Et pendant ce temps-là l’Otan continue de préparer sa petite guerre mondiale

otan-guerre-mondiale

« Incurable, l’assemblée parlementaire de l’Otan réunie lundi 30 mai à Tirana (Albanie) vient ouvertement d’appeler l’ensemble de ses alliés à « se préparer face à la menace potentielle de la Russie ». Ces imbéciles sont tout bonnement en train de nous préparer une nouvelle guerre mondiale !

La « menace potentielle de la Russie », vous la voyez où ? Même en Ukraine, ils ne sont pas foutus de la prouver. Par contre, le déploiement de l’attirail guerrier US en Europe, l’implication de militaires américains aux côtés des Saoudiens dans le carnage du Yémen, la multiplication de manœuvres belliqueuses aux frontières de l’ennemi désigné — la Russie, mais aussi la Chine — même plus besoin de les démontrer tant tout ça nous pète aux yeux.

La raison de toute cette frénétique agitation est toute simple : l’Empire occidental vacille et, comme chaque fois dans ce cas-là, se rue dans une folle fuite en avant guerrière. Aussi bien d’ailleurs à l’intérieur de ses terres (cf. la brutalité de plus en plus féroce des répressions policières à la moindre manifestation protestataire en Europe ou aux États-Unis) qu’à l’extérieur de ses frontières (histoire de faire oublier ses désastres intérieurs). Rien de plus dangereux qu’une bête blessée.

« Killary sera la dernière présidente des État-Unis »

Le pire, c’est qu’ils ont toutes les chances de la perdre, cette guerre. Mais après combien de tragédies, de victimes et de désolation ?

Écoutons un “ennemi de l’intérieur”, Paul Craig Roberts, économiste et journaliste américain, sous-secrétaire du Trésor l’époque Reagan. Celui-là sait de quoi il cause, et il cause très fort. « Killary sera la dernière présidente des États-Unis », proclame-t-il dans son dernier billet.

Extraits :

« Il est extraordinaire de voir la confiance que beaucoup d’Américains placent dans la capacité de leurs forces armées. Alors qu’en quinze ans les États-Unis ont été incapables de vaincre quelques talibans sommairement armés en Afghanistan, et qu’après treize ans la situation en Irak reste hors de contrôle. Rien pour rassurer quand on se place dans la perspective de vaincre un pays comme la Russie, et pire encore une alliance stratégique entre la Russie et la Chine. Les États-Unis n’ont même pas été fichus de vaincre la Chine en Corée il y a soixante ans, alors qu’à l’époque la Chine était encore un pays du Tiers-monde.

Les Américains devraient pourtant se persuader que “leur” gouvernement est un ramassis d’imbéciles fous furieux capables d’entraîner à la fois la pulvérisation des États-Unis et de toute l’Europe.

L’armement russe est de très loin supérieur à l’armement américain. Les armes américaines sont produites par des entreprises privées dans le seul but de faire de vastes profits. La capacité de ces armes n’est pas du tout leur préoccupation. Les dépassements budgétaires sans fin portent le coût des armes américaines à des niveaux stratosphériques.

Le chasseur F-35, bien moins performant que le F-15 qu’il est censé remplacer, coûte à l’unité entre 148 et 337 millions de dollars l’unité, selon qu’il est un modèle destiné à la force aérienne, au corps des Marines, ou à la flotte navale. Le casque d’un pilote de F-35 coûte 400 000 dollars, soit plus qu’une Ferrari haut-de-gamme.  »

Lire la suite sur les Chroniques du Yéti

Lire aussi :

Planquez-vous ! L’OTAN attaque la Botnie

Les missiles “roumains” de l’OTAN fâchent Moscou

Comment la Russie se prépare à la Troisième Guerre Mondiale

Rappels :

Comprendre la géopolitique de la troisième guerre mondiale

Paul Craig Roberts : « Washington est perdu dans l’arrogance et la folie… Si les Russes et les Chinois ne se préparent pas à une guerre nucléaire préventive, ils seront détruits »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Et pendant ce temps-là l’Otan continue de préparer sa petite guerre mondiale

  1. Justy dit :

    Le pire n’est jamais certain.Killary ne sera peut-être pas élue.Les américains,que l’on pensait un peu stupides,semblent devenir intelligents Contrairement au peuple français,ils ne se laissent plus
    dicter leur choix politique.Trump,qui a maintenant le vent en poupe,s’il est élu,et s’il tient ses promesses nous evitera une troisieme guerre mondiale.
    A noter que si Trump etait élu en novembre,cela provoquerait sans doute un peu d’audace chez l’électeur par ici.

    • Sans vous offenser, Killary ou Trump nous conduirons au même résultat. D’ailleurs, John Pilger dit exactement ça dans son dernier article, comme dans son discours à l’Université de Sydney le 20/03 dernier mis en lien dans ce billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/05/31/sonnez-trumpette/ Les psychopathes aux manettes se pensent vraiment invincibles et immortels. Nous n’existons pas, nous sommes là pour les servir, vite et bien, bien et vite…

      • LA Confidential dit :

        Sans vous offenser non plus, ce n’est pas du tout ce que dit John Pilger, lequel souligne au contraire que, quelles que soient les humeurs de Trump sur le plan de la politique intérieure (plus que les idées dont on ne sait en fait rien) , il reste fondamentalement un candidat de rupture sur le plan de la politique extérieure des Etats-Unis.
        Il rejoint ici le point de vue de John Parry -relayé récemment par le Saker- de plus en plus partagés par de nombreux américains (républicains et démocrates confondus).
        http://lesakerfrancophone.fr/neo-conservateurs-et-neo-liberaux-comment-les-idees-mortes-tuent-encore
        La politique des minorités, chère aux candidats démocrates depuis Bill Clinton, est devenue accessoire et sans signification puisqu’elle n’a servi que de « supplément d’âme » à la poursuite et l’accentuation des politiques belliciste des néoconservateurs (tous démocrates à l’origine).
        On peut se demander d’ailleurs si la société dite « multiculturelle » américaine (elle n’est en fait que multi-ethnique, les différences culturelle ne subsistant que dans des histoires de cuisine et de musique) n’a pas besoin de ce ciment belliqueux pour l’empêcher d’exploser.
        Sanders, par exemple, dans la lignée démocrates des candidats de minorités, reste fondamentalement un candidat de l’establishment, dont il a soutenu sans faille toutes les entreprises guerrières depuis vingt ans.
        Il paraît (?) que Trump n’aime pas les arables, les noirs, les juifs, les latinos, les féministes et les homos. Franchement, nous sommes de plus en plus nombreux sur la planète à nous en contrefoutre sous le soleil…

      • Vous ne m’offensez pas, car c’est vrai que Pilger est plus nuancé que je ne le prétends. D’ailleurs, il avait appelé à voter Obama en 2008. Dans un de ces dernier billet il appelait presque à ne pas voter. Et tout est dans le presque. Car je pense qu’un vote aussi bien pour Killary que pour Trump contient un risque aussi grand pour nous tous. Pilger devra trancher, ce qu’il ne fait pas encore ici j’en conviens. Je l’espère en tous cas, même si cela ne changera rien ; Sauf s’il appelle à un boycott total, non ?

      • Danse dit :

        Bonjour Jo ! Au-delà de ce que pense Pilger ou Trump pour un temps futur qui n’existe pas, l’essentiel, le déterminant, est ce que nous pensons nous, au temps présent.

        Si nous ne pensons pas comme les fous psychopathes (programmation prédictive de destruction), si nous ne nous regardons pas nous-mêmes avec LEURS yeux (« Nous n’existons pas, nous sommes là pour les servir, vite et bien, bien et vite ») mais voyons au contraire qui nous sommes, nous commençons à exister.

        Et si nous voyons notre nombre et notre force réelle et nous nous voyons exercer notre volonté sans aucune autre option possible, nous avons le pouvoir de faire basculer les plateaux de la balance pipée, et déjà de vivre, tout de suite, au temps qui existe : le présent.

        Même pas besoin d’être majoritaires pour inverser le mouvement : vous l’écriviez.
        Cordialement,
        Danse

      • C’est tout à fait ça ! Et c’est notre capacité à penser le monde d’après dès à présent qui fera la différence. Vous avez mis le doigt sur la difficulté sur laquelle encore beaucoup butent ; Voir le futur avec nos yeux mais dans une nouvelle réalité. Et effectivement, nous n’avons pas besoin de convaincre 100% des gens, heureusement non ? Fraternellement, Jo

      • J’avais décrit, aussi loin que possible, ma réflexion, sur ce nouveau paradigme dans ce billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/31/entre-deux-mondes/ Et je l’affine au gré de mes lectures depuis lors en essayant de me confronter au réel, notamment par des échanges comme celui-ci ce dont je vous remercie. Jo

      • Danse dit :

        Bonjour Jo !
        Je voulais dire : nous voir nous-mêmes, dès maintenant, avec nos propres yeux. Ne plus nous voir à travers le regard des prédateurs.
        Commencer par l’élimination de l’ennemi qui, de l’extérieur, a été inoculé à l’être humain pour le diviser intérieurement : LE DOUTE.

        Il ne doit pas y avoir la moindre place pour le doute en nous.
        Le doute est le grain de sable intérieur qui livre l’être humain pieds et poings liés à l’ennemi. Même quand cet être humain crie sa révolte haut et fort en levant le poing contre son oppresseur extérieur. Parce que cet être humain n’a même pas conscience qu’il a été formaté au doute : il croit que le doute est normalement dans son ADN;

        Il ne doit y avoir en nous que LA FOI en « la Force de la Vie agissante » (Wilhelm Reich).

        Cela ne nous dispense pas d’aller chercher les informations nécessaires sur les intentions des prédateurs et de les relier logiquement au plus vite pour, préventivement, les désactiver au maximum en les diffusant par tous les moyens possibles.

        Par exemple : pourquoi le « gouvernement » est-il si « inexplicablement » tranquille face à la montée de la révolte dans notre pays ? Aurait-t-il été informé que des « attentats terroristes » vont être organisés sur la prochaine grande manifestation unitaire à Paris, selon la bonne méthode Erdogan (entre autres) ?

      • Parfois le doute permet la critique. Savoir se remettre en cause nous fera tout autant avancer. Cela ne veut pas dire pour autant, ne pas avoir confiance en soi. Avoir une foi aveugle rend ; aveugle, non ?

      • Danse dit :

        Jo, le doute que vous évoquez n’est pas le doute dont je parle, c’est le discernement, la lucidité de ne pas prendre ses désirs immatures pour la réalité, ou le choix volontaire de remettre en question des croyances erronées qui reposaient sur l’ignorance ou sur des expériences malheureuses. Ce doute là fait partie de notre équipement pour évoluer.

        Le doute dont je parle est le doute de soi. La déconnexion d’avec notre instinct de vie (pas « de survie ») et la coupure de notre connexion à tout ce qui vit. La DIVISION INTÉRIEURE qui nous est programmée dès notre arrivée dans la Caverne de Platon où nous naissons, sans pour autant y « voir le jour ».
        Le doute c’est le système de pensée auto-immune qui produit en nous des mauvaises réponses de la catégorie « mais c’était plus fort que moi », des décisions automatiques contraires à notre volonté profonde, à notre essence même : des renoncements, des abandons d’action, des fuites, des maladies, des morts prématurées, la soumission à de faux maîtres.

        Ce système est exogène mais il est conçu pour fonctionner tellement à notre insu que beaucoup l’acceptent comme intrinsèque, comme un élément constitutif de la fameuse « nature humaine ». À partir du moment où ce système lui est implanté, l’être humain ne possède plus le choix d’exercer sa volonté. Il vit hors de sa propre existence sous l’effet d’une inhibition systémique. (Le Dr. Alain Gauvrit parlait d’une « existence masquée »).

        La Foi est l’inverse de la croyance.
        La croyance est aveugle par définition.

      • Je ne suis pas aussi sûre que vous semblez l’être sur notre capacité à résister à la fameuse « nature humaine » conçu pour fonctionner à notre insu. Ce formatage est bien implanté dans nos têtes depuis fort longtemps, mais nous sommes capables d’enrayer cette machine mise en œuvre pour nous broyer, assurément, c’est ce que j’essaie, modestement de développer dans ce billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/22/tep-zepi-le-temps-zero/ et dans chacun d’eux Fraternellement, Jo

      • Tenez, je me permets de relayer le questionnement de Patrice Sanchez qui ne manquera pas de vous intéresser j’en suis certaine ; https://plus.google.com/u/0/+PatriceSanchezmonodyss%C3%A9esouslesoleildezarathoustra/posts Jo

  2. zorba44 dit :

    Mais jusques à quand les Russes vont-ils résister eux et leurs alliés chinois aux effets bénéfiques de la mondialisation (lol) ?

    Une bonne « petite » guerre nucléaire avec les armements décrits ci-dessous, une guerre électromagnétique de surcroît…

    Allons un peu de réalisme messieurs les fous qui voulez jouer aux économistes, aux humanistes « sociaux » …pour satisfaire à vos maîtres de l’ombre, et, qui, échouant, vous tournez vers les brutalités et la guerre.

    Un peu d’information

    http://www.partiantisioniste.com/actualites/renforcement-militaire-sino-russe-face-a-lotan.html

    C’est vrai : c’est de l’information anti-sioniste …autant donc la marquer du sceau d’une communication hautement crédible !

    Jean LENOIR

  3. Ping : Et pendant ce temps-là l’Otan continue de préparer sa petite guerre mondiale |

  4. chips59 dit :

    Ils n’en ont STRICTEMENT rien à foutre de la perdre ou de la gagner cette guerre, les ricains. ils ne sont même pas réellement en conflit avec les Russes. C’est un coup monté pour imposer le nouvel ordre mondial comme seule source de paix internationale après épuisement total des peuples et destruction de la planète. Vous n’avez pas encore compris ça?

    • shlom dit :

      Et vous, vous n’avez pas compris que les élites du NOM ne sont pas un bloc monolithique, il y a plusieurs factions oligarchiques concurrentes, en désaccord sur le processus et la marche à suivre pour y arriver…et bien entendu sur le partage du gâteau.

      Alors arrêtez de dire qu’ils font semblant de se combattre. Et puis entre nous quel intérêt ce nouvel ordre mondial si la planète est détruite ?

      Un peu de logique et de cohérence SVP.

      • zorba44 dit :

        Bravo …ce qui est limpide s’énonce clairement. Le NOM dans un monde en miettes est une miette sans nom !

        Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :