Panneau de sortie (J. H. Kunstler)

Le bitcoin vient de franchir cette nuit la barre des 10.000 dollars. Il en valait un peu moins de 1.000 le 1er janvier… OD

« Dans tous les aéroports tout autour du globe, tout le monde, jusqu’aux garçons cireurs de chaussures, ne parle plus que de Bitcoin à mesure que la devise cryptographique tourbillonne à la hausse pour désormais titiller la barre des 10.000 dollars. Et Ethereum aussi a explosé à la hausse, ainsi que presque toutes les autres crypto-devises, depuis les Byteball Bytes jusqu’aux Tattoocoin (Limited Edition). Et peu importe ce que vous en pensez, le message, ou peut-être même les messages, sont clairs.

Le premier est bien évidemment « devenez riche, et vite ». Il y a huit mois, vous auriez pu investir dans Bitcoin pour seulement 1.000 dollars pièce. A l’approche de la fête du travail aux Etats-Unis, un Bitcoin en valait 5.000, ce qui semblait déjà, pour ainsi dire, chimérique. Au fil de ces deux dernières semaines, il s’est envolé comme une fusée, pour finalement doubler. Voilà qui est apparu comme une chance irrésistible aux yeux de certains. Et la conséquence en a été une bonne vieille frénésie. Des bulbes de tulipe digitaux.

Un autre des messages à en tirer est probablement quelque chose comme « mettez-vous à couvert ». Certains trouillards se tournent vers Bitcoin, parce qu’ils s’aperçoivent que les marchés traditionnels enregistrent des secousses de plus en plus extrêmes et encore jamais vues. Dans un sens, Bitcoin fait peut-être le travail dont l’or se chargeait autrefois, en offrant l’aura d’une « valeur refuge » face à une potentielle super-tempête sur le marché financier global. La dernière fois qu’un tel évènement a surgi de nulle part (ah !) après l’effondrement du « plateau permanent » de 1929, le gouvernement a confisqué autant d’or que possible. Et qui voudrait se retrouver dans une même situation aujourd’hui ? (écho de répliques…)

A l’heure d’aujourd’hui, l’esprit du temps laisse présager de nouvelles stratégies et manipulations de la part des gouvernements pour forcer les populations globales vers des régimes monétaires dénués d’espèces, au sein desquels les autorités seront en mesure de surveiller et de contrôler (et de toucher des intérêts sur) toutes les transactions – et puis il y a aussi la théorie selon laquelle la blockchain utilisée par Bitcoin serait à l’abri de l’emprise des gouvernements.

Je ne suis pas très optimiste quant au supposé caractère imprenable de Bitcoin, et à ses autres prétentions attrayantes. L’affaire Mt. Gox de 2014 a peut-être été oubliée aujourd’hui, mais à l’époque, un petit malin a fait sortir 850.000 Bitcoins (d’une valeur de 450.000.000 dollars) du marché, qui se chargeait alors de deux-tiers de toutes les transactions Bitcoin du monde. Mt. Gox a fermé boutique. Bitcoin s’est effondré, puis a stagné pendant trois ans jusqu’à ce que (simple coïncidence ?) le Grand Golem à la chevelure dorée soit élu Président du Monde libre. Hmmm.

Très peu de mes lecteurs comprennent quoi que ce soit du fonctionnement de la blockchain, votre humble auteur inclus. Je suis toutefois conscient du fait que la sécurité supposée de Bitcoin réside dans un algorithme réparti entre un grand nombre d’ordinateurs en réseau, partout dans le monde, de manière à ce qu’il puisse exister partout et nulle part à la fois, tel le précieux fantôme de la méta-machine techno-industrielle.

En revanche, l’énergie électrique nécessaire à l’ « extraction » d’un seul Bitcoin – c’est-à-dire les calculs nécessaires à la mise à jour de la blockchain – suffirait à porter 2.000 litres d’eau à ébullition. C’est quelque chose qui se passe à l’échelle du monde, et une majeure partie de l’exploitation de Bitcoin est alimentée en électricité par des centrales à charbon, ce qui fait de lui la première devise steampunk. Si Bitcoin continuait de grimper jusqu’à atteindre 1.000.000 dollars par unité, chose qu’espèrent bien des investisseurs, il n’y aurait pas suffisamment d’électricité de par le monde pour le maintenir en place.

Excusez mon scepticisme, mais même sans la demande supplémentaire générée par Bitcoin, le réseau électrique des Etats-Unis est déjà une infrastructure vieillissante et décrépite. Il pourrait être perturbé de bien des manières, voire interrompu pendant un certain temps s’il était soumis à des impulsions électromagnétiques. Et je ne suis pas non plus convaincu que les devises cryptographiques soient hors de la portée des gouvernements. Partout dans le monde, leurs campagnes de digitalisation de la monnaie sont une preuve de leur grand intérêt à détourner les blockchains existantes ou à créer des monnaies digitales officielles pour obtenir le contrôle qu’ils recherchent sur les transactions financières.

De toute façon, il existe déjà plus de 1.300 crypto-monnaies, ainsi qu’une capacité théoriquement infinie d’en créer de nouvelles – bien que l’électricité nécessaire à leur fonctionnement semble être un facteur limitant. Peut-être les gouvernements les fermeront-ils sous prétexte qu’ils sont de véritables ogres énergétiques.

Mon avis personnel quant à ce phénomène est qu’il représente l’apogée du techno-narcissisme – de l’idée que la technologie soit désormais magique au point de surpasser les lois de la physique. Voilà quel est pour moi le panneau de sortie le plus évident. Je n’aimerais pas avoir à participer à la ruée vers la sortie. Et qui sait quels autres exodes elle pourrait inspirer ».

James Howard Kunstler, 24hgold.com, le 29 novembre 2017

Rappels :

L’envolée du bitcoin, le nouveau “trouillomètre” qui a remplacé l’or ?

Sur la valeur intrinsèque de l’or et de Bitcoin

A propos des cryptomonnaies : la stratégie blockchain à la loupe (V. Bugault)

La monnaie unique mondiale des globalistes ressemblera beaucoup à Bitcoin (B. Smith)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 53 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Panneau de sortie (J. H. Kunstler)

  1. zorba44 dit :

    Le bitcoin et autres monnaies « éthérées » est une imposture furieuse. Elle a besoin d’une représentation alors que rien n’est visible et c’est donc une belle arnaque d’imprimer dans la tête des gens une copie de pièce d’or !

    A la différence de Dieu qui ne vend rien, la représentation est destinée à donner la foi dans des électrons gérés par l’homme.

    Sur la sécurité des blockchains mon ami notaire me disait s’occuper d’une succession d’un majeur incapable à qui son organisme de tutelle avait fait acheter pour plus de dix millions d’euros de bitcoins… Faire revenir l’argent qui atterrit dans des comptes nébuleux est mission impossible et on ne peut pratiquement rien acheter avec le bitcoin (à la connaissance du signataire seul un négociant en véhicules d’occasion appelle à Whangarei, NZ, ses clients à le régler en bitcoins, panneau publicitaire bien en évidence sur son parc)

    Personne ne veut s’occuper des litiges et, dans le cas évoqué le Procureur de la République se défile …les héritiers aussi (imaginez : devoir régler des droits de succession sur de l’éther !)

    Seuls des névrosés de l’argent peuvent investir dans une telle aventure. Ne dites pas, une nouvelle fois, qu’on ne vous a pas prévenu.

    Jean LENOIR

    • Abroz60 dit :

      Faux Jean
      Tu peux acheter de l’or physique avec des bitcoins et te le faire expédier chez toi .. assuré bien sûr. Spécialité autrichienne comme ma femme.
      http://www.goldvorsorge.at

    • Abroz60 dit :

      Regarde bien la colonne de gauche
      Le logo
      WIR AKZEPTIEREN ALLE WÄHRUNGEN.
      ET les symboles des monnaies.
      Nouveauté le site est depuis peu disponible en Français.
      EU shopping…car en France pour ça c’est vraiment la déche et sur la route les coffres de bienvenue en Helvètie..

  2. Nanker dit :

    « Des bulbes de tulipe digitaux »

    Tellement vrai! Ce matin sur la radio RFI un grand reportage sur cette monnaie « miracle » et ceux qui investissent dedans pour gagner beaucoup d’argent… Comme dit l’adage lorsqu’on parle d’un produit financier ultra-spéculatif et ultra-riqué dans les médias grands-publics c’est que l’explosion de la bulle est toute proche…
    Cerise sur le gâteau : la « journaliste » auteur de ce grand reportage affirme à la fin que le BT est limité en tout et pour tout à… 21 millions d’Euros. La pauvre a confondu unités de BT et Euros. Elle n’a donc pas même compris les fondement de cette « monnaie » numérique : quelle ignardise!

  3. hergastul dit :

    @jeanlenoir, les nevroses et les traders qui savent surfer la vague, pendant que d’autres frustres donnent des lecons de morale parce qu’ils ont rate le train et sont restes sur le bord de la route, une fois de plus, avec leurs regrets. En achetant pour 1000 $ de Btc en debut d’annee, en attendant qu’il double de valeur pour en revendre une moitie a 1000 $ et eliminer TOUT risque de perte, votre autre moitie de cout zero vaudrait aujourd’hui plus de 4000 $. CQFD. Les nevroses ne sont-ils pas les donneurs de lecons qui restent constamment sur le bord de la route en loupant toutes les meilleures opportunites et en promettant le deluge a chaque occasion?
    Cordialement,

    • matbee dit :

      Cet article est excellent, tout y est dit.

      Quant à vous qui raisonnez en mode binaire, je vous plains.
      Comme si l’humanité se divisait entre spéculateurs et autres rapaces d’un côté, et frustrés restés-sur-le-bord-de-la-route de l’autre !
      Vous ne concevez pas qu’on puisse avoir un autre idéal que faire du fric « sur la vague » ? Il existe fort heureusement bien d’autres « routes » pour ceux qui veulent donner un sens et une cohérence à leur existence.

      Salutations.

    • rodez21 dit :

      @hergastul
      Certaines banques suisses imposent des taux négatifs à leurs clients, sur les dépôts au delà d’un certain montant.
      Le bit quelque chose est à 10000 dollars l’unité.
      Peut-être, pourrions-nous faire un parallèle…
      Le déluge finit toujours par arriver, mais avant, j’aimerais beaucoup voir le bit coin (piège à …) à 100000 dollars.

    • zorba44 dit :

      @hergastul, sans intention de donner des leçons …voilà la société où nous vivons

      Resterez-vous insensible à la détresse de Camille ,
      http://www.atlantico.fr/decryptage/camille-24-ans-et-veuve-agriculteur-suicide-3238714.html/page/0/2?yahoo=1

      …avec tous vos gains ?

      Jean LENOIR

  4. Le Démineur dit :

    10 000 dollars chaque petit morceau de bitcoin, cette « pièce » électronique qui n’existe que virtuellement c’est à dire dans la tête de spéculateurs fous qui ne croient plus aux lois de la physique ni à celles de l’économie ?

    Ce n’est pas que le bitcoin a pris une énorme valeur…c’est plutôt que le dollar n’en a plus du tout !!!

  5. Le Démineur dit :

    « Le Bitcoin va finir en crise spéculative épouvantable et certains seront ruinés ! », selon Patrick Artus, chef économiste chez Natixis

    http://www.boursorama.com/actualites/le-bitcoin-va-finir-en-crise-speculative-epouvantable-et-certains-seront-ruines-selon-patrick-artus-3d1cb6259030aebf60c74079131e48a8

    • zorba44 dit :

      Seule vraie certitude de Patrick Artus dans un déluge de mensonges, notamment la situation de l’emploi aux Etats-Unis !

      Conférence de presstitué en chef de la communication de NATIXIS

      Jean LENOIR

  6. Nanker dit :

    « Si Bitcoin continuait de grimper jusqu’à atteindre 1.000.000 dollars par unité, chose qu’espèrent bien des investisseurs, il n’y aurait pas suffisamment d’électricité de par le monde pour le maintenir en place. »

    ZH n’est pas d’accord…
    http://www.zerohedge.com/news/2017-11-29/about-sensationalist-bitcoin-electrical-consumption-story

    « Le Bitcoin va finir en crise spéculative épouvantable et certains seront ruinés ! », selon Patrick Artus, chef économiste chez Natixis »

    On dirait que ce qui les gênent c’est soit :
    – que l’éclatement de la bulle BT se propage aux marchés boursiers et obligataires ce qui mettrait au chômage Artus Cohen Lorenzi et autres « experts » qui travaillent pour le lobby bancaire tout en se présentant comme économistes indépendants.

    – que l’envolée totalement irrationnelle du BT fasse que le peuple prenne conscience que notre système économique [i] tout entier [/i] est devenu complètement dingue. Et un peuple qui prend conscience de la réalité peut avoir envie de se révolter et changer le système… Attention danger!

  7. Robert dit :

    Finalement, cette monnaie, le bitcoin, n’ est pas plus virtuelle que les QE actuels des banques centrales, simples lignes électroniques alignant des sommes folles… Ce monde marche sur la tête…

  8. zorba44 dit :

    Voici ce qui se passe quelques jours après.
    Le bitcoin a avalé le niveau de 12 000 $ et titube sur le bord de la falaise.

    ENVERS DU DÉCOR : le signataire a appelé le MINT à Auckland pour un investissement en silver, dont les cours tanguent à la baisse. Il lui a été confirmé (ce qu’il pensait) que des investisseurs qui aiment jouer à la roulette russe se sont débarrassés d’or et d’argent pour acheter du bitcoin – en nombre !

    VOILÀ UNE CONFISCATION EN DOUCEUR DE L’OR ET DE L’ARGENT QUE L’ON VA PROVOQUER EN LAISSANT LES COURS ENCORE MONTER A LA FOLIE (prévisions personnelles jusqu’à 30 000 $).

    Pour ceux dont les neurones sont fatigués cela veut dire que des investisseurs précautionneux se seront transformés en pilier de casino avant de tout perdre !

    Jouez le schéma inverse : vendez vos bitcoins, s’il en est encore temps, et achetez au meilleur compte des métaux dont on vous promet qu’ils fileront vers un vrai cours de marché quand la valeur du bitcoin aura atteint zéro.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s