Fillon et Macron, le parti du pognon (B. Guigue)

Droite ou gauche, ça n’existe plus depuis longtemps. Il y a plusieurs marionnettes, appartenant à des “familles” politiques différentes. Ces clans mafieux se tapent dessus pour remporter les élections (le gros lot), s’accusent mutuellement de calomnie, de manipulation et de complot… Mais derrière cette comédie, ce théâtre d’ombres, ces guignols qui s’agitent dans le vide, il y a un seul et unique marionnettiste, un seul Parrain, toujours le même : la haute finance mondialiste qui tire les ficelles et conservera le pouvoir quoi qu’il arrive. Quel que soit “l’élu”… OD

fillon-macron-pognon

« Le plus étonnant, dans l’affaire Fillon, c’est l’étonnement qu’elle provoque. La droite a toujours été liée aux puissances d’argent, elle en est le porte-parole naturel. Cette droite dont le notable sarthois présente le visage, qui plus est, n’est pas n’importe quelle droite. C’est la droite libérale, orléaniste, celle dont l’exhortation adressée à ses pairs par François Guizot, en 1840, résumait la vision du monde : « Enrichissez-vous ! ». D’un François à l’autre, du premier ministre de Louis-Philippe à celui de Nicolas Sarkozy, cette bourgeoisie qui tient le haut du pavé concentre la richesse et monopolise le pouvoir. C’est sa raison d’être.

On a dit que M. Fillon s’était fort mal défendu. C’est vrai. On l’accuse d’avoir payé sa femme à ne rien faire avec de l’argent public. Il répond qu’il a aussi payé ses enfants ! La seule explication à cette plaidoirie suicidaire, c’est que M. Fillon ne voit pas le problème. Ce qu’il a fait, à ses yeux, est dans l’ordre des choses. Arrogance de riche ? Oui, bien sûr, mais surtout bonne conscience de ceux que leur proximité avec le capital dote d’un sentiment d’immunité. S’il n’y a rien d’étonnant à ce que les représentants des riches aiment l’argent, il n’y a rien d’étonnant non plus à ce qu’ils trouvent normal de s’enrichir à leur tour par tous les moyens.

Quand vous êtes en difficulté et qu’on prend votre défense, il y a toujours un imbécile qui vend la mèche. Parmi les défenseurs du candidat de droite, Gérard Longuet s’est distingué par sa finesse. La dotation allouée aux parlementaires, a-t-il dit, n’est pas de l’argent public. Une fois attribuée aux élus, elle est libre d’emploi, non affectée à ceci ou à cela. Juridiquement faux, l’argument vaut son pesant de cacahuètes. Il signifie qu’entre les mains des politiciens l’argent public se privatise, qu’il s’affranchit de l’intérêt général. Ce n’est plus une enveloppe à dépenser dans l’exercice de ses fonctions, mais un complément de rémunération pour toute la famille. Le pognon de Pénélope ? Très simple. C’est une allocation familiale de luxe pour commis de la bourgeoisie.

Le plus cocasse, c’est qu’en face du châtelain orléaniste, les médias ont propulsé sur la scène un produit à peine décongelé qui dégage le même parfum de billets de banque. Car Emmanuel Macron, lui aussi, est un homme d’argent. Prévoyant, ce jeune vautour du CAC40 s’est constitué un petit matelas de quelques millions d’euros qui l’autorise à dire que les Français, ces illettrés aux mains sales, ne travaillent pas assez. L’ex-trader de chez Rothschild n’est pas un notable au sens classique, mais un affairiste polyglotte, symbole de cette élite mondialisée dont ses supporters Alain Minc et Jacques Attali ânonnent le credo à longueur d’antenne. Candidat de la bourgeoisie branchée et friquée, c’est un pur produit de la caste.

C’est pourquoi les médias asservis aux neuf milliardaires ont lancé sur le marché cette nouvelle offre politique comme on fait la publicité d’une savonnette. Macron, c’est le véritable plan B de la droite. Elle a fait une erreur de casting, elle a parié sur le mauvais cheval, mais la candidature du bébé Rothschild résout le problème. Elle pare à la défaillance du Sarthois, ce cheval de bât qu’on a pris pour un cheval de course. Macron, dont la campagne a été financée par les crédits du ministère des Finances, est un adepte de la privatisation des fonds publics, lui aussi. Comme Fillon, il ne voit pas le problème. Son budget de campagne est abondé par la City ? Faisons fi des frontières ! Il ne paye pas l’ISF ? Qu’importe ! Il va supprimer cet impôt scandaleux qui a transformé la France en démocratie populaire.

Fillon et Macron, c’est le Janus à double face d’une bourgeoisie d’affaires qui sait, de toute façon, qu’elle tirera son épingle du jeu électoral, cette farce dont nous sommes les dindons. Fillon et Macron, c’est le même parti, le parti du pognon. L’élection présidentielle de 2017 est pipée d’avance. Face à un Front national dont la seule fonction est de jouer les épouvantails (ses partisans devraient au moins une fois dans leur vie se demander pourquoi), le candidat du système passera la rampe. Adoubé par les médias au service de l’oligarchie, ce candidat au profil de chouchou des belles-mères ne sera pas l’élu du peuple, mais du bourrage de crânes ».

Bruno Guigue, le 4 février 2017

Rappels :

Pourquoi votre gauche n’est pas la nôtre (B. Guigue)

Le job en or caché du candidat Fillon

L’affaire Fillon fait les affaires de Macron

Macron, révolutionnaire anti-système soutenu par le système

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Fillon et Macron, le parti du pognon (B. Guigue)

  1. Robert dit :

    Tout est dit ! Pas un mot à ajouter…

  2. Fion développe une défense pour le moins curieuse oui, à savoir qu’il s’excuse pour avoir préféré faire travailler les siens, ce que les français n’accepteraient plus aujourd’hui ! Plutôt il aurait dit qu’il pensait à rendre l’argent (avouant ainsi au passage que l’emploi de la Pénélope était bien fictif, donc) Bon, ses pitoyables excuses sont en section commentaires dans mon billet du jour (source Marianne et 20 minutes) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/06/le-monde-est-fou-fou-fou/ Et en appui de l’énorme liste des licenciements mondiaux (Source P. Jovanovic) qui démontre bien, que ça chôme pas, côté licenciements… Par ailleurs, en zapouillant sur les chaines d’infaux en continue (pour cause de tempêtes…) j’ai aperçu un Jean-Marie Cavada hors sol affirmer, sans rire, que Macron de Rothschild était le seul candidat à proposer de l’espoir… Bigre ! Tudieu, comme dirait François le Pieu, non ? Je me suis pincée, mais je ne rêvais pas… Coluche avait dit ceci ; Le monde appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt… Mais surtout cela : La droite vend des promesses et ne les tient pas, la gauche vend de l’espoir et le brise ! Maintenant, je me dois de reconnaitre que le Macron de Rothschild, n’est ni de droit, ni de gauche, alors ! JBL

    • Sa défense est pitoyable en effet : il ne reconnaît aucune faute (juste une « erreur d’appréciation », tout étant parfaitement « légal et transparent »…) mais il propose de rembourser !

      J’ai toujours pensé (et dit) que c’était un être falot et sans relief, traître à son électorat (cf. ses 5 ans à Matignon), mais là il est en-dessous de tout.

      • zorba44 dit :

        Il y a sans doute plusieurs versions…

        https://m6info.yahoo.com/francois-fillon-sexcuse-mais-maintient-sa-candidature-182108564.html

        Dans celle-là pas question de rembourser, mais bien de rester candidat « légitimé » par le vote de 4 millions de mougeons qui ont payé leur écot pour cet escroc

        Jean LENOIR

      • Il s’est vu monter les marches du perron de l’Élysée, avec sa foi chrétienne en bandoulière. Hé non ! Caramba, encore raté ! Je pleure pas, vous vous en doutez, mais bon, le spectacle, est particulièrement gerbant. Surtout pour les invisibles, ça fait mal ; On sait qu’on est rien, mais là on se sent moins que rien… Je finis avec Coluche, tant il m’inspire ce soir « C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort, qu’ils ont raison ! » Jo

  3. DEPORT dit :

    J’ai beaucoup apprécié ton analyse qui correspond à la mienne à savoir que la haute finance est derrière Fillon par essence mais qu’elle a aussi son plan B avec Macron. Certes on n’est pas à l’abri d’une surprise car leurs mensonges, leur cynisme et leur hypocrisie font craqueler les murs qui les protègent mais cela reste pas mal verrouillé tout de même….la Haute finance n’a pas peur également de Marine Le Pen dont elle saura s’accommoder le cas échéant..il ne faut pas sous estimer la capacité de cette classe à conserver sa domination sur les classes laborieuses….dommage que les forces politiques capables de redistribuer de la justice, de l’égalité et de la fraternité ne soient pas capables de s’unir autour d’un socle minimum commun autour de ces valeurs républicaines…Jean Moulin avait été capable durant la guerre 40-45 d’unir autour de la résistance des forces de la droite royaliste jusqu’au parti communiste…l’occasion est pourtant historique avec un Hamond qui recueille 14% dans les sondages (dont il faut évidemment se méfier), un Mélenchon autour de 11% et des écologistes autour de 3%.

  4. hagen dit :

    « Face à un Front national dont la seule fonction est de jouer les épouvantails »

    Et on vote pour qui alors? Mélancon? Ânon?

    • Oui c’est une belle bande de « ons » mais La Marine, comme La Maréchal, aussi ♫
      Sur la bande de « ons » j’ai ma petite idée ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/30/mais-quelle-bande-de-ons/

      OD = Avez-vous lu l’article d’Oliver Cabanel sur Agoravox ? Une illustration ma vraiment tirée l’œil, c’est la ressemblance entre Macron et… Vian ! Tenez, je vous mets le lien vers l’image si vous voulez vérifier par vous-mêmes ► http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L600xH357/vian_et_macron-9dab3.jpg

      Maintenant ce qu’il y a de plus questionnant, pour nous les gueux et les gueuses, c’est qu’hier, on apprend grâce à Marianne que Les Républicains du Haut-Rhin passent outre la décision de justice et conditionnent le versement du RSA à 7 H de bénévolat… C’est pour cela qu’on est quelques-uns à dire, que de toute façon on l’aura dans le Fion, dans ce système là… Ayant traité ce dossier depuis le début, tout est dans ce billet ad hoc ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/06/ubu-est-strasbourgeois/ Que j’ai régulièrement tenu à jour avec les infos, y compris la dernière de Marianne, en section commentaires.
      Par ailleurs, j’ai rédigé un article en lien mais vue sur la fraude des parlementaires (Fillon, Macron n’étant alors pas encore lancé dans la course aux millions) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/12/les-zeros-hics/ Le Henri de Raincourt (je donne son pedigree au Monsieur) est actuellement devant la justice si je ne m’abuse… L’illustration de Danilo Santini est totalement prémonitoire avec Trump en filigrane… Car on était qu’en Juillet 2016 ! JBL

  5. brunoarf dit :

    Attaqué par Fillon, l’ex-directeur de La Revue des deux Mondes se défend.

    EXCLUSIF. Michel Crépu, ex-directeur de La Revue des deux Mondes, dont Penelope Fillon fut salariée, réagit aux propos de François Fillon l’accusant d’avoir ostracisé son épouse.

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/exclusif-attaque-par-fillon-l-ex-directeur-de-la-revue-des-deux-mondes-se-defend_1876429.html

  6. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mardi 7 février 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours des documentaires exclusif en intégralité :

    La Stratégie du Choc (Naomi Klein) : Le documentaire
    https://www.crashdebug.fr/dossiers/10685-la-strate-gie-du-choc-naomi-klein-le-documentaire

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  7. Ping : Fillon et Macron, le parti du pognon (B. Guigue) |

  8. Nanker dit :

    « J’ai toujours pensé (et dit) que c’était un être falot et sans relief, traître à son électorat (cf. ses 5 ans à Matignon), mais là il est en-dessous de tout »
    A l’évidence Sarko a déteint sur lui : Fillon est désormais capable de mentir comme un arracheur de dents sans sourciller. Comme le nain…

    Quant à Macron il a (pense-t-il) fait un grand pas vers l’Elysée : il a embauché un baryton pour corriger sa voix de châtré qui monte dans les aigus dès qu’il s’excite un peu pendant un meeting.
    La France est sauvée!

  9. Arbruz dit :

    C’ est tout à fait ça, même avec toute la pression qu’ à Fillon, il ne « voit pas le probleme »!
    IL est sincere, sur d’ etre une victime,  » il pourrait dire au peuple qu’il appelle aux restrictions:  » ils n’ ont pas de pain? qu’ils mangent des gâteau ! » et cela sans cynisme !

  10. Tenez, concernant le Navire Fion qui prend l’eau de toute part, on a pu lire ceci sur 20minutes ► http://www.20minutes.fr/high-tech/2008847-20170205-lettre-ouverte-infirmiere-famille-fillon-devient-virale-facebook
    La conclusion de cette infirmière est parfaitement claire : Quand on fait la liste des familles Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Juppé, Hollande, Valls, Fillon qui ont conduit la France dans la merde actuelle avec 8 millions de chômeurs et autant de pauvres, il y a de quoi vomir. Quand on voit comment les gens se privent de soins parce que les mutuelles sont devenues trop chères, quand on voit comment Touraine nous ment en permanence sur la santé, il y a de quoi gerber. Quand on fait la liste des scandales politiques, la liste des scandales sanitaires pour ne citer que ceux-ci, il y a de quoi ne plus aller voter car oui ils sont tous pourris. »
    Voilà, voilà, voilà…

    Avez-vous lu le dernier article de Paul Craig Roberts ? Résistance71 l’a traduit et publié ce jour, et je l’ai relayé dans ce billet du jour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/07/donald-le-trumpeur/ Ce qu’il y a d’intéressant (malgré que PCR soit un étatiste pur et dur) c’est qu’il reconnait s’être Trumpé, et c’est bien. Pour ma part, j’ai relayé juste après l’article de Mohawk Nation News « Briser le conditionnement colonial… Des mitrailleuses pour des souvenirs enfouis » car PCR s’adresse uniquement et toujours aux Zuniens de papier. Or, les Natifs eux donnent des solutions pour établir un changement total de relation, non indigènes inclus ! Comme l’avait fait Mike Prysner ou Vincent Emanuele ces anciens Vétérans de guerre US auprès de leur concitoyen. Bon sans succès pour le moment… JBL

  11. brunoarf dit :

    De 1988 à 1990, Penelope Fillon était soi-disant « assistante parlementaire » de son mari. Elle a gagné 82 750 euros.

    En 1998, Penelope Fillon était soi-disant « assistante parlementaire » de son mari. Elle gagnait 2550 euros par mois.

    En 1999 et en 2000, Penelope Fillon était soi-disant « assistante parlementaire » de son mari. Elle gagnait 3500 euros par mois.

    Entre janvier 2007 et août 2007, Penelope Fillon était soi-disant « assistante parlementaire » de Marc Joulaud, suppléant de François Fillon. Elle gagnait 10 167 euros par mois.

    En juin 2012 jusqu’en novembre 2013, Penelope Fillon était soi-disant « assistante parlementaire » de son mari. Elle gagnait 5050 euros par mois. A cela s’ajoutait 5000 euros par mois, payés par la Revue des deux mondes. Total : 10 050 euros par mois.

    Total :

    – Penelope Fillon a touché 831 440 euros comme « assistante parlementaire ».
    – Penelope Fillon a touché 100 000 euros, payés par « La Revue des deux mondes ».
    – Les enfants de François Fillon ont touché 83 735 euros comme « assistants parlementaires ».

    Autrement dit : toute la famille de François Fillon a touché plus d’un million d’euros.

    Ils ont touché 1 015 175 euros.

    Source :

    Le Canard enchaîné, mercredi 1er février 2017, page 3.

    Et une interview ahurissante de l’ex-directeur de La Revue des deux Mondes, Michel Crépu :

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/exclusif-attaque-par-fillon-l-ex-directeur-de-la-revue-des-deux-mondes-se-defend_1876429.html

  12. brunoarf dit :

    A propos de l’emploi fictif de Penelope Fillon, le Canard Enchaîné écrit à la une :

    « Les enquêteurs n’ont trouvé aucun indice matériel, mais la trace de ses indemnités de licenciement : 45 000 euros ! »

    Edition à paraître mercredi 8 février :

    http://www.bfmtv.com/politique/penelope-fillon-a-touche-45-000-euros-d-indemnite-de-licenciement-de-l-assemblee-1098389.html

  13. Robert dit :

    Aux dernières nouvelles, Pénélope Fion a touché des indemnités de licenciement lorsqu’elle a été embauchée par le suppléant de son mari ! Il est clair que « François le fourbe » avait mis en place un système familial de captation des indemnités d’élu… Quel cynisme lorsqu’on le voit maintenant jouer le « responsable mais pas coupable » ! Cet homme est (définitivement) discrédité.

  14. brunoarf dit :

    Mercredi 8 février 2017 :

    L’ex-assistante parlementaire de Marc Joulaud redit n’avoir pas travaillé avec Penelope Fillon.

    Jeanne Robinson-Behre, ancienne assistante parlementaire de Marc Joulaud, qui fut employeur de Penelope Fillon et suppléant de François Fillon, assure n’avoir pas travaillé avec elle. Ce qui « ne veut pas dire qu’elle ne travaillait pas », affirme mercredi 8 février Mme Robinson-Behre dans une interview au quotidien Le Courrier de l’Ouest.

    Le fait d’employer un membre de sa famille n’est pas interdit au Parlement, le problème est de savoir si la femme de François Fillon occupait réellement sa fonction d’assistante parlementaire. L’hebdomadaire doute fortement que c’était bien le cas. Penelope Fillon aurait été très bien rémunérée – 831 440 euros brut au total – alors que la réalité de son travail est mise en doute.

    A cette somme il faut ajouter deux années de travail de Penelope Fillon oubliées par le palmipède, entre 1986 et 1988, rémunérées 33 639 euros net (soit environ 40 000 euros brut), selon la déclaration mise en ligne par le candidat lundi soir. Total : 865 079 euros bruts.

    Rappel :

    « Je n’ai jamais été l’assistante de mon mari », déclarait Penelope Fillon en 2007.

    VIDÉO – L’émission Envoyé Spécial annonce la diffusion jeudi soir d’extraits vidéos inédits d’une interview de l’épouse de François Fillon à un quotidien britannique en 2007, où elle confie qu’elle n’assistait pas son mari dans ses fonctions.

    Les propos remontent peu après la nomination de François Fillon à Matignon en mai 2007. Penelope Fillon accorde alors au Sunday Telegraph une interview dans laquelle, interrogée sur sa vie quotidienne, elle affirme n’avoir «jamais été l’assistante» de son mari, avant d’ajouter : « Je ne me suis pas occupée de sa communication non plus ».

    http://www.lefigaro.fr/politique/2017/02/02/01002-20170202ARTFIG00011-je-n-ai-jamais-ete-l-assistante-de-mon-mari-declarait-penelope-fillon-en-2007.php

  15. brunoarf dit :

    Mercredi 8 février 2017 :

    Le Canard Enchaîné :

    Titre de l’article : « Quinze ans de labeur et pas une trace. »

    Penelope Fillon n’a pas reçu que des salaires, mais aussi, en deux fois, 45 000 euros d’indemnités de licenciement.

    Mais, pour les enquêteurs, toujours pas la moindre trace de travail : ni mail, ni notes, ni agenda. Pas même un SMS.

    Source :

    Le Canard Enchaîné, page 3.

  16. brunoarf dit :

    Dans son programme, François Fillon voulait privatiser la Sécurité sociale.

    Les grandes gagnantes de cette privatisation auraient été les assurances privées.

    Or, en France, la plus puissante assurance privée est AXA.

    L’entreprise AXA et ses dirigeants avaient tout intérêt à ce que le prochain président de la République soit François Fillon : ils auraient gagné des milliards d’euros grâce à la privatisation de la Sécurité sociale.

    Comme c’est bizarre : le meilleur ami de François Fillon est Henri de Castries.

    Henri de Castries était le président-directeur général du groupe d’assurance AXA de mai 2000 au 31 août 2016.

    Il a travaillé dès 2013 sur le programme de François Fillon et l’a aidé à lever de l’argent pour sa campagne présidentielle. Il pourrait devenir un membre important du gouvernement de Fillon si celui-ci gagne la présidentielle de 2017. Selon la presse, il pourrait être nommé conseiller économique à l’Elysée, ministre de l’Économie et des Finances, ministre des Affaires étrangères ou même Premier ministre. Le 17 janvier 2017, il annonce officiellement son soutien à François Fillon et affirme son engagement pour que ce dernier puisse accéder au pouvoir.

    Source : article Wikipedia « Henri de Castries »

    Comme c’est bizarre :

    Axa a versé 200 000 euros à la société de François Fillon.

    Ce montant correspond au double de la rémunération perçue en tant que conseiller chez Ricol Lasteyrie. Le cabinet d’expert-comptable a versé 200.000 euros à 2F Conseil mais sur quatre années – de 2012 à 2016 – contre deux ans pour Axa.
    François Fillon a ouvert des portes au plus haut niveau de la commission européenne et en Allemagne pour la compagnie d’assurance. Le PDG d’Axa de l’époque, Henri de Castries, détient pourtant un carnet d’adresse très fourni dans le monde des affaires internationales.
    D’ailleurs chez Axa, on explique que François Fillon a justement « enrôlé » le PDG d’Axa pour son entregent dans le monde des affaires à l’étranger. Henri de Castries est notamment le président du puissant comité Bilderberg qui réunit politiques, dirigeants et autres personnalités européens et américains pour tisser des liens entre les deux puissances.

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/francois-fillon-a-touche-200-000-euros-d-axa-1098642.html

  17. Ping : Des clics pour LE déclic… | jbl1960blog

  18. Tenez, j’ai des petits soucis de ping qui marche pas terrible. J’ai intégré cet article et celui sur Macron dans mon billet du jour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/08/des-clics-pour-le-declic/ Dans le Ici et là… JBL

  19. le dodo dom dit :

    Et un macro(n), un ! (de plus…)

    09/02/2017 – 07h15 Paris (Breizh-Info.com) – Macron va-t-il rester intouchable? Alors que la presse semble tout passer au jeune loup de la finance, la bienveillance unanime des médias subventionnés finit par se voir. On savait Emmanuel Macron proche de Patrick Drahi, le magnat des télécoms et des medias. Mais la rumeur enfle au sujet d’une proximité entre Mathieu Gallet, PDG de Radio France et l’ancien ministre de l’Economie.

    Le banquier Rothschild a d’ailleurs tenté de faire taire la polémique avant qu’elle ne sorte dans la grande presse – le tout avec un trait d’humour – expliquant que si on l’apercevait en la compagnie de Mathieu Gallet, ce serait son hologramme, en référence au meeting technophile de Jean Luc Mélenchon. Il faut dire que la rumeur faisait référence à une relation privée entre les deux intéressés, reléguant le mariage d’Emmanuel Macron avec Brigitte Trogneux au rang d’union de façade.

    Des rumeurs que le député Les Républicains Nicolas Dhuicq n’a pas vraiment démenti. En effet, l’élu a tout simplement confié qu’il estimait qu’Emmanuel Macron était soutenu par “ un très riche lobby gay”. Une révélation à rapprocher d’un soutien bien connu de l’ancien ministre de l’économie, Pierre Bergé, l’ancien amant d’Yves Saint-Laurent.

    L’homme d’affaires n’a jamais caché son soutien pour les hommes de gauche. En 2012, il avait d’ailleurs fait montre de son adhésion au programme de François Hollande, c’est donc en toute logique qu’on l’imagine aujourd’hui derrière Emmanuel Macron. Notons également que depuis 2010, Pierre Bergé est à 80% propriétaire du Monde aux côtés de Niel et Pigasse depuis une recapitalisation du groupe en 2010 ; une époque où Macron oeuvrait justement pour le groupe tout en informant Alain Minc, le président du conseil de surveillance de la Société des rédacteurs du Monde.

    Au delà des liens avec toute l’élite médiatico-financière, Macron traîne aussi derrière lui quelques rumeurs financières, notamment celle selon laquelle des deniers publics de Bercy auraient été utilisés pour lancer le Mouvement en Marche. Emmanuel Macron aurait en effet utilisé 120 000 euros de frais de représentation quand il était à Bercy soit 80% de la totalité des frais de représentation du ministère et ce, en seulement deux ans.

    Bien entendu, l’intéressé nie en bloc toute malversation financière, pour autant, même si on imagine bien que le jeune Macron a gardé de précieux contacts de ses activités de banquier chez Rothschild, on ignore d’où viennent les financements de son mouvement. Un mouvement qui réussit pourtant à louer de grandes salles dispendieuses pour réussir ses spectacles. D’ailleurs, Emmanuel Macron ne se refuse rien et s’est offert les services d’un baryton d’opéra pour domestiquer ses vocalises …

    http://www.breizh-info.com/2017/02/09/61650/macron-va-t-rester-intouchable-intouche

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s