Christine Lagarde : « Plus le monde va mal, mieux c’est pour le FMI »

christine-lagarde-fmi

Il n’y a pas que le FMI. Toutes les institutions mondialistes prospèrent sur la misère des peuples, que ce soit par la spirale de l’endettement ou la “crise des migrants”… Lisez aussi, à propos de la manipulation cynique des événements par les élites politico-financières : La Grèce veut des explications du FMI qui prévoit la faillite du pays d’ici juillet, selon WikileaksOD

« Quand nous avions écrit voilà quelques années, sur la base des transcriptions de Wikileaks, que le gouvernement grec avait compris « qu’il y avait eu une tentative symptomatique de la part du FMI de faire chanter Athènes, la menaçant d’un possible blocage total du crédit pour l’obliger à céder sur la baisse des retraites que le gouvernement grec refusait d’approuver », l’article avait immédiatement fait le tour du monde. Même s’il n’est toujours pas prouvé que le FMI a bien proféré ces menaces implicites, la chose surprenante est de voir qu’autant de gens s’étonnent que le FMI puisse s’abaisser à ce point, même en considérant ses propres « standards », et puisse utiliser un pays de 11 millions d’habitants  comme objet de recherches sur lequel… il peut mener ses expériences politiques. Pourquoi autant d’étonnement ?

Voici la transcription d’une interview donnée en 2012 par Christine Lagarde à la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie, où l’on entend la présidente du FMI admettre que le Fonds monétaire international prospère dans les périodes où le monde « va mal » et que pour considérer l’action du FMI comme soutenable, ce fonds se devait d’être très proche de sa clientèle de base. »

Elle a ajouté que « lorsque le monde va bien et qu’il y a des années de croissance » comme cela est advenu en 2006-2007, ces années-là sont dures pour le FMI, « financièrement, mais pas seulement. »

Il va de soi que la seule prérogative de Christine Lagarde, en tant que Directrice générale du Fonds monétaire international, est de s’assurer que « le FMI aille bien ».

L’interview se conclut sur ces mots : « Nous devons être en mesure d’inventer et de nous réinventer de plusieurs façons. » Et il se trouve que l’une de ces façons de se « réinventer » face à « un client » a été enregistrée par vidéo. En voici la partie la plus intéressante :

Knowledge@Wharton : Parmi les nombreuses choses que vous faites, qu’est-ce qui vous passionne le plus ? Que voudriez-vous vraiment voir se produire ? Il peut s’agir aussi d’une petite chose, pas nécessairement de quelque chose d’important. Qu’est-ce qui anime véritablement votre coeur ?

Ch. Lagarde : C’est assez compliqué. Je crois que c’est une chose importante… que c’est ma toute première préoccupation. Voyez-vous, cette institution est vraiment fascinante, car elle est complètement à contre-courant : « Quand le monde qui tourne autour du FMI va mal, nous, nous allons bien. C’est dans ces périodes que nous commençons à devenir particulièrement actifs, car nous prêtons de l’argent et nous gagnons sur les intérêts, et toutes les autres charges, et c’est là que notre institution prospère, qu’elle se porte bien.

À l’inverse, lorsque les choses vont bien dans le monde, et il y a comme cela des années de croissance comme cela s’est produit dans les années 2006 – 2007, là les choses vont moins bien pour le FMI, et pas seulement du point de vue financier.

Lire la suite sur ilFattoQuotidiano.fr

(Source : ZeroHedge)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Christine Lagarde : « Plus le monde va mal, mieux c’est pour le FMI »

  1. Ping : Christine Lagarde : « Plus le monde va mal, mieux c’est pour le FMI » |

  2. parabellum666 dit :

    Si problème avec l’image du lien précédent :

  3. Ping : Christine Lagarde : « Plus le monde va mal, mieux c’est pour le FMI » | Le Blog de la Résistance

  4. Alexandre dit :

    Comme dit le proverbe : « Le malheur des uns fait le bonheur des autres »

  5. ratuma dit :

    http://www.reuters.com/article/us-soros-wedding-idUSBRE98J0XZ20130922

    lisez bien – qui assistait au Mariage de soros (il a la santé le vieux 83 – 42)

    • zorba44 dit :

      Pas question d’accepter une discrimination sur les questions d’âge puisque le signataire bat Soros à plates coutures quant à la différence d’age dans le couple ! …et qu’il y a 43 ans d’écart entre son aîné et sa petite dernière !….

      D’ici à ce que Georges se mette à pouponner !!!

      Jean LENOIR

    • Geraldine dit :

      « Cet homme d’affaires, spécialisé aujourd’hui dans le conseil en patrimoine et la défiscalisation… »

      Ah ben oui la défiscalisation, tu penses ! avec Cricri qui ne paie pas d’impôts sur son traitement du FMI, tu parles qu’ils sont faits pour s’entendre…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s