de Davos, puis la rencontre destinée à donner plus de pouvoirs à l’OMS, c’est le Bilderberg qui s’est réuni à Washington.

Les participants français à la réunion du groupe Bilderberg 2022 sont :

  • Patricia Barbizet, PDG de Témaris (fonds d’investissement), membre du CA de plusieurs grands groupes, ex-présidente du Siècle,
  • Valérie Baudson, DG d’Amundi (société de gestion, 2064 milliards d’euros)
  • Thomas Buberl, PDG d’AXA
  • Bernard Émié, directeur de la DGSE
  • Patrick Pouyanné, PDG de Total

Les Français pourraient-ils avoir quelques explications sur la présence du patron de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure, service de renseignement de la France, à cette rencontre des magnats du Nouvel Ordre Mondial ? Notons que le directeur de la CIA était également de la partie.

Cette année, outre les représentants de la haute finance internationale, on notera la présence du secrétaire général de l’OTAN, du patron de Pfizer, ainsi que de plusieurs personnalités se consacrant au développement de l’Intelligence Artificielle.

Voici la liste officielle des participants à l’édition de juin 2022 de la réunion du Bilderberg :

Achleitner, Paul M. (DEU), Former Chairman Supervisory Board, Deutsche Bank AG; Treasurer Bilderberg Meetings

Adeyemo, Adewale (USA), Deputy Secretary, Department of  The Treasury

Albares, José Manuel (ESP), Minister of Foreign Affairs, European Union and Cooperation

Altman, Roger C. (USA), Founder and Senior Chairman, Evercore Inc.

Altman, Sam (USA), CEO, OpenAI

Applebaum, Anne (USA), Staff Writer, The Atlantic

Arnaut, José Luís (PRT), Managing Partner, CMS Rui Pena & Arnaut

Auken, Ida (DNK), Member of Parliament, The Social Democrat Party

Azoulay, Audrey (INT), Director-General, UNESCO

Baker, James H. (USA), Director, Office of Net Assessment, Office of the Secretary of Defense

Barbizet, Patricia (FRA), Chairwoman and CEO, Temaris & Associés SAS

Barroso, José Manuel (PRT), Chairman, Goldman Sachs International LLC

Baudson, Valérie (FRA), CEO, Amundi

Beurden, Ben van (NLD), CEO, Shell plc

Bourla, Albert (USA), Chairman and CEO, Pfizer Inc.

Buberl, Thomas (FRA), CEO, AXA SA

Burns, William J. (USA), Director, CIA

Byrne, Thomas (IRL), Minister of State for European Affairs

Campbell, Kurt (USA), White House Coordinator for Indo-Pacific, NSC

Carney, Mark J. (CAN), Vice Chair, Brookfield Asset Management

Casado, Pablo (ESP), Former President, Partido Popular

Chhabra, Tarun (USA), Senior Director for Technology and National Security, National Security Council

Donohoe, Paschal (IRL), Minister for Finance; President, Eurogroup

Döpfner, Mathias (DEU), Chairman and CEO, Axel Springer SE

Dudley, William C. (USA), Senior Research Scholar, Princeton University

Easterly, Jen (USA), Director, Cybersecurity and Infrastructure Security Agency

Economy, Elizabeth (USA), Senior Advisor for China, Department of Commerce

Émié, Bernard (FRA), Director General, Ministry of the Armed Forces

Emond, Charles (CAN), CEO, CDPQ

Erdogan, Emre (TUR), Professor Political Science, Istanbul Bilgi University

Eriksen, Øyvind (NOR), President and CEO, Aker ASA

Ermotti, Sergio (CHE), Chairman, Swiss Re

Fanusie, Yaya (USA), Adjunct Senior Fellow, Center for a New American Security

Feltri, Stefano (ITA), Editor-in-Chief, Domani

Fleming, Jeremy (GBR), Director, British Government Communications Headquarters

Freeland, Chrystia (CAN), Deputy Prime Minister

Furtado, Isabel (PRT), CEO, TMG Automotive

Gove, Michael (GBR), Secretary of State for Levelling Up, Cabinet Office

Halberstadt, Victor (NLD), Co-Chair Bilderberg Meetings; Professor of Economics, Leiden University

Hallengren, Lena (SWE), Minister for Health and Social Affairs

Hamers, Ralph (NLD), CEO, UBS Group AG

Hassabis, Demis (GBR), CEO and Founder, DeepMind

Hedegaard, Connie (DNK), Chair, KR Foundation

Henry, Mary Kay (USA), International President, Service Employees International Union

Hobson, Mellody (USA), Co-CEO and President, Ariel Investments LLC

Hodges, Ben (USA), Pershing Chair in Strategic Studies, Center for European Policy Analysis

Hoekstra, Wopke (NLD), Minister of Foreign Affairs

Hoffman, Reid (USA), Co-Founder, Inflection AI; Partner, Greylock

Huët, Jean Marc (NLD), Chairman, Heineken NV

Joshi, Shashank (GBR), Defence Editor, The Economist

Karp, Alex (USA), CEO, Palantir Technologies Inc.

Kissinger, Henry A. (USA), Chairman, Kissinger Associates Inc.

Koç, Ömer (TUR), Chairman, Koç Holding AS

Kofman, Michael (USA), Director, Russia Studies Program, Center for Naval Analysis

Kostrzewa, Wojciech (POL), President, Polish Business Roundtable

Krasnik, Martin (DNK), Editor-in-Chief, Weekendavisen

Kravis, Henry R. (USA), Co-Chairman, KKR & Co. Inc.  

Kravis, Marie-Josée (USA), Co-Chair Bilderberg Meetings; Chair, The Museum of Modern Art

Kudelski, André (CHE), Chairman and CEO, Kudelski Group SA

Kukies, Jörg (DEU), State Secretary, Chancellery

Lammy, David (GBR), Shadow Secretary of State for Foreign, Commonwealth and Development Affairs, House of Commons

LeCun, Yann (USA), Vice-President and Chief AI Scientist, Facebook, Inc.

Leu, Livia (CHE), State Secretary, Federal Department of Foreign Affairs

Leysen, Thomas (BEL), Chairman, Umicore and Mediahuis; Chairman DSM N.V.

Liikanen, Erkki (FIN), Chairman, IFRS  Foundation Trustees

Little, Mark (CAN), President and CEO, Suncor Energy Inc.

Looney, Bernard (GBR), CEO, BP plc

Lundstedt, Martin (SWE), CEO and President, Volvo Group

Lütke, Tobias (CAN), CEO, Shopify

Marin, Sanna (FIN), Prime Minister

Markarowa, Oksana (UKR), Ambassador of Ukraine to the US

Meinl-Reisinger, Beate (AUT), Party Leader, NEOS

Michel, Charles (INT), President, European Council

Minton Beddoes, Zanny (GBR), Editor-in-Chief, The Economist

Mullen, Michael (USA), Former Chairman of the Joint Chiefs of Staff

Mundie, Craig J. (USA), President, Mundie & Associates LLC

Netherlands, H.M. the King of the (NLD)

Niemi, Kaius (FIN), Senior Editor-in-Chief, Helsingin Sanomat Newspaper

Núñez, Carlos (ESP), Executive Chairman, PRISA Media

O’Leary, Michael (IRL), Group CEO, Ryanair Group

Papalexopoulos, Dimitri (GRC), Chairman, TITAN Cement Group

Petraeus, David H. (USA), Chairman, KKR Global Institute

Pierrakakis, Kyriakos (GRC), Minister of Digital Governance

Pinho, Ana (PRT), President and CEO, Serralves Foundation

Pouyanné, Patrick (FRA), Chairman and CEO, TotalEnergies SE

Rachman, Gideon (GBR), Chief Foreign Affairs Commentator, The Financial Times

Raimondo, Gina M. (USA), Secretary of Commerce

Reksten Skaugen, Grace (NOR), Board Member, Investor AB

Rende, Mithat (TUR), Member of the Board, TSKB

Reynders, Didier (INT), European Commissioner for Justice

Rutte, Mark (NLD), Prime Minister

Salvi, Diogo (PRT), Co-Founder and CEO, TIMWE

Sawers, John (GBR), Executive Chairman, Newbridge Advisory Ltd.

Schadlow, Nadia (USA), Senior Fellow, Hudson Institute

Schinas, Margaritis (INT), Vice President, European Commission

Schmidt, Eric E. (USA), Former CEO and Chairman, Google LLC

Scott, Kevin (USA), CTO, Microsoft Corporation

Sebastião, Nuno (PRT), CEO, Feedzai

Sedwill, Mark (GBR), Chairman, Atlantic Futures Forum

Sikorski, Radoslaw (POL), MEP, European Parliament

Sinema, Kyrsten (USA), Senator

Starace, Francesco (ITA), CEO, Enel S.p.A.

Stelzenmüller, Constanze (DEU), Fritz Stern Chair, The Brookings Institution

Stoltenberg, Jens (INT), Secretary General, NATO

Straeten, Tinne Van der (BEL), Minister for Energy

Suleyman, Mustafa (GBR), CEO, Inflection AI

Sullivan, Jake (USA), Director, National Security Council

Tellis, Ashley J. (USA), Tata Chair for Strategic Affairs, Carnegie Endowment

Thiel, Peter (USA), President, Thiel Capital LLC

Treichl, Andreas (AUT), President, Chairman ERSTE Foundation

Tugendhat, Tom (GBR), MP; Chair Foreign Affairs Committee, House of Commons

Veremis, Markos (GRC), Co-Founder and Chairman, Upstream

Vitrenko, Yuriy (UKR), CEO, Naftogaz

Wallander, Celeste (USA), Assistant Secretary of Defense for International Security Affairs

Wallenberg, Marcus (SWE), Chair, Skandinaviska Enskilda Banken AB

Walmsley, Emma (GBR), CEO, GlaxoSmithKline plc

Wennink, Peter (NLD), President and CEO, ASML Holding NV

Yetkin, Murat (TUR), Journalist/Writer, YetkinReport

Yurdakul, Afsin (TUR), Journalist, Habertürk News Network

Médias-Presse-Info, le 7 juin 2022

Rappel :

Bilderberg : réunion des « exécutants » de ceux qui ont vraiment le pouvoir

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Qu’allait donc faire le patron de la DGSE à la réunion du Bilderberg ?

  1. Mes craintes se précisent… attendons-nous au pire à l’automne !!!

  2. zorba44 dit :

    il a manqué une super arme arrivée sans qu’on l’aperçoive pour pulvériser ce sale linge…

    Jean LENOIR

  3. Elysée dit :

    Bernard Émié, directeur de la DGSE me fait penser à Daniel Prévost en beaucoup moins drôle.
    https://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=13008.html

    Que faisait-il en tant que patron de la DGSE au Bilderberg ? Son job de traître servile à la nation Française. Dès que la CIA est dans le coup, tout est dit.
    La DGSE ne sert pas la France mais les US.

    « Les Français pourraient-ils avoir quelques explications sur la présence du patron de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure, service de renseignement de la France, à cette rencontre des magnats du Nouvel Ordre Mondial ? »

    Problème, la grande majorité des Français s’en foutent royalement que la France soit au service de l’Oncle Sam et du NWO.
    Le niveau de corruption dans ce pays a atteint des niveaux stratosphériques !

    • Entièrement d’accord. Le niveau de corruption et de « je-m’en-foutisme » a atteint un niveau effarant.

      • JennyG dit :

        Ce n’est pas qu’ils s’en foutent, c’est qu’ils ne savent pas (est-ce moins plus problématique, je pense pour le premier cas). La quantité de choses que 80% des  »gens » ignorent est telle que toute conversation devient impossible. Amor Fati

    • Samm dit :

      On touche là le vrai problème:
      Pourquoi et comment en arrive t on à un si lamentable état de notre pays :

    • mark knopfler dit :

      @Elysée « La DGSE ne sert pas la France mais les US. »

      Le soft power ne s’arrête pas aux young leaders politico-économiques.
      Ca fait longtemps que sous le vocable coopération des services, se cache une fusion prochaine.
      Il y aura une police, une armée, un renseignement mondial, après l’étape intermédiaire du fédéralisme.
      Le tout probablement piloté par l’équivalent de l’ONU actuelle ou l’une de ses divisions, mais dédiés au stratégique et au régalien.
      C’est une déduction basée sur l’extrapolation des volontés supranationales actuelles, en aucun cas une affirmation certaine.

      • Élysée dit :

        Possible.
        Les extrapolations me font toujours sourire.
        Attendons et voyons.

      • mark knopfler dit :

        @Élysée « Les extrapolations me font toujours sourire. »

        Il ne nous reste plus que cela, commenter en posant des hypothèses, en extrapolant ce que l’on observe.
        Tout en sachant que l’on a un train de retard.
        C’est là ou ils sont forts, ils nous imposent une réalité perçue, parce qu’ils ont le pouvoir.

      • Il n’aurait pas fallu obéir pendant ses deux ans de mesures, plus ineptes les unes que les autres.

      • mark knopfler dit :

        @Nicole Anglade, vous avez raison.
        Il faut donc se poser la question du pourquoi de cette soumission/hypnose et là, il faut remonter non pas à deux ans, mais sur des siècles et des siècles.
        Amen.

  4. Samm dit :

    Il y aurait des kindjals qui feraient un bien fou a l’humanité s’ils venaient à « s’égarer » en ces rassemblements de comploteurs.

  5. e dit :

    Klaus Schwab a dit que les humains non OGM étaient dangereux pour l’humanité

    donc la sécurité DGSE va s’occuper de rafler les non OGM pour l’extermination en France avec l’aide de la CIA qui a fourni son logiciel privé Palantir à la DGSE.

    DGSE= fichage des non mises à jours de leurs doses ou non piqouzés= rafles dans les camps de la piqouze forcé

    https://aphadolie.com/2021/09/21/la-tyrannie-digitale-et-le-passeport-vaxicode-de-loms-rockefeller-gates-vers-un-scenario-de-troisieme-guerre-mondiale/

    Regardez le Maroc laboratoire du nouvel ordre mondial colonisé par les multinationales occidentales voulant se débarasser des indigènes pour la conquête du pays, c’est ce qu’ils veulent appliquer dans le monde entier pour conquérir le monde entier, et exterminer tous les peuples du monde pour les multinationales des milliardaires

    « Sous l’impulsion du roi, le nouveau gouvernement marocain impose depuis le 21 octobre 2021, une carte-vaccinale à toute la population marocaine.

    Le peuple marocain est pris en otage, aucune personne ne peut se déplacer entre les préfectures et les provinces, ne peut utiliser les moyens de transport, ne peut accéder aux lieux publics (commerces, restaurants, cafés, Hammam, espaces fermés …) à condition de présenter exclusivement la carte-vaccinale.

    L’ensemble des citoyens marocains vit, désormais, dans une prison à ciel ouvert.

    La carte-vaccinale met au banc toutes les personnes qui ne sont pas vaccinées, en leur interdisant à aller travailler, faire leurs courses, et empêcher les enfants d’aller aux écoles.

    C’est une dictature sanitaire qui fait des personnes non vaccinées des pestiférés comme ce que le nazisme a fait subir aux juifs.

    La Carte-sanitaire peut susciter une hostilité violente de la part de la population non vaccinée.

    Depuis son entrée en vigueur le 21 octobre, les protestations se sont multipliées dans tout le pays. Le Maroc pourra connaitre des moments très difficiles avec des manifestations comme celles qui se sont produites récemment au Nord du Maroc. Au dernier recours, nous assisterons comme à l’habitude, une intervention du roi désavouant les décisions prises par son gouvernement. »
    https://reseauinternational.net/le-maroc-sombre-dans-la-dictature-sanitaire/

    si on ne fait pas gaffe on sera génocidé comme les marocains

    regardez la vidéo d’une marocaine qui a perdu ses doigts suite à la dose de Pfizer!
    « Cette dame marocaine explique n’avoir aucun antécédent médical (pas de diabète, cholestérol, reins… rien). Quelques semaines après la vaccination elle a des nécroses aux doigts. Elle fait vite le lien avec l’injection et préviens les médias. »

    les faux piqouzés organisent une attaque sur les réseaux sociaux avec le hashtag jemmerdelesnonpiqouzés sur twitter, tiktok, facebook, pour féliciter telle ou telle interdiction de vivre ou de profiter d’un endroit ou d’aller dans une certaine zone réservé à ceux qui ont des connexions pour se faire de faux certificats

    et en même temps, ces mêmes réseaux sociaux qui laissent carte blanche à ces faux piqouzés propaganteurs de haine liberticide, censurent toutes les vidéos des victimes des faux vaccins qui se trouvent sur leur site

    et la voie légale ne marche pas, preuves:

    -site censuré après avoir dit ceci:
    « 27 déc. 2021. Un groupe de personnes, parmi lesquelles l’ancien vice-président de Pfizer, le Dr Michael Yeadon, a déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale (CPI) au nom de citoyens britanniques contre Boris Johnson et des responsables britanniques, mais aussi et surtout contre différentes figures bien connues à l’échelmon mondial telles que Bill et Melinda Gates, »

    https://sentinellecitoyenne.fr/cgi-sys/suspendedpage.cgi

    – novembre 2021, plainte contre Bill Gates et le fabricant indien des vaccins en Inde, aucun résultat encore connu à ce jour
    https://reseauinternational.net/meurtre-par-vaccination-plainte-contre-bill-gates/

  6. Nanker dit :

    N’oubliez pas que la direction de cette agence est toujours bicéphale… Il y a un civil (souvent un haut fonctionnaire) qui sert de façade et donne des interviews et un militaire (le véritable chef) dont le nom reste secret tant qu’il est en fonction. Traduction : vous croyez que des militaires vont laisser se faire donner des ordres par un type venu du Quai, dont le principal « talent » est de serrer des mains et faire des courbettes? NON.

    Emi a sûrement dû aller à ce raout mondialiste sur ordre du poudré de l’Elysée.

  7. e dit :

    s’ils utilisent des réunions secrètes pour diriger le monde, alors on comprend pourquoi ils ont peur que les résistants fassent la même chose, des réunions secrètes pour les renverser, d’où le fait qu’ils interdisent les rassemblements dans les rues sous prétexte nazitaire….

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s