Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle avec un adulte ?

« Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle avec un adulte ? C’est à cette question que se propose de répondre un colloque organisé sous l’égide de la Sorbonne à l’hôpital de la Salpêtrière.

La question est si choquante que l’annonce de ce colloque a mis les réseaux sociaux en ébullition.

Car poser la question ainsi implique que les deux réponses sont possibles : oui ou non.

À l’heure des Droits sexuels pour tous promus par toutes les grandes agences de l’ONU, à l’heure de l’éducation « à la sexualité » obligatoire dès la maternelle, à l’heure où il tombe désormais sous le coup de la loi de discriminer quelqu’un sur son âge ou sur son orientation sexuelle, il manquait une rencontre de professionnels pour poser la question : un enfant peut-il être d’accord avec sa propre destruction ?

Le colloque est organisé par l’association « Coup de pouce – protection de l’enfance », ce sont eux qui le disent.

Si on n’a pas de raison de douter, a priori, de la bonne foi des intervenants, on est en droit également de tirer la sonnette d’alarme et de dire, haut et fort : non un enfant ne peut pas consentir à aucun acte sexuel.

- Dire le contraire c’est nier l’enfance.
- Dire le contraire c’est justifier la pédophilie, qui devient partout une orientation sexuelle comme une autre.
- Dire le contraire c’est ouvrir un boulevard à la destruction de l’enfance, donc de l’humanité.

Résistance ! »

Marion Sigaut, Egalité & Réconciliation, le 8 mai 2019

Rappels :

Françoise Dolto défendait la pédophilie… “consentante”

« La France est l’eldorado des pédophiles » (Maître Marie Grimaud)

Le consentement sexuel à 13 ans ? Michel Sardou s’insurge

Loi sur les violences sexuelles : « On ne touche pas à un enfant. Point, terminé ! »

Ce que cache l’immonde “Loi Schiappa” (G. Luçon)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle avec un adulte ?

  1. johnscottconsciousness dit :

    D’après l’International Centre for Missing and Exploited Children, plus de 900.000 enfants ‘disparaissent’ à travers le monde chaque année. Où vont-ils. Que deviennent-ils? Plus vous cherchez parmi des dites ‘hautes echelons’ de la société – royauté, oligarchies, politiciens, services et sociétés secrets, sans oublier l’église et la haute finance, plus vous trouverez les réponses.
    Depuis les siècles, les enfants ont été sacrifié sur l’autel de l’indifférence. Notre indifférence en ce qui concerne notre propre enfant intérieur.
    https://johnscottconsciousness.com/wp-content/uploads/2019/05/22Brexit-or-no-Brexit22-That-Remains-the-question.pdf
    https://johnscottconsciousness.com/wp-content/uploads/2019/04/Gilets-Jaunes-et-le-Soule%CC%80vement-de-la-Conscience-.pdf
    https://globalmissingkids.org/awareness/missing-children-statistics/
    https://www.icmec.org/missing-children-statistics/

    • Danse dit :

      @ johnscottconsciousness

      Je n’ai encore ouvert aucun de vos liens, mais s’il reflètent fidèlement vos mots postés ici, alors j’y souscrirai.
      En lisant le titre de l’article choisi par Olivier, j’ai aussitôt ressenti un immense soulagement et pensé : enfin, de mon vivant on en vient au fait, on en vient à parler de la raison profonde de la PERSISTANCE DU MAL sur notre planète : le viol de nos enfants.

      Je ne veux pas dire seulement le viol sexuel, je veux dire le viol tout court, le viol de la psyché de l’enfant, de sa morale, de ses sentiments, de sa force créatrice.
      Je veux dire le sacrifice humain silencieux qui se perpétue de génération en génération dans tant de familles, dans le système « éducatif », le système de « protection de l’enfance »…
      Viol qui existe aussi au quotidien dans les relations entre « adultes »: celles des anciens enfants.

      Ce cancer endémique ne peut être guéri par aucune idéologie politique, aucun nouveau parti ne peut mettre en place les institutions qui nous en protégeront, aucun médicament ou vaccin ne peut nous être fourgué de l’extérieur pour le guérir, aucune action matérielle ne peut l’éradiquer, pas même la peine de mort.
      Aucune activité militante héroïque, aucune abnégation militante, aucun mépris de « les-autres » (qui « ne font rien ») ne peut nous dégager de notre responsabilité à agir personnellement contre ce cancer là.

      Nous seuls, les êtres Humains, chacun individuellement, avons le pouvoir d’éradiquer ce cancer, par l’intérieur de nous, ou/et par nos choix quotidiens envers les personnes infectées. Et nous en avons TOUT LE POUVOIR.
      Si une écrasante majorité d’Humains fait maintenant ce choix, ce choix de l’hyper-conscience, nous avons collectivement le pouvoir d’éradiquer le MAL de cette planète.

      • johnscottconsciousness dit :

        Merci de votre réponse, dont l’humanité ne m’échappe pas. J’aimerais suggérer que nous avons tous un ‘enfant intérieur’ qui se fait étouffer dès la naissance – certainement dès notre colmatage ou conditionnement dû au langage, qui comprime notre vu de la réalité et, donc, de nous-même, de notre véritable identité.

        Ajourd’hui, avec la montée de la Conscience qui n’épargne personne, il y a une ouverture d’esprit de plus en plus large, de plus en plus étendue qui va mener au changement si longtemps attendu. Il s’agit d’une sorte de ‘souvenir de Soi’, de qui et de quoi nous sommes véritablement. Car, à force de s’être limité à une identité avec un corps physique, à un ego-personnalité, nous avons perdu de vu que nous sommes aussi, simultanément (forcément!) intimement liés au Tout, à toute manifestation telle quelle – même ce que l’on pourrait appeler de ‘Mal’.

        So vous avez la patience et l’indulgence de lire mes liens, vous auriez une idée plus claire de ce que je tente assez maladroitement d’exprimer ici. Je vous laisse avec une ligne sublime de William Butler Yates qui pourrait vous interpeller!:
        « How can we know the dancer from the dance? » « Comment connaître le danseur de la danse? » Je vous salue!

  2. roc dit :

    rien ne vaut une bonne censure pour manipuler le peuple en l’empêchant de réfléchir !

  3. Pour avoir traiter de ce problème, notamment via le CR de la CV&R « Meurtre Par Décret » aujourd’hui, ce qui pose réellement problème, c’est que le champ de prédation des pédophiles (ici dans les Églises, mais également des personnalités de la politique, des membres de gouvernements et des chefs d’entreprise, des magistrats et hauts-fonctionnaires de la police) dépasse le cadre initial mis en œuvre avec les indigènes/autochtones aux USA/Canada/Australie/Nouvelle-Zélande…
    Car nous avons pu constater ces dernières années que n’importe qui pouvait devenir pédophile, il n’y a qu’à se rappeler l’affaire Outreau, en France, Dutroux en Belgique (Dossier fr.Sott.nett – Affaire Dutroux : 30 témoins morts) et plus récemment les dernières affaires de pédophilie dans l’Éducation Nationale qui pratique la même loi du silence pour étouffer et camoufler autant qu’elle peut cette horreur tragique qui détruit la vie des innocents ; En visionnant par exemple cette VIDÉO de LHDSRTV qui nous a été soumise par Mo’Truckin car elle démontre, pour le moins, que le Plan vient d’être réactivé, en France, par Macron de Rothschild, lui-même, afin d’imposer ces mêmes principes, rompus, utilisés par les Églises, comme nous venons de le voir, mais aussi par les Clubs et Cercles, à tous les enfants, dès le plus jeune âge, soit l’école maternelle, pour les formater afin qu’ils acceptent sans broncher ces pratiques, comme nouvelle norme ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/08/20/enieme-scandale-des-pretres-pedophiles-le-pape-se-dit/

    Je crois bien que vous l’aviez proposée, dans un article cette vidéo Olivier ?

    • zorba44 dit :

      Jo, je voudrais après avoir lu (ou relu?) attentivement votre dernier lien -vous indiquer que vous commettez un contresens économique quand pour vous, la société des sociétés est celle qui supprime la « propriété privée »…
      Sans possibilité d’appropriation par le fruit du travail, il n’y a plus que la rapine des animaux sauvages qui existe…

      Bien à vous

      Jean LENOIR

      • Jean, je me permets de vous préciser ce qui pour moi, n’est nullement un contresens ;

        Car il sera question de supprimer le pouvoir, car c’est notre affaire à tous, comme d’abolir la propriété privée sachant qu’il y a une différence entre « possession » et « propriété privée » et que l’Humanité a vécu des millénaire sans propriété privée, toutes les sociétés traditionnelles au travers des continents ont toujours fonctionné sur le mode de propriété collective communale.

        C’est d’ailleurs ce point qui a donner lieu à précision, justement, au Manifeste Politique de R71 = Pour la Société des sociétés (qui ne vend rien, je le précise) comme je l’explique dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/05/20/pour-une-societe-des-societes-celle-des-associations-libres-et-volontaires/

        Qui contient le point de vue, sur ce point précis d’Élisée Reclus qui est éclairant, je trouve !
        C’est toujours dans l’idée d’Étienne de la Boétie, lorsqu’il écrit : Qu’il n’est point besoin de lui rien arracher (au tyran) mais simplement de ne lui plus rien donner.

        Lorsqu’on arrête de consentir (à l’impôt par exemple, comme on l’entend du soir au matin) qu’on remplace NON par OUI le système mourra de faim, puisque nous le nourrirons plus… Pour moi c’est aussi simple que ça, et c’est pourquoi je suis malgré tout totalement pacifiste, ça ne m’empêche pas d’avoir envie de refiler un coup de pied au ulc de temps en temps, je le concède ! Mais pas plus !
        Bien à vous également ; Jo

      • Jean, si OD le permet, je suis en train de réaliser un PDF pour R71 sur Raoul Vaneigem, et en avril 2012, sous un de ses articles, voici ce que précisait R71 en commentaire ;

        Très juste.. Mais pour pouvoir « profiter », il faut que le système s’y prête. Dans le cadre d’une société autogérée par exemple, non étatique, où la propriété a été éradiquée (nous parlons de propriété ici pas de possession, ne pas confondre…) et où les individus seront librement associés, il n’y aura plus de place pour « profiter »…
        Terminé, fin de l’ineptie.
        Pour « profiter », il faut que le système en laisse la possibilité, si on lui coupe l’herbe sous le pied ce n’est plus possible. De plus « profiter » n’est pas dans la nature humaine, c’est totalement induit. C’est un artifice créé de toute pièce comme « l’économie ». C’est du reste fondamentalement lié.
        Il n’est pas question d’abolir la notion de famille, mais de l’intégrer dans des associations libres. Les conflits d’intérêts et ou sociaux n’existent que parce qu’ils ont été artificiellement créés, c’est une matrix nécessaire et aujourd’hui plus suffisante qui sert l’oligarchie.

        Les Mayas avaient parfaitement raison, Jean, car depuis 2012, il y a eu une accélération du temps, et c’est valable pour tous !
        Pour l’Oligarchie, ceux que j’appelle les psychopathes aux manettes mais pour nous aussi, les peuples, en voie d’éveil et d’émancipation.
        Et ils le savent bien !
        La preuve par Macron !
        Jo

  4. Eric83 dit :

    Lien pioché dans un commentaire concernant la « Magical Pride ».
    « Célébrer la diversité » est déjà effarant et sidérant en soi mais à Disneyland, lieu de distraction pour les enfants, c’est aussi dramatique que scandaleux.

    « Le 1er juin 2019, Disneyland Paris se pare des couleurs de l’arc-en-ciel pour célébrer la diversité, lors de l’étincelante Magical Pride*. »
    https://www.disneylandparis.com/fr-fr/evenements/magical-pride/

  5. zorba44 dit :

    « En vérité, je vous le dis, toutes les fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, vous me l’avez fait à moi-même »

    Matthieu 25.31 0 25.46

    Ceux qui comprendront de travers seront damnés.

    Jean LENOIR

  6. Ping : Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle avec un adulte ? - Ma Banque a Moi

  7. JSG dit :

    Oh, ça vient, l’époque d’ Aïcha revient… elle n’est plus très loin…

  8. Danse dit :

    Le CONSENTEMENT N’EXISTE PAS : ce qu’on appelle consentement ne peut être qu’un VIOL.

    Reprise d’un de mes commentaires sur le même sujet posté ici:
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/09/24/francoise-dolto-defendait-la-pedophilie-consentante/#comment-55366

    On débat beaucoup sur « l’âge du consentement », l’âge du discernement… On débat sur l’âge.
    L’Humanité a besoin de débattre d’une seule chose, la plus urgente car la plus grave pour son existence même : le CONSENTEMENT.
    Comment se fait-il que même les gens qui se lèvent aujourd’hui contre cette insanité grandissante, qu’on a pourtant vue venir depuis longtemps, continuent à demander qu’on parle de l’âge, qu’on change l’âge ?

    Le CONSENTEMENT N’EXISTE PAS ! C’est une abjection d’accepter de prononcer ce mot. Ce mot n’est pas humain. Ce mot est satanique.
    IL N’Y A AUCUN ÂGE pour le CONSENTEMENT. Même à 70 ans LE CONSENTEMENT AU VIOL, ÇA N’EXISTE PAS. Quel que soit l’âge le consentement n’existe pas.
    Le consentement de l’esclave à ce qu’on lui mette des fers aux pieds, ça n’existe pas. Même s’il déclare qu’il a été consentant (pour ne pas se faire amputer).
    Le consentement de l’enfant à être tabassé par ses parents, ça n’existe pas. Même s’il déclare qu’il aime ses parents et qu’il consent à vivre avec eux (ça risque d’être encore pire ailleurs !).
    Le consentement des jeunes filles occidentales à s’habiller comme l’étaient à mon époque les prostituées, il n’existe pas. Elles ne sont mues que par la PEUR, même si elles n’en sont pas conscientes.

    Il s’agit en réalité de SOUMISSION, de COERCITION… Tout le monde le sait pourtant.
    Et on nous a remplacé les mots qui désignent l’abjection des prédateurs par des mots qui désignent un concept étranger à la Nature Humaine : L’ACCEPTATION DE LA PRÉDATION.
    On nous a remplacé un mot par un autre, depuis des millénaires, (et tant d’autres mots plus récemment), et on a tellement matraqué ce mot satanique à l’Humanité qu’elle a fini par l’utiliser elle-même, contre elle-même. Elle est tombée dans un piège. Elle a fini par accepter en son sein des pratiques sataniques, perpétuant elle-même sa PROGRAMMATION MENTALE À L’AUTODESTRUCTION.

    On en voit une illustration éclatante dans le reportage de Depardon dans un commissariat à la fin de la vidéo postée par Jo hier : le mal c’est le bien, et la victime du mal n’a pas le droit de refuser le mal. Elle doit faire des excuses au mal pour l’avoir dénoncé !

    L’idée des prédateurs de l’Humanité avec cette INGÉNIERIE SOCIALE DU CONSENTEMENT était de nous programmer à NE PLUS VOULOIR NOUS OPPOSER À RIEN. Celui qui s’oppose à quelque chose de nos jours est classé intolérant et il est vite ostracisé.
    Nous arrivons aujourd’hui face au résultat de ce processus de programmation mentale. Et il nous reste tout simplement à ne plus penser avec les mots des prédateurs, mais à reprendre nos propres mots humains, nos propres valeurs humaines, nos propres pensées humaines, commandées par notre propre volonté humaine, purement humaine. Il reste à l’Humanité à se décontaminer de la programmation mentale au satanisme.
    Plus vite elle le fera, plus vite nous serons tous libres.

    Le consentement à bombarder avec notre armée des peuples qui ne nous ont pas attaqués n’existe pas non plus. Ce n’est pas à nous d’y consentir, car il s’agit de la vie de ces autres peuples, pas de la nôtre. C’est aussi grave que de violer l’un de nos enfants.

    Cette descente de l’Humanité dans la PORNOGRAPHIE (sexe, violence, fausse émotion, faux espoirs) de plus en plus profonde n’est pas l’étape ultime de la destruction programmée de l’Humanité.
    Cette descente de l’humanité dans la pornographie est nécessaire aux prédateurs de l’Humanité pour nous ancrer de plus en plus bas dans la « MATÉRIALITÉ », jusqu’à faire oublier aux Humains que la CONSOMMATION d’autres Humains n’est PAS dans la Nature Humaine..

    Si nous ne l’arrêtons pas maintenant PAR LE POUVOIR de NOTRE VOLONTÉ collective, l’étape suivante sera la transformation des Humains en robots organiques : en cyborgs, connectés à un ordinateur central, la Bête. À ce stade ils n’auraient PLUS LE CONTRÔLE SUR LEUR VOLONTÉ, comme ceux que vous voyez déjà accrochés à leur téléphone mobile.
    Mais ils perdraient leur Nature Humaine pour toujours.

    Cependant, beaucoup seraient « consentants » à ce nouveau piège : la dégradation accélérée de leur santé et l’épidémie de DÉGÉNÉRESCENCE SANS PRÉCÉDENT de leurs facultés mentales, obtenues grâce aux chemtrails, armes à énergie dirigée, ondes 5G (voir dossier essentiel apporté par Jo), épidémies, famine et +, les acculeraient à une situation si désespérée qu’ils demanderaient eux-mêmes aux « médecins », aux « sauveurs », de les « brancher ».

  9. Danse dit :

    Deux autres posts indiquent (avec les sources) que cette propagande de l’idéologie du VIOL, largement boostée en Europe par la théorie Freudienne, est un mensonge total : Freud a choisi sciemment de couvrir les crimes sexuels commis par son propre père -et par extension tous les autres pères- sur toute sa fratrie, et d’en charger… les enfants.

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/09/24/francoise-dolto-defendait-la-pedophilie-consentante/#comment-55370
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/09/24/francoise-dolto-defendait-la-pedophilie-consentante/#comment-55371

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s