La Réserve fédérale américaine démarre la fin du jeu alors que Trump approche de la Maison Blanche (B. Smith)

Encore du très bon Brandon Smith. De nouveau, à la lumière des derniers événements, il met en garde les partisans de la liberté qui ont déjà enterré l’establishment et les élites mondialistes. Des lendemains qui déchantent les attendent… OD

trump-fed-endgame

« Depuis des années, des analystes économiques alternatifs ont averti que la hausse « miraculeuse » des marchés boursiers américains a été le symptôme d’une intervention plus large des banques centrales et que cela entraînerait des conséquences désastreuses pour l’avenir. Nous avons entendu des mensonges sans fin et des rationalisations expliquant pourquoi cela ne pouvait pas être ainsi, et pourquoi la « relance » aux États-Unis est réelle. Au début de 2016, l’ancien chef de la branche de Dallas de la Réserve fédérale a balayé tous les sceptiques et a justifié notre position dans une interview avec CNBC où il a déclaré :

« Ce que la Fed a fait – et je faisais partie de ce groupe – a été une énorme poussée coordonnée à la hausse sur les marchés, à partir de 2009. C’est ce que j’appelle le « facteur de la mauviette mais inversé » – donnez moi deux hamburgers aujourd’hui pour un demain. Je ne suis pas surpris que presque tous les indices que vous pouvez regarder […] ont été en baisse significative. » [Il se référait aux résultats sur le marché boursier après que la Fed a relevé les taux en décembre].

Fisher a continué son avertissement (bien que ses prédictions soient à mon avis sauvagement conservatrices ou délibérément silencieuses) :

« … J’ai prévenu mes collègues : Vous ne devez pas rester sur une position bancale si nous avons une correction de 10% à 20% à un moment donné. […] Tout le monde à qui vous parlez […] a été averti que ces marchés sont très chers. »

Voici le problème : les marchés des actions sont un facteur essentiellement sans signification quand on considère la santé économique d’une nation. Les actions sont un casino basé sur rien, un jeu de chance comme un tirage au sort qui dépend des nouvelles, des déclarations des banquiers centraux et des algorithmes. Aujourd’hui, comme l’a admis ouvertement Fischer, les actions sont un indicateur purement manipulé qui ne représente que le montant des mesures de relance que les banques centrales sont disposées à introduire via divers canaux.

Même avec l’incroyable soutien monétaire rassemblé par les financiers internationaux, les rendements des investissements en actions continuent de rester pratiquement inchangés. Il semblerait que le soutien des indices comme le Dow Jones n’a permis que le maintien des apparences. Pour beaucoup de gens, les revenus sont à peine perceptibles.

Malheureusement, la majorité des Américains ne se soucient pas de s’instruire sur les points les plus fins du jeu financier. Leur seule relation avec la santé de l’économie est leur regard quotidien sur le Dow Jones. S’il monte, ou s’il atteint un plus haut historique, ils supposent que tout va bien, même si leur intuition leur dit que quelque chose n’est pas tout à fait clair.

Les élites qui sont à la barre de la Réserve fédérale comprennent très bien cette dynamique. Elles ne sont pas stupides. Elles savent que toute l’économie mondiale pourrait être secouée par une grande crise, mais tant que les actions restent positives, les masses continueront à ignorer la réalité jusqu’à ce que les flammes de la déstabilisation soient à leurs portes mêmes.

Avec ce fait à l’esprit, on pourrait penser que la Fed considère qu’il est dans son meilleur intérêt de maintenir des mesures de relance fonctionnant indéfiniment. Mais ce n’est pas ce qu’elle fait.

En fait, la Fed et d’autres banques centrales, comme la BCE, ont lentement miné les piliers de soutien des marchés qui sont en place depuis 2008-2009 et laissent le système prêt à un événement crisique qui aurait dû être traité il y a des années. J’ai examiné ce processus de déstabilisation délibérée dans mon article intitulé La remise à zéro globale de l’économie a commencé.

Dans ce document, j’ai décrit les trois principaux piliers qui freinent le système de marché des États-Unis et certaines parties de notre économie et comment ils ont été systématiquement éliminés. Le premier pilier était l’utilisation de renflouements et de mesures d’assouplissement quantitatif. Ceux-ci ont diminué grâce à la mise en œuvre par la Fed de « la fin progressive de ces assouplissements », dont j’avais prédit la réalité trois mois avant cette année.

Le deuxième pilier a été l’utilisation de taux d’intérêt proches de zéro, ce qui a permis à de nombreuses banques et sociétés d’accéder aux prêts à un coût abordable et sans frais de la Fed. Ces sociétés ont ensuite utilisé ces prêts en grande partie pour soutenir un programme sans fin de rachats d’actions, ce qui a réduit la quantité d’actions en circulation et artificiellement augmenté les valeurs des actions restantes. J’ai prédit en août 2015 que la Fed augmenterait les taux d’intérêt et que ce serait le début de la fin de la bonanza des rachats d’actions. La Fed a augmenté ses tarifs en décembre de cette année.

Ce processus d’élimination de la manipulation par la porte dérobée des taux d’intérêt bas devrait être notre préoccupation principale en ce moment. Au début de 2016, j’ai cru que la Fed arriverait à une position dans laquelle elle déclencherait enfin une série de hausses de taux. Je ne pensais pas que cela serait aussi flagrant, juste après les élections présidentielles des États-Unis. J’avais tort.

C’est pourquoi j’ai finalement prévu le lancement d’une série de hausses de taux commençant juste après l’élection de Donald Trump dans mon article Le monde souffre d’une commotion cérébrale après l’élection de Trump. La Fed a une fois de plus augmenté les taux d’intérêt avec des indications comme quoi ils allaient « accélérer » de telles hausses tout au long de 2017.

Comme je l’ai soutenu pendant la plus grande partie de l’année écoulée, l’élection de Donald Trump était inévitable et précéderait le déclenchement de la phase finale de notre crise économique actuelle. J’en suis venu à réaliser que le calendrier de la Fed pour leur dernière hausse des taux est hautement stratégique. Non seulement elle ouvre la voie à une série de hausses qui vont écraser les marchés boursiers américains l’année prochaine et finalement secouer le public pour le faire sortir de sa stupeur financière, mais elle manœuvre aussi la crise pour l’amener directement dans le giron de Donald Trump et des mouvements conservateurs qui le soutiennent.

Au-delà, elle perpétue une division gauche / droite croissante en Amérique. Pensez-y ; au cours d’une crise financière sous Trump, déclenchée par l’accumulation des hausses de taux de la Fed, les libéraux mettront immédiatement Trump en avant comme bouc émissaire, tandis que les conservateurs vont immédiatement défendre Trump comme une victime des magouille de la Réserve fédérale.

La Réserve fédérale et les médias traditionnels sont déjà en train de composer le récit en déclarant que les politiques économiques potentielles de Trump et un déficit budgétaire s’élargissant exigent des taux plus élevés à un rythme plus rapide pour être accommodés.

J’ai entendu des arguments disant que cette tactique ne fonctionnerait tout simplement pas. Que les gens « n’achèteront jamais » un récit dans lequel Trump et les conservateurs sont blâmés pour un effondrement du marché qui était en gestation depuis au moins huit ans. Je dois dire que cette vision est incroyablement naïve.

Je comprends pourquoi les gens voudraient adopter cette idée que le public est aussi avisé que le mouvement de la liberté en regardant les événements économiques, mais ce n’est tout simplement pas la réalité. Une grande partie de la population des États-Unis s’identifie à l’« extrême-gauche » du spectre politique. Nous avons déjà vu comment ils ont réagi face à une victoire de Trump à l’élection présidentielle. Ils sont déjà prédisposés à croire que Trump est responsable d’un effondrement du marché, indépendamment des faits. Et c’est sans parler d’une grande partie du reste du monde, qui est économiquement ignorant et va probablement sauter dans le train en marche du mouvement anti-conservateur pendant cette crise.

Mais le véritable coup de maître de cette stratégie des élites est qu’elle crée la plate-forme idéale pour la destruction du statut de réserve mondiale du dollar des États-Unis – le troisième et dernier pilier que j’ai mentionné il y a des mois et qui soutient notre système économique.

Imaginez que la frénésie de hausses des taux de la Fed déclenche une querelle entre la banque centrale et Trump. Certaines personnes pourraient dire « Bon ! Cassez ces bâtards ! » Cependant, c’est exactement ce que les élites veulent. Avec la Fed « en désaccord » avec le président des États-Unis, la foi dans le dollar américain va sombrer. Son statut de réserve mondiale sera détruit. Et au lieu d’en blâmer les banques centrales, la majorité des gens autour du monde prétendront que c’est la faute de Trump.

Avec une excuse historique suffisante pour la fin de la domination du dollar en main, les élites pourront aller de l’avant avec leur grande réinitialisation globale, qui comprend le remplacement du dollar par les droits de tirage spéciaux du FMI comme mécanisme de la nouvelle monnaie de réserve. Le panier des DTS est un pont essentiel dans la formation d’une seule autorité monétaire mondiale et d’une vraie monnaie mondiale unique.

Je crois que la Fed non seulement continuera à poursuivre sa hausse des taux d’intérêt tout au long de 2017, mais que certaines de ces hausses de taux peuvent être PLUS FORTES que ce à quoi beaucoup de gens s’attendent (50 points de base ou plus). Je crois que ce sera conçu pour favoriser des tensions extrêmes entre le pouvoir exécutif et la banque centrale.

Il y a quelques mois, j’aurais dit que Trump pouvait ou non être au courant de cette dynamique et du potentiel de devenir un bouc émissaire. Maintenant que j’ai vu les choix du cabinet de Trump qui incluent des anciens néocons et de Goldman Sachs, je n’ai aucun doute qu’il est pleinement conscient du plan. Je vais écrire plus sur cette question de Trump comme « cheval de Troie » dans mon prochain article. Dans l’intervalle, je voudrais souligner que tous les éléments de soutien psychologique pour les marchés boursiers disparaîtront également au nez et à la barbe de Trump selon les narratives de l’establishment.

Tous ces médias de gauche manipulant les statistiques économiques et disant des demi-vérités pour appuyer le mensonge d’une économie qui va mieux maintenant n’ont aucune raison de continuer à vanter ce mieux économique. Je m’attends à ce que des agents de propagande que sont Reuters et Bloomberg changent rapidement de ton avec Trump au bureau ovale et commencent un chorus cohérent de données financières négatives. Non seulement la Fed retirera tout le soutien du système, mais les médias dominants vont pilonner les traders avec des « titres moroses » alors qu’ils nous ont tant critiqués pour cela au cours des années passées.

Ne vous méprenez pas, l’élection de Trump peut voir certains dans le mouvement de la liberté prêt à arrêter leurs préparatifs et oublier toute crise nationale pour le reste de leur vie, mais la vérité est que la vigilance est nécessaire, maintenant plus que jamais. Je l’ai dit avant l’élection et je vais le dire aujourd’hui : ne soyez pas si à l’aise. Les temps sont sur le point de devenir encore plus intéressants ».

Brandon Smith, Alt-Market.com, le 22 décembre 2016

Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Catherine pour le Saker Francophone

Rappels :

Brandon Smith : « L’objectif de la Fed est de détruire les marchés américains et le dollar »

Trump président : « La fête ne fait que commencer » (Brandon Smith)

Brandon Smith : Les élites ne veulent pas la guerre nucléaire mais une nouvelle monnaie de réserve mondiale

Lire aussi :

La Fed s’interroge sur les promesses de Trump

Les US, d’Obama à Trump

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour La Réserve fédérale américaine démarre la fin du jeu alors que Trump approche de la Maison Blanche (B. Smith)

  1. lamourfou777 dit :

    Faites circuler l’information nous sommes toutes et tous otages des états unis

    Stuxnet, Fukushima et l’inévitable Cyber Apocalypse…

    https://www.crashdebug.fr/informatik/93-securite/12984-stuxnet-fukushima-et-l-inevitable-cyber-apocalypse

    f.

  2. zorba44 dit :

    L’économie financière est au bord du précipice (-90 à _99% en vue pour les indices). Toute la question reste de savoir si l’économie réelle (pas en belle posture) va survivre à une telle débâcle.

    Les paris sont lancés !… -10, – 20 ou – 50% !

    Jean LENOIR

  3. Ping : La Réserve fédérale américaine démarre la fin du jeu alors que Trump approche de la Maison Blanche (B. Smith) |

  4. Justy dit :

    « L’élection de Trump était inévitable »celle-là,il fallait la faire!

  5. Soho dit :

    Le discours de la Fed a changé d’un coup c’est vrai….c’est frappant ; début d’une politique monétaire à contre-temps pour torpiller Trump?

  6. Pierre dit :

    Je le redis, ce gars fabule! Il s’enferme lui-même dans ses spéculations! Il a trop regardé de science-fiction! Même si une partie de son article est bien réelle, au début, sa démonstration et ses conclusions sont tronquées et fausses! Ses prémisses et présuppositions sont fausses, donc ses conclusions aussi! Aucunes preuves de les appuient! Que du vent!

    Tellement, à croire que le mouvement pour la liberté fait partie de l’establishment pour nous induire en erreur et nous enfumer davantage quant à la toute-puissance supposée pour l’auteur de la cabale satanique et de l’accouchement inflexible et inexorable de leur plan tel que prévu à l’origine! Le jour est proche où ces élites se feront bottés le cul!

    Les dites élites sont dépassées par les évènements en cours! Ils paniquent!

    Il n’y aura pas de réinitialisation globale des élites comme ils avaient bien prévues de le faire! Ils ne pourront aller de l’avant! Il y aura d’autres impondérables! Pour l’instant! Tout fout le camp! Leur plan tombe en ruine! Le Nouvel ordre mondial est en voie d’extinction, en voie de s’effondrer sur lui-même absolument!

    Les élites paniquent, et ne savent plus où donner de la tête, rien ne marche comme ils avaient prévues, et leurs explications pour leurs échecs à travers leurs médias sont risibles; la conscience des peuples s’éveillent et permet de mettre en lumière toute l’affaire des élites; cette arnaque et ces mensonges; alors ne cherchons pas d’autres explications à leur chute!

    Les élites sont de petits adolescents frustrés, en crise parce qu’on leurs refuse leurs petits bonbons et privilèges spoliés aux peuples de la terre, de mettre en place leurs petites volontés de psychopathes de merde, voulant asservir le monde entier à leur petite personne à grosse tête!

    Trump et Poutine ne font pas partie du jeu des élites, ce sont des agents libres, faudra-t-il le répéter combien de fois; ils n’étaient pas prévu dans leur agenda mondialiste; ce sont de monumentales surprises tombées du ciel comme un cheveu dans la soupe! Ils n’avaient pas prévu ce scénario, comme l’indépendance et le rattachement de la Crimée à la Russie, comme l’intervention de la Russie en Syrie, comme la non-réaction des Russes lorsque les Turques ont abattu l’avion russe en Syrie, comme l’échec du coup d’état en Turquie, comme le Brexit, comme l’élection de Trump, comme l’issu du référendum en Italie…etc., etc..!

    Maintenant, ils se fourrent un doigt dans l’œil partout où ils passent, ils sont aveugles et dans un déni complet face à cette déconfiture globale de leurs manigances et des évènements mondiaux instrumentés qui foirent en bloc comme les colonnes du temple de leur empire d’argile, et ce n’est pas fini; mais ils persistent quand même dans leurs folies et leurs entêtements; mais les peuples ne sont plus dupent de leurs stratagèmes simplistes, toujours la même mécanique, les mêmes opérations bidons des agences de renseignements…on les voit venir de loin maintenant… Je vous le dis, la fin du film reste une énigme en leur sain! Et rien ne se passera comme prévu! Ce sont des guignols! Et il faut cesser de les prendre au sérieux! Ce sont des impuissants qui ont créé le mensonge d’une impression de puissance chez les peuples! Alors cessons de nourrir ce mensonge!

    • Alcide dit :

      Je suis d’accord.

      Les Zélites sont intellectuellement des branquignoles et c’est uniquement leur psychisme putride fondé sur la perpétuelle avidité de posséder qui donne l’apparence d’un raisonnement comme si l’eau qui s’écoule avait une stratégie , une pensée ordonnée pour bien remplir la cuvette.

      Ces ordures ne possèdent que l’omnipotence du mal , c’est à la fois beaucoup mais insuffisant .
      L’apparence de leur force est dans le mensonge et cette manière très particulière qu’on les sacs à merde de faire semblant d’accompagner et de faire accroire au résultat escompté ce qu’ils ne contrôlent déjà plus ,de présenter les fiascos comme des victoires.

      Comme aussi l’idée persistante de pouvoir contrôler le peuple par exemple ou les pensées de tous ceux qui voient bien leurs sales manigances et sont réveillés à leurs turpitudes.

    • xavib dit :

      @Pierre

      C’est quoi ce charabia indigeste ? Vous mélangez tout, c’est un maelström d’affirmations gratuites et ridicules !

      Exemple: Brandon Smith n’a jamais dit que le Mouvement pour la Liberté faisait partie de l’establishment, c’est un contresens total..

      Vous fanfaronnez sur les élites « petits adolescents frustrés, en crise parce qu’on leurs refuse leurs petits bonbons et privilèges » alors que « Trump et Poutine ne font pas partie du jeu des élites, ce sont des agents libres, faudra-t-il le répéter combien de fois… » Ah oui et qu’est-ce que vous en savez ? vous les fréquentez de près ? vous les suivez dans leurs réunions secrètes ?
      Et vous savez ce que ça veut dire « élites », combien de sortes il y en a, etc. etc. ?

      Il y a un proverbe arabe très juste qui dit qu’il faut tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler. Je dirais vous concernant que vous devriez vous détendre les doigts longuement avant de martyriser votre pauvre clavier….

      • Pierre dit :

        Bla! Bla! Bla! Commencez par lire correctement mon commentaire!

      • Stanislas dit :

        A xavib: pourquoi « proverbe arabe » ? En voilà une drôle d’idée ! « Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler » est un exercice de précaution présent dans la Bible, et dont l’origine est attribuée au Roi Salomon… qui n’était pas arabe, jusqu’à preuve du contraire.

  7. Dominique dit :

    Je crois que ça va secouer sec dans les 15-20 jours à venir…..l’establishment néocons/démocrate n’a pas abdiqué il a encore pas mal de billes et de cartes à jouer.

  8. Pierre dit :

    lundi 9 janvier 2017

    Trump se prépare à attaquer George Soros

    Selon des sources russes, le ministre des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, a refusé, ce samedi 7 janvier, une « demande urgente » de l’ambassadeur américain John Tefft , consistant à refuser de donner à l’administration entrante Trump les dossiers historiques du Service fédéral de sécurité russe (FSB) relatifs au milliardaire américano-hongrois George Soros (la 19e fortune au monde avec 24,9 milliards $). En effet, le régime Obama craint que le président élu Donald Trump n’ait l’intention de poursuivre cet ancien collaborateur nazi en tant que «menace pour la sécurité nationale des États-Unis « .

    En effet, le vendredi 6 janvier, le ministre Lavrov a reçu un avis diplomatique formel de l’équipe Trump demandant que « tous les dossiers » et tous les documents d’enquête en possession du FSB concernant les «actions et activités» de George Soros durant la Seconde Guerre mondiale lui soient fournis.

    http://numidia-liberum.blogspot.ca/2017/01/trump-se-prepare-attaquer-george-soros.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+PourUnMaghrebLibreEtLaque+(Pour+un+Maghreb+libre+et+la%C3%AFque)

    • matbee dit :

      SVP Pierre arrêtez avec votre site « Numidia » qui puise ses pseudo-infos dans un autre site conspi connu pour être délirant… (whatdoesitmeans.com)

      Du coup, désolé, votre crédibilité tend vers zéro.

    • Mgf dit :

      G Sorros est né est 1930. Alors les « actions et activités de Georges Sorros durant la deuxième guerre mondiale » c’était certainement plutôt jouer aux billes…

      • Alcide dit :

        @Mgf
        Alors les « actions et activités de Georges Sorros durant la deuxième guerre mondiale » c’était certainement plutôt jouer aux billes…
        Mauvaise pioche !
        George a déclaré publiquement que c’était les plus belles années de sa vie , consacrée à dénoncer et faire arrêter en collaboration avec la SS locale les Juifs de ses amis et compatriotes Hongrois.
        Puis voler ce qui reste et commencer ainsi une belle fortune bien respectée aujourd’hui après avoir obtenu sans encombre un passeport US , pays qui a su reconnaître tôt ses capacités et son talent.

        Certains très sales collabos n’ont jamais connu ni procès ni recherche par les brigades sionistes.
        Je ne me demande pas pourquoi et vous ?

      • Mgf dit :

        @Alcide
        C’est intéressant, avez-vous les sources de ce que vous avancez ?

  9. Pierre dit :

    Ce site est très bien! Tu n’as qu’à pas les lire ces articles s’ils sont pour vous inacceptables! Tu es libre! Moi aussi je suis libre! En ce qui concerne ma crédibilité, elle me concerne, n’est-ce pas, alors occupez-vous de vos propres fesses et de votre propre crédibilité! Et, ne vous en déplaise, il y a bel et bien une conspiration mondiale contre les peuples! D’où sortez-vous?

  10. brunoarf dit :

    Mardi 10 janvier 2017 :

    Donald Trump veut que les grandes entreprises multinationales construisent des usines sur le territoire des Etats-Unis.

    Trump ne veut pas que les grandes entreprises multinationales délocalisent pour produire en Chine ou ailleurs qu’aux Etats-Unis.

    Pour les forcer à lui obéir, Trump a menacé les grandes entreprises multinationales de les taxer, de leur faire payer d’énormes taxes, d’instaurer des taxes douanières, bref d’instaurer le protectionnisme.

    Et ça marche : plusieurs grandes entreprises ont eu peur. Elles viennent d’annoncer qu’elles construiront des usines sur le territoire des Etats-Unis.

    Dernier exemple en date : après avoir rencontré Trump, Bernard Arnault, patron du groupe français LVMH, et 14ème fortune au monde, a décidé de construire une nouvelle usine aux Etats-Unis.

    Problème : la France est incapable de mener cette politique de relocalisation !

    La France est incapable de lutter contre les délocalisations car l’Union Européenne l’interdit !

    Délocalisation : la Méthode Trump est impossible en France à cause de l’Union Européenne.

    Donald Trump a dissuadé des géants de l’automobile tels que Ford de délocaliser sous peine d’être taxés. Mais est-ce possible en France ? Non, car l’Union Européenne interdit catégoriquement de taxer les marchandises au sein des 28.

    Impossible par exemple de taxer nos voitures fabriquées en Slovénie ou en Slovaquie.

    Quant aux produits fabriqués ailleurs qu’en Europe, il faut que les 28 membres tombent d’accord pour les taxer. Autrement dit, c’est impossible.

    La vidéo dure 3 minutes 26 :

    • Alcide dit :

      Ben oui , la concurrence libre et non faussée s’exerce librement à l’import dans un marché unique avec une seule réglementation , c’est bien plus facile pour importer les produits dont la fabrication a été délocalisée.

      Ça ne marche qu’un temps , le temps d’épuiser économiquement la classe moyenne et d’épuiser la bulle immobilière qui permettait de se payer l’Audi avec la vente de l’appart de maman.

      Maintenant on rentre dans le dur pour quelques décennies.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s