La Russie et la Syrie : ultima ratio regis (A. Artamonov)

En lien avec ce qui suit, le chef du Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie a déclaré que Poutine vient d’ordonner de se préparer à une guerre nucléaire suite à une éventuelle « première frappe » des Etats-Unis… OD

russie-syrie-ultima-ratio-regis

« Du jamais vu dans le domaine des révélations politico-militaires ! La première chaîne de télévision russe vient de mettre en images les révélations fournies par le pendant exact du Wikileaks en Ukraine : les Américains auraient planifié de lancer une diversion contre les troupes russes en Syrie en se servant… des Géorgiens et des Ukrainiens !

Le scoop a été décroché par les hackers qui ont dépisté une conversation qui a eu lieu à huis clos, bien entendu, entre l’ancien président de Géorgie Saakachvili, nommé par le Président ukranien Porochenko nouveau gouverneur d’Odessa, et de son collègue, ancien ministre de la Défense de Géorgie. Le redoutable Michiko (sobriquet gentil dont ses proches affublent Saakachvili) serait le cerveau de cette cabale diabolique qui prévoyait d’envoyer les lance-missiles de fabrication soviétique de type Stinger en Syrie pour détruire plusieurs villages kurdes et semer la pagaille dans les rangs de l’Armée syrienne. Les vétérans des paras géorgiens – retraités, cela s’entend, et en fuite de leur propre pays depuis belle lurette – devaient organiser le tout. Dans la conversation dactylographiée « de source sure » Saakachvili se renseigne sur les détails de la manipulation en expliquant que le commanditaire serait le sénateur américain Mac Cain. Ce dernier voudrait coûte que coûte « botter le cul des Russes », histoire de faire bouger ce bon vieux Obama, toujours en retard d’une guerre.

La bande de la conversation n’a pas été encore rendue publique, mais le gouverneur d’Odessa clame haut et fort son innocence. Selon lui, il s’agirait d’une provocation des barbouzes moscovites.

Provocation ou pas, on ne se souvient que trop bien de cette lugubre prophétie lancée devant le grand public par Ashton Carter, ministre de la Défense des Etats-Unis. Il prétendait que les Russes seraient bientôt victimes d’une attaque en Syrie, et « auront de nombreux morts à déplorer». Ensuite les Américains et leurs acolytes se sont arrangés pour publier des drôles d’informations sur les soi-disant pertes du contingent russe, aussitôt démenties par la Défense russe.

Quoi qu’il en soit, l’idée de Saakachvili – s’il y en a une – a tout du doigté d’un maître-aventurier. Si l’on applique les règles du « Grand Echiquier » de Zbiegniew Brzezinski, on aura vite fait d’appréhender la conjoncture : il n’y a que la Syrie qui fait barrage au plan « Nabucco », charpenté par Washington pour pomper le pétrole centre-asiatique en transit via les ports de Syrie. Si Damas succombe à DAESH, le pipe-line serait mis en place, et priverait la Russie de sa position de monopole sur le marché occidental. Le pétrole pas cher inonderait l’Europe et ferait chuter le rouble rattaché au pétro-dollar. Une telle perspective referait le scénario de 1991 pour faire éclater la Russie qui se retrouverait sans budget et ferait vite faillite. Ensuite les hordes de DAESH attaqueront le Caucase pour déferler sur la plaine méridionale russe et drainer le flux des immigrés du Proche-Orient et de l’Afrique en direction de la Russie – chose positive pour les alliés européens de Washington. L’Europe s’en retrouverait sauve et pourrait encore festoyer un siècle sur les débris de l’immense Empire de Moscou.

Vladimir Poutine cherche à contrecarrer cette Bérézina – raison suprême pour laquelle il a dépêché ses forces navales et aériennes en Russie. En fait, il défend davantage les intérêts de la Russie que ceux de Bashar el-Assad. Il fait preuve d’un pragmatisme parfaitement régalien et… gaullien. Mais s’il lâchait prise, le plan américain retrouverait de l’allant.

C’est pour cela donc que le Président russe se montre si intransigeant. Il n’a aucun choix et, de ce point de vue, le Pape François a parfaitement raison : la Troisième Guerre Mondiale a bel et bien commencé. En bon stratège, Poutine cherche à étouffer le danger dans son berceau, loin des frontières russes. Les Américains, eux, tentent d’organiser une sorte de guerre subversive en utilisant des pions du rang de Saakachvili.

En même temps percevant clairement que le véritable enjeu est le budget de la Russie, Vladimir Poutine fait de son mieux pour détacher le rouble de la cote du pétro-dollar en brisant ce duo infernal. Autrement dit, en organisant le deal fantastique avec la Chine pour des livraisons de gaz et de pétrole, le Président de Russie a démontré que l’on peut très bien comptabiliser en yuan sans passer par le dollar. Si le plan de Poutine marche, le retournement de la situation serait de 180 degrés. Privés de leur pouvoir financier, les Américains s’en trouveraient déficitaires et sans argument militaire, face à une Russie qui sait très bien se défendre.

Comme toujours, lorsque les enjeux sont tellement cruciaux, les canons commencent à tonner. Et c’est bien ce qui est en train de se passer sans que l’on puisse arrêter le train parce que le frein est actionné depuis longtemps – l’ennui seulement est qu’il ne marche plus ».

Alexandre Artamonov, Novorussia Today, le 31 octobre 2015

Rappels :

Où vont la Syrie et le Moyen-Orient ? (Aymeric Chauprade)

Ukraine, Syrie, Venezuela : cherchez le gaz

Qu’ont en commun les guerres en Ukraine, à Gaza, en Irak, en Syrie et en Libye ?

Comprendre la géopolitique de la troisième guerre mondiale

 

war-on-russia

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour La Russie et la Syrie : ultima ratio regis (A. Artamonov)

  1. zorba44 dit :

    @Abbroz60 vérifie l’étanchéité de ton bunker et le bon fonctionnement du système de ventilation-filtration. C’est le moment d’installer des lits superposés, de faire l’inventaire de la nourriture et du pinard. Pour le reste B en bonne pro aura préparé toutes les éventualités médicales…
    Autre conseil: gare les voitures un peu loin de la maison – mieux vaut éviter l’explosion d’un réservoir dans le garage de la maison…
    Bises

    Jean

  2. Robbie dit :

    http://www.45enord.ca/2015/11/mer-de-chine-du-sud-larmee-americaine-operera-partout-ou-le-droit-international-le-permet/

    Avec ce qui se passe en ce moment en mer de chine méridionale entre les yankees et les chinois il y a effectivement de quoi s’inquieter.

  3. Amha, Vlad. Devrait rattacher la Ruble au Gold, et faire un Corner du genre des frères Hunt sur le Silver, cela stopperai les attaques sur la monnaie russe.
    (Vladimir et le Président chinois) vs The BANK$T€R$
    🐼🐻

  4. Dom le Dodo dit :

    … J’ai toujours reve d’un Mc Cain, cuit au four… avant d’etre dissous dans du Coca Cola…, mais c’est utopique de ma part!

  5. Dom le Dodo dit :

    « Plan Nabucco », et qui fait le choeur des esclaves?

  6. Alcide dit :

    C’est bien possible, en effet dès à présent:
    US/Russia Military Movements Signal War In Syria Soon?
    By Brandon Turbeville

    Over the last few years, the world has witnessed the gradual positioning on the Grand Chessboard by the United States, NATO, and Russian forces in the Middle East, most notably in Syria. The aggressive push by the U.S. to overthrow Assad and destroy a Syrian government capable of resisting the will of the Anglo-American powers resulted in a defensive Russian response that soon morphed into an out-maneuvering of Washington on the Syrian front. However, the West is not ready to take its ball and go home just yet and it has now mounted yet another escalation in Syria.
    Suite:
    http://www.activistpost.com/2015/11/usrussia-military-movements-signal-war-in-syria-soon.html

    Dans ce contexte explosif , dans lequel nous avons tout à perdre à soutenir les actions illégales et improductives des US, le caniche rothschildien envoie notre fleuron au casse pipe.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151105/1019322790/france-porte-avions-Charles-de-Gaulle-Syrie-ei.html

    Un peu de patience et notre cacochyme en charge des affaires étrangères nous expliquera tout :

    http://www.francetvinfo.fr/politique/video-laurent-fabius-victime-d-un-bref-malaise-a-prague_1054645.html

    Avec ça , la France brille dans le monde, les Charlie peuvent être fiers.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s