Voyage au bout de la Nuit debout (G. O’Colmain)

En complément de « Nuit debout », un mouvement à dormir debout… En fait de “convergence des luttes”, ces occupations de la voie publique faussement spontanées offrent le spectacle classique de l’alliance libérale-libertaire des gauchistes bobos et des mondialistes. Un fascisme sans frontières qui profite toujours aux mêmes… OD

voyage-au-bout-de-la-nuit-debout

« Le journaliste irlandais Gearoid O’Colmain s’est rendu place de la République à Paris pour y voir le mouvement « Nuit Debout ». À sa grande déception, ce que l’on présente comme une prise de parole citoyenne n’était qu’un rassemblement gauchiste. Ici, loin de voir dans le capitalisme « le stade suprême de l’impérialisme », on déplore les mensonges d’un grand patron, mais on ignore la financiarisation de l’économie et l’on célèbre les coups d’État maquillés du « printemps arabe ».

« Dans son roman Voyage au Bout de la Nuit, Louis-Ferdinand Céline décrivait de manière provocante les soldats qui sont morts durant la Première Guerre mondiale comme des « idiots ». L’écrivain français faisait référence au fait que ces soldats avaient donné leur vie pour une cause qui n’était pas la leur — le massacre futile des pauvres pour le bénéfice des riches. Au long des nombreuses et pertinentes réflexions du livre sur la condition humaine, Céline note combien, dans la modernité, la rue en est venue à constituer le lieu des rêves. « Que fait-on dans la rue, le plus souvent ? On rêve. C’est un des lieux les plus méditatifs de notre époque, c’est notre sanctuaire moderne, la rue ».

Depuis que le gouvernement français a récemment introduit une législation réformant le droit du travail, un nouveau mouvement social « spontané » et sans leadership a pris racine à travers les villes de France — le mouvement Nuit Debout. Comme le suggère son titre, ce mouvement social se déroule pendant la nuit, et l’un de ses slogans est « Rêve Général ! » — un jeu de mots sur le terme « grève générale ». Donc, plutôt que d’appeler à une grève générale afin d’amener le gouvernement à genoux, les activistes appellent à rêver dans les rues !

Le mouvement a pris son envol après la sortie le 23 février du film du journaliste François Ruffin Merci Patron !, un film qui critique la ploutocratie française.

Bien que le film fasse la critique de l’avarice du capitalisme contemporain, il ne traite pas de la relation entre le capitalisme monopolistique, les guerres étrangères de conquête au service de l’accumulation de capital, la lutte des classes et la désinformation médiatique massive.

Le film de Ruffin n’expose pas non plus la complicité de toutes les officines médiatiques françaises dans des crimes de guerre et de génocide au Moyen-Orient et à travers l’Afrique, par la dissémination de mensonges et de désinformation sur le rôle de l’impérialisme occidental dans ces conflits. Il n’y a pas d’évocation du fait que la raison pour laquelle le président de Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo s’était fait kidnapper par les forces spéciales françaises en 2010 — son pays bombardé et son image démolie — tenait au fait qu’il avait défié le puissant Club de Paris, le cercle de banquiers français qui contrôlent l’argent de la néo-colonie africaine ; Gbagbo avait proposé que la Côte d’Ivoire imprime son propre argent — un geste courageux qui aurait permis à ce pays riche en ressources de construire sa propre base industrielle, indépendamment d’intérêts coloniaux.

Malgré le fait qu’il se trouve un stand sur la Place de la République affirmant exposer le rôle nuisible de la politique française en Afrique, il n’y a pas de réelles informations sur ce qu’est ce rôle, et aucun des intellectuels pan-africanistes ayant écrit sur le sujet n’a été invité à s’exprimer et à vendre ses livres. Le mouvement Nuit Debout est majoritairement blanc, et de la classe moyenne.

Le film de Ruffin échoue également à démontrer comment les patrons français des industries céréalières ont fricoté avec le terrorisme contre le peuple de Libye quand ils ont secrètement rencontré des traîtres libyens à Paris en novembre 2010, afin d’organiser le bombardement et la destruction du pays le plus riche et le plus démocratique d’Afrique.

La classe dirigeante française n’est pas seulement coupable de la destruction de siècles d’acquis sociaux des travailleurs français, ils sont complices de génocide et de crimes contre l’humanité. Alors pourquoi Ruffin n’en parle-t-il pas ?

Ruffin écrit pour des publications « gauchistes » qui ont soutenu les « rebelles » appuyés par l’Otan en Libye — des rebelles qui étaient en réalité des terroristes d’al-Qaïda au service de l’Otan. En 2011, le mensuel « de gauche » Le Monde diplomatique a publié un article sur la Libye affirmant qu’il n’y avait aucun doute sur la « brutalité du régime », en dépit du fait que tous les crimes imputés au colonel Kadhafi aient été perpétrés par les « rebelles » takfiristes.

Ruffin et les publications malhonnêtes pour lesquelles il écrit sont tous complices du génocide commis par l’Otan contre les peuples des états de l’Hémisphère Sud, du Moyen-Orient et de l’Afrique à l’Amérique latine.

Non, aucune de ces réalités inconfortables n’est décrite dans l’anti-capitalisme de Ruffin. En lieu et place, nous avons des slogans d’extrême gauche, de l’ironie de petit bourgeois et l’occupation écervelée d’une place publique par des jeunes, qui n’ont ni l’éducation ni l’expérience nécessaires pour comprendre les raisons structurelles et les implications profondes de la réforme du travail qu’ils affirment rejeter.

Le mouvement Nuit Debout n’est assurément pas spontané, il ne vient pas non plus de la base et n’est pas sans leadership, ainsi que le prétendent tellement d’observateurs.

Au contraire, il est le résultat de décennies d’analyse politique attentive de la part d’idéologues impériaux étasuniens. Depuis la dissolution non-démocratique de l’URSS en 1991, les États-Unis ont perfectionné une technique de changement de régime communément dénommée comme celle des « révolutions colorées ». La stratégie comprend la cooptation de slogans et de symboles gauchistes pour servir un programme de droite. Lénine et le parti bolchévique avaient plusieurs fois dénoncé Léon Trotsky pour l’utilisation de cette technique contre-révolutionnaire avant comme après la Révolution d’Octobre. C’est désormais devenu l’outil standard de la politique étrangère US.

La manipulation de la naïveté et de la rébellion de la jeunesse dans le but de renverser un gouvernement hostile aux intérêts US, ou la création d’un mouvement d’opposition « de gauche » dans les pays impérialistes conçu pour étouffer toute opposition réelle – c’est une stratégie que tout aspirant activiste a besoin d’étudier s’il espère s’engager dans des mouvements capables de réel changement social, politique et économique.

Le mouvement Nuit Debout est dirigé par des petits-bourgeois-Bohème qui ne comprennent pas ou peu le capitalisme contemporain. Le mouvement est organisé selon les mêmes principes que les révoltions colorées appuyées par les USA en Europe de l’Est et pendant le « Printemps arabe » — des slogans vides de sens, des jeux de mots stupides et un infantilisme politique. Bien que nous ne puissions pas encore le prouver, l’usage du poing fermé comme logo du mouvement couplé à celui de slogans débiles rappelle très fortement les stratégies et tactiques de CANVAS, le Center for Applied Non-Violent Actions and Strategies [Centre pour les Actions et Stratégies Non-Violentes Appliquées, NdT], une organisation de formation de la jeunesse proche de la CIA.

La classe dirigeante française a de toute évidence passé plus de temps à lire Marx que leurs prétendus adversaires. Car les alliés objectifs du capitalisme monopolistique en Europe aujourd’hui sont les gens comme François Ruffin et l’autre idéologue éminent de la bourgeoisie gauchiste dans ce mouvement, Frédéric Lordon — qui tous les deux camouflent la nature réactionnaire de leur pseudo-anticapitalisme ou, pour être plus précis, leur « anti-néolibéralisme », avec un mélange de sémantique alambiquée, d’attitude pseudo-intellectuelle et de slogans d’extrême gauche.

Il y a des milliers d’authentiques organisations issues de la base populaire en France, et ils obtiennent une grande part de leurs informations de médias indépendants comme Meta TV, le Cercle des Volontaires, le Réseau Voltaire et beaucoup d’autres. Une réelle analyse du capitalisme est fournie par des organisations communistes telles que l’OCF et l’URCF. Une critique bourgeoise cohérente de l’impérialisme français et européen est fournie par le parti politique UPR.

Les activistes de Nuit Debout parlent d’une « convergence des luttes » alors que des journalistes et des activistes provenant de ces organisations véritablement issues du peuple ont été escortés sous la contrainte hors de la Place de la République et dénoncés comme étant des « fascistes ». Les Antifas sont une organisation qui prétend combattre le fascisme mais passe le plus clair de son temps à attaquer tous les activistes authentiquement anti-impérialistes en souillant leur nom avec l’étiquette « fasciste ».

Les Antifas ont encore été actifs dans le mouvement Nuit Debout où de réels anti-impérialistes français tels que Sylvain Baron ont été forcés de quitter la Place ».

Lire la suite de l’article sur Voltairenet.org

Rappel :

[Francis Cousin] Immigration, terrorisme, destruction de la Syrie : le chaos organisé par et pour le capital

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Voyage au bout de la Nuit debout (G. O’Colmain)

  1. Geraldine dit :

    Idiots utiles… qui stérilisent l’opposition, la vraie !!! et laissent le champ libre aux puissants qui nous vampirisent.

  2. luomo dit :

    Les djeuns d’aujourd’hui sont complètement rêveurs, désorganisés, individualistes, des fumeurs de joints atomisés quoi… je vois pas sur quoi peut déboucher ce bordel ambiant.

    Comme le fait remarquer Todd (qui se trompe souvent politiquement mais bon) : « Pas de révolution sans organisation ! »

    -« Dans ce mouvement, il y a comme un refus de l’organisation…

    E.T. : C’est le drame de cette jeunesse : c’est nous, en pire. Les soixante-huitards ont découvert les joies de l’individualisme, mais ils avaient derrière eux, dans leur famille, une solide formation dans des collectifs : le Parti communiste, l’Eglise, les syndicats. Là, ces générations sont nées individualistes, ce sont des soixante-huitards au carré, quasiment ontologiques. Il n’y a même pas le souvenir de ces collectifs forts. Et la volonté de ne pas s’organiser est presque élevée au rang de religion.
    Mais c’est terrible parce que s’ils savaient, s’ils savaient à quel point les mecs en face d’eux, les patrons, l’Etat, le Parti socialiste, les banques sont organisés. Ce sont des machines. Et moi qui suis plutôt modéré, keynésien, pour un capitalisme apprivoisé, je me souviens de la leçon de Lénine : « Pas de révolution sans organisation » !

    http://www.fakirpresse.info/emmanuel-todd-nuit-debout-contre-le-grand-vide

    • LA Confidential dit :

      Todd est le même quidam qui a récemment fait l’apologie de l’inventivité séculaire allemande en matière d’immigration et d’importation du travail (il fallait le faire ! Pas rancunier le gus), à charge pour la France d’en prendre de la graine sous peine de sortir de l’histoire.
      C’est ce qui le chagrine dans notre foutu pays. Il le sent moins motivé pour réaliser le grand projet qui l’illumine et l’obsède : le majestueux rendez-vous synthétique et fusionnel des structures familiales sans distinction de race et de culture.
      On le sent alors nostalgique de la gauche de la gôche de sa jeunesse, celle qui a su si bien par la suite poser les fondations de ce beau projet dans toute l’Europe grâce à son sens de l’organisation et de l’entrisme.
      Avec les fumeurs de pétard déglingués jaillis du ventre de la précédente, cela va pas le faire. Les mecs, tout juste bons à servir de Section d’Assaut utile dans la rue quand le besoin s’en fera sentir. Par exemple à l’occasion du prochain score fleuve de la mère Le Pen aux présidentielles.
      Todd, dégoûté, fera alors ce qu’il a toujours su faire en politique ; se retirer dans sa tour d’ivoire, digne et sympa à la fois.
      Ce type est frappé du syndrome bien français du mandarinat. Sous prétexte d’être l’un des meilleurs chercheurs au monde dans sa partie, il se sent autorisé à ramener sa fraise sur tout et rien (il faut dire que les médias sont demandeurs) alors qu’il a moins de sens politique que ma grand-mère.

      • On se souvient tous de son « pari pascalien » de 2012 sur le « hollandisme révolutionnaire »… 🙂

      • Trater de Lordon de
        « mélange de sémantique alambiquée, d’attitude pseudo-intellectuelle et de slogans d’extrême gauche. »
        C’est effectivement extrêmement profond et argumenté…
        Et maintenant je vous met défit de prendre une seule pensée de Lordon qu’il a prononcé ou écrit et vous la réfutez que l’on rigole un peu….

  3. zorba44 dit :

    Sans avoir la connaissance de ce film mais à la lueur de ce qui est écrit …toujours les mêmes techniques pour les mougeons-charlie méthodiquement décérébrés dès les bancs de l’Ecole.

    Il est loin le temps de Spartacus puisqu’on a enfermé les jeunes dans la chaîne désapprentissage des fondamentaux, asservissement aux drogues, au produit sexe et à la médiocrité comme bases d’être.

    La société moderne et décadente se décline ainsi dans la gabegie de la dette et l’épongeage de ce qui lui reste de moelle épinière par les gonades.

    Le temps des limaces-esclaves est venu. La société se délite dans la colique verbale et des idées les plus saugrenues !

    Jean LENOI

  4. Ping : Voyage au bout de la Nuit debout (G. O’Colmain) |

  5. france41 dit :

    Je préfére de loin les propos d’Etienne Chouard sur le mouvement Nuit Debout à la logorrhée haineuse sans réflexion mise en avant jusqu’à maintenant dans votre blog avec les mémes rengaines sur mai 68, etc etc.
    Je constate dans le méme ordre d’idée que les mémes qui dénonçaient les violences policières contre les bonnets rouges les trouvent légitimes contre les partcipants de nuit debout.
    Pour éviter tout malentendu, je suis pour l’arrét total de toute immigration pour la souveraineté de la France, le départ de l’Otan et l’abandon de l’euro.afin de faire face aux problèmes actuels et futurs de notre pays
    En résumé, réfléchir ,comprendre et agir plutôt que semer la haine pour diviser et arriver au pouvoir
    (je vous rappelle à ce sujet les propos de Goebbels)

    • LA Confidential dit :

      Quelles violences policières ? Toutes les vidéos non autorisées sur les médias montrent des forces de l’ordre qui n’ont visiblement reçu comme consigne que de reculer et se prendre des volées de cailloux sans broncher face à la casse.
      Les bonnets de rouge, comme les veilleurs du mariage pour tous, n’ont pas eu le droit à la même mansuétude, c’est un flic même qui le souligne :

      La rhétorique sur les brutalités policières fait désormais partie intégrante de la stratégie d’intox des révolutions colorées, le cas d’école étant désormais celui de la place Maïdan à Kiev. Il ne manque plus que les snipers appointés sur les toits.
      Les islamistes y ont certainement pensé mais les ordres sont les ordres et à chacun son boulot n’est-ce pas ?
      Marrant aussi de constater qu’il est impossible de toucher à l’eschatologie soixante-huitarde sans être convoqué derechef sur l’autel de la « haine » et autres heures les plus sombres avec sa galerie de figures de cire.
      A côté de ça vous vous déclarez contre l’euro , l’immigration etc. et pour le dialogue. Je vous souhaite alors bonne chance Place de la république où des tas d’autres braves dialogueurs authentiquement anti-capitalistes se sont fait virés comme des malpropres parce que non formatés gauche de la gauche et antifa.

      • Alcide dit :

        Les trotskystes Khazars sont financés par les banquiers Khazars pour la réalisation de l’agenda ploutocratique de destruction de la société des peuples d’Europe et son pillage.

        Tout leur est pardonné , demandez donc à Ducon-Bendit de mai 68 et à son pote BHL.

      • Danse dit :

        Merci pour la publication de cet excellent article qui résume tout, et pour les confirmations très importantes par ce citoyen CRS du deux poids deux mesures qu’il était impossible de ne pas voir.

        « parce que non formatés gauche de la gauche et antifa » :
        non formatés à la fausse gauche, « altermondialiste », donc parfaitement mondialiste.
        Mondialiste comme les trotskystes qui nous polluaient déjà en mai 68 en qualifiant de dictature la volonté de souveraineté réalisée par de Gaulle.

        Le lecteur surpris qui a lu Lordon et trouve qu’il parle juste pourrait peut-être rechercher précisément ce que Lordon ne dit pas, ce que Lordon omet de dire.

        Danse

    • matbee dit :

      france41

      « Pour éviter tout malentendu, je suis pour l’arrét total de toute immigration pour la souveraineté de la France, le départ de l’Otan et l’abandon de l’euro.afin de faire face aux problèmes actuels et futurs de notre pays »

      Vous vous feriez jeter de la place de la République et sans ménagements, comme Finkie.
      La haine est du côté de l’extrême-gauche collabo.

  6. As t’il lut seulement Lordon ?
    Car de telles contre vérités concernant sa pensée laisse rêveur…
    Bref de la désinformation pure et simple comme c’est si bien le faire le réseau Voltaire…

    • LA Confidential dit :

      Oui, le réseau Voltaire sait très bien faire de l’information et l’auteur de cet excellent texte a visiblement très bien lu Lordon et ses pairs (quand vous en aurez fini avec les lois économiques vous vous attaquerez dans la foulée à celles de l’orthographe).
      D’autres l’avaient prédit -Michéa entre autres- la bourgeoisie intellectuelle prétendument révolutionnaire qui avait réussi son OPA sur le peuple depuis l’affaire Dreyfus ne le fait désormais plus rêver.
      Apparemment, cela vous laisse rêveur. Et bien, allez donc rejoindre le « rêve général » sur la République. Vous vous y sentirez mieux.

  7. Alain dit :

    Ce « mouvement » sans colonne vertébrale me fait plutôt penser à une armée mexicaine…. complètement éparpillée. Toutes les ramifications du gauchisme et du communautarisme le plus « anar » y sont représentées.
    On a même des féministes refusant les hommes dans leur « espace féministe safe » qui se font attaquer par des « masculinistes » refusant « cette division communautariste » et appellant à la combattre!!
    Bref tout et n’importe quoi…. et surtout des violences et le rejet de ceux qui ne « pensent » pas comme eux.
    Comme dialogue citoyen on a vu mieux.
    Et comme construction d’un projet de société alternatif et organisé pour l’instant c’est le NEANT.

    https://rebellyon.info/Nuit-Debout-Lyon-16155

  8. Laville dit :

    et pendant ce temps là la Bourse se porte très bien… les petits trotskos qui palabrent & défendent leurs bouts de trottoir font bien rire

  9. C'est la lutte finale LOL la lutte contre le bon sens dit :

    Je me demandais… ils foutent quoi de leur journée tous ces petits rigolos qui passent la nuit debout ??? Ils dorment je suppose car personne ne tient 24h/24h sans dormir…
    Pendant que nous trimons dur pour à peine gagner de quoi subsister.
    Vite que la France fasse faillite et qu’on arrête de les assister ces branleurs et qu’ils se remettent à bosser au lieu de donner des leçons du haut de leur indigence intellectuelle.

    Et big up à Finquellecrotte d’être allé là-bas. Je le porte pas spécialement dans mon coeur, mais au moins, il y est allé pour qu’on voit bien que ce mouvement qui se prétend apolitique est piloté en sous mains par les partis bolcheviks. J’en rigole encore de ces imbéciles de la lcr qui se sont tirés une balle dans le pied en se vantant d’avoir tej Finquellecrotte.

  10. brunoarf dit :

    La photo de l’année 2016.

    Cette photo est extraordinaire.

    Cette femme, esclave de l’Etat Islamique, retire son voile après avoir passé la frontière.

    Qu’en pense @sciencespo ? #HijabDay

  11. bocanegra dit :

    confusion totale, cet article est ridicule …à dormir debout ! Si Lordon n’est pas un anti-capitaliste alors je ne sais pas ce que c’est qu’un anti-capitaliste , ni même un anti-impérialiste . il est anti-système au sens total du terme quand à dénigrer et caricaturer les personnes présentes à Nuit Debout assez facile mais inexacte ! et oui ils ont le slogan simple car la situation est très simple : ce système doit-être mis à bas, c’est tout . je ne pense pas que les bobos soient vraiment ce qui domine dans ce mouvement, loin de là . quant à LA Confidential ( et le réseau voltaire … ) il dit avoir lu les thèses de Lordon , admettons , mais de là à les avoir comprises, il reste une marge irréductible pour l’instant . et en ce qui concerne le philosophe à lunettes qui a été malmené et bien cela le change un peu de son confort habituel , il n’y retournera pas , tous dans ce blog auraient été satisfait si bhl avait été malmené …tous auraient trouvé cela risible et normal . l’ hypocrisie de cet article est crasse et représentative de cette droite crispée et limite au bord de la crise de nerf. incapable de susciter un mouvement comparable et cet article fera le jeux du système car, au fond, vous lui préférerez toujours le système à cette gauche qui vous tourmente . le système le sait très bien , le système veille sur vous, camarades ! . quant à la leçon d’orthographe que donne LA Confidential à @lois-économiques, il peut s’en faire des bigoudis des ces fautes d’orthographes , car la vision qu’il a de ce mouvement est celle que l’on aurait si l’on regardait le monde par le trou de son c… nous avons bien évidemment autre chose à faire, sur ce, messieurs agitez – vous, mais en ordre debout ! 🙂

    • xavib dit :

      Lordon est un anticapitaliste d’opérette, un tigre de papier et de mots. Il parle bien mais quel danger pour le système ? Payé par le CNRS, dépendant pour vivre des subsides de l’Etyat, vous croyez qu’il va renverser la table ?
      Depuis qu’il prend le micro, quels changements concrets ?
      La Révolution des petits est-elle à nos portes ?
      Que nenni…
      On se masturbe l’esprit, on s’échauffe dans les amphis, mais concrètement il nbe se passe rien.
      La croisière politicienne s’amuse…
      N.B. Ecoutez Etienne Chouard, il a pointé les faiblesses d’un mouvement qui veut la démocratie mais évacue manu militari ceux qui ne pensent pas comme il faut…

    • Alcide dit :

      @ bocanegra

      Cette « Gauche » donneuse de leçon est non seulement larbin des banquiers, voir l’intronisation acclamée du rothschildien Macron comme ministre ou encore de Fabius associé_parrain des coupeurs de tête et autres assassins d’Al Nostra en Syrie mais aussi complice active des nazi du Maidan et criminels de guerre de l’horrible tragédie d’Odessa.

      Des combattants du bataillon Azov déployés à Odessa
      https://fr.sputniknews.com/international/201604281024587559-ukraine-odessa-tensions-saakachvili/

      Pas un mot des jeunes traîtres noctambules !

      Par charité chrétienne, je tairai le soutien total de la « Gauche  » comme de la « Droite  » singulièrement unie pour promouvoir le pillage de la nation par la mécanique de la dette odieuse entièrement fictive mise en place par ces gouvernements corrompus depuis 1973 au seul bénéfice des banquiers.

  12. paulo dit :

    Cette polémique est ridicule! de toutes façons on sait bien que l’extrême gauche « révolutionnaire » n’a jamais été un e menace pour aucun gouvernement en Europe… elle fait semblant ! Trop contente de conserver ses privilèges de supplétive un peu « chahuteuse » du système…. Elle se fait plaisir et se donne une posture, comme d’hab’!!!

    Combien de jours depuis le démarrage de Nuit Debout ?? qu’est ce qui a changé depuis qu’ils parlottent sur la place publique??

    • « Cette polémique est ridicule! de toutes façons on sait bien que l’extrême gauche « révolutionnaire » n’a jamais été une menace pour aucun gouvernement en Europe… »
      Ah bon ?
      Après 1945 une partie de l’Europe n’était pas sous l’emprise du communisme ???
      Et cette emprise ne résultait d’un mouvement révolutionnaire ????
      Mémoires courtes, idées courtes……

    • Alcide dit :

      Les incompétentes crasses au pouvoir sont en réalité de cyniques ordures pro-fascistes:

      Les membres du Conseil de sécurité de l’Onu ne sont pas parvenus à un consensus sur le projet élaboré par Moscou appelant à appliquer les accords de Minsk et à mener une enquête sur le massacre perpétré dans la ville ukrainienne d’Odessa.
      … »Nos amis américains, bien sûr, se sont montrés dans toute leur splendeur cette fois-ci. Ils disent sans cesse +nous voulons contribuer de façon constructive à la réalisation+, mais quand vient le moment d’agir, ils lancent des signaux et des déclarations complètement différents », a ajouté le diplomate.

      Le 2 mai 2014, 48 membres et partisans du mouvement Antimaїdan ont trouvé la mort dans un incendie criminel à Odessa après s’être réfugiés dans la Maison des syndicats dans le sillage de leur confrontation avec les manifestants pro-européens. Plus de 250 personnes ont été blessées dans la tragédie….

      Extrait de

      Enquêter sur le massacre d’Odessa? Le Conseil de sécurité dit non à la Russie
      https://fr.sputniknews.com/international/201604291024619958-onu-projet-resolution-odessa-enquete/

      Vous avez dit  » Valeurs, démocratie et droits de l’Homme » portées par l’EU, l’OTAN , les US et nos vaillants socialistes qui incarnent haut l’esprit de la « Gauche  » ?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s