Ponction des comptes en cas de crise bancaire : aux Etats-Unis aussi ! (Ph. Herlin)

crise-bancaire-comptes-ponction

« Nous le savons, depuis le 1er janvier dans tous les pays de l’Union européenne, une banque en situation de faillite pourra ponctionner les comptes de ses clients afin de se renflouer. La directive BRRD (Bank Recovery and Resolution Directive) est désormais entrée en vigueur, un scandale que nous dénonçons ici depuis 2013. Malheureusement, cette idée – qui n’est rien d’autre qu’un vol légalisé – semble avoir du succès : elle sera sans doute bientôt mise en œuvre en Suisse. Si même la Suisse s’y met…

Et attention ce n’est pas fini : il semble que les Etats-Unis s’engagent sur la même voie ! Le 30 novembre dernier, la banque centrale américaine a pris une décision de la première importance, mais dont les médias ont peu parlé : elle a édicté une nouvelle loi qui supprime un de ses mandats originaux de 1913, celui d’être le prêteur de dernier ressort des banques, GoldBroker vous l’avait signalé. Désormais, comme l’explique CNN, « en fonction de cette nouvelle règle, les banques qui font faillite – ou semblent être en faillite – ne peuvent en aucun cas recevoir de prêts d’urgence de la Fed. »

Mais alors, comment les banques américaines feront-elles en cas de pertes majeures mettant en cause leur existence ? Justement, il ne reste plus beaucoup de possibilités, il n’en reste même qu’une : ponctionner les comptes des clients. C’est précisément ce qui inquiète le blog The Economic Collapse : « Fondamentalement, ce qui arrive, c’est que la responsabilité a été transférée des acteurs bancaires à la banque elle-même pour maintenir sa solvabilité. […] Et si leurs «avoirs» [des créanciers et des actionnaires] ne sont pas assez importants pour sauver la banque, ceux qui détiennent des comptes bancaires privés (les déposants) seront ponctionnés comme nous l’avons déjà vu à Chypre. » Selon The Examiner : « Avec le Dodd-Frank Banking Reform Act, qui permet maintenant aux banques de ré-hypothéquer l’argent et les comptes de leurs propres clients dans le cas d’une crise de liquidité, […] c’est maintenant le public qui fournira les fonds pour sauver les banques lors des futures crises. » D’autant que désormais – scandale supplémentaire – les produits dérivés que détiennent les banques deviennent prioritaires sur les comptes des clients : « En principe, les déposants sont les premiers créanciers d’une banque. Cependant, cela a changé avec le Bankruptcy Act de 2005, qui modifia le statut des dérivés en créances senior donc prioritaire. » (GoldBroker via Web of Bebt Blog).

Europe, Etats-Unis, on parie que la Japon va s’y mettre, si ce n’est déjà fait ? Puis la Chine ? Les pays émergents ne devraient pas manquer de reprendre cette excellente idée… C’est dans la logique des choses, enfin la logique étatique surtout : les Etats sont surendettés, ils ne peuvent plus, comme en 2008, lever plusieurs centaines de milliards pour faire face à une crise financière. D’un autre côté, ils n’ont pas le courage de réformer en profondeur le secteur bancaire (séparation banque de dépôt/banque d’affaire, nette élévation des fonds propres, faire la vérité sur les produits dérivés). Mais ils savent qu’une crise surviendra un jour ou l’autre, les programmes d’assouplissement quantitatif des banques centrales ont généré des bulles mais pas de croissance réelle, le réveil sera douloureux. Aux épargnants de payer, voici la solution ! »

Philippe Herlin, Goldbroker.fr, le 7 janvier 2016

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Ponction des comptes en cas de crise bancaire : aux Etats-Unis aussi ! (Ph. Herlin)

  1. zorba44 dit :

    Si les mougeons n’ont pas encore compris (depuis le temps qu’on les prévient)…la claque va être brutale !

    Jean LENOIR

  2. armando dit :

    la claque doit etre plus que brutal, vu la létargie dans laquel est plongée le bon peuple.

  3. José dit :

    Bonjour Olivier,
    Le diktat du bail-in des créanciers seniors a été avancé de deux ans – initialement prévu au 1-1-2018 -, ce qui est tout aussi LOUCHE que les mécanismes prévus http://www.agefi.fr/articles/les-vingt-huit-enterinent-le-bail-in-des-creanciers-seniors-des-2016-1299386.html . Avez-vous des éclaircissements sur le sujet, si le contenu de l’article qui a deux ans est encore d’actualité? Merci.

  4. cesar tichot dit :

    si le plancher de ponction est mis à 100.000€ toutes les personnes avisées vont limités leur dépot à moins de 100.000€ sur leur compte. De plus la surveillance des banques , pour contrôler leur solidité et leur risque de faillite sera regardée de près. Il est a craindre une communication totalement mensongère et rassurante qui va s’établir pour éviter les mouvements de panique . Le jour où une banque va mettre en pratique cette ponction, tous les déposants vont retirer leur argent rapidement . Cela accentuera la faillite totale

    • 1/ Le seuil de 100.000 euros est un leurre : il a de fortes chances d’être révisé à la baisse, suivant les nécessités
      2/ Il est possible que la ponction soit faite sur les comptes de l’ensemble des banques, en une seule opération qui serait dite « exceptionnelle »… ce serait beaucoup plus simple et permettrait un reset global comme évoqué par le FMI.
      A ce stade il est difficile de prévoir ce qui va se passer réellement, sinon que les immenses pertes des banques devront être en partie épongées par les déposants/épargnants.
      Et que tout est fait pour rendre de plus en plus difficiles les retraits d’argent…

      • zorba44 dit :

        Exact Olivier, les retraits d’argent au DAB, même en Nouvelle-Zélande, sont passés de 2000 $ à 800 $ (environ 500 €) il y a quelques jours – sans tambour ni trompette …mais par expérience personnelle du signataire, lors de retraits.

        …Probablement on dirait ici que c’est pour des raisons de sécurité, pour éviter d’avoir à recharger la machine trop souvent. Le signataire est à peu près sûr que le prélèvement fixe de retrait n’aura pas été abaissé ! …à voir au prochain relevé.

        Jean LENOIR

      • xavib dit :

        Bientôt il n’y aura plus de cash… comme ça plus de retraits possibles !

      • Trend dit :

        Le seuil de 100.000 € ne dépend du contenu fonds de garantie.sur lequel cette somme va être ponctionnée. Le fond de garantie est alimenté par les cotisations obligatoires des banques. Soit environs 1 à 2 milliards pour tout le secteur bancaire français, d’environs 200 à 300 millions pour la Belgique, silence complet pour le Luxembourg. En réalité , cet indicateur est très important , tellement important que depuis l’affaire Dexia (faillite et nationalisation) il est impossible de connaître le montant réel du fond de garantie.Exemple , en Belgique le montant était publié sur le site de la banque nationale et ce fond était d’enirons 1,2 milliards d’euro avant la faillite de Dexia , faillite qui a coûté environs 96 milliards d’euro au contribuable belge,luxembourgeois . Mais alors vu que ces fonds sont vides qui va payer ? Vous avez deviné.. les clients et pas l’état, pourquoi ?
        L’actif des banques banques en France est de plus de 400 % du PIB, donc faut pas rever….
        Cerise pour les luxembourgeois, l’actif des banques est de 2100 % du PIB……. on parle même de 3000 %. J’aimerais pas être déposant dans une banque au Luxembourg.

        Peut-être la Bank of New York, Banque de berne, ou du coté de Singapour ?
        Ou placer son épargne dans un coffre dans une banque, je vis mal une banque percer ses coffres pour voler ses clients!! N’oublions pas un coffre loué est une propriété privée!

  5. Alcide dit :

    Le Nain des Carpates , un homme du système bancaire rothshildien :

    … D’après les révélations trouvées dans les lettres de Hillary Clinton déclassifiées le 31 décembre, le prétexte réel de l’intervention en Libye était l’or qui aurait pu empêcher les plans de Nicolas Sarkozy de répandre son influence dans la région.

    La correspondance de l’ancienne secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a montré qu’en 2011, Mouammar Kadhafi possédait de 143 tons d’or et de 143 tons d’argent sur la base desquels il voudrait créer une nouvelle monnaie principale pour l’Afrique et donner aux pays francophones africains «une alternative au Franc français».

    «L’or avait été gagné avant la révolte actuelle et devait être utilisé pour la création d’une monnaie panafricaine basée sur le Dinar libyen», lit-on dans le courriel de Hillary Clinton…
    La preuve:

    La suite:
    https://francais.rt.com/france/13476-hillary-clinton-intervention-france-libye

    Le système Mammon est très simple , il suffit d’obtenir par les politiciens corrompus le contrôle de la monnaie , l’exclusivité de sa création à partir de rien et d’en obtenir intérêt lors de sa distribution sous forme d’acquisition de bons correspondants à des emprunts d’état ou de crédit à la plèbe.

    Bien évidemment , une monnaie saine et publique qui serait un outil bénéfique pour les peuples quel qu’en soient leur croyance est incompatible avec l’arnaque monétaire actuellement pratiquée qui ne profite qu’aux banquiers ultimes et accessoirement à leurs larbins que l’on nomme « élites « .

    Pour que le système actuel se perpétue et permette la grasse distribution de prébendes à des incapables , les salauds ordinaires se sont transformés en assassins , en génocidaires.

    Les abrutis utiles vont encore hurler à la théorie du complot .

    NB
    Tous mes vœux à Olivier et à ses nombreux lecteurs.

  6. Nanker dit :

    « 1/ Le seuil de 100.000 euros est un leurre : il a de fortes chances d’être révisé à la baisse, suivant les nécessités »

    Absolument! Je pense que le seuil à partir duquel les déposants seront mis à contribution sera ramené à 10000 Euros ce qui permettra à Macron et Sapin de ratisser plus large.

    Sinon j’ai une petite idée qui mériterait peut-être d’être approfondie… Est-ce que les établissements de finance solidaire (et leurs déposants) seront mis à contribution en cas de « bail-in »? La question mérite d’être posée vu que ces établissements ne possèdent pas de licence bancaire et qu’elles ne devraient pas être soumises aux règles imposées aux (ou imposées par les?) banques « classiques » cad mafieuses.

    Autrement dit en ouvrant un compte à « La Nef » pourrait-on préserver son épargne en échappant au racket du bail-in?
    https://www.lanef.com/

    • Trouboul dit :

      Malheureusement oui. Après pas mal de recherches, je viens d’en voir la confirmation dans le compte rendu des questions de l’AG de la Nef d’avril 2016.
      Fais chier… A croire que si quelques organismes financiers « éthiques » peuvent exister, c’est qu’ils ne remettent peut-être pas fondamentalement en cause ce système de merde. Ils ne représentent donc pas une menace pour le système banquier mondial, ce qui les a autorisé à exister. Fuck off, tout est vraiment noyauté bordel!
      https://www.lanef.com/wp-content/uploads/2015/04/FAQ-AG-12avril2016.pdf

  7. Ping : Ponction des comptes en cas de crise bancaire : aux Etats-Unis aussi ! (Ph. Herlin) Actualités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s