Panique : le syndrome BFM TV contamine tous les médias

Qui sème la propagande et le mépris récolte la haine. Un « déferlement de haine », comme disent ces chiens de garde du système… Et ils s’étonnent ? Mais qu’ils se remettent donc un tant soit peu en question ! L’article décapant (la crasse oligarchique) ci-dessous est signé Egalité & Réconciliation. OD

Une élite s’éteint, un peuple s’éveille

Journalistes pourchassés dans les manifs comme de vulgaires voleurs de poules [1], chaînes conspuées jusque devant leurs immeubles, stars de l’info maltraitées sur Twitter, mots d’ordre antimédias virulents, on peut dire qu’on vit une époque formidable. La violence médiatico-oligarchique se retourne contre ses producteurs.

Si l’on doit bien faire la différence entre les journalistes d’en bas – qui morflent à la place des autres – et les journalistes d’en haut – qui donnent leurs consignes suicidaires – il faut bien admettre que toute une corporation est dans la nasse, mais dans la nasse qu’elle s’est forgée.

À force de se couper des lecteurs, des gens, des Français, la presse mainstream dans son ensemble (écrite et audiovisuelle, il n’y a que le support matériel qui change) se retrouve seule, dévaluée, désorientée, acculée. À l’image des rats blessés, les journalistes-système agressent et mordent de plus en plus fort, ne comprenant pas que ce faisant, ils augmentent le ressentiment à leur égard.

Chaque déclaration anti-Gilets jaunes est un clou que l’élite plante dans son propre cercueil.

Pourtant, on le rappelle ici presque chaque jour, c’est pas faute de les avoir prévenus : depuis une décennie on les avertit qu’ils prennent la mauvaise direction, celle qui protège les intérêts des gros contre ceux des petits.

Finalement, cette destruction du Temple à laquelle on assiste est très évangélique. Sans aller trop loin dans la métaphore, on peut dire que les Gilets jaunes sont en train de renverser la table des valeurs. Les riches marchands, les grands prêtres et leurs larbins hurlent au sacrilège et au blasphème, menaçant les foules en colère de tous les maux du Ciel.

Mais le Ciel n’est pas avec eux ; d’ailleurs, il ne l’a jamais été. C’est là leur plus grande imposture, avoir fait croire au peuple que celui-ci était maudit tandis qu’eux étaient d’essence divine. La malédiction est aujourd’hui sur les marchands et les prêtres, et on verra s’ils osent crucifier le peuple… à leur place.

Après cette envolée lyrique un peu pédante, re-descente en douceur sur Terre, avec les articles de la panique qui fleurissent dans tous les grands médias. Ces médias ne disent pas la vérité, ils disent leur peur. Regardez l’intro d’Anne-Élisabeth Lemoine, le visage anxieux, l’intelligence absente, une animatrice de supermarché du Capital qui tripote son stylo, moins sûre d’elle que d’habitude quand elle donne ses leçons de bonne pensée.

On décèle un tremblement dans la voix, un mélange de fureur et de panique, quand les juges comprennent que la vocifération populaire se rapproche de leurs fenêtres. La peur fait son effet. Peur du peuple, peur de la punition, peur de passer à la caisse, mais pas la bonne, non, l’autre. Mais ça ne l’empêche pas – programmation mentale oblige (MK-Ultra des médias) – d’égrener la longue liste des crimes des Gilets jaunes qui, c’est le moins qu’on puisse dire, ne portent pas les journalistes pro-Système dans leur cœur.

Pour sa démonstration, le juge Lemoine convoque trois témoins à charge, un journaliste de LCI, un de BFM TV et un de France 2. Trois personnes – personnalités pardon, les autres on s’en fout, ceux qui ont perdu des yeux – qui ont souffert de la Haine et qui ne comprennent pas pourquoi. Il faudrait leur expliquer que c’est pas cette émission qui va changer quelque chose au nouvel ordre des choses, au contraire.

Ce énième procès du peuple risque même de s’ajouter à la longue liste des doléances populaires. En revanche, il ne viendrait jamais à l’idée de madame le juge d’inviter des Gilets jaunes ou des pro-Gilets jaunes dans ce procès de Moscou au petit pied. Ce petit monde monstrueux fini, ce petit entre-soi nauséabond continue comme si de rien n’était à fustiger le peuple, sa voix, son action.

Nous sommes à 3’57 du procès du peuple. Madame le juge à Hugo Blais, journaliste de LCI :

« Vous parlez d’un déferlement de haine et vous le précisez, il n’y a eu aucun événement déclencheur. »

Comme si tout ce qui était dit par les chaînes avant ne comptait pas ! Ensuite c’est au tour de Patrick Sauce de BFM TV de parler d’un contrôle d’identité « en bonne et due forme » par les Gilets jaunes à l’entrée du rassemblement. Puis vient le témoignage, poignant, de Thomas Sotto, à 7’54 :

« Moi je suis abasourdi par ce qu’on voit, par ce qu’on entend, par ces témoignages, on a l’impression que Hugo et Patrick ils nous racontent ce qu’on vit dans des pays en guerre, dans des dictatures nan, on est aujourd’hui en France ! »

Eh oui, Thomas, le peuple ou du moins une partie du peuple est en guerre contre ses élites. Et vous en faites partie (de l’élite, pas du peuple). C’est bien de profiter de la domination, mais cela impose quelques responsabilités, c’est-à-dire de se sentir responsables ou coresponsables de la situation. Vous avez pendant des années distillé le poison oligarchique à une France qui n’en voulait pas et maintenant qu’elle recrache le venin, vous ne comprenez pas. Le bébé crache la mauvaise soupe dans la figure à maman !

Thomas poursuit sa diatribe à 8’02 :

« Moi je suis pas corporatiste mais ce qui se passe aujourd’hui c’est quelque chose de grave. On a le droit et le devoir de nous critiquer, de ne pas être d’accord avec nous, de nous challenger, de tout ce qu’on veut, mais ce qui se passe, c’est une attaque, et je ne veux pas dire que j’utilise des grands mots et c’est une attaque de la démocratie… »

La syntaxe est moyenne mais la suite magnifique de sincérité :

« Et ceux qui attaquent comme ça, ceux qui regardent les autres attaquer sans bouger parce que ça c’est aussi grave voire plus grave, doivent savoir que si demain y a plus de journalistes, aussi critiquables soient-ils, si demain y a plus de journalistes y aura plus personne pour raconter ce qui se passe avec les Gilets jaunes ou avec toutes les actualités. »

Ben si, nous, les journalistes honnêtes, les journalistes du Net.

« Et ils n’auront plus le droit de s’exprimer parce qu’ils seront dans ce qu’on appelle non pas une démocratie mais une dictature. Les comportements de ces gens, qu’ils portent un gilet jaune ou pas, sont des comportamants (sic) des comportements qu’on a dans des dictatures, ce sont des attaques à la démocratie ! »

Patrick Liste Noire a trouvé le mot : fascisme

Et là, la pointe de PLNC (Patrick Liste Noire Cohen) à 8’55 :

« Fascistes enfin, c’est pas un mot que j’aime pas beaucoup employer mais ce sont des méthodes fascistes, absolument. »

Bien vu l’inversion accusatoire de la part des vrais fascistes qui ne partagent pas la parole publique depuis qu’ils l’ont détournée !

Sotto, le pluriel de sottise, en remet une couche cohénique à 9’04 avec une ribambelle de points Godwin :

« La quenelle qu’on a entendue moi j’en ai encore des frissons, c’est d’un antisémitisme mais, on parle souvent d’une comparaison avec les années 30, on l’évoquait tout à l’heure avec Jean-Michel [Aphatie, NDLR] avant l’émission, mais qu’est-ce qu’on est en train de vivre mais réveillons-nous ! »

T’inquiète, Toto, on est réveillés nous, c’est à vous de vous réveiller pour le coup et d’ouvrir les yeux sur la situation qui a changé.

On entend alors Anne-Élisabeth, avec son QI de 140, en appeler à « un sursaut », mais « un sursaut citoyen », c’est-à-dire, en gros, « les gens aidez-nous bordel on est dans la merde ! »

Mais le sursaut citoyen que tu appelles à l’aide, chère Anne-Élisabeth, eh bien il est dans la rue, sauf qu’il est contre vous.

Et Thomas Sottise de surenchérir, « mais tout le monde, tout le monde doit se lever ! »

Comme pour Danette ?

Pour sauver vos fesses, il n’y aura pas grand-monde, on vous le garantit.

Lire la suite sur E&R

Lire aussi :

Les plus belles tirades oligarchiques anti-Gilets jaunes

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Panique : le syndrome BFM TV contamine tous les médias

  1. drazig dit :

    Merci pour la tête de Patrick Cohen: la voir dans cet état me réjouit.

  2. Nanker dit :

    « Et vous en faites partie (de l’élite, pas du peuple) »

    C’est vrai… Témoignage perso : je marchais il y a peu dans le VIIème et je suis tombé sur Alice Taglioni (compagne à la ville de Laurent Delahousse) qui sortait de chez elle. Ainsi j’ai pu me rendre compte que le domicile du présentateur vedette du JT de la Deux se trouve à 80m à vol d’oiseau de ce lieu de pouvoir qu’est Matignon. A un endroit où le mètre carré habitable approche les 14000 Euros. Et je n’imagine pas ce couple et ses enfants habiter un studio…

    Oui « amis » journalistes de télé et éditocrates en tous genres vous faites partie du 1% vous faites donc partie du problème…

  3. Jean-Marc SIMIAND dit :

    AVANT même le RIC la toute première revendication du peuple devrait être : »Nul personne physique ou morale ne peut acheter un média! »
    Si on ne régle pas le problème de dépendance des médias, on ne résoudra rien !

  4. Danse dit :

    Michel Collon (et Jacob Cohen, Michèle Sibony) : informations édifiantes sur la « GUERRE CONTRE L’OPINION PUBLIQUE » officiellement menée à l’échelle industrielle par Israël :

    Révélations sur CEUX QUI MANIPULENT L’INFORMATION pour INCITER À LA HAINE ENTRE LES PEUPLES

  5. Danse dit :

    Nicolas Dupont-Aignan à canal+, 13 avril 2012 (la vidéo est devenue introuvable) :
    « Je sais pourquoi les Français ne lisent plus les journaux: ils vont sur internet, parce que tous ces ÉDITORIALISTES DE BAZAR qui pondent toujours les mêmes articles, qui sont tellement coupés des réalités, qui gagnent un argent fou, ils croient connaître les Français mais ils ne (les) connaissent pas et ON VA S’EN DÉBARRASSER UN JOUR »

    « Le député de l’Essonne s’en prend ensuite aux « gens qui s’en mettent plein les poches et qui donnent des leçons à la terre entière et qui ne veulent pas voir la souffrance des Français » tout en « jouant les bons samaritains ». »

    « Conclusion de M. Dupont-Aignan: « Cette caste médiatique prend beaucoup d’argent ». Conclusion de M. Aphatie: « Ridicule! C’est du populisme intégral ! ».  »

    Débris de campagne : combien valent les médiacrates ? (avec …
    https://duckduckgo.com/l/?kh=-1&uddg=https%3A%2F%2Fwww.acrimed.org%2FDebris-de-campagne-combien-valent-les-mediacrates-avec-video

  6. La sémantique du politiquement correct affuble abusivement du titre de journaliste, ceux qui ne sont que des encartés de la milice de propagande gouvernementale, en prenant chaque matin leurs directives à l’A.F.P., Agence France Propagande, et toute la journée nous entendons, voyons lisons la même information, et les mêmes éléments de langage, dictés par les autorités politiques.

    Un journaliste, un vrai, ce n’est pas ce ramassis de bobos ignorants, vaniteux et méprisants grassement payés, en partie par l’argent des contribuables, mais c’est celui qui investigue, et sait poser les bonnes questions, celles qui dérangent les puissants et les corrompus comme :

    Pourquoi avons-nous des troupes qui combattent en Syrie, alors que nous ne sommes pas en guerre contre ce pays, et qu’il ne nous a jamais demandé de l’aider militairement ? Pourquoi le Parlement ne s’est jamais prononcé pour autoriser l’envoie de ces troupes?

    Idem au Yémen, en Irak et en Afrique.

    Pourquoi le Parlement ne s’est jamais prononcé pour autoriser l’envoi de ces troupes sur ces théâtres d’opération ou nous intervenons comme agresseurs, et qui ne représentent aucun intérêt pour la défense du peuple français et la Nation?

    Pourquoi donnons nous 1 milliard ‘Euros à l’Irak, alors que nous supprimons l’APL de 5 euros?

    Comment un type qui n’avait ni parti politique, ni moyens financiers personnels, qui n’avait jamais été élu, qui ne disposait d’aucun réseau politique d’élus, a-t-il pu se faire élire à la Présidence sans violer les lois électorales sur le financement des élections, les trafiques d’influences (vente d’Alstom, et SFR à des groupes étrangers) ?

    Pourquoi les quatre derniers Présidents ont-ils pu violer de nombreux articles de la Constitution sans que jamais aucun de pseudo-journaliste ne leur posent la moindre question ?

    Pourquoi tous les articles de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789 (droits constitutionnels) sont-ils délibérément violés par nos dirigeants corrompus. exemple :

    Article XII
    La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

    • JSG dit :

      Vous êtes certainement trop jeune pour avoir entendu cette petite chanson pendant l’occupation : « Radio Paris ment, Radio Paris est Allemand »
      Dire que ces crétins, goitreux, ces ramollis du bulbe envoyaient de violentes diatribes contre les collabos pendant l’occupation, tandis qu’ils ont la même attitude en temps de paix, alors qu’ils ne risquent pas leur peau.
      Donc, qu’ils aient la chiasse rien qu’à s’imaginer un peu bousculés par ceux qu’ils dénigrent depuis des années, je suis prêt à leur fournir du papier toilette en papier de verre.

      • cesaropapiste dit :

        Moi je suis près à leur fournir des pare-balles. M’est avis qu’à mesure que le temps avance, ils en auront fichtrement besoin les journalopes et leurs maîtres-chiens. France zone de guerre disaient certains… Non, non, c’est une Révolution ! Mais ces gens-là ne peuvent tout bonnement pas comprendre. Ils ne connaissent rien à l’Histoire et sont déjà du passé, alors… Seules les balles les arrêteront. La véritable Justice ce sera le jour d’après…

  7. Marc dit :

    il faudrait au minimum que les médias audio-visuels publics aient L’OBLIGATION d’accorder au moins une fois par semaine un temps d’antenne d’au moins un quart d’heure voire d’une demi-heure, à une heure de grande écoute, à chacun des partis politiques !!!. Les délégués de ces partis politiques interviendraient seuls ou à plusieurs accompagnés ou pas de journalistes de leur choix. Ces journalistes seraient issus soit des médias mainstream soit des médias alternatifs sur Internet. Le Général de Gaulle en son temps avait bien fait le choix d’être interviewé par Michel Droit qui lui était favorable !!!…La présence de chacun des partis politiques, non « démolis » systématiquement par les « journaleux du système » qui sont tous favorables à Macron (il faut oser appeler un chat un chat ! ), serait un grand progrès pour un vrai pluralisme politique dans notre démocratie…lequel pluralisme est aujourd’hui un pluralisme d’apparence qui en fait n’existe pas tellement les « journaleux » des médias mainstream noyautent le système !

  8. zorba44 dit :

    Les petits Goebbels qui nous entourent sont paniqués… Aussi lâches qu’ils sont tous, finiront-ils tous, comme Josef et Martha (pas Marie !) par sacrifier leurs enfants et se suicider eux-même ?

    Jean LENOIR

  9. matbee dit :

    Il va quand même falloir s’attaquer un jour sérieusement à ce genre de problème:

    https://www.midilibre.fr/2019/01/17/30-000-par-mois-jacques-toubon-a-son-tour-epingle-pour-ses-revenus,7959159.php

    Ce gars-là se dit « défenseur des droits » et ne comprend pas que ça puisse faire polémique !

    En pleine crise sociale et crise anti-élites…

    • Eric83 dit :

      Ce niveau de revenus est exaspérant et Mr Toubon ferait bien de prendre ses retraites et de laisser ce poste à un non retraité.
      Pour autant, cette « information » du Canard sonne comme une sanction contre Mr Toubon qui a eu quelques jours auparavant l’outrecuidance de diffuser un rapport où il condamne l’utilisation dangereuse des flash-balls et demande même leur interdiction totale…comme dans d’autres pays dits civilisés.
      Petite question au passage, comment et auprès de qui le Canard a pu obtenir le montant des retraites de Mr Toubon ?

  10. Dcembre dit :

    A reblogué ceci sur Chez Dcembreet a ajouté:
    Vive Soral….

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s