Que penser contre le Système ? (E. Leroy)

« Depuis l’effondrement, programmé, de l’Union soviétique en 1991, le monde qui apparemment s’ordonnançait jusqu’alors entre deux pôles antagonistes, Washington contre Moscou, le libéralisme contre le marxisme, la « liberté contre l’oppression » etc. se trouva tout à coup univoque, unipolaire et pour tout dire sorti de l’Histoire comme avait pu le penser Fukuyama.

Le principe de vie détestant l’unipolarité – relisons Hegel – repose toujours sur une dualité, une dialectique, ainsi que serait la vie sans la mort, le bien sans le mal, le plus sans le moins, le Yin sans le Yang etc.

J’avoue avoir cherché et attendu depuis cet effondrement géopolitique majeur, la résurgence d’une pensée alternative à l’idéologie du Système et le moins que l’on puisse dire est que l’encéphalogramme semble désespérément plat. Bien évidemment, les penseurs du Système sont parfaitement conscients de cet état de fait et ils savent aussi qu’ils ont besoin d’une altérité – on ne se pose qu’en s’opposant – et c’est pourquoi le Système s’est façonné un ennemi, le terrorisme islamique, figure commode, à la fois virtuelle et réelle, qui autorise et légitime toutes les guerres de conquête et de déstabilisation sur les territoires où sont présentes des communautés musulmanes, de la Chine à l’Europe, en passant par la Russie, la Birmanie, l’Indonésie, l’Iran, le proche et le Moyen-Orient, l’Afrique…

En créant ce Golem, les néo-conservateurs états-uniens, fidèles à la pensée de Carl Schmitt, désignent l’ennemi pour orienter les peuples sous leur domination idéologique vers une confrontation programmée entre les peuples « occidentaux » – c’est-à-dire adhérant à l’idéologie occidentale et les peuples vivant leur foi dans l’Islam, quelle que soit sa forme, chiite, sunnite ou autre.

Avant de partir à la recherche de ce que pourrait-être une alternative au Système, essayons déjà de définir ce qu’il est :

Qu’est-ce que le Système ?

Il s’agit d’une oligarchie marchande née à Londres au tournant du XVIème siècle et qui sous l’inspiration de l’un de ses promoteurs, Walter Raleigh, auteur du célèbre aphorisme « Qui tient la mer tient le commerce du monde ; qui tient le commerce tient la richesse ; qui tient la richesse du monde tient le monde lui-même » inventa l’idée de la soumission des peuples, non plus seulement par la guerre, mais par tous les moyens possibles, y compris le commerce. Le parangon de cette politique fut la mise en place de la « diplomatie » de la canonnière qui existe toujours aujourd’hui mais sous des formes plus subtiles ainsi que l’a parfaitement analysé Hervé Juvin dans son remarquable petit opuscule que je vous recommande La guerre du droit pénal aura-t-elle lieu ?

Cette oligarchie a prospéré au fil des siècles et forte de la puissance financière qu’elle s’est donnée, se sert des Etats qu’elle a subjugués ou conquis pour faire avancer ses pions et progresser vers le but ultime qui est la création de ce gouvernement mondial qu’ils tentent par tous les moyens d’imposer.

La meilleure façon de dissimuler quelque chose consistant à l’étaler sous vos yeux, l’oligarchie anglo-saxonne a choisi une idée simple pour faire avancer son projet en appliquant le principe de la conspiration ouverte (open conspiracy) tel que l’a théorisé l’auteur de science-fiction britannique H.G Wells. Cette excellente méthode permet de stigmatiser les adeptes du complotisme en sciant l’argument premier du secret et de la dissimulation qui définit le complot. Il n’y a pas de complot puisque les sectateurs de la gouvernance mondiale ne se cachent pas et même, revendiquent fièrement leur volonté de « gouvernance mondiale ».

Enfin, pour achever de manière négative la définition du Système, que l’on pourrait appeler plus justement l’idéologie anglo-saxonne, je réfute les arguments de ceux qui pensent que le Système serait animé par une idéologie juive. D’abord parce que le monde juif est infiniment plus complexe et fragile que ne le pensent généralement les antisémites primaires et ensuite parce que la simple observation de cette conspiration ouverte montre que si des Juifs sont présents parmi celle-ci, elle comprend également des catholiques, des orthodoxes, des protestants, des musulmans, des shintoïstes, des bouddhistes, des animistes, des athées, des gnostiques, des libres penseurs…

Bref, ce qui définit les adeptes du Système ce n’est pas l’appartenance à une religion ou une spiritualité quelconque, c’est l’adhésion totale à une caste et à son principe existentiel : la mise en esclavage de l’humanité sous leur férule, et avec un moyen simple comme l’œuf de Collomb : la servitude par la dette. Dette des Etats, dettes des entreprises ou des collectivités, dettes des individus, l’accumulation abyssale de ces trilliards d’euros ou de dollars dus à des entités largement anonymes est le principal vecteur du Système pour nous enchaîner de manière irrémédiable. Le suffixe « diable » étant le mot ad hoc.

Ayant défini sommairement le Système et son but, quelle pourrait, devrait être l’alternative à celui-ci ?

Quelle alternative contre le Système ?

Les deux armes principales du Système sont la séduction et l’anathème. Elles sont utilisées aussi bien à l’échelle individuelle qu’au niveau des organisations ou des Etats souverains (Etats dits voyous). Et elle peut bien sûr mener jusqu’à l’écrasement d’un chef d’Etat et de son peuple, l’Irak et la Libye en étant des illustrations récentes. Pour les individus, la mort sociale dans un premier temps par l’ostracisme, voire la disparition pure et simple quand cela ne suffit pas.

La séduction se fait par la promesse d’abondance et de consommation sans frein et d’une pseudo liberté individuelle (« chacun fait, fait, fait, ce qui lui plaît, plaît, plaît »). Au niveau étatique, la séduction se pratique par la promesse d’une vie sociale hors normes et des avantages qui en découlent pour la nomenklatura qui dirige et la menace d’en être exclu ou puni en cas de refus d’obéissance.

L’anathème est jeté sur toutes les personnes ou les organisations qui représentent un danger ou un frein à la réussite de la fragmentation des sociétés et des peuples, condition sine qua non pour parvenir à la domination totale de l’humanité.

Ces deux armes sont redoutables et remarquablement efficaces. La promesse d’abondance maintient les classes moyennes occidentales, qui en bénéficient encore un peu, dans la conviction qu’il ne faut surtout pas changer pour des idées alternatives qui risqueraient de faire perdre le peu qui reste, mais elle agit aussi comme un aimant phénoménal pour les populations déshéritées du quart-monde à qui les tenants du mondialisme promettent le paradis sur terre après avoir organisé leur déstabilisation par la guerre ou la prédation économique et en favorisant leur émigration vers un occident mythifié dans lequel elles seront transformées en esclaves du capital et dont la force de travail vendue à bas coût permettra de mieux paupériser les sociétés autochtones.

L’anathème quant à lui procède de la mise en place de mythes incapacitants consistant à revêtir d’une tunique de Nessus l’adversaire idéologique afin de le vouer aux gémonies et à l’opprobre public. Pour cela, le Système crée une chaine de causalité entre les valeurs traditionnelles et inverse leur sens en les polarisant de manière négative. Ainsi, l’Eglise catholique qui est en faveur de la famille traditionnelle subit-elle des attaques sur la pédophilie, réelle ou supposée, de certains de ses membres afin de mieux promouvoir la théorie du genre. De même, cette chaîne de causalité sera utilisée aussi contre les mouvements populistes, classés à gauche ou à droite, et ils seront stigmatisés pour leur volonté de défendre les peuples contre l’oligarchie. On leur jettera alors la tunique de Nessus du nationalisme, c’est-à-dire du nazisme, donc de la Shoah etc. (reductio ad hitlerum).

L’alternative doit donc s’opérer en retournant les armes du Système contre lui et en se réappropriant l’art de la séduction et la pratique de l’anathème pour diaboliser l’ennemi.

Concernant la séduction, celle-ci s’exerce par l’exemplarité, l’attractivité et le faire-savoir, ou la propagande si vous préférez. En la matière, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître aux Anglo-Saxons un savoir-faire indéniable. Que ce soit à Londres depuis le XIXème siècle où les bourgeoisies compradores du monde entier envoient leurs rejetons pour se former, voire se conformer à l’idéologie marchande ou à New-York qui a partiellement remplacé la matrice londonienne dans le mythe de la nouvelle Rome éclairant les nations, les Anglo-Saxons ont su créer une ambiance attractive (mode, dynamisme, originalité, tendances, futurisme, créativité, innovation…) pour drainer une bonne partie des élites mondiales et les asservir à leur cause.

Objectivement, et sauf méconnaissance de ma part, je ne connais pas un pays dans le monde qui incarnerait aujourd’hui une altérité attractive au monde anglo-saxon et susceptible de subjuguer les masses occidentales lobotomisées.

Si l’on prend les trois grands pôles qui seraient susceptibles de jouer le rôle de cette altérité, l’Inde, la Chine et la Russie, je ne crois pas que l’un d’entre eux puisse prétendre aujourd’hui, en qualité de modèle à suivre, jouer le rôle d’alternative au Système. Que ce soit par le niveau de vie de la majorité de leurs populations qui reste encore largement inférieur au niveau de vie occidental ou par le fossé culturel qui sépare la Chine et l’Inde du mode de vie occidental actuel, aucun de ces grands pays ne peut prétendre incarner une alternative radicale au Système. Et concernant la Chine et l’Inde, je doute que ces deux pays en aient la prétention.

Reste la Russie qui culturellement et géographiquement est plus proche de l’Europe occidentale sous férule atlantiste que les deux autres pays asiatiques. Toute la question est de savoir si la Russie entend jouer ce rôle d’antagonisme radical au Système, c’est-à-dire accepter d’opposer et de promouvoir une vue du monde traditionnelle en rupture avec l’idéologie marchande et délétère du monde occidental.

Objectivement, Moscou est déjà dans l’altérité, ne fut-ce que par son refus de se plier aux injonctions de l’Occident. Elle l’est aussi par le choix que semble avoir fait Vladimir Poutine en juillet dernier en donnant sa faveur au club Stolypine contre les libéraux de son propre gouvernement. Elle l’est encore dans la guerre qu’elle mène en Syrie contre le terrorisme instrumentalisé par l’Occident.

Mais être dans la situation du dernier grand peuple libre du continent eurasiatique, ennemi absolu de l’Occident sous domination anglo-saxonne, ne suffit pas à se poser en pôle alternatif du Système. Et c’est là que la Russie a un rôle historique à jouer, en renouant avec ses racines chrétiennes et en se posant en adversaire idéologique résolu de la vision marchande du monde. Pour ce faire, elle va bénéficier d’une occasion inespérée d’apparaître comme un pôle de stabilité en regard d’une Europe qui ne peut que sombrer à court terme dans le chaos que provoqueront les guerres ethniques et la faillite de son modèle économique.

Mais au-delà d’une conception du monde conservatrice et chrétienne, seule alternative crédible au Système, et sachant que les peuples asservis et malades de l’Occident ne réfléchissent plus qu’à l’aune du remplissage de leur Caddie de supermarché, comment définir alors une économie alternative, saine, organique et enracinée ?

C’est avant tout une économie au service du peuple et non pour le bénéfice exclusif d’une oligarchie. De ce fait, elle est automatiquement subordonnée au pouvoir politique qui l’oriente mais ne la dirige pas, sauf dans certains secteurs cruciaux ou à certains moments historiques. Elle suit les orientations (incitations fiscales, exemptions ou réductions d’impôts, zones franches, interdictions, limites, restrictions) que lui pose l’Etat. De ce fait, elle agit librement dans un cadre donné en fonction de deux impératifs :

1. assurer le bien-être de la population ;
2. assurer les exigences stratégiques de l’Etat.

Tant que l’économie n’est pas en crise et que ces deux impératifs sont satisfaits, l’Etat n’intervient pas. Dès lors qu’un dysfonctionnement intervient, extérieur ou intérieur (prix du baril de pétrole, pénuries alimentaires, hausse du prix des matières premières ou stratégiques etc.) l’Etat use de son pouvoir régalien pour imposer les mesures qu’il juge nécessaires (baisse ou hausse des prix ou des salaires, inflation ou déflation, augmentation des droits de douanes, contrôle des changes, etc.). En conséquence, et contrairement aux exigences du Système Global, il est vital pour un Etat qui désire conserver son indépendance et sa liberté d’agir, de se désendetter et de pouvoir disposer d’une banque centrale sous son contrôle direct afin de pouvoir jouer à sa guise sur la circulation monétaire dans le pays.

Une économie orientée – et non dirigée – doit reposer sur le principe de la libre concurrence mais en respectant les valeurs et les traditions des peuples où elle est appliquée. Contrairement à ce que pense les libéraux, tout n’est pas à vendre ou à acheter. En conséquence l’Etat doit réglementer les secteurs où il souhaite détenir le monopole (transports publics, énergie, défense, télécommunications, médias). Il est même souhaitable que ces secteurs restent sous le contrôle étroit et exclusif de l’Etat, notamment les télécommunications et les médias, du fait de leur utilisation potentielle comme armes stratégiques de désinformation, comme l’ont montré les révolutions de couleurs avec l’utilisation massive des réseaux sociaux et les écoutes systématiques pratiquées par les Five Eyes anglo-saxons.

Afin d’éviter un assoupissement du système inhérent à toute fonction publique et à toute administration centralisée dépourvue de concurrence, il est souhaitable d’instaurer dans ces administrations un système de rémunération au mérite (comportant des limites), géré par une commission mixte de fonctionnaires de tous grades et d’experts indépendants extérieurs à l’administration.

Pour protéger cette économie de tout choc intérieur ou extérieur, il convient de fixer un certain nombre de principes simples :

1. Tout ce que peut fabriquer ou produire le pays, sans coûts excessifs, et qui fournit de l’emploi à des salariés ou est considéré comme d’intérêt stratégique par l’Etat, doit être protégé par des droits de douane, variables selon la nature de la menace, ou être nationalisé.

2. La monnaie nationale n’est pas une marchandise et il faut restaurer le système qui la place hors du champ des spéculateurs internationaux.

3. L’Etat doit s’arroger le droit d’interdire toute société ou organisation étrangère (Soros connexion) dont l’activité peut être néfaste (sur les plans politique, économique ou culturel) pour le pays.

4. L’impôt doit être juste et équitable et toucher proportionnellement toute les classes sociales en évitant de frapper trop fort les hauts revenus ce qui risquerait de faire fuir les élites.

5. L’Etat doit se donner les moyens, même à prix exorbitant et donc non compétitif, de fabriquer ce qu’il estime nécessaire pour son indépendance et dont la perte de savoir-faire lui serait extrêmement préjudiciable. (cf. industrie spatiale, armement, numérique…).

6. Une économie organique doit favoriser le principe de fonctionnement des cercles concentriques : il faut qu’une région consomme prioritairement ce qu’elle produit (circuits courts, localisme). Si un produit n’est pas disponible dans la région concernée, c’est à la région la plus voisine de l’approvisionner. Si aucune région du pays ne produit le bien recherché, il sera importé, de préférence d’un pays avec lequel existe des accords bilatéraux d’échanges.

7. Une économie continentale ouverte sur les deux océans doit mettre en place le principe de l’autarcie des grands espaces. Le continent Eurasien, de Brest à Vladivostok, possède largement en son sein de quoi satisfaire tous ses besoins essentiels. Pour les rares denrées (café, chocolat…) ou matières premières qu’elle ne posséderait pas, ou alors en quantité insuffisante, des accords de commerce internationaux avec les pays producteurs permettront de pallier la pénurie.

Ces principes d’économie organique ne sont que de simples mesures de bon sens et ils étaient pratiqués naturellement par tous les Etats du monde avant que la maladie libérale et sa dérive libérale-totalitaire ne se répandent sur la surface de la terre. Ils pourraient être remis en place dans un débat comme alternative positive au système marchand mis en place par ceux qui visent à travers lui à s’assurer le contrôle de la planète.

Objectivement, mais lentement, la Russie semble mettre en place ces principes de bon aloi qui sont radicalement contraires à l’idéologie libérale que promeut le Système. Aura-t-elle le temps de bâtir une société exemplaire avant que le monde ne bascule dans le chaos ? C’est tout l’enjeu des temps qui viennent. Il est minuit Docteur Schweitzer… »

Emmanuel Leroy, Algarath Select, le 29 mars 2017

Rappels :

Brexit, Trump, Fillon ! un fil conducteur ?

Mondialisation 2.0 : Pourquoi le Système peut jouer la carte Marine Le Pen

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Que penser contre le Système ? (E. Leroy)

  1. zorba44 dit :

    Un essai de visionnage pour tenter de comprendre (+ de 6 heures, qu’on se le dise !)

    https://archive.org/details/LaPlusGrandeHistoireJamaisRaconteeFull720p#

    Jean LENOIR

  2. Para Bellum dit :

    J’avais commencé à lire cet article chez le saker…
    Et là ce fut le drame…

    « Enfin, pour achever de manière négative la définition du Système, que l’on pourrait appeler plus justement l’idéologie anglo-saxonne,je réfute les arguments de ceux qui pensent que le Système serait animé par une idéologie juive.D’abord parce que le monde juif est infiniment plus complexe et fragile que ne le pensent généralement les antisémites primaires et ensuite parce que la simple observation de cette conspiration ouverte montre que si des Juifs sont présents parmi celle-ci, elle comprend également des catholiques, des orthodoxes, des protestants, des musulmans, des shintoïstes, des bouddhistes, des animistes, des athées, des gnostiques, des libres penseurs…

    Bref, ce qui définit les adeptes du Système ce n’est pas l’appartenance à une religion ou une spiritualité quelconque, c’est l’adhésion totale à une caste et à son principe existentiel : la mise en esclavage de l’humanité sous leur férule, et avec un moyen simple comme l’œuf de Collomb : la servitude par la dette. Dette des Etats, dettes des entreprises ou des collectivités, dettes des individus, l’accumulation abyssale de ces trilliards d’euros ou de dollars dus à des entités largement anonymes est le principal vecteur du Système pour nous enchaîner de manière irrémédiable. Le suffixe « diable » étant le mot ad hoc. »

    Sur le principe je suis d’accord…il n’y a pas que des milliardaires ou autres millionnaires chez la population juive…et la grande majorité se lève le matin pour aller au boulot…

    Comme les autres…

    La peuple juif étant le plus manipulé au monde,mettre tous les juifs dans le même panier et une hérésie d’antisémites primaires…je suis d’accord…

    Mais comme dit Ploncard d’assac…
    Il y’a les petits juifs et les grands juifs…
    Je rajoute…et les satanistes qui se font passer pour des juifs…
    Et c’est à ce niveau là qu’il y’a une idéologie « juive »…
    Et le quartier général est à la city de Londres…
    Qu’il y est des « des catholiques, des orthodoxes, des protestants, des musulmans, des shintoïstes, des bouddhistes, des animistes, des athées, des gnostiques, des libres penseurs… »

    Certes…mais tous jouent dans une partie qu’ils ne contrôlent pas au point de vue de la création monètaire…

    Cette partie est intégralement réservé aux Rothchild et leurs acolytes ashkénazes…
    Leur judaïsme est une excuse et le peuple juif leur caution…
    Ils font fructifier la souffrance des autres…
    Combien de ces braves gens sont mort pendant la Shoah…?
    La déclaration Balfour n’a t’elle pas été mis au point sous la supervision rothchildienne ?
    Les fours tournaient à pleins régimes que la déclaration était pratiquement prête…

    Et il n’y a pas d’idéologie dans le système…?

    Ben si Mr Emmanuel Leroy… Elle s’appelle « sionisme »…

    Mr Leroy parle de Soros…

    « 3. L’Etat doit s’arroger le droit d’interdire toute société ou organisation étrangère (Soros connexion) dont l’activité peut être néfaste (sur les plans politique, économique ou culturel) pour le pays »

    Soros ne sert-il pas une idéologie…quelle est sa confession…?
    … »dont l’activité peut être néfaste (sur les plans politique, économique ou culturel) pour le pays »… » Dire ça sans dénoncer le projet sioniste Rothchildien revient à pisser dans un violon…

    Cet article est de l’enfumage car tous les pays du monde se financent auprès d’organismes que contrôle les Rothchild…et leurs acolytes…

    Les russes encore plus que les autres…

    Ne pas le dire c’est ne rien dire…et ce n’est pas de l’antisémitisme que de le dire…

    Leroy ne veut pas se faire couper la tête…c’est tout…

    vesper8.wordpress.com

    • Alcide dit :

      Bravo !

      Et tant pis pour ceux qui n’ont pas encore compris l’existence de « la synagogue de satan de ceux qui se disent Juifs mais qui ne sont pas Juifs  » Ap 3 9. Bien que le mot Juif , récent , doit être remplacé par Hébreux ou Judéen pour plus de clarté.
      Les Kazhars ne sont pas sémites , les descendants des convertis sont des imposteurs et toujours non sémites.
      C’est le propre du sionisme de tout inverser.
      C’est curieux comme cela me rappelle quelqu’un…

    • matbee dit :

      @ParaBellum: N’importe quoi le parallèle avec la Shoah… la déclaration Balfour est de 1917 !

      Et Ploncard d’Assac, pour votre gouverne, il appelle à voter Fillon, alors changez de référentiel…

      • Para Bellum dit :

        Déclaration Balfour rédigée en 1917 et réalisée en 1948…
        30 ans plus tard…donc…oui…pendant que les fours tournaient à plein régime elle était
        Pratiquement prête…
        Mon parallèle avec la Shoah dérange…?
        Je ne suis pas négationniste…je pleure comme une madeleine devant
        La liste de Schindler…et pas de rire…
        Je suis juif quand je vois ce film…

        Que Mr Emmanuel Leroy réfute que les victimes juives durant la Shoah n’étaient pas des victimes du sionisme…

        « Le 2 novembre 1917, en pleine guerre mondiale, le ministre britannique des Affaires étrangères, Lord Balfour, publie une lettre où il indique que son gouvernement est disposé à créer en Palestine un « foyer national juif ».

        Adressée au baron de Rothschild, la lettre a été en fait rédigée en étroite concertation avec ce dernier, qui préside l’antenne anglaise du mouvement sioniste, promoteur de l’installation des juifs en Palestine. »

        Pour Ploncard…il reste qu’il dit également des choses intéressantes…
        (Pour Fillon…? Nous savons sur lui ce que certains voulaient que l’on sache…)
        Comme Asselineau…Cheminade…Poutou…Arthaud…Lepen….Mélenchon…

        Si tous les gars et filles du monde pouvaient se donner la main…

    • Danse dit :

      « Cet article est de l’enfumage » : oh oui Parabellum, et comme vous j’ai cessé de lire cette soupe dès le début. Le Saker insère régulièrement des articles qui poussent au NWO, je l’avais signalé à propos de Malthus, mais également à ses débuts il faisait de la propagande grossière anti-germanique (un peu comme Mélenchon), que j’assimile à de la propagande de guerre compte tenu de l’Histoire de notre continent.
      Quelle joie en repassant par là pour lire les commentaires, de voir ces interventions pour rétablir la vérité. Merci !

      Pour l’intervenant qui ne comprend pas tout le sens de la déclaration Balfour, je rappelle un FAIT MAJEUR inconnu des livres d’histoire : lors de la première guerre de destruction de notre terre, l’Europe continentale, dite « première guerre mondiale », l’Allemagne avait gagné la guerre dès 1916. L’Angleterre et la France étaient à bout de tout : munitions, argent, hommes.
      L’Allemagne, en échange de la PAIX, N’EXIGEAIT RIEN de ses adversaires : aucune reddition sans conditions, aucune perte : ELLE PROPOSAIT UN RETOUR AU STATU QUO ANTE. Elle proposait cette PAIX SANS CONDITIONS dès 1916, c’est à dire qu’elle proposait d’éviter à notre continent deux années supplémentaires de boucherie.

      QUI ne pouvait admettre que la première guerre mondiale CESSE ?
      Le LOBBY SIONISTE qui voulait à toute force établir sa colonie en Palestine.
      Dans ce but ce lobby a sciemment manipulé les Britanniques et les Américains pour faire entrer les USA dans la guerre, et exigé en échange de cette prolongation du massacre de notre jeunesse, la déclaration Balfour qui l’autoriserait à aller voler les terres des Palestiniens pour y construire son rêve d’empire et de domination mondiale. Peu importe la date de la déclaration Balfour, c’est en 1916 que les Allemands proposaient d’arrêter la boucherie et que le marché a été conclu entre les Britanniques et les impérialistes sionistes pour la prolonger jusqu’à l’écrasement de l’Allemagne (et de la Turquie = les empires centraux).

      Que les pavloviens qui rappliquent avec la diabolisation de l’Allemagne Hitlérienne se rappellent que l’Allemagne de cette époque là n’a pas encore oublié, elle. On ne lui a pas encore lavé le cerveau.
      Hitler était au courant que le sionisme avait officieusement déclaré la guerre à l’Allemagne dès 1916. Il était revenu enragé de la boucherie de la première guerre.

      Pour ceux qui ne croient pas au projet d’EMPIRE SIONISTE, lisez au moins les Carnets de Moshe Sharett. Leur publication a coûté la vie à une juive juste, Lydia Rokach.

      Voici une vidéo capitale, d’un événement qui ne figure pas non plus dans les livres d’histoire : le DISCOURS DE BENJAMIN FREEDMAN en date de 1961.
      C’est un juif américain qui a compris les noires intentions des sionistes. Il raconte la véritable HISTOIRE que nous avons besoin de connaître pour agir en citoyens aujourd’hui. Il appelle solennellement ses compatriotes à sauver les USA de l’emprise des sionistes. Il rappelle que ce n’est pas Hitler qui a déclaré la guerre aux juifs, mais c’est le sionisme international qui a officiellement déclaré la guerre à l’Allemagne en 1933.

      Le but de Benjamin Freedman était de sauver les USA de la conséquence qu’il prévoyait dès 1961 : aucun pays au monde ne pardonnera aux Américains d’avoir détruit la planète pour le compte du sionisme.
      Mais en écoutant Benjamin Freedman rétablir l’HISTOIRE, vous pouvez SAUVER NOTRE CONTINENT, l’Europe, de la nouvelle guerre qui est en cours pour le détruire, via l’UE, et via l’OTAN, et via l’utilisation de musulmans importés qui servent d’écrans à l »impérialisme sioniste en Europe (tout en vidant opportunément de leurs habitants les terres convoitées par l’empire sioniste au Moyen-Orient).

      Benjamin Freedman prévient les Etats Unis (1961) – YouTube

      @ Parabellum :
      il est impossible de nos jours à un candidat à l’élection présidentielle française de seulement nommer le sionisme. S’il veut gagner, il doit faire autrement que de choisir l’affrontement direct. L’affrontement direct n’a pas marché. Nous n’avons pas besoin d’un martyr, mais d’un président qui nous sorte déjà de la dictature, un premier pas urgent.

      Actuellement une pétition des « psychanalystes français » a été lancée sur Change pour faire échec à Marine Le Pen. En regardant les noms des signataires, vous comprendrez qui est son ennemi.
      Voyez les déclarations de Meyer Habib sur Marine Le Pen « la France a une dette morale envers Israel ».
      Voyez aussi la réaction du lobby sioniste à l’intention déclarée de MLP de supprimer la double nationalité pour tout le monde, c’est à dire qu’aussi les franco-israéliens devront choisir leur pays : ils sont déjà persécutés.

      Voyez l’intention de Donald Trump de se désengager des frais de l’OTAN, et voyez ce qu’écrit Thierry Meyssan :
      « L’étape suivante reste celle qu’exprimait déjà la Syrie en juillet 2012 : convaincre l’ensemble de l’Organisation de l’Atlantique-Nord de cesser de manipuler le terrorisme international. C’est-à-dire admettre que les Frères musulmans actuels ne sont pas une confrérie arabe, mais constituent une branche des services secrets britanniques ; et reconnaître qu’ils ne sont pas musulmans, mais se cachent derrière le Coran pour mieux faire avancer l’impérialisme anglo-israélien. »
      http://www.voltairenet.org/article195824.html

      • Para Bellum dit :

        Bonjour Danse…
        Une nouvelle fois votre commentaire est très intéressant…et merci…
        Mais pour être clair…je n’ai aucune admiration pour hitler…
        Pour moi ça reste un fils de pute qui a fait tuer 6 000 000 de gens…
        On ne lui doit rien à ce type là, Danse , et on est pas là pour le rétablir…
        Ceux qui jouent à ce jeu sont les meilleurs agents du système…

        L’histoire officielle et rien d’autre…

        On renverse un dogme par lui-même…;-)

        Pour les politiques, il faudrait un mix entre Asselineau et Cheminade…

      • Danse dit :

        Merci de rappeler le livre fondamental de Soljenitsyne, Alcide.
        Il est disponible en français et on peut le télécharger gratuitement chez Barruel :
        https://www.barruel.com/soljenitsyne-deux-siecles-ensemble.pdf

        600 pages, ça va faire beaucoup pour Xavib et tous ceux qui ont un légitime manque de temps.
        Pourtant c’est urgent, les sionistes sont actuellement en train de voir leurs noirs dessins démasqués à peu près sur toute la planète. Comme l’annonçait l’avocat de Göring au procès de Nuremberg, ils n’ont maintenant d’autres solution que d’embraser le monde dans la guerre, car ils ne peuvent pas se permettre d’être démasqués et jugés par un nouveau tribunal de Nuremberg, mais un vrai.

        Alors je propose pour parer au plus pressé deux articles de fond :

        USA-SYRIE-FRANCE-ISRAËL : POUR MIEUX COMPRENDRE LE CONFLIT SYRIEN. Général (2S) Dominique DELAWARDE
        http://reseauinternational.net/usa-syrie-france-israel-pour-mieux-comprendre-le-conflit-syrien-general-2s-dominique-delawarde/

        —–Extraits :
        -Ces mails nous apprennent aussi que le renversement de Bachar El Assad, allié de l’Iran, était envisagé AU PROFIT D’ISRAËL.
        -Ils nous révèlent encore, par l’analyse des destinataires de ces messages, souvent classifiés «SECRET», que l’ambassade US en Syrie travaillait étroitement avec Tel Aviv sur ce sujet. Le département d’État US continue d’ailleurs de le faire.
        -Les mails d’Hillary nous indiquent enfin qu’une forte majorité de ses correspondants (qui étaient aussi ses conseillers sur les problèmes du proche-orient) faisait partie de l’influente communauté juive américaine, dont on peut dire qu’elle est très majoritairement pro-Israël.
        -Plus d’une dizaine de déclarations ont été faites par des hauts responsables du renseignement et par des ministres de l’État Hébreu en 2015 et 2016. Elles ont été rapportées par les médias israéliens et français. Toutes vont dans le même sens: «NOUS PREFERONS DAESH en Syrie, moins dangereux que Bachar, allié de l’Iran».
        -4 – L’importance du lobby pro-Israël dans les gouvernements et les médias des États Unis et de la France.
        -Il suffit d’examiner une à une les biographies et ascendances des TITULAIRES DES POSTES D’INFLUENCE dans les gouvernements, dans les assemblées parlementaires et dans les médias, ainsi que leurs réseaux, pour en déduire les liens qu’ils peuvent avoir avec tel ou tel lobby.
        -Trois journaux israéliens, Haaretz, le Jerusalem Post, JSS News, se sont réjouis, en octobre 2016, du niveau des donations de la communauté juive américaine aux deux candidats principaux à la présidentielle US. Selon JSS News et le Jérusalem Post, 50% des donateurs de Clinton, qui a dépensé 1,3 milliard de $ pour sa campagne, et 25% des donateurs de Trump, qui n’en a dépensé que 780 millions, étaient juifs. Selon Haaretz qui nous livre leurs noms, les 5 plus gros donateurs de Clinton étaient également juifs. Mais pourquoi diable Israël se réjouit-il d’un tel constat ?……..
        -Les donateurs attendent, comme dans toutes les élections US précédentes, les retours sur investissement qui se traduisent, généralement, par l’octroi de postes d’influence dans la nouvelle administration.
        On comprend mieux les raisons pour lesquelles la politique étrangère des USA est intimement liée aux intérêts de l’État Hébreu.
        -On comprend mieux aussi pourquoi Israël a pu violer impunément 71 résolutions de l’ONU, parce que protégé de toute condamnation et de toute sanction par le veto US.
        -S’agissant de la France, inutile de rentrer dans les détails qui seront précisés dans l’analyse qui suit. La lecture du livre-enquête de Vincent Jauvers, grand reporter au «Nouvel Obs», publié en avril 2016 sur: «La face cachée du quai d’Orsay: un ministère à la dérive» fait apparaître une prise de contrôle de ce ministère par un groupe de diplomates, surnommé «la secte», d’obédience «néoconservatrice». Ces diplomates ont presque tous «servi» aux États Unis (tiens donc…), et travaillent en liaison étroite avec «leurs frères néoconservateurs US.»
        -6 – Le remarquable DOCUMENTAIRE télévisé: «Mensonges, guerre et vidéo» diffusé sur la chaîne parlementaire française LCP le 29 mars 2013:

        Ce reportage est confirmé par un autre documentaire télévisé diffusé sur FR3 en mars 2013: «Documentaire Irak : Quand la France dit Non à l’Amérique»

        L’auteur du premier reportage, présenté sur une chaîne de télévision inattaquable, analyse, en 51 minutes et avec le recul nécessaire, le montage, les mensonges des politiques et les manipulations médiatiques qui ont prévalu dans la préparation de la campagne «occidentale» de 2003 contre l’Irak et le triste rôle joué par les néoconservateurs US dans cette affaire.
        A la lueur de ce reportage, tout observateur impartial et averti, tout officier ayant pratiqué le renseignement à un haut niveau ne peut que faire le parallèle entre le «montage», les mensonges et les manipulations médiatiques de l’affaire irakienne et ceux qui prévalent aujourd’hui dans la guerre en Syrie. Peut être aurons nous droit, dans dix ans, à des reportages similaires sur l’affaire syrienne lorsque la vérité sera enfin connue et analysée «à froid».
        Mais aujourd’hui la France s’est alignée sur les États Unis, sous monsieur Sarkozy…… son ministère des affaires étrangères est sous influence néoconservatrice…….. Les montages, les mensonges, les diabolisations des chefs d’état syrien et russe se font désormais de concert avec nos amis américains
        -24 Novembre 2015 réactualisé le 1er Mai 2016) Syrie: pour mieux comprendre l’apparente passivité israélienne et l’étrange politique étrangère de la France
        -Pourquoi me suis-je intéressé à ce sujet?
        -Parce qu’aussi, mon affectation à un poste élevé dans la hiérarchie du renseignement national m’a permis de réaliser l’ampleur des mensonges d’état et de la manipulation de l’opinion par les médias du monde entier et surtout par les plus puissants d’entre eux: les médias occidentaux: chacun ré-écrivant l’histoire, occultant ou présentant les faits en les déformant, en les amplifiant, les minimisant et surtout en les interprétant en fonction des intérêts de son camp.
        -Comme toute personne ayant une bonne connaissance des USA, du Proche et du Moyen-Orient, je ne peux imaginer une seule seconde que l’État Hébreu, malgré un silence olympien, se désintéresse de se qui s’est passé à proximité de ses frontières (printemps arabes, révolution libyenne, révolution syrienne….). Je ne peux imaginer qu’il ne joue pas, directement ou indirectement, en coulisse, UN ROLE TRES ACTIF, dans ces événements qui le concernent au premier chef

        -A la base de tout: les néoconservateurs américains. Qui sont donc ces gens qui conduisent la politique étrangère des États Unis depuis Septembre 2001 et, par le biais des alliances, celle du monde occidental tout entier ?

        Je constate que tous les principaux néoconservateurs américains qui ont fondé le PNAC ( Project for a New American Century ), et rédigé son texte de référence «Rebuilding America’s Defenses» en 2000, SONT D’ASCENDANCE JUIVE Krauthammer, Kristol, Podhoretz, Perle, Kagan, Horowitz, Wolfowitz, etc.). Ils appartiennent donc à une communauté influente, riche, soudée et surtout très solidaire de l’état hébreu, par le biais de l’AIPAC (American Israeli Public Affairs Committee), lobby le plus puissant des USA. Lire et relire à cet égard l’excellent article de Laurent Guyenot très bien argumenté et documenté de mars 2013: http://www.voltairenet.org/article177373.html

        -Extrait: Le néoconservatisme, qui est généralement perçu comme une droite républicaine extrême, est en réalité un mouvement intellectuel né à la fin des années 1960 au sein de la rédaction de la revue mensuelle Commentary, l’organe de presse de l’American Jewish Committee qui a remplacé le Contemporary Jewish Record en 1945. The Forward, le plus ancien quotidien juif américain, écrit dans un article de 2006: «S’il y a un mouvement intellectuel en Amérique dont les juifs peuvent revendiquer l’invention, c’est bien le néoconservatisme. Cette pensée horrifiera sans doute la plupart des juifs américains, majoritairement libéraux. Et pourtant c’est un fait qu’en tant que philosophie politique, le néoconservatisme est NE PARMI LES ENFANTS DES IMMIGRANTS JUIFS et qu’il est actuellement le domaine particulier des petits-enfants de ces immigrants». L’apologiste du néoconservatisme Murray Friedman explique cela par la bénéficience inhérente au judaïsme, «l’idée que les juifs ont été placés sur terre pour en faire un monde meilleur, peut-être même plus sacré».
        Ce sont eux (les néoconservateurs), qui, à la suite du «nine eleven» (11 septembre 2001), ont pris la réalité du pouvoir aux États Unis (Affaires étrangères, Défense et Sécurité Nationale surtout) et ce sont eux qui ont prôné les guerres d’Irak et d’Afghanistan (les premiers des sept pays dont ils voulaient changer les gouvernements pour les remplacer par des gens à leurs bottes).

        Le rôle de Victoria Nulland, néoconservatrice d’ascendance ashkénaze, a été également décisif dans le lancement de la « révolution » de Maïdan en Septembre 2013, pour affaiblir une Russie qui venait juste « d’interdire » l’intervention militaire occidentale programmée en Syrie, et qui, occupée par la préparation des Jeux Olympiques de Sotchi, ne pouvait donc pas réagir immédiatement. (Elle n’a pu le faire qu’en février 2014, le jour même qui a suivi la cérémonie de clôture des Jeux : observez bien le calendrier).

        En provoquant délibérément le CHAOS AUX FRONTIERES D’ISRAËL, les néoconservateurs américains, soutenus notamment par leur allié français me semble curieusement servir les intérêts d’Israël, LEUR SECONDE PATRIE, dans quatre domaines très importants.
        1 – Ils ont fait et continuent de faire en sorte que les pays, ennemis actuels ou potentiels d’Israël, S’AUTODETRUISENT par des guerres civiles ( Irak, Libye, Syrie et même un peu Égypte et autres pays arabes ……) et soient ramenés 50 ans en arrière (économie en ruine, infrastructures détruites.…etc).
        Dans l’état où ces pays seront laissés après les brillantes ingérences conduites par les USA en Afghanistan, Irak, Syrie, et dans les « Printemps (?) arabes » et après l’intervention otanienne (pour la Libye), ils ne représenteront plus la moindre menace pour l’État hébreu, en tous cas pour au moins 20 ou 30 ans…….

        Notons au passage que la HAINE semée par les «croisades» de la «coalition occidentale», perçues par le monde de l’Islam comme injustes, peu respectueuses des droits de l’homme et de la simple humanité (500 000 morts en Irak dont beaucoup de femmes et d’enfants, humiliations d’Abou Ghraib, torture à Guantanamo et ailleurs, bavures à répétition dans les bombardements US), explique, pour une très large part, la montée de l’islamisme intégriste et du terrorisme qui l’accompagne.

        -2 – Créer le chaos et installer des Islamistes aux frontières d’Israël présente pour l’État hébreu très peu d’inconvénients et trois énormes avantages.
        -DAESH ne fait peur à personne, et l’état hébreu pourrait le «traiter» très rapidement, si nécessaire, en utilisant, le cas échéant, des armes interdites aujourd’hui par les conventions de Genève…… sans que nul ne songe à le condamner dans le climat d’hystérie actuelle (« légitime défense »)…..
        Étant le seul pays au monde à avoir pu violer 71 résolutions des Nations Unies en toute impunité, l’État hébreu ne devrait pas être gêné pour s’écarter, une fois de plus, des lois internationales ou des lois de la guerre. Leurs bons amis néoconservateurs US s’opposeraient évidemment à toute condamnation, en utilisant leur veto à l’ONU.

        -En revanche, les 3 énormes avantages seraient les suivants :

        1) Israël aurait beau jeu de se servir de l’existence de cette menace (qui n’en est pas vraiment une pour lui) et de profiter du chaos pour remodeler, en les élargissant, ses frontières « pour des raisons de sécurité ». L’annexion du Golan, château d’eau de la région, et d’une frange de territoire au Sud Liban allant jusqu’au fleuve Litani lui permettrait de résoudre tous les problèmes d’alimentation en eau du pays pour des décennies. (Lire à cet égard l’article: http://www.geolinks.fr/geopolitique/lenjeu-geopolitique-des-ressources-naturelles-pour-israel/ )
        Ces espoirs d’annexion ne sont évidemment pas jouables avec Bachar à la tête de la Syrie, il faut donc absolument que celui-ci parte, et que les islamistes et le chaos l’emportent……

        On voit mal la « communauté internationale » autoproclamée par le biais des médias occidentaux, mais représentée, en fait, par les USA, la GB et la FR, s’émouvoir d’une telle annexion par Israël « pour des raisons de sécurité nationale », surtout dans le contexte actuel. Je ne vois pas, non plus, L’APPAREIL MEDIATIQUE OCCIDENTAL DONT LA PUISSANCE FAIT, A ELLE SEULE, L’OPINION MONDIALE, s’offusquer, surtout lorsqu’on connaît LES ASCENDANCES ET L’APPARTENANCE COMMUNAUTAIRE D’UNE FORTE MAJORITE DES DIRIGEANTS, PROPRIETAIRES ET PRINCIPAUX ACTEURS DE CES MEDIAS OCCIDENTAUX.

        -Dans ce même chapitre des annexions on peut imaginer aisément que, si DAESH ou d’autres terroristes «modérés» parvenaient à prendre le contrôle de la Syrie, ce pays devenant un état « terroriste », Israël aurait beau jeu d’intervenir militairement en réponse à « la menace islamiste ».
        Des annexions de zones plus vastes du territoire syrien tenues par des « terroristes» pourraient être réalisées sans aucune protestation de la «communauté internationale». Un premier pas vers le rêve sioniste du grand Israël (Eretz Israël) serait alors réalisé.

        Point n’est besoin d’être un grand spécialiste en géographie pour s’apercevoir que la Terre Promise, «Eretz Israël», l’objectif ultime du projet sioniste en cours de réalisation, englobe une large part du Sud Liban (dont le fleuve Litani), le Golan, une partie du Sinaï, et même un grosse part de la Jordanie…….

        2) L’état Hébreu, face à cette « menace terrible » que nous aurions largement contribuée à mettre en place et telle qu’elle serait présentée et amplifiée par les médias occidentaux (sous contrôle quasi total de qui nous savons tous ….) aurait beau jeu de massacrer épisodiquement les Palestiniens (tous assimilés à l’Islam donc «terroristes» potentiels), de poursuivre sa politique de colonisation, d’apartheid, de nettoyage ethnique, voire d’entamer un programme de « solution finale » de type: « La valise ou le cercueil » déjà prônée par certains politiciens israéliens (Avigdor Lieberman, par exemple, au comportement un tantinet daeshien). Voir http://www.liberation.fr/planete/2015/03/10/avigdor-lieberman-veut- decapiter-a-la-hache-les-arabes-israeliens_1217878

        -3) La société israélienne est, pour ceux qui la connaissent bien, profondément divisée entre Séfarades et Ashkénazes. S’il n’existait pas une menace permanente pour préserver une certaine unité, ces deux parties de la société se taperaient dessus….…
        L’existence d’un ennemi est donc presque une nécessité et, s’il n’en existait pas, il faudrait le créer…..

        – pour justifier l’existence d’un budget de défense exorbitant qui permet au pays de rester fort .…
        – pour justifier les demandes d’aide et d’assistance auprès d’une diaspora riche et puissante (notamment aux USA).

        0n voit donc que l’existence de DAESH et d’un islamisme « terroriste » à ses frontières sert les intérêts d’Israël TOUT EN DEGRADANT L’IMAGE DE L’ISLAM, donc tout en desservant l’Islam. On comprend mieux alors le peu d’empressement de «la coalition occidentale» à combattre DAESH de manière vraiment efficace depuis 2013 ……et le silence d’Israël qui sous-traite le sale boulot (renverser Bachar) à ses alliés les plus fidèles du moment (USA et France) avant d’entrer, le cas échéant, dans la danse pour réaliser ses annexions…..

        -Quid de l’étrange position de la France dans l’affaire syrienne ?
        La France est le 2ème pays, après les USA, et sans compter Israël bien-sûr, pour L’EFFECTIF DE SA COMMUNAUTE JUIVE dans le monde. Le Lobby correspondant est donc tout naturellement le 2ème lobby pro-Israël le plus puissant du monde parmi tous les lobbies de la diaspora, après celui des USA.
        Notons au passage que, coïncidence étrange, les 5 pays ayant les communautés juives les plus nombreuses et donc les lobbies pro-Israël les plus puissants de la diaspora ont tous une politique étrangère strictement alignée sur celle des néoconservateurs américains (USA, FR, Canada, GB et Australie), notamment sur les questions de Syrie et d’Ukraine………
        L’explication de cette coïncidence est simple: Les départements ministériels des affaires étrangères et de la Défense de ces 5 pays sont de plus en plus NOYAUTES PAR DES « SAYANIMS » (En hébreu: «ceux qui aident») qui appartiennent donc à la même communauté que leurs « frères » néoconservateurs américains et qui sont entièrement dévoués à la cause de leur deuxième patrie: Israël. Ça crée du lien….…

        -En France, Mr Sarkozy, citoyen d’honneur d’Israël, voir http://jcpa-lecape.org/sarkozy-le- monde-juif-et-israel/, a mis ses pions en place de 2007 à 2012. Il a modifié à presque 180° la position de la France sur le problème palestinien. Il a aidé, par le biais des investitures, à l’élection d’une large part des 60 députés franco-israéliens (double passeport et double nationalité) à l’assemblée nationale française. Il a réalisé le retour de la France dans l’OTAN après s’être rapproché de ses « frères néoconservateurs » américains. Il est à l’origine, avec son «frère» BHL, sayan notoire, de la désastreuse équipée libyenne.
        Voir et revoir l’extrait de l’interview de Mr Meyer Habib l’un des 60 députés franço-israéliens par Audrey Pulvar: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Occupation-decomplexee-ou-erreur-de-calcul-31117.html

        Dans son livre («La face cachée du quai d’Orsay» publié en avril 2016), le grand reporter du Nouvel Observateur Vincent Jauvert révèle la prise de contrôle du ministère des affaires étrangères français par un groupe de diplomates «néoconservateurs», dont la plupart ont servi aux USA (tiens donc…). Ce groupe «militant» est gentiment surnommé «La secte».
        -Je ne parle pas, aux postes d’influence, de Mr Moscovici, de Mr Peillon, de Mr Valls qui a proclamé lui même son lien indéfectible à Israël: https://www.youtube.com/watch? v=3cwKgpMEmUs et dont certains ont pu dire qu’il est sous influence de sa femme, de Mme Azoulay qui est en charge de distribuer les subventions gouvernementales….. à la presse écrite ….…etc…etc..
        -Les mêmes scénarios se sont produits au Canada (sous Stephen Harper), en GB sous Tony Blair, en Australie sous Julia Gillard.

        -Je constate aussi que le président Mitterrand lui même, déclarait à Mr Jean d’Ormesson le 17 mai 1995 «« Vous constatez là l’influence puissante et nocive du lobby juif en France »…… Revoir :
        http://www.juif.org/blogs/65109,mitterrand-denoncait-l-influence-puissante-et-nocive-du-lobby-juif.php

        Bref, on comprend mieux aujourd’hui qu’avec une telle «fraternité» de nos élites actuelles occidentales et de leurs relais médiatiques, les politiques étrangères de ces 5 pays (USA, FR, GB, Canada, Australie) s’alignent sur les directives des néoconservateurs US, toujours influents aujourd’hui, et défendent les intérêts de leur « SECONDE PATRIE» (ISRAËL), seconde patrie commune aux principaux responsables de la situation internationale actuelle.
        Les 5 pays cités plus haut s’autoproclamant souvent, à eux seuls, «communauté internationale», on voit donc bien qui dirige aujourd’hui cette «communauté»……

        -Le sang des Syriens que notre «secte» du ministère des affaires étrangères a sur les mains, ne semble évidemment pas troubler le moins du monde la conscience de nos grands «soldats» d’Israël qui ont osé dire «El Nosra fait du bon boulot……».
        ——Fin des extraits ———————————————————————————–

        2e article :
        ENTRETIEN AVEC YOUSSEF HINDI, écrivain et historien de l’eschatologie messianique, [1], réalisé, en mars 2017, par une lectrice d’Arrêt sur Info:
        http://arretsurinfo.ch/du-messianisme-juif-au-sionisme-contemporain/

        Extraits :
        -Q : Vous expliquez que c’est le messianisme juif qui va donner naissance au messianisme protestant. La Kabbale va petit à petit infiltrer le monde chrétien avec le rabbin Isaac Louria, au 16e siècle (Kabbale lourianique). Plus tard, aussi, le monde musulman, avec Sabbataï Tsevi (Kabbale sabbatéenne), et les Dönme, au 17e siècle. C’est tout de même incroyable ! Vous expliquez que peu à peu, dès le 15e siècle, va s’opérer un anéantissement de l’intérieur, où il y a un début de pénétration des milieux chrétiens, notamment par les marranes. Pouvez-vous développer ce qu’est le courant restaurationniste protestant et ensuite le courant judéo-chrétien, notamment avec Jacob Frank, qui était un infiltré ?
        YH : Oui, Jacob Frank infiltre les milieux catholiques du 18e siècle. Il se prenait pour la réincarnation de Sabbataï Tsevi. Procédons par étapes. Précisons que le marranisme concerne les Juifs d’Espagne que les Chrétiens, après la Reconquista (décret de l’Alhambra, 1492), avaient décidé d’expulser. Les marranes sont les Juifs restés en Espagne, faussement convertis au Christianisme. S’est développée, à partir de là, une culture de la dissimulation, qu’on appelle le marranisme, mais qui existait déjà dans la tradition juive. Les fausses conversions ont toujours été assez courantes dans la tradition juive, que ce soit dans le monde européen ou même à l’époque du prophète, au 7e siècle, où des rabbins se convertissaient faussement à l’Islam.
        Ensuite, pour ce qui est de la pénétration de la Kabbale dans le monde chrétien, je l’expose en détail dans un chapitre de mon dernier ouvrage « La mystique de la laïcité. Généalogie de la religion républicaine, de Junius Frey à Vincent Peillon ». C’est un mouvement qui démarre à la fin du 13e siècle, mais les tentatives qui ont fonctionné ont eu lieu durant la 2e moitié du 15e siècle. Des juifs kabbalistes vont commencer à enseigner à des chrétiens, dont l’une des principales figures connues, est Pic de la Mirandole. Il aura un maître kabbaliste qui va lui apprendre l’hébreu, le chaldéen et il sera initié à la Kabbale. A partir de là, ils vont faire naître une Kabbale chrétienne, pour en fait soumettre le monde chrétien aux vues juives, c’est-à-dire qu’ils vont essayer de convaincre les chrétiens et le Vatican même, que la Kabbale permet d’expliquer justement les doctrines chrétiennes, comme la Sainte Trinité par exemple. Cette kabbale chrétienne, qui s’implante d’abord en Italie et en France, va poursuivre son avancée en Europe dans le courant des 16e et 17e siècles, vers l’Angleterre et l’Allemagne, à la grande époque du protestantisme.

        -YH : Dans le second chapitre de l’ouvrage, je pars du 17e siècle avec Sabbataï Tsevi, qui est un rabbin juif kabbaliste qui va développer une théologie antinomiste, c’est-à-dire de lutte contre la loi divine, proprement dite sataniste, donc une inversion totale des valeurs. A partir de 1666, lui et ses disciples, vont se convertir faussement à l’Islam. Il va enjoindre ses disciples, à savoir des centaines de familles, à pénétrer l’Islam et à le détruire de l’intérieur. Je rapporte tous les éléments, dont les citations de Gershom Scholem, qui prouvent cela. Et à partir de ce mouvement sabbatéen, vont naître les dönme, c’est-à-dire les Juifs turcs sabbatéens, faussement convertis à l’Islam, qui sont à l’origine du mouvement politique des Jeunes Turcs. Durant cette période-là, au 19e siècle, va naître le réformisme islamique. Le réformisme islamique est un mouvement purement maçonnique, lié à tous ces réseaux auxquels sont notamment liés les Jeunes Turcs.
        Et en Europe on trouvera les Frankistes appartenant aux réseaux maçonniques ; Frankistes d’Europe et sabbatéens de Turquie resteront d’ailleurs en contact permanent jusqu’à la fin du 19e siècle. Ils joueront parallèlement le même rôle, en usant des mêmes moyens : la destruction de l’Europe chrétienne et de l’Orient musulman.

        -Pouvez-vous préciser ce que sont les loges maçonniques ?
        YH : On peut prendre la question sous plusieurs angles, moi je la prends sous un angle particulier, c’est-à-dire que je montre comment ces loges, qui sont en fait des réseaux, vont être utilisées par les Sabbatéens et les Frankistes, pour subvertir de l’intérieur le monde chrétien européen et le monde musulman. Et ce que j’explique dans mon ouvrage, c’est qu’il y a divers types de loges maçonniques. Il y en a qui sont creuses sur le plan idéologique, il y en a qui sont clairement satanistes, d’autres qui sont déistes, judéo-chrétiennes, on trouve toute une variété de types de loges maçonniques. Moi ce que j’ai voulu montrer, c’est comment ces loges ont été utilisées par les Sabbato-frankistes et plus tard les Réformistes musulmans, pour subvertir le monde chrétien et le monde musulman.

        -YH : Le noyau dur du néo-conservatisme aux Etats Unis est juif. Les néo-conservateurs sont en fait d’anciens trotskistes, d’origine juive, qui ont dérivé vers la droite et dont le projet politique est calqué sur celui du sionisme et des protestants millénaristes.
        Et ce sont ces néo-conservateurs, dont le noyau dur est juif, qui vont travailler de concert avec le lobby pro-israélien, pour les intérêts d’Israël. Je rapporte un certain nombre de citations qui montrent très clairement que ces gens-là ne travaillent pas pour l’intérêt des Etats Unis, ni même pour l’intérêt de l’impérialisme américain. Mais ils travaillent pour le projet israélien. Et je montre qu’en parallèle, les dirigeants israéliens [le gouvernement actuel depuis au moins 2012-2013, ndlr] est le plus messianiste de toute l’histoire d’Israël.

        -Ce que je démontre dans mon ouvrage, c’est que les causes premières déterminent les finalités, même sur des siècles. Il ne faut donc pas s’étonner de voir les religieux prendre le pouvoir en Israël, car en réalité, ils ne l’ont jamais véritablement perdu ! Puisque Ben Gourion lui-même écrivait que LE SOCIALISME N’EST QU’UN MOYEN, QU’UN OUTIL D’ACCOMPLISSEMENT DU PROJET SIONISTE.
        Tous CES MOUVEMENTS ATHEISTES EN APPARENCE, pour les israéliens et pour les messianistes juifs, ne sont que des moyens. Raison pour laquelle il n’y a pas d’opposition profonde entre les laïques, les athées et les religieux juifs. Qu’ils soient athées, laïques, socialistes ou messianistes, à ce stade de l’accomplissement du projet messianique, ils convergent. Ils ne s’opposent que sur les moyens, pas sur la finalité.

        -La cause première de l’opposition entre les Etats Unis et la Russie sur le cas de la Syrie est le projet israélien. Ce que j’expliquais dans le préambule de mon livre et dans un article datant de septembre 2015 (La Russie, l’Europe et l’Orient) est en train d’apparaître : les Russes, les Iraniens, les Syriens ne sont pas en train de lutter contre l’impérialisme américain au Proche-Orient, ILS LUTTENT CONTRE UN PROJET ISRAELIEN QUE LES AMERICAINS ONT ENDOSSE ET ACCOMPLISSENT, à leur propre détriment ; c’est différent. Les impérialistes américains ne sont pas les amis de l’Humanité, mais il ne faut pas se tromper d’ennemi principal nous dirait Carl Schmitt…
        Evidemment, l’impérialisme américain (et tout ce qu’il implique) est un des problèmes, je dirais même le problème principal de l’Humanité aujourd’hui. Mais SI LES AMERICAINS REVENAIENT – comme voudrait le faire Donald Trump – à l’une de leurs doctrines, qui est la doctrine Monroe, isolationniste, LE PROBLEME SERAIT REGLE.

        -La destruction de la Syrie, et peut-être même la guerre mondiale à venir entre la Russie et les Etats Unis, ont une cause première et principale : c’est le projet impérialiste israélien. Il faut garder cela en tête.

        -YH : Premièrement, on ne peut pas le dénoncer, étant donné que les médias sont verrouillés, ainsi que la politique occidentale. Mais si vous partez par exemple au Proche-Orient, on peut s’exprimer bien plus librement sur ces questions-là… C’est le monde Occidental, en particulier l’Europe et les Etats Unis, qui ont un système médiatico-politique qui empêche toute discussion et tout débat sur ces sujets. Il n’y a pas besoin de faire un dessin, si on prend les grandes chaînes de télévision, les journaux et qu’on remonte la chaîne, on peut trouver, très souvent, des milliardaires israéliens ou juifs, ou même protestants, ainsi que des marchands d’armes. Il ne faut donc pas s’étonner si la parole est verrouillée en Occident.

      • Danse,

        Merci – comme je l’ai déjà rappelé à d’autres lecteurs – d’éviter les commentaires interminables, avec des passages entiers de livres ou d’articles… Mettez seulement les liens avec quelques mots d’introduction SVP !

      • Para Bellum dit :

        Merci danse…

        Rien à redire sur ce commentaire…
        Sauf sur l’insertion des propos de goebbels…
        Un gros fils de pute de nazi aussi celui-là…

        Hindi est excellent…
        Ce qu’il dit sur l’islam à 46.05…j’en avais pas entendu parler.

        En ayant passé un tel commentaire…comment pouvez-vous…danse…
        Croire que MLP soit une alternative au système ?
        Dans la mesure où elle ne compte absolument pas s’y attaquer.

        Sur égalité & réconciliation…

        Il est indéniable que Soral ait dit des choses plus qu’intéressantes…
        Mais ils s’est viandé…il est tombé dans le panneau…
        Il s’est trompé de plaignants…
        C’est pas les Klarsfeld qui doivent faire des procès…
        C’est les Rothchild…
        Il a « flingué » la « dissidence »…
        Il a la puissance intellectuelle et la logorrhée pour tuer quiquonque de honte…
        Car c’est seulement de honte que l’on peut tuer….
        Dire dans l’émission Paris dernière…qu’il y aura quelques personnes à tuer…
        C’est pas une image…il y croit…et c’est une connerie…
        Qu’est-ce qu’il a été foutre sur le terrain du négationnisme/révisionnisme…?
        Ça reste pour moi un mystère…
        Il édite le livre de Reed pourtant…tout le boulot a été fait…
        Y’a plus qu’à recopier…
        Nous parler de « bon arien » en parlant de Poutine…est une connerie également…
        Etienne Chouard s’est désolidarisé de lui dans une lettre ouverte à ce propos…
        L’épisode Conversano…il avait l’occasion de montrer sa supériorité intellectuelle…
        Et la sagesse de son âge…mais non…encore une connerie…
        Les arts martiaux ne servent pas à cela…
        Fous sont ceux qui dressent les chiens à l’attaque…
        Toujours dresser un chien à La Défense…
        Les arts martiaux c’est d’abord un travail sur soi…tuer son égo…

        Quand à la soirée du crif…Mr Haziza a frappé le journaliste d’E&R…
        Fallait pas se relever…fallait rester au sol…
        Mr Haziza n’aurait pas passé la même soirée…

        La quête dans laquelle s’est lancé Alain Soral nécessite une exemplarité sans failles…
        (T’avais besoin Alain…de montrer ta bite sur les réseaux…?
        Ça t’empêche de te foutre de la gueule d’Anthony Weiner par exemple…)

        Soral dit des choses intéressantes…mais je reste convaincu que Poutine est une arnaque….donc en désaccord avec son analyse.

        Reste qu’il est entouré de gens capables de faire des investigations très pointues…
        Et des vidéos qui le sont tout autant…respects…


        L’idée d’une réconciliation entre la France d’origine maghrébine et la France de souche reste une grande idée…
        Mais il faut d’abord éliminer le sionisme et son extension wahhabiite…
        Comme le nazisme l’a été en son temps…
        Les « juifs »sionistes Rothchildien et j’insiste…juifs entre guillemets…faut les tuer…
        Mais de honte…et c’est pas Marine qui va s’y coller.

        Nous sommes noirs…nous sommes blancs…nous sommes jaunes…
        Et ensemble nous sommes de la dynamite…
        Si à l’Olympia des Beruriers Noirs il n’y avait quasiment que des blancs…
        Qu’en est-il des réunions E&R…?

        Cordialement.

      • Un passant dit :

        Ben oui, Para, tu mets le doigt sur le principal problème de Soral: il a autant d’ego que ce(ux) qu’il dénonce.

      • Para Bellum dit :

        Ce dernier message pourrait laissé à penser que j’attaque Berurier noir…
        Ce qui n’est bien évidemment pas le cas…
        François Guillemot est mon héros…
        Il a toujours eu raison…
        http://iao.cnrs.fr/spip.php?article131

        Égalité et réconciliation…
        Tout est dans le titre…
        Si il y a réconciliation c’est parce qu’il y a eu litige…
        Ce litige était porté par Jean Marie Lepen…
        « La jeunesse emmerde le front national » et « fuck off Lepen » de la chanson porcherie
        Visait le fait que le « menhir » rassemblait ses troupes sur le problème magrehbin…
        Nous avons fini par comprendre où se situait le problème…
        Il se trouve que nous arrivons à la même conclusion…
        Le problème c’est pas les « bougnoules »…
        Mais Evelyn à la city de Londres…
        La famille de la déclaration Balfour crématoire…
        Donc le combat des Beru était juste depuis le départ…
        D’ailleurs dans la chanson « salut à toi » il n’y a pas le pays de la déclaration Balfour…
        Et eux ont écrit la chanson « Palestine »…et tant d’autres…

        C’est peut-être Roger Holeindre qui aurait… peut-être…
        dû être président du front national…
        Les berurier ont écrit la chanson « mineurs en danger »…

        « Nous sommes noirs…nous blancs…nous jaunes…
        Et ensemble nous sommes de la dynamite »
        Sont les mots de Berurier Noir…pour l’éternité.

        Mais je répète que Égalité et Réconciliation est une bonne idée à la base…
        Et joyeuses Pâques.

      • Para Bellum dit :

        Les Beruriers noirs étaient bien plus dangereux que le front national…
        Le pouvoir Mitterrandien leur a fait des problèmes en leur collant dans les pattes une histoire avec le groupe action directe…pour les calmer…
        Les Beruriers se battaient contre son golem…

        « …Assimilation à Action Directe, qualification de Terro-Rock rien n’y manque pour tenter de marginaliser et criminaliser le groupe et tous ceux qui le soutiennent. Dès le Samedi 23 avril « Baudruche se dégonfle » l’ensemble des militants interpellés est relaché sans que la moindre ombre de preuve ou d’éléments susceptibles de faire avancer l’enquête sur Black War ait pu être rapporté. Quelques articles et démentis paraitront alors mais la majorité des journaux, faisant-fi de toute honnêteté, passera sous silence l’échec de l’opération policière. En définitive que reste-t-il de tout cela et qu’en déduire, Il est clair que Black War est une fabrication policière, un coup monté pour mener à bien ses opérations. Ce n’est pas la première fois que les RG trempent dans ce genre d’affaires proprement scandaleuses. Succès réel pour le gouvernement puisqu’il a réussi son coup d’esbrouffe et est apparu sans faille par rapport au terrorisme : qu’importent les résultats de l’enquête, pourvu que tous aient su que des gens avaient été arrêtés, pourvu que tous aient cru que la police avait démantelé Black War. De même, faisant d’une pierre deux coups, le but second de l’opération était de terroriser le circuit du rock et de la presse, tout en permettant aux services de police de refaire leurs fichiers par le biais des photos, carnets et documents saisis. Mais les pressions des R.G. sur le groupe ne se limiteront pas là, pressions au niveau du travail des membres du groupe, cambriolage, intimidations, sans oublier qu’écoutes téléphoniques et ouverture du courrier sont monnaie courante chez les RG… »
        http://beruriernoir.fr/spip.php?article140

        Quand il s’agit d’un ministre pedophile…les RG sont moins regardant…

        La chanson « Palestine » ou du moins « Ibrahim »…

        Ibrahim avec ses frères…Elevé dans la misère…Dans les bombes et dans la guerre
        Ibrahim…
        Qui se cache derrière ses frères?…A qui profite cet enfer?…Ibrahim bouc-émissaire
        Ibrahim…
        Parmi le fracas des mines…Palestine, quel est ton crime?…Israël t’assassine
        Palestine…
        De tous côtés pourchassés…Plus de terre où habiter…Palestine ensanglantée
        Palestine…
        Pour les enfants du Liban…Pour que cessent les flots de sang…Pour la paix au Moyen-Orient…El fath… el fath!

        C’était une des chansons dérangeantes…
        Les paroles…

        « Qui se cache derrière ses frères?
        A qui profite cet enfer?
        Ibrahim bouc-émissaire
        Israel t’assassine… »

        Sont encore d’actualité…

        Chanson « et hop »…

        « Allô salut Ronald, ici c’est Mikhaïl
        Aurais-tu du napalm pour mater les rebelles ?
        -Non j’ai bien mieux que ça / J’ai des gaz mortels
        Envoie-moi la vodka en attendant Genève ! »

        Poutine petit agent russe qui devient président…protégé de Eltsine…
        L’histoire n’est-elle pas trop belle…?
        N’oubliez pas le principe des poupées russes…
        Russie le golem américain…golem lui-même de…
        https://vesper8.wordpress.com

        Finalement Jean Marie Lepen…création Mitterrandienne…a finalement…
        Au delà de diviser la droite…contribuer à protéger le système Rothchildien en faisant diversion avec le problème magrehbin…crée de toute pièce par le frère de Gaulle…
        Trois points c’est tout…
        Il a eu du bol avec son viager…lui…arrangement jésuite…sûrement…Monita secrèta…

        Les snipers Berurier visaient juste…eux…
        D’où le « fuck off » Lepen…
        Les Beruriers ont arrêtés la lutte…
        Leurs petits scarabées anti fasciste et anti nazis l’ont continué…en mode…
        Camouflage…au nom de la résistance française et de son chef Jean Moulin…
        Il est intéressant de constater qu’ égalité et réconciliation soit allé sur ce terrain là…
        La démarche est-elle sincère ou vise t’elle à faire désormais voter les ennemis magrehbin d’hier pour la fille de Pôpa…voir de la petite fille…
        Envers qui je n’ai jusqu’à présent rien…
        Cette séquence m’a profondément gonflé…honte à vous messieurs…
        La dette éternelle sur les descendants…c’est bien sioniste comme idée…

        La sincérité de la démarche d’égalité et réconciliation est tout de même discutable…
        Pour ne se donner aucunes chances de réussites…
        On se tire une balle dans le pied…
        Le négationnisme/révisionnisme est un gros trou dans le pied…le must…
        C’est papi Lepen qui l’a inventé…forts y sont…lui et son ami pour cela…
        À la décharge du « menhir »…il a parlé à ses début du complot judéo maçonnique…
        L’explosion de leur appartement était-il lié ?
        Y avait les dossiers de M’sieur Roger…pour sauver…sûrement…
        Quoi qu’il en soit…Jeanne…la bonne Lorraine…doit bien rigoler…
        La société à responsabilités limités Lepen n’a jamais eu l’intention de s’attaquer à quoi que soit…si ce n’est d’en profiter…ce qui d’ailleurs…Hein…

        Soral serait-il une SARL 2 (qui)…?
        Sent-il le suppositoire ?
        Alain es-tu un authentique chevalier de la lumière…?
        Es-tu digne…Alain…du nouveau testament que tu édites…?

        Cordialement.

        Parabellum.
        Inglorious bastard & soldat du rock.

        Ben oui…mais c’est qui les vrais nazis…?
        Putain…

  3. N’est-ce pas précisément parce qu’il semble impossible de sortir de ce système binaire ? 0, 1. Oui non, début, fin, ying, yang, bien, mal…
    Si on réfléchi hors de ce système binaire et que l’on prend la tangente ?
    Zénon, l’a expliqué de belle manière dans son tout dernier texte et pour en avoir discuter si souvent, cela semble être ce ne que Nietzsche appelait « la transmutation des valeurs » et à notre sens. Extrait du texte « Tangente – sortir du piège de la toile d’araignée mondiale » par Zénon : « Au Japon, un pays-laboratoire des états-uniens depuis 1945, il existe des réseaux sociaux sans communication possible par le Verbe, uniquement par « émoticônes ». Et déjà, pour beaucoup d’entre nous, la plupart de nos sens, de nos émotions et de nos pensées sont quotidiennement absorbées dans la grande matrice binaire. Convertis en séries séquentielles de 0 et de 1 ; débarrassés enfin de toute peau humaine… » Tangente figure, comme tous les textes de Zénon dans la page de mon blog « Les Chroniques de Zénon » http://www.jbl1960blog.wordpress.com

    Le raisonnement d’Algarath se tient pour autant qu’on reste en mode binaire pour sortir de ce système. Par ailleurs, dans cette phrase : Objectivement, et sauf méconnaissance de ma part, je ne connais pas un pays dans le monde qui incarnerait aujourd’hui une altérité attractive au monde anglo-saxon et susceptible de subjuguer les masses occidentales lobotomisées. L’utilisation du mot subjuguer me gêne (car c’est précisément en ces termes que s’est construit l’empire anglo-américain) et donc, pour moi, elle présuppose que l’on ne puisse échapper à ce dogme (qui est toujours en cours aujourd’hui avec la doctrine chrétienne de la découverte).

  4. Tenez, c’est dans ce texte là de Zénon (mais également dans Ragnarök) qu’il parle plus précisément de la grande matrice binaire ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/pdftangentezenon.pdf de cette page de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-chroniques-de-zenon/

  5. Sur la doctrine chrétienne de la découverte, c’est Steven Newcomb qui en parle le mieux dans son dernier article il explique bien le truc : « Les documents pontificaux mortifères datant des XIVème et XVème siècles peuvent être exprimés en termes arithmétiques très simples, utilisant des mots clefs tirés de ces documents pontificaux :

    envahir + capturer + vaincre + subjuguer + réduire en esclavage + saisir toutes les possessions et propriétés = civilisation et domination ou, seconde réponse possible, l’affirmation d’un “pouvoir plénier” américain sur nos nations originelles. » Issu de ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/28/le-vatican-et-son-heritage-de-domination-par-steven-newcomb/

    Voilà pourquoi le mot subjuguer, n’est à mon sens pas le plus heureux, dans cette assertion. JBL

  6. Ping : Que penser contre le Système ? (E. Leroy) |

  7. Bernie dit :

    Pour Ploncard c’est vrai…. il distingue système et sérail, subtil !

  8. k.e guillon dit :

    Avant, c’était « Je suis celui qui est ». Mais c’était avant et il y a très longtemps, avant les Parques et les Pâques. Maintenant c’est devenu « je suis le système et hors de moi point de salut »… C’est vrai l’humanité a vachement évolué….

    http://wp.me/p4Im0Q-1Dx

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s