[Propagande] Marine Le Pen présidente provoquerait un « défaut de paiement majeur sur la dette française »… et un Armageddon financier mondial !

Du même tonneau que les propos de Laurence Parisot… C’est le retour des grandes prédictions apocalyptiques de l’époque du Brexit ! Lire à ce sujet le commentaire du traducteur publié sur le Saker francophone. OD

marine-le-pen-defaut-paiement-armageddon-financier

« A moins de deux mois des élections présidentielles françaises, les analystes et autres experts politiques nagent en plein dilemme : d’un côté, les sondages montrent que le Front national de Marine Le Pen, avec 20 à 30% des intentions de votes, remportera certainement le premier tour et perdra presque certainement le second, soit contre Fillon soit, plus récemment, contre Macron. D’un autre côté, les mêmes analystes et autres experts se sont fourvoyés dans leurs pronostics sur le Brexit et l’élection de Donald Trump, et se démènent pour éviter de remporter leur tiercé gagnant qui, avec trois pronostics erronés sur trois, signifierait la possibilité de perdre leur emploi.

Simultanément, les marchés encaissent plutôt bien l’ascension de Marine Le Pen dans les sondages, et la marge actuarielle (le « spread » en anglais) entre les taux d’emprunts de la France et ceux de l’Allemagne évolue en parallèle avec la hausse des chances de victoire pour Le Pen [le « spread » est d’autant plus bas qu’un emprunteur est considéré comme solvable, NdT]. En fait, comme nous le soulignions la semaine dernière, la dette de la France est à son plus haut niveau de dangerosité par rapport à la dette allemande, depuis ces quatre dernières années.

De quoi les marchés sont-ils si effrayés ?

Selon son manifeste récemment rendu public, Marine Le Pen a promis de faire sortir la France de la zone Euro dans un délai de six mois suivant son élection, et ce, de façon unilatérale, ce qui n’a pas manqué de jeter le doute sur les conséquences d’une telle décision. La réponse est venue du Front national lui-même, qui a soudainement révélé son projet au Financial Times, suggérant que les 1700 milliards d’euros de dette publique seraient re-libellés en francs si le Front national accédait au pouvoir.

Il s’agit du scénario dont rêvait Yanis Varoufakis pour la Grèce.

Comme l’explique le Financial Times, « selon des commentaires qui ne feront qu’amplifier les craintes au sujet de l’impact sur les marchés financiers mondiaux d’une victoire du FN, plusieurs cadres de haut niveau du FN ont déclaré au Financial Times que le parti d’extrême-droite viserait à re-libeller environ 80% des 2100 milliards de dette publique française, à savoir la partie contractée sous droit français, dans une nouvelle monnaie nationale. David Rachline, le directeur de la stratégie du FN, a confirmé que le sujet avait été étudié en profondeur par le FN lorsqu’il a déclaré dans une entrevue que seuls 20% de la dette publique française ‘tombaient sous le coup de la loi internationale [et resteraient libellée en euros] […] mais que pour le reste, nous avons le droit de libeller dans une nouvelle monnaie’. »

Ainsi, si l’on prend en considération la ligne verte du diagramme ci-dessus qui continue de monter, un très probable changement de monnaie, et un « Frexit » sur la table, alliés aux souvenirs d’événements « impossibles » tels le Brexit et l’élection de Donald Trump toujours frais dans les mémoires, il est grand temps pour les médias de sortir l’artillerie alarmiste, à commencer par les agences de notation. Celles-ci ne nous ont évidemment pas déçus, annonçant au FT qu’un événement comme la victoire de Marine Le Pen reviendrait, selon ces agences de notation, au plus gros défaut de paiement sur la dette souveraine jamais enregistré, évalué à presque dix fois celui de la restructuration des 200 milliards de la dette grecque en 2012, menaçant le monde civilisé d’un Armageddon financier, en plus de l’effondrement de la monnaie unique.

Moritz Kraemer, le directeur du département de la notation des dettes publiques pour l’agence Standard & Poor’s, a déclaré dans un communiqué qu’il s’agirait bien d’un défaut de paiement. « Il n’y a  ici aucun doute… Si l’émetteur de la dette ne se conforme pas à ses obligations contractuelles vis-à-vis de ses créanciers, et cela inclut le remboursement dans la monnaie stipulée dans le contrat, alors nous devrions l’appeler un défaut de paiement. »

Alistair Wilson, directeur du département de notation des dettes publiques pour l’agence Moody’s, a déclaré qu’il considérerait n’importe quel pays quittant la zone euro comme étant en situation de défaut de paiement s’il changeait la devise de nomination de sa dette et que cela cause une perte financière à ses créanciers, par rapport à ce qu’ils espéraient gagner à l’origine. « Pour nous, le test est celui-ci : considérons-nous que les investisseurs récupèrent la valeur de ce qu’ils ont investi, au moment où ils pensent la récupérer », a-t-il expliqué.

David Rachline a expliqué que la dette française serait re-libellée sur une base de « un franc pour un euro ». Mais il a ajouté que recréer une monnaie nationale dont la valeur diminuerait vis-à-vis des « restes » de l’Euro diminuerait de facto le poids total de la dette souveraine française. « Retrouver notre souveraineté monétaire nous permettra d’avoir recours à la dévaluation compétitive », a-t-il ajouté.
Il s’agit ici aussi du projet que caressait Varoufakis, jusqu’à ce qu’il prenne conscience que la Banque centrale européenne était celle qui actionnait les leviers du système bancaire grec et des dépôts bancaires de la population, libellés en euros : il n’y avait tout simplement pas assez de liquidités en circulation si le peuple grec décidait de retirer ses fonds des banques, ce qui fut la cause de l’échec de la révolution de Varoufakis.

Et nous qui pensions que tout le monde avait compris depuis, ce que signifiait « couverture bancaire partielle »…

Il n’est pas établi si Le Pen ou le FN ont établi une alternative à ce plan : il serait stupide de ne pas en avoir un, moins de deux ans après le fiasco grec de 2015. Et malgré cela, ce procédé est tout à fait possible. De avocats contactés par le Financial Times ont expliqué que re-libeller une émission de dette publique contractée sous la loi française serait en théorie possible, pour la raison que toute nation a le pouvoir de modifier ses lois. Cela signifie que les détenteurs de la dette publique auraient des difficultés à poursuivre l’État français devant les tribunaux, de la même manière qu’ils ont poursuivi l’Argentine après son défaut de paiement de 2001.

Matthew Hartley, un associé du département des marchés de capitaux de la dette chez Allen & Overy, a déclaré : “C’est justement parce que les obligations d’État sont gouvernées par le droit français qu’ils ont simplement à abroger la loi française pour modifier les termes du contrat. »

Dans le même temps, et juste au cas où vous ne trouveriez pas les agences de notation assez convaincantes, des économistes de haut-vol, dont la réputation est à l’évidence largement supérieure à celle des autres économistes, y sont également allés de leur rengaine, expliquant qu’une France qui quitterait la zone euro sèmerait le chaos en Europe. Ainsi Benoît Cœuré, membre exécutif du comité directeur de la Banque centrale européenne, nous a expliqué cette semaine que quitter l’euro mènerait à une paupérisation, à une élévation des taux d’intérêts, à un alourdissement du fardeau de la dette, ainsi qu’à plus de chômage et d’inflation.

Ce banquier central européen a dû s’étrangler en apprenant le projet de Marine Le Pen de faire ce que toute banque centrale du monde développé rêve de faire, mais ne peut faire pour le moment, à savoir « déployer l’hélicoptère monétaire » [créer de la monnaie et la distribuer directement aux citoyens, pour stimuler la demande; alternative à l’‘assouplissement quantitatif’ ou QE en anglais, NdT]. Le FN a déclaré que, suite à un retour au franc, les lois régissant la relation entre la Banque centrale et l’État seraient modifiées pour autoriser la Banque centrale à financer directement l’État [Soit une abrogation de la loi Pompidou-Giscard sur la Banque de France de 1973, aussi connue sous son nom plus explicite de « Loi Rothschild », qui stipule que « Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France », en clair que l’État ne peut plus emprunter à la Banque de France et doit le faire auprès des banques privées, NdT], par exemple pour payer les traitements de la sécurité sociale et la dette publique ».

Lire la suite sur le Saker francophone

[Article original de Tyler Durden, ZeroHedge.com]

Rappel :

France : Encore une horrible campagne présidentielle – L’Etat profond monte à la surface (D. Johnstone)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

34 commentaires pour [Propagande] Marine Le Pen présidente provoquerait un « défaut de paiement majeur sur la dette française »… et un Armageddon financier mondial !

  1. Robert dit :

    Business is business… Comme l’a montré le précédent du Brexit, « ça va tanguer » mais les affaires devront continuer… Le système ne renversera pas lui-même le trône sur lequel il est assis. L’ennui, pour ces messieurs, c’est que la France risque de montrer le chemin à d’autres…

  2. Marc dit :

    Le lobby qui pilote le « Système » va tout faire pour faire gagner son « cheval », le dénommé Macron !….La gauche bobo, les médias, le monde du spectacle et la justice, qui sont à la botte de ce lobby, vont lyncher médiatiquement Marine Le Pen et Fillon !….Les boules puantes lancées par le « Système » contre Marine et Fillon juste avant les présidentielles alors que le système avait en réserve ces « boules puantes » depuis de nombreux mois voire quelques années, n’est pas le fruit du hasard !!!!!!…c’est fait intentionnellement pour fausser le résultat de la présidentielle !…Moi je dis tous sauf Macron !!!

  3. brunoarf dit :

    Qu’est devenu le parti Les Républicains ?

    Aujourd’hui, le parti Les Républicains, c’est le gouvernement japonais du premier ministre Kuniaki Koiso.

    Kuniaki Koiso a été premier ministre du Japon du 22 juillet 1944 au 7 avril 1945. Les unités kamikaze ont été créées pendant son mandat.

    De la même façon, François Fillon vient d’annoncer qu’il maintenait sa candidature à l’élection présidentielle.

    En clair :

    François Fillon vient de transformer les membres du parti Les Républicains en milliers de kamikazes.

    Une photo extraordinaire a été prise mercredi 1er mars 2017 vers midi 30 :

    on voit les dirigeants des Républicains se préparer à écouter le discours de François Fillon.

    Ils ont le visage des kamikazes qui se préparent à partir vers le suicide collectif.

    Ils savent qu’ils vont tous partir au casse-pipe.

    Regardez cette photo exceptionnelle :

    • Gänser dit :

      MDR….ils ont de belles têtes de futurs vainqueurs tous ces aigrefins du Système!

      • drazig dit :

        Erreur! Les Kamikazes rayonnaient de bonheur à l’idée de se faire tuer pour Sa Majesté l’Empereur.Là, ils vont à l’abattoir sottement..

    • Robert dit :

      Effectivement, cette photo est « parlante » ! Il ne manque que l’ordonnateur des pompes funèbres… Fillon peut-être ?

  4. Lionel dit :

    « De avocats contactés par le Financial Times ont expliqué que re-libeller une émission de dette publique contractée sous la loi française serait en théorie possible, pour la raison que toute nation a le pouvoir de modifier ses lois. »
    Pourquoi « en théorie » ? Un simple arrêté, à suffit pour convertir la dette publique en euros!
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000209707

  5. zorba44 dit :

    Enfin – soit dit en passant le signataire s’est planté quant à l’annonce de Filou au Salon de l’Agriculture, têtu comme un bourrin, sans doute avant de prendre le chemin pour Fresnes – les yeux se dessillent et le bon sens est en train de pénétrer les cerveaux les plus obscurcis par la propagande.

    Il souffle en ce moment un vent extraordinaire de résistance !

    Résultat des courses avant deux mois pour entamer la révolution et raser l’euro comme la Bastille le fût !

    Jean LENOIR

    • xavib dit :

      Têtu comme un bourrin oui. Fillon ira jusqu’au bout ….les menottes aux mains s’il le faut ! 🙂

    • Bernie dit :

      « La France est plus grande que mes erreurs » (François Fillon)
      oooh ça c’est sûr… et surtout plus grande que la prison où il va finir le Fillou !

  6. Rudy dit :

    Le petit Macron s’est pris un oeuf sur la tête au Salon de l’Agriculture…
    La terre, elle, ne ment pas !

  7. Alcide dit :

    Avant la présidentielle , chaque larbin y va de son crachat:

    La petite histoire derrière la fumeuse loi de Janvier 1973
    Auteur H. Seize
    http://h16free.com/2017/03/01/57537-la-petite-histoire-derriere-la-fumeuse-loi-de-janvier-1973

    Je savais H seize cuistre ignare , je le découvre laudateur de criminels et soutien de la dette odieuse.
    Combien pour ce torchon ?

  8. yltaage dit :

    Bonjour, connaissez vous Laurence Haïm, la porte-parole de l’hologramme?

    • Oui, ça craint. En commentant sur Agoravox un article sur Macron, l’auteur ne connaissait pas Laurence Haïm…
      Alors, comme c’était un peu à prévoir, Fillon continue même mis en examen (ce que d’ailleurs lui avait conseillé un certain nombre de personnes) Bruno Lemaire lui jette l’éponge, l’UDI se tâte, on comprend mieux maintenant pourquoi Bayrou s’est raccroché à Macron c’est en lien là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/01/ne-nous-laissons-plus-trumper/ Car pour ma part, je trouve dommage d’accorder aussi bien à MLP que quiconque d’ailleurs, le crédit d’une « réussite » remarquez que dans ce Système là, tout est possible finalement. Et je fais le comparatif croisé avec la mise sur orbite de Trump. Mais je ne détiens aucune vérité. J’avance juste que c’est une perte de temps. Et la photo postée par brunoarf n’est pas vraiment pour me contredire, non ?

    • zorba44 dit :

      A part les fous rires …circulez, ya rien à voir ni à entendre d’ailleurs !
      Même un salaire au SMIC est trop élevé pour cette ….. heu, heu, heu…

      Jean LENOIR

      • Rappel urgent: votre localisation en plein sur la ceinture de feu, fait de vous une victime idéale pour un accident sismique. Je veux dire, vous et vos comparses.

        http://investmentwatchblog.com/is-something-strange-happening-inside-the-earth/

      • zorba44 dit :

        C’est une obsession chez vous, Nicolas, la ceinture de feu ! Si le Vésuve ou l’Etna explosent ;…il se passe quoi ?

        Et puis finalement vivre dans un beau pays (même s’il y a un gros pétard qui mijote dans les entrailles de la terre) c’est peut-être mieux que de risquer de mauvaises rencontres pour un oui ou pour un non, pour une politique d’asile imbécile et pour la destruction en règle de la Société.

        Peut-être mort demain à cause de la ceinture de feu …peut-être un astéroïde de 2 kms sur Reims, Paris ou Romorantin on ne sait quand !…

        Depuis la demi-douzaine de fois que vous la sortez au signataire, ça en devient lassant – même et surtout si c’est « habillé » de la migration des millionnaires où la France ne figure pas bien …on se demande vraiment pourquoi ?

        Ce bourrin de Filou (multi-millionnaire) sera bien le dernier à s’accrocher car finalement c’est un vrai c..

        Il y a des problèmes partout Nicolas, vous les décrivez avec plus ou moins de pertinence selon le cas, mais, lui, il a envie de dire « lâchez-moi la grappe ».

        Jean LENOIR

    • Un passant dit :

      Faudrait inventer ridiculeCommentaireDeBlog.com, vais peut-être m’y mettre tiens, si ça se trouve ça peut rapporter gros… en tout cas en fous rires.
      PS: c pas pour toi que je dis ça hein, t’inquiète… (La vidéo de la pauvre Haïm est très drôle). D’ailleurs ceux qui se sentent visés ont peut-être tort… ou raison. Et ceux qui ne se sentent pas visés ont peut-être raison… ou tort.

  9. Tenez, Guillaume de #Croisonsles a publié de nouvelles créations et elles sont vraiment incroyables et il y en a pour tout le monde, je vous mets le lien http://croisonsles.tumblr.com/
    celle-ci est idoine avec votre sujet ► http://68.media.tumblr.com/4d0cf6c218de8cc098f70274d953def6/tumblr_oly51kcWSW1s1zekao1_500.jpg

  10. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce jeudi 2 mars 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours des documentaires exclusif en intégralité :

    François Fillon et la « stratégie du choc »
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/13102-francois-fillon-et-la-strategie-du-choc

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  11. Penser un système monétaire, en dehors d’un système économique et d’un système social donnés est en soi une aberration. Précisément celle que Marine Lepen est en train de commettre en refusant de mettre en cause le modèle social français fondé sur la redistribution fiscale et le remplacement de population, ie le soutien actif à l’installation des populations d’origine immigrée de seconde ou troisième génération. Un pays dans lequel les prélèvements fiscaux représentent 57% du PIB est un pays socialiste, qui vit de l’émission de dette publique et privée (la dette privée française dépassent les 200% du PIB)et non des revenus de sa production privée.

    Par ailleurs la base fiscale française est largement globalisée. Les coups de sifflet de Marine Lepen pour la convaincre de rentrer au bercail n’y changeront rien, sauf à réformer en profondeur l’appareil d’Etat dont il faudrait sabrer dans les effectifs et les domaines de compétence, ce qu’elle se refuse à faire. Certes la réduction des niveau administratifs est une excellente idée qui a été proposée par maints gouvernements avant Marine, mais elle n’a jamais été suivie d’effets dans un pays esclavagisé par sa fonction publique.

    Il faut du temps pour changer les mentalités, temps qui manque cruellement aujourd’hui faute d’avoir entamer les réformes nécessaires du système bancaire à la faveur de la crise de 2008. Il est donc à craindre que les événements devancent les échéances électorales en raison de l’emballement de l’effondrement économique général.

    Cette accélération est déjà visible au Royaume-Uni pris en étau entre sa volonté de changement politique hors de l’UE et des réalités dictées par un un système économique fondé sur la toute puissance du capital. Theresa May se coupe des marchés européens, tandis que les multinationales sabrent dans les effectifs sous prétexte de compétitivité à coups d’automatisation du travail. Comme dans le même temps Deutsche Börse est en train d’avaler la Bourse de Londres au nom de la libre concurrence, malgré certaines résistance des Tories, on est en droit de se poser des questions sur l’avenir économique du Royaume-Uni. Idem pour les Etats-Unis qui se refusent à réformer en profondeur leur administration (rafistolage de l’Obamacare, augmentation des dépenses militaires alors que le budget de la dépense est faramineux) ou à changer de business model fondé sur la recherche de la productivité à tous crins.

    L’examen par nature de la dépense publique fait apparaître le poids considérable des prestations sociales (45,7 % du total) et de la masse salariale des administrations publiques (23,6 % du total). À titre de comparaison, l’investissement ne représente qu’un peu plus de 5 % de la dépense publique, et est très majoritairement assumé par les collectivités locales. Enfin, les intérêts de la dette publique représentent un peu moins de 5 % de la dette publique, une part qui augmente sur le long terme.
    http://www.institutmontaigne.org/res/files/publications/efficacite_depense_publique_V2.pdf

    Three out of the four companies behind the decisions — Ford, Boots owner Walgreens Boots Alliance, and Walkers owner PepsiCo — are American. But what is remarkable is how varied the job losses are in terms of sectors. It underlines the difficult task facing the government in navigating Brexit while at the same time boosting the British economy.
    http://www.businessinsider.fr/uk/ford-boots-greggs-walkers-announce-jobs-at-risk-2017-3/

    While President Trump is expected to tout his administration’s accomplishments one month into his term during a speech before a joint session of Congress Tuesday night, former Reagan Budget Director David Stockman said he doesn’t see much progress being made.

    “I’ve thrown in the towel because he’s not paying attention and he’s not learning anything and he’s making ridiculous statements,” Stockman told the FOX Business Network’s Neil Cavuto.
    http://www.foxbusiness.com/politics/2017/02/28/david-stockman-trump-will-create-debt-crisis-like-never-before.html

  12. Nanker dit :

    Autre argument 100% fallacieux qu’on nous sert à pleines louchées : « z’allez pas voter Marine, LE MONDE ENTIER NOUS REGARDE!!!! ».
    Si vous avez bonne mémoire vous vous souviendrez qu’on nous l’avait déjà servi en 2005 lors du vote sur le TCE… avec le succès qu’on sait! 😆

    Quant à Laurence Haïm… en 2004 elle s’était mise à chialer comme une gamine en direct à l’antenne de « Canal » le soir de la ré-élection de Bush Junior.

    Pathétique… et révélateur du parti-pris de la dame. Dans n’importe quel autre pays cette crise de larmes (révélateur du parti-pris de la dame pour le camp démocrate) aurait été vu comme un manque de professionnalisme et de neutralité et Ms Haïm aurait été rappelée à Paris. Mais on est en France : impunité pour la classe journalistique comme politique!

    Haïm Macron : les deux font la paire. Deux ectoplasmes médiatiques qu ne doivent connaître de la France que les beaux quartiers de Paris et qui préfèrent sans doute N.Y. ou L.A. à Lyon ou La Rochelle.

  13. patrick dit :

    je ne suis pas sur que laisser la planche à billets aux mains des guignols qui nous gouvernent soit bien meilleur que la fameuse loi de 73.
    imprimer du PQ monnaie ne crée pas de la richesse mais à la fin ce sera toujours le citoyen qui passera à la caisse.
    le FN est juste un parti socialiste comme un autre.

    Par contre je suis d’accord sur la sortie de l’euro qui se fera d’une manière ou d’une autre, y compris par l’effondrement de l’euro et la dislocation de la zone euro.

    • matbee dit :

      – Primo on peut remplacer les guignols par des gens sérieux et honnêtes

      – Secondo la planche à billets sans intérêts (ou très faibles et qui reviennent à la Banque de France) vaut toujours mieux que la planche à billets avec intérêts, et qui vont dans la poche des banksters….

      • patrick dit :

        dans le cas de la planche à billet il n’y a pas d’intérêts mais il y a toujours destruction de la valeur de la monnaie. Vous ne payez pas d’impôt pour rembourser mais votre épargne ne vaut plus rien, dans les deux cas le citoyen se fait floué.
        Quant à trouver des gens sérieux et honnêtes … ou alors il faut des règles simples interdisant tout budget en déficit.

    • Alcide dit :

      …je ne suis pas sur que laisser la planche à billets aux mains des guignols qui nous gouvernent soit bien meilleur que la fameuse loi de 73…

      Mauvais raisonnement Patrick.
      Dans la situation actuelle , les banquiers créent la monnaie d’une simple écriture , nous payons l’intérêt sur ce vent et les banquiers s’enrichissent ainsi frauduleusement de centaines de milliards ce qui accroit nos problèmes économique par une mauvaise allocation de cette manne qui n’est jamais injectée dans l’économie réelle.
      Avec la sortie de l’EU par exemple par effet rétroactif de la prise en compte du référendum de 2005, nous sortons de l’article 123 du traité de Lisbonne qui a remplacé la loi de 1973 et nous ne payons plus l’intérêt sur la création monétaire et donc la quasi totalité de l’impôt sur le revenu peut être affecté à des choses plus importantes .
      Les dépenses profitent à nouveau à l’économie du pays.
      Les banquiers cessent de s’enrichir sans cause et les bourses peuvent devenir presque honnêtes.
      Certes dans tous les cas nous avons l’inflation et peut-être les guignols au pouvoir.
      La loi de 1973 et ses avatars sont des lois extrêmement spoliatrices qui doivent-être abolies.
      D’ailleurs , le pouvoir d’achat des classes moyenne n’a plus progressé depuis ces années ( voir John Williams, founder of ShadowStats.com. )

      • patrick dit :

        1973 : premier choc pétrolier , fin de l’énergie qui ne coûte rien donc frein à la croissance, début de la fin d’un monde.
        Que font les politiques ? ils ont le choix entre expliquer aux citoyens que la fête est finie ou faire des déficits et des dettes pour maintenir l’illusion. Comme d’habitude ils choisissent la mauvaise solution en se disant que les choses vont finir par s’améliorer.
        Les prêts dits toxiques relèvent de la même logique , du pognon d’abord et on verra plus tard.

      • Alcide dit :

        …Que font les politiques ? ils ont le choix entre expliquer aux citoyens que la fête est finie ou faire des déficits et des dettes pour maintenir l’illusion…
        Non.
        L’illusion est simplement un artifice comptable et les ordures au pouvoir ont délibérément choisi de créer une dette au seul bénéfice du banquier plutôt qu’une dette qui ne coûte rien.
        Avouez que ce n’est pas la même chose.
        Les ordures continuent par un déficit systématique toujours financé par l’emprunt et donc au bénéfice du créateur de monnaie.
        C’est une arnaque.

  14. Danse dit :

    « les sondages montrent que le Front national de Marine Le Pen, avec 20 à 30% des intentions de votes, remportera certainement le premier tour et perdra presque certainement le second, soit contre Fillon soit, plus récemment, contre Macron. »

    Ces chiffres de sondages sont encore fictifs, de la pure propagande : l’idée est de convaincre le peuple que MLP perdra et qu’il faut « voter utile » plutôt que Marine, POUR ESPÉRER RÉDUIRE SON SCORE car il promet d’être écrasant (tout candidat s’engageant à récupérer de la souveraineté ferait un score écrasant) et alléger un peu la défaite des larbins d’en face.

    N’oublions pas que les larbins ont l’intention de fusionner pour sauver la banque -pardon la France- aux législatives qui suivront la présidentielle : LE PIRE POUR EUX SERAIT QUE MLP FASSE 60% DES VOIX car là, même si elle n’a pas la majorité aux législatives pour former un gouvernement, elle ne dégage pas, elle reste à l’Elysée par la volonté du Peuple !

    À ceux qui pensent que MLP ne vaut pas mieux que les autres, je souhaite dire que la question n’est pas là, les états d’âme ne sont hélas plus notre problème depuis longtemps : ce qui nous importe est de regarder l’ensemble du billard et d’anticiper les mouvements des boules sur plusieurs coups.
    SI ELLE GAGNE, IL FAUT QUE CE SOIT AVEC UN SCORE ÉNORME, INDISCUTABLE. Si elle passe tout juste, NOUS perdrons TOUT, c’est à dire beaucoup plus que si elle passe avec une forte légitimité.

    La guerre contre Marine Le Pen est maintenant déclarée de la même manière que la guerre contre Trump a été lancée aux US. Attendons-nous donc à la voir traitée des mêmes noms: « nazi, Hitler, malade mental, psychopathe »… (je n’ai pas retenu toute la liste) et à ce qu’elle gagne.

  15. brunoarf dit :

    Jeudi 2 mars 2017 :

    Juppéistes, sarkozystes, lemairistes, centristes, et même fillonistes : une soixantaine d’élus lâchent François Fillon.

    Qui a fait défection ?

    http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/defections-en-cascade-apres-le-maintien-de-francois-fillon-dans-la-course-a-l-elysee_2076867.html

  16. Un homme averti en vaut deux dit :

    Marine Le Pen ne parle pas explicitement dans son programme d’une sortie de l’Euro !
    * Il est question d’une sortie de l’espace Schengen.
    * Il est question d’une renégociation des traités avec l’UE, puis d’un référendum.
    A ce niveau toutes les élucubrations des « spécialistes » accrédités des « mainstream » sont du mazoutage de tête car c’est très vaseux, sortir de Schengen en renégociant les traités, çà va coincer !

    Admettons que la France sorte de l’Euro (ooouuuais !), eh bien c’est simple, il n’y a plus d’Euro.
    Qui va croire que si la deuxième puissance économique (eh oui messieurs les pessimistes mainstream) abandonne la Zone Euro, celle-ci va perdurer.
    Alors même si cela risque à court terme de renchérir certaines de nos importations, ça va doper nos exportations et contraindra l’Allemagne à vendre ses produits au pris de sa monnaie réévaluée, un peu de concurrence ne leur fera pas de mal. Et puis vu que l’Euro n’aura plus cours, comment on paye la dette en euros ?

    Quant au PQ Banque de France, je ne vois pas en quoi il serait plus irresponsable que celui de la BCE.
    Il faut juste savoir que les pays Scandinaves (hors Euro, y en quand même quatre !) qui ont une économie en meilleur état que la notre ont certes fait les fameuses « réformes structurelles » réclamées à cor et à cri par nos « spécialistes économiques », mais qu’ils ont aussi procédé à des ajustements monétaires car étant « propriétaires de leur monnaie ».
    … Ce qui n’est évidemment pas notre cas ….

  17. Ping : La Bundesbank craint une explosion de l’euro , la France est le malade de l’Europe, Draghi « ne voit plus d’urgence à Prendre de nouvelles mesures  …. | «Le Blog de la Résistance

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s