Une alerte supplémentaire sur les banques européennes (Ph. Herlin)

mario-draghi-bce

« L’Autorité bancaire européenne (ABE) vient de lancer un appel à agir d’urgence pour faire face aux créances douteuses des banques européennes. Car il n’y a pas que l’Italie qui est aux prises avec ce problème; le président de l’autorité européenne de surveillance des banques, Andrea Enria, a en effet déploré que dix pays en Europe se distinguent par un taux de créances douteuses supérieur à 10%, ce qui indique une fragilité extrême de leur système bancaire. Ces créances douteuses sont, en anglais, les « NPL » (non performing loans), c’est-à-dire des prêts dont le retard de paiement atteint ou dépasse 90 jours. Voici les ratios de créances douteuses dans les banques de ces dix pays (source : Risk Dashboard de l’ABE, pages 10 et 27) :

Grèce 47,1%

Chypre 46,7%

Portugal 19,8 %

Italie 16,4%

Slovénie 16,3%

Irlande 14,4%

Bulgarie 13,2% *

Hongrie 12,8% *

Roumanie 10,7% *

Croatie 10,5% *

(* : non membre de la zone euro)

On constate d’emblée que les systèmes bancaires de la Grèce et de Chypre sont factuellement en faillite puisque quasiment la moitié de leurs prêts sont pourris, et qu’ils ne survivent donc qu’avec les perfusions d’argent de l’UE et du FMI. On découvre que plusieurs pays sont en mauvaise posture, les quatre derniers n’étant pas membres de la zone euro, ce qui rajoute le risque de change (un possible effondrement de leur devise). Avec un prêt défaillant sur cinq, le système bancaire portugais n’est pas loin du collapsus. Même l’Irlande, qui semble se relever économiquement, affiche un ratio inquiétant.

Mais le gros morceau, évidemment, c’est l’Italie avec 276 milliards de créances douteuses selon l’ABE, 360 milliards d’euros selon la BCE, nous en avons parlé. D’autant que la victoire du non au référendum constitutionnel le 4 décembre dernier a poussé Matteo Renzi à la démission, ce qui a inauguré une période d’incertitude politique à haut risque. Quand auront lieu les élections anticipées ? Le Mouvement 5 étoiles de Beppe Grillo, qui veut sortir de l’euro et est actuellement en tête dans les sondages, peut-il les remporter ? Voici de lourdes interrogations car, bien sûr, une crise bancaire suivie ou non d’une sortie de l’euro aurait des conséquences systémiques sur l’ensemble de la zone euro, la France étant le premier domino, nous l’avons vu.

Que propose l’ABE pour faire face à cette menace ? Créer une « bad bank » européenne qui récupérerait toutes ces créances douteuses, essaierait de les valoriser puis de les revendre dans un délai de trois ans. Il s’agit d’une initiative « urgente et réalisable » pour l’institution, une formule qui témoigne de la gravité de la situation. La perte finale serait à la charge des États d’origine des créances, il n’y aurait pas de mutualisation (l’Allemagne s’y oppose). Enfin, c’est sous cette forme qu’on nous le vend aujourd’hui, mais comment la Grèce pourrait s’en sortir sans recevoir, encore, de l’argent de l’Europe ? On a bien compris, c’est le contribuable européen qui paiera.

Prenons du recul : on le voit, les différentes institutions européennes ne savent pas comment se sortir d’une potentielle crise bancaire européenne qui menace. Car on n’a parlé ici que des créances douteuses, mais il faut aussi évoquer le faible niveau des fonds propres, le montant délirant des produits dérivés chez certaines banques, la situation critique de la Deutsche Bank, etc. Faut-il faire tourner la planche à billets comme le fait la BCE (80 milliards d’euros par mois, 60 à partir de mars) ? Faut-il faire payer les épargnants, malgré le risque de bank run et de crise politique, comme le prescrit la Commission avec la directive BRRD ? Faut-il créer une bad bank comme le recommande l’ABE ? Au fond, personne ne sait vraiment et l’Europe avance vers cette crise dans l’indécision et la confusion ».

Philippe Herlin, Goldbroker.fr, le 2 février 2017

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Une alerte supplémentaire sur les banques européennes (Ph. Herlin)

  1. Para Bellum dit :

    Des lits d’initiés…

    « Les Rothschild contrôlent la Banque d’Angleterre, la réserve fédérale, la Banque centrale européenne, le FMI, la Banque mondiale et la Banque des règlements internationaux. Aussi, ils possèdent la plus grande partie de l’or dans le monde ainsi que le London Gold Exchange. »

    Le chef de la famille est l’aîné.
    En cas de désaccords avec les autres membres de la famille
    C’est lui qui a le dernier mot.

    Le chef de cette famille est :

    Evelyn de Rothschild.

    « Si vis pacem para bellum & para bellum si vis pacem »

    Jekyll Island:

    https://systemophobe.wordpress.com/2014/03/19/la-creature-de-jekyll-island-tout-sur-lhistoire-des-banques/

    « Paul Warburg prenait lui aussi part à la réunion . Il était probablement l’homme le plus important en ces lieux grâce à ses connaissances bancaires européennes. Allemand de souche, il se fit éventuellement naturaliser citoyen américain.
    En plus d’être un partenaire de la Coon, Loeb and Company,il représentait également la dynastie bancaire Rothschild en Angleterre et en France. De plus, il entretenait des liens étroits avec son frère Max, le directeur en chef du consortium bancaire Warburg en Allemagne et aux Pays-Bas.
    Paul Warburg était l’un des hommes les plus riches du monde. Ces sept hommes qui se trouvaient sur l’île Jekyll, représentaient à eux seuls en ce temps, directement et indirectement, approximativement un quart de la richesse planétaire globale. »

    Crise de 1929.

    La Grande Dépression (The Great Depression en anglais), dite aussi « crise économique des années 1930 », est la période de l’histoire mondiale qui va de la fin de 1928 en passant par le krach de 1929 aux États-Unis jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

    Précédée par la puissante expansion des années 1920, c’est la plus importante dépression économique du xxe siècle, qui s’accompagna d’une importante déflation et d’une explosion du chômage et poussa les autorités à une profonde réforme des marchés financiers.

    La crise de 1929 montre les limites du fonctionnement de la FED crée en 1913,

    La FED était encore contrôlée par l’état fédéral.

    La solution envisagée à l’époque par la réserve fédérale new-yorkaise, une relance monétaire, aurait permis de sortir de la crise. Cette solution fut d’ailleurs refusée par les autres membres, de peur de voir cette dernière devenir trop puissante. En 1935, le Federal Reserve Board devient le Gouvernors Board et, par le Banking Act, acquiert un pouvoir de contrôle sur les banques régionales. Est créé également le Federal Open Market Committee (FOMC), un comité de politique monétaire qui veille à la réglementation et au contrôle des taux d’intérêt.

    Avec le retrait du secrétaire d’État au Trésor et du Contrôleur de la monnaie, la banque devient théoriquement indépendante pour la politique monétaire. Mais, dans la pratique, elle continue à subir des pressions politiques dont elle va se défaire progressivement après la Seconde Guerre mondiale.

    Elle est créée en 1913 par le Federal Reserve Act dit aussi Owen-Glass Act, à la suite de plusieurs crises bancaires, dont la panique bancaire américaine de 1907. Son rôle a évolué depuis et elle a renforcé son indépendance lors de l’instabilité monétaire des années 1975-1985.

    La cause de la crise de 1929.

    C’est en décembre 1926 que les manipulations du franc français ont démarré, dès la fixation par Raymond Poincaré de son cours à 25 francs vis-à-vis du dollar. Poincaré fut effectivement appelé à la rescousse pour sauver un franc qui devait chuter au plus bas jusqu’à 50 contre le dollar en juillet de la même année.

    Cette crise du franc aurait pu rester sans effet sur l’économie mondiale, mais les autorités françaises en décidèrent autrement puisqu’elles optèrent pour convertir en or la totalité de leurs excédents libellés en dollars et en livres sterling.

    https://leblogalupus.com/2010/09/17/la-france-responsable-de-la-crise-de-1929-2/

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20131114trib000795737/l-allemagne-d-aujourd-hui-c-est-la-france-de-1929.html

    historiens et économistes, montrent comment ce krach boursier a déstabilisé les politiques économiques allemandes, permettant dans une certaine mesure l’arrivée au pouvoir du parti NSDAP à la suite du retrait brutal des capitaux américains d’Allemagne.

    Pour mémoire

    Alphonse de Rothschild,

    Naturalisé français, il peut accéder au conseil de régence de la Banque de France (1855), dont la banque Rothschild est le premier actionnaire.

    La crise de 1929 mise à feu à partir de la banque de France a permit au banquiers privés de prendre le contrôle de la Fed.

    De dévoiler « la France » d’un point de vu économique envers l’Amérique et l’Angleterre,

    Son hostilité.

    De mettre à mal ,l’économie allemande,

    Créant de fait un terreau économique favorable pour l’émergence d’un parti populiste.

    Le Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei.

    Après le traité de Versailles de 1919, un jeune homme,journaliste,chroniqueur de politiques étrangères,écrivit un livre au titre :

    « les conséquences politiques de la paix ».
    Ce jeune homme s’appelait Jacques Bainville.

    Ce livre est parue en octobre 1920.
    Il décrit le processus exact qui amènera la guerre de 39-45.

    La seconde guerre mondiale était prévue et nécessaire pour la prise de pouvoir

    Définitive de l’empire Rothschild.

    La Shoah a été un bienfait immense pour Israël.

    Lien financier entre les industriels américains et hitler:

    Antony Sutton, » wall street et l’ascension de hitler  » p160:

    Février mars 1933:

    Banquiers et industriels américains :

    Edsel b Ford: Ford motor compagny

    C.E Mitchell : de la banque de réserve fédéral de New York

    Walter Teagle: administrateur de la banque de réserve fédéral de New York,

    De standard oil compagny of new Jersey et président de la fondation Geogia warm spring de FRANKLIN D ROOSEVELT.

    PAUL M WARBURG : premier directeur de la banque de réserve fédéral de New-York et président de la banque of Manhattan, était un administrateur de FARBEN et,en Allemagne,son frère Max WARBURG était également un administrateur d’IG FARBEN.

    H.A METZ d’IG FARBEN etait aussi un administrateur de la bank of Manhattan de

    WARBURG.

    Enfin CARL BOSCH d’american IG FARBEN était administrateur de Ford motor compagny AG en Allemagne.

    Entreprise americaine affilié :

    AMERICAN I.G

    Source allemande :

    IG FARBEN

    MONTANT:

    400 000 RM

    Intermédiaire pour les fonds:

    NATIONALE TREUHAND

    Le rôle de la BRI à Bâle a été déterminant dans cette période.

    https://investisseurpro.com/banque-des-reglements-internationaux/

    Dans son livre paru récemment,

    Lina Murr Nehmé, Franco-libanaise, professeur,polémiste,historienne,politologue et islamologue,remet en lumière un épisode oublié de la Shoah.

    A la page 243 elle pose la question suivante :

    Amine Husseini est-il responsable du génocide juif ?

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Amin_al-Husseini

    On peut m’accuser de faire des raccourcis,

    Mais partez du principe que lorsque l’on contrôle la Banque d’Angleterre, la réserve fédérale, la Banque centrale européenne, le FMI, la Banque mondiale et la Banque des règlements internationaux,ainsi que le marché des métaux,

    Ça permet également de faire des raccourcis,

    Pour ne pas dire des courts circuits.

    Ceux qui sont morts hier,

    Ceux qui meurent aujourd’hui

    Et ceux qui mourront demain,

    C’est pour ça :

    Et ça, c’est eux:

    https://pearlsofprofundity.files.wordpress.com/2013/03/great_coat_of_arms_of_rothschild_family_svg.png?w=535&h=478

    La famille Rothschild et leurs acolytes,ont créé des désordres monétaires en y apportant leurs solutions,sous couvert de prendre le contrôle totale du système monétaire,afin d’établir un nouvel ordre mondial,réduisant le reste de l’humanité au simple rang d’esclaves.

    La famille Rothschild soutient une guerre de religion contre le monde Chrétien.

    La famille Rothschild est responsable du génocide juif de la seconde guerre mondiale.

    La famille Rothschild et leurs acolytes sont des traîtres qui avancent masqués derrière

    Les pays occidentaux.

    La famille Rothschild œuvre à l’accomplissement du projet sioniste,

    Ce qui signifie la fin de l’Europe telle qu’on l’a toujours connue.

    La famille Rothschild œuvre à la déstabilisation du moyen orient.

    La famille Rothschild et leurs acolytes manipulent les gouvernements nationaux,

    Qui doivent se financer auprès des organismes qu’elle contrôle.

    La famille Rothschild est enfin,le plus grand danger pour l’humanité

    • Para Bellum dit :

      Aux hommes de la DGSE, DE LA DGSI

      Aux hommes du GIGN, du RAID, de la B.R.I

      Aux hommes de la police et de la gendarmerie

      Aux hommes des forces armées française

      Aux hommes de la LÉGION ÉTRANGÈRE

      Aux hommes de la justice de la trempe

      De Mr Éric de Montgolfier et de Mr Marc Trévidic

      Il y’a encore des hommes

      Parmi vous qui baissent les yeux au nom

      De Jean Moulin.

      La patrie a besoin de vous,

      Sans vous ils ne sont rien.

      Sans vous nous ne sommes rien.

      Au nom de tous les morts de la première guerre mondiale.

      Au nom de tous les morts de la seconde guerre mondiale.

      Au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit,

      J’accuse publiquement la famille Rothschild et leurs acolytes,

      De délits d’initiés.

      D’Association de malfaiteurs en bande organisée.

      De crime contre l’humanité.

      J’accuse l’Angleterre de collusion avec la famille Rothschild.

      http://www.controversyofzion.info/Controversy_Book_French/Controversybook_fr/index.htm

      Aux francs-maçons et autres « illuminés »

      Qui avaient œuvré à l’établissement de ce projet de domination prédateur,

      Je porterai ces mêmes accusations de l’autre côté du miroir.

      Que votre ésotérisme soit plus puissant que le mien.

      Laurent nicolas

      Né à Verdun.

  2. Alcide dit :

    …Prenons du recul : on le voit, les différentes institutions européennes ne savent pas comment se sortir d’une potentielle crise bancaire européenne qui menace…

    Parfaitement stupide.

    La Banque crée ex nihilo le montant emprunté dans toutes les opérations de crédit.
    Si le débiteur ne s’exécute pas , c’est le problème du banquier et des actionnaires. Les organismes non élu à la tête de l’EU , de la BCE ou du FMI veulent perpétuer l’arnaque en faisant cautionner par l’argent du contribuable la fraude du système bancaire privée que ce soit par bail/in/out ou bad bank.
    En effet , ce système tel qu’il est construit est non viable car la quantité de monnaie correspondant au montant des intérêts dus n’existe pas et globalement nécessite toujours une création monétaire par crédit pour satisfaire l’usurier.
    En cas d’effondrement de l’économie réelle , le volume des crédits est décroissant et mécaniquement le volume de monnaie disponible avec lui.

    Pour se sortir de cette crise bancaire intrinsèquement frauduleuse il faut et il suffit de laisser mourir le parasite bancaire et interdire formellement l’usure sur la monnaie inventée qui est la racine de cette crise.
    Il est possible d’inventer d’autres mécanismes de création monétaire strictement publique ce qui en outre correspondrait à un usage normal d’une monnaie saine par des citoyens libres dans un pays réellement démocratique.

    Aurions-nous oublié que nous ne sommes pas des serfs du système bancaire rothschildien d’usage légalement contraignant par des lois scélérates votées par un ramassis de corrompus ?

    Cette crise est avant tout une crise de la morale qui permet au crime de rayonner.

    • On connaît tout ça, la question n’est pas là. On sait bien que la monnaie et la dette ne sont que des arnaques destinées à nous dépouiller et à nous asservir.

      La question ici, c’est d’essayer de comprendre – ou deviner – comment sera déclenché le prochain cataclysme financier destiné à faire avancer le grand projet mondialiste.

      Et parmi les détonateurs possibles, le système bancaire européen est assez bien placé…

      • Alcide dit :

        Si nous le connaissons tous pourquoi Ph. Herlin, comme tant d’autres , n’en parle pas ?

        Lâcheté ou ignorance ?

        On peut s’interroger car ils disposent d’une certaine audience et évitent toujours les sujet fondamentaux de notre asservissement par la dette odieuse.

        Je suis fatigué de tous ces zozos qui tournent autour du pot laissant la majorité dans l’ignorance qui aura pour conséquence la perte de toutes leurs économies tout en favorisant la manipulation des peuples la manipulation du peuple.

      • S’il accuse directement il sera flingué (socialement ou professionnellement).

        Vous-même Alcide, vous utilisez un pseudo, ce qui n’est pas son cas…

        Et son mérite est quand même d’encourager les gens à acheter des actifs réels et à se débarrasser de leur monnaie papier, qui va les ruiner à terme.

      • zorba44 dit :

        Oui c’est tout à fait exact. Seulement il devra y avoir une décision politique pour cet « autodafé »… Il faudra, par exemple, qu’il advienne une fermeture du robinet.
        Qui prendra cette décision ? Qui ?…

        Jean LENOIR

      • Alcide dit :

        Cher Olivier , j’ai déjà payé personnellement.
        En outre , je sais par expérience vécue qu’un pseudo n’empêche pas les malfrats de l’OTAN de venir fouiller votre ordi , tiens , justement après avoir parlé de la dette odieuse et surtout en démontrant le fait ainsi que le caractère frauduleux du système bancaire et en citant les auteurs du crime contre l’humanité propriétaires des banques qui ont détruit et pillé notre société…

        Néanmoins , sans dire et démontrer que la dette est odieuse et le système bancaire est frauduleux , tout l’ article de Ph Herlin tombe à l’eau.

        Car avec l’explication du caractère frauduleux , les gens comprendraient que les autorités mettent en place la spoliation du peuple pour permettre à l’arnaque bancaire des  » réserves fractionnaires  » de continuer encore un peu.

        Que le traitement logique d’une fraude est l’emprisonnement des responsables et non un soutien des autorités.

  3. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce lundi 6 février 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours des documentaires exclusif en intégralité :

    La Stratégie du Choc (Naomi Klein) : Le documentaire
    https://www.crashdebug.fr/dossiers/10685-la-strate-gie-du-choc-naomi-klein-le-documentaire

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  4. Robert dit :

    « Acheter des actifs réels »… Immobilier, terrains, quoi encore ? Certes, Olivier, mais quelle sera la valeur des actifs réels quand le système se sera effondré ? Qui pourra encore les acheter et avec quoi ? Sans compter que pour un état avide d’ impôts, il est facile de taxer les patrimoines (les actifs réels)… C’est déjà le cas actuellement…

  5. Ping : Une alerte supplémentaire sur les banques européennes (Ph. Herlin) |

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s