Allemagne : Angela Merkel au bord de la dépression nerveuse ?

angela-merkel-depression-nerveuse

« La chancelière allemande montre plusieurs symptômes typiques d’une personne dépressive, d’après le célèbre psychanalyste allemand Hans-Joachim Maaz.

Excès de narcissisme, politique irrationnelle sur la question des migrants, perte de contact avec la réalité… Le constat du psychanalyste Hans-Joachim Maaz est sans appel: la chancelière allemande présente tous les symptômes d’une dépression nerveuse, selon lui. « Merkel souffre, comme beaucoup de puissants, d’un orgueil qui, entre-temps, l’a rendue imperméable à la critique », déplore le psychologue, qui suit la carrière politique d’Angela Merkel depuis plusieurs années, interrogé par le Huffington Post allemand.

Il estime que la politique de la chancelière est « complètement irrationnelle ». Selon Hans-Joachim Maaz, la chancelière fait davantage des choix « émotionnels » afin d’obtenir l’assentiment du plus grand nombre, au lieu de prendre des décisions rationnelles, évoquant notamment l’arrêt des centrales nucléaires allemandes après la catastrophe de Fukushima.

Chute de popularité

Son comportement « de plus en plus intraitable » atteste selon lui du fait qu’elle a perdu pied. Hans-Joachim Maaz compare ainsi le comportement d’Angela Merkel à celui d’une célébrité. « Cela commence par la solitude, puis l’alcool et enfin la dépression. » Le psychanalyste va même plus loin et se dit convaincu de l’imminence d’un effondrement psychologique. Il affirme également que son comportement narcissique est « dangereux pour l’Allemagne ».

Si la chancelière allemande n’a toujours pas craqué, c’est parce qu’elle a jusqu’ici bénéficié d’une popularité très importante, analyse le psychanalyste. Mais ce soutien est aujourd’hui remis en cause. Quarante pour cent des Allemands réclament le départ d’Angela Merkel, qu’ils jugent responsable d’une mauvaise politique d’accueil des réfugiés, notamment après la révélation d’agressions sexuelles massives la nuit du nouvel an, à Cologne, mais aussi dans d’autres régions du pays. L’Allemagne a accueilli plus d’1,1 million de migrants sur le total de l’année 2015″.

Le Point.fr, le 29 janvier 2016 (Merci à Bruno)

N.B. Angela Merkel commence peut-être simplement à ressentir tout le poids de ce qu’elle est en train de faire subir à son pays et à l’Europe… Un très lourd sentiment de culpabilité l’aurait-il envahie ? OD

Rappels :

En quelques heures, Angela Merkel vient de prendre la responsabilité historique de détruire définitivement une Allemagne millénaire

Nouveau scandale : Les services de renseignement allemands ont espionné massivement pour le compte des Américains

[Espionnage, suite] Merkel est-elle un atout maître pour la CIA ? (F. Cunningham)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Allemagne : Angela Merkel au bord de la dépression nerveuse ?

  1. Geraldine dit :

    Avec les années tout individu, même le plus cynique (et peut-être Merkel n’est-elle pas la plus cynique) voit s’approcher la fin… et regardant dans le rétroviseur, est pris de remords quand sa vie n’a été que trahisons.

  2. Saubadine Franck dit :

    Ah si l’oligarchie française pouvait avoir les même remords……

  3. Ping : Allemagne : Angela Merkel au bord de la dépression nerveuse ? « FNACAB

  4. Ping : Allemagne : Angela Merkel au bord de la dépression nerveuse ? Actualités

  5. xavib dit :

    Le psy a bien vu le problème, cette femme est complètement irrationnelle: voilà que maintenant elle déclare que les migrants devront retourner chez eux une fois la paix revenue dans leur pays.!

    « Les migrants en provenance du Proche-Orient reçoivent un statut de réfugié temporaire en Allemagne, et quand les conflits armés dans leurs pays seront achevés ils devront rentrer chez eux, a déclaré samedi la chancelière allemande Angela Merkel lors d’une réunion de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU) dans le land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale (nord). »

    http://fr.sputniknews.com/international/20160130/1021342515/migrants-doivent-rentrer-chez-eux.html

    • brunoarf dit :

      Angela Merkel a perdu pied.

      Elle continue de vivre dans un monde de bisounours, dans lequel les 1,1 million de migrants retourneraient bien gentiment en Syrie et en Irak :

      « Nous nous attendons à ce que, quand la paix sera revenue en Syrie, quand l’Etat islamique sera vaincu en Irak, ils retournent dans leur pays d’origine, munis du savoir qu’ils auront acquis chez nous. »

      Mais oui, bien sûr.

      Un déni de réalité.

      Un refus d’accepter le monde réel.

      Un refus de vivre dans le monde réel.

      Un acharnement à rester dans le monde des bisounours.

      C’est grave, docteur ?

    • Si c’est comme Valls annonçant que l’état d’urgence ne sera levé qu’après la défaite de l’Etat islamique, on peut avoir quelques doutes sur le fait que les migrants rentreront un jour chez eux…

  6. Justy dit :

    Si désormais les migrants devront un jour rentrer chez eux, Merkel doit interdire à la police de sévir contre ces chers chérubins quand ils violent.Les Allemands sont trop paresseux pour faire des enfants.Merkel,très stratège,a trouvé le moyen pour financer les futures retraites.Les réfugiés ne sont invités par la chancelière que pour faire des enfants.

  7. Nanker dit :

    Elle voulait rester comme la plus grande personnalité politique allemande de l’après-guerre et avec cette affaire de migrants elle se rend compte qu’elle va finir dans les poubelles de l’Histoire. En cela elle partagera le destin de son maître et marionnettiste : Barack Obama.

    Par contre je suis sûr que dans 70 ans on parlera de Poutine comme nous aujourd’hui nous parlons de Churchill et de Gaulle : des hommes à l’envergure exceptionnelle, des résistants et des visionnaires ayant su combattre le fascisme de leur époque.

    Et la postérité d’Hollande dans tout ça? Ben… vous vous souvenez d’Albert Lebrun, vous? 😆

    • matbee dit :

      D’accord avec vous Nanker mais pas sur Churchill, cet agent des Illuminati qui sacrifia volontairement des centaines de milliers de civils… par exemple lors de l’horrible destruction de Dresde, une véritable boucherie sans aucune justification ni enjeu militaire : bombes à fragmentation, bombes au phosphore, en vagues incessantes conçues pour déclencher une « tornade de feu » et massacrer un maximum de victimes, dont des dizaines de milliers d’Allemands de l’Est qui s’étaient réfugiés dans la ville face à l’avancée de l’Armée Rouge.

      Ce fut pareil à Hambourg, à Cologne… des crimes contre l’humanité parmi les plus abominables.

      Je vous invite à passer en revue ses exploits: ce Churchill fut une ordure.

  8. Nanker dit :

    « ce Churchill fut une ordure »
    C’est vrai qu’il était partisan de solutions définitives, avec les Indiens, avec les anarchistes anglais mais il a eu le mérite de voir dès le milieu des années 30 que le véritable danger pour le monde était Hitler et pas Staline.
    Position courageuse si l’on sait que la quasi-intégralité de l’intelligentsia anglo-américaine était FEROCEMENT pro-hitlérienne et comptait sur le caporal de Bohème pour éradiquer la « peste bolchévique ».

    Pour revenir aux solutions définitives, Churchill avait prévu à la fin de la guerre de faire fusiller tous les S.S. survivants. Il était facile de les débusquer parmi les soldats prisonniers car ils avaient un tatouage sous l’aisselle (correspondant à leur groupe sanguin).
    Un plan que les Américains firent avorter, l’Oncle Sam ayant besoin de gens motivés en Europe pour lancer la guerre contre le communisme…

    • matbee dit :

      Hitler et Staline étaient les deux faces d’une même médaille illuminatie, comme le capitalisme et le communisme.

      Les guerres mondiales et leurs deux camps en apparence opposés sont financés par les mêmes Maîtres, ceux qui ont la haute main sur la finance mondiale.

  9. zorba44 dit :

    La dépression de l’ange n’est qu’une dépression qui ne prend pas en compte ce que suscite sa politique qui déprime profondément la population allemande.
    …Et quand les allemands ne veulent plus suivre, c’est une lame inverse qui se prépare. Que sera le devenir de l’après Merkel, Merkel qui rejoindra les poubelles de l’Histoire.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s